mardi, octobre 05, 2010

Revue de presse du mardi 5 octobre 2010



Sarkozy fait du cinéma – Les filles plus violentes ? - La tenue de classe pour les nuls – Désobéisseurs et inspecteurs -


Ciné lycée, Sarkozy et Savigny sur Orge
Sa présence n'avait pas été officiellement annoncée. Mais, ce mardi 5 octobre Nicolas Sarkozy était présent aux côtés de quatre ministres dont Luc Chatel (Éducation) et Frédéric Mitterrand (Culture) dans le lycée Jean-Baptiste-Corot de Savigny-sur-Orge (Essonne), annonce le site du Parisien L’agenda présidentiel ne contenait aucun rendez-vous officiel. Ce déplacement en banlieue-sud de Paris a été en effet organisé au dernier moment et en toute discrétion par l'Elysée, qui ne l'a pas annoncé par avance, en plein bras de fer avec les syndicats à propos de la réforme des retraites. 

Présent dans le lycée à l'invitation des ministères de l'Education nationale et de la Culture, l'acteur Gérard Jugnot a confié ne pas avoir été averti de la venue du président de la République. Les enseignants et la la direction de l’établissement non plus.
Comme ce lycée est aussi celui où j’enseigne, j’ai commis un un petit reportage vécu de cette matinée sur mon blog. Il tient plus du désert des Tartares que du reportage au plus près de l’action puisque je n’ai pas vu grand chose...
Nicolas Sarkozy voulait marquer ainsi le lancement de Ciné Lycée, , une vidéothèque en ligne de grands classiques du 7e art. Un projet qu’il avait annoncé lui même dans un discours consacré à la réforme des lycées. Une opération de communication donc pour annoncer au final la réinvention des ciné-clubs. Et c’est vrai qu’aujourd’hui on a fait beaucoup de cinéma…

Les filles plus violentes ?
Les filles mineures sont de plus en plus en cause pour des faits de délinquance, une hausse sensible sur cinq ans pour les violences aux personnes, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) dont plusieurs journaux se font l’écho.
Entre 1996 et 2009, la hausse du nombre de mineures mises en cause a été de 6,8% chaque année, une hausse «régulière», plus importante que celle des garçons. Selon une étude précédente de l’ONDRP, sur 1.174.837 mis en cause pour des crimes et délits non routiers en 2009, 18,3% (près de 215.000 contre près de 144.000 en 1996) étaient mineurs, filles ou garçons, soit une augmentation globale annuelle légère (3,3%). Toutefois le sociologue Sebastian Roché rappelle que «le gros des violences physiques et à main armée reste le fait des garçons». De fait, seulement un mineur sur dix mis en cause dans un vol avec violence est une fille, selon l’ONDRP.
Une autre sociologue, Caroline Cardi, dans Le Monde relativise, elle aussi, cette affirmation. Pour elle c’est surtout “ la police arrête plus de filles qu'avant. Il y a plusieurs hypothèses. On peut se demander s'il n'y a pas plus de passage à l'acte violent. Les filles feraient alors de plus en plus comme les garçons. On peut penser que la frontière de genre s'estompe. ” Mais elle privilégie surtout l’autre hypothèse : “c’ est celle d'une transformation dans le contrôle social. La police serait moins tolérante à l'égard des filles qu'auparavant.
Laurent Mucchielli dans Rue89.fr est tout aussi critique et rappelle que le comptage policier reflète très mal la réalité. La plupart des infractions ne sont pas dénoncées à la police et à la gendarmerie. Sebastian Roché dans Libération résume le débat en se demandant si la hausse s’explique par «une plus grande attention donnée par la police à une délinquance qui attire l’attention politique, à une tendance de fond, ou à une combinaison des deux».
Laissons la conclusion à Laurent Mucchielli Alors, au final, les filles sont-elles vraiment plus violentes aujourd'hui qu'hier ? C'est douteux. […] En ignorant tous les éléments d'analyse et d'interprétation que nous venons de résumer, on se condamne à ne faire que colporter les préjugés et les peurs ordinaires, et à offrir aux médias les joies de revenir arroser presque chaque année ce qu'on appelle un marronnier.

La tenue de classe pour les nuls
L’Humanité consacre plusieurs articles à la formation des enseignants et en particulier aux vidéos mises en avant par le Ministère pour former à la tenue de classe. Hormis la critique syndicale (sur laquelle il n’y a pas lieu de s’attarder), c’est surtout l’analyse de Bernard Rey qui est intéressante. Le directeur du service des sciences de l’éducation à l’Université libre de Bruxelles, explique en quoi il est indispensable aux futurs enseignants d’apprendre à transmettre leurs savoirs dans une vraie formation dont il déplore la disparition. Pour lui, “ on n’assimile pas un savoir-
faire en visionnant une vidéo.” et il ajoute plus loin “Ne proposons pas aux jeunes enseignants des « techniques » de manipulation des élèves. Le maintien de l’ordre pour une activité intellectuelle nécessite un savoir-faire plus compliqué. Sinon, l’élève apparaît comme un danger…”. Que devrait être la formation ? “Apprendre le métier d’enseignant, c’est aussi réfléchir sur les aspects éducatifs. Ce n’est pas tout d’enseigner les mathématiques, il faut encore 
se demander à quoi sert cet enseignement. C’est une véritable question. ”. Quant aux conséquences sur les enseignants “Je pense qu’ils vont souffrir.dit il. En Belgique, nous avons énormément d’enseignants qui quittent le métier dans les cinq premières années. Pourquoi ? Parce qu’ils ont été envoyés sur le terrain avec une formation insuffisante. Du coup, ils n’arrivent pas à capter l’attention des élèves, ils n’arrivent pas à les mettre au travail, et évidemment, ils sont malheureux. Ils rentrent chez eux chaque soir en se sentant incapables, sans autorité, et ils baissent les bras.

Désobéisseurs et inspecteurs
C’est historique ou en tout cas très inhabituel. Le SIEN-Unsa, syndicat d'inspecteurs, et le Réseau des enseignants du primaire en résistance entament ouvertement des discussions .Comme nous le dit le Café Pédagogique en s’appuyant sur un communiqué , les uns et les autres se rencontreront le 6 octobre à Carcassonne. Les "désobéisseurs" écrivent "qu'ils se réjouissent de la perspective d’être davantage écoutés et entendus par les inspecteurs de circonscription qu’ils souhaitent considérer d’abord comme des partenaires et non comme des adversaires". Le syndicat des inspecteurs (SIEN-UNSA) évoque une "clarification des positions réciproques". Le syndicat "rappellera les obligations qui sont celles des inspecteurs, lesquelles n'excluent en aucune manière de rechercher des adaptations permettant de prendre en compte la liberté pédagogique des enseignants".
Une pacification qui est la bienvenue.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 05/10/10 (certains articles payants)


Les filles mineures de plus en plus violentes
Les filles mineures sont de plus en plus en cause pour des faits de délinquance, une hausse sensible sur cinq ans pour les violences aux personnes, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendue publique mardi.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 05/10/10


Aider les écoles catholiques 
à intégrer les musulmans
Le nombre d'élèves de confession musulmane est en hausse dans ces établissements privés, où ils se retrouvent même parfois en majorité. L'enseignement catholique distribue à ses enseignants un manuel de «bonne conduite».
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 05/10/10



"Les chiffres de la délinquance des mineures restent assez faibles"
La délinquance des jeunes filles est en hausse depuis 1996, selon les chiffres de la police et de la gendarmerie publiés le 5 octobre par l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale.
Lire la suite de l’article


"Enseigner l'histoire de la Shoah exige subtilité et rigueur"
Sophie Ernst, auteur de "Quand les mémoires déstabilisent l'école. Mémoire de la Shoah et enseignement"

Peut-on encore enseigner l'histoire de la Shoah en France ?" demande le comité de soutien de Catherine Pederzoli-Ventura, professeure d'histoire-géographie au lycée Henri-Loritz de Nancy (Meurthe-et-Moselle), suspendue pour en avoir "trop" fait en ce domaine et selon des modalités jugées irrégulières par l'administration. Sophie Ernst, spécialiste de ces questions, analyse cette affaire et son contexte.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles : "Les boursiers réussissent moins bien"
A la veille du congrès des grandes écoles, qui se déroulera à Paris les 7 et 8 octobre, le président de la Conférence des grandes écoles (CGE) et directeur de l'Essec, Pierre Tapie, dévoile au Monde les résultats d'une étude sur les concours d'entrée aux grandes écoles.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 05/10/10



Pour Luc Chatel, enseigner, c’est vraiment un jeu d’enfant
Le ministère a mis en ligne des clips vidéo censés apprendre aux jeunes enseignants à « tenir leur classe ». Le degré zéro de la formation, fustige le Snes.
Lire la suite de l’article


Bernard Rey « On n’assimile pas un savoir-faire en visionnant une vidéo »
Directeur du service des sciences de l’éducation à l’Université libre de Bruxelles, Bernard Rey explique en quoi il est indispensable aux futurs enseignants d’apprendre à transmettre leurs savoirs. Ce que ne règle pas, selon lui, une simple vidéo sur la « tenue de classe ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 05/10/10

Nicolas Sarkozy invité-surprise dans un lycée de Savigny‎ -
Il réalise ainsi ce matin une visite-surprise au Lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge, banlieue pavillonnaire de la région parisienne. ...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 05/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 05/10/10



Comment expliquer la montée de la délinquance chez les filles ?
Les adolescentes sont de plus en plus impliquées dans des actes de violence, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mardi 5 octobre.
Lire la suite de l’article


Un chercheur fait le lien entre origine, échec scolaire et délinquance
Le sociologue Hugues Lagrange brise un tabou en affirmant que les origines culturelles et géographiques jouent un rôle non négligeable dans l’échec scolaire et la délinquance de certains jeunes de quartiers sensibles
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 05/10/10


Le nombre de filles mineures impliquées dans la délinquance en hausse
Les filles mineures sont de plus en plus en cause pour des faits de délinquance, une hausse sensible sur cinq ans pour les violences aux personnes, selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendue publique mardi.
Lire la suite de l’article


« La question de l'illettrisme touche de près le monde du travail »
8% des personnes qui ont un emploi, et 15% des demandeurs d'emploi sont confrontés à une situation d'illettrisme. Précisions de Marie-Thérèse Geffroy, directrice de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme
Lire la suite de l’article


Les entreprises face au fléau de l'illettrisme
Lire. Ecrire. Compter… Selon l'Insee, ces compétences feraient défaut à 3,1 millions de Français. Et 57 % d'entre eux ont un emploi. «Il ne faut pas confondre illettrisme et analphabétisme, explique Hervé Fernandez, secrétaire général de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI). Les personnes en situation d'illettrisme ont été scolarisées en France. Mais au fil des ans, elles se sont déshabituées des codes d'écriture et des chiffres.» Or «ce n'est pas comme le vélo : avec le temps, la lecture et l'écriture se perdent», précise Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT pour la Normandie, qui rédige un rapport sur le Travail et l'Illetrisme pour le Conseil d'orientation pour l'emploi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 05/10/10


Une nouvelle vague de ciné au lycée
Luc Chatel inaugure aujourd'hui une plate-forme de cinéma
Lire la suite de l’article


« Les jeunes doivent avoir accès à la culture »
Luc Chatel Ministre de l'Education nationale. Comment est née l'idée de Ciné-lycée ? Le lycée est le lieu de transmission de la culture par excellence. C'était une idée du président
Lire la suite de l’article


Qui a dit: «Je ne laisserai pas détruire le livre, le disque et le cinéma»
L'Hadopi peut compter sur le soutien sans faille de Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat a justifié mardi l'envoi par la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) des premiers courriels d'avertissement aux pirates, postés dès vendredi dernier. 
 
«Si on laisse le pillage que représente le piratage prospérer (...), il n'y aura plus de cinéma, il n'y aura plus de disques, il n'y aura plus de livres, il n'y aura plus de créations», a-t-il martelé lors d'un discours improvisé devant des élèves et enseignants du lycéeJean-Baptiste Corot de Savigny, où il est venu lancer l'opération Ciné-lycée.
Lire la suite de l’article


De plus en plus de filles mineures délinquantes
La conséquence d'une société où la frontière entre les genres est moins perceptible?...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 05/10/10



« Les filles sont plus violentes qu'avant ! » (et autres fantasmes) par Laurent Mucchielli
L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et son président Alain Bauer sont des grands communicants. Une étude mise en ligne ce mardi 5 octobre le montrerait : la délinquance des filles « exploserait ». « Exploser », c'était le verbe fétiche de la campagne présidentielle 2001-2002 et son thème obsédant de « l'insécurité ». Il revient donc. Ce matin, même le site du Monde en fait carrément son titre en cinq mots : « La délinquance des filles explose. » Vraiment ?
Lire la suite de l’article


Quiz : les étudiants sont nuls en orthographe, et vous ?
C'est la même chose à chaque rentrée : le niveau d'orthographe baisse, chute, s'effondre. Acculturés par Internet et les réseaux sociaux, les jeunes d'aujourd'hui ne sauraient plus qu'écrire en langage texto, oubliant les règles élémentaires du français.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 05/10/10



Ados : la délinquance en hausse chez les filles
La violence se banalise chez les mineures. Elles restent néanmoins minoritaires dans les actes délictueux, constate l'Observatoire national de la délinquance.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 05/10/10



Sarkozy en visite surprise dans un lycée
Sa présence n'avait pas été officiellement annoncée. Mais, mardi, Nicolas Sarkozy était présent aux côtés des ministres de l'Education et de la Culture, Luc Chatel et Frédéric Mitterrand, dans le lycée Jean-Baptiste-Corot de Savigny-sur-Orge (Essonne), annonce le site du Parisien . L’agenda présidentiel ne contenait aucun rendez-vous officiel. En marge de ce déplacement, les ministres doivent lancer un dispositif permettant aux lycées de visionner gratuitement des films majeurs de l’histoire du 7e art.
Lire la suite de l’article


La violence des filles en hausse
Selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mardi, les filles mineures sont de plus en plus violentes. Ces cinq dernières années, le nombre d'adolescentes impliquées dans des faits de délinquance a ainsi augmenté de 27%. Des chiffres toujours largement inférieurs à la violence des garçons, mais la progression inquiète.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 05/10/10


Nicolas Sarkozy justifie l'Hadopi
"Si on laisse le pillage que représente le piratage prospérer (...) il n'y aura plus de cinéma, il n'y aura plus de disques, il n'y aura plus de livres", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un discours improvisé dans un lycée.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 05/10/10


Pécresse rectifie le tir sur les stages à l'université
Le décret entré en application début septembre et qui interdit les stages hors-cursus, sème le trouble dans les universités. Explications de la ministre de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Sarkozy défend les mails d'avertissement lancés par Hadopi
Les premiers mails d'avertissement ont été envoyés aux internautes vendredi dernier par la plupart des FAI. Le chef de l'Etat a affirmé qu'il soutenait cette opération de lutte contre le piratage, au nom de la création.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 05/10/10


Le rapport du HCE ouvre le débat sur le collège
Les syndicats réagissent par des propositions concrètes au rapport du HCE.
Lire la suite de l’article


Des inspecteurs se rapprochent des "désobéisseurs"
Le SIEN-Unsa, syndicat d'inspecteurs, et le Réseau des enseignants du primaire en résistance entament ouvertement des discussions .
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 05/10/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 05/10/10



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 05/10/10


Les trois facettes des jobs étudiants par Vanessa Pinto (CNRS, EHESS)
Des « jobs d’été » aux « petits boulots » en cours d’année, les trois quarts des étudiants déclarent exercer une activité salariée pendant leurs études. Utilisé avec modération – moins de seize heures hebdomadaires, selon l’INSEE –, l’emploi étudiant est supposé favoriser « l’autonomie » et assurer « une expérience professionnelle à faire valoir dans son cursus ». Pas si simple, estime Vanessa Pinto, chercheuse associée au Centre européen de sociologie et de sciences politiques (CNRS, EHESS) et auteur d’une thèse de sociologie (« L’emploi étudiant. Apprentissages du salariat ») qui a reçu le premier prix du XIXe concours de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE). Explications.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 05/10/10



La Conférence des grandes écoles prône une nouvelle épreuve aux concours
Le pré­sident de la Conférence des grandes écoles (CGE), Pierre Tapie, prône dans un entretien au Monde daté de mercredi une nouvelle épreuve aux concours des grandes écoles littéraires et économiques, les "travaux d'initiative personnelle encadrés" (TIPE).
Lire la suite de l’article


Le Mémorial de la Shoah annule sa participation à un débat sur l'enseignement de la Shoah
Le Mémorial de la Shoah a annulé sa participation au débat annoncé pour ce mardi après-midi sur le thème "Peut-on encore enseigner l'histoire de la Shoah en France ?", à propos du cas de Catherine Pederzoli, enseignante à Nancy, a dit à l'AFP le président du Mémorial, Jacques Fredj.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.