lundi, mai 25, 2009

Revue de presse du lundi 25 mai 2009


Police des cartables – Début des évaluations CE1 – Sarkozy, le lycée et l’orientation – Descoings ministre


Police des cartables
Les propositions de Xavier Darcos continuent à entrainer des réactions. «C’est de la folie», a ainsi déclaré Daniel Cohn-Bendit (Vert), tête de liste Europe Ecologie en Ile-de-France aux européennes. «Ou vous fouillez après qu’il se soit passé quelque chose et ça ne sert à rien, ou alors, mille jeunes, ça fait pour entrer tous les matins dans chaque école trois heures» avec «deux bataillons de flics». Selon lui, «ça ne se fera pas» mais «c’est ça qui est grave, c’est qu’on dit quelque chose dont on sait pertinemment que ça ne se fera pas, d’abord parce que c’est inutile et deuxièmement parce que c’est infaisable».
«Pendant des années il [X. Darcos] a réduit le nombre de surveillants, donc il a demandé aux enseignants de surveiller les enfants, alors qu’ils ne peuvent pas faire les deux choses, et maintenant il voudrait constituer une espèce de corps spécial, un GIGN scolaire, une brigade scolaire.» s'indigne aussi le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis.
Dans ce déferlement contre lui, Xavier Darcos n’est pas seul. Son petit camarade du gouvernement, Christian Estrosi lui emboîte le pas. Le maire de Nice propose dans son fief la mise en place de détecteurs de métaux à l'entrée de certains établissements à risques et préconise une police scolaire, issue des rangs de la police nationale.
Mais même au sein de l’UMP, on est loi de l’unanimité. Dans Le Journal du dimanche du 24 mai, la ministre de l'intérieur se démarque. «Je ne crois pas à une généralisation des portiques dans toutes les écoles, mais ça peut être un outil de dissuasion dans certains établissements», argumente la ministre de l'Intérieur dans une interview parue ce samedi au Journal du Dimanche. . Interrogée par ailleurs sur la proposition émise jeudi par Darcos de réfléchir à la création d'«une force mobile d'agents» intervenant «sur des missions de prévention et de contrôle» de la violence ainsi que pour fouiller les élèves, Alliot-Marie ne fait pas mystère de son scepticisme: «On ne va pas installer des commissariats dans les écoles, ni morceler les forces de police pour créer une brigade spéciale pour chaque problème.». D’autre part, l'idée de Darcos selon laquelle des chefs d'établissements ou l'inspecteur d'académie puissent être officiers de police judiciaire ou que des personnes soient formées et assermentées pour constater des délits, «paraît un peu compliquée» selon la ministre de l'Intérieur.
Après la gesticulation médiatique, c’est donc bien la question de la faisabilité qui est posée.

Évaluation des CE1
Ce lundi commence les évaluations nationales en français et en mathématiques, deux matières considérées comme essentielles dans la réforme de l'école primaire initiée par le ministère de l'Education nationale. Objectif de ces tests: mesurer les acquis des élèves afin de donner des indicateurs précis aux enseignants. Sauf que ces derniers critiquent la méthode employée. C’est le JDD.fr qui revient sur ce sujet. Claire Krepper, secrétaire nationale de SE-Unsa, deuxième syndicat d'enseignants dans les écoles, explique les raisons du désaccord: "Nous n'y sommes pas opposés sur le principe car cela permet une régulation nationale, mais il faut en revoir les modalités. Le mode de correction est par exemple à revoir car actuellement, c'est juste ou faux, et cela ne permet pas aux enseignants de se faire une idée réelle du niveau des élèves, explique-t-elle en préambule. Il faudrait pouvoir nuancer.".
De fait, on est passé pour la première fois cette année d'une "évaluation diagnostic" à "une évaluation bilan", voire une évaluation de la performance des établissements.

“Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire..."
Dans son blog “C’est classe !”, Véronique Soulé revient sur la réforme du lycée. Elle se demande “A force, on ne savait plus trop qui s'occupait de la réforme du lycée: Xavier Darcos le ministre ? Richard Descoings le chargé de mission ? Benoist Apparu le député qui planche sur un rapport ?, etc. Maintenant au moins c'est clair: Nicolas Sarkozy en personne. Lors d'une visite-surprise dans un lycée de Massy, en banlieue parisienne, il a conduit les débats et donné son avis sur tout. ”. Le président de la République est venu en effet une deuxième fois dans un lycée à Massy-Vilgénis (Essonne). Chose inhabituelle chez lui, l’esquisse d’un méa-culpa. Interrogé par un professeur sur l'absurdité d'avoir voulu réformer d'abord la classe de seconde, indépendamment de la première et de la terminale, Nicolas Sarkozy (voir la vidéo sur le site “Lycée pour tous”) fait cette confidence: "on a en beaucoup parlé avec Xavier. Je pense que j'ai fait sans doute une erreur de ne pas demander qu'on présente la réforme complètement. Ce n'est pas si facile, je ne suis pas venu vous dire qu'on avait tout réussi".
Pour le reste, le président a donné son avis sur toutes les grandes questions débattues dans le cadre de la mission de consultations de Richard Descoings. "Je me demande si dans le cadre de la réforme du lycée, Xavier, il ne faudrait pas qu'on amène quelque chose, une matière qui s'appellerait "orientation"” , a-t-il suggéré. Il a regretté que l'information donnée aux lycéens sur les métiers soit trop ponctuelle et limitée.
Le Monde revient sur ce sujet de l’orientation. Le journal rappelle que les sources d'information sont pourtant multiples pour orienter les jeunes. Une des premières réside dans les conseillers d'orientation-psychologues, présents dans les établissements scolaires ou dans les centres d'information et d'orientation (CIO). Mais, à raison d'un conseiller pour 1 500 élèves, ils restent peu disponibles. Par ailleurs,il existe toute une littérature sur les filières et les métiers, consultables sur le site de l'Onisep, de Studyrama ou de L'Etudiant. Mais il faut faire un tri dans cette avalanche de documentation.

Descoings ministre ?
Après Claude Allègre, Richard Descoings ? Nicolas Sarkozy compte accentuer l'ouverture en proposant le ministère de l'éducation nationale au directeur de l'Institut d'études politiques de Paris (IEP). D’après Le Monde, le président de la République teste le nom auprès de son entourage de cette personnalité de la société civile, âgée de 50 ans, en remplacement de Xavier Darcos, lassé par son ministère.
Le timing semble au point. M. Descoings présentera dans la foulée des européennes ses propositions de réforme du lycée. Cette mission lui avait été confiée en janvier après le retrait de la réforme Darcos. Un bon accueil lui ouvrirait les portes du ministère. "Il ne reste que la réforme des lycées à faire. Personne ne maîtrise mieux le dossier que Descoings", commente un haut responsable politique, qui ajoute : "Sarkozy n'a personne à droite pour remplacer Darcos, et tout le monde sait que Descoings ne pense qu'à ça.."Cette opération suppose aussi de recaser M. Darcos, dont le président a jugé qu'il avait eu du mal à rebondir après le retrait de la réforme des lycées. M. Darcos souhaiterait hériter du ministère de la justice, voire celui de la culture, sans exclure l'intérieur. Avec sa surenchère sécuritaire, il semble se préparer déjà à son nouveau poste…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 25/05/09


Parents et enseignants appellent à un rassemblement après l'arrestation de deux enfants à Floirac
Près d’une semaine après l’interpellation de deux enfants de 6 et 10 ans, devant l’école Louis Aragon de Floirac, l’indignation ne retombe pas dans le milieu éducatif.
Lire la suite de l’article


Darcos tend les armes à Sarkozy
Les propos du ministre sur la fouille des élèves relancent le débat sécuritaire.
Lire la suite de l’article


MAM sceptique sur une généralisation des portiques à l'école
La ministre de l’Intérieur ne cache pas sa perplexité sur les propositions du ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, concernant la sécurité dans les établissements scolaires. Certaines d'entre elles, comme la fouille des élèves, avaient suscité un tollé dans la communauté éducative.
Lire la suite de l’article


La «police des écoles» souhaitée par Darcos crée la polémique
«De la folie», «gesticulation sécuritaire», «populiste»... Chez les politiques de gauche, dans les milieux enseignants et même à la Peep, fédération de parents classée à droite, la proposition de Darcos soulève un vent de protestation.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy: la réforme du lycée, c'est moi ! (Blog V. Soulé)
A force, on ne savait plus trop qui s'occupait de la réforme du lycée: Xavier Darcos le ministre ? Richard Descoings le chargé de mission ? Benoist Apparu le député qui planche sur un rapport ?, etc. Maintenant au moins c'est clair: Nicolas Sarkozy en personne. Lors d'une visite-surprise dans un lycée de Massy, en banlieue parisienne, il a conduit les débats et donné son avis sur tout. Un vrai chef !
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 25/05/09


Estrosi veut des portiques
dans les collèges niçois
Le maire de Nice propose dans son fief la mise en place de détecteurs de métaux à l'entrée de certains établissements à risques et préconise une police scolaire, issue des rangs de la police nationale.
Lire la suite de l’article


Des policiers référents interviennent dans les collèges des Hauts-de-Seine
L'ancien fief électoral de Nicolas Sarkozy a développé une politique pilote que le chef de l'État veut généraliser.
Lire la suite de l’article


Vives réactions après les propos de Darcos
Le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis a jugé aujourd'hui que Xavier Darcos "se moque un peu du monde" en proposant de créer "une espèce de corps spécial, un GIGN scolaire" pour lutter contre la violence alors que "pendant des années, il a réduit le nombre de surveillants".

Lire la suite de l’article


Les enfants risque-tout
Ils adoptent, de plus en plus jeunes, des comportements dangereux.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 25/05/09



"Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire..."
Au lycée, à l'heure des choix d'orientation, beaucoup de jeunes restent indécis. "Je n'ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard, explique Pierre, élève en première scientifique à Bordeaux. Du coup, je n'ai pas de carotte pour me faire aller de l'avant et je suis en train de rater mon année."
Lire la suite de l’article


Richard Descoings, nouvelle "prise" de l'ouverture ?
Après Claude Allègre, Richard Descoings ? Nicolas Sarkozy compte accentuer l'ouverture en proposant le ministère de l'éducation nationale au directeur de l'Institut d'études politiques de Paris (IEP). Le président de la République a fait part à des proches de son souhait de nommer cette personnalité de la société civile, âgée de 50 ans, en remplacement de Xavier Darcos, lassé par son ministère.
Lire la suite de l’article


Grève des universités : Toulouse-II Le Mirail vote la reconduite du blocage
Si la grève s'est essoufflée ces derniers jours sur les campus de l'Hexagone, après quatre mois d'âpres tractations au sujet de la loi LRU sur l'autonomie des universités, elle se poursuit à Toulouse-II Le Mirail, paralysée depuis le 5 mars. Réunis lundi 25 mai en assemblée générale, 70 % des 1 500 étudiants présents se sont ainsi prononcés en faveur de la reconduite du blocage.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos, Valérie Pécresse et la mastérisation, par Brigitte Perucca

Les universités sont quasiment débloquées, mais les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), eux, sont encore crispés. Même si Xavier Darcos, chargé de la réforme de la formation des professeurs, a en partie désarmorcé la grogne en repoussant sa mise en oeuvre d'un an, le problème n'est que différé. Cette "mastérisation" aura constitué la face cachée du mouvement qui agite les universités depuis huit semaines.
Lire la suite de l’article


Universités : après la mobilisation, le difficile bilan du mouvement
Quatre mois de mobilisation, des universités bloquées plusieurs semaines, des manifestations dans toute la France : rarement mouvement des enseignants-chercheurs aura été aussi dur et aussi long. Mais, alors que la quasi-totalité des blocages ont été levés, et que la question des examens est réglée dans de nombreux établissements, le bilan du mouvement sera certainement long à tirer.
Lire la suite de l’article


Recours au Conseil d'Etat sur la délivrance des titres universitaires
Le groupe socialiste du Sénat et les sénateurs Verts ont déposé, mardi 19 mai, un recours en annulation devant le Conseil d'Etat contre le décret du 16 avril portant application du traité Vatican-Etat français du 18 décembre 2008 sur la délivrance des titres universitaires par les cinq instituts supérieurs français d'enseignement catholique.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 25/05/09 (un jour de retard)



Darcos veut fouiller les cartables
Le ministre de l’Éducation propose de créer une« force mobile d’agents » et de transformer les chefs d’établissements en « officiers de police judiciaire ».
Lire la suite de l’article


Darcos prend les élèves en otages
Sécurité. Portiques, vidéosurveillance, « force mobile », fouilles… Sous prétexte de lutter contre les violences scolaires, le ministre se lance dans une surenchère sécuritaire. Consternant.
Lire la suite de l’article


EDITORIAL PAR PATRICK APEL-MULLER
Des troupes de choc dans les écoles

Le mécanisme est parfaitement réglé. Deux semaines avant toute élection, l’UMP replace l’insécurité sur le devant de la scène politique. À la veille des européennes, c’est au détriment des enfants qu’est conduite la traditionnelle manoeuvre politique. Sans le moindre scrupule, Nicolas Sarkozy assimile l’attaque à la Kalachnikov conduite par des truands à La Courneuve aux actes de violence relevés dans des établissements scolaires. Les collégiens seraient des terroristes en puissance qu’il faudrait contrôler par des portiques de détection de métaux à l’entrée des salles de classe et contre lesquels des opérations coup de poing seraient conduites par « une force mobile d’agents qui pourront intervenir dans les établissements pour des missions de prévention et contrôle ». Xavier Darcos joue « la légion saute sur le CM1 »… alors même qu’il ne cesse de supprimer, dans l’éducation, les emplois qui permettent de garantir la qualité de la vie scolaire. L’intérêt des enfants pèse manifestement peu face à l’intérêt d’une opération politicienne.
Lire la suite de l’article


Sécurité à l’école. Ils ont dit…
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU :« On a l’impression d’un ministre qui entre dans une campagne menée au plus haut niveau sur la sécurité… »
Lire la suite de l’article


Ecole « S’interroger sur les causes de la violence »
Les agressions physiques de professeurs restent très rares, rappelle Monique Daune, secrétaire nationale du SNES-FSU, chargée des collèges.
Lire la suite de l’article


La jeunesse, valeur négative ?
Selon un sondage récent réalisé sur Internet, une majorité d’adultes ont une mauvaise image des jeunes, perçus comme individualistes et intolérants.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/05/09



Hirsch contre la fouille des cartables
Faut-il fouiller les cartables à l'entrée des écoles et des collèges ? Cette mesure, proposée par Xavier Darcos le ministre de l'Education, est diversement appréciée au sein du gouvernement. Le Haut commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse Martin Hirsch s'est prononcé lundi «contre» une fouille «systématique». Interrogé sur RTL par Jean-Michel Aphatie, Martin Hirsch refuse de «transformer les écoles en aéroports».«En revanche quand on estime qu'il y a eu dans un établissement la semaine auparavant un tournevis de 20 cm, on peut la semaine d'après fouiller», a-t-il poursuivi.
Lire la suite de l’article


Violence scolaire: les propositions de Darcos, un "aveu de défaite" selon le MoDem
Marielle de Sarnez, bras droit du président du MoDem François Bayrou, a jugé vendredi que l'idée de Xavier Darcos de réfléchir à une "force mobile d'agents" dans les écoles était "un aveu de défaite".
Lire la suite de l’article


Une conseillère d’éducation frappée par un collégien
Une fonctionnaire d’un collège de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) a été la victime d’un élève de 16 ans. Celui-ci vient d’être mis en examen pour l’avoir frappée à coups de poing.
Lire la suite de l’article


Clichy : un lycéen agressé au marteau
Un lycéen de 18 ans a été agressé à coups de marteau lundi matin à Clichy (Hauts-de-Seine). Très grièvement blessé à la tête, le jeune homme a été évacué sur l'hôpital Beaujon, non loin de là, et se trouve actuellement entre la vie et la mort.
Lire la suite de l’article


Les jeunes réclament du travail
En partenariat avec RTL, qui propose aujourd’hui son opération Journée pour l’emploi, cap sur l’embauche des jeunes. Si la France ne brille pas dans ce domaine, de nombreux secteurs recrutent.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/05/09



Faire travailler sa mémoire, cela s’apprend
Le marché de la mémoire est en plein boom. Tour d’horizon pour s’y retrouver dans le dédale des jeux d’entraînement cérébraux
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 25/05/09



Réforme des lycées : les projets se précisent
Le député UMP Benoist Apparu, à la tête d'une mission parlementaire, présente mercredi son rapport sur la réforme des lycées. Les conclusions de la mission confiée par Nicolas Sarkozy à Richard Descoings, le patron de Sciences po sont, elles, attendues dans les prochains jours.
Lire la suite de l’article


Allègre au gouvernement : les esprits s'échauffent
Les rumeurs de nomination de l'ancien ministre socialiste de l'Education nationale au gouvernement après le remaniement prévu post élections européennes suscitent l'inquiétude et les critiques de plusieurs associations écologistes, mais aussi de Nicolas Hulot et d'Alain Juppé.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 25/05/09



Six policiers pour arrêter deux enfants de 6 et 10 ans
Les deux garçons ont été interpellés mardi à la sortie de l'école pour un vol de vélo...
Lire la suite de l’article


Une conseillère d'éducation violemment frappée par un élève
Une conseillère principale d'éducation (CPE) a été violemment frappée par un collégien de 16 ans, mercredi, alors qu'il se trouvait dans les couloirs du collège René-Cassin à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), selon une information dévoilée par «Le Parisien» samedi. Placé en garde à vue, l'adolescent a été mis en examen, jeudi, pour violences volontaires, et remis en liberté à l'issue de sa présentation devant le juge des enfants.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 25/05/09



Entre le mammouth Allègre et le Grenelle, il faut choisir
La rumeur insistante de la nomination de Claude Allègre au gouvernement a fait réagir les responsables d'une série d'organisation de défense de l'environnement. La personnalité et les engagements de l'ancien ministre de Lionel Jospin les inquiétant, ils publient cette tribune collective, afin de rappeler au gouvernement ses engagements.
Lire la suite de l’article


Egalité républicaine : un Mc Do, une Sciences-po
Par Mouloud Akkouche, Ecrivain

De passage à Paris, j'ai vécu une dizaine de jours dans un studio du VIIe arrondissement. Riverain éphémère, je me suis promené dans le quartier. En passant devant le collège Stanislas, les lycée Montaigne et Henri-IV, Sciences-Po, j'ai regardé ces jeunes gens en me disant : celui-ci sera juge, l'autre avocat, éditeur, cinéaste, journaliste, militant de l'ultragauche…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 25/05/09



Baccalauréat : à chaque lycée sa méthode
Dans moins d'un mois, le 18 juin, commenceront les épreuves du baccalauréat 2009. Les candidatss'y préparent depuis des mois. Certains lycées commencent même l'entraînement dès la seconde.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 25/05/09



"Des évaluations de CE1 instrumentalisées politiquement"
Pression sur les élèves de CE1. Ce lundi commence les évaluations nationales en français et en mathématiques, deux matières considérées comme essentielles dans la réforme de l'école primaire initiée par le ministère de l'Education nationale. Objectif de ces tests: mesurer les acquis des élèves afin de donner des indicateurs précis aux enseignants. Sauf que ces derniers critiquent la méthode employée.
Lire la suite de l’article


Tollé contre la fouille des élèves
Créer une "police des écoles" et permettre les fouilles des élèves par le personnel administratif: les propositions de Xavier Darcos suscitent une levée de boucliers dans le monde politique et syndical. L'opposition fustige une "surenchère sécuritaire", "démagogique", "grotesque", "une folie qui ne se fera pas". Et dénonce les suppressions de postes de surveillants ces dernières années.
Lire la suite de l’article


MAM: "Je n'ai pas le droit d'avoir peur"
Attention, jeunes dangereux? Xavier Darcos veut créer des "brigades de sécurité" à l'intérieur de l'Education nationale, le maire de Nice, Christian Estrosi, veut installer des portiques anti-armes devant les écoles... La ministre de l'Intérieur calme le jeu, avant les conclusions de Nicolas Sarkozy, la semaine prochaine. Et explique au JDD pourquoi ces projets sont - au mieux - impraticables.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/05/09


Un lycéen agressé à coups de marteau à Clichy-la-Garenne
Le jeune homme se rendait à son lycée, quand il a été pris à partie par quatre à six personnes cagoulées. Il a été hospitalisé dans un état grave après avoir reçu plusieurs coups à la tête et au visage.
Lire la suite de l’article


Examens sous le signe de l'indulgence à Paris III
"Ceux qui montreront qu'ils ont fait un effort auront au minimum la moyenne" indiquent les professeurs de Censier, au premier jour des examens du second semestre.
Lire la suite de l’article


Le blocage se poursuit à Toulouse II Le Mirail
Sans une réouverture "au plus tard mercredi matin, la première session (d'examens) prévue en juin devra être reportée en septembre", a indiqué le président de l'Université. Une nouvelle AG est prévue mardi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 25/05/09


L'extrême gauche joue les prolongations dans les facs
Levée des blocages, reprise des cours à quelques jours des examens: la très grande majorité des 2,2 millions d'étudiants retourne dans les amphis. Pourtant, dans quelques facs, une minorité proche de l'extrême gauche, veut jouer les prolongations.
Lire la suite de l’article


Les universités s'organisent pour sauver l'année
La question des examens reste posée dans plusieurs établissements malgré l'essouflement du mouvement universitaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 25/05/09


La circulaire de rentrée 2009
L'année scolaire 2009-2010 sera marquée par la mise en oeuvre de la réforme de la voie professionnelle et l'extension des mesures d'accompagnement individualisé : consolidation de l'aide personnalisée à l'école, de l'accompagnement éducatif au collège, des stages d'anglais au lycée, des nouveaux services personnalisés d'orientation, installation des dispositifs d'aide personnalisée et des passerelles au lycée professionnel". Le B.O. du 21 mai a publié la circulaire de préparation de la rentrée 2009. Celle-ci met l'accent sur 15 "priorités" qui se situent généralement dans la continuité du programme 2008. On ne retiendra que quelques points nouveaux.
Lire la suite de l’article


Les mesures sécuritaires, nouvelle arme politique ?
Loin de revenir sur les annonces du 21 mai, Xavier Darcos les inscrit à l'agenda présidentiel. Le 21 mai, lors du congrès de la Peep, Xavier Darcos a présenté un arsenal répressif censé lutter contre la violence scolaire : mise en place d'équipes mobiles d'agents chargés d'intervenir dans les établissements scolaires, attribution aux chefs d'établissement de la qualité d'officier de police judiciaire, sanctions financières sur les parents des élèves violents, pose de portiques de détection d'armes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 25/05/09


La scolarisation des enfants handicapés est une obligation de résultat
La scolarisation des enfants handicapés est une obligation qui pèse sur l’État. Il s’agit, nous précise même le Conseil d’État par cet arrêt du 8 avril 2009 , d’une obligation de résultat qui est sanctionnée par la mise en œuvre de sa responsabilité.
Lire la suite de l’article


La possibilité d'une utopie : sur l'Université, les étudiants et l'autonomie
L'autonomie du mouvement étudiant, son rapport à celui des enseignants-chercheurs posent question. Sur les étudiants et leur mobilisation, je crois que la situation est disparate d'un collectif à l'autre, d'une fac à l'autre. De là où je suis, l'intéressant est que les AG ont adopté immédiatement une forme d'ouverture à la fois aux étudiants et aux enseignants, même si le principe en a toujours été contesté. Du coup, l'organisation spatiale de ces AG est quelque chose de remarquable à observer, les effets de contention de la parole – du style accepté de l'interpellation – aussi. Au pire, étudiants et enseignants se sont rencontrés sur les rituels de pouvoir syndicaux les plus improductifs.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/05/09



Mesures Darcos contre la violence: les enseignants critiques
Les syndicats d'enseignants FSU, Unsa-Education et Sgen-CFDT ont vivement critiqué les propositions du ministre de l'Education Xavier Darcos destinées, selon lui, à enrayer la violence scolaire, dans des communiqués distincts lundi.
Lire la suite de l’article


Université Toulouse II Le Mirail: "pas de validation automatique" (recteur)
Les étudiants de l'université de Toulouse II Le Mirail, réunis lundi en Assemblée générale, se sont prononcés pour une reconduction du blocage du campus alors que le président de l'université a prévenu que seule une réouverture mercredi permettrait la tenue d'examens en juin.
Lire la suite de l’article


Examens à Paris III - Censier: sous le signe de l'indulgence
Après des semaines de grève et quelques jours de révisions hâtives, les étudiants de Paris III - Censier passaient lundi matin des examens placés sous le signe de l'indulgence, reconnaissaient les professeurs.
Lire la suite de l’article


Cinq directeurs d'UFR refusent de donner un état chiffré des cours rattrapés
Cinq directeurs d'Unités de formation et de recherche (UFR) de l'Université de Strasbourg ont exprimé lundi leur refus de communiquer au Recteur de l'Académie un état chiffré des cours rattrapés, dans une lettre ouverte dont l'AFP a reçu une copie.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------




Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.