vendredi, mars 20, 2009

Revue de presse du vendredi 20 mars 2009

Formation des enseignants: la réforme est reportée d'un an
Xavier Darcos vient d'envoyer une lettre aux organisations syndicales qui annonce le report d'un an de la mastérisation et qui précise "a titre exceptionnel et pour la seule session 2010, pourront s'inscrire aux concours les étudiants inscrits en M1". Ce report de la réforme était exigé par les syndicats pour l'ouverture de négociations.
Si c'est un premier et vrai recul, la lettre du ministre indique bien, également les points de désaccord qui subsistent sur : la fin de l'année de stage, le contenu des formations et des concours, la manière d'envisager l'entrée dans le métier, et (par son absence), l'inconnue sur la façon dont les IUFM seront intégrés aux universités. En effet, toute la réforme n'est pas repoussée, affirme t-on au ministère: des volets entreront bien en vigueur en septembre 2009 (stages de 108 heures en masters, bourses) et, surtout, "les étudiants qui obtiendront le concours 2010 deviendront professeurs stagiaires en septembre 2010 sans passer par l'IUFM".
Bref, ce n'est pas la fin du conflit même si c'est un recul significatif. Encore un effort, Monsieur Darcos...

Une Rolex® achetée, une grève offerte ! ”. «Marre d'être pris pour des cons»
Ces deux slogans résument assez bien les deux motifs de la grève et des manifestations de jeudi : le mépris et l'injustice. Tous les éditorialistes reviennent sur ces deux sentiments et insistent sur l'importance de ce nouveau rendez-vous social.
Pour Libération, “Le succès des manifestations met la pression sur le pouvoir ; Le Monde dans son éditorial estime qu'il faut faire plus et vite” . Hervé Cannet, dans «La Nouvelle République du Centre ouest», constate lui aussi que «le Premier ministre (appuyé à l'Assemblée par une majorité UMP très remontée) n'a rien de plus à proposer que la stricte application des mesures de février. Ce n'est pas un dialogue social, c'est un dialogue de sourds.». Et Patrick Apel-Muller de conclure, dans «L'Humanité»: «Le gouvernement, avant de choisir l'épreuve de force, ferait bien de réfléchir qu'elle n'a de sens que lorsqu'on est le plus fort. L'est-il encore aujourd'hui?»
Profs, instits, chercheurs, administratifs... Sept fédérations de l'éducation nationale (FAEN, FERC-CGT, FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD éducation et UNSA éducation), ainsi que tous les collectifs universitaires appelaient à la grève. Les personnels de l'éducation nationale étaient nombreux dans les manifestations. D'abord parce qu'ils ont eux aussi des problèmes de pouvoir d'achat ! Mais les observateurs notent que les salariés du privé dont l'emploi pourrait être menacé par la crise, ont bien davantage contribué à la mobilisation que fin janvier.
Mais les enseignants sont venus aussi avec des motifs de mécontentement spécifiques. D'abord les universités qui sont dans leur septième semaine de mobilisation. Contrairement à ce qu'on a pu croire, la réécriture du statut des enseignants-chercheurs n'a pas débloqué les choses. De plus, la réforme de la formation des maîtres, censée débuter à la rentrée 2009, fâche désormais jusqu'à la Conférence des présidents d'université (CPU) qui a fermement réclamé son report d'un an. Dans le secondaire et le primaire, la question des suppressions de postes (13500 à la rentrée prochaine) est au cœur de la mobilisation depuis le début de l'année. Une mobilisation renforcée par les prévisions de dotation horaire (DHG) qui arrivent dans les établissements. Les enseignants peuvent donc mesurer concrètement l'étendue des dégâts : suppressions de classes, de postes, alourdissement des classes... Les profs seront aussi confortés par un récent sondage IFOP qui révèle que 63 % des Français estiment que les suppressions de postes dans l'éducation nationale « affaiblissent le système ». Rappelons aussi que dans le primaire, les enseignants sont mobilisés depuis l'automne contre les réformes de Xavier Darcos (aide personnalisée, suppression des RASED, nouveaux programmes, évaluations...). Avec pour tous un fort sentiment de ne pas être entendus et de subir le mépris du ministre.

Et après ?
C'est la question centrale en ce lendemain de manif. Comme le souligne le Café Pédagogique : “Le gouvernement peut-il ignorer la mobilisation du 19 mars ?". François Jarraud note qu'aucun rendez-vous syndical n'est inscrit à l'agenda du ministre de l'éducation nationale. “Alors que, en plus du succès de la journée, les projets ministériels sont en panne (lycée, formation des enseignants etc.), que les enseignants "désobéisseurs" se multiplient (ils seraient plus de 2 500), que d'autres, comme R Descoings, reprennent des dossiers ministériels, cette absence de réactivité est surprenante.” Et l'éditorialiste de conclure : “s'agit-il déjà de laisser les dossiers à un successeur ?

Une nouvelle étonnante pour finir. Les professeurs d'un collège de Neuilly (Hauts-de-Seine) ont refusé d'assurer les cours vendredi pour dénoncer un climat de tension dans l'établissement, notamment après qu'une enseignante eut reçu un courrier de menaces de mort à son domicile, peut-on lire dans une dépêche AFP. Deux professeurs, qui ont souhaité rester anonymes, ont évoqué des "actes de malveillance et des agressions verbales et physiques récurrentes" depuis plusieurs semaines au collège André-Maurois de Neuilly-sur-Seine.
Oui Neuilly (sur Seine), vous avez bien lu.. Neuilly ???!!!

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 20/03/09


Formation des enseignants: la réforme reportée d’un an
Xavier Darcos renonce. Il vient d’envoyer une lettre aux organisations syndicales qui annonce le report d’un an de la mastérisation.
Cette revendication fait partie des points durs du conflit en cours. Ce report de la réforme était exigé par les syndicats pour l’ouverture de négociations.
Lire la suite de l’article


Les futurs profs en plein désarroi
Depuis l’annonce du projet de réforme du recrutement et de la formation des enseignants, censée commencer à prendre effet dès la rentrée 2009-2010, la confusion règne. On évoque la «masterisation» - les enseignants des écoles, collèges et lycées seraient recrutés au niveau master 2, c’est-à-dire à bac + 5 (au lieu de bac + 3, avec une année de stage rémunéré après le concours). Tandis que s’empilent déclarations gouvernementales et mesures partielles, aucune mesure réglementaire n’a été annoncée.
Lire la suite de l’article


Et maintenant ?
Les syndicats envisagent une série de grands rendez-vous régionaux, ce qui permettrait de ne pas attendre le 1er mai pour remobiliser.
Lire la suite de l’article


Le succès des manifestations met la pression sur le pouvoir
La mobilisation est encore plus forte que le 29 janvier, selon les décomptes des syndicats et de la police.
Lire la suite de l’article


«Marre d'être pris pour des cons»
A Paris, les manifestants ont débarqué en nombre place de la république dès midi. Très remontés et déterminés à faire du bruit, à défaut d'être écoutés par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Un principal roué de coups dans la cour de son collège
Le principal du collège Pablo-Picasso de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) a été roué de coups et brièvement hospitalisé après l’intrusion d’une dizaine de jeunes dans l’établissement. Il a porté plainte dans la foulée. L’académie de Versailles a indiqué dans l’après-midi que le rectorat s’associerait à la plainte.
Lire la suite de l’article


L’université et la recherche dans la manifestation de Paris
Universitaires, chercheurs et étudiants ne sont pas pour rien dans le succès de la manifestation parisienne. 
Réunis à Beaubourg, devant le musée d'Art moderne, ils sont partis à près de 20 000 en direction de la République pour rejoindre le cortège intersyndical.
Lire la suite de l’article


«Thatcher, sors de ce corps !»
Les manifestants rivalisent d’originalité pour porter leurs slogans et revendications. Grosses, petites, hautes, récupérées ou colorées, les pancartes restent le meilleur moyen. Mais une bonne pancarte n’est rien sans un bon porte-pancarte… La preuve en image.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 20/03/09


Grèves : l'accueil des élèves gagne du terrain
Sous la pression des tribunaux, quelque 80 % des grandes villes ont appliqué le service minimum.
Lire la suite de l’article


Un principal roué de coups
par une bande
Ce responsable d'un collège de Garges-lès-Gonesse a dû être hospitalisé. Nicolas Sarkozy a demandé mercredi de recenser les établissements les plus concernés par des intrusions de bandes.
Lire la suite de l’article


Moins de grévistes
et plus de manifestants
Les défilés de jeudi ont réuni 1,2 à 3 millions de personnes, soit davantage que le 29 janvier. Le taux de grévistes recule dans l'administration.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 20/03/09



Xavier Darcos repousse encore la réforme de la formation des enseignants
Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, a finalement cédé au souhait de la Conférence des présidents d'université (CPU) en décidant vendredi 20 mars, de repousser d'un an la réforme de la formation des enseignants, même si certains aspects entreront quand même en vigueur dès la rentrée 2009-2010.
Lire la suite de l’article


L'aide spécialisée dans le collimateur de l'Etat
Ils ont posé en fin de soirée. Les membres des Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) de l'Oise avaient le sourire malgré tout. La réunion à l'école Suzanne-Lacore de Margny-lès-Compiègne devait officiellement servir à informer l'opinion. Elle a permis de se serrer les coudes. Ces Rased, la plupart des parents ne les connaissaient pas jusqu'à ce que le gouvernement annonce la suppression de 3 000 postes sur les 11 000 professeurs des écoles qui exercent dans ce cadre. Cette coupe budgétaire aurait dû passer plus inaperçue que d'impopulaires fermetures de classes. Mais la mesure, qui touche en premier lieu les quartiers populaires, a déclenché des réactions si vives que le ministère a dû diviser ses exigences par deux.
Lire la suite de l’article


L'école fait de la résistance
A l'évidence, la presse n'est pas la bienvenue. Une demande de reportage dans les écoles primaires de Rezé, petite ville paisible de la banlieue sud de Nantes, se solde sous vingt-quatre heures par une réponse sans appel. " Vous n'avez pas le droit d'aller dans l'école demandée. Ni dans aucune autre de la ville. Ni du département. " Visiblement, l'inspecteur d'académie de Loire-Atlantique ne tient pas trop à ce qu'on raconte qu'à Rezé, sur 140 professeurs des écoles, 80 sont des " résistants " déclarés. Qu'on en dénombre même plusieurs centaines dans le département – en France, ils sont quelque 2 000.
Lire la suite de l’article


Martin Hirsch fera des annonces sur l'emploi des jeunes dimanche
Nicolas Sarkozy a voulu ouvrir des pistes pour essayer de contenir la colère sociale, explique Arnaud Leparmentier, envoyé spécial du "Monde" à Bruxelles, où le chef de l'Etat s'est exprimé vendredi.
Lire la suite de l’article


Les présidents face à l'histoire
Quel sens donner au discours "sarkozyste" sur l'histoire ? Le chercheur Patrick Garcia analyse les spécificités du message du président.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 20/03/09 (un jour de retard)



Un océan dans la rue pour changer de cap
Entre le 29 janvier et le 19 mars, le mouvement social s’est ancré dans le pays. Les salariés du public et du privé sont plus nombreux encore à refuser de payer la crise.
Lire la suite de l’article


La preuve par trois millions
L’intransigeance du gouvernement n’a pas découragé le mouvement social. Bien au contraire ! Celui de Nicolas Sarkozy devra revoir son attitude, à l’issue d’une journée de mobilisation sans précédent depuis l’élection du chef de l’Etat.
Lire la suite de l’article


Opération diversion en bande organisée
En déplacement, hier, à Gagny, Nicolas Sarkozy a retrouvé sa panoplie de premier flic de France. Et annoncé, un renforcement de la répression contre les « bandes ».
Lire la suite de l’article


Des chercheurs aux instits, tout l’enseignement défile
sept fédérations syndicales appellent à la grève.
Lire la suite de l’article


« Et les enfants, dans tout ça ? »
Rencontre. Christine Dieul enseigne au Petit-Quevilly. Elle se bat pour le maintien des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté.
Lire la suite de l’article


Sciences-Po Paris rattrapé par le mouvement ?
Protestant contre les lois Pécresse sur l’université, une centaine d’étudiants d’universités parisiennes, majoritairement de Paris-VIII, ont réussi à occuper pendant plus de trois heures l’amphithéâtre Boutmy du prestigieux Institut d’études politiques de Paris, mardi après-midi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 20/03/09



Une lycéenne décède lors d'un match de basket
Un arrêt cardiaque foudroyant. Mercredi, vers 16h30, Tolla, une jeune lycéenne de 16 ans, habitant à Noisiel, est décédée alors qu'elle participait à un tournoi de sport scolaire à Roissy-en-Brie. Le drame s'est déroulé au gymnase du lycée Charles-le-Chauve, à Roissy.
Lire la suite de l’article


Essonne : Au moins 51 nouvelles classes en septembre
La rentrée 2009-2010 se prépare dès aujourd’hui. Réuni mardi, le comité technique paritaire départemental (CTPD) a dessiné les contours de la prochaine carte scolaire dans l’Essonne. La CTPD propose à ce stade des opérations 38 fermetures de classes et 51 ouvertures définitives pour septembre.

Lire la suite de l’article


Saint-Cloud: un lycéen en garde à vue après une agression au ciseau
Un élève de première du lycée Alexandre Dumas, à Saint-Cloud, a été placé en garde à vue au commissariat local. Ce garçon de 18 ans aurait violemment agressé un autre élève, mardi, dans l'enceinte de l'établissement. L'intéressé, un jeune de 17 ans, a été blessé au visage, et il n'est pas sûr qu'il puisse recouvrer l'usage de son œil.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement ne veut rien lâcher aux manifestants
Les leaders syndicaux et les responsables politiques qui réclamaient, après le succès de la journée de manifestations d'hier, des «mesures concrètes» en faveur des salariés en ont été pour leurs frais. Invité du 20 heures de TF1, face à une Laurence Ferrari au questionnement pugnace, François Fillon n'a rien lâché.
La hausse du Smic? Ce n'est pas une priorité. La prime de 500 euros réclamée par certains syndicats et par Martine Aubry? Il n'en est pas question. Supprimer le bouclier fiscal? La réponse est niet. «C'est en France que le niveau d'impôt est le plus élevé au monde», assure-t-il. Et comme en écho au président de la République, il martèle: «La sortie de crise ne passera pas par une hausse des impôts».

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 20/03/09



Journée du 19 mars : les syndicats ont refait le plein dans la rue
La deuxième journée de mobilisation nationale a enregistré une participation supérieure à celle du 29 janvier : 1,2 million de personnes selon la police, 3 millions selon la CGT contre 1,08 million à 2,5 millions de personnes en janvier
Lire la suite de l’article


Un principal de collège à Garges-lès-Gonesse roué de coups
Une bande armée de barres de fer et de bâtons a fait intrusion dans le collège Pablo-Picasso de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) et roué de coups le principal qui tentait de protéger un élève
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 20/03/09


Mobilisation : les syndicats réussissent leur pari, l'Elysée refuse de plier
La mobilisation interprofessionnelle a réuni, hier, de 1,2 à 3 millions de personnes. C'est un nouveau record, caractérisé par la forte mobilisation des salariés du privé. L'Elysée minimise l'impact du mouvement. François Fillon refuse de creuser le déficit budgétaire.
Lire la suite de l’article


Les universités toujours en conflit
Ils n'auraient pour rien au monde manqué ce grand « raout » interprofessionnel. Après avoir bataillé tout l'hiver en solo contre les réformes Pécresse et Darcos, les enseignants-chercheurs et les étudiants se sont fondus, hier, dans la masse des protestataires. Ils étaient, selon la FSU, 100.000, contre 60.000 la semaine dernière. Plus d'une trentaine d'universités étaient encore perturbées : les véritables blocages se font rares, mais les suspensions de cours perdurent.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 20/03/09



Journée du 19 mars: une mobilisation digne des manifs anti-CPE
Le nombre de grévistes, en revanche, est moins élevé que le 29 janvier...
Lire la suite de l’article


La presse déplore l'«autisme» de Fillon et Sarkozy face aux grèves de jeudi
Les éditorialistes dénoncent «le creusement d'un fossé social» entre les manifestants et le gouvernement...
Lire la suite de l’article


Paris défile dans une ambiance de kermesse
Au coeur du cortège parisien pour la journée d'action du 19 mars..
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 20/03/09



Monsieur Hirsch, écoutez les professionnels de la Jeunesse
Par Géricault Conseiller d’éducation populaire

Récemment sur France Inter, Martin Hirsch, haut commissaire à la Jeunesse, martelait sa volonté de « chambarder » les freins et les conservatismes qui acculent les jeunes à la précarité. Gare à ce que le remède n'aggrave le mal.[…]
Terrain singulier que celui de la Jeunesse que nous arpentons avec de nombreux professionnels dont l'inflation souligne le vif intérêt porté à ce public. Enseignants, conseillers principaux d'éducation, conseillers de missions locales, animateurs territoriaux, éducateurs spécialisés, conseillers emploi-formation, chargé de projet politique de la ville, conseillers des pôles emploi, coordonnateurs des projets éducatifs locaux, conseillers d'orientation, acteurs associatifs de l'éducation informelle ou de l'insertion, promoteurs de l'entreprenariat des jeunes... et conseillers d'éducation populaire et de jeunesse dont vous avez la tutelle directe.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 20/03/09



Un proviseur roué de coups dans un collège du Val d'Oise: trois jeunes interpellés
Vidéo
Lire la suite de l’article


École : portes ouvertes chahutées par les réformes
Les annonces puis les reports décidés par le ministre ont désorienté adultes et enfants.Les journées portes ouvertes ont un parfum particulier. Ambiance dans des lycées de Vendée.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 20/03/09



IDF: Un proviseur roué de coups
Le proviseur du collège Pablo Picasso de Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise) a été roué de coups mercredi par une dizaine de jeunes extérieurs à son établissement. L'homme, touché au dos et aux épaules, a été brièvement hospitalisé et cinq mineurs ont été interpellés. Ce fait divers apporte un peu plus d'eau au moulin de Nicolas Sarkozy, qui a récemment dit son intention d'en finir avec les bandes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 20/03/09


Darwin, 1872 : L'arme fatale contre les créationnistes
Dans la guerre contre le darwinisme menée par les créationnistes turcs [=> voir «le Nouvel Observateur» du 22 janvier], ces derniers viennent de remporter une bataille: ils ont obtenu la censure d'un dossier qui devait paraître en couverture du numéro de mars du mensuel «Bilim ve Teknik» («Science et Technologie»), édité par le Tübitak, le Conseil de recherche scientifique et technique de Turquie. Le dossier (16 pages consacrées au bicentenaire de Darwin) a été remplacé par un sujet sur le climat et la rédactrice en chef licenciée. Le Tübitak, organisme d'Etat, a été rattaché en 2008 au gouvernement islamo-conservateur, et il est désormais supervisé par le ministre d'Etat chargé des affaires religieuses, Mehmet Aydin. C'est la première fois qu'une censure religieuse frappe une institution publique turque.
Lire la suite de l’article


Formation : Darcos maintient en l'état les concours de 2010
Dans une lettre adressée aux syndicats, le ministre de l'Education propose des aménagements portant sur le contenu et le calendrier de sa réforme sur la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article


Réforme des universités : nouvelles manifestations prévues le 24 mars
Le mouvement universitaire, qui va entrer dans sa huitième semaine, réclame le report de la réforme de la formation des maîtres et l'arrêt des suppressions de postes en 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 20/03/09


Un principal passé à tabac dans un collège du Val d'Oise
Le principal du collège Pablo-Picasso de Garges-lès-Gonesse a été frappé par une bande de jeunes. Le groupe s'était introduit dans le collège à la suite d'une bagarre entre élèves.
Lire la suite de l’article


"Il faut augmenter le nombre d'adultes dans les établissements"
Huit mineurs sont en garde à vue après les violences commises, jeudi, contre le principal d'un collège de Garges-lès-Gonesse. Jean-Marie Bontemps, proviseur du lycée René Cassin de Gonesse et secrétaire académique du Syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale (SNPDEN), s'inquiète du climat de violence actuel.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 20/03/09


inq syndicats des L.P. appellent à la grève le 24 mars
"La réforme de l’enseignement professionnel imposée par le Ministre Xavier Darcos devrait rentrer en application dès la rentrée 2009. Cette réforme, qui généralise le Baccalauréat en 3 ans et entérine la mort du BEP aura de graves conséquences sur la qualité des formations professionnelles et risque d’exclure un grand nombre de jeunes des formations professionnelles initiales sous statut scolaire" estiment les syndicats CGT-Educ’Action, SNUEP-SNEP-FSU, SUD-Education et SNCL-FAEN. Ils appellent à manifester le 24 mars contre les réformes en cours.
Lire la suite de l’article


Après la manif
Le gouvernement peut-il ignorer la mobilisation du 19 mars ? "Le ministre de l'éducation nationale restera-t-il sourd aux messages répétés que lui envoient plusieurs centaines de milliers d'enseignants des écoles dont les demandes sont largement partagées par 3 français sur 4 ?" Au lendemain de la journée nationale d'action du 19 mars, cette interrogation, formulée par le Snuipp, est évidemment générale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 20/03/09


Pourquoi ces Assises de la pédagogie ?
Patrice Bride

Bien des questions concernant le métier enseignant (au sens large du terme, on pourrait dire des professionnels de l'éducation) sont à poser ou reposer. En voici quelques-unes, que nous souhaiterions aborder avec nos différents intervenants de cette journée.
Lire la suite de l’article


Assemblée Nationale. Questions au Gouvernement: Grève des enseignants-chercheurs
Assemblée Nationale, Première séance du mercredi 18 mars 2009
Questions au Gouvernement: Grève des enseignants-chercheurs
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 20/03/09



Neuilly: des enseignants refusent de faire cours pour dénoncer des tensions
Les professeurs d'un collège de Neuilly (Hauts-de-Seine) ont refusé d'assurer les cours vendredi pour dénoncer un climat de tension dans l'établissement, notamment après qu'une enseignante eut reçu un courrier de menaces de mort à son domicile, a-t-on appris de plusieurs sources.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Darcos laisse inchangés les concours 2010 des enseignants
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, dans un nouveau geste en direction du monde enseignant, a repoussé d'un an la réforme des concours des professeurs, ouvrant des discussions qui s'annoncent serrées avec des syndicats jugeant insuffisantes les concessions faites.
Lire la suite de l’article


Intrusion dans un collège de Garges-lès-Gonesse: 8 jeunes déférés devant un juge
Une information judiciaire a été ouverte vendredi après l'intrusion jeudi d'une dizaine de jeunes au collège Pablo-Picasso de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Congrès du Snes-FSU de lundi à vendredi à Perpignan
Le Snes-FSU, principal syndicat des enseignants de collèges et lycées, va tenir son congrès national de lundi à vendredi à Perpignan, sur fond de contestation de la réforme de la formation des enseignants et des suppressions d'emplois, engagés par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------




Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.