mercredi, mai 06, 2009

Revue de presse du mercredi 6 mai 2009


Que valent les diplômes ? – Sages femmes et formation – le coût de la désobéissance -

Que valent encore les diplômes ? . C’est La Croix qui pose cette question dans un contexte de crise économique et de crise de l’université. l’Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (Afij) a mené une enquête auprès de 1.250 personnes qui ont obtenu leur diplôme en 2008, un master (bac + 5) pour une majorité d’entre elles. Le mois dernier, elles étaient 31 % à n’avoir toujours pas été embauchées ; 31 % avaient travaillé, pour la plupart avec un contrat de trois mois, mais étaient de nouveau demandeurs d’emploi ; et 38% occupaient un emploi, emploi qui, cependant, dans quatre cas sur dix, reposait sur un contrat d’une durée inférieure à six mois… Du coup, beaucoup de jeunes s’interrogent sur la valeur de leurs diplômes. Dans les faits, pour beaucoup d ‘étudiants, le prolongement des études est une façon de repousser le moment fatidique de la confrontation avec un marché du travail qui, souvent à juste titre, fait peur. Et, estime la sociologue Marie Duru-Bellat, chercheur à l’Observatoire sociologique du changement, il faut s’interroger sur le bien-fondé de cette « spirale inflationniste ».
On entendra un avis différent dans l’interview d’Éric Maurin dans le même journal. Il répond “Au sein de chaque génération, cela reste évidemment un atout majeur d’être diplômé. Chaque année d’études supplémentaire accroît le niveau de salaire d’en moyenne 5 à 10 %. Quand on les compare aux non-diplômés, les diplômés sont par ailleurs de mieux en mieux protégés contre la précarité. Il y a un rapport d’environ 1 à 4 entre les taux de chômage respectifs des diplômés et des non-diplômés. Dans ce contexte de précarisation généralisée, l’avantage d’être formé s’est plutôt accru au fil du temps
Mais la crise ne remet-elle pas en cause cette affirmation ? Pour le sociologue Louis Chauvel, professeur à Sciences-Po et auteur du Destin des générations (PUF, 2002), interviewé par Le Monde, les conséquences de la crise économique sur la situation des 18-24 ans "se feront sentir jusqu'en 2025 et au-delà".

Il vaut mieux aider à naître qu’aider à apprendre…
Parlons des sages-femmes. Et en particulier de leur formation. Si les futures sages-femmes font leur première année d'étude en faculté de médecine, elles poursuivent leur scolarité pendant les quatre années suivantes dans une école hospitalière. Mais, depuis l'adoption de la réforme européenne de LMD (licence, master, doctorat), ces cinq années n'équivalent qu'à un bac +3. Après une décennie de combat, la revendication des sages-femmes pourrait être prochainement réalisée. Le Sénat a adopté, mardi, en commission, avec l'accord du gouvernement, un amendement au projet de loi sur l'hôpital prévoyant que le diplôme d'Etat de sage-femme soit reconnu au niveau master (bac+5). Sans rien changer à leur formation.
Résumons : 1 an de PCEM + 4 ans dans une école professionnelle sous la forme de 2 ans d'enseignement théorique et 2 ans de formation spécialisée avec stages + mémoire sont désormais reconnues comme Master.
Pourquoi ce qui est possible pour les sages-femmes ne serait-il pas possible pour les enseignants ? Pourquoi la formation délivrée dans les actuels IUFM ne pourrait-elle pas être considérée comme l’équivalent d’un master ?

Le coût de la désobéissance
Deux informations à regrouper sous ce titre.
Dans le conflit universitaire Valérie Pécresse sort l'artillerie lourde : mercredi 6 mai, à l'Assemblée, la ministre de l'enseignement supérieur a prévenu que les universitaires qui retiennent les notes des étudiants, bloquent les rattrapages ou refusent d'organiser les examens seront soumis à "une retenue sur salaire".
Sébastien Rome, lui, est professeur des écoles et directeur d’école à Lodève (Hérault). Et désobéisseur. Sur son blog installé sur le site de Médiapart, il nous informe de la sanction qui lui est appliquée suite à la visite de son inspecteur de circonscription. Visiblement il s’agit de faire un exemple. Ce sera un retrait de 16 jours de salaire. C’est lui aujourd’hui qui a besoin de soutien et d’aide personnalisée…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 06/05/09


Facs : l’examen de conscience
A chaque établissement son système pour valider un semestre mouvementé.
Lire la suite de l’article


Les universités indépendantes
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a beau promettre haut et fort que les étudiants passeront bien leurs examens et ne pâtiront pas de la crise, elle n’a pas le pouvoir en la matière. C’est à chaque université de décider, en début d’année, de son calendrier et des épreuves d’examens.
Lire la suite de l’article


Facs: une amende de 1000 euros pour les bloqueurs ?
En plein conflit universitaire, un député UMP a déposé une proposition de loi pour sanctionner de 1000 euros d’amende tout étudiant qui «entrave l’accès aux enseignements et aux bâtiments» d’un campus.
Lire la suite de l’article


Facs : l’examen de conscience
A chaque établissement son système pour valider un semestre mouvementé.
Lire la suite de l’article


Facs: les profs bloqueurs frappés au porte-monnaie
La ministre Valérie Pécresse annonce ce mercredi que les enseignants qui bloquent les examens ou retiennent les notes auront des retenues sur salaires.
Lire la suite de l’article


Examens et diplômes : jeu dangereux
Examens et diplômes sont désormais au centre de la crise universitaire. De fait, puisque des dizaines de milliers d'étudiants sont dans l'attente de leur sort. Mais aussi en raison de l'utilisation qu'en font les acteurs de ce conflit.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 06/05/09


Les sages-femmes manifestent pour être reconnues
Plusieurs milliers de sages-femmes ont défilé mardi à Paris pour réclamer que leur formation soit intégrée au cursus universitaire. Une revendication prise en compte par le Sénat, qui a rédigé un amendement au projet de loi sur l'hôpital.
Lire la suite de l’article


Aisne : fermeture d'une école à cause d'une antenne-relais
Par «principe de précaution», le maire de Château-Thierry a décidé la fermeture pendant au moins quarante-huit heures d'une école située à 68 mètres d'un pylône. L'opérateur Orange se dit «surpris» d'une telle décision.
Lire la suite de l’article


Des universités menacent
de brader leurs diplômes
La Sorbonne envisage «en dernier recours» que ses étudiants de licence passent dans l'année supérieure sans rattraper les cours manqués.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 06/05/09



L'université de Toulon dénonce une "atteinte à sa réputation"
Dans un communiqué cosigné avec son équipe, le président de l'université de Toulon, Laroussi Oueslati, dénonce mardi 5 mai une "atteinte à l'honneur" des universitaires et "l'accusation d'un prétendu "clientélisme toulonnais" à propos des attributions de postes et de financements" évoqué par des enseignants-chercheurs à l'occasion de l'enquête judiciaire sur le trafic de diplômes entre l'Institut d'administration des entreprises et la Chine.
Lire la suite de l’article


Université : le gouvernement et l'UMP durcissent le ton contre les "bloqueurs"
Politiser le débat. Pointer le rôle de l'extrême gauche, mais aussi celui du PS. L'UMP a décidé de durcir le ton sur la crise universitaire qui menace le bon déroulé des examens. Selon le dernier pointage du ministère, une quinzaine d'universités restent perturbées à des degrés divers, à la quatorzième semaine du mouvement.
Lire la suite de l’article


Pour Louis Chauvel, un mauvais départ dans la vie active handicape pour toujours
Pour le sociologue Louis Chauvel, professeur à Sciences-Po et auteur du Destin des générations (PUF, 2002) et des Classes moyennes à la dérive (Le Seuil, 2006), les conséquences de la crise économique sur la situation des 18-24 ans "se feront sentir jusqu'en 2025 et au-delà".
Lire la suite de l’article


Pécresse annonce des retenues sur salaire aux universitaires "entravant le service public"
Le mouvement universitaire semble loin de s'essouffler et Valérie Pécresse sort l'artillerie lourde : mercredi 6 mai, à l'Assemblée, la ministre de l'enseignement supérieur a prévenu que les universitaires qui retiennent les notes des étudiants, bloquent les rattrapages ou refusent d'organiser les examens seront soumis à "une retenue sur salaire".
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 06/05/09 (un jour de retard)



Dans les facs, grève reconduite et action coup de poing
Réunis en assemblée générale hier à la Sorbonne, les universitaires ont revoté la grève et appelé à son intensification. Une délégation de la Coordination a forcé les portes du ministère.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 06/05/09



Universités : Pécresse ne veut pas «de diplômes bradés»
«Pas de diplômes bradés ou de diplômes sans rattrapage». Mardi devant l'Assemblée nationale, Valérie Pécresse s'est montrée intransigeante. «J'ai une responsabilité vis-à-vis de l'image de l'université française et de la qualité des diplômes nationaux», a asséné la ministre de l'Enseignement supérieur.Je le dis solennellement, nous serons intransigeants: pas de diplômes bradés, pas de diplômes sans rattrapage».
Lire la suite de l’article


Facs : le président de Bordeaux III envisage de fermer
Après deux mois de blocage de Bordeaux III par des étudiants opposés à la réforme Pécresse, le président de l'université, Patrice Brun, envisage la fermeture complète du site si un compromis n'est pas trouvé dans les jours qui viennent. Une décision sera prise d'ici à jeudi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 06/05/09



Ce que valent encore les diplômes
Avec la crise, l’insertion professionnelle des jeunes diplômés s’avère souvent très difficile. Pourtant, un niveau d’études élevé reste un rempart contre le chômage
Lire la suite de l’article


L’insertion professionnelle des jeunes diplômés
Le Centre d’études et de recherches sur les qualifications a réalisé de grandes enquêtes «Génération» sur le parcours des jeunes sortis du système éducatif en 1998, en 2001 puis en 2004.
Lire la suite de l’article


Le bras de fer entre grévistes et gouvernement nuit à l’image des formations
Dans de nombreux cas, le deuxième semestre pourrait être validé sur la base de quelques semaines de cours seulement
Lire la suite de l’article


A Bordeaux-3, heures décisives pour 10 000 étudiants
Le président, Patrice Brun, envisage de fermer l’université si le principe d’une reprise des cours n’est pas accepté demain
Lire la suite de l’article


Éric Maurin : « Les diplômés sont de mieux en mieux protégés contre la précarité »
Entretien avec Éric Maurin, économiste
Lire la suite de l’article


Le tiers des jeunes européens sortent de l’enseignement supérieur
La France figure en troisième position, en Europe, pour la proportion de jeunes ayant un diplôme du supérieur
Lire la suite de l’article


Grandir avec une maladie chronique
Un million d’enfants et d’adolescents souffrent d’une maladie chronique, parfois invisible, qui bouleverse leur vie et celle de leurs parents
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 06/05/09



Les jeunes veulent que les formations en alternance débouchent sur des diplômes
Si le nombre de contrats de professionnalisation conclus depuis le début de l'année est en baisse de 30 % sur un an, ce n'est pas parce qu'ils séduisent moins les jeunes. Un sondage réalisé par TNS-Sofres pour la Chambre syndicale des organismes de formation en alternance (CSOFA), qui revendique 70 % à 80 % de l'activité du secteur, montre qu'ils plébiscitent la formule.
Lire la suite de l’article


Examens incertains dans une dizaine d'universités
Alors que la contestation universitaire entre dans sa quatorzième semaine, une vingtaine d'universités restent perturbées et la tenue des examens est encore incertaine dans au moins la moitié d'entre elles, selon un décompte des bureaux de l'AFP portant sur 60 des 79 universités. En pointe de la contestation, Aix-Marseille-I, Bordeaux-III, Paris-IV et Toulouse-II Le Mirail sont bloquées ou en grève quasi-totale, tandis que d'autres sont en grève partielle.
Lire la suite de l’article


Le Sénat reconnaît le diplôme de sage-femme au niveau master
Le Sénat a adopté en commission, avec l'accord du gouvernement, un amendement au projet de loi sur l'hôpital prévoyant que le diplôme d'Etat de sage-femme soit reconnu au niveau master.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 06/05/09



Les étudiants de la Sorbonne essaient de sauver leur année
Certains n'ont pas eu cours depuis plusieurs mois. Devant l'imminence des examens et en l'absence de cours, les jeunes de licence et de master s'organisent..
Lire la suite de l’article


Le Sénat donne naissance à un diplôme pour les sages-femmes
Quelque 3 000 étudiants et sages-femmes, selon les organisateurs, ont manifesté hier à Paris pour réclamer l'incorporation de leur formation au cursus universitaire. Et ils ont apparemment été entendus : le Sénat a adopté en commission, avec l'accord du gouvernement, un amendement au projet de loi sur l'hôpital prévoyant que le diplôme d'Etat de sage-femme soit reconnu au niveau master.
Lire la suite de l’article


Certaines facultés toujours bloquées
Des parties de poker, des pique-niques et autres concerts de rock s'organisent çà et là dans les universités bloquées. Mais toujours pas un cours à l'horizon. Au moins une vingtaine d'universités (sur 83) étaient toujours perturbées hier, à des degrés divers, au lendemain de la fin des vacances de printemps. Dans les établissements mobilisés contre les réformes en marche, le scénario se répète inlassablement : les étudiants et/ou les enseignants-chercheurs se réunissent en assemblée générale (AG) et votent la poursuite du blocage, jusqu'à l'AG suivante.
Lire la suite de l’article


Face aux blocages d'universités qui persistent, Pécresse hausse le ton
La ministre de l'Enseignement supérieur a rappelé que les enseignants qui retiennent les notes, bloquent les rattrapages ou refusent de tenir les examens auront «une retenue sur salaires»...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 06/05/09



Magistral cours de pédagogie à l'attention des pédagogues
Un ouvrage important vient de paraître. Important pour tout enseignant, de la maternelle à l'université. Son titre : « Apprendre avec les pédagogies coopératives - Démarches et outils pour l'école » (ESF éditeur et le Café pédagogique).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 06/05/09



Une vingtaine d'universités perturbées
La tenue des examens reste incertaine. À Caen, un face-à-face tendu a opposé, hier, étudiants et forces de l'ordre.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 06/05/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 06/05/09


Pécresse : "Retenue sur salaire" pour les profs grévistes
La ministre de l'Enseignement supérieur souhaite sanctionner les universitaires "qui entravent le service public, avec la rétention des notes, le blocage des rattrapages, ou le refus d'organiser des examens".
Lire la suite de l’article

Valérie Pécresse : "Il n'y aura pas de diplômes bradés"
"Nous serons intransigeants", a assuré la ministre de l'Enseignement supérieur, alors que les blocages se poursuivent dans une vingtaine d'universités.
Lire la suite de l’article


Universités : blocage et grève se poursuivent
A Montpellier-III et Rennes-II, les étudiant se sont prononcés contre la reconduite du blocage, mais une vingtaine d'universités restent toujours perturbées à des degrés divers.
Lire la suite de l’article


3.000 sages-femmes défilent pour la reconnaissance de leur formation
Etudiants et professionnels défilent ce mardi pour demander "une intégration" de leur formation dans un "cursus universitaire" et sa reconnaissance au niveau Bac+5.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 06/05/09


Ça bloque à la Sorbonne
Une vingtaine d'universités étaient toujours bloquées mardi par des étudiants en colère. Pourquoi ces manifestants résistent-ils? Sont-ils inquiets pour leurs examens? Reportage à la Sorbonne-Nouvelle (Paris III).
Lire la suite de l’article


Les sages-femmes excédées par des "promesses depuis 9 ans"
Les sages-femmes défilent aujourd'hui dans Paris pour une "intégration" de leur formation dans l'université. Anaïs Bouillet, présidente de l'Association nationale des étudiants sages-femmes, nous explique leurs revendications.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 06/05/09


Angleterre : Les parents noteront les écoles
C'est une nouvelle étape pour l'école anglaise qu'a lancé Gordon Brown , le premier ministre britannique, le 5 mai. Il a annoncé que les écoles dont les parents ne sont pas satisfaits devraient fermer ou être reprises par des écoles satisfaisantes. Les conseils locaux devront étendre les écoles les plus populaires. La procédure pourrait cumuler une consultation des parents et le recueil des vœux d'orientation afin de déterminer les écoles les moins estimées.
Lire la suite de l’article


Reconquête du mois de juin : une solution pour le bac ?
La Reconquête rend l'organisation du bac encore un peu plus difficile. Car le vrai allègement qui permettrait de donner du sens à la fin de l'année passerait certainement par une modification des épreuves du bac. On sait que le résultat final peut être prédit à partir des résultats de quelques matières seulement alors que l'examen exige une épreuve dans chaque matière prévue au curriculum. On arrive ainsi à une multiplication des épreuves et aussi paradoxalement à donner moins d'importance au jugement porté sur le travail de l'année au bénéfice d'une seule épreuve finale. Si une réforme du bac professionnelle a été possible, celle des bacs généraux et technologiques pourrait se heurter à une résistance opiniâtre. Xavier Darcos tente l'allègement et le maintien d'un examen qui multiplie les épreuves. Ce n'est pas un exercice facile…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 06/05/09


La sanction tombe pour moi : 16 jours de retrait de salaire
Suite à la visite de mon Inspecteur de circonscription, je viens d'apprendre que je devrais être sanctionné de 16 jours de retrait de salaire pour désobéissance (manquement aux obligations de service). Je me réserve, bien entendu, le droit de constester de cette décision par toutes les voies légales.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 06/05/09



Universités: Fillon fustige une "minorité" qui "gâche l'avenir de la majorité"
François Fillon a fustigé mercredi soir la "minorité" d'étudiants qui bloquent certaines universités, l'accusant de "gâcher l'avenir de la majorité", et a assuré que le gouvernement "rétablira l'ordre" là où les présidents d'université le demanderont.
Lire la suite de l’article


Des blocages d'universités reprennent, Pécresse menace
Le mouvement universitaire continue à perturber au moins une vingtaine d'établissements mais ne paraît pas s'essouffler, des blocages ayant eu lieu mercredi dans des universités, comme Grenoble-III ou Caen, selon les bureaux de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Le conseiller culture et éducation de Sarkozy quitte l'Elysée
Le conseiller de Nicolas Sarkozy pour la culture et l'éducation, Dominique Antoine, va quitter l'Elysée pour rejoindre la Cour des comptes, est-il indiqué dans le communiqué du Conseil des ministres de mercredi.
Lire la suite de l’article


Universités: gouvernement et extrême gauche responsables du pourrissement, selon Hollande
François Hollande a estimé mercredi que le gouvernement et l'extrême gauche étaient responsables du pourrissement du conflit dans les universités, "au détriment de l'avenir" des étudiants.
Lire la suite de l’article


Pécresse : retenues sur salaire aux universitaires "entravant le service public"
La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a déclaré mercredi à l'Assemblée nationale que les universitaires qui retiennent les notes des étudiants, bloquent les rattrapages ou refusent d'organiser les examens seront soumis à "une retenue sur salaires".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------




Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.