lundi, mai 04, 2009

Revue de presse du lundi 4 mai 2009


Université : poursuite du bras de fer - collectifs parents/enseignants - inistituteur à l'ancienne - meilleur prof du monde ?

Le bras de fer continue
Alors que la tenue des examens pourrait être compromise dans les universités, Valérie Pécresse assure, dans un entretien au Journal du dimanche du 3 mai, qu'il n'est "pas question de valider automatiquement des semestres alors que les enseignements n'auraient pas été délivrés normalement".
Ce souci est partagé par les étudiants. Selon un sondage CSA pour le Parisien/Aujourd'hui-en-France du lundi 4 mai (réalisé les 28 et 29 avril, par téléphone auprès de 1 015 personnes) 52 % des sondés estiment qu'il faut maintenir les examens tout en les simplifiant, tandis que 41 % préféreraient qu'ils se déroulent dans les conditions habituelles. Seuls 4 % des étudiants veulent que leurs examens soient supprimés et que soit validé automatiquement le second semestre pour tous.
Cette solution avait été défendue par la Coordination nationale des universités (CNU) dès le 6 avril. Réuni mercredi 29 avril, le collectif, avait appelé une nouvelle fois les enseignants-chercheurs et les personnels non-enseignants à "ne pas organiser les examens jusqu'à satisfaction de (leurs) revendications".
Selon le dernier pointage du ministère, une vingtaine d'établissements serait affectés à des degrés divers par le mouvement de protestation. La coordination nationale affirme quant à elle que sur 83 universités, 49 retiennent les notes du premier semestre, 51 sont en grève totale ou partielle, 44 sont bloquées, et 14 ont appelé au boycott des jurys de baccalauréat où siègent des professeurs d'université.
Dans le même temps, on a appris ce lundi que les animateurs de la "Ronde infinie des obstinés" ont mis un terme, ce midi, à leur action (après avoir atteint plus de 1000 heures) sur le parvis de l'Hôtel de ville, tout en annonçant leur intention de la poursuivre de façon ponctuelle dans la capitale et en province.
Malgré tout, on peut donc dire que le bras de fer continue. Comment en sortir ?
L'ancien ministre, Jack Lang, a affirmé lundi que le gouvernement devait prendre "une mesure choc" pour débloquer la situation dans les universités avec "soit le retrait de certaines mesures, soit le changement d'équipe ministérielle".

Objets militants non identifiés ?
Le Monde s'intéresse aux collectifs Parents/enseignants. Des parents et des enseignants ont défilé, vendredi 1er mai, sous une banderole “Attention école en danger". Cette bannière symbolise ces collectifs d'un nouveau genre, créés pour s'opposer aux réformes de l'école et qui montent en puissance. Tout l'hiver, ils ont organisé des manifestations très locales, avant de se chercher une visibilité plus nationale.
"Au départ, des enseignants nous ont conviés à une réunion d'information sur les nouveautés mises en place dans les écoles primaires. Là, des parents ont décidé de dire "non" aux réformes et puis d'autres se sont rallié des collèges ou lycées voisins", raconte un parent d'élève. Aujourd'hui, on assiste à la naissance d'un mouvement départemental. Un site national fédère à présent les échanges. Même si, dit la journaliste, il ne faut pas négliger la présence de “professionnels de la lutte” dans ces collectifs, “ces collectifs se construisent sur un désir de justice sociale et répondent à leur manière à cette grande inquiétude sur le monde que nous allons laisser à nos enfants." pour une chercheuse qui s'est intéressée à ces regroupements.
Mais la question qui se pose est aussi celle de la permanence de l'action. Ces collectifs se sont construits sur des revendications très ponctuelles et avec le refus d'un engagement dans une structure établie. Quel avenir auront ces collectifs ? S'inscriront-ils dans la durée et une forme de concurrence avec les syndicats et les fédérations de parents d'élèves ou connaîtront-ils le même sort que les coordinations qui ne survivent pas au mouvement qui les a créé ?

Un désobéisseur à l'ancienne ?
Histoire de se faire mal, on pourra lire le reportage réalisé par Le Parisien à Médréac (Ille et Vilaine) dans la classe de Marc Le Bris, qualifié par le journal d' “instituteur à l'ancienne
Cet animateur de l'association Sauver les lettres, adepte de la méthode syllabique et “déclinologue de l'école” vient de publier un nouveau livre, « Bonheur d'école ». Il répond aussi à une interview du journal où il énonce son crédo : «Pour apprendre, il faut répéter ». Pour lui, l'école, est là pour « apprendre, pour instruire», pas pour éduquer : «Si, à l'école, on fait de l'école, les comportements s'améliorent. Si l'école s'occupe des comportements, ils s'aggravent et on ne sait ni lire ni réciter».
Paroles qui peuvent sembler pleines du “bon sens” qui séduit tant les nostalgiques du bon vieux temps et les amateurs de solutions simples. Mais qui fait l'impasse sur la réalité des élèves d'aujourd'hui et offre une vision étriquée des mécanismes d'apprentissages. Implicitement cette posture proprement réactionnaire occulte aussi la volonté de construire une école de la réussite pour tous.
On notera aussi que Marc Le Bris, qui se vante de ne pas avoir appliqué les programmes de 2002, affirme aussi dans cet entretien qu'il refuse les sorties et autres animations préconisées par le ministère. Ce serait donc un “désobéisseur” ? Mais lui, contrairement à d'autres, n'a jamais été sanctionné, il a même été décoré de l'Ordre National du Mérite par Xavier Darcos en personne... !

Le meilleur prof du monde ?
Non, ce n'est pas Marc Le Bris (même si je ne mets pas en cause ses qualités individuelles)
Aux dires de ses élèves (Fairmont Preparatory Academy, Californie), ce serait Sam Calavita dont on pourra lire le portrait dans Le Monde
Il y a quand même deux ou trois choses qui me gênent dans la description de ce prof de maths et de ses méthodes. Celle ci est basée sur la compétition, alors que même si cette notion est proche on peut lui préférer l'émulation. Par ailleurs, il faut souligner la forte composante charismatique chez cet enseignant. 
Avec par dessus, une bonne dose de volontarisme et d'optimisme très états-unien...

Mais quelqu'un qui dit de ses élèves " Ils sont plus impliqués quand on crée des situations où ils peuvent réussir" ne peut pas laisser indifférent...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 04/05/09


Les étudiants souhaitent passer leurs examens, selon un sondage
Les étudiants dans leur ensemble souhaitent passer leur examens de façon simplifiée (52%) ou tels qu'ils étaient prévus (41%), selon un sondage publié lundi par Le Parisien/Aujourd'hui-en-France
Lire la suite de l’article


Exams avant l'été: Pécresse y croit encore
Dans un entretien au «Journal du dimanche», la ministre estime que si étudiants et professeurs rattrapent les cours «dès maintenant, on pourra passer les examens avant l'été.»
Lire la suite de l’article


Diplômes : les jeunes Européennes écrasent les garçons
Les jeunes Européens sont de plus en plus diplômés et les filles font désormais mieux que les garçons. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport d’Eurostat, l’office statistique de la Commission européenne. Chez les 25-34 ans, 34 % des Européennes ont un diplôme du supérieur contre 26 % des garçons. Alors que chez les 45-64 ans, les «mâles» dominent encore (21 % de diplômés contre 18 % de femmes).
Lire la suite de l’article


Lyon-II veut sortir du conflit entre bloqueurs et partisans de la reprise
Après treize semaines de mobilisation, Lyon-II se cherche un second souffle et tente de résister aux tentatives de «pourrissement» du mouvement. La semaine a été marquée par des violences étudiantes et policières, lundi, en marge d’un référendum contesté.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 04/05/09


La "Ronde des obstinés" stoppe
Les animateurs de la "Ronde infinie des obstinés" ont mis un terme, ce midi, à leur action sur le parvis de l'Hôtel de ville, tout en annonçant leur intention de la poursuivre de façon ponctuelle dans la capitale et en province. "Une résistance s'est engagée et cette résistance résistera jusqu'à ce que le gouvernement ouvre de véritables négociations", ont annoncé lundi les enseignants-chercheurs lors d'une conférence de presse.

Lire la suite de l’article


Université «pas de validation automatique des semestres »
Dans une interview au Journal du Dimanche, face au risque de voir les examens universitaires perturbée par le mouvement des enseignants-chercheurs, Valérie Pécresse juge que son rôle est de « permettre aux étudiants de rattraper les cours et de passer les épreuves »
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 04/05/09



La "Ronde des obstinés" quitte le parvis de l'Hôtel de ville mais ne renonce pas
es animateurs de la "Ronde infinie des obstinés" ont mis un terme, lundi 4 mai, à leur action sur le parvis de l'Hôtel de ville, à Paris. Ils ont cependant annoncé leur intention de poursuivre leur ronde de façon ponctuelle dans la capitale et en province. "Une résistance s'est engagée et cette résistance résistera jusqu'à ce que le gouvernement ouvre de véritables négociations", ont annoncé les enseignants-chercheurs lors d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article


L'organisation des examens universitaires tourne au casse-tête
Au moment où le mouvement de protestation dans les universités entre dans sa 14e semaine, la question de la validation du semestre devient brûlante.
Lire la suite de l’article


Les collectifs parents-enseignants, nouveau cadre pour la protestation
Attention école en danger". Des parents et des enseignants ont défilé, vendredi 1er mai, sous cette bannière. Apparus à l'automne 2008, ces collectifs d'un nouveau genre, créés pour s'opposer aux réformes de l'école, montent en puissance. Tout l'hiver, ils ont organisé des manifestations très locales, avant de se chercher une visibilité plus nationale.
Lire la suite de l’article


L'Hôtel de Ville de Paris brièvement occupé par des étudiants
Plusieurs dizaines de personnes, se disant étudiants et professeurs, ont occupé durant une heure, vendredi 1er mai en milieu de soirée, l'Hôtel de Ville de Paris, avant d'être délogé sans incident par la police. Un des occupants du bâtiment, qui a souhaité garder l'anonymat, a fait état d'"environ 250" participants, tandis que la préfecture de police parlait de "quelques dizaines".
Lire la suite de l’article


Mille heures au compteur pour la "ronde des obstinés"
La "Ronde infinie des obstinés", une marche permanente menée par des enseignants-chercheurs mobilisés contre la réforme de l'université, tourne depuis un mois et demi sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris. La millième heure, qui sonnera dans la nuit de dimanche 3 à lundi 4 mai, a été célébrée dimanche par 24 heures de concerts et discours.
Lire la suite de l’article


Universités : "Pas de validation automatique des semestres"
Alors qu'une vingtaine d'universités sont toujours perturbées par le mouvement des enseignants-chercheurs, et que la tenue des examens pourrait être compromise, Valérie Pécresse assure, dans un entretien au Journal du dimanche du 3 mai, qu'il n'est "pas question de valider automatiquement des semestres alors que les enseignements n'auraient pas été délivrés normalement".
Lire la suite de l’article


Le maître des maths
Sam Calavitta a reçu, le 19 février, le prix Siemens qui récompense chaque année 50 professeurs aux Etats-Unis (un par Etat) pour "l'excellence de leur travail". Dans sa classe, aux côtés de photos d'anciens élèves, de sa famille, de poèmes, d'un tee-shirt jaune du Tour de France (Sam en est fan), de posters aux slogans bienveillants ("Ne jamais, jamais abandonner"), une lettre de 2006 du... président des Etats-Unis, George Bush, qui le félicite pour sa méthode d'enseignement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 04/05/09 (un jour de retard)



Dans les facs, grève reconduite et action coup de poing
Réunis en assemblée générale hier à la Sorbonne, les universitaires ont revoté la grève et appelé à son intensification. Une délégation de la Coordination a forcé les portes du ministère.
Lire la suite de l’article


La Ronde infinie des obstinés
PAR DENIS GUEDJ, MATHÉMATICIEN, PROFESSEUR D’HISTOIRE DES SCIENCES À L’UNIVERSITÉ PARIS-VIII.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 04/05/09



Deux ans et 156 de QI !
Elle n'a que deux ans et 156 de QI. Presque aussi forte qu'Einstein (160 de QI à l'âge adulte), le petit prodige qui vient de Grande-Bretagne fait la Une des journaux britanniques.
Lire la suite de l’article


A l’école de Marc Le Bris, instituteur à l’ancienne
Cet adepte de la méthode syllabique, des notes et de la rigueur vient de publier un nouveau livre, « Bonheur d’école ». Nous sommes allés le voir dans sa classe.
Lire la suite de l’article


« Pour apprendre, il faut répéter »
MARC LE BRIS, instituteur à l’école publique de Médréac (Ille-et-Vilaine)
Lire la suite de l’article


Les étudiants veulent passer leurs examens mais simplifiés
Les Français refusent les diplômes au rabais, comme le révèle notre sondage. Tandis que les perturbations persistent dans une vingtaine de facs, les étudiants s’inquiètent.
Lire la suite de l’article


Les Français refusent qu’on brade les diplômes
Les français ne veulent pas que les diplômes de l’université soient bradés et que les partiels soient validés automatiquement pour tous les étudiants sans qu’ils aient eu besoin de les passer. Une large majorité (83 %) pense, en effet, qu’il faut maintenir les examens de fin de semestre : 51 % souhaitent qu’ils se déroulent dans les conditions « habituelles » et 32 % suggèrent qu’ils soient plus faciles que d’ordinaire puisque les cours ont été perturbés.
Lire la suite de l’article


Ils sont inquiets
« Je suis en train de perdre une année. » C’est le sentiment de Nancy, en 3e année d’anglais à la Sorbonne.
Lire la suite de l’article


Des parents s’unissent contre les blocages
« Il faut que les examens aient lieu, sous la protection de vigiles ou de policiers si nécessaire ! » En s’élevant dès début avril contre les blocages d’universités, Guilaine Rimbourg, mère d’une étudiante en 2e année LEA à Rennes-II, s’est retrouvée à la tête des parents en colère.
Lire la suite de l’article


Université : la "Ronde des obstinés" tourne depuis 1000 heures
La «Ronde infinie des obstinés», qui tourne sur le parvis de l'Hôtel de ville de Paris depuis le 23 mars, entrera dans sa 1 001e heure dans la nuit de dimanche à lundi. A cette occasion, la Mairie de Paris a fait installer une scène sur laquelle se produiront plusieurs concerts et chorégraphies de dimanche midi à dimanche minuit.
Lire la suite de l’article


Paris : la «ronde des obstinés» s'arrête de tourner
Ils venaient de franchir le cap des 1000 heures de présence sur le parvis de l'hôtel-de-Ville à Paris. Universitaires, chercheurs ou enseignants qui tournaient en rond depuis le 23 mars ont finalement décidé de mettre fin lundi midi, à leur "Ronde infinie des obstinés" , une ronde qui aura finalement tourné pendant 1007 heures.
Lire la suite de l’article


SANNOIS .
Agression d’un prof : le collège en grève

Une grande partie des 600 élèves du collège Jean-Moulin n’ont pas cours aujourd’hui. Les enseignants se mettent en grève pour soutenir un collègue agressé dans sa classe en mars.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 04/05/09



À Paris, la faculté de théologie de la Catho fête ses 120 ans
La faculté de théologie de l’Institut catholique de Paris célèbre mardi 5 mai ses 120 ans. L’occasion de faire le point, en présence de son chancelier, le cardinal Vingt Trois, et de quinze autres évêques, sur la place de la théologie et des théologiens dans l’Église
Lire la suite de l’article


Qu'est-ce qu'un diplôme canonique ?
Du grec kanôn (règle, norme), le terme « canonique » désigne ce qui est conforme aux normes et aux lois de l’Église. Les diplômes dits « canoniques » sont donc ceux reconnus par l’Église catholique, délivrés par une faculté « canoniquement érigée ou approuvée par le Siège apostolique » et en son nom.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 04/05/09



Valérie Pécresse refuse de valider automatiquement les diplômes
Le bras de fer sur l'organisation des examens d'université se durcit. Dans une interview au « Journal du Dimanche », la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a affirmé qu'il n'est « pas question » de valider automatiquement des semestres alors que les enseignements n'auraient pas été délivrés normalement dans les universités.
Lire la suite de l’article


Lang: "il faut une mesure choc" pour débloquer les universités
L'ancien ministre socialiste de l'Education, Jack Lang, a affirmé lundi que le gouvernement devait prendre "une mesure choc" pour débloquer la situation dans les universités avec "soit le retrait de certaines mesures, soit le changement d'équipe ministérielle".
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 04/05/09



Les étudiants souhaitent passer leurs examens
C'est ce qui ressort d'un sondage publié ce lundi
Lire la suite de l’article


Examens: Valérie Pécresse «refuse de (se) projeter dans le scénario du pire»
La ministre rappelle qu'il n'est «pas question de valider automatiquement des semestres»...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 04/05/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 04/05/09



Rennes 2. Après le blocage, les profs nettoient la fac
Cet après-midi, entre les cours, des enseignants et personnels se sont retrouvés au pôle langues dont les murs avaient été couverts de tags mercredi dernier.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 04/05/09


Pécresse: "Je refuse de me projeter dans le scénario du pire"
Face à la fronde du monde universitaire contre les réformes du gouvernement, Valérie Pécresse affûte ses arguments. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche se pose en garante de la qualité des diplômes dispensés par les facs. Elle assure que les examens peuvent encore avoir lieu avant l'été.
Lire la suite de l’article


L'université française au bord du K.O
Depuis quatre mois, les facs françaises tournent au ralenti. La faute à un interminable bras de fer entre le gouvernement d'un côté et les enseignants et étudiants opposés à la réforme de leurs établissements, de l'autre. Résultat, c'est aujourd'hui l'ensemble du modèle universitaire hexagonal qui pâtit de cette situation de blocage. Sans perspective de sortie de crise pour le moment...
Lire la suite de l’article


"On sacrifie une génération"
Secrétaire perpétuelle de l'Académie française, l'historienne Hélène Carrère d'Encausse réclame un sursaut pour repanser la formation des citoyens.
Lire la suite de l’article


"Tous les modèles sont en crise"
Le philosophe et académicien Michel Serres estime que la vocation de la fac n'a pas seulement pour vocation de donner du travail aux étudiants.
Lire la suite de l’article


La Sorbonne boudée par les futurs étudiants
La Sorbonne voit fondre de 25% le nombre de lycéens qui souhaitent y étudier à l'automne prochain.
Lire la suite de l’article


Deux ministres sur la brèche
Face à la grogne du monde universitaire - et de l'Education nationale en général - Valérie Pécresse (Enseignement supérieur) et Xavier Darcos (Education nationale) sont deux ministres particulièrement exposés.
Lire la suite de l’article


Le doute plane sur les examens
entre discours apaisant du ministère de l'Enseignement supérieur et détermination des grévistes, un gros point d'interrogation plane au-dessus de la session mai-juin 2009 des examens universitaires.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 04/05/09


Universités : Jack Lang préconise "une mesure choc"
L'ancien ministre de l'Education préconise "soit le retrait de certaines mesures, soit le changement d'équipe ministérielle". L'UMP fustige, de son coté, des enseignants "jusqu'au-boutistes".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 04/05/09


Les étudiants veulent passer leurs examens
14 semaines après le début de la mobilisation, une majeure partie des étudiants souhaite le maintien des examens. Une rencontre entre la ministre de l'Enseignement supérieur et la Conférence des présidents d'université est prévue ce mercredi.
Lire la suite de l’article


Tripatouiller les statistiques, la sale manie du gouvernement (L’expansion)
Bloquer les études qui dérangent, ne retenir que les données favorables, changer de thermomètre quand la fièvre monte : des professionnels des chiffres dénoncent les dérives, toujours plus graves, du pouvoir.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 04/05/09


La réforme de la formation des enseignants dans la dernière ligne droite
Alors que le gouvernement s'apprête à publier le décret sur la formation des enseignants, le Snuipp publie un communiqué demandant au gouvernement à ne pas "s'arrêter au milieu du gué".
Lire la suite de l’article


Donnons-nous trop de devoirs à la maison ?
Quel peut être l'impact des devoirs à la maison sur la réussite des élèves ? Ozkan Eren et Daniel J Henderson, des universités du Nevada et de New York, ont interrogé sur cette question des études américaines. Leur résultat mérite d'être connu : les devoirs de maths améliorent effectivement les résultats, mais ceux effectués en science, anglais, histoire n'ont aucun impact.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 04/05/09


Rififi chez les scouts d'Europe
L’Association des guides et scouts d’Europe (AGSE) est en crise. Lors de l'assemblée générale du samedi 2 mai, la plus modérée de ce mouvement catholique de scoutisme a menacé de faire scission. Depuis plus d'un an, ces «tradis» énervés dénoncent «l'OPA» des courants identitaires, très à droite, sur la deuxième fédération scoute de France. Plongée au cœur de cette guerre des chefs (et cheftaines), qui se disputent l'héritage de Baden Powell.
Lire la suite de l’article


La «ronde infinie des obstinés»: 1001 heures de marche contre les réformes Pécresse
Alors que le bras de fer entre le gouvernement et les enseignants-chercheurs se poursuit autour des examens, les opposants aux réformes Pécresse n'ont toujours pas le sentiment d'être entendus. Ils lancent un nouvel ultimatum au gouvernement et promettent de déplacer la «ronde infinie des obstinés», symbole de la lutte, qui a fêté sa 1001e heure, lundi 4 mai au petit matin. Reportage.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 04/05/09



"Un festival du droit à l'Education" du 11 au 19 mai pour défendre ce droit
Un collectif de 24 organisations de l'Education, dont les principaux syndicats enseignants, va organiser, du 11 au 19 mai, un "festival du droit à l'Education", avec remises de palmes, afin de "remettre à l'honneur" ce droit qu'il estime être en "recul", a-t-il annoncé lundi.
Lire la suite de l’article


Axel Kahn (Paris-V) juge "irresponsable" de ne pas organiser les examens
Le président de l'université Paris-V Descartes Axel Kahn a qualifié lundi d'"irresponsable" et "choquant" un appel de la Coordination nationale des universités à ne pas organiser les examens de fin d'année.
Lire la suite de l’article


Les étudiants souhaitent passer leurs examens (sondage)
Les étudiants dans leur ensemble souhaitent passer leur examens de façon simplifiée (52%) ou tels qu'ils étaient prévus (41%), selon un sondage publié lundi par Le Parisien/Aujourd'hui-en-France
Lire la suite de l’article


Universités : L'UMP demande que les auteurs d"entraves" soient "poursuivis"
Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a demandé, lundi, que les auteurs des "entraves" au fonctionnement des universités, dont certaines sont bloquées par le mouvement des enseignants-chercheurs, soient "poursuivis".
Lire la suite de l’article


Lang : "il faut une mesure choc" pour débloquer les universités
L'ancien ministre socialiste de l'Education, Jack Lang, a affirmé lundi que le gouvernement devait prendre "une mesure choc" pour débloquer la situation dans les universités avec "soit le retrait de certaines mesures, soit le changement d'équipe ministérielle".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.