vendredi, octobre 02, 2009

Revue de presse du vendredi 2 octobre 2009


Payer les élèves pour aller en cours… - Les jeunes diplômés ont les doigts dans la crise - Nadine Morano joue à des jeux violents avec ses enfants…-




Payer les élèves pour aller en cours…
Va-t-on bientôt payer les élèves pour qu’ils aillent en cours ?
A partir de lundi, l’académie de Créteil se lance dans l’incitation financière collective. Dans trois lycées professionnels, une « cagnotte » de 2 000 € va être allouée à deux classes : les élèves devront s’y fixer un objectif d’assiduité. S’il est rempli, la classe pourra s’offrir en fin d’année un voyage ou le Code de la route… pour un montant de 10 000 € maximum.C’est Le Parisien qui a mis cette information à la Une maintenant reprise par les autres médias
Le même journal évoque l’exemple de l’Angleterre où ce type de pratique existe déjà Les adolescents y sont payés 10 £, 20 £ ou 30 £ par semaine (11 € 22 € et 33 € )pour se rendre en cours. De plus, il existe des bonus atteignant jusqu’à 200 £ par an si l’élève atteint les objectifs scolaires fixés par ses professeurs ou tuteurs. Des cadeaux divers, comme des téléphones portables, sont offerts à ceux qui sont les plus assidus au cours de l’année et qui ont également de bonnes notes.
Certes l’absentéisme scolaire est un vrai problème. Mais à cette situation complexe on ne peut apporter une réponse simpliste et aux effets pervers dévastateurs. On peut en effet s’interroger sur le paradoxe : alors que l’école est gratuite, il faudrait payer les élèves pour qu’ils y viennent ? Ce que dit d’ailleurs Philippe Meirieu interrogé par Le ParisienCe qu’on devrait faire entendre aux élèves, c’est qu’ils ont la chance de pouvoir faire des études et que la collectivité paie pour cela. ”.
D’autre part, on rentre dans une logique de rupture avec l’idée même d’acte gratuit et désintéressé. Alors que dans certaines familles, l’enfant se fait déjà payer pour sortir la poubelle ou faire la vaisselle, on ne fait qu’amplifier cette tendance désastreuse
On peut aussi souligner la dimension éducative comme le fait Robert Solé, l’éditorialiste du Monde qui écrit “De quoi fabriquer de bons citoyens, soucieux de réclamer leur dû en toutes circonstances. Ayant été payés pour se rendre en classe, ils exigeront naturellement une rétribution pour aller voter. De l'achat des voix à l'achat des consciences, au comptant ou à crédit, il n'y aura qu'un pas, mais ne nous emballons pas
. Cela pose enfin une question pédagogique que résume très bien Philippe Meirieu : “Payer pour obliger les élèves à aller en cours, c’est exonérer l’école de son travail d’intéresser les élèves. ”.
Pour finir sur ce sujet en prenant un peu de hauteur, rappelons enfin que dans le même temps où dans certains pays développés comme la France où la Grande Bretagne on débat de cette question, dans le monde 75 millions d’enfants n’ont jamais été à l’école, et 224 millions de jeunes qui devraient être dans le secondaire n’en ont jamais eu la possibilité.

Les jeunes diplômés ont les doigts dans la crise
Les jeunes diplômés sortis en 2008 se sont très mal insérés sur le marché du travail et ceux de 2009 peinent plus encore. Traditionnellement mauvaise élève de l’OCDE)lorsqu'il s'agit de l'emploi des jeunes. la France voit encore sa situation s'aggraver avec un chômage des 15-24 ans en hausse de plus de 20 % sur un an. Selon une enquête menée par l'Apec auprès de 4.000 anciens élèves de la promotion 2008 (bac + 4 et plus), huit mois après la fin de leurs études 68 % avaient trouvé un poste, soit un recul de neuf points par rapport à la promotion 2007 (77%). En outre, un jeune diplômé sur quatre était toujours en recherche d'emploi, contre moins de un sur cinq un an auparavant. On pourra lire dans Le Monde le témoignage de plusieurs diplômés qui disent leurs difficultés à trouver un emploi stable aujourd’hui.
La crise n’est pas propre à notre pays, mais il y a une vraie difficulté spécifique de la France à insérer ses jeunes sur le marché du travail. Et cela rejaillit aussi sur l’école et le rôle d’ascenseur social qu’elle devrait mieux jouer.

Nadine Morano joue à des jeux violents avec ses enfants…
On parlait d”éducation hier avec la sortie du dernier livre de François de Singly ( interviewé aujourd’hui dans Libération)
Indirectement, on a aussi une illustration de ce débat sur l’éducation avec l’ "affaire" Morano.
La secrétaire d'Etat à la famille s’est livrée à une mise en scène classique chez les politiques : dans le reportage qui lui est consacré par Paris Match, on peut la voir jouant avec ses enfants à un jeu vidéo. Problème : comme le note le site Arrêt sur Images, il ne s'agit pas de n'importe quel jeu vidéo. La secrétaire d'Etat et son fils jouent en effet à Grand Theft Auto (GTA), dans laquelle le joueur incarne un jeune malfrat qui grimpe petit à petit les échelons du crime organisé. Or, lors de la sortie du quatrième opus de la série, Nadine Morano avait dénoncé la violence du jeu, qu'elle jugeait "amoral", et avait appelé les parents à la "vigilance" concernant les jeux vidéo utilisés par leurs enfants. Les différents épisodes de GTA sont déconseillés aux moins de 17 ans en Europe, et interdits à la vente aux mineurs aux Etats-Unis. Pourtant, la photo publiée par Paris Match montre que la fille cadette de la secrétaire d'Etat, âgée de 13 ans, regarde son frère aîné jouer.
Les services de Nadine Morano ont précisé à France Info que, dans cette scène, la secrétaire d'Etat a justement réuni ses enfants pour les "mettre en garde" et leur expliquer le "bon usage" des jeux vidéo.
Tu parles…. Comme l’écrit le site d’informations Rue89Prochaine étape de ce parcours éducatif, Nadine Morano fumera-t-elle un joint devant ses enfants pour les convaincre de ne pas consommer de cannabis ?
En fait , les discours sur l’éducation et la “restauration de l’autorité" sont une chose et la réalité des pratiques éducatives au sein des familles (faites de négociations et de compromis), c’est autre chose.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 02/10/09 (certains articles payants)


Les filles discriminées dans l’accès aux internats
Ce n’est pas le tout d’encourager les bons élèves, notamment issus des quartiers, à «oser» les classes prépas, comme le fait le gouvernement. Encore faut-il qu’ils puissent se loger. Et là, les filles sont franchement discriminées par rapport aux garçons : elles peuvent compter sur 3 412 places d’internat dans les lycées où elles font leurs prépas, contre 6 087 pour leurs camarades mâles, alors qu’elles comptent pour 42 % des effectifs.
Lire la suite de l’article


Quatre syndicats étudiants perquisitionnés
L’enquête sur les retraits suspects en liquide des caisses de l’UIMM (l’Union des industries et métiers de la métallurgie) a connu hier un surprenant rebondissement. Les sièges de quatre syndicats étudiants - l’Unef (gauche), l’UNI
Lire la suite de l’article


Luc Chatel: le choc des 4 166 photos, l’absence des mots
Luc Chatel est un ministre hypermoderne, branché Internet, mais pas vraiment sur l’écrit. Sur le site du ministère de l’Education nationale, on peut voir 4 166 photos de lui en action, ou parfois de ses hôtes, ainsi que toutes ses visites sur le terrain,
Lire la suite de l’article


Tu me racontes une histoire ?
Des contes et des légendes. Des comptines et des histoires. Voilà ce que propose le site Iletaitunehistoire.com, première bibliothèque numérique gratuite pour les 3 à 10 ans (au-delà, c’est de la régression…)
Lire la suite de l’article


«Des parents directifs, mais pas répressifs»
François de Singly, sociologue, sort un livre sur la petite enfance.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 02/10/09


Emploi : les jeunes diplômés victimes de la crise
Sur les huit premiers mois de l'année, les offres d'emplois pour les diplômés de grandes écoles ont chuté de 38 % par rapport à 2008.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles : les directeurs réagissent
Responsables d'orientations et carrières ou directeurs de grandes écoles réagissent aux chiffres de l'Apec sur les jeunes diplomés.
Lire la suite de l’article


Morano joue à un jeu violent en famille
La photo aurait de quoi émouvoir les associations de défense de la famille, qui dénoncent régulièrement la violence dans les jeux vidéo. Ouvrant les portes de sa maison à Paris Match, qui lui consacre un reportage sur quatre pages, la secrétaire d'Etat à la famille s'est laissée photographier aux côtés de ses fils, manette de PlayStation en main.
Lire la suite de l’article


L'UIMM aurait consacré 30.000 euros par an aux organisations étudiantes
Les noms des 5 organisations visées jeudi par des perquisitions avaient été cités lors de son interrogatoire par un ancien responsable de l'UIMM.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 02/10/09



Quand Nadine Morano joue à Grand Theft Auto
C'est une scène familiale classique : dans le reportage qui lui est consacré par Paris Match, on peut voir une photo de Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la famille, qui la montre jouant avec ses enfants à un jeu vidéo. Problème : comme le note le site Arrêt sur Images, il ne s'agit pas de n'importe quel jeu vidéo. La secrétaire d'Etat et son fils jouent en effet à Grand Theft Auto (GTA), une franchise de Rockstar dans laquelle le joueur incarne un jeune malfrat qui grimpe petit à petit les échelons du crime organisé. Au menu : courses-poursuites en voiture et fusillades.
Lire la suite de l’article


Une rentrée très difficile pour les jeunes diplômés
C 'est l'élite d'une génération qui trinque. Les jeunes diplômés sortis en 2008 se sont très mal insérés sur le marché du travail et ceux de 2009 peinent plus encore. Traditionnellement mauvaise élève de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) lorsqu'il s'agit de l'emploi des jeunes, la France voit encore sa situation s'aggraver avec un chômage des 15-24 ans en hausse de plus de 20 % sur un an.
Lire la suite de l’article


"On m'a dit qu'il n'y avait aucune visibilité à cause de la crise et du gel des embauches"
Trois jeunes diplômés racontent leur difficulté à trouver un emploi durable.
Lire la suite de l’article


A nne école, par Robert Solé
Cmment lutter contre l'absentéisme scolaire ? En désespoir de cause, après avoir tout essayé ou presque, l'académie de Créteil va tester l'incitation financière. Dans trois lycées professionnels, nous apprend Le Parisien, une somme pouvant aller jusqu'à 10 000 euros sera allouée en fin d'année à des classes dont les élèves auront fait preuve d'assiduité. La cagnotte permettra de financer, par exemple, un voyage collectif ou des leçons de conduite automobile. Il s'agit "esponsabiliser les jeunes et de favoriser l'esprit de groupe.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 02/10/09



Grippe A. Casse-tête en milieu scolaire
Tout le monde partage le même avis sur ce point : la rentrée, c’est facile pour personne. Et celle de 2009 encore moins. En plus des tracas habituels de l’organisation des déplacements, de l’emploi du temps, des fournitures, des activités sportives et des poux, il faut compter cette année sur la grippe A.
Lire la suite de l’article


Menaces sur les tout-petits
Associations et syndicats alertent sur plusieurs mesures qui vont dégrader l’accueil des enfants de moins de six ans en crèche et à l’école maternelle.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 02/10/09



Une cagnotte pour les lycéens qui ne sèchent plus les cours
Va-t-on bientôt payer les élèves pour qu’ils aillent en cours ? La Grande-Bretagne a déjà franchi le pas. Depuis 2008, les 16-18 ans issus de familles démunies sont « encouragés » à aller à l’école, moyennant salaire hebdomadaire et prime annuelle.
Lire la suite de l’article


En Angleterre, ça marche !
Le Royaume-Uni est déjà bien en avance en termes de lutte contre l’absentéisme. Le gouvernement anglais a lancé il y a déjà dix-huit mois le plan EMA (Education Maintenance Allowance) qui a pour but d’encourager les élèves de 16 à 18 ans, issus de familles pauvres, à venir à l’école et à ne pas quitter le système scolaire alors que la loi, comme en France, les y autorise dès 16 ans.
Lire la suite de l’article


On a presque tout essayé…
DEPUIS DIX ANS, les gouvernements n’ont cessé de chercher « le remède » pour dévier les élèves du chemin de l’école buissonnière. Des tickets de cinéma pour les bons élèves. A Chelles...
Lire la suite de l’article


Pour
« Responsabiliser les élèves »

A l'origine de cette expérience, le recteur Jean-Michel Blanquer défend une initiative qu’il juge morale.
Lire la suite de l’article


« Une pente dangereuse »
Professeur en science de l’éducation, Philippe Meirieu pilote de nombreuses études et recherches en matière de pédagogie. Il a notamment travaillé sur une réforme du lycée lorsque Claude Allègre était ministre de l’Education nationale (1997-2000).
Lire la suite de l’article


10 000 € maximum à gagner
Les lycéens de banlieue devront aiguiser leur sens des affaires pour tirer profit du contrat qu’on va leur soumettre dès lundi. But de cette initiative inédite : venir à bout de l’absentéisme. ...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 02/10/09



L’autonomie des jeunes au cœur des préoccupations des familles
Pierre angulaire du nouveau plan d’aide aux jeunes annoncé par Nicolas Sarkozy, l’autonomie est à la fois appréhendée et soutenue au sein même des familles
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 02/10/09



Les jeunes diplômés de 2008 ont été frappés par la crise
Seuls 68 % des diplômés de l'année dernière étaient en poste huit mois après la fin de leurs études, contre 77 % pour la génération de 2007. La baisse a touché quasiment toutes les disciplines.
Lire la suite de l’article


Affaire UIMM : perquisition chez les syndicats étudiants
L'affaire des comptes de l'Union des métiers et industries de la métallurgie (UIMM) a connu hier un nouveau rebondissement. Des perquisitions ont été menées par les enquêteurs de la brigade financière au sein de cinq organisations étudiantes représentatives : l'Unef, l'UNI, Promotion et défense des étudiants (PDE), la Fage, et la Confédération étudiante. Ces investigations font écho aux déclarations de Denis Gautier-Sauvagnac, l'ancien président de l'UIMM mis en examen dans cette affaire, qui aurait affirmé au juge, selon une source proche de l'enquête, remettre chaque année 30.000 euros en espèces à Dominique de Calan pour des organismes « en liaison avec la vie universitaire ». L'ensemble des syndicats a dénoncé hier ces insinuations. « Nos livres de comptes sont ouverts, on est tranquilles », a ainsi observé Claire Guichet, présidente de la Fage.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 02/10/09



Faut-il payer les lycéens qui ne sèchent pas les cours?
Le rectorat de Créteil (Val-de-Marne) change de tactique pour inciter les élèves à aller en cours: après la sanction, la carotte...
Lire la suite de l’article


Les diplômés ont les doigts dans la crise
Les diplômes sont-ils des boucliers contre le chômage en période de récession ? Pas toujours, d'après l'étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) sur l'insertion des jeunes diplômés (bac + 4 et plus) de la promotion 2008 révélée hier. Selon elle, 68 % d'entre eux occupaient un poste huit mois après la fin de leur cursus, contre 77 % pour leurs aînés. En outre, ils ont dû accepter des conditions moins favorables car 35 % estiment occuper un job sous-qualifié par rapport à leur profil. La part d'emplois en CDI et relevant du statut cadre a aussi régressé, de même que le salaire médian des jeunes embauchés (- 3,4 %). Pour aider ceux qui sont toujours en quête d'un emploi, l'organisme lance aujourd'hui une plate-forme intitulée NovApec, proposant notamment des modules de e-learning permettant d'optimiser ses techniques de recherche. Par ailleurs, vingt et un conseillers viennent d'être recrutés pour donner un coup de pouce aux jeunes issus des quartiers sensibles. W
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 02/10/09



Morano dit pourquoi elle pratique le jeu vidéo violent en famille
Nadine Morano joue aux jeux vidéo les plus violents avec ses enfants pour les mettre en garde. C'est le message qu'elle tente de faire passer depuis la parution jeudi d'un reportage de quatre pages dans Paris Match qui lui est consacré.

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 02/10/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 02/10/09



UIMM: Les étudiants concernés?
Quatre syndicats étudiants ont été mis en cause, et leurs locaux ont été perquisistionnés, dans le cadre de l’enquête sur les paiements en espèce suspects de l'UIMM.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 02/10/09


Au secours le prof est noir !
Le blog de Patrick Lozès

Peut-on être Noir et enseignant en France ? C'est la surprenante question que pose le journaliste et auteur Serge Bilé (auteur entre autres de "Noirs dans les camps nazis") dans "Au secours le prof est noir", son nouveau livre co-signé avec Mathieu Méranville.
Lire la suite de l’article


Avis de recherche : 18 000 profs volatilisés
Blog Educobs

Au train où vont les choses, un de ces jours, en entrant en classe, nos gamins risquent de trouver devant eux un bureau vide... Blague à part, à force de tailler dans le «mammouth», ne restera plus bientôt que la carcasse
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 02/10/09


Créteil innove avec la cagnotte collective contre l'absentéisme
Trois lycées professionnels de l'académie de Créteil vont mettre en place une cagnotte collective pour lutter contre l'absentéisme. Les "mises" des élèves seront financées par le Haut Commissaire à la Jeunesse.
Lire la suite de l’article


Créteil, la star ac' de l'Education
L'académie de Créteil, en banlieue parisienne, est celle de tous les superlatifs: la plus difficile, la plus innovante, la plus médiatisée. Son recteur, Jean-Michel Blanquer, se bat pour l'égalité des chances et contre le fatalisme.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 02/10/09


Luc Chatel lance le chantier de la revalorisation et des "nouvelles missions"
Symboliquement, le ministre a choisi de participer à un Comité technique paritaire ministériel le 1er octobre pour annoncer l'ouverture des discussions sur la revalorisation. D'emblée Luc Chatel ouvre l'horizon : salaire certes, mais aussi formation continue, seconde carrière et nouvelles missions
Lire la suite de l’article


Enseignant et après ?
Le tabou est-il tombé ? Les propos de Luc Chatel le 1er octobre peuvent donner à le croire puisque le ministre y juge positivement la démarche de ceux qui quittent l'enseignement pour commencer une seconde carrière. On sait que cette volonté de quitter est partagée par des milliers d'enseignants. Bien des études ont montré la souffrance des enseignants et calculé à quel âge elle se manifeste. On sait aussi que jusque là l'éducation nationale a été incapable de faciliter ces départs. Mieux encore, en supprimant les mises à disposition, elle a fait disparaître la filière la plus simple pour démarrer une seconde carrière.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 02/10/09


A Avignon, l'assouplissement de la carte scolaire achève un collège «ambition réussite»
Victime de la fuite de ses élèves, le collège Giéra, dans le quartier «chaud» d'Avignon, n'a pas rouvert ses portes à la rentrée. Ses élèves, à 92% issus de familles défavorisées, ont passé les remparts pour rejoindre deux collèges du centre-ville. Reportage dans l'un d'eux, le collège Mistral, qui fait face à ce défi de mixité sociale
Lire la suite de l’article


Un sénateur UMP dénonce «les effets pervers» de l’assouplissement de la carte scolaire
Sénateur UMP du Vaucluse, Alain Dufaut est directement touché par les effets de l'assouplissement de la carte scolaire. Car c'est à Avignon qu'a eu lieu la première fermeture d'un collège «ambition réussite», déserté par ses meilleurs élèves. Le sénateur a déposé le 1er septembre 2009 une proposition de loi visant à réintroduire de la mixité sociale à l'école. Entretien.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 02/10/09



Cagnotte contre l'absentéisme des lycéens: risque de "grave dérive" selon Huchon
Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France, s'inquiète vendredi des "risques de grave dérive" liés à l'expérimentation par l'Académie de Créteil d'une cagnotte collective par classe pour lutter contre l'absentéisme scolaire.
Lire la suite de l’article


Des lycées expérimentent une cagnotte collective contre l'absentéisme
Trois lycées professionnels de l'académie de Créteil vont expérimenter à partir de lundi la mise en place d'une cagnotte collective par classe pour lutter contre l'absentéisme, a indiqué vendredi à l'AFP un représentant du Haut commissaire à la Jeunesse, confirmant une information du Parisien. Deux classes de chacun des lycées -- Lino-Ventura à Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), Gabriel-Péri à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et Alfred-Costes à Bobigny (Seine-Saint-Denis) -- soit 150 élèves, selon le rectorat, vont servir de "phase pilote" pour cette année scolaire 2009-2010 avant une éventuelle extension.
Lire la suite de l’article


Budget 2010 de l'Education: des conditions de travail dégradées (syndicats)
Les syndicats d'enseignants Snes-FSU et SE-Unsa ont chacun déploré jeudi, dans des communiqués séparés, que les choix faits pour l'Education nationale dans le budget 2010 conduisent à "dégrader" les conditions d'enseignement pour les élèves et leurs professeurs.
Lire la suite de l’article


Jeunes diplômés Bac+4: moins d'embauches et moins de CDI pour la promo 2008 (Apec)
La majorité des diplômés Bac+4 de la promotion 2008 (68%) occupaient un emploi au printemps 2009, mais trois débutants sur dix (32%) étaient toujours à la recherche d'un travail au bout de huit mois, contre moins de 25% avant la crise, selon une enquête de l'Apec parue vendredi.
Lire la suite de l’article


Plus de places en internat pour les garçons: "inacceptable" (Pécresse)
L'offre de places en internat dans les lycées préparant aux concours des grandes écoles, qui défavorise les filles, est "totalement inacceptable", a déclaré la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse jeudi.
"Il faut construire des internats pour les filles dans les lycées. Je l'ai dit à Luc Chatel", ministre de l'Education nationale, a-t-elle dit lors d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.