mercredi, octobre 06, 2010

Revue de presse du mercredi 6 octobre 2010



Les ZEP c’est pas CLAIR – Délégué c’est la classe -



Les ZEP c’est pas CLAIR
Alors que le ministre de l'éducation nationale Luc Chatel se rend jeudi 7 octobre au Havre pour détailler un nouveau dispositif, Collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (« Clair »), La Croix propose un dossier-bilan de trente ans d’éducation prioritaire. La création, en 1981, des zones d’éducation prioritaire (ZEP) en fonction de critères comme le retard scolaire, l’orientation en fin de cinquième, le pourcentage d’enfants étrangers ou non francophones et les taux d’encadrement des différentes écoles «a abouti à une stigmatisation», constate Marie Duru-Bellat, professeur de sociologie à Sciences-Po Paris dans ce dossier. «Les familles les moins défavorisées fuient ces zones étiquetées comme étant “à problèmes”, un phénomène facilité par l’assouplissement de la carte scolaire. Or un certain degré d’hétérogénéité est nécessaire pour tirer une classe vers le haut», relève-t-elle. Mais au moins, les ZEP sont-elles parvenues à réduire les inégalités et à améliorer les résultats des élèves. Si Marie Duru-Bellat est plutôt positive, Bernard Toulemonde est plutôt sévère. «En 2009, seuls 50,6% des collégiens scolarisés dans un des 254 réseaux ambition réussite maîtrisaient les compétences en français, contre 81,1% dans les autres collèges publics», dit-il.
Mais, en fait, les situations sont très hétérogènes selon les établissements. « L’institution est oublieuse de ses propres productions», dénonce Marc Douaire, le président de l’Observatoire des zones prioritaires. «Dès 1997, un rapport de l’Inspection générale détaillait les déterminants de la réussite scolaire en zone d’éducation prioritaire : des réseaux de petite taille, des projets centrés sur les apprentissages, une continuité entre l’école et le collège, des moyens supplémentaires mis au service de l’individualisation de l’enseignement, une préscolarisation en maternelle, un pilotage fort de l’inspecteur et du principal, etc. On aurait pu s’en inspirer», regrette cet ancien secrétaire national du Sgen-CFDT.
Le dossier est complété par d’autres articles et notamment une enquête sur la mise en place des “préfets des études” au collège Youri Gagarine de Trappes, un des 105 établissements choisis pour le programme CLAIR (Collège lycée pour l’ambition, l’innovation et la réussite). Dans cet établissement, les personnes choisies pour cette fonction ont de nouvelles missions dans le domaine pédagogique, une responsabilité dans le suivi de « cohortes » d’élèves, de leur entrée en sixième à leur arrivée en troisième, et une position de médiateur entre les familles et les enseignants. À partir de 2011, le programme Clair ouvrira la possibilité aux principaux de proposer des postes avec des profils particuliers (comme ces “préfets des études”), de lancer des appels à candidature et de participer au recrutement.
Cette possibilité est critiquée car elle serait la porte ouverte, selon certains, à une remise en cause du statut des enseignants. Comment lever cette crainte tout en ayant des équipes motivées pour le travail en équipe dans un établissement d’éducation prioritaire ? Pas simple mais essentiel si on veut poursuivre le travail entrepris depuis 1981.

Délégué, c’est la classe !

La Croix toujours consacre son dossier ”Parents-Enfants” à la fonction de délégué de classe.
La circulaire ministérielle du 9 octobre 1945 prévoyait que celui qu’on appelait alors «le chef de classe» soit «chargé de la bonne tenue morale de la classe (lutte contre le mensonge, le copiage, la tricherie, la grossièreté des propos) et de la bonne tenue du matériel (propreté, aération, décoration, rangement des cartes…)». Et aujourd’hui ? Sur son site, le ministère de l’éducation nationale décrit leur rôle comme des «médiateurs entre leurs camarades et les autres membres de la communauté éducative : personnel de direction, personnel enseignant et non enseignant et parents d’élèves».
Au collège et au lycée, depuis 1969, chaque classe désigne deux délégués de classe et deux suppléants au début de l’année scolaire, au maximum six semaines après la rentrée. La question que pose La Croix est une question qui se pose dans le vécu de chaque établissement : Véritables représentants d’une « démocratie scolaire », acteurs à part entière de la communauté éducative ou simples potiches ? Et pour bien répondre à cette question cela passe par une prise de conscience de l’ensemble de la communauté éducative : enseignants, direction, parents, et bien sûr Vie scolaire.
Cela passe aussi par la formation. Bien souvent, les élèves se présentent pour tester leur “popularité” sans être conscients des enjeux et du fait que cette fonction est exigeante et demande une vraie réflexion préalable.
Et cette fonction a aussi des vertus éducatives et pédagogiques « Cette fonction valorise des compétences transversales, notamment la prise de responsabilité et d’initiative. Les délégués se sentent également investis d’une certaine exemplarité vis-à-vis des autres élèves. On se rend d’ailleurs compte que quand un élève est mis en situation d’en aider un autre ou de s’impliquer dans un groupe de travail, c’est un important levier de motivation. Certains professeurs principaux en ont conscience et encouragent des enfants à se présenter aux élections», remarque Brigitte Prot, psychopédagogue qui dispense des formations autour de cette thématique dans les collèges et lycées à destination des élèves et enseignants.
Voter pour les élections de délégués, c’est du sérieux !


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 06/10/10 (certains articles payants)


Au lycée, Le président fait son cinéma… en catimini
Lorsque Nicolas Sarkozy se rend en banlieue, le déplacement est rarement inscrit à son agenda officiel. Manière de se prémunir de manifestations hostiles qui ruineraient ses plans com pour renouer avec la jeunesse. Hier, sa sortie surprise avait pour cadre le lycée Jean-Baptiste-Corot de Savigny-sur-Orge (Essonne). Il venait lancer l’opération «ciné-lycée», une vieille idée de sa campagne remise au goût du jour dans le cadre de la réforme des lycées.
Lire la suite de l’article


Catherine Pederzoli réclame sa réintégration
Catherine Pederzoli, l’enseignante d’histoire de Nancy à qui l’on reproche d’avoir mal organisé des voyages scolaires sur les traces de la Shoah et d’utiliser ce terme au lieu du mot «plus neutre de génocide», se bat pour obtenir sa réintégration.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 06/10/10


La violence des adolescentes en forte augmentation
Selon une étude, le nombre de jeunes filles mineures mises en cause progresse trois fois plus vite que celui des garçons.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 06/10/10



"Enseigner l'histoire de la Shoah exige subtilité et rigueur"
Peut-on encore enseigner l'histoire de la Shoah en France ?" demande le comité de soutien de Catherine Pederzoli-Ventura, professeure d'histoire-géographie au lycée Henri-Loritz de Nancy (Meurthe-et-Moselle), suspendue pour en avoir "trop" fait en ce domaine et selon des modalités jugées irrégulières par l'administration. Sophie Ernst, spécialiste de ces questions, analyse cette affaire et son contexte.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 06/10/10



Bernard Rey « On n’assimile pas un savoir-faire en visionnant une vidéo »
Directeur du service des sciences de l’éducation à l’Université libre de Bruxelles, Bernard Rey explique en quoi il est indispensable aux futurs enseignants d’apprendre à transmettre leurs savoirs. Ce que ne règle pas, selon lui, une simple vidéo sur la « tenue de classe ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 06/10/10



Préservatifs : aux USA, les ados plus responsables que les adultes
Les jeunes sont plus responsables que les adultes pour le port des préservatifs ! C'est ce que révèle une étude nationale la sexualité des Américains menée depuis 1992 et publiée lundi. Les ados se protègent beaucoup plus souvent dans leurs rapports sexuels que les plus de 40 ans ayant des relations occasionnelles.
Lire la suite de l’article


Les ados sont fous du free fight
Le catch et ses athlètes qui manient aussi bien l’art de l’épaulé-jeté que celui de la commedia dell’arte n’ont qu’à bien se tenir. Très en vogue depuis quelques années, le catch est désormais détrôné par la star montante des sports de combat : le free fight, ou combat libre. Les amateurs disent aussi MMA, mixed martial art , pour parler de cet art martial d’un nouveau genre.
Lire la suite de l’article


Essonne : Nicolas Sarkozy invité-surprise dans un lycée de Savigny
Le communiqué officiel annonçait «seulement» la présence des ministres Luc Châtel et Frédéric Mitterrand. Mais le lycée Jean-Baptiste-Corot de Savigny-sur-Orge (Essonne) a vu arriver ce mardi matin un invité-surprise en la personne de Nicolas Sarkozy. 

Lire la suite de l’article


En banlieue, Sarkozy parle cinéma et lisse son image présidentielle
En panne dans les sondages et en plein bras de fer sur la réforme des retraites, Nicolas Sarkozy s'est offert mardi une respiration culturelle et consensuelle au milieu des élèves d'un lycée de l'Essonne pour y lancer le projet "ciné-lycée".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 06/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 06/10/10



Le bilan décevant de trente ans d’éducation prioritaire
Alors que le ministre de l'éducation nationale Luc Chatel se rend jeudi 7 octobre au Havre pour détailler un nouveau dispositif, Collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (« Clair »), de nombreuses voix s’élèvent pour demander une refonte de l’éducation prioritaire et l’arrêt de la dilution des moyens
Lire la suite de l’article


A Youri-Gagarine, le « préfet des études » fait ses débuts de médiateur
Le collège de Trappes est l’un des 105 établissements choisis pour le programme Clair, qui a notamment créé une nouvelle fonction pour servir de médiateur entre familles et enseignants. Et ça marche
Lire la suite de l’article


Les différents dispositifs d'éducation prioritaire
Les zones d’éducation prioritaire (ZEP). Elles naissent en 1981, à l’initiative du ministre de l’éducation Alain Savary (PS), qui part « du constat des inégalités devant l’école dues à la grande diversité des milieux sociaux et culturels ». Il s’agit d’accorder « davantage de moyens » et « une plus grande attention » à ceux qui en ont le plus besoin. L’année suivante, 363 zones voient le jour qui totalisent 8,3 % des écoliers et 10,2 % des collégiens. Depuis, l’éducation prioritaire n’a cessé de gagner du terrain à tel point que, aujourd’hui, 20 % des collégiens sont dans un établissement de ZEP.
Lire la suite de l’article


Intégrer des élèves non anglophones, un défi à San Diego
Alors que l’État de Californie a procédé à des coupes claires dans les budgets de l’éducation, des écoles expérimentent de nouvelles pédagogies pour refuser l’échec des élèves défavorisés
Lire la suite de l’article


Claude Lelièvre : « Pas de meilleurs résultats, mais une pacification »
Claude Lelièvre, historien de l’éducation, revient sur la fonction des zones d’éducation prioritaire (ZEP)
Lire la suite de l’article


Etre délégué, c'est la classe !
Lorsque, deux jours après la rentrée, le professeur principal d’une classe de terminale de la banlieue parisienne a demandé à ses élèves lequel d’entre eux souhaitait représenter « provisoirement » ses camarades avant la tenue des élections officielles, de nombreuses têtes se sont tournées vers Thomas. L’adolescent est pourtant resté silencieux. «Ça ne t’intéresse pas ?», a chuchoté, incrédule, sa voisine Léa. «Je ne veux pas être “provisoire” », lui a répondu Thomas.
Lire la suite de l’article


« L’école catholique est ouverte à l’universel »
Pour Mgr Jean-Louis Bruguès, responsable du dossier au Vatican, l’enseignement catholique dans le monde se distingue par sa compétence mise au service du bien commun. Son identité doit être affirmée, en préservant la liberté de conscience
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 06/10/10



Emploi: rôle "majeur" du domaine d'étude dans les débuts de carrière
Les jeunes diplômés de DUT-BTS industriels ont souvent des débuts de carrière plus favorables que les titulaires de masters en lettres et sciences humaines, observe l'Insee mercredi, dans une étude soulignant le "rôle majeur" du domaine d'étude dans les premières années de vie active.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 06/10/10



Les filles se font-elles plus violentes ?
Selon une étude, la délinquance féminine aurait explosé ces dernières années
Lire la suite de l’article


Lorient: le proviseur d'un lycée et un élève frappés par un groupe de jeunes
Ils ont pénétré dans l'établissement en marge d'une manifestation...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 06/10/10



Aux Etats-Unis, « l'espagnol sera aussi important que l'anglais »
Vanessa a 27 ans, elle est professeur de mathématiques dans une école publique d'Austin, au Texas. Elle est née à San Antonio, pas très loin d'ici. L'Etat du Texas est situé juste à la frontière avec le Mexique et à peu près un tiers de sa population serait d'origine hispanique. Comme beaucoup ici, Vanessa est mexico-américaine.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 06/10/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 06/10/10



La violence des filles en hausse
Selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mardi, les filles mineures sont de plus en plus violentes. Ces cinq dernières années, le nombre d'adolescentes impliquées dans des faits de délinquance a ainsi augmenté de 27%. Des chiffres toujours largement inférieurs à la violence des garçons, mais la progression inquiète.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 06/10/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 06/10/10



Sarkozy fait son cinoche
Nicolas Sarkozy a présenté mardi son projet "ciné-lycée" en banlieue, l'occasion pour lui de redorer son image publique. Grâce à son épouse, le chef de l'Etat a découvert les classiques du cinéma, notamment son film préféré, Broken Lullaby, d'Ernst Lubitsch.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 06/10/10


Evaluations internationales : outils de gestion ou alibis politiques ?
A quelques mois de la publication des résultats de la nouvelle édition de l'évaluation internationale PISA, la Revue internationale d'éducation de Sèvres pose la question des palmarès et classements en éducation. Dans quelle mesure pilotent-ils le système éducatif ?
Lire la suite de l’article


Hommage pour une Journée des enseignants
De Haïti à Paris, il se trouve des enseignants pour apprendre aux petits d'hommes ce qu'est l'humanité. C'est la leçon de la Journée mondiale des enseignants.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 06/10/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 06/10/10



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 06/10/10


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 06/10/10



Jura: son fils redouble, il saisit le tribunal administratif
Le père d'un élève du lycée agricole de Montmorot (Jura) a saisi le tribunal administratif de Besançon pour faire annuler le redoublement de son fils, a-t-on appris mardi auprès du tribunal.
Lire la suite de l’article


Un "appel" pour que l'éducation soit la priorité des politiques publiques
Les principaux acteurs de l'Education –syndicats, parents d'élèves, associations d'éducation complémentaire de l'enseignement– vont lancer un "appel de Bobigny" récla­mant que l'éducation soit "la priorité des politiques publiques", selon un communiqué.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.