jeudi, janvier 13, 2011

Revue de presse du jeudi 13 janvier 2011



Généraliser en un Éclair – Et si on prenait le temps d’expérimenter ? - Imaginons le collège de demain-


Éclair…
Une nouvelle fonction pour les directeurs et chefs d’établissements : DRH… ?
Près de 2 000 collèges et écoles pourront choisir leurs enseignants. Christian Nique, ancien recteur, avait été chargé par le ministre, le 1er décembre dernier d’une mission d'évaluation et de suivi des 105 collèges qui expérimentaient la formule depuis la rentrée de septembre avec le programme CLAIR. Moins d'un mois et demi après le début de son travail, il annonce déjà la généralisation du statut dérogatoire à tous les établissements du premier cercle de l'éducation prioritaire. A compter de la rentrée prochaine, ce seraient quelques 249 collèges et 1 725 écoles des réseaux d'éducation prioritaires qui pourront basculer sous ce statut dérogatoire baptisé Eclair" pour "Ecoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite". Dans ce système, les personnels de direction recrutent sur des postes à profil. “Les chefs d'établissement formulent un avis sur le recrutement, le transmettent au recteur qui prononce l'affectation des personnels retenus", est-il précisé. Les affectations sont prononcées pour une période de cinq ans. Bénéficier du "label Eclair" autorise également toute une série de dérogations au fonctionnement classique de l'éducation nationale. L'investissement des enseignants sera pris en compte dans leur évaluation et leur avancement. Chaque établissement signera un contrat d'objectifs avec les autorités académiques, disposera de son "préfet des études" et aura toute latitude pour innover sur l'aménagement du temps scolaire, mais aussi sur les enseignements eux-mêmes.
Au risque de choquer les enseignants attachés au maintien du statut, on peut éventuellement considérer que cette souplesse est une piste intéressante à la fois pour stabiliser les équipes et innover. Mais ce qui est choquant, c’est la rapidité avec laquelle cette décision de généralisation semble prise. Alors que le dispositif date seulement de quelques mois Au détriment donc d’un véritable bilan de l’expérimentation.
Enfin, et surtout, c’est la question de l’élaboration, collective ou non, du projet éducatif de l’établissement et donc de l’adhésion des enseignants qui est ici la plus problématique. En fait, si l’on est dans une élaboration collective du projet et une forme de cooptation des membres de l’équipe, on peut parvenir à éviter alors de transformer le chef d’établissement en DRH… Mais les risques de dérives sont nombreux.

Et si on prenait le temps d’expérimenter ?
D’après Le Figaro , Luc Chatel et Chantal Jouanno devaient se rendre jeudi après-midi au lycée Uruguay-France d'Avon. Ils devraient y annoncer, nous dit ce journal, l’élargissement du dispositif «cours le matin, sport l'après-midi». Plus de 7 000 élèves sont aujourd'hui concernés. Ils ont en moyenne cinq heures hebdomadaires supplémentaires consacrées au sport, soit 7 heures au total. On se rappelle que lors de son annonce, ce dispositif avait été difficile à mettre en œuvre. En fait, il ne s’agit à chaque fois que d’une classe ou deux concernées tant sont complexes la construction des emplois du temps et l’organisation de l’occupation des équipements sportifs. Seuls 11 % des établissements sollicités ont engagé cinq classes ou plus. Ce sont en fait les établissements qui avaient déjà une offre sportive ou des équipements sportifs importants qui sont très représentés dans l'expérimentation initiée par Luc Chatel. C'est le cas du lycée Uruguay-France d'Avon (Seine-et-Marne) qu'il doit visiter jeudi.
Les établissements contactés lors d'une enquête «qualitative» disent que «le climat de la vie scolaire s'est amélioré. Le nombre d'incidents, d'exclusions et d'absentéisme est en baisse», explique-t-on au ministère. Il est en revanche «difficile» de «parler d'améliorations des résultats scolaires», reconnaît-on. Les proviseurs interrogés seraient tous d'accord pour prolonger l'expérience, ils ont cependant émis un certain nombre de critiques. La principale étant «la concentration des apprentissages théoriques le matin» avec des élèves qui arrivent à saturation. Par ailleurs, le Snep-FSUest, lui, très critique sur l'expérience «qui ne contribuera pas à changer fondamentalement l'organisation du temps scolaire, encore moins à résoudre les problèmes des élèves en difficulté».
On peut s’étonner qu’avec un bilan mitigé comme celui-là on annonce déjà l’élargissement de l’expérience. Comme si le ministre avait besoin d’un effet d’annonce et d’une mesure “cosmétique” pour communiquer. Au détriment d’une vraie culture de l’évaluation qui, quoi qu’on en dise et au delà des discours, comme on vient de le voir avec les ”Eclair“, est bien peu présente dans l’éducation nationale.
Et si on prenait le temps de l’expérimentation ? Et si on faisait de vrais bilans en se servant des apports de la recherche ? Et si on essayait d’obtenir le consensus ou du moins l’accord d’une partie des acteurs avant de chercher à passer en force ?

Imaginons le collège de demain
Le mercredi 12 janvier 2010, le colloque "Imaginons le collège de demain" organisé par le Se-Unsa (avec le CRAP-Cahiers Pédagogiques et le Café Pédagogique ) rassemblait près de 300 participants. Il s’agissait de réfléchir ensemble sur cet élément clé du système éducatif qui risque bien d’être au cœur de nombreux débats dans les mois qui viennent.
Le Café Pédagogique propose un compte rendu assez complet de cette journée très riche. On peut aussi compléter avec la lecture du blog “Quel avenir pour le collège ? .

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 13/01/11(certains articles payants)


Chatel heurte des enseignants
Les enseignants du lycée Chérioux à Vitry (Val-de-Marne) ont peu apprécié le bilan des états généraux sur la sécurité à l’école fait par le ministre de l’Education nationale lundi dans Libération.«Méconnaître à ce point la réalité du travail des enseignants dans des établissements tels que le lycée Adolphe-Chérioux quand on est ministre de l’Education relève de la mauvaise foi et du cynisme», écrivent-ils dans un communiqué. Luc Chatel avait souligné que les surveillants et les proviseurs ne devaient pas être les seuls à s’occuper de sécurité, mais toute «la communauté d’adultes». Les profs de Chérioux rappellent qu’ils «s’étaient portés au secours» des élèves agressés en février 2010 et qu’ils interviennent déjà régulièrement dans les couloirs. Ils accusent Chatel de chercher à «combler la pénurie des personnels de surveillance».
Lire la suite de l’article


«Tu es une pourriture mon enfant»
Ses filles ont l’interdiction formelle de dormir chez une amie, d’avoir moins de 20/20, de regarder la télé ou encore de jouer à quoi que ce soit hormis violon ou piano. Mieux que la mère Fouettarde, voici Amy Chua. Cette Sino-Américaine, professeure de droit à Yale, a publié une tribune dans le Wall Street Journal pour vanter les mérites de l’éducation à la chinoise.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 13/01/11


L'initiative «cours le matin, sport l'après-midi» devrait être étendue
Cette expérience initiée par Luc Chatel à la rentrée 2010 concerne aujourd'hui 120 établissements et 7 000 élèves.
Lire la suite de l’article


L'agenda européen oublie toutes les fêtes chrétiennes
Ce «support pédagogique» envoyé aux établissements scolaires mentionne pourtant les dates clés des autres religions.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 13/01/11



Près de 2 000 collèges et écoles pourront choisir leurs enseignants
Les Anglais ont leurs "trust schools", les Américains leurs "charters schools" ; deux formules dérogatoires pour tenter d'améliorer les résultats des établissements les plus en difficulté. Nous, nous allons avoir nos "Eclairs". Un sigle qui signifie "Ecoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite" et qui autorise plus d'une entorse à l'orthodoxie éducative française. A compter de la rentrée, quelque 249 collèges et 1 725 écoles des réseaux d'éducation prioritaires vont pouvoir basculer sous statut dérogatoire.
Lire la suite de l’article


Les dangers d'Internet pour les enfants largement relativisés
Une enquête sociologique à très grande échelle (résultats complets en anglais et principales conclusions en français), menée dans 25 pays auprès de 25 140 internautes européens âgés de neuf à seize ans, tend à montrer que la plupart des dangers associés à Internet pour les plus jeunes sont généralement surestimés. Financée par la Commission européenne, pilotée par la London School of Economics, avec le CNRS pour l'enquête française, cette étude montre également que les parents ont souvent une appréciation erronée de ce que leurs enfants considèrent comme une expérience traumatisante ou désagréable.
Lire la suite de l’article
-------------------------------------------
L’Humanité du 13/01/11



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 13/01/11



site inaccesible



----------------------------------------------------
France Soir du 13/01/11



Rythmes scolaires - Cobayes heureux au lycée
Quatre mois après le lancement de l’expérimentation « cours le matin, sport l’après-midi », les ministres de l’Education et des Sports, Luc Chatel et Chantal Jouanno, dressent aujourd’hui un premier bilan.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 13/01/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 13/01/11



Cours le matin, sport l'après-midi: 4 à 5 heures de sport en plus en moyenne
Les élèves des 80 collèges et 40 lycées qui expérimentent depuis septembre le rythme "Cours le matin, sport l'après-midi" ont en moyenne 4 à 5 heures par semaine de pratiques sportives en plus que les autres élèves, selon une enquête du ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 13/01/11



Cours le matin, sport l'après-midi: 4 à 5 heures de sport en plus en moyenne
C'est ce qui ressort d'une étude du ministère sur le dispositif testé depuis la rentrée...
Lire la suite de l’article


Les évaluations au piquet
La FCPE appelle au boycott des examens en classe de CM2...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 13/01/11



Pourquoi les (très dures) mères chinoises sont les meilleures
Amy Chua, une Sino-Américaine professeur de droit à Yale, publie une tribune dans le Wall Street Journal pour vanter les mérites de l'éducation à la Chinoise, telle qu'elle l'a appliquée à ses propres enfants. Choc des cultures garanti.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 13/01/11



Un milliard en jeu pour la recherche universitaire
En Bretagne et Pays de la Loire, les universités, écoles et organismes de recherche visent l’excellence scientifique mondiale. L’État donnera son verdict cet été.
Lire la suite de l’article


La future Maison de l'histoire de France fait déjà des histoires
La Maison de l'histoire de France sera installée aux Archives nationales, dans l'Hôtel de Soubise, en plein coeur de Paris, a tranché Nicolas Sarkozy. Une décision discutée...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 13/01/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 13/01/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 13/01/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 13/01/11


Quel avenir pour le collège ?
Le 12 janvier 2010, avec près de 300 participants, le colloque "Imaginons le collège de demain" organisé par le Se-Unsa semble avoir atteint ses objectifs : faire réfléchir militants et responsables syndicaux sur les enjeux du collège à un moment où l'on sent bien que son destin se joue. Après une matinée consacrée aux contenus et aux apprentissages des élèves, l'après-midi a fait réagir les participants aussi bien sur le passé du collège que sur son avenir. Entre le collège préfigurant l’accès au lycée et l’école du socle commun, comment peut et doit se positionner le collège de demain ? Quelles implications le modèle choisi aura-t-il sur les statuts et les missions des enseignants ? Deux questions largement débattues...
Lire la suite de l’article


Collège : Pourquoi il va changer
Le collège français peut-il encore longtemps rester immobile ? A cette question, le colloque organisé par le Se-Unsa le 12 janvier a apporté, avec des témoignages différents, une réponse négative. La question est plutôt dans la prévision de ce changement et de ses conséquences.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 13/01/11


Gauche et associations vent debout contre le Défenseur des droits
L'Assemblée examine depuis mardi le projet de loi regroupant Médiateur de la République, Défenseur des enfants, CNDS, Halde, et Contrôleur général des lieux de privation de liberté. Un «monstre à cinq têtes», dénonce l'opposition. Une structure «plus lisible», répond le gouvernement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 13/01/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 13/01/11


Valérie Pécresse veut rassurer les écoles d’ingénieurs
En déplacement à l’INSA (Institut national des sciences appliquées) de Rouen, Valérie Pécresse s’est employée à rassurer les écoles d’ingénieurs. C’est que depuis quelques semaines, par la voix de la CDEFI (Conférence des directeurs d’écoles françaises d’ingénieurs), les écoles exprimaient clairement leur inquiétude.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 13/01/11



Etablissements difficiles: le dispositif "Clair" étendu à la rentrée
Le dispositif "Clair", expérimentation engagée en septembre dans 105 établissements difficiles, va être "étendu" la rentrée prochaine à quelque 200 autres lycées et collèges, et quelque 1.700 écoles, a affirmé le minis­tère de l'Education jeudi.br/>Lire la suite de l’article


Comment apprendre la biodiversité aux tout-petits ?
Grâce à la technique du théâtre d'image et à une petite abeille voyageuse, le WWF sensibilise les plus jeunes à la bio­diversité. Explications de Béatrice Jouenne, responsable des projets éducatifs, à l'initiative du kit pédagogique « Isabeille et les disparitions mystérieuses ».
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.