lundi, octobre 04, 2010

Revue de presse du lundi 4 octobre 2010



Orthographe - Accompagnement – Collège : pas avant 2012 -

Orthographe
Le pluriel des verbes avec un S, ou celui des adjectifs avec “ent”, un homicide est un meurtre à domicile, un phénomène sporadique concerne les personnes accros au sport…
C’est Le Parisien qui a fait aujourd’hui réagir ses confrères et même le ministère avec son dossier consacré à l’orthographe à la fac. Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a en effet indiqué ce lundi qu’une vingtaine d'universités proposent en cette rentrée des cours de rattrapage en français aux étudiants de licence les plus faibles en ce domaine, confirmant ainsi l’information du Parisien. "Les universitaires font le constat que le niveau d'orthographe et d'expression écrite a singulièrement baissé depuis une dizaine d'années, or c'est une clé pour des études et une insertion professionnelle réussies", a expliqué à l'AFP Valérie Pécresse qui a ajouté “Nous avons lancé la bataille de l'orthographe". Ce rattrapage commence généralement par un diagnostic. Beaucoup de facs organisent des tests, comme l’UBS (Bretagne-Sud) à partir d’aujourd’hui. «C’est une petite dictée de dix minutes, que passeront les 700 néo-étudiants inscrits en lettres et en sciences humaines. Les 150 qui ont fait le plus de fautes bénéficieront de notre dispositif de remise à niveau.» D’autres s’appuient sur les résultats du bac. A Paris-VI (Pierre-et-Marie-Curie), ceux qui ont eu moins de 7/20 à l’écrit et de 10 à l’oral de français (200 étudiants cette année) sont envoyés dans les ateliers d’expression écrite et orale.
Un des enjeux de cette insistance sur l’orthographe est aussi à chercher dans une nouvelle certification proposée par un institution privée: le projet Voltaire. Par exemple, L’école internationale des sciences du traitement des informations (Eisti) de Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise, a indiqué qu’elle ne délivrera un diplôme à ses élèves que s’ils ont un niveau correct d’orthographe passant par la certification du projet Voltaire (50€ pour l’inscription, 40€ pour l’inscription au coaching…). En dehors de l’aspect mercantile, il y a cependant aussi un enjeu d’employabilité. L'orthographe est souvent considérée comme un élément de communication important et un gage de sérieux par de nombreux employeurs.
La tentation est grande avec ce type de dossier de dauber sur le “niveau qui baisse” et les études qui ne sont plus ce qu’elles étaient. André Chervel , linguiste et historien de l’éducation invité du journal de France 2 juge ces lacunes inquiétantes (tout comme celles que l’on constate au collège et au lycée). Mais pour lui, le problème tient surtout au fait que le système français vit sur l’illusion que l’orthographe pourrait être enseignée comme au XIXème siècle, lorsqu’elle était sur-valorisée. Pour lui, Et il prône une simplification de l’orthographe pour permettre un enseignement plus efficace et moins discriminant.

Accompagnement personnalisé
On pourra lire dans Le Figaro un tour d'horizon des pratiques autour de l'accompagnement personnalisé (rebaptisé ici "soutien", ce qui n'est pas innocent) en 2nde au lycée. Rappelons que chaque élève de seconde dispose désormais, avec la réforme du lycée, de deux heures d'accompagnement personnalisé par semaine. Ces cours, qui offrent aux établissements une liberté d'organisation pédagogique sans précédent, se déclinent de façon extrêmement variée, allant des leçons de grammaire à l'initiation à la philosophie, en passant par des ateliers de méthodologie, des clubs de sciences ou des conseils sur l'orientation. Dans les établissements contactés par Le Figaro, ce sont surtout des ateliers de «maîtrise du langage» et de «mathématiques» qui sont privilégiés. Ils seraient, dans les meilleurs des cas, regroupés par « groupes de compétences» et ils devraient pouvoir idéalement changer d’atelier s’ils progressent. Mais l’article montre aussi que dans beaucoup de cas, les groupes sont construits par ordre alphabétique et ne changent pas de toute l’année.
Il est encore trop tôt pour mener un bilan. Il faudrait déjà que la “culture de l’évaluation” devienne une réalité dans l’éducation nationale. Reste à savoir surtout si la phénoménale force d’inertie de l’éducation nationale l’emportera avec des enseignants qui, au final, continueront à faire “comme avant” ou si ces dispositifs feront évoluer les pratiques vers plus d’individualisation et que les enseignants s’en empareront. L’accompagnement est bien en des enjeux importants de l’évolution de l’école (c’est aussi le thème du prochain colloque du CRAP-Cahiers Pédagogiques)

Collège : pas avant 2012
On a vu hier qu’un rapport du HCE , venant d’ailleurs après un rapport d’une commission parlementaire présidée par le député Grosperrin proposait une réforme du Collège. Un article de La Croix nous rappelle que vendredi 1er octobre, le ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel, a préféré déminer un dossier politiquement délicat, en déclarant qu’il n’y aurait pas « de grande réforme du collège d’ici à 2012» et souligné que «la place » et « les missions des enseignants feraient partie d’un grand débat national dans le cadre (de ce) rendez-vous». Il a seulement annoncé quelques aménagements, en prévoyant notamment des expérimentations dans les 250 établissements situés en zone prioritaire, où 15 % d’élèves en grande difficulté en sixième auront, dès la rentrée prochaine, un accompagnement personnalisé en lecture, écriture et calcul.
Mais Luc Chatel sera t-il encore ministre d’ici là ? Et lui même le souhaite t-il vraiment ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 04/10/10 (certains articles payants)


Musulmans à l’école, c’est pas du catho
Dans l’enseignement privé, des fiches indiquent aux professeurs comment répondre aux demandes des élèves.
Lire la suite de l’article


Repères. Elèves musulmans dans école catholique.
Conformément à la loi Debré de 1959, les établissements catholiques sous contrat sont tenus d’accueillir tous les élèves indistinctement de leurs religions. En retour, l’Etat paie les enseignants, et les programmes sont les mêmes que dans le public.
Lire la suite de l’article


Campus de Saclay : un appel pour les transports publics
Alors que Nicolas Sarkozy annonce vouloir construire à Saclay et Orsay le plus grand campus scientifique de France, logements et transports en sont le talon d'Achille.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 04/10/10


Au lycée, le soutien personnalisé fait ses débuts
Pendant ces deux heures en petits groupes, certains s'initient à la philo, d'autres révisent leur grammaire.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 04/10/10



L'intelligence à l'épreuve de Google
Google nous rend-il stupides ? La question provocante a été posée, dès l'été 2008, par la revue américaine Atlantic Monthly, qui en a fait sa couverture. L'essayiste Nicholas Carr y expliquait en substance que l'usage du Web, notamment la facilité de surfer et toutes les distractions qui y sont liées, limite la capacité de concentration. Les tentations d'Internet empêchent, selon lui, une lecture en profondeur, source non seulement de connaissances, mais également de vibrations intellectuelles nourrissant la pensée et générant des idées.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 04/10/10



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 04/10/10



Les facs s’attaquent aux fautes d’orthographe
C’est un constat unanime : trop d’étudiants sont fâchés avec l’orthographe et, plus globalement, avec le français. Une vingtaine d’universités proposent désormais des cours de rattrapage.
Lire la suite de l’article


Trop d’erreurs de français… pas de diplôme
C’est une première en France. L’école internationale des sciences du traitement des informations (Eisti) de Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise, qui figure dans le top 30 des écoles françaises d’ingénieurs, ne délivrera un diplôme à ses élèves que s’ils ont un niveau correct d’orthographe. A la fin de l’année, toutes les 3e année passeront la certification du projet Voltaire.
Lire la suite de l’article


Paris-XIII, université pionnière
A l’université Paris-XIII (Seine-Saint-Denis), plus question de laisser passer les lacunes en français. Depuis deux ans, la fac dispense des cours obligatoires de remise à niveau pour les étudiants de 1re année en lettres et sciences humaines. L’an dernier, 730 jeunes, répartis en petits groupes, ont profité de ce dispositif pionnier en France.
Lire la suite de l’article


Pourquoi notre langue est-elle aussi malmenée ?
Que nous arrive-t-il ? Les Français, pourtant si fiers de leur langue, la maltraitent de plus en plus. Dans les classements internationaux, en lecture, nos élèves sont en dessous de la moyenne si on les compare à leurs camarades étrangers. En dictée, le verdict est sans appel : un petit texte proposé par le ministère de l’Education auprès des CM 2 a montré que le nombre de fautes était passé de 10,7 en 1987, à 14,7 en 2007 dans les mêmes écoles.
Lire la suite de l’article


Que de perles !
Être xénophobe, c’est quoi ? L’an dernier, un quart des étudiants de Paris-XIII n’ont pas su répondre au quiz proposé par la fac. Et un homicide ? « Pour beaucoup, c’est un meurtre à domicile », soupire Michel Mathieu-Colas, qui y enseignait les lettres jusqu’à l’an dernier. Sporadique ? Un « drogué du sport », ont jugé les adeptes de l’anglicisme.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 04/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 04/10/10



La périlleuse réforme du collège devrait intervenir au plus tôt en 2012
Un rapport du Haut Conseil de l’éducation préconise une refonte ambitieuse du collège. Elle n’interviendra pas avant 2012, a déjà fait savoir Luc Chatel
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 04/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 04/10/10



La jeune Marocaine expulsée après avoir porté plainte pour violences a sa carte de séjour
Najlae Lhimer a reçu un titre temporaire et renouvelable...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Rue89 du 04/10/10



« L'Etat se prépare à une guerre dans les cités »
Depuis les émeutes de novembre 2005, l'Etat réfléchit sérieusement à faire intervenir l'armée dans les banlieues. Nicolas Sarkozy est pour, de nombreux officiers, notamment des gendarmes, sont contre. Ils le disent dans « Opération banlieue », un livre brûlot et très convaincant, signé du chercheur Hacène Belmessous. Un constat inquiétant, mais pas inéluctable. Interview et bonnes feuilles.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 04/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 04/10/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 04/10/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 04/10/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 04/10/10


Le HCE veut un collège du socle commun
Attendu depuis des mois, le rapport du Haut Conseil de l'Education demande la mise en place d'une "école du socle commun", regroupant école et collège, pour appliquer réellement au collège le socle commun. Pour cela il demande une formation professionnelle des enseignants, une refonte des programmes, une large autonomie, y compris financière, des collèges et un engagement effectif du ministère. C'est beaucoup d'exigences pour un texte qui accuse d'inertie ou de mauvais volonté bien des acteurs de l'Ecole.
Lire la suite de l’article


Du rapport Grosperrin au rapport du HCE, une même vision sur l'avenir du collège
Combien de rapports faut-il pour faire bouger une institution ? Second rapport en 6 mois sur le collège, après celui du député Grosperrin en avril 2010, le rapport du HCE est-il susceptible de renouer le fil du socle commun interrompu depuis 2005 ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 04/10/10


Le plagiat de thèse reste un tabou à l'université
Les universités sont aujourd'hui armées contre le plagiat de la «génération internet», prompte au copier-coller. Mais que se passe-t-il quand c'est un enseignant, et non un étudiant, qui plagie ? Mediapart relate deux cas d'universitaires qui ont conservé leur poste, malgré un plagiat de thèse avéré.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 04/10/10



Les enfants «hyperactifs» sont-ils les victimes de leurs gènes?
Des chercheurs britanniques estiment que ce syndrome mystérieux est bel et bien d’origine génétique.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 04/10/10


Laurent Batsch (président de Paris-Dauphine) : « Nous ne voulons pas d’une fondation "roue de secours" de l’université »
La fondation Dauphine lance officiellement sa campagne de levée de fonds le 6 octobre 2010. Avec un objectif de taille : 35 millions d’euros en 4 ans. A ses côtés six grands groupes : Bolloré, Bouygues, le Crédit foncier, Exane, GDF-Suez et Lagardère. Le président de l’université, Laurent Batsch, détaille sa stratégie à Educpros.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 04/10/10



Une vingtaine d'universités proposent des cours de rattrapage en français
Une vingtaine d'universités proposent en cette rentrée des cours de rattrapage en français aux étudiants de licence les plus faibles en ce domaine, a indiqué lundi le minis­tère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, confirmant une information du Parisien.
Lire la suite de l’article


Enseignante suspendue: Un syndicat s'étonne du soutien du Crif et du Mémorial de la Shoah
Le principal syndicat des chefs d'établissements, le SNPDEN-Unsa, "s'étonne" lundi que le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et le Mémorial de la Shoah apportent "leur caution morale" à Catherine Pederzoli, une enseignante de Nancy qui a été suspendue.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.