mardi, novembre 24, 2009

Revue de presse du mardi 24 novembre 2009


Grève et manifs - disciplines – grippe et web 2.0 -



Grève et manifs
C’est toujours, à chaque grève, la même bataille de chiffres. 40% de grévistes dans les collèges et lycées, 31% en primaire selon la FSU... Le ministère de l'Education nationale ne fait pas le même calcul: il a annoncé mardi à la mi-journée que la grève pour la totalité des académies était suivie à 11,57 % en moyenne générale "pondérée". Dans le détail, les chiffres annoncés sont les suivants: "13,39 % pour les enseignants du 1er degré ; 14,72 % par ceux du collège ; 8,48 % dans les lycées professionnels ; 10, 41% dans lycées d'enseignement général et technologique".
Pourquoi ces manifestations ?
Véronique Soulé, de Libération dresse, sur son blog, la liste des sujets de mécontentement qui poussent à manifester. . On trouvera aussi dans Le Monde, un article interactif où de nombreux enseignants s’expriment sur les raisons qui les amènent à faire grève et manifester.
Les 16.000 suppressions de poste prévues en 2010 sont le principal grief des syndicats qui comptent 50.000 postes détruits en trois ans et demandent aussi une revalorisation des salaires et la révision de la réforme de la formation des enseignants
La formation des enseignants est un sujet qui, jusque là, n’a pas mobilisé les foules enseignantes. On peut même dire que sa mise en œuvre a bénéficié d’une relative indifférence de certains syndicats. Mais les choses évoluent…
Le SNUipp-FSU a dénoncé mardi dans un communiqué une réforme qui va conduire à sélectionner les étudiants sur "les aspects disciplinaires, ignorant la connaissance du développement de l'enfant, les dimensions didactiques et pédagogiques sur les savoirs à enseigner et les pratiques professionnelles". Le syndicat dénonce les choix qui constituent selon lui "un recul sans précédent sur la formation professionnelle des enseignants, au détriment de la réussite de tous les élèves". Le SNUipp appelle le gouvernement à retirer "ce projet ainsi que des textes et décrets qui l'accompagnent pour ouvrir de réelles négociations sur une toute autre réforme de la formation et du recrutement des enseignants".
L'Unef, quant à elle, a annoncé ce mardi dans un communiqué qu'elle convoquait pour vendredi à 15H30, à son siège, une "réunion intersyndicale" avec la volonté de "mettre en échec" le projet gouvernemental de réforme de la formation des enseignants.

Disciplines
Les mêmes causes produisent les mêmes effets. On se souvient que la réforme Darcos avait échoué, entre autres, parce qu’elle s’était heurtée aux logiques disciplinaires à l’œuvre pour protester contre les réductions horaires et l’absence de telle ou telle discipline du tronc commun ou d’un autre niveau d’enseignement.
On retrouve cette même logique avec les protestations des professeurs de SES qui s’interrogent sur les conditions de travail dans l’enseignement exploratoire d’une heure et demie qui leur est proposé. Mais c’est maintenant l’Histoire-Géographie qui rentre dans la danse avec un article dans Rue89 qui se fait lui même l’écho d’une tribune Jacques Sapir dans Marianne qui annonçait que l’histoire-géographie serait supprimée en Terminale S.
On attend les réactions des profs de maths…

Grippe et web 2.0
A lire, un reportage du journal Le Monde sur les nouvelles technologies dans l’enseignement à l’heure où la grippe et les fermetures de classe commencent à prendre de l’ampleur. En fait cet article rend surtout compte d’un bar-camp qui s’est tenu à La Cantine à Paris sous la houlette de Silicon Sentier . Dans l'assistance, des membres du secrétariat d'Etat chargé de la prospective et du développement de l'économie numérique, des représentants de sites disciplinaires (Sésamath, Weblettres, etc.) ou d'enseignants (Le Café pédagogique), et d'associations diverses. Mais aussi des éditeurs venus défendre le droit des auteurs de manuels lors de la mise en ligne des contenus. Pour organiser les débats, Christophe Aguiton, à la fois chercheur dans le laboratoire en sciences humaines et sociales d'Orange et militant d'Attac-France, et le généticien François Taddei, qui a rédigé, pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), un rapport intitulé "Former des constructeurs de savoirs collaboratifs et créatifs". Tous les participants estiment que le dispositif élaboré par l'éducation nationale pour assurer une continuité de l'enseignement malgré la grippe A n'atteindra pas ses buts.
Pourquoi ? "Parce qu'il y a une lourdeur qui vient du ministère et des inspecteurs généraux qui veulent contrôler les savoirs", répond Caroline Jouneau-Sion, présidente des Clionautes, le site Web des professeurs d'histoire-géographie. Tout aussi réservée, Caroline d'Atabekian, professeure de lettres et présidente du site Weblettres estime que "les émissions prévues sur France 5 et France Culture serviront plus à rassurer les parents. Quant aux ENT (environnement numérique de travail reliant l'établissement, l'élève, et sa famille), c'est loin d'être au point !".
François Jarraud du Café pédagogique résume bien les enjeux " La continuité pédagogique, ce n'est pas mettre les cours en ligne et remplacer les manuels papier par des manuels informatisés. C'est donner la possibilité aux profs de continuer à enseigner avec des élèves à distance. Mais pour cela, il faut savoir manier le Web 2.0 ; savoir créer un blog et le faire fonctionner. Qui formera les enseignants ?".
Encore et toujours l’essentielle question de la formation…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 24/11/09 (certains articles payants)


Education : pourquoi ils manifestent
Luc Chatel avait promis le dialogue et au début cela lui avait plutôt réussi. Mais aujourd'hui toute une partie du monde de l'Education ne le croit plus, dénonce des réformes imposées et un simulacre de consultations. Il affronte ainsi sa première grande mobilisation qui sonne comme un avertissement. Retour sur les principaux motifs de mécontentement.
Lire la suite de l’article


Enseignants et lycéens au coude-à-coude dans les rues de Rennes
Environ un millier de manifestants, dont la moitié de lycéens, ont manifesté mardi à Rennes contre la réforme du lycée du ministre de l’éducation Luc Chatel et contre “des conditions d’enseignement qui se dégradent”.
Lire la suite de l’article


Lettre d'insulte à la prof : les élèves de Jean-Lurçat se désolidarisent
Les lycéens d’une terminale technologique du lycée parisien, qui voulaient changer de professeure d’anglais, ont été rappelés à l’ordre lundi par l’inspecteur d’académie suite à une lettre d'insulte reçue par l'enseignante.
Lire la suite de l’article


La réforme du lycée: «Il y a quelques zones d'ombre dans le projet»
Le ministre de l'Education a dévoilé son dispositif de mesures sur la réforme du lycée. Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques) a répondu à vos questions.
Lire la suite de l’article


Ecole: les syndicats parient sur une grève suivie
Les fédérations FSU et Ferc-CGT appellent les enseignants à la grève pour dénoncer les suppressions de postes, la réforme de la formation des enseignants et obtenir une meilleure revalorisation des salaires des professeurs.
Lire la suite de l’article


Des élèves menacent la prof qui les empêche d'utiliser leurs portables
Les élèves d’une terminale technologique du lycée Jean Lurçat à Paris (13ème arrondissement), qui voulaient changer de professeur d’anglais parce qu’elle leur interdisait l’usage des téléphones portables en classe, ont été rappelés à l’ordre lundi par l’inspecteur d’académie.
Lire la suite de l’article


Contrôle continu pour les jeunes de banlieue
Fouilles et suspicion sont devenues une «habitude» pour les Noirs et les Beurs.
Lire la suite de l’article


Anyss Arbib, de Bondy à Sciences-Po
Issu de l’immigration, élevé en Seine-Saint-Denis, cet étudiant de 21 ans vise l’ENA
Lire la suite de l’article


Exemplaire
Le témoignage que nous publions aujourd’hui, celui d’Anyss Arbib, habitant Bondy (Seine-Saint-Denis) et étudiant en quatrième année à Sciences-Po Paris, est exemplaire. Le récit fait par ce jeune Français d’origine marocaine de sa soirée de fête qui vire à la confrontation avec des forces de l’ordre au comportement bien peu républicain fait remonter à la surface, à la faveur d’un événement exceptionnel - la qualification de l’Algérie pour la phase finale de la Coupe du monde -, ce que supportent quotidiennement des milliers et des milliers de jeunes et de moins jeunes Français : la discrimination au faciès. Il a donc valeur d’exemple.
Lire la suite de l’article


Comme un ennemi dans sa propre République»
Anyss Arbib, étudiant, rapporte les violences policières dont il a été témoin et victime à Paris après le match Egypte-Algérie, questionnant ainsi la notion d’«identité nationale».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/11/09


Le cri d'alarme de centaines de parents battus
Le numéro vert «Jeunes Violences Ecoute» enregistre une augmentation sensible des appels de parents agressés par leurs enfants. La plupart d'entre eux, désemparés par cette violence tant physique que verbale, ne savent pas toujours comment réagir.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 24/11/09



Polémique autour du concours de l'agrégation
Quel diplôme faudra-t-il pour se présenter au concours de l'agrégation ? Une deuxième année de master (M2) dûment validée ou une simple inscription en M2, comme pour les autres concours enseignants (capes, CRPE, etc.) ? Apparemment anodine, la réponse à cette question est au coeur d'une guerre d'influence sur le devenir de l'agrégation dans le cadre de la réforme de la formation enseignante, dite de la mastérisation. Cette guerre oppose, d'un côté, la société des agrégés et des syndicats du secondaire et du supérieur classés traditionnellement à droite (Snalc, Autonome Sup) et, de l'autre, les écoles normales supérieures (ENS).
Lire la suite de l’article


L'éducation nationale et La Poste sont en grève
Cette première grève dans le secteur depuis la rentrée a notamment eu des conséquences dans les écoles maternelles et élémentaires. Le SNUipp-FSU (premier syndicat en primaire) tablait sur 31 % de grévistes (mais 50 % ou plus dans la Drôme, la Haute-Vienne, la Seine-Saint-Denis, les Alpes-Maritimes, la Creuse, l'Indre-et-Loire et les Landes). Le ministère de l'éducation nationale a lui annoncé 13,39 % d'enseignants grévistes dans le primaire à la mi-journée.
Lire la suite de l’article


Les enseignants, "en grève pour vos enfants"
Article interactif
Lire la suite de l’article


Face à la grippe, l'école pas très Net
Ils pianotent tous sur un ordinateur portable, suivent d'une oreille les discussions du groupe de travail auquel ils se sont inscrits, gardent l'autre pour leur téléphone portable, et surveillent d'un oeil Twitter ou tout autre réseau social sur lequel ils chattent. Ce qui les rassemble ? Une passion pour les technologies et le maintien de la continuité pédagogique quand le lien physique profs-élèves n'est plus possible parce que la grippe A oblige à fermer classes et établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 24/11/09



Education : suppressions de postes, gros dégâts à tous les étages
Les enseignants sont appelés à la grève mardi par la Fédération FSU, majoritaire, ainsi que la Ferc-CGT et Sud-Education. Les organisations lycéennes Fidl et UNL, et l’Union des étudiants de France (Unef) s’y sont jointes.
Lire la suite de l’article


Dans les facs européennes, « education is not for sale »
Après les nombreuses manifestations du printemps dernier en France, l’Autriche, l’Allemagne ou l’Italie connaissent à leur tour de fortes mobilisations dans les universités.
Lire la suite de l’article


Faut-il une loi pour interdire la fessée aux enfants ?
PAR EDWIGE ANTIER, PÉDIATRE ET DÉPUTÉE TITULAIRE (UMP) DEPUIS JUILLET 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 24/11/09



« Chéri, on vaccine les enfants ou pas ? »
En famille, on ne parle plus que de ça. Les parents, priés en ce moment de dire oui ou non au vaccin à l’école, sont en proie à de longs débats. Qui frôlent la querelle.
Lire la suite de l’article


Des lycéens sermonnés après une lettre d'insultes à leur prof
Ce n'était pas un dialogue ni un débat. Mais bien un sermon. Lundi matin, l'inspecteur chargé du deuxième degré à l'Académie de Paris Philippe Fatras s'est rendu dans la classe de terminale STG 2 du lycée Jean Lurçat, établissement de plus d'un millier d'élèves situé dans le XIIIe arrondissement. 

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 24/11/09



Des Français sereins sur leur identité
Alors que vont débuter des débats sur l’identité nationale dans toutes les régions, le sondage publié par « La Croix » révèle une opinion plus apaisée que crispée sur cette question
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 24/11/09



Education : Luc Chatel fait face à son premier mouvement social
La FSU, principal syndicat enseignant, appelle à la grève dans l'Education nationale. Outre les suppressions de postes et la réforme du lycée, la future formation des enseignants cristallise les mécontentements.
Lire la suite de l’article


212 euros de plus par mois pour les jeunes enseignants
Les syndicats jugent l'effort lié à l'allongement de la formation insuffisant et insistent sur une nécessaire revalorisation globale de toute la grille salariale.
Lire la suite de l’article


20% de grévistes dans le primaire, selon Chatel
La loi de 2008 sur le SMA oblige les communes à organiser un accueil des élèves quand plus de 25% des enseignants d'une école primaire se sont déclarés grévistes
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 24/11/09



Education: 40% de grévistes dans les collèges et lycées... 15% d'après le ministère
C'est ce qu'affirme le premier syndicat du second degré Snes-FSU...
Lire la suite de l’article


Dix mesures pour l'emploi et l'éducation
C'était un bilan d'étape autant qu'un plan d'action. François Fillon a présidé, hier, un comité interministériel pour l'égalité des chances. Un an après la mise en place de ce plan gouvernemental, le Premier ministre s'est félicité des « avancées réalisées », et a retenu dix nouvelles mesures mettant l'accent sur l'éducation et l'emploi.
Lire la suite de l’article


Leur prof refuse les portables en classe: ils veulent en changer
Les élèves d'une classe de terminale ont été rappelés à l’ordre...
Lire la suite de l’article
------------------------------------------------
Rue89 du 24/11/09



L'histoire-géo victime de la réforme du lycée de Luc Chatel
La hausse des heures d'histoire-géo en première annoncée la semaine dernière masquait leur suppression en terminale S.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 24/11/09



Journée de grève, aujourd'hui, dans l’Education
30 à 40% des enseignants de la maternelle et du primaire devraient répondre, ce mardi, à l'appel à la grève lancé par les syndicats Sud-Education et FSU, selon une estimation de ce dernier.
Lire la suite de l’article


Les profs s'opposent à la réforme de leur formation
Première grève de l'année scolaire dans l'Éducation. Aujourd'hui, la FSU, la Ferc-CGT, Sud et l'Unef appellent les enseignants à faire grève et les étudiants à manifester. Que dit cette réforme ?
Lire la suite de l’article


Leur prof ose interdire les SMS...
L'enseignante parisienne s'oppose à l'usage des téléphones portables en classe. Les élèves veulent qu'elle s'en aille.
Lire la suite de l’article


Education. 13,39% de grévistes dans le primaire, 12,26% dans le secondaire
La mobilisation est assez faible ce mardi matin. Ils ne sont que 13,39% de grévistes dans le primaire et 12,26% dans le secondaire, selon le ministère.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 24/11/09



Ecole: Première grève pour Chatel
Les syndicats ont lancé un appel à la grève pour ce mardi dans les écoles. Ils protestent contre les suppressions de postes et la réforme de la formation des enseignants. Luc Chatel table sur 20% de grévistes.
Lire la suite de l’article


Education: 11,57% de grévistes estimés
Le ministère de l'Education nationale a annoncé mardi à la mi-journée que la grève pour la totalité des académies était suivie à 11,57 % en moyenne générale "pondérée". Dans le détail, les chiffres annoncés sont les suivants: "13,39 % pour les enseignants du 1er degré ; 14,72 % par ceux du collège ; 8,48 % dans les lycées professionnels ; 10, 41% dans lycées d'enseignement général et technologique".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/11/09


Jour de grève dans l'Education et à La Poste
Les syndicats de l'Education, du supérieur et de La Poste appellent à la mobilisation. A Paris, les cortèges devraient se rejoindre pour une importante manifestation. Environ 20% des enseignants des écoles du primaire devraient être en grève, a annoncé Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


Incident au lycée de Nice: les profs unis contre Castaldi
Tous solidaires du prof de philo! Les enseignants du lycée Thierry Maulnier, à Nice, se rangent tous derrière leur collègue après l’incident qui l’a opposé, vendredi dernier, en présence de nombreux élèves, à Benjamin Castaldi, venu parler des métiers de l’audiovisuel.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 24/11/09


Mobilisation à la Poste et dans l'enseignement
Des appels à la grève ont été lancés dans l'éducation pour protester notamment contre les suppressions de postes et la réforme de la formation des enseignants. Cinq fédérations syndicales ont déposé un préavis de grève à la Poste pour dénoncer son changement de statut.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 24/11/09


La main d’Albert
Éditorial de Monique Royer

« Ce que, finalement, je sais de plus sûr sur la morale et les obligations des hommes, c'est au football que je le dois. ». Albert Camus le dirait il encore aujourd’hui ? Car drôle de raccourci offert par l’actualité : tandis que la main d’un footballeur soulève opprobres populaires et savantes analyses, la perspective d’une mise au Panthéon d’Albert Camus, au sens propre du terme, fait naître un débat, qui même s’il ne prend pas la même ampleur (la bataille d’Hernani n’est pas de notre siècle), épouse des contours semblables : ceux de la morale et de l’image.
Lire la suite de l’article


31% de grévistes dans le primaire aujourd'hui
Selon un pointage effectué par le Snuipp, qui appelle à la grève avec la FSU et la CGT, le 24 novembre, on attend finalement 31% de grévistes dans le primaire. Le syndicat annonçait "de 30 à 40%" le 22 novembr
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 24/11/09


Grève dans le primaire: à quand un bilan du service minimum d'accueil ?
De 30 à 40% des enseignants du primaire pourraient débrayer mardi 24 novembre, d'après les estimations de la FSU, principale fédération syndicale du premier degré. C'est l'occasion pour le gouvernement de tester une nouvelle fois son «service minimum d'accueil» des élèves. Alors que le ministère avait promis un bilan de ce dispositif (créé en 2008), aucune évaluation n'a encore été rendue. Un chiffre partiel déniché par Mediapart vient cependant illustrer l'échec de cette réforme. Il ne s'agit certes que de la Picardie: mais, dans cette région, 6% seulement des élèves ont été pris en charge !
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/11/09



Lycéens parisiens opposés à leur professeur: Chatel annonce une enquête et des sanctions
Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé mardi une enquête et des sanctions contres les élèves d'une terminale technologique parisienne qui voulaient changer de professeur d'anglais parce qu'elle leur interdisait l'usage des téléphones portables en classe.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: l'Unef convoque vendredi une intersyndicale
L'Unef, première organisation étudiante, a annoncé mardi dans un communiqué qu'elle convoquait pour vendredi à 15H30, à son siège, une "réunion intersyndicale" avec la volonté de "mettre en échec" le projet gouvernemental de réforme de la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article


13,39% de grévistes dans le primaire, 12,26% dans le secondaire (ministère)
Le mot d'ordre de grève dans l'Education nationale a été suivi mardi par 13,39% des enseignants dans le primaire et 12,26% dans les collèges et lycées, a annoncé le ministère à la mi-journée.
Lire la suite de l’article


Près de 40% de grévistes en collèges et lycées publics mardi (Snes-FSU)
L'appel à la grève dans l'éducation a été suivi mardi par "près de 40% des personnels" des collèges et lycées publics, a annoncé le premier syndicat du second degré Snes-FSU.
Lire la suite de l’article


Vidalies (PS) pour le rétablissement des postes supprimés dans l'Education
Le député PS Alain Vidalies a déclaré mardi que les socialistes seraient en faveur du rétablissement des postes supprimés dans l'Education nationale par l'actuel gouvernement s'ils revenaient au pouvoir.
Lire la suite de l’article


Début de la manifestation à Paris contre "l'asphyxie" de l'éducation
Plusieurs milliers de manifestants ont commencé à défiler mardi vers 15H00 à Paris, derrière une banderole de tête sur laquelle était écrit "Système éducatif, emploi, salaires, conditions de travail, l'Ecole est asphyxiée: stop!", a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.