vendredi, octobre 15, 2010

Revue de presse du vendredi 15 octobre 2010




La peur des jeunes – Ni bambins, ni pantins -



La peur des jeunes

Encore les jeunes à la Une évidemment !
Dans Libération qui a intitulé sa première page “L’irruption cela se complète par une mise en perspective historique bien intéressante avec de nombreuses contributions d’historiens . L’occasion c’est en effet les Rendez vous de l’Histoire à Blois où, comme chaque année, les historiens se retrouvent autour d’un thème. Cette année : “Faire Justice” (sous la présidence de Robert Badinter).
Dans ce numéro spécial (disponible en Kiosque et sur l’espace abonnés du site), on y revient sur Mai 68 “Mère de toutes les batailles et aussi sur la “vieille peur de la jeunesse . Depuis longtemps, disent les deux historiens interrogés, “la jeunesse des écoles est considérée comme un acteur collectif révolutionnaire.”. Il est assez intéressant aussi de lire la description des révoltes et des actions extrêmement violentes de ces jeunes. Ce qui relativise beaucoup tout le discours actuel sur la violence…
A côté de l’histoire, c’est aussi la sociologie qui est sollicitée. A chaque jour et chaque journal son sociologue. Dans Le Monde, c’est Olivier Galland, sociologue au CNRS qui s’exprime. Il est l'auteur de Les jeunes Français ont-ils raison d'avoir peur ? (Armand Colin, 2009).. Pour lui “ Les jeunes sont doublement mis à l'écart ” et c’est le résultat du système scolaire et du marché du travail : “D'abord parce que nous avons, d'un côté, les "insiders", les adultes qui occupent les emplois stables, et de l'autre, des jeunes, triés de façon impitoyable par un modèle élitiste de sélection scolaire, et qui peinent à trouver leur place. ” Mais “les jeunes sont aussi à l'écart parce que, face à cette société qui ne fait que leur entrouvrir la porte, ils se replient sur l'entre-soi, la culture émotionnelle, festive et communicationnelle. ”. Il rappelle aussi qu’il faut éviter, malgré une apparente “culture jeune” de voir la jeunesse comme un bloc homogène. “la jeunesse est socialement plus divisée qu'auparavant, notamment en fonction du niveau d'études : l'écart des destins sociaux des jeunes diplômés et non diplômés s'est fortement accru. Cette homogénéisation culturelle doublée d'une polarisation sociale crée des tensions nouvelles, y compris entre les jeunes eux-mêmes, car les aspirations se rapprochent alors que les chances de les faire aboutir divergent.
Dans Slate.fr, ce n’est plus un sociologue mais un éditorialiste politique, Thomas Legrand qui développe ce thème de la peur des jeunes dans les deux sens du mot. Il argumente : “Aujourd’hui, hormis les retraites, il y a de nombreuses raisons qui permettraient de comprendre que la jeunesse soit révoltée. L’étonnant, c’est d’ailleurs que dans un pays éruptif, à la tradition insurrectionnelle comme la France, la jeunesse, précarisée, régulièrement décrite comme un problème plutôt que comme une solution, ne se soit pas révoltée plus tôt. La grande frayeur que provoque, en haut lieu, l’idée d’une révolte de la jeunesse est justifiée. Si les lycéens et les étudiants ou les jeunes travailleurs sortaient de leurs gonds, ils seraient sans doute soutenus par les plus anciens. Les plus anciens, leur parents, qui ont profité de la planète, de la croissance, du plein emploi et de promesses d’avenir meilleur, ne pourront pas en vouloir à la jeunesse et sont inquiets pour elle. ”Et il alerte sur l’issue de cette situation de plus en plus complexe et risquée : “La participation de la jeunesse à ce mouvement est le cauchemar du Président parce que, s’il peut y avoir un certain bénéfice politique à tirer d’avoir su affronter une puissante grogne sociale classique, il y a tout à perdre à voir la jeunesse dans la rue.

Ni bambins, ni pantins !
Ni des bambins, ni des pantins ”, joli slogan lycéen rapporté par plusieurs journaux.
Bambins ? La majorité présidentielle réforme (supprime ?) la justice des mineurs pour que l’on juge un jeune de 16 ans comme un adulte. La majorité pénale est, elle, à 13 ans .Avec l'apprentissage junior, on est suffisamment vieux et responsable à 14 ans pour commencer à travailler. On peut même créer une entreprise à partir de 16 ans. Et bien sûr on invite les jeunes à s’investir dans les élections de délégués de classe, les conseils de la vie lycéenne et autres instances. Des jeunes considérés alors comme suffisamment responsables pour tout cela mais pas assez pour manifester et avoir une opinion libre sur un projet de loi.
Pantins ? L’accusation tient lieu de provocation. "Il faut qu'on arrête de nous prendre pour des idiots", s'insurge ainsi le président de la Fidl, Massira Baradji. Revenant sur les récentes attaques de la majorité, qui accusait le parti socialiste, Ségolène Royal en tête, d'avoir demandé aux jeunes de descendre dans la rue, le message là aussi se veut clair: "Cela voudrait dire qu'on est bête, qu'on ne sait pas réfléchir par nous-mêmes".Même type de réponse pour Quentin Delorme, le secrétaire national de l’UNL : “On est tout à fait capable à 16 ans de se mobiliser de son propre chef”.
Le premier “manipulateur” n’est ce pas paradoxalement le président lui même ? Un jeune interrogé par Le Monde donne une des clés : Sarko a dit qu'il n'y avait que les jeunes qui lui faisaient peur. Eh bien, on est là ! ”. Et il est vrai que la phrase rapportée par le Canard Enchaîné la semaine dernière (“ Mon problème c’est de faire passer la réforme des retraites, sans qu’il y ait trop de bordel, sans grèves dures, sans que les jeunes se joignent à la contestation. Tant que les jeunes ne s’en mêlent pas, je maîtrise ”) a donné à la jeunesse un pouvoir considérable et démesuré. Celui de pouvoir faire plier le pouvoir…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 15/10/10 (certains articles payants)


Pourquoi Libé met lycéens et étudiants à la une vendredi
Vendredi 15 octobre, Libération des historiens (à lire ici dans notre zone abonnés ou en kiosque). Paul Quinio, directeur adjoint de la rédaction de Libération explique le choix de Libération de mettre les mouvements lycéens et étudiants de protestation contre la réforme des retraites en une. Ludivine Bantigny, historienne, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Rouen, replace ces mouvements, à l'identité politique forte, dans une perspective historique depuis Mai 68.
Lire la suite de l’article


La jeunesse, une vieille peur
Compagnons, révolutionnaires, communards, blousons noirs : quelles que soient ses motivations, la violence juvénile inquiète depuis des siècles.
Lire la suite de l’article


Les manifs prennent un coup de jeune
Les lycéens se sont mobilisés en masse hier, revendiquant leur solidarité avec le mouvement social contre la réforme des retraites..
Lire la suite de l’article


Retraites: à Saint-Denis, des casseurs sévissent en marge des manifs lycéennes
A la veille de la journée de manifestations prévue demain samedi, et au lendemain d'une journée de mobilisation émaillée de heurts entre police et jeunes, de nouvelles actions sont prévues ce vendredi. Côté lycées, des blocages se poursuivent et des rassemblements doivent se tenir dans la journée. Les raffineries retent très perturbées, certaines sont débloquées par les forces de l'ordre tandis que d'autres renouvellent le blocage. Quant au trafic, il se fait toujours en pointillé, avec un train sur deux en moyenne à la SNCF mais du mieux sur le RER A.
Lire la suite de l’article


«Avec les flash-ball, on voit de plus en plus de blessés dans les manifs»
David Dufresne, ancien journaliste de Libération et auteur de Maintien de l'ordre, l'enquête (Hachette), revient sur la mission des CRS et leurs doctrines. Histoire de cerner un peu mieux les causes des débordements - devenus courants - lors de manifestations.
Lire la suite de l’article


Montreuil: «Les policiers portaient des gilets pare-balles, comme s'ils allaient à Bagdad»
Ce matin, devant le lycée Jean Jaurès de Montreuil, des incidents ont opposé les forces de l'ordre à des lycéens venus de l'établissement voisin, le lycée Condorcet. Un élève a été blessé par un tir de flash-ball, tiré par un policier.
Lire la suite de l’article


Mai 68, mère de toutes les batailles
Depuis plus de quarante ans, lycéens et étudiants reproduisent lors de leurs mouvements les formes d’organisation et de manifestation de leurs aînés.
Lire la suite de l’article


Troublant
Par LAURENT JOFFRIN Directeur de «Libération»

Il ne fallait pas prendre les jeunes pour des gamins… Les avertissements pesants lancés par le gouvernement contre toute mobilisation lycéenne ont eu l’effet inverse de celui qu’il recherchait. Accusés d’être manipulés, les lycéens ont pris la mouche. D’autant plus facilement que leurs droits politiques sont reconnus depuis longtemps et que la manifestation - faut-il le rappeler ? - fait partie des outils démocratiques constitutionnellement établis depuis deux siècles. Ce début de protestation juvénile a donné lieu à un nombre anormal d’incidents graves. Là encore, les réflexes d’autorité propres à une certaine droite française sont les pires des conseillers. Certes, il y a dans tout défilé des minorités, ou des individualités, décidées à en découdre. Mais la conjonction des incidents dans un nombre impressionnant de villes parfaitement tranquilles, face à des groupes souvent pacifiques, a quelque chose de troublant. On n’aimerait pas apprendre que la police a reçu des consignes de dureté destinées à montrer que toute mobilisation de la jeunesse débouche sur le désordre et la violence. Mauvais calcul. La politique du flash-ball ne dissuadera personne et provoquera au contraire un réflexe de solidarité qui gonflera les manifestations. L’irruption de la jeunesse scolarisée change la donne de ce conflit. Elle peut embarrasser la gauche et les syndicats. Mais elle peut aussi contraindre le Président à accepter le principe de discussions, ou de concessions, qui étaient jusque-là hors de son champ de vision.
Lire la suite de l’article


«Irresponsables»: l'Histoire d'un élément de langage
Les historiens Christian Delporte et Johann Chapoutot analysent le matraquage du mot «irresponsable» par la droite face aux manifs lycéennes
Lire la suite de l’article


Quand la jeunesse fait tanguer les réformes...
Tournant dans la mobilisation contre la réforme des retraites, la participation des jeunes au mouvement social, avec plusieurs incidents survenus jeudi, inquiète le pouvoir. Depuis 1986, contre la loi Devaquet, lycéens et étudiants sont descendus, à plusieurs reprises, dans la rue, pour réclamer le retrait de projets de loi.
Lire la suite de l’article


Blocage des lycées: quand les proviseurs font la leçon aux parents
Le courrier, écrit sur instruction du ministère, s'adresse aux parents pour qu'ils découragent leurs enfants de participer à des actions de blocage dans le cadre de la mobilisation pour les retraites.
Lire la suite de l’article


«On est tout à fait capable à 16 ans de se mobiliser de son propre chef»
Les lycéens se mobilisent et revendiquent leur solidarité avec le mouvement social contre la réforme des retraites. Quentin Delorme, secrétaire national de l'UNL, la première organisation syndicale lycéenne, a répondu à vos questions.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 15/10/10


Retraites : la mobilisation des lycéens ne faiblit pas
Vendredi, plus de 300 lycées restaient perturbés, d'après le ministère de l'Education. Le gouvernement s'inquiète des possibles débordements. Brice Hortefeux demande notamment à la police de «limiter l'usage de la force».
Lire la suite de l’article


Le préfet de Paris recadre l'utilisation du flash-ball
Michel Gaudin a rappelé aux policiers que le flash-ball ne pouvait être utilisé qu'en cas de légitime défense. Jeudi, un lycéen a été blessé au visage à Montreuil.
Lire la suite de l’article


Des professeurs (suisses) et des Dieux
La laïcité, concept cher aux Français, n'a certes pas le même sens en Suisse. Dans le canton du Valais, dont la tradition catholique est encore très forte, Jesus s'affiche, cruxifié, dans toutes les salles des écoles publiques. Les élèves s'inspirent-ils de la souffrance du fils pour suer sur leur cahiers de notes?
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 15/10/10



Lycéens : "On ne nous écoute pas, alors oui, on crie"
Revendicatrice : sans doute. Motivée, joyeuse, et spontanée : surtout. La mobilisation lycéenne contre la réforme des retraites offre bien quelques signes de prise de conscience politique, mais traduit surtout le désir de la jeunesse de se faire entendre – quel que soit le motif.
Lire la suite de l’article


Mobilisation des jeunes : l'Elysée veut tenir jusqu'aux vacances scolaires de la Toussaint
L'exécutif veut tenir. Tenir jusqu'aux vacances de Toussaint, vendredi 22 octobre, alors que les lycéens sont entrés dans la contestation contre la réforme des retraites. Nicolas Sarkozy est particulièrement soucieux des risques de débordements, alors qu'un jeune lycéen a été grièvement blessé par un tir de Flash-Ball jeudi à Montreuil en région parisienne.
Lire la suite de l’article


Olivier Besancenot : un "nouveau mai 68" est possible
La révolte globale est en marche" et Olivier Besancenot a "la patate". Avec la mobilisation qui perdure sur la réforme des retraites, le leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) est de nouveau "dans le film", se réjouissent ses amis. Débarquant de son bureau de poste, l'air un peu fatigué après s'être levé à 5 heures du matin pour prendre sa tournée de facteur, il retrouve vite ses accents de poulbot qui ont fait son succès en 2002 et en 2007. Cette-fois, ça y est, un "nouveau mai 68" est possible, jure-t-il.
Lire la suite de l’article


"Les jeunes sont doublement mis à l'écart"
Olivier Galland est sociologue au CNRS. Il est l'auteur de Les jeunes Français ont-ils raison d'avoir peur ? (Armand Colin, 2009).
Lire la suite de l’article


France, 19 ans : "La retraite, bien sûr que ça nous regarde"
A coups de blocages de lycées, de sit-in et de manifestations, le mouvement des lycéens et des étudiants, a été sur le devant de la scène, jeudi 14 octobre. Souvent peu importantes en nombre, diffuses sur tout le territoire, parfois émaillées de violences, ces actions se veulent l'expression multiforme de la jeunesse.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 15/10/10



Les profs de Marseille en grève tournante reconductible
Pour : 242. Abstention : 15. Refus de vote : 6. Contre : 15… Au bas du grand amphi de l’IUFM de Marseille, les responsables de la FSU, de la CGT, de Solidaires et...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 15/10/10



Hortefeux : «Limiter l'usage de la force au strict nécessaire»
Selon le préfet des Hauts-de-Seine, le préfet de police de Paris suspend l'utilisation des flash-ball après l'incident de Montreuil (Seine-Saint-Denis) où un lycéen a été blessé à l'oeil jeudi. Le jeune homme devait être opéré ce vendredi matin. Le préfet de Paris Michel Gaudin avait rappelé plus tôt à ses équipes les conditions «restrictives d'utilisation du flash-ball, tant sur le plan technique que juridique». Selon la législation, le flash-ball ne peut être utilisé qu'en cas de légitime défense et sans «disproportion entre les moyens de défense et la gravité de l'atteinte».
Lire la suite de l’article


Paris : défilé bon enfant contre la réforme et le Medef
Lycéens et étudiants parisiens ont manifesté jeudi leur colère près du siège du Medef. Vers 16 heures, plusieurs centaines d'élèves, issus notamment de Maurice-Ravel et Hélène-Boucher, s'étaient rassemblés à proximité du Champ-de-Mars, près de l'avenue Bosquet, où se trouve le siège de l'organisation patronale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 15/10/10



Internats d’excellence
Nous nous sommes rendus à Montpellier, dans l’Hérault, auprès des élèves de l’un des douze nouveaux internats d’excellence ouverts en France. C’est là que se forme la nouvelle élite des banlieues.
Lire la suite de l’article


Retraites - Les lycéens à nouveau dans la rue
La mobilisation des lycéens contre la réforme des retraites ne faiblit pas. Plusieurs centaines d'entre eux se sont rassemblés aux abords du MEDEF à Paris ce jeudi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 15/10/10



Pourquoi les jeunes s’inquiètent de leur avenir
La mobilisation des lycéens contre la réforme des retraites a pris de l’ampleur jeudi 14 octobre, avec des centaines de lycées bloqués, des milliers de manifestants et des affrontements entre jeunes et policiers en banlieue. Deux nouvelles mobilisations sont prévues samedi 16 et mardi 19 octobre. Dans les cortèges, les jeunes expriment plusieurs inquiétudes. Passage en revue
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 15/10/10



La mobilisation lycéenne continue, le lycéen blessé à Montreuil opéré
La mobilisation des lycéens, désormais au coeur de la contestation de la réforme des retraites, se poursuivait vendredi avec plus de 300 lycées perturbés selon le ministère, alors que le jeune blessé par un tir de flash-ball jeudi devait être opéré.
Lire la suite de l’article


Lycéen blessé à Montreuil: Dominique Voynet veut porter plainte
La maire de Montreuil, Dominique Voynet (Verts) a déclaré vendredi à l'AFP qu'elle avait l'intention de porter plainte après qu'un lycéen a été blessé jeudi dans sa ville par un tir de flash-ball lors d'une manifestation.
Lire la suite de l’article


Un policier blessé à Cannes lors d'une manifestation de lycéens
Un policier a été blessé vendredi à Cannes (Alpes-Maritimes) par un jet de pierre lors d'une manifestation improvisée de lycéens dans le cadre du conflit sur les retraites, a-t-on appris de source policière.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 15/10/10



Réforme des retraites: qu'est-ce qui fait descendre lycéens et étudiants dans la rue?
20minutes.fr a interrogé des jeunes sur leur engagement dans le mouvement de protestation…
Lire la suite de l’article


Etre mère aujourd'hui, une mission complexe
«20 Minutes» dévoile une étude de l'Institut des Mamans, qui révèle leurs doutes...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 15/10/10



La vidéo du lycéen blessé par un tir de flashball à Montreuil
Un lycéen a été blessé au visage par un tir de flashball lors d'une manifestation pour les retraites. Il risque de perdre un œil.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 15/10/10



Retraites: les lycéens de nouveau dans la rue dans l'Ouest
Les lycéens sont redescendus dans la rue ce vendredi matin. Dans tout le pays, ce sont 306 lycées perturbés à des degrés différents, selon le ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


La tension persiste, les lycéens manifestent
Des dizaines de défilés hier. Sans attendre les manifs de demain,les syndicats appellent à une nouvelle journée d'action le mardi 19.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 15/10/10



Lycéens: "Ni des bambins, ni des pantins"
Ils veulent montrer que la mobilisation ne faiblit pas. Vendredi matin, une centaine de jeunes se sont réunis rue de Varenne, dans le 7e arrondissement de Paris, pour tenter de rejoindre Matignon. Une manière de réaffirmer leur opposition à la réforme des retraites et de crier haut et fort qu'ils ne sont ni "des bambins", ni "des pantins".
Lire la suite de l’article


Retraites: Peu d'enseignants sont en grève
Selon les chiffres diffusés à la mi-journée par le ministère de l'Education nationale, seuls 1,16% des enseignants du premier et second degré se sont mis en grève ce vendredi. La mobilisation des professeurs se fait plus forte dans les collèges (2,34% de grévistes) et dans le second degré (1,53% de grévistes). Ils sont 0,38% à faire grève dans les lycées professionnels et 0,87% dans les lycées d’enseignement général et technologique.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 15/10/10


Mouvement lycéen : le gouvernement tente une nouvelle carte
Les manifestations des étudiants, et particulièrement des lycéens, continuaient de prendre de l'ampleur vendredi. Embarrassé, le gouvernement tente désormais de convaincre de son "inquiétude" pour les jeunes.
Lire la suite de l’article


La mobilisation des jeunes
Les étudiants et surtout les lycéens ont repris le flambeau de la révolte contre la réforme des retraites. Voici les principales réactions aux mouvements de rue.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 15/10/10


Et la pire université de France est...
Un quart des étudiants de l'université de la Réunion n'ont pas trouvé d'emploi 30 mois après leur sortie.
Lire la suite de l’article


Manif lycéennes: 151 "casseurs" interpellés
28 interpellations ont été enregistrées à Lyon.
Lire la suite de l’article


Les lycéens dénoncent la violence policière
Les élèves dénoncent un déploiement des forces de l'ordre "disproportionné".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 15/10/10


Nouvelle journée de grèves le 19 octobre
Réunis jeudi 14 après-midi, les fédérations Cfdt, Cfe/CGC, Cftc, Cgt, Fsu, Solidaires et unsa ont décidé une journée nationale de grèves le mardi 19 octobre. Les fédérations de l'éducation mettent à nouveau le budget en question.
Lire la suite de l’article


Remplacement, cours et garderie
"Le remplacement constitue une préoccupation majeure pour notre ministère tant les enjeux pour les élèves et les familles peuvent être importants ; la continuité du service public impose que tout enseignant absent soit remplacé", écrit une note de service publiée au Bulletin officiel du 14 octobre. Elle présente une série de dispositifs pour pouvoir faire face aux remplacements à un moment où les postes de remplaçants sont supprimés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 15/10/10


Flashball, enquêtes sur une arme et ses dégâts
Depuis deux ans, Mediapart a publié de nombreuses enquêtes sur la dangerosité de cette arme «à létalité réduite», introduite en 1995 par un certain Claude Guéant, aujourd'hui secrétaire général de l'Elysée...
Lire la suite de l’article


«Il paraît qu'on peut faire plier Sarko»
Paris, dans l'un des rassemblements lycéens qui a regroupé quelques centaines d'élèves. Dont Lucas et Mamadou, élèves de seconde, qui pestent aussi contre l'organisation des cours au lycée.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 15/10/10



Le gouvernement a une peur jeune
La jeunesse n'a pas besoin d'être manipulée pour descendre dans la rue. L'étonnant, c'est qu'elle ne l'ait pas fait plus tôt.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 15/10/10


Victor Colombani, président de l’UNL : « Nous n’avons pas de mot d’ordre pour les blocages des lycées »
A l'heure où les manifestations de jeunes se multiplient à la suite de la mobilisation contre la réforme des retraites, le président de l’UNL (Union nationale des lycéens) revient sur l’implication de son syndicat en tête des mouvements lycéens.
Lire la suite de l’article


Plus de 80% des candidats au concours de professeur des écoles pourraient être admissibles dans l’académie de Créteil
Situation inédite dans l'académie de Créteil. Les candidats étaient seulement 1324 à plancher aux écrits du CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles) les 28 et 29 septembre 2010 dans l’académie de Créteil, contre quelque 4000 l’an dernier. Conséquence : le taux d'admissibilité à ce concours devrait dépasser les 80% pour conserver deux admissibles pour chacun des 541 postes à pourvoir dans l’académie.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 15/10/10



Une lycéenne légèrement blessée en marge d'une manifestation dans le Nord
Un lycéenne a été légèrement blessée vendredi après avoir été entraînée par un motard qui a chuté, alors qu'elle bloquait le passage devant son établissement à Wattrelos (Nord) lors d'une manifestation contre la réforme des retraites, a-t-on appris de source policière.
Lire la suite de l’article


Manifs lycéennes: 13 policiers blessés en proche banlieue parisienne
Treize poli­ciers ont été bles­sés dans les trois dépar­te­ments de la petite cou­ronne pari­sienne, dont un assez grièvement dans le Val-de-Marne, lors des manifestations de jeunes contre les retraites, a-t-on appris ven­dredi auprès de la préfecture de police de Paris (PP).
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.