lundi, mai 03, 2010

Revue de presse du lundi 3 mai 2010


Allocations, absentéisme et démagogie - SDO – Trop de pression - Cliquer pour s’orienter -



Allocations, absentéisme et démagogie
Supprimer les allocations familiales aux parents des enfants absents en classe. C’est le projet de loi déposé Vendredi dernier par Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes à l’Assemblée nationale. Libération nous rappelle pourtant que cette mesure existe déjà mais a été peu appliquée car inefficace…En effet, depuis 2006, date d’adoption de la loi sur l’égalité des chances, le non-respect du « contrat de responsabilité parentale », proposé aux familles par le conseil général, peut entraîner la suspension des allocations. (Mais on peut même aller plus loin puisque Libération et Rue89 nous apprennent qu’un dispositif comparable existait déjà depuis 1959)
La proposition d’Éric Ciotti vise en fait à donner ce pouvoir non plus aux présidents de conseil général (qui ne l’appliquaient pas) mais aux inspecteurs d’académie avec une plus grande automaticité. Un article du journal les Échos décrit de manière très précise l’ensemble du processus proposé par le député.
Véronique Soulé note dans Libération que cette proposition de loi est accompagnée de statistiques qui tombent à pic”. Quatre jours avant le dépôt du projet de loi, une étude officielle pointe l’augmentation du phénomène en 2007-2008. Selon la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère (DEPP) de l’Education, l’absentéisme a touché 7 % des élèves du secondaire, notamment dans les lycées pros et les établissements sensibles. Soit une hausse de deux points par rapport à l’année précédente. La journaliste note avec ironie que si la tendance a été plutôt de “retenir” les statistiques (gênantes), ici on fait au contraire preuve de précipitation : la même étude, portant sur 2006-2007, avait été publiée le 17 juin 2009…
Tout le monde est donc à la “manœuvre” pour promouvoir cette mesure. Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand ., a apporté ce lundi le soutien du parti présidentiel à la proposition de loi d’Eric Ciotti. Malgré l’avis de tous les spécialistes (pédagogues ou économistes) qui disent à quel point cette mesure est inefficace, il s’agit d’aller dans le sens de l’opinion puisque un sondage récent indiquait que 63 % des Français approuvent cette mesure. C’est la version sarkozyenne du retour aux fondamentaux…

SDO
A partir de début mai, un logiciel pour recenser les élèves dits «décrocheurs» va être mis en place par l'Education nationale dans les collèges et lycées de l'hexagone. L'ensemble des établissements scolaires devrait en être équipés en 2011. Ce programme, qui s'inscrit dans le cadre du fichier «suivi de l'orientation» (SDO), vise à répertorier de façon précoce «les élèves susceptibles de décrocher» dans le but de «les aider» et de leur «permettre de suivre une scolarité réussie», affirme le ministère en rappelant que 150.000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans diplôme.
Un système qui suscite des inquiétudes sur les dangers du «fichage» des élèves. Avec notamment la question de la confidentialité des données. «Ce type de fichier fait craindre une interconnexion avec d'autres fichiers, notamment celui des délinquants. Il faut absolument s'en prémunir car l'amalgame entre décrocheur et délinquant ne doit pas être fait», alerte Christian Chevalier, le secrétaire général du syndicat d'enseignants SE-UNSA interrogé par Lefigaro.fr. «Des interrogations demeurent, notamment sur les remarques dites 'libres' qui pourront être écrites dans le dossier. On peut craindre qu'elles ne dépassent le cadre strictement éducatif pour déborder vers des éléments sociaux ou de nationalité», s'inquiète de son côté Daniel Robin, le co-secrétaire général du Syndicat national des enseignements de second degré (Snes).

Trop de pression
On met trop la pression sur les élèves, c’est le titre du dossier de ce lundi dans Le Parisien. Le journal rappelle que les petits Français ne sont pas les plus heureux en classe, comme le montrent les études internationales. Pressés par leurs profs, stressés par leurs parents, ils n’en sont pas plus performants pour autant, disent les mêmes enquêtes. Le problème mis en évidence par la dernière enquête PISA , c’est qu’« ils ne savent pas qu’ils savent » et préfèrent ne pas répondre plutôt que risquer de se tromper. En classe, on préfère rentrer la tête dans les épaules que de lever le doigt, par crainte d’une mauvaise réponse.
Et la pression est très forte sur la réussite scolaire : angoisse de la note, de l’orientation, etc. Le stress des parents rejaillit sur celui des enfants et se manifeste par un certain nombre de troubles et de phobies scolaires qu’on peut considérer sans excès comme de véritables maladies nosocomiales de l’École. D’où le développement aussi d’un véritable “marché de l’angoisse” qui va des orthophonistes aux cours particuliers en passant par les psys, les sophrologues et autres ”coachs“…

Cliquer pour s’orienter
Libération nous informe que jeudi dernier , le ministère de l'Education nationale et l'Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions) ont présenté le fonctionnement de la plateforme Internet «mon orientation en ligne », un service d'information gratuit et personnalisé qui vise à répondre aux questions des élèves, étudiants, apprentis, parents et professeurs sur les métiers et les formations.Des conseils peuvent être donnés soir par tchat, par mails ou par la ligne téléphonique associée à ce service.
Un nouvel outil, pourquoi pas ? mais à condition que ça ne soit pas l'occasion de faire encore des économies et de remettre en question le rapport direct entre un conseiller et un jeune.

Ainsi se termine cette première chronique de rentrée après les vacances de printemps de la zone C. Il y a eu plein d’autres sujets dans l’actualité éducative de ces quinze derniers jours que je n’ai pas pu traiter dans cette synthèse mais que vous retrouverez dans les liens ci dessous. Au fait, si vous appréciez cette revue de presse, n’hésitez pas à la signaler, la faire circuler et à la transférer à vos amis et connaissances

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 03/05/10 (certains articles payants)


«La misère blonde aux yeux bleus»
Au collège Martin-Luther-King de Calais, les adultes déplorent les conditions de vie des familles.
Lire la suite de l’article


Cliquer pour s'orienter: la nouvelle option de l'Education nationale
L'orientation scolaire se met au numérique. Ce jeudi, le ministère de l'Education nationale et l'Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions) ont présenté le fonctionnement de la plateforme Internet «mon orientation en ligne», un service d'information gratuit et personnalisé qui vise à répondre aux questions des élèves, étudiants, apprentis, parents et professeurs sur les métiers et les formations.
Lire la suite de l’article


L’absentéisme, des statistiques bien pratiques
Voilà des statistiques qui tombent à pic. Quatre jours avant le dépôt, ce vendredi, d’une proposition de loi à l’Assemblée nationale sur la suspension des allocations familiales «en cas d’absentéisme scolaire répété», une étude officielle pointe l’augmentation du phénomène en 2007-2008. Selon la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère (DEPP) de l’Education, l’absentéisme a touché 7 % des élèves du secondaire, notamment dans les lycées pros et les établissements sensibles. Soit une hausse de deux points par rapport à l’année précédente. Concluez : si rien n’est fait, cela va empirer !
Lire la suite de l’article


Suspendre les allocs pour lutter contre l'absentéisme scolaire? Ça existe déjà...
Dans son discours sécuritaire mardi à Bobigny, le président Sarkozy a annoncé que les allocations familiales seraient «systématiquement» suspendues en cas d'«absentéisme scolaire injustifié». Sauf que cette mesure existe déjà, mais reste peu appliquée.
Lire la suite de l’article


Retraites : les jeunes ne sont pas un alibi
Par LAURIANNE DENIAUD présidente du Mouvement des jeunes socialistes

Dans le débat public, les jeunes sont souvent l’argument de vente imparable d’une réforme d’ampleur voulue par la droite. Vous devez parler des retraites ? Vendre des sacrifices ? Rien de plus facile. Dites que vous le faites au nom des «générations futures» et le tour sera joué. Pourtant, jamais dans un débat de cette ampleur on a aussi peu considéré une génération et son avenir. Nous ne sommes que l’argument d’autorité justifiant l’augmentation de la durée de cotisation destinée à «pérenniser le système des retraites» à l’horizon 2050.
Cette communication sur des réformes structurelles qui seraient menées au nom de la jeunesse et de son avenir n’est qu’une imposture. Qui se soucie des jeunes ? Quelles sont les grandes réformes pour résorber leur chômage, pour régler leurs problèmes de logement, où est le volontarisme pour s’attaquer aux bas salaires et à la précarité ?
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 03/05/10


Un professeur se suicide dans son collège
Un enseignant, âgé de 55 ans, s'est tiré une balle dans la tête en pleine salle des professeurs dans un collège de Meurthe-et-Moselle vendredi matin.
Lire la suite de l’article


Polémique autour du fichier sur les élèves «décrocheurs»
Le ministère de l'Education nationale met en place à partir de début mai un logiciel pour répertorier de façon précoce «les élèves susceptibles de décrocher» dans tous les collèges et lycées. Plusieurs syndicats s'inquiètent des dangers du «fichage» de ces jeunes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 03/05/10



Un projet d'université technologique divise Nîmes
us connu pour ses arènes que pour son enseignement supérieur, Nîmes va-t-elle se doter en 2012 d'une deuxième université ? En pleine rationalisation de la carte universitaire nationale, c'est le pari qu'ouvre Yvan Lachaud, le député (Nouveau Centre) du Gard. Après avoir obtenu, en 2007 et après trente ans de bataille, la création de l'université de Nîmes (Unîmes), la plus petite université française avec 3 500 étudiants, le député travaille maintenant à la création d'une université technologique dans la cité gardoise.
Lire la suite de l’article


Pas de bataille de polochons au lycée naval de Brest
Pour avoir perpétué, au mépris de l'interdiction figurant dans le règlement intérieur, la rituelle "BP" (pour bataille de polochon), le jeudi soir précédant les vacances de Pâques, trente sept élèves de classes préparatoires du prestigieux lycée naval, à Brest, tous internes, ont écopé lundi 26 avril d'un renvoi, allant de deux jours à une semaine, dans leurs familles.
Lire la suite de l’article


Un enseignant se suicide en salle des profs près de Nancy
Un enseignant d'éducation physique a mis fin à ses jours vendredi 30 avril en se tirant une balle dans la tête dans la salle des professeurs du collège Haut-de-Penoy à Vandœuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle.
Lire la suite de l’article


Des tests éducatifs pavés de dollars
Faut-il payer les élèves pour leur assiduité ? Les rémunérer pour lire des livres ? Echanger leurs bonnes notes contre de la menue monnaie ? Un économiste d'Harvard, Roland Fryer, a osé ces questions. Son dispositif, qui a coûté la bagatelle de 6 millions de dollars (4,8 millions d'euros) et concerné 38 000 élèves répartis dans 261 écoles de quatre villes américaines, éclaire le lien entre apprentissage et gratification.
Lire la suite de l’article


A la tête du conseil général, Eric Ciotti utilise les Alpes-Maritimes comme laboratoire
L'initiative n'est pas banale. Eric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes et député UMP, déposera, vendredi 30 avril, une proposition de loi qui rogne les pouvoirs des... présidents de conseil général. L'idée est en effet de leur retirer la possibilité de suspendre les allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire, pour la confier à l'inspecteur d'académie. Le "sacrifice" d'Eric Ciotti vient de ce qu'aucun président de conseil général n'a appliqué cette suspension, prévue par la loi du 31 mars 2006.
Lire la suite de l’article


Morano : “Il y a 400 000 élèves absentéistes en France” FAUX !
Invitée sur Europe 1 à s’exprimer sur les mesures envisagées face à l’absentéisme scolaire, la secrétaire d’Etat à la famille a affirmé que “l’absentéisme des enfants, c’est 7 %, c’est 400 000 enfants qui ne vont pas à l’école
Lire la suite de l’article


L'absentéisme scolaire en otage, par Thibault Gajdos
Nicolas Sarkozy souhaite rendre systématique la suspension du versement des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire. Si la mesure n'est pas très originale, la motivation l'est davantage. En effet, la lutte contre l'absentéisme scolaire est en général conçue comme un instrument de politique éducative. Or, le titre du discours contenant cette proposition ne laisse aucun doute : "Discours sur le thème de la sécurité à l'occasion de la prise de fonctions du nouveau préfet". L'objectif est de l'ordre de la sécurité publique.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 03/05/10 (un jour de retard)



La double peine des jeunes qui décrochent
Après le revers de la droite aux régionales et la poussée du Front national, la réapparition des thèmes répressifs était prévisible. Entre autres, l’idée, déjà ancienne, de supprimer les allocations familiales aux parents des enfants absents en classe. Vendredi, Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, présentera son projet de loi à l’Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article


Jacques Pain « On renforce la stigmatisation, la mise à l’écart et la réponse violente
Jacques Pain est professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Paris-X Nanterre. Pour lui, la preuve de l’inefficacité de ce type de mesures a été faite.
Lire la suite de l’article


Éric Ciotti, 
ce que Sarkozy a rêvé…
Cet élu UMP est le seul homme politique à avoir suspendu les allocations familiales à une famille.
Lire la suite de l’article


650 élèves et pas d’infirmière
Au collège Jean-Zay de Morsang-sur-Orge (Essonne), les parents d’élèves et la municipalité se battent depuis un an pour obtenir une présence médicale dans l’établissement.
Lire la suite de l’article


Les allocataires, nouvelle classe dangereuse
Difficultés scolaires, pauvreté, délinquance, « assistanat »… Nicolas Sarkozy se refait une santé par l’amalgame.
Lire la suite de l’article


EDITORIAL PAR MAURICE ULRICH
Infamie

L’infâme ragoût qui nous est servi depuis les élections régionales 
à l’enseigne de la sarkozye baigne dans une même sauce. C’est d’abord l’ère du soupçon pour les plus modestes. Que signifie cette menace de suspension des allocations familiales si ce n’est que l’on va enfoncer encore plus les familles qui ont le plus de mal 
à s’en sortir  ? Avec cette argumentation digne de ces dames patronnesses de jadis qui venaient faire la morale aux pauvres  : S’ils ne sont pas capables de s’occuper 
de leurs enfants, ils doivent être sanctionnés pour 
leur bien. C’est absurde, c’est totalement déconnecté 
de la vie réelle dans les quartiers qui sont appelés difficiles et le sont, parce qu’ils cumulent, en premier lieu, 
toutes les difficultés en termes d’emplois, de services publics, d’écoles, d’équipements sociaux, d’animateurs, de police de proximité… La politique de la droite 
en termes de logement social, de carte scolaire 
a encore précipité les problèmes. Sa politique 
en matière d’absentéisme, de prévention de la violence 
est exactement à l’inverse de ce que préconisent 
les pédagogues, les éducateurs aussi bien que 
les psychologues qu’il a prétendu consulter. Ce n’est pas une politique visant à résoudre les problèmes, c’est un salmigondis idéologique stigmatisant les plus pauvres.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 03/05/10



On met trop la pression sur les élèves
Conscients très jeunes qu’il faut réussir ,ils sont stressés par leurs parents et leurs profs. Pourtant, ces élèves sont aussi des enfants, qui supportent de moins en moins la pression.
Lire la suite de l’article


Les cinq grandes causes de stress des enfants
52 % des parents reconnaissent être stressés par la scolarité de leurs enfants. Cours de soutien, rattrapge scolaire, langues étrangères, sport, musique... certains élèves ne supportent plus cette pression, parfois destructrice.
Lire la suite de l’article


Stress scolaire : une « maladie » typiquement française
Il n’y a aucune statistique officielle qui quantifie l’ampleur du stress scolaire. La tâche est d’autant plus difficile que beaucoup de ceux qui le subissent masquent ce mal-être « par des comportements de relâchement, pour mieux s’en protéger », prévient la psychopédagoque Brigitte Prot. Voici néanmoins plusieurs indices qui montrent qu’en France le phénomène est inquiétant.
Lire la suite de l’article


Le débat sur la suppression des allocations relancé
63 % des Français, selon notre sondage exclusif, se disent pour la suppression des allocations en cas d’absentéisme à l’école. La proposition de loi suscite pourtant la polémique.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 03/05/10



Les enfants précoces, des adultes surdoués ?
Que deviennent les enfants « précoces » une fois qu’ils ont atteint l’âge adulte ? « La Croix » est allée à la rencontre de cinq de ces «surdoués» qui doivent développer de grandes facultés d’adaptation pour ne pas se sentir en marge
Lire la suite de l’article


L’éducation nationale souhaite sensibiliser les enseignants
Les enfants surdoués peuvent être des cancres en classe
Lire la suite de l’article


« Ils vivent avec ce sentiment de différence qui leur est douloureux »
Pour Jeanne Siaud-Facchin, psychologue, l’essentiel est de bien connaître le fonctionnement des personnes « à haut potentiel »
Lire la suite de l’article


Redonner le plaisir d’apprendre aux enfants précoces
Malgré leurs capacités intellectuelles, un tiers des enfants «surdoués» sont en échec scolaire en fin de troisième. De plus en plus d’établissements privés, comme Gerson, à Paris, proposent des projets pédagogiques adaptés
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus sur les "surdoués"
Définition. Être « surdoué » est une façon d’être intelligent, un mode atypique de fonctionnement intellectuel, une activation des ressources cognitives dont les bases cérébrales diffèrent et dont l’organisation montre des singularités inattendues. Il ne s’agit pas d’être quantitativement « plus » intelligent, mais de disposer d’une intelligence qualitativement différente, ce qui n’est pas la même chose.
Lire la suite de l’article


Le blues des professeurs d'éducation physique
La diminution des effectifs et la priorité donnée dans le programme à l’entretien physique des élèves plutôt qu’à l’apprentissage d’un sport inquiètent les enseignants
Lire la suite de l’article


L’école, laboratoire intergénérationnel
À l’occasion, jeudi 29 avril, de la 2e Journée européenne de la solidarité entre les générations sort un livre, « Carnet de voyage intergénérationnel », qui retrace une expérience menée depuis dix ans dans des écoles parisiennes pour rapprocher enfants et personnes âgées
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 03/05/10



Absentéisme scolaire : comment les allocations familiales seront suspendues
La proposition de loi controversée du député UMP Eric Ciotti prévoit la suspension «immédiate» des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire répété, sur l'initiative de l'inspecteur d'académie.
Lire la suite de l’article


Xavier Bertrand (UMP) monte au créneau contre l'absentéisme à l'école
Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a apporté lundi le soutien du parti présidentiel à la proposition de loi du député UMP Eric Ciotti visant à suspendre les allocations familiales aux parents d'un enfant absent de l'école de façon répétée.
Lire la suite de l’article


Stages étudiants : pas d'indemnité obligatoire dans certaines filières
Simple exception temporaire pour les uns, brèche dans le dispositif de protection des stagiaires pour les autres. Deux sénateurs, Nicolas About (Union centriste) et Sylvie Desmarescaux (non inscrite), ont fait voter hier à la haute assemblée une proposition de loi visant à revenir -pour une période transitoire de trente mois -sur la « gratification » accordée aux stagiaires des filières du travail social (qui conduisent aux métiers d'éducateur spécialisé, d'assistant de service social, d'éducateur de jeunes enfants, etc.). Motif : cette gratification (417,09 euros par mois actuellement), obligatoire pour tous les stages longs depuis 2006, entraînerait dans ces formations « un effet contre-productif », les employeurs, notamment des associations, n'ayant pas les moyens de les financer. « Beaucoup d'étudiants ne trouvent pas de stage, ou sur des domaines qui ne les intéressent pas, explique-t-on au cabinet d'Eric Woerth, ministre du Travail. Ils risquent de voir leur diplôme remis en question. Il y a urgence. » Au total, 61.000 étudiants sont concernés. Déjà, en 2009, les élèves orthophonistes, notamment, ont demandé et obtenu que leurs stages soient exemptés de l'obligation de gratification.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 03/05/10



Mais qui sont les «digital natives»?
Comment se comportent sur la Toile les «digital natives», cette «net génération» née après Internet et l'ayant donc toujours connu? Une étude publiée mercredi par une association d'éducation aux médias renverse quelques idées reçues...
Lire la suite de l’article


Quels sont les chiffres de la violence scolaire?
Au-delà de quelques faits divers très médiatiques, les chiffres de la violence scolaire, malgré plusieurs plans du gouvernement, restent très importants…
Lire la suite de l’article


Censure du texte d'une déportée dans les Deux-Sèvres: un «immense malentendu»?
Une enseignante et la mairie donnent deux versions contradictoires...
Lire la suite de l’article


11.000 élèves sèchent les cours en Argentine après un appel sur Facebook
Une partie d’entre eux se sont rassemblés sur une place dans la matinée...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 03/05/10



Quand on supprimait déjà les allocs en cas d'absences à l'école
L'anecdote remonte à mai 2008. J'étais alors surveillant dans un collège accoutumé à l'absentéisme. Alors que je passe devant son bureau, la conseillère principale d'éducation (CPE) des sixièmes m'apostrophe et m'invite à entrer. Elle me remet une chemise -en fait une feuille A3 pliée en deux- qu'elle intitule sous mes yeux « Disa ». Intrigué par l'acronyme, je lui demande ce qu'il signifie : « Dossier d'inspection de suivi de l'assiduité. C'est pour les élèves qui ont trop d'absences non justifiées. Généralement, au-delà de quatre demi-journées dans le mois, même cumulées, on fait un dossier. »
Lire la suite de l’article


Ecole : quatre propositions qui ne suppriment pas les allocs
Supprimer les allocations aux parents d'enfants qui sèchent les cours est la vieille Arlésienne exhumée ce mardi par Nicolas Sarkozy. Inefficace, injuste ou pernicieux, le dispositif est très critiqué. Mais en ressortant une mesure répressive qui existe déjà dans les textes, le chef de l'Etat a surtout tué dans l'œuf un débat public qui aurait pu remettre en selle des alternatives constructives.
Lire la suite de l’article


Absentéisme à l'école et allocs : pourquoi Sarkozy se trompe
C'est la dernière annonce de Nicolas Sarkozy, mais pas sa dernière trouvaille puisqu'elle était déjà connue. En déplacement mardi à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le chef de l'Etat a une nouvelle fois insisté sur la lutte contre la violence à l'école.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 03/05/10



La fessée divise les Européens
Vingt pays sur 47 l'ont interdite. La France et l'Angleterre résistent, invoquant une affaire qui se règle en famille.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 03/05/10



Un mort dans la salle des profs
Vendredi, un enseignant s’est tiré une balle dans la tête dans un collège près de Nancy. Collègues et élèves rendent hommage à un homme "sévère mais juste".
Lire la suite de l’article


Absentéisme: La fin des "allocs" ?
Le député UMP et président du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a déposé vendredi une proposition de loi visant à supprimer les allocations aux familles dont les enfants sont trop souvent absents à l'école.
Lire la suite de l’article


L'orientation devient interactive
Le service est désormais accessible à tous. Jeudi, le directeur de l'Onisep, Pascal Charvet, a présenté la nouvelle plateforme nationale d'orientation souhaitée par le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. Par téléphone, email ou t'chat, les adolescents, ainsi que leurs parents, pourront obtenir des réponses aux questions qu'ils se posent sur leur parcours scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 03/05/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 03/05/10


Bertrand et l'UMP montent au créneau contre l'absentéisme scolaire
Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a apporté lundi le soutien du parti présidentiel à la proposition de loi du député UMP Eric Ciotti visant à suspendre les allocations familiales aux parents d'un enfant absent de l'école de façon répétée.
Lire la suite de l’article


"L'absentéisme, ce n'est pas comme griller un feu!"
Claudy Lebreton, président du Conseil général des Côtes d'Armor et président de l'Assemblée des départements de France (ADF), se positionne contre la suppression des allocations familiales envisagée par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Allocations familiales: "Sarkozy prend la problématique à l'envers"
Le chef de l'Etat a déclaré ce mardi vouloir suspendre les allocations familiales des familles pour lutter contre l'absentéisme scolaire des enfants. Une mesure jugée "longue et inefficace par les syndicats".
Lire la suite de l’article


"Les ados projettent leur malaise intérieur sur les enseignants"
Un professeur a été poignardé mercredi par un élève de 14 ans. L'adolescent était un élève modèle. La violence chez les jeunes se banalise-t-elle? Les réponses du pédopsychiatre Serge Hefez.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 03/05/10


Absentéisme : La proposition de loi Ciotti
Le texte de la proposition de loi Ciotti, que le Café s'est procuré, instaure des sanctions automatiques envers les familles dès qu'un enfant à 4 demi journées d'absence injustifiées sur un mois.
Lire la suite de l’article


Les écoles américaines comptent 4 fois plus d'ordinateurs que leurs homologues françaises
Alors que le gouvernement se réunit lundi 3 mai pour évoquer l'utilisation du grand emprunt, la publication de l'annuaire américain Educational Technology in US Public Schools illustre le décrochage français.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 03/05/10



Allocations familiales: l'inutile obsession de Sarkozy
Supprimer les allocations familiales des parents dont les enfants sèchent l'école: Nicolas Sarkozy y pense depuis dix ans. Il revient à la charge à l'occasion d'une proposition de loi.
Lire la suite de l’article


Absentéisme scolaire: la suspension des allocs sera bien automatique
Mediapart s'est procuré la proposition de loi sur la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire, que le député UMP Eric Ciotti devrait déposer vendredi 30 avril. Elle affirme, sans détour, le caractère automatique de la sanction.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 03/05/10


Décès de l'écrivain et universitaire Denis Guedj
L’auteur du Théorème du perroquet (Seuil) est décédé le 24 avril 2010. Célèbre romancier, Denis Guedj avait mis les mathématiques au cœur de ses romans. Il était également enseignant à Paris 8.
Lire la suite de l’article


Un nouveau concours commun entre les ENS, ESC et IEP pour recruter les khâgneux
Ce n’est pas encore officiel, mais le projet n’a jamais été aussi près d’aboutir. Depuis plusieurs semaines, des représentants des ENS (écoles normales supérieures), des grandes écoles de management et de certains IEP (instituts d’études politiques) négocient de façon inédite. L’objectif visé est d’organiser, dès 2011, un recrutement commun en fin de khâgne. Quelles en seraient les modalités ? Quelles écoles recruteraient avec ce concours ? Educpros fait le point sur les discussions en coulisses et les garanties demandées par chacune des parties en présence.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 03/05/10



Des parents occupent une école du Val-de-Marne contre l'expulsion du père d'un écolier
Des parents d'élèves ont occupé lundi une école maternelle d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour protester contre une procédure d'expulsion visant le père d'un écolier, Chen Chaoyang, un sans-papier d'origine chinoise.
Lire la suite de l’article


Suicide d'un enseignant dans un collège lorrain: émotion du Snalc-Csen
Le syndicat enseignant Snalc-Csen (collèges, lycées) exprime sa "profonde émotion" après le suicide par balle vendredi d'un enseignant d'éducation physique et sportive de 55 ans dans la salle des professeurs du collège Haut-de-Penoy à Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Lire la suite de l’article


Bouteilles explosives à Calais: pas de reprise des cours lundi au collège
Les enseignants du collège Martin Luther King de Calais (Pas-de-Calais), qui réclament des effectifs supplémentaires après un jet de bouteilles explosives dans la cour de l'établissement, ont de nouveau fait valoir leur droit de retrait lundi, une semaine après le début de leur mouvement.
Lire la suite de l’article


La Réunion : lycée fermé après saccage de locaux suite à la mort d'un élève
Le lycée Léon de Lépervanche du Port, à La Réunion, a dû fermer ses portes lundi après le saccage des locaux par une cinquantaine de jeunes qui protestaient contre la mort d'un camarade lors d'une épreuve sportive du bac, a-t-on appris auprès de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Campagne de l'Unef pour l'obtention d'un dixième mois de bourse à la rentrée
Le syndicat étudiant Unef a annoncé avoir lancé une campagne dans les universités pour demander l'obtention d'un dixième mois de bourse à tous les boursiers pour septembre 2010, dans un communiqué lundi.
Lire la suite de l’article


Stagiaires en travail social: le gouvernement veut aller vite
Le gouvernement va essayer de "faire inscrire rapidement à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale" le texte voté au Sénat sur la non-gratification des stages des élèves éducateurs et assistantes sociales, a-t-on indiqué vendredi dans l'entourage du ministre du Travail.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire:

gabrielle a dit…

Bon retour ici Philippe, pour notre plus grand bonheur de lecture!

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.