mercredi, mai 27, 2009

Revue de presse du mercredi 27 mai 2009


Gesticulation médiatique - peut-on répondre à un problème complexe avec une solution simple ? - stigmatisation des jeunes - maths et chimie


Gesticulation médiatique
L'école doit être sanctuarisée", a réaffirmé, mercredi 27 mai, Xavier Darcos, qui recevait, "dans le cadre de la lutte contre l'introduction d'armes dans les établissements", les représentants des fédérations de parents d'élèves (la FCPE a boycotté cette réunion), des collectivités locales et ceux des chefs d'établissement. A cette occasion, le ministre de l'éducation a repris l'ensemble de ses propositions formulées depuis l'agression au couteau, le 15 mai, d'une enseignante par un collégien de 13 ans au collège François-Mitterrand de Fenouillet (Haute-Garonne).
M. Darcos prône notamment l'installation de portiques de détection de métaux à l'entrée de certains établissements, la création auprès des recteurs d'une "force mobile d'agents assermentés" et la possibilité juridique pour les personnels de fouiller les sacs des élèves. Ces propositions ont déclenché un tollé dans le monde enseignant, et des prises de position critiques de la part de la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, et du haut-commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse, Martin Hirsch. Toutefois, un sondage Opinion Way pour le ministère de l'éducation (il y a de l'argent pour ça ?) et rapporté par Le Parisien indique que 64% des français interrogés sont favorables à la fouille des élèves par les chefs d'établissement et les CPE. Enfin, huit personnes sur dix approuvent la création d'équipes mobiles d'agents assermentés. Cela dit, on peut s‘interroger sur la validité de tels sondages surtout lorsqu'ils sont réalisés par Opinion Way...
La presse revient abondamment sur les propositions de Xavier Darcos et dans la majeure partie des cas, fait preuve de peu de recul vis-à-vis de ce qui apparaît pourtant comme une gesticulation médiatique sur le thème porteur de la sécurité. Les analyses politiques sont rares et les seuls moyens utilisés pour prendre de la distance avec cette opération de communication politique sont plutôt de se questionner sur la faisabilité des dispositifs proposés. C'est ce que fait Ouest France avec cette interview d'un proviseur qui s'interroge “Imaginez s'il fallait fouiller nos 1 300 lycéens... ” et qui affirme “: aucune prévention ne peut annihiler le risque. La violence est inhérente aux sociétés humaines. La société, elle entre au lycée, avec les élèves.

"A tout problème complexe il y a une solution simple : la mauvaise" Eric Debarbieux
Eric Debarbieux, professeur à l'université de Bordeaux-II et directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, répond br/>aux questions du Monde et aussi aux questions des Cahiers Pédagogiques où il nous donne une longue interview. Il y démonte les propositions Darcos sur la violence scolaire et explique pourquoi elles sont néfastes ou inefficaces. Il y montre que la vidéosurveillance ne diminue que de manière très marginale la délinquance (moins de 6% de faits en moins). Elle a même des effets pervers dans le sens d'une démobilisation des personnels de surveillance, s'en remettant à la magie technologique. Il rappelle aussi que, contrairement à la légende, les détecteurs de métaux ne sont présents que dans moins de un pour cent des écoles américaines. Enfin il considère même que les fouilles systématiques peuvent augmenter la violence.
Qu'est-ce qui est efficace alors ? Une étude américaine (voir le site de l'observatoire international de la violence à l'école) a tenté de mesurer l'effet des programmes utilisés pour diminuer les comportements agressifs à l'école et les causes du succès ou de l'échec de ces programmes. Cette synthèse montre que le travail en équipe, la formation du personnel, la supervision extérieure et l'aide du directeur de l'établissement sont des conditions au succès d'un programme, qui doit être de longue durée. C'est ce qu'il redit d'ailleurs dans le titre de l'interview au Monde : “Il faut stabiliser les équipes ” et il précise “Or, notre système de recrutement des personnels de l'enseignement secondaire est une catastrophe. Elle se traduit par l'envoi en masse de jeunes débutants, non ou peu formés, dans des établissements sensibles dont ils n'ont qu'une idée : en partir. La manière dont est cogérée la nomination de nos enseignants est insensée. J'avoue en avoir assez de le répéter.

On a peur des jeunes, on les stigmatise
Frédéric Fappani dans 20 minutes va plus loin que la seule réaction aux propositions de Xavier Darcos. Il donne à réfléchir sur le rapport que notre société a avec sa jeunesse. Pour lui, “Il est dommage de ne plus voir les adolescents qu'à travers un prisme négatif, et de ne penser après coup qu'à des mesures sécuritaires. Si parler des violences est une chose nécessaire, il ne faut pas oublier l'autre versant du sujet. C'est-à-dire ce que les jeunes créent, ce qu'ils font de bien et qu'on a tendance à oublier. Il est tout à fait normal qu'on fasse la liste des délits, mais le reste ne doit pas être passé sous silence.” et il conclut en renvoyant les adultes à leur propre responsabilité : “Que ceux qui s'occupent de l'éducation de nos enfants commencent le travail sur leur propre personne, et une bonne partie du chemin sera faite

Comment rendre les approches Monte-Carlo quantiques opérationnelles en chimie ?
« Introduction d'orbitales corrélées dans les approches Monte-Carlo quantiques. ». C'est le titre d'une thèse de mathématiques menée actuellement par Thomas Bouabça au laboratoire de chimie et de physique quantique, à Toulouse. Titre incompréhensible, Thomas le sait. Il a donc un sous-titre qui se veut éclaircissant : « Comment rendre les approches Monte-Carlo quantiques opérationnelles en chimie ? ».
Vous ne comprenez toujours rien ? Dans ce cas, lisez l'article de Damien Jayat, chroniqueur scientifique à Rue89 qui commence son article consacré à cette thèse par cette interpellation “Vous n'avez jamais rien compris aux maths ? Vous êtes convaincus qu'elles ne servent qu'à dégoûter de l'école des générations d'élèves ? Pourtant, notre quotidien en dépend largement, et les scientifiques font souvent appel à eux. ”. Et il entreprend de le prouver avec l'explication qu'il nous donne du titre et des enjeux de la thèse évoquée plus haut. Où l'on apprend que la chimie et les mathématiques peuvent avoir des rapprochements féconds...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/05/09


Fouilles, portiques: le plan Darcos contre les armes à l'école
Le ministre de l'Education a précisé ce mercredi ses mesures de lutte contre les armes à l'école. Les portiques, auxquels 81% des Français seraient favorables, seraient installés au cas par cas.
Lire la suite de l’article


Des croix de bois pour enterrer l'Education nationale
Les enseignants ont planté une quarantaine de croix de bois accompagnées d'écriteaux funèbres sur une pelouse de la place de la République à Strasbourg, mardi en fin d'après-midi, à l'occasion de la journée interprofessionnelle d'actions syndicales. Une manière pour eux de symboliser la "mort" de l'Education nationale, "condamnée par le virus de libéralisme et une grave crise de sarkozisme".
Lire la suite de l’article


Faire appel ou pas, l’instit doit trancher
Jean-Paul Laligant a été condamné pour avoir brandi un cutter et dit à un élève qui montrait son «zizi» : «Je coupe tout ce qui dépasse.» Il décide aujourd’hui s’il maintient son recours.
Lire la suite de l’article


Allo maman, je suis en prison
Par LAURENCE BELLON vice-présidente du tribunal pour enfants de Lille, BRUNO CARLIER professeur et assesseur au tribunal pour enfants de Lille, ANNE DEVREESE cadre en protection de l’enfance, Lille, PATRICE DOUBLIEZ pédopsychiatre, Lille, HÉLÈNE FONTAINE avocat au barreau de Lille, MICHEL RAMAJO directeur de service à la Protection judiciaire de la jeunesse, Nice

Décembre 2008, on propose la prison à 12 ans. Mai 2009, un enfant de 13 ans est incarcéré et deux enfants de 6 et 10 ans interpellés par six policiers. Il ne s’agit pas d’un dérapage. C’est le résultat de vingt ans d’une politique pénale de «tolérance zéro» à l’égard des mineurs, de quinze ans de discours sécuritaire relayé dans les médias, de dix ans de politique du chiffre pour les policiers, sur fond d’une société qui, à plus de 50 %, se méfie de ses jeunes et de professionnels de l’enfance qui peinent à se faire entendre. La presse et les citoyens commencent à s’indigner. C’est dans ce contexte de frémissement des consciences que nous nous sommes lancé en janvier 2009 dans l’aventure d’une pétition «Quel futur pour les jeunes délinquants ?»
Lire la suite de l’article


Les lycéens de Mâcon, victimes de l’insécurité judiciaire
Par NOUREDDINE OMAR président de l’association des anciens lycéens mâconnais victimes d’erreurs judiciaires.

C’est l’histoire d’une insécurité. Pas celle que nous voyons habituellement à la télévision. Ce n’est pas l’histoire d’une voiture brûlée ou d’un sac volé. Plus sournoise, la victime est en fait la personne qui est présentée comme coupable. Il est question ici de l’insécurité judiciaire. Comme d’autres avant, et sans doute d’autres après, six lycéens en ont été victimes, avant d’être acquittés par la cour d’assises des mineurs de Dijon, le 9 avril 2009. Ils ont été victimes d’un acharnement constant.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/05/09



Un garçon de 12 ans menace son professeur avec un couteau
L'enseignante, qui n'a pas été blessée, avait puni l'élève pour avoir fait trop de bruit dans un couloir quelques jours auparavant. Interpellé, l'adolescent a été mis en examen.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 27/05/09



Violences scolaires : "Il faut stabiliser les équipes"
Eric Debarbieux, professeur à l'université de Bordeaux-II et directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, répond à nos questions.
Lire la suite de l’article


L'élève de 12 ans qui a menacé son professeur avec un couteau mis en examen
L'élève de 12 ans, interpellé mardi dans un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) après avoir menacé en plein cours son professeur avec un couteau, a été mis en examen mercredi 27 mai et laissé libre sous le coup d'une mesure éducative, a indiqué une source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Le couteau, pas cher et facile à acheter, "procure un sentiment d'invulnérabilité"
Qui sait vraiment ce qui se cache dans le fond des poches des adolescents ? Entre septembre 2008 et mars 2009, 251 signalements pour violences scolaires graves sont en lien avec des armes. Des couteaux le plus souvent.
"La police n'a aucune idée des taux de détention. Il faudrait une enquête représentative", rappelle Sébastian Roché, sociologue, directeur de recherche au CNRS. De ses travaux, il ressort pourtant que "11 % des adolescents de 13 à 19 ans disent avoir déjà porté sur eux une arme au moins une fois dans leur vie. Pour 81,5 % de ces jeunes-là, il s'agissait d'une arme blanche". En limitant la période de référence aux trois derniers mois, ce pourcentage reste de 8,8 %. Un différentiel assez faible pour laisser penser que ce port n'est pas occasionnel. D'ailleurs, à l'école, "10 % des violences physiques faites aux personnes le sont avec une arme blanche ou une arme par destination [tournevis, cutter, clé…]", explique l'entourage de Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos propose la création de "brigades" de vérification et de dissuasion
Pour éviter violences et agressions dans les établissements scolaires, le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, multiplie les propositions. Dernière en date : la création de "brigades" de vérification et de dissuasion, qu'il a évoquée, mardi 26 mai, à l'Assemblée nationale et sur la chaîne i-Télé.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 27/05/09 (un jour de retard)



« Il n’y a pas de retour à la normale… »
Malgré la reprise des cours et des examens, le conflit est loin d’être fini dans les facs et les labos, selon Mathieu Brunet, de Sauvons l’université.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/05/09



Lutte contre les armes à l'école : les divergences persistent
Portiques au cas par cas, sanctions financières contre les parents, habilitations spécifiques pour le contrôle des élèves, formation des personnels... Des pistes contre l'intrusion d'armes en milieu scolaire vont être soumises à l'Elysée, a annoncé mercredi Xavier Darcos, après avoir reçu chefs d’établissement, associations des régions et des départements. Cette réunion a cependant révélé la persistance d'approches divergentes de celle du ministre de l'Education, de la part des collectivités locales surtout, mais aussi des chefs d'établissements dans une certaine mesure.
Lire la suite de l’article


Armes à l'école : 64 % des Français favorables à la fouille
En durcissant le ton sur les violences scolaires, Xavier Darcos ne s’est pas trompé sur l’état d’esprit des Français. Selon un sondage Opinion Way, réalisé pour le ministère de l’Education* que nous vous dévoilons en exclusivité, le nouvel arsenal répressif fait à peine débat.
Lire la suite de l’article


L'élève qui a menacé son prof d'un couteau mis en examen
L'élève de 12 ans interpellé mardi dans un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) après avoir menacé en classe son professeur avec un couteau a été mis en examen et laissé libre sous le coup d'une mesure éducative, a indiqué mercredi une source judiciaire. Jusqu'alors inconnu de la justice, le collégien avait été présenté au juge des enfants de Lyon.
Lire la suite de l’article


Comment en finir avec les armes
Comme nous le révélons, les violences avec armes se multiplient dans les établissements. Ce matin, Xavier Darcos détaillera ses nouvelles mesures pour endiguer le phénomène.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/05/09



« Se décider enfin à investir massivement dans l’éducation »
Béatrice Giblin, Universitaire et auteur du dictionnaire des banlieues

« La priorité numéro un pour apaiser les banlieues est de se décider enfin à investir massivement dans l’éducation. Les jeunes qui vivent dans les cités nourrissent un sentiment d’abandon et d’injustice, en partie fondé. L’école est en première ligne pour réconcilier ces jeunes avec la société. Il faut envoyer dans les établissements les plus difficiles des professeurs mieux formés, accompagnés ou encore limiter les classes à une douzaine d’élèves.
Lire la suite de l’article


Les Portugais effrayés par le mal-être des jeunes
Des incidents survenus début mai en banlieue de Lisbonne, et l’extrême jeunesse de certains émeutiers, posent un défi au gouvernement portugais qui cherche comment donner suite à sa riposte policière
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/05/09



La prime pour les embauches de stagiaires réservée à l'enseignement supérieur
C'est par amendement à la proposition de loi UMP sur l'emploi, en cours d'examen à l'Assemblée nationale, que va se matérialiser l'amélioration de la rémunération des stages promise en avril par Nicolas Sarkozy dans le cadre du plan pour les jeunes. Le chef de l'Etat avait annoncé l'obligation d'attribuer une gratification pour les stages supérieurs à deux mois, contre trois mois auparavant. La fédération FO-cadres a néanmoins interpellé les parlementaires, hier, pour leur demander de modifier l'amendement afin qu'il stipule que l'obligation concerne les stages « à partir de » deux mois. Selon la rédaction actuelle, les stages de deux mois ne seront en effet pas couverts par le champ de la loi. « La gratification dès deux mois correspond à l'accord intervenu entre FO et le Medef », affirme le syndicat. Mais FO ne devrait pas avoir gain de cause.
Lire la suite de l’article


Pas de suppressions d'emplois dans la recherche en 2010 et 2011
Il y a dix jours, le ministre du Budget, Eric Woerth, avait annoncé dans « Les Echos » qu'il n'y aurait pas de suppressions de postes dans la recherche en 2010. Hier, son homologue en charge de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, est allée encore plus loin en annonçant que les emplois seraient également préservés dans les organismes de recherche en 2011. « Le gouvernement a décidé de ne pas supprimer d'emplois (...) car c'est là que se fera la relance de l'économie », a déclaré la ministre devant le collège de France. Un moyen de donner un coup d'arrêt définitif à la grogne encore latente dans certaines universités et organismes comme le CNRS ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 27/05/09



«On a peur des jeunes, on les stigmatise»
Fréderic Fappani est spécialiste des sciences de l'éducation. Auteur de plusieurs contributions et cadre au sein d'une œuvre de protection de l'enfance, il travaille aujourd'hui auprès des adolescents du 19e arrondissement.
Lire la suite de l’article


Armes dans les établissements scolaires: Darcos persiste et signe
Malgré les rappels à l'ordre de Michèle Alliot-Marie, le ministre de l'Education a maintenu ses propositions sur les portiques et une force mobile ce mercredi matin...
Lire la suite de l’article


Réunions au sommet sur la violence
Xavier Darcos réunit les différents acteurs au ministère pour plancher sur la lutte contre l'intrusion d'armes dans les enceintes scolaires...
Lire la suite de l’article


Intrusions d'armes en milieu scolaire: la partie émergée de l'iceberg
Dans les 7.800 établissements publics du second degré, seules 19 intrusions ont été recensées entre septembre 2008 et mars 2009...
Lire la suite de l’article


Même pas peur face aux Brigades du Tigre Darcos (Bondy Blog)
Dans ce lycée de Seine-Saint-Denis, le milieu enseignant et éducatif est hostile aux fouilles de cartables et autres « pistes » envisagées pour empêcher l'introduction d'armes à l'école.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/05/09



Les maths quantiques jouent au casino avec des atomes
Vous n'avez jamais rien compris aux maths ? Vous êtes convaincus qu'elles ne servent qu'à dégoûter de l'école des générations d'élèves ? Pourtant, notre quotidien en dépend largement, et les scientifiques font souvent appel à eux. Exemple avec un jeune chercheur qui manipule les équations comme des jouets d'enfant.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/05/09



« Imaginez s'il fallait fouiller nos 1 300 lycéens... »
En février 2008, un élève avait blessé un autre jeune à coups de couteau, dans la cour du lycéeColbert-de Torcy, à Sablé-sur-Sarthe. Le proviseur explique ce qui a changé.
Lire la suite de l’article


À Londres, l'agent Jones veille sur les collégiens
En Grande-Bretagne, depuis 2002, les établissements scolaires peuvent, s'ils le souhaitent, bénéficier d'un policier à plein temps. Saint-Georges (800 élèves) fait partie des 45 % de collèges et lycées qui ont signé un partenariat avec les forces de l'ordre.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/05/09



Darcos tente de calmer le jeu
Une priorité: calmer la communauté éducative. Face aux tollés qu'ont suscités ses propositions pour "sanctuariser" l'école, Xavier Darcos a reçu, mercredi, les représentants des chefs d'établissements et des parents d'élèves. S'il a tempéré ses ardeurs sécuritaires, le ministre de l'Education nationale a toutefois bien l'intention de remettre de la sérénité dans l'institution scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/05/09


Sécurité à l'école : des pistes soumises jeudi à l'Elysée
Les propositions du ministre Xavier Darcos, comme l'installation de portiques, seront ou non validées par l'Elysée jeudi. Les chefs d'établissements scolaires ont montré leur modération face à ces mesures.
Lire la suite de l’article


Debarbieux : Les "fouilles systématiques" peuvent "augmenter la violence"
Pour le directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, l'installation de détecteurs à l'entrée des établissements ne ferait que renforcer le "ressentiment montant des élèves".
Lire la suite de l’article


Deux tiers des Français pour les fouilles à l'école
Ils sont 64% à être favorables au fait de fouiller un élève suspect et 81% pour la mise en place de portiques détectant les métaux, selon ce sondage réalisé à la demande du ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Vaulx-en-Velin : un collégien mis en examen après une agression au couteau
En plein cours d'arts plastiques d'une classe de 6e, l'adolescent a sorti un couteau de cuisine de son sac à moins de 20 cm de l'enseignante, qui l'avait puni quelques jours avant. Il a été désarmé par ses camarades avant d'être interpellé.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/05/09


Des pistes contre les armes en milieu scolaire
La violence et la détention d'armes sont deux phénonèmes de plus en plus fréquents dans les établissements scolaires. La fouille, les portiques et les forces mobiles, solutions proposées par Xavier Darcos, sont en discussion.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/05/09


Les serious games vont-ils révolutionner la formation professionnelle ?
Alors que le plan de relance numérique du gouvernement prévoit de consacrer 30 millions aux serious games, mardi 26 mai 2009, le Centre d'analyses stratégique organisait un séminaire pour évaluer l'intérêt de cette mesure et évaluer la place du e-learning et des serious games et leur impact sur la productivité.
Lire la suite de l’article


Vingt organisations appellent à des Assises nationales pour l'éducation le 6 juin
A l'initiative du Réseau Français des Villes Educatrices, avec un certain nombre de partenaires associatifs de l'éducation populaire, de syndicats, de la FCPE, a été lancé un appel pour construire un grand projet national pour l'enfance et la jeunesse. La première étape de cette démarche est la tenue d'Assises nationales pour l'éducation, le samedi 6 juin 2009, à l'Hôtel de Ville de Paris.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/05/09


Université: le gouvernement veut passer en force sur la masterisation
Malgré les promesses de concertation, le gouvernement veut faire passer en force sa réforme de la formation des enseignants. Le comité technique paritaire ministériel de l'éducation nationale devait examiner, mercredi 27 mai, les projets de décrets instaurant la masterisation, avant-dernière étape institutionnelle avant le passage en conseil des ministres qui pourrait intervenir avant l'été. Pour la Coordination nationale des universités, c'est un nouveau signe du «mépris» du gouvernement.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/05/09



L'Elysée tranchera sur la lutte contre les armes en milieu scolaire
Des pistes pour lutter contre l'intrusion d'armes en collèges et lycées, dont des portiques au cas par cas, vont être soumises jeudi à Nicolas Sarkozy, au lendemain d'une réunion au ministère de l'Education nationale qui a révélé des divergences persistantes sur cette question.
Lire la suite de l’article


Loi sur la sécurité: "gagner la guerre" pour Estrosi
Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a déclaré mercredi que la politique de Nicolas Sarkozy allait permettre de "gagner la guerre" contre la délinquance, niant que la loi sur la sécurité intérieure présentée mercredi en Conseil des ministres soit électoraliste.
Lire la suite de l’article


Les syndicats boycottent la réunion sur la formation des enseignants
Les principaux syndicats d'enseignants du primaire et du secondaire ont décidé de boycotter la réunion prévue mercredi au ministère de l'Education au sujet des modifications de statut des enseignants liées à la réforme de la formation des enseignants, ou "masterisation".
Lire la suite de l’article


"La reconquête du mois de juin" par l'Education nationale au Conseil des ministres
Xavier Darcos a présenté mercredi en Conseil des ministres une communication relative à la "reconquêtedu mois de juin" afin de "rendre aux élèves et à leurs professeurs le temps d'étude dont ils étaient anormalement privés" en raison de l'organisation du baccalauréat.
Lire la suite de l’article


Portiques et "fouilles systématiques" peuvent "augmenter la violence" (Debarbieux)
Les portiques de détection et les fouilles "systématiques" contre l'intrusion d'armes en milieu scolaire peuvent avoir l'effet pervers "d'augmenter la violence", a déclaré au Monde Eric Debarbieux, le directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école.
Lire la suite de l’article


Mission sur la réforme du lycée : bac "resserré", sas de rattrapage
Une classe de seconde générale et technologique, des "sas de rattrapage" l'été pour éviter de redoubler, un baccalauréat plus "resserré", un horaire hebdomadaire lycéen de 35 heures : telles sont les mesures de la mission d'information parlementaire sur la réforme du lycée rendues publiques mercredi.
Lire la suite de l’article


Lancement de l'appel à projets sur les jeux vidéo "sérieux"
Le gouvernement a lancé mercredi un appel à projets pour soutenir les jeux vidéo dits "sérieux", à vocation pédagogique ou de sensibilisation, et annoncera en septembre les candidats choisis.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.