vendredi, mars 13, 2009

Revue de presse du vendredi 13 mars 2009


Unanimisme illusoire contre les propositions Darcos. Les 10 commandements. Assises de la pédagogie. Le roi sommeil. Le Web a 20 ans.

Le gouvernement a donc annoncé jeudi soir qu’il lâchait du lest sur la formation des futurs professeurs du primaire et du secondaire. Il reconnaît sans le dire l'impossibilité de tenir le calendrier de la réforme et propose son étalement. Si "le processus sera lancé dès la session 2010… cette réforme verra son aboutissement à l'occasion de la session des concours 2011" peut-on lire dans le communiqué Les modalités du concours et de la masterisation auraient donc un “caractère transitoire" en 2010. "Pour la session 2010 des concours du second degré, une épreuve disciplinaire comparable à une des épreuves existantes précédemment se substituera à l’épreuve de connaissances générales du système éducatif qui était initialement prévue…”.
En revanche, Xavier Darcos ne revient pas sur la suppression de l’année de formation même si il donne quelques garanties sur des stages rémunérés de 108 heures en M2 et sur un temps de formation continue complémentaire, dont le volume reste à définir (peut-être entre 20 % et 30 % de leur temps de travail) pour les néo-titulaires. .
Quelles réactions ?
Le communiqué des deux ministres a un très gros avantage : en proposant une sorte de compromis absurde, il unifie les oppositions, pourtant souvent divergentes, au projet de masterisation qui détruisait la formation. Chacune des parties (syndicats, coordinations, directeurs d’IUFM, présidents d’Universités) trouvera des raisons, sans doute en partie différentes, de le refuser : encore moins professionnel à cause des reculs sur le concours pour les uns, insuffisant pour les décharges de service pendant la première année pour les autres, pas assez disciplinaire et lié à la recherche pour d’autres . Les communiqués de presse ; s’ils rejettent tous les propositions, le font pour des raisons assez diverses.
Parmi les refus, on pourra lire aussi la réaction, vive et pertinente de Jean Louis Auduc, directeur adjoint de l’IUFM de Créteil sur le site des Cahiers Pédagogiques.

En complément de cette avalanche de communiqués, il faut s’arrêter pour lire la très bonne analyse dans l’éditorial du café Pédagogique sur le glissement sémantique opéré dans le projet de texte régissant l’organisation de la formation, que le Café s’est procuré. On se souvient qu’un BO de janvier 2007 définissait un nouveau“cahiers des charges” avec 10 compétences définissant le « métier d’enseignant » . Le projet de texte réécrit ces compétences dans un sens très différent. Ainsi « maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale», « agir en fonctionnaire éthique et responsable », « se former et innover » ne sont plus cités. « faire cours et faire apprendre » remplace « organiser le travail de la classe »,« individualiser son enseignement » remplace « prendre en compte la diversité des élèves». «évaluer les aptitudes » remplace « évaluer les élèves » Et enfin, « exiger des efforts et donner confiance », « percevoir les talents » (celui là, il faudrait l’encadrer…), «aider l’élève dans son projet d’orientation» viennent remplacer «travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’Ecole». Comme le dit l’éditorialiste du Café, “derrière les mots, toute une idéologie : celle de l’individualisme, des dons, du mérite. Le gouvernement pousse sa logique à l’extrême : le social n’existe plus, le collectif non plus.

Dans Médiapart, signalons la naissance d’une “Edition participative” en partenariat avec les Cahiers Pédagogiques . Avec pour titre “Changer l'école, avec les enseignants”, cette édition accompagne la préparation et ensuite les compte-rendus des 2èmes assises de la pédagogie . Elles se tiendront le samedi 21 mars prochain au lycée Balzac à Paris. Inscription gratuite (repas sur place possible 12 euros). On vous y attend avec de nombreux acteurs de terrains, syndicalistes, chercheurs et militants de mouvements pédagogiques.

Un lycée veut proposer aux ados de dormir le matin”, c’est une information parue dans 20 minutes
A Monkseaton, un lycée du nord de l’Angleterre, on encourage les adolescents à faire la grasse matinée. Dès septembre prochain, ils devraient commencer l’école vers 11h. C’est en tout cas ce que souhaite le directeur, Paul Kelley qui milite pour une telle réforme auprès du conseil d’établissement
Même si l’initiative est discutable dans son application concrète, elle a au moins un avantage: souligner l’importance du sommeil.

Ca n’a pas de rapport direct avec le sujet de cette revue de presse mais comme il s’agit quand même d’une invention qui a tout bouleversé y compris l’école et les enseignants, l’information a sa place ici. Ouest France nous apprend que les créateurs du réseau mondial internet World Wide Web (WWW) ont célébré ce vendredi le 20e anniversaire de leur invention à Genève, au siège de l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern) où elle est née.
Le Web (la Toile en français), à ne pas confondre avec l'Internet, dont il n'est n'est qu'une des applications, a été imaginé par l'informaticien britannique Tim Berners-Lee et des collègues du Cern pour permettre aux milliers de scientifiques du monde entier, collaborant aux travaux de l'organisation, de rester en contact et de partager à distance les résultats de leurs travaux. En mars 1989, le jeune ingénieur-programmeur informatique, en contrat temporaire au Cern, remettait un document intitulé "Gestion de l'information: une proposition". Son supérieur à Genève qualifiait alors le projet de "vague, mais passionnant" et donnait ensuite son aval, raconte-t-on au Cern. "C'était vraiment dans l'air, dans le sens que tôt ou tard ça devait arriver", se souvient l'ingénieur belge Robert Cailliau qui a fait équipe avec Berners-Lee. Ensemble, ils mirent au point le langage hypertexte - qui se cache derrière les initiales "http" des adresses internet -et, en octobre 1990, le premier navigateur internet, qui ressemble étonnamment à ceux qui sont utilisés aujourd'hui. "Tout ce qu'on dit maintenant, les blogs, etc... c'était ce qu'on faisait en 1990. Il n'y avait aucune différence. C'est comme ça qu'on a demarré", déclare Robert Cailliau. La nouvelle technologie a été mise à la disposition du grand public à partir de 1991, et maintenant on se demande comment on faisait avant…

Bonne navigation sur la toile, bonne nuit ( ?) et …
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 13/03/09


Formation des profs: le report qui ne dit pas son nom
Sans revenir sur le fond, Valérie Pécresse et Xavier Darcos lâchent du lest. La «mastérisation», contestée par nombre d'enseignants du primaire au supérieur, ne sera «pleinement» effective qu'en 2011 au lieu de 2010.
Lire la suite de l’article


92 députés UMP proposent l’université payante
Vers la fin de la «gratuité» des universités publiques ? C'est ce que sous-tend un projet de loi déposé par 92 députés UMP en janvier sur le bureau de l’Assemblée Nationale.
Lire la suite de l’article


Elèves en difficultés en plan à la Réunion
L'Outre Mer n'échappe pas à la crise y compris dans l'Educ. A la Réunion, des profs tirent la sonnette d'alarme: on supprime des dispositifs d'aide aux élèves en difficultés. Alors qu'ils sont plus nombreux qu'en métropole et que des enseignants ont été spécialement formés pour.
Lire la suite de l’article


Chercheurs: le vrai-faux compromis
Le SGEN, l'un des quatre syndicats d'enseignants ayant accepté de négocier, est en colère. «Nous n'avons jamais dit qu'un accord avait été trouvé», contrairement à ce qu'affirme le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Le mensonge de Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée
Hier, dans Libération, le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant était interviewé. Il y est pris flagrant délit de mensonge. A une question sur les réformes qui «marquent le pas», il prend l’initiative d’en citer une, celle concernant le statut des universitaires. A cette occasion, il se livre à un grossier mensonge et à une provocation étrange.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 13/03/09


Les débuts des médiateurs
de réussite scolaire
Collèges et lycées ont déjà recruté environ 2 000 personnes chargées de lutter contre l'absentéisme, sur les 5 000 annoncées en janvier par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants : réforme étalée jusqu'en 2011
Face à la colère du monde de l'Education, Xavier Darcos et Valérie Pécresse ont annoncé jeudi que la réforme de la formation des enseignants ne verra son «aboutissement qu'à l'occasion des concours 2011», soit un an plus tard que prévu.
Lire la suite de l’article


«Il faut développer
les licences professionnelles»
Pour Pierre-Yves Hénin, président de l'université Paris-I Sorbonne, il est nécessaire d'adapter les formations.
Lire la suite de l’article


Montpellier/collège : un principal agressé
Le principal d'un collège de Montpellier a été agressé par un parent d'élève qui l'a injurié, menacé et frappé d'un coup de poing à l'oeil, a annoncé le rectorat dans un communiqué. "Un parent d'élève, énervé, virulent, à l'extérieur de l'établissement, s'en est pris au principal", d'abord verbalement, "puis s'est rapproché de la grille et a pris le principal par le collet", avant de lui asséner un coup de poing, a précisé le directeur de cabinet du recteur, Bernard Goeminne, interrogé par l'AFP. Le principal souffre notamment d'une hémorragie à l'oeil et a consulté un ophtalmologiste avant de porter plainte.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 13/03/09



Universités : des signes de radicalisation
Le graffiti s'étale sur la façade de la faculté de droit. "Aristote, on sait où t'habites". Celui qui est ainsi ouvertement menacé n'est pas le philosophe grec, mais un étudiant en licence de droit à l'université de Nantes, Aristote Toussaint. Le jeune homme, qui ne nie pas son appartenance à l'UMP, a toujours clamé son opposition au blocage de l'université depuis six semaines. Visiblement, cela ne plaît pas à tout le monde.
Lire la suite de l’article


Université : "M. Sarkozy a donné aux réformes un éclairage inquiétant"
Jean-François Méla, vous êtes professeur émérite à l'université de Paris XIII, et auteur du blog JFM's blog, consacré à l'université et à la recherche. Le fossé est- il en train de se creuser entre le sarkozysme et le "monde du savoir" ?
Lire la suite de l’article


Les blocages persistent
Après plus de cinq semaines de conflit, un tiers des sites universitaires étaient toujours plus ou moins perturbés, jeudi 12 mars.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 13/03/09 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 13/03/09



La fac de Montpellier 3 fermée jusqu'à lundi
Une rixe, des dégradations et des menaces de mort à l'encontre d'un responsable de l'université Montpellier III ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, entraînant l'intervention des forces de l'ordre et la fermeture vendredi de l'université. Selon un communiqué de Montpellier III (lettres et sciences humaines), une rixe a éclaté dans la nuit entre deux groupes qui occupaient un amphithéâtre.
Lire la suite de l’article


La mobilisation repart de plus belle
Après déjà six semaines de mobilisation, la fronde d’une partie du monde universitaire contre les réformes du gouvernement ne montre toujours pas de signes de faiblesse, au contraire. Entre 30 000...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 13/03/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 13/03/09


La réforme de la formation des enseignants étalée entre 2009 et 2011
Et de trois. Après avoir reculé sur les postes (pas de suppressions en 2010 et 2011), concédé la réécriture totale du décret sur les enseignants-chercheurs, le gouvernement a lâché du lest sur le troisième sujet de rancoeur des universitaires : la formation des futurs professeurs du primaire et du secondaire. Des négociations entre le gouvernement et la Conférence des présidents d'université ont abouti hier. Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, n'avait pas l'intention de revenir sur les grands axes : les jeunes professeurs, mieux payés, seront recrutés sur diplôme de master (bac + 5), après une formation professionnelle raccourcie (l'année en alternance disparaît). Toutefois, pour déminer les critiques, il a accepté des aménagements, concédant que l'année 2010 sera « transitoire ». La réforme définitive verra son aboutissement à l'occasion des concours 2011, a indiqué Xavier Darcos dans un communiqué. Accusé de mettre sur pied une formation trop théorique, le ministère met à la disposition des étudiants de master 50.000 stages rémunérés de 108 heures (pour environ 150.000 candidats au professorat). Il promet aussi d'offrir aux jeunes professeurs un temps de formation continue complémentaire, dont le volume reste à définir (peut-être entre 20 % et 30 % de leur temps de travail). Une mesure potentiellement coûteuse en postes. Enfin, le ministère a également promis que le nombre de postes aux concours ne diminuera pas en 2010 et que les épreuves de recrutement seront à nouveau réformées, l'épreuve de connaissance du système éducatif est supprimée au profit d'une épreuve théorique.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le SNUipp et le Snes encore insatisfaits
Les deux principaux syndicats d'enseignants du primaire et du secondaire, le SNUipp-FSU et le Snes-FSU, ont réagi vendredi aux aménagements apportés la veille par le gouvernement à la réforme de la formation des enseignants, en les jugeant insuffisants.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 13/03/09



Un lycée veut proposer aux ados de dormir le matin
A Monkseaton, un lycée du nord de l’Angleterre, on ne traite pas les adolescents de paresseux. Mieux, on les encourage à faire la grasse matinée. Dès septembre prochain, ils devraient commencer l’école vers 11h. C’est en tout cas ce que souhaite le directeur, Paul Kelley qui milite pour une telle réforme auprès du conseil d’établissemen
Lire la suite de l’article


L'université de Montpellier III fermée après des incidents
La ministre Valérie Pécresse a parlé d'«agissements, totalement intolérables et injustifiables»...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 13/03/09



Sarkozy, Darcos et Pécresse en procès à la Sorbonne
Ils étaient plusieurs centaines réunis place de la Sorbonne pour assister ce vendredi après-midi au « procès de la bande des trois » : Nicolas Sarkozy, Xavier Darcos et Valérie Pécresse. Une mobilisation originale et festive organisée par les enseignants en histoire de Paris-I pour montrer au gouvernement que le mouvement de protestation ne faiblit pas. Depuis plusieurs jours, une information pour le moins surprenante circule sur Internet :
Lire la suite de l’article


Ce qui se joue chaque midi dans l’assiette de nos enfants
Depuis quelques mois, un groupe de parents d’élèves marseillais réfléchit activement à une amélioration possible des repas servis dans les cantines scolaires. On sait qu’en 2004, ce sont les sociétés Avenance et Sodexho qui, pour une durée de sept ans, ont décroché ce vaste marché.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 13/03/09



Il y a 20 ans, le web naissait à Genève
Les créateurs du réseau mondial internet World Wide Web (WWW) ont célébré ce vendredi le 2Oe anniversaire de leur invention qui a révolutionné le monde de la communication à Genève, au siège de l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern) où elle est née.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 13/03/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 13/03/09


Incidents à l'université de Montpellier III
Une douzaine de "casseurs", étrangers au mouvement de protestation, ont saccagé l'amphithéâtre. Valérie Pécresse "condamne avec la plus grande fermeté les violences".
Lire la suite de l’article


Universités : les concessions du gouvernement ne convainquent pas
"Le gouvernement triche puisque ce qu'il met en avant comme un saut qualitatif n'en est pas un. Ce sont des mesures de bricolage", selon le Snesup.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 13/03/09


Internet a 20 ans!
Les créateurs du World Wide Web ont fêté à Genève le 20e anniversaire d'une idée qui a fait son chemin. Depuis sa mise à disposition du grand public en 1991, le Web a connu bien des évolutions avec lesquelles les inventeurs ne sont pas toujours d'accord...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 13/03/09


Darcos retouche la formation des enseignants
Les "précisions" apportées par X Darcos et V Pécresse à la réforme de la formation des maîtres permettront-elles une sortie de crise ? Alors que le mouvement universitaire ne faiblit pas et qu'il se focalise sur la formation des enseignants, le gouvernement modifie légèrement son projet initial.
Lire la suite de l’article


Les dix nouveaux commandements
La réforme (ce mot a-t-il encore un sens ?) de la formation des enseignants, qui fait actuellement l’objet de vives critiques, n’est-elle qu’un moyen de faire des économies, ou vise-t-elle à transformer en profondeur la culture et les ambitions de l’école de la République ? Nombre de points de vue exprimés dans les colonnes du Café le pensent.
Mais s’il fallait un signe de plus, un indice, le projet de texte régissant l’organisation de la formation, que le Café s’est procuré, l’indique dans d’un bref paragraphe, définissant le « métier d’enseignant » d’une manière radicalement différente de ce qui était énoncé dans les « dix compétences fondamentales pour le métier d’enseignant », publiées en 2006 par un ministère dont l’orientation politique était pourtant proche…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 13/03/09


Changer l'école, avec les enseignants
Les Cahiers pédagogiques proposent de réfléchir à ce thème: «Oui, il faut changer l’école, mais avec les enseignants». En fait, l’intitulé est «changer l’école, avec les enseignants». La virgule est essentielle. Car sans doute faut-il se démarquer de deux positions contraires qui ne nous satisfont ni l’une ni l’autre.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 13/03/09



Le principal d'un collège de Montpellier agressé par un parent d'élève
Le principal d'un collège de Montpellier a été agressé vendredi par un parent d'élève qui l'a injurié, menacé et frappé d'un coup de poing à l'oeil, a annoncé le rectorat dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement ne parvient pas à stopper la mobilisation enseignante
La mobilisation du monde de l'enseignement et de la recherche, qui a repris de la force cette semaine, devrait se poursuivre avec comme étape importante le 19 mars, les annonces jeudi du gouvernement sur la formation des enseignants ayant même affermi la contestation.
Lire la suite de l’article


Drame de Valmeinier: "j'assumerai ma part de responsabilité" (proviseur)
Michel Vialle, proviseur du lycée agricole de la Motte-Servolex (Savoie), où étaient scolarisés les trois lycéens décédés mercredi dans une avalanche à Valmeinier, a assuré vendredi qu'il était prêt à assumer "sa part de responsabilité" dans ce drame.
Lire la suite de l’article


Universités: Montpellier III fermée après des incidents
Une rixe, des dégradations et des menaces de mort à l'encontre d'un responsable de l'université Montpellier III ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, entraînant l'intervention des forces de l'ordre et la fermeture vendredi de l'université, a-t-on appris auprès de l'université.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le Sgen-CFDT insatisfait, l'Unef pas rassurée
Le Sgen-CFDT a estimé que les aménagements apportés jeudi soir par le gouvernement sur la réforme de la formation des enseignants étaient des "gestes insuffisants", tandis que l'Unef ne voit pas de "réponses aux inquiétudes des étudiants".
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le Snesup et l'Unsa sont aussi mécontents
Le syndicat de l'enseignement supérieur Snesup-FSU, la fédération Unsa Education et son syndicat du secondaire SE-Unsa estiment vendredi qu'il faudra d'autres propositions que celles faites jeudi par le gouvernement pour sortir de la crise sur la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.