lundi, mai 31, 2010

Revue de presse du lundi 31 mai 2010


L’os du mammouth – le retour de la mallette – la part du catho -



L’os du mammouth
C’est le Café Pédagogique qui fait l’actualité aujourd’hui. C’est en effet chez nos confrères de ce site d’information qu’ont été publiés les projets du ministère de l’éducation nationale pour supprimer des postes l’année prochaine. Il s’agit des documents (schéma d’emplois 2011-2013) remis aux recteurs et inspecteurs d'académie sur la stratégie et les objectifs pour les trois prochaines années. Il s’agit d’une douzaine de pistes, déclinées en autant de fiches thématiques. François Jarraud, le rédacteur en chef du Café Pédagogique énumère les principales : “Suppression des Rased, réduction de la scolarisation à deux ans, regroupements scolaires, augmentation du nombre d'élèves par classe au primaire; augmentation de la taille des classes au collège, fermeture des petits établissements, "rationalisation" de l'offre éducative en lycée et de l'offre de formation en L.P., réduction des IDD, voilà pour le secondaire. ”. Selon le calendrier du ministère, le « schéma d’emplois » devrait être finalisé pour le 15 juin. Et le chiffre de 17 000 suppressions de postes à la rentrée 2011 circule déjà dans les couloirs.
Rentrons dans le détail. C’est le primaire qui va souffrir le plus (même si tous les secteurs seront touchés). il s'agirait d'augmenter les effectifs par classe, de continuer à diminuer voire supprimer la scolarisation des enfants âgés de deux ans en maternelle, d'augmenter le nombre de professeurs vacataires (non-titulaires) pour faire des remplacements courts ou encore de transférer la formation continue des enseignants, «principale variable d'ajustement du remplacement», en dehors du temps scolaire (mercredi après-midi et vacances). A l'école élémentaire (six-onze ans), la suppression d'environ «un millier d'emplois» d'intervenants extérieurs en langue vivante et d'assistants étrangers est aussi évoquée, ce qui «devrait être sans conséquence sur l'enseignement des langues», selon le ministère.
Toujours au primaire, il faut évoquer plus précisément le sort des Rased. Alors que le ministre Chatel avait pourtant promis leur maintien, le projet prévoit plusieurs scénarios dont la “sédentarisation” des maîtres E et G mais aussi la suppression même de leur statut. Un troisième scénario intègre, en plus du scénario précédent, la mise en extinction des psychologues scolaires.
Pour le secondaire, la première mesure touche les collèges. Là aussi, il s’agit d’augmenter le nombre d’élèves par classe. On peut lire dans le document la justification qu’ " il n’est pas démontré en effet que la taille des classes ait un effet probant sur la réussite des élèves". Dans le document remis aux recteurs, on parle donc d’ “optimisation des effectifs dans les structures” . Toujours dans les collèges on annonce aussi la fin définitive des Itinéraires de Découverte (IDD). Pour les lycées, la promesse était faite de ne pas réduire les moyens à la rentrée 2010. Mais en 2011 “Il s’agit pour l’académie de rechercher les gains potentiels liés aux conditions de mise en œuvre de la réforme du lycée… La réforme du lycée général et technologique offre des possibilités significatives d’optimisation aux établissements : une dotation horaire globalisée pour la mise en place de groupes à effectifs réduits, la possibilité de « mise en réseau » des établissements pour assurer certains enseignements de manière optimale, la mise en place d’un « tronc commun » en première permettant la constitution de classes réunissant des élèves des différentes séries, l’organisation de l’enseignement des langues vivantes par groupes de compétence. La rationalisation de la carte des langues rares et la mise en place de conventions entre établissements pour la mise en place des enseignements d’exploration devront être recherchées. L’utilisation de la dotation globalisée laissée à la disposition de l’établissement doit être la plus efficace possible dans le cadre du dialogue avec les établissements
Notons aussi que le ministère souhaite revenir sur les décharges horaires des enseignants (soutien scolaire, chorale, coordination disciplinaire, missions académiques, formation tice, utilisation tice).
Le gouvernement racle les fonds de tiroirs avec ce catalogue de mesures disparates. On se doutait que la saignée allait continuer mais le coup est rude. Le mammouth qu’on voulait dégraisser n’a plus que la peau sur les os….
Cette annonce marque aussi un tournant. Alors que jusque là, Chatel avait donné des gages aux pédagogues sur un certain nombre de points, on voit bien aujourd’hui les limites de cette posture intenable. En particulier, avec la réforme du lycée. Comment peut-il continuer à nous “vendre” la réforme alors qu’elle risque d’apparaître désormais comme uniquement un moyen d’économiser des postes ? Difficile d’agir sur les leviers de transformation dans un tel contexte d’austérité.
Au final, c’est bien une réelle évolution de l’école qui en fait les frais et le conservatisme défensif qui va régner dans les salles des maîtres et les salles des profs. Avec aussi beaucoup de découragement et d’amertume…

Le retour de la mallette
Le Figaro, tout comme 20 minutes nous informent que le dispositif expérimenté dans l'académie de Créteil de lutte contre l’absentéisme et soutenu par Martin Hirsch sera étendu à la rentrée 2010. Quelque 1.300 collèges seront désignés au milieu du mois de juin pour installer ce dispositif. D’après un rapport de l'Ecole d'économie de Paris, cela a fait baisser l'absentéisme et les écarts de comportement des élèves en impliquant les parents dans la scolarité. «Premier résultat fondamental, lors du dernier trimestre, la qualité du comportement des élèves des classes tests est meilleure, à tout point de vue, que celle des élèves des classes témoins: moins d'absentéisme (3,6 demi-journées contre 4,3), moins de sanctions (10,9% contre 13,4%), davantage de distinctions (félicitations, encouragements... 38,6% contre 34,2%) ou de très bonnes notes de vie scolaire (37,4% contre 32,6%)», avaient observé les chercheurs.

 Les parents bénéficiaires du programme ont davantage rencontré les enseignants et ont été moins souvent convoqués par l'administration pour des problèmes de scolarité (80% n'ont jamais été convoqués, contre 72%).

Les effets positifs s'amplifient dans la durée, une fois que le comportement des adultes à l'égard de leurs enfants a changé, avec un effet d'entraînement sur les familles n'ayant pas participé au programme. Le ministère présente ce dispositif comme complémentaire à la suspension des allocations familiales, en cas d'absentéisme répété, évoquée récemment par Nicolas Sarkozy pour combattre le «cancer de l'absentéisme scolaire». Faire confiance plutôt que culpabiliser et stigmatiser, plutôt qu’un complément, c’est une vraie alternative !

La part du catho
Une polémique est en train de naitre sur la présence de signes religieux dans des centres d'examen du baccalauréat situés dans des locaux d'établissements privés.
Tout a commencé, nous rappelle Libération ,avec la question posée à l’Assemblée nationale, le 4 mai, par le député socialiste du Nord Christian Bataille. S’inquiétant du fait que pour la première fois dans l’académie de Lille, des établissements privés vont être des centres d’examens, il interroge le ministre de l’Education : «Quelles dispositions entendez-vous prendre pour que les signes religieux soient retirés ou recouverts pendant le déroulement des épreuves du bac ?» Luc Chatel répond que «le recteur veillera au respect du principe de neutralité», rappelant que «les épreuves écrites et orales doivent se dérouler dans des salles où aucun signe religieux extérieur ostentatoire ne doit être mis en avant».
Dans un communiqué publié par son site internet, la direction du diocèse de l'Enseignement catholique de Paris rappelle que "comme chaque année, les lycées catholiques de Paris qui ont été requis pour le bac 2010 réserveront le meilleur accueil aux candidats, surveillants et examinateurs, dans le respect de leurs opinions et de leur liberté de conscience". "Ce faisant, ils resteront des établissements scolaires catholiques, avec une histoire, une communauté éducative, un projet. Le nom de ces établissements ou un signe discret dans les salles le rappelle parfois, sans ostentation; leur dénier ce caractère n'y changerait rien", ajoute-t-il.
Le président de l'Unsa-Education, Patrick Gonthier, dans une lettre au ministre de l'Education, réclame "que dans les salles d'examen de ces établissements, les signes religieux soient retirés afin que soient garanties la neutralité et l'égalité attendues d'un centre d'examen".



Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 31/05/10 (certains articles payants)


Le ministre de l'Education explique aux recteurs comment supprimer des postes
Le ministère de l’Education nationale a diffusé aux recteurs une douzaine de pistes pour supprimer des postes de 2011 à 2013, dans le cadre de la politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, selon des documents internes dont l’AFP a eu copies.
Lire la suite de l’article


Les enfants de profs vont à Polytechnique, et alors ?
Ils sont déjà accusés de ne pas bien faire leur métier avec le niveau des élèves qui baisse, la violence qui monte, etc. Les voilà maintenant soupçonnés de profiter de leurs positions pour envoyer leurs enfants dans les grandes écoles, abandonnant à leur (triste) sort les élèves lambdas. Une sorte de délit d'initiés pour accaparer les meilleures places ...
Lire la suite de l’article


Crucifix dans les lycées, la croix et la bannière
Polémique sur la présence de signes religieux lors des épreuves du bac dans les établissements privés
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 31/05/10


Absentéisme scolaire : 1300 collèges vont impliquer davantage les parents
Le dispositif expérimenté dans l'académie de Créteil et soutenu par Martin Hirsch sera étendu à la rentrée 2010.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 31/05/10



Un document de l'éducation nationale incite les académies à réduire le nombre de professeurs
Pour tenir l'objectif du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux pour la période 2011-2013, le ministère de l'éducation nationale sollicite les académies. Lors d'une réunion avec les recteurs, début mai, un document a été discuté qui propose une méthode et une dizaine de "leviers" possibles.
Lire la suite de l’article


L'enseignement français à l'étranger doit être préservé par l'Etat, par Yves Aubin de La Messuzière et Jean-Christophe Deberre
Présent dans 131 pays, le réseau d'enseignement français à l'étranger accueille 250 000 élèves dans 461 établissements scolaires homologués par le ministère de l'éducation nationale. Piloté par le ministère des affaires étrangères, il assure une double mission de continuité du service public d'éducation au profit de nos ressortissants expatriés et de rayonnement de la langue et la culture françaises, puisque plus de la moitié des élèves sont étrangers.
Lire la suite de l’article


Le pilotage des universités autonomes : au service des universitaires, par Laurent Batsch
La gouvernance de l'université doit concilier deux logiques : celle de la science et celle du pilotage. La tension entre ces deux logiques est riche de progrès, elle est aussi porteuse de risques.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 31/05/10 (un jour de retard)



Revoilà les rythmes scolaires
Tandis que la réforme du lycée se profile à la rentrée, le gouvernement lance l’habituel écran de fumée sur les rythmes scolaires. Une centaine de collèges et lycées vont tester à la rentrée prochaine une nouvelle organisation scolaire, faisant la part belle au sport l’après-midi, comme c’est déjà le cas en Allemagne.
Lire la suite de l’article


Luc Chatel garde le rythme des suppressions de postes
Un document interne demande aux recteurs de « quantifier » leurs marges de manœuvre pour la rentrée 2011.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 31/05/10



Absentéisme scolaire : 1 300 collèges vont coacher les parents
Environ 1 300 collèges seront désignés à la mi-juin pour introduire dès l'automne des actions visant à associer davantage les parents aux initiatives de l'institution scolaire.
Lire la suite de l’article


Noam Chomsky rencontre les jeunes de Clichy
Hier, l’intellectuel américain Noam Chomsky s’est rendu discrètement…à Clichy-sous- Bois, où il a passé un peu plus de deux heures à dialoguer avec des jeunes de la ville.
Lire la suite de l’article


37 plaintes contre le fichage des élèves
Des parents d’élèves du département font pression pour exiger le retrait du fichier Base élèves, qui recense des informations personnelles sur les enfants dès la maternelle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 31/05/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 31/05/10



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 31/05/10



Primaire: le ministère envisage d'augmenter le nombre d'élèves par classe
Une douzaine de pistes sont étudiées pour respecter l'objectif de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite...
Lire la suite de l’article


Vingt-deux collégiens en voyage scolaire hospitalisés
Ils souffrent de douleurs abdominales...
Lire la suite de l’article


Absentéisme scolaire: Les parents associés à un nouveau dispositif
Une expérimentation jugée concluante a été menée depuis plusieurs mois sur 5.000 collégiens d'Ile-de-France. Elle va être étendue...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 31/05/10



Une semaine « sans écran » pour deux écoles parisiennes
Inspirées d'une expérience menée en 2008 à Strasbourg, deux écoles du XIXe arrondissement à Paris organisent pour la seconde année une « Semaine sans écran » : le défi est lancé aux enfants de regarder le moins possible d'écrans (télé, ordinateurs, consoles de jeu…) pendant huit jours complets (du 27 mai au 3 juin 2010).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 31/05/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 31/05/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 31/05/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 31/05/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 31/05/10


Suppression de postes : Les projets du ministère
Le Café pédagogique publie les documents remis aux inspecteurs d'académie pour supprimer des postes dans les trois prochaines années. Suppression des Rased, réduction de la scolarisation à deux ans, regroupements scolaires, augmentation du nombre d'élèves par classe au primaire; augmentation de la taille des classes au collège, fermeture des petits établissements, "rationalisation" de l'offre éducative en lycée et de l'offre de formation en L.P., réduction des IDD, voilà pour le secondaire. Découvrez le détail de la stratégie ministérielle.
Lire la suite de l’article


Chatel : La fin de l'état de grâce ?
La publication des documents ministériels sur les suppressions de postes sonne peut-être la fin d'un état de grâce.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 31/05/10


Des cobayes pour les politiques publiques
Expérimenter, tester les politiques «avec la même rigueur qu'un médicament», selon l'expression de Martin Hirsch, est à la mode. Pas si simple sur le terrain comme le montre cette expérimentation qui vise les décrocheurs à Marseille.
Lire la suite de l’article


Comment supprimer 16.000 postes de professeurs par an
Dans des documents internes révélés, lundi 31 mai, le ministère de l'éducation lance les recteurs et inspecteurs d'académie dans une véritable chasse à l'emploi. Passage de 24 élèves à 29 par classe, baisse de la scolarisation des deux ans, suppression des Rased: tout est envisagé afin de respecter le non remplacement d'un départ sur deux à la retraite.
Lire la suite de l’article
----------------------------------------------
ÉducPros du 31/05/10


Des profs privés de mutation ?
Chaque année, vers la mi-juin, les enseignants qui ont demandé à changer d’établissement au sein de leur académie, savent si leur vœu est exaucé. Sauf que cette année, les profs ont bien postulé mais… les postes ont été préemptés pour les nouveaux enseignants. C’est-à-dire pour ceux qui auront réussi les concours de l’enseignement en 2010 et, du fait de la réforme, ne passeront pas une année de formation à l’IUFM.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 31/05/10



Education: une douzaine de pistes mises à l'étude pour supprimer des postes
Le ministère de l'Education nationale a diffusé aux recteurs une douzaine de pistes pour supprimer des postes de 2011 à 2013, dans le cadre de la politique de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, selon des documents internes dont l'AFP a eu copies.
Lire la suite de l’article


Absentéisme scolaire: extension à la rentrée du dispositif associant les parents
Le dispositif d'implication des parents dans la lutte contre l'absentéisme scolaire, dont l'expérimentation a été jugée encourageante, va être étendu à la rentrée 2010, selon le ministère de l'Education nationale confirmant une information publiée samedi par Le Figaro.
Lire la suite de l’article


Collectivités : des milliers de lauréats à un concours restent non affectés
Plusieurs milliers d'agents des collectivités territoriales ayant réussi un concours de promotion interne n'ont pas été nommés et risquent de perdre le bénéfice de cette promotion pour des raisons administratives, a-t-on appris de source syndicale lundi.
Lire la suite de l’article


Elève surpris à l'école avec des couteaux: convocation le 24 juin devant le juge des enfants
L'élève de onze ans qui a apporté jeudi quatre couteaux à l'école primaire de Jouy-le-Châtel (Seine-et-Marne) est convoqué le 24 juin devant le juge des enfants à Melun en vue de sa mise en examen, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Bac: polémique sur la présence de signes religieux dans des centres d'examen
Une polémique divise l'enseignement catholique et la fédération syndicale Unsa-Education sur la présence de signes religieux dans des centres d'examen du baccalauréat situés dans des locaux d'établissements privés, a-t-on appris vendredi auprès des intéressés.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

vendredi, mai 28, 2010

Revue de presse du vendredi 28 mai 2010


Waka ou le parler d’jeuns – Programmes de Première -




Waka ou le parler d’jeuns
Connaissez vous Waka ? Ce site gouvernemental est hébergé sur la plate forme de SkyRock . Il est destiné aux jeunes et veut rassembler de nombreuses ressources utiles (orientation, jobs d’été, loisirs,…). Lancé, il y a quelques jours, il n’avait pas attiré notre attention mais un article de Libération nous conduit à en parler et à y voir de plus près.
Ce qui surprend et même ce qui choque, c’est le ton et le vocabulaire employé. Quelques exemples grappillés sur le site : «Ça veut dire canoë en maori. C’est ton canoë pour t’aider à naviguer dans la vie.» 
«Le racket, t’y penses en allant en cours ?» Avec trois réponses au choix : «Grave, ça fait flipper», «Vite fait, mais ça m’empêche pas de dormir» et «Trop pas» ou encore 
«Tu cherches un taf ?», «T’as un profil technique ?», «Ça craint parfois dans ton bahut ?»…
Les jeunes “lâchent leur comm’” sur Waka, mais pas dans le sens voulu… «Vous voulez essayer de comprendre les jeunes ? Arrêtez donc de les prendre pour des idiots, parlez-leur comme des adultes et dans un français correct» peut-on lire parmi les “comm” (pardon, les commentaires !)
Pourquoi utiliser ce faux langage de d’jeuns ? Fabriqué par des communicants proches de l’UMP, ce site fait penser à ces adultes qui continuent à enfiler des jeans et des tee-shirts siglés malgré un début de bedaine et de calvitie et croient faire illusion sur leur pseudo-jeunesse en émaillant leur discours de quelques expressions supposées “branchées”…

Programmes de Première
Nous évoquions hier la parution du programme de SES de Première (on pourra en lire une analyse plus détaillée sur mon blog) . Le président de l’APSES réagit sur le site du Café Pédagogique . Il dénonce “l’encyclopédisme” de ce programme “qui singe l’université et oublie la dimension culturelle de formation du citoyen au profit de la seule préparation aux études universitaires.
Dans Le Monde, Benoît Floc’h élargit la réflexion aux autres programmes. Ceux-ci sont en effet déjà mis en consultation depuis plusieurs semaines (le délai pour les SES a été décalé au mois de juin, on se demande bien pourquoi…). Le journaliste recense les critiques et les inquiétudes des différentes disciplines. "Il est prévu une grande uniformité entre les programmes de maths des 1res L-ES et de la 1re S afin de faire fonctionner les passerelles entre les filières, et nous le dénonçons", déplore Eric Barbazo, président de l'Association des professeurs de mathématiques de l'enseignement public. "Je crains que les littéraires ne choisissent plus du tout l'option de mathématiques, facultative en terminale", dit-il. Pour l’Histoire-Géographie, le secrétaire général de l'Association des professeurs d'histoire et de géographie de l'enseignement public, Hubert Tison, craint que le programme ne soit "plus compressé qu'aujourd'hui, moins contextualisé et moins replacé sur une trame chronologique".
En dehors des délais très courts dans lesquels ont été élaborés ces projets de programme, il se pose un problème plus général, me semble t-il. On nous dit en effet qu’il faut considérer qu’il y a une continuité entre la Première et la Terminale. Mais les programmes de Terminale ne seront, eux connus que bien plus tard alors qu’il est prévu que les nouveaux programmes seront adoptés le 1er juillet et appliqués à la rentrée 2011 en 1re. Beaucoup de précipitation…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 28/05/10 (certains articles payants)


L’Etat et les jeunes, un Waka grave
Le gouvernement lance un site hébergé par Skyrock pour tenter de parler aux 15-25 ans.
Lire la suite de l’article


«T’as été victime de racket ? Lâche ton témoignage !»
Parmi les messages des internautes exprimant souvent leur consternation face à l’ambiance à tu et à toi, de Waka («Vous voulez essayer de comprendre les jeunes ? Arrêtez donc de les prendre pour des idiots, parlez-leur comme des adultes et dans un français correct»),
Lire la suite de l’article


«Cette génération fait peur»
Pour Anne Muxel, chercheuse, les politiques ont du mal à s’adresser aux jeunes
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/05/10


4 couteaux pour "agresser la maîtresse"
Le parquet de Melun a ouvert une enquête sur un un élève de 11 ans, entendu aujourd'hui par des gendarmes, qui avait apporté la veille quatre couteaux à l'école primaire de Jouy-le-Châtel (Seine-et-Marne), ont annoncé le procureur de la République de Melun et l'académie. Ce garçon de CM2, qui "n'était pas en cours le matin", est entré dans la cour en début d'après-midi jeudi et a "montré quatre couteaux à des camarades leur disant que c'était pour agresser sa maîtresse", a expliqué Hervé Brun, conseiller à l'inspection d'académie, confirmant une information du site internet du Parisien.

Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 28/05/10



Les nouveaux programmes donnent un contenu à la réforme du lycée et inquiètent les enseignants
Conséquence mécanique de la réforme du lycée, les programmes vont changer. Annoncée en novembre 2009, la réorganisation des enseignements implique de revoir le contenu de plusieurs disciplines.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 28/05/10 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 28/05/10



A 11 ans, il apporte des couteaux pour effrayer sa maîtresse
Un élève de l'école primaire Jehan de Brie, à Jouy-le-Châtel (Seine-et-Marne), était entendu vendredi en fin de matinée par les gendarmes. Accompagné de son père, il devait s'expliquer sur les raisons qui l'ont conduit à venir jeudi à l'école avec sur lui plusieurs couteaux. Selon plusieurs témoins, le garçon, âgé de 11 ans, a indiqué avoir voulu agresser sa maîtresse.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/05/10



Waka : le gouvernement souhaite sonder la jeunesse
Le portail d’information se destine aux 15-24 ans et propose aux jeunes de partager leurs témoignages sur de nombreux sujets et de mettre en commun leurs expériences
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 28/05/10



Des fichiers « injurieux » dans une filiale d'Acadomia
La CNIL a rendu public hier un avertissement adressé à AIS 2, une filiale de la société de soutien scolaire, pour la présence de « commentaires excessifs, voire injurieux » dans ses fichiers qu'elle n'avait pas déclarés.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 28/05/10



Président d'Acadomia: «Certaines données sont nécessaires pour la sécurité de nos étudiants et de nos élèves»
Le président et fondateur d'Acadomia, Maxime Aiach, réagit à la polémique autour des données personnelles listées par son entreprise...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Rue89 du 28/05/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 28/05/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/05/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/05/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 28/05/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 28/05/10


Sylvain David : "Avec le nouveau programme c'est le retour de l'encyclopédisme"
Après la bataille de la seconde, la guerre de la première est déclarée. Le 25 mai Sylvain David, président de l'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), démissionnait du groupe d'experts qui rédigeait le programme de SES de première et dénonçait le "sabordage" des SES. Alors que le nouveau programme est publié il explique la position de l'Apses et présente son programme d'action.
Lire la suite de l’article


Mobilisation montante
Éditorial de François Jarraud

"Journée réussie" pour François Chérèque, la journée d'actions du 27 mai a été marquée par "une faible mobilisation… validant la méthode du gouvernement" pour Luc Chatel. Au-delà de ce classique face à face, que présage-t-elle pour l'Ecole ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 28/05/10


Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 28/05/10


La stratégie de Christian Forestier pour restructurer le CNAM
Changement de statut, adoption d’un nouveau règlement intérieur et bientôt restructuration autour de deux écoles. Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) vit une profonde mutation, conduite par Christian Forestier, à la tête de l’établissement depuis septembre 2008.
Lire la suite de l’article


Les agrégés ont le blues, un post de Claude Lelièvre
Claude Lelièvre tire les enseignements de l’étude « Y-a-t-il un malaise enseignant » sur la situation des professeurs agrégés, plus précisément sur leur place dans les collèges.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/05/10



Bac: polémique sur la présence de signes religieux dans des centres d'examen
Une polémique divise l'enseignement catholique et la fédération syndicale Unsa-Education sur la présence de signes religieux dans des centres d'examen du baccalauréat situés dans des locaux d'établissements privés, a-t-on appris vendredi auprès des intéressés.
Lire la suite de l’article


Scolarisation des autistes: des avancées, mais des progrès restent à faire (colloque)
Des avancées ont eu lieu ces dernières années en France dans la scolarisation des enfants autistes mais des progrès restent à faire dans ce domaine, ont souligné vendredi chercheurs et spécialistes lors d'un colloque consacré à la question.
Lire la suite de l’article


La conférence sur les rythmes scolaires installée par Chatel le 7 juin
La conférence nationale sur les rythmes scolaires sera installée le 7 juin par le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, a-t-on appris auprès du ministère vendredi.
Lire la suite de l’article


Sarkozy pour la reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur protestant
Le président Nicolas Sarkozy a préconisé la reconnaissance des diplômes délivrés par l'enseignement supérieur protestant, jeudi lors d'un discours à l'Institut protestant de théologie à Paris.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

jeudi, mai 27, 2010

Revue de presse du jeudi 27 mai 2010


Les masses de fiches d’Acadomia – SES ou “Economie-Sociologie” ? – Ecoles hors contrat - Retraites -



Les masses de fiches d’Acadomia
C'est Le Parisien qui le révélait ce matin, avant que la Cnil ne publie le détail de la décision sur son site Internet. L'entreprise numéro 1 du soutien scolaire en France, Acadomia, (et plus précisément une de ses filiales) a été donc sérieusement épinglée par la Commission nationale informatique et libertés. Celle-ci a adressé un avertissement à la société pour de nombreux «manquements à la loi informatique et libertés».
En dehors du fait que cette société conserve des fichiers illégalement, ce qui, en soi est scandaleux, la CNIL signale qu'elle a relevé 212 occurrences du terme “conne”, 10 occurrences du terme “salope” et 15 occurrences du terme “crétin” dans les fichiers de la société..
Pour Alex Türk, directeur de la CNIL, interrogé par Libération et par 20 minutes ce sont des “insultes absolument inacceptables ” et qui justifient amplement l’avertissement public donné au numéro 1 du soutien scolaire.
Ces fiches et ces remarques concernent aussi bien les parents et les élèves que les enseignants ou étudiants qui postulent pour y travailler . On apprend aussi que la justice a été "informée des manquements susceptibles de constituer des infractions pénales". On imagine déjà les procédures à venir, émanant des particuliers, des collaborateurs ou même du ministère public. Après avoir été leader du soutien privé, Acadomia risque d’être privée de soutien…

SES ou “Économie-Sociologie” en Première ?
La refonte des programmes de sciences économiques et sociales au lycée continue de faire des remous . L'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a annoncé hier la démission de son président, Sylvain David, effective le 24 mai, de la commission d'élaboration du programme de sciences économiques et sociales (SES) de classe première, « en raison de désaccords profonds avec les orientations des travaux du groupe». L'Apses dénonce notamment «l'arbitraire de la composition du groupe et la précipitation des travaux» et indique dans son communiqué qu'elle ne «peut cautionner qu'un nouveau programme saborde une discipline qui a fait la preuve de son succès depuis plus de quarante ans».
Ce programme de première proposé par le groupe d’experts (moins le représentant de l’APSES) vient d’être mis en ligne sur le site Éduscol. On y indique aussi que la consultation sur ce programme aura lieu entre le jeudi 27 mai et le mercredi 16 juin 2010.
D’abord un constat. Quand il faut quatre pages pour expliquer le "mode d'emploi" du nouveau programme, c'est qu'il y a un problème et qu'il va à l'encontre des pratiques et des discours majoritaires.... On a déjà évoqué ici le débat épistémologique propre aux SES mais largement parasité par les jeux d’influence universitaires et le poids des lobbys patronaux. Il est particulièrement flagrant ici que l’on passe d’un enseignement de sciences économiques ET sociales à un enseignement d’“Économie-Sociologie”. Qui plus est marqué par l’encyclopédisme, l’empilement des notions et des concepts et une sorte d’universitarisation de cette discipline scolaire. Ce qui est navrant, c’est de constater à quel point l’évolution de cet enseignement pâtit des procès en idéologie et en scientificité pour aller ainsi à rebours de l’évolution pédagogique de bien d’autres disciplines.

écoles hors contrat et hors contrôle
De nouvelles écoles sont créées un peu partout en France, à l’écart de l’éducation nationale et souvent très peu contrôlées par l’État
La Croix nous alerte sur le développement de ces écoles ”hors contrat”. Ces écoles privées qui refusent le statut des établissements (la plupart catholiques) sous contrat d’association avec l’État, sont souvent “traditionnalistes” dans tous les sens du terme. Au niveau religieux mais aussi au niveau pédagogique.
Pour voir le jour, ces écoles s’appuient sur la notion de liberté d’éducation : en France, l’instruction est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, mais les parents peuvent scolariser leur enfant dans l’établissement de leur choix, voire se charger eux-mêmes de transmettre les connaissances. «En matière de création d’écoles privées, la tradition française est extrêmement libérale», estime Bernard Toulemonde, inspecteur général honoraire. La Croix rappelle qu’ il suffit de procéder à une déclaration d’ouverture auprès du préfet, des autorités académiques et du procureur de la République, qui, le cas échéant, ont un mois pour s’opposer à la création de l’établissement. Les dérives sont donc nombreuses. On se souvient qu’il y a quelques semaines, l’émission de France 2 “Les infiltrés filmée en caméra cachée dans un établissement catholique hors contrat de Bordeaux, Saint-Projet, montrait notamment des enfants entonnant un chant à connotation nazie et un professeur d’histoire plus qu’indulgent avec le maréchal Pétain. Depuis, deux inspecteurs ont été envoyés par le recteur et ont fait un rapport. Mais l’existence de ces dérives montre les défaillances du contrôle.
Signalons tout de même que parmi la mosaïque des écoles hors contrat, il y a aussi d’autres écoles qui, elles, se construisent autour d’une pédagogie spécifique (Steiner, Montessori, etc.), parfois pour mieux prendre en compte les enfants surdoués ou ceux qui présentent des phobies scolaires. Il peut s’agir aussi de transmettre une langue et une culture, avec un enseignement bilingue. Toutes les écoles hors-contrat ne sont pas hors contrôle.

Retraites
Une manifestation parisienne humide (voire pluvieuse au début) mais malgré tout conséquente pour exprimer le refus de la réforme des retraites proposé sans concertation par le gouvernement. Les enseignants étaient environ 30% à faire grève jeudi dans les collèges et lycées dans le cadre de la journée d'action pour les retraites, a affirmé le Snes-FSU dans un communiqué. Le ministère de l’Éducation Nationale a fait état, quant à lui, de 12,29% de professeurs faisant grève dans l'enseignement secondaire. Pour le premier degré, Luc Chatel annonce 16,33% de grévistes en s’appuyant sur les déclarations préalables. Même si la mobilisation est réelle, elle est cependant moindre que celle du 23 mars dernier.
A l’occasion de cette journée d’action pour la retraite, Les Échos consacrent un article aux fins de carrière des enseignants. Ceux-ci selon, le journal économique, sont pris en tenaille entre l'allongement de la durée d'activité pour la retraite et la réforme de la « mastérisation », qui prolonge les études. « Avec la formation prolongée, les enseignants vont commencer à travailler jusqu'à 26-27 ans, ce qui veut dire une retraite à 67-68 ans dans les conditions actuelles et plus si la durée de cotisation est prolongée », souligne Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU. Or c'est «un métier épuisant nerveusement mais aussi physiquement, par exemple en maternelle ou pour les professeurs de sport», insiste Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, qui dit craindre qu'un nombre croissant d'enseignants fassent le choix de partir dès qu'ils atteindront l'âge légal, même si cela abaisse le niveau de leur pension. Des pensions qui dépensent aussi de salaires qui risquent de ne pas progresser. «Le mammouth va finir par ressembler à une vache famélique», ironise Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT. Et au SE-Unsa, on craint «un gel voire une baisse des salaires».Des profs qui commencent de plus en plus tard, moins bien formés, de plus en plus fatigués et mal payés… Ca fait beaucoup de raisons pour manifester…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/05/10 (certains articles payants)


Des profs ne veulent plus corriger gratis
Ils n’ont toujours pas été payés pour la correction des oraux de 2009, ni remboursés pour leurs frais de déplacement. Mais ils ont été reconvoqués sans problème pour les épreuves de 2010, et ont dû acheter leur billet de train, réserver leur hôtel, etc. Excédés, des enseignants de BTS (brevet de technicien supérieur) «Arts appliqués» ont décidé de faire la grève des corrections pour obtenir leur dû.
Lire la suite de l’article


Acadomia: «Des insultes absolument inacceptables»
Entretien avec Alex Türk, sénateur du Nord et directeur de la Commission nationale de l'informatique et des Libertés (Cnil), après l'avertissement donné à Acadomia, le numéro 1 du soutien scolaire en France.
Lire la suite de l’article


«Vraiment trop conne», «saloperie de gamin»: les mauvaises notes d'Acadomia
L'entreprise numéro 1 du soutien scolaire en France, Acadomia, a été sérieusement épinglée par la Commission nationale informatique et libertés (lire aussi l'interview du président de la Cnil). Celle-ci a adressé un avertissement à la société pour de nombreux «manquements à la loi informatique et libertés», et notamment la présence de commentaires insultants inscrits sur les fiches des élèves, de leurs parents et des professeurs.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/05/10



Scandale autour des fichiers d'Acadomia
Le numéro un du soutien scolaire est pointé du doigt pour des renseignements sur ses enseignants et ses élèves jugés «excessifs», voire «injurieux» . Acadomia se défend.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 27/05/10



La CNIL épingle Acadomia
La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) a annoncé jeudi 27 mai avoir adressé un avertissement à l'encontre d'Acadomia, leader du soutien scolaire, pour des commentaires injurieux dans ses fichiers. Cette société, spécialisée dans la mise en relation d'enseignants avec des parents d'élèves, a fait l'objet d'un contrôle en novembre 2009, précise la CNIL dans un communiqué.
Lire la suite de l’article
-------------------------------------------
L’Humanité du 27/05/10 (un jour de retard)



Revoilà les rythmes scolaires
Tandis que la réforme du lycée se profile à la rentrée, le gouvernement lance l’habituel écran de fumée sur les rythmes scolaires. Une centaine de collèges et lycées vont tester à la rentrée prochaine une nouvelle organisation scolaire, faisant la part belle au sport l’après-midi, comme c’est déjà le cas en Allemagne.
Lire la suite de l’article


Pour Chatel va y avoir du sport à l’école
Dès septembre, cent établissements testeront une organisation scolaire qui fait la part belle au sport l’après-midi. Mais sans nouveaux moyens. Les syndicats sont dubitatifs.
Lire la suite de l’article


Le « cancer » de l’absentéisme
Pour la quatrième fois en deux mois, le chef de l’État a fait 
son beurre de l’absentéisme scolaire. En visite dans un collège 
de Beauvais (Oise), Nicolas Sarkozy a appelé à éradiquer ce « cancer » et confirmé son intention de suspendre les allocations familiales pour cause d’absentéisme. Il a précisé, néanmoins, que celles-ci seraient versées « rétroactivement » en cas de retour de l’enfant à l’école, comme le prévoit déjà la proposition de loi du député UMP Éric Ciotti qui sera examinée par les députés le 16 juin. Le président a rappelé également qu’une dizaine d’établissements de réinsertion scolaire (dont trois en Seine-Saint-Denis) seront créés à la rentrée pour accueillir les « perturbateurs ».
Lire la suite de l’article


Un Printemps pour une autre éducation
Le conseil général du Val-de-Marne organise jusqu’à samedi une série de débats sur l’avenir de l’éducation. Ambition  : démontrer que la réussite de tous les élèves est possible.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 27/05/10



Acadomia mis en cause pour avoir fiché ses clients
Selon un rapport confidentiel de la Cnil, Acadomia, leader du soutien scolaire, fiche systématiquement son personnel et ses clients. Une atteinte à la vie privée jugée illégale.
Lire la suite de l’article


Elève « en dépression » et mère « raciste »
Si les commentaires d’Acadomia sur les postulants enseignants ou les enseignants sélectionnés frôlent parfois la calomnie, ceux visant les élèves ou leurs parents sont également parfois très surprenants. Extraits.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/05/10



Les écoles hors contrat se développent sans contrainte
De nouvelles écoles sont créées un peu partout en France, à l’écart de l’éducation nationale, souvent très peu contrôlées par l’État
Lire la suite de l’article


«Le risque des écoles hors contrat : que les élèves vivent dans un univers clos»
Éric de Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique, dit ne pas craindre la concurrence des écoles catholiques hors contrat
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/05/10



Un mammouth trop massif
Éditorial de Favilla

Si l'on dressait un palmarès des institutions qui, en France, ont suscité le plus de rapports, l'Education nationale emporterait à coup sûr le premier prix. Le dernier diagnostic en date, celui de la Cour des comptes, reprend les constats sévères dressés par nombre de ses prédécesseurs, mais en tire des conclusions qui méritent attention. Que reproche-t-on à notre système éducatif ?
Lire la suite de l’article


Programme d'économie en première : l'Apses jette l'éponge
La refonte des programmes de sciences économiques et sociales au lycée continue de faire des remous. L'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a annoncé hier la démission de son président, Sylvain David, effective le 24 mai, de la commission d'élaboration du programme de sciences économiques et sociales (SES) de classe première, « en raison de désaccords profonds avec les orientations des travaux du groupe ». L'Apses dénonce notamment « l'arbitraire de la composition du groupe et la précipitation des travaux » et indique dans son communiqué qu'elle ne « peut cautionner qu'un nouveau programme saborde une discipline qui a fait la preuve de son succès depuis plus de quarante ans ». Le projet de programme initial de SES pour la classe de seconde avait, lui aussi, été critiqué par l'Apses, à la fois pour son contenu et pour la réduction des heures d'enseignement.
Lire la suite de l’article


Collèges et lycées: 30% de grévistes, selon le Snes-FSU, 12,29% selon le ministère
Les enseignants étaient environ 30% à faire grève jeudi dans les collèges et lycées dans le cadre de la journée d'action pour les retraites, a affirmé le Snes-FSU dans un communiqué, après avoir annoncé 40% dans un premier temps.
Lire la suite de l’article


Les enseignants s'inquiètent pour leur fin de carrière
Les enseignants se disent pris en tenaille entre l'allongement de la durée d'activité pour la retraite et la réforme de la « mastérisation », qui prolonge les études. Mais la mobilisation s'annonce moins forte qu'en mars.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 27/05/10



Alex Türk à propos d'Acadomia: «Certaines informations personnelles ne reposent sur rien et ressemblent à des ragots»
Le sénateur et président de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a répondu aux questions de 20minutes.fr...
Lire la suite de l’article


Acadomia épinglée par la Cnil
La société de soutien scolaire possède des fichiers pas très nets sur ses professeurs et élèves…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/05/10



Petite enfance : c'est l'Etat qui est démissionnaire, pas les parents
Par sebastien-chinsky, Educateur PJJ,

La secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, vient de proposer un projet de décret modifiant les règles de fonctionnement des crèches. Il s'agit de « permettre » à ces établissements d'accueillir plus de jeunes (jusqu'à 120%) avec un personnel qui, potentiellement, pourra être moins formé. Mais après tout, a-t-on besoin d'un bac +5 pour changer des couches ?
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 27/05/10



Acadomia ficherait illégalement ses professeurs
Acadomia, le leader du soutien scolaire, se serait fait épinglé par la Commission nationale informatique et libertés. Selon un rapport confidentiel de la Cnil, une de ses filiales AIS 2, ficherait systématiquement son personnel et ses clients, d'après une information du Parisien. Une atteinte à la vie privée jugée illégale.
Lire la suite de l’article


Jugés pour avoir torturé un autre adolescent
Le tribunal pour enfants de Brest rendra son jugement aujourd'hui à l'encontre de quatre jeunes gens accusés d'actes de torture sur un de leurs camarades, mort en 2003, en Zambie.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/05/10



Manif: Pas mieux qu'en mars
La journée de mobilisation peine à convaincre. Selon les premières estimations, le nombre de manifestants venus protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement ne devrait pas dépasser les chiffres relevés lors de la journée d'action du 23 mars dernier.
Lire la suite de l’article


L'envers du système Acadomia
Acadomia, qui affirme être le "n°1 du soutien scolaire en France", est au cœur d'un scandale. Révélé jeudi par Le Parisien, un rapport de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) indique que la société fiche systématiquement son personnel et ses clients. Au-delà de l'atteinte à la vie privée, les commentaires enregistrés sont parfois injurieux, souvent infondés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/05/10


Scandale autour des fichiers d'Acadomia
Le leader du soutien scolaire s'est constitué sans autorisation des fichiers sur ses enseignants et ses clients, comportant des données très personnelles et des injures.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/05/10


Un professeur de collège agressé par une élève
Les enseignants du collège Jacques Duclos de Vaulx-en-Velin dans le Rhône, ont décidé jeudi 27 mai d'exercer leur droit de retrait. La raison: l'agression d'un de leur collègue la veille qu'il attribue à un manque d'autorité de la part de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Acadomia épinglé pour fichage par la Cnil
L'institut de cours à domicile ficherait ses professeurs et ses élèves sur des critères très privés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/05/10


Les profs en tête des manifestations ?
La journée d'action du 27 mai est marquée par de nombreuses manifestations. Quel part y tiennent les enseignants ?
Lire la suite de l’article


Manuels scolaires : Problème en perspective
A la rentrée les élèves de seconde auront-ils des manuels ? La question n'est pas qu'éditoriale. Elle n'est pas que technique. Elle est aussi institutionnelle, politique et sociale…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/05/10


La France championne de l'inégalité scolaire?
Par claude lelièvre

C’est du moins ce qui est mis en évidence dans le récent rapport de la Cour des comptes. Du coup, cela est révélé au grand public par une partie de la grande presse, même si on pouvait le savoir depuis l’enquête PISA menée en l’an 2000.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 27/05/10


Soutien scolaire : une filiale d'Acadomia sanctionnée par la CNIL
La commission nationale informatique et libertés (CNIL) a adressé un avertissement public le 22 avril à la société AIS 2, une filiale du leader du soutien scolaire Acadomia.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/05/10



Avertissement de la Cnil à une filiale d'Acadomia pour "commentaires excessifs"
La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a adressé un avertissement public à l'encontre d'une filiale de la société de cours particuliers à domicile Acadomia pour des "commentaires excessifs dans ses fichiers", a-t-elle annoncé sur son site internet jeudi.
Lire la suite de l’article


Remplacement des enseignants: des parents du 93 "occupent" 3 inspections d'éducation
Plusieurs dizaines de parents d'élèves de la Seine-Saint-Denis se sont rendus jeudi dans trois inspections d'éducation pour protester la mauvaise gestion des remplacements d'enseignants absents.
Lire la suite de l’article


Fonction publique d'Etat: 11,6% de grévistes à la mi-journée (ministère)
Quelque 11,6% des agents de la Fonction publique d'Etat étaient en grève jeudi à la mi-journée dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle, ainsi que 7,5% des agents de la Fonction publique territoriale et 8,24% des agents hospitaliers, a annoncé le ministère de la Fonction publique.
Lire la suite de l’article


Un enseignant frappé par une collégienne à Vaulx-en-Velin, droit de retrait
Une élève d'un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) a frappé au visage son professeur de physique et, selon les enseignants qui ont exercé jeudi leur droit de retrait, cette agression fait suite à un manque d'autorité de la part de la direction de l'établissement.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, mai 26, 2010

Revue de presse du mercredi 26 mai 2010


Rythmes scolaires : doutes et questions - Manifestations – États généreux – Toi, tu vas avoir des problèmes, toi… -



Rythmes scolaires : doutes et questions
Yvan Touitou, chronobiologiste interviewé par le JDD.fr : "Quels sont les experts qui ont dit ou pas de faire du sport? Qui a décidé ce saucissonnage de la journée? Ont-ils pris en compte le rythme d'attention de l'enfant? Pourquoi s'inspirer de l'Allemagne? Nous n'avons aucune réponse à ces questions. On parle du rythme scolaire depuis 25 ans, et là, brusquement, la machine s'emballe !". Les réactions aux annonces de Luc Chatel sont nombreuses et beaucoup sont de l’ordre de la stupéfaction ou de la circonspection.
Comme nous l’évoquions hier, on peut s’étonner en effet de cette annonce alors que des états généraux sont programmés normalement en juin. N’est-ce pas un moyen de les torpiller ? Cette expérimentation n’est elle pas une forme d’esquive pour éviter un réel débat sur les rythmes scolaires potentiellement bien plus conflictuel ? Cela dit, cette proposition suscite déjà de vives critiques et certains y voient surtout une manœuvre pour amorcer de nouvelles réductions budgétaires. Mettre du “sport” (et plus de l’EPS) l’après-midi peut permettre ensuite de basculer ce moment du champ de l’école à celui des associations sportives. On peut d’ailleurs tenir le même raisonnement pour les arts qui pourraient être alors assurés aussi par des prestataires extérieurs. Ce serait ainsi l’occasion de transfèrer une partie des dépenses de l'État vers les collectivités territoriales...
Certes, il ne s’agit pas ici d’adhérer à une quelconque théorie du complot. Mais que ce raisonnement puisse être tenu montre bien que les réformes quelles qu’elles soient sont aujourd’hui lues sous le prisme de la contrainte budgétaire et de la rigueur.


Manifestations
Six syndicats - CGT, CFDT, CFTC, FSU, Unsa, Solidaires - appellent à une journée de grèves et de manifestations jeudi 27 mai pour demander le maintien de la retraite à 60. On ne sait pas quelle sera la mobilisation dans le secondaire mais dans le primaire, où il y l’obligation de dépôt d’un préavis de grève. Quatre professeurs des écoles sur dix seront en grève jeudi selon le syndicat Snuipp-FSU. Cette estimation est obtenue d'après les préavis de grève déposés dans 37 départements représentant 45% de la profession. L’implication des enseignants dans le mouvement est essentielle dans le bras de fer qui se joue en ce moment sur les retraites.

États généreux de l’enfance
C’est dans La Croix qu’on apprend qu’un collectif de 80 associations publiait aujourd’hui à l’occasion d’un rassemblement au jardin des Tuileries, un cahier de doléances pour une nouvelle politique de l’enfance. L’un de ses porte-parole, s’exprime dans le journal chrétien. Il déplore qu’aujourd’hui “ l’enfant apparaît d’abord comme une préoccupation, un problème plutôt qu’une chance, ce qui représente un changement anthropologique majeur. Loin d’une approche positive et globale, on «découpe» l’enfant en fonction des politiques : le délinquant, celui qui décroche à l’école, le petit enfant à garder… Cette approche suscite un véritable mécontentement.
Pour Michel Chauvière, sociologue, il s’agit de réagir aux états généraux de l’enfance lancés par Nadine Morano à la mi février. Ceux ci ont été ressentis comme une pure opération de communication alors que les vrais problèmes sont nombreux. Les “états généreux de l’enfance” portent dncun cahier de doléances avec 118 revendications , lisibles sur leur blog

Toi, tu vas avoir des problèmes…
La vidéo fait le buzz depuis hier. Dans la cour du collège Charles Fauqueux, peu avant 10H30. Nicolas Sarkozy qui visite cet établissement de Beauvais (Oise), serre quelques mains d'élèves regroupés dans la cour de récréation, quand soudain... Une bouteille d'eau minérale, vide, lancée depuis la foule de collégiens, atteint le chef de l'Etat à l'épaule gauche. Le président, heureusement, n’est pas blessé…
Le chef de l’établissement scolaire, veut retrouver le coupable. Il «sera sanctionné», a assuré le principal qui regrette un tel geste, qui «ne reflète pas du tout l'ambiance du collège Fauqueux».
Plusieurs enquêteurs sont actuellement sur le coup et examinent les images vidéo. Même à Beauvais, où se trouve une usine Spontex, on ne veut pas passer l’éponge…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 26/05/10 (certains articles payants)


Chatel teste le sport l’après-midi à l’école
Une centaine de collèges et de lycées, à raison d’une à trois classes par établissement, vont expérimenter une nouvelle organisation de la journée à partir de la rentrée. Les élèves auront cours le matin et sport l’après-midi, sur le modèle allemand.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 26/05/10


Ces professeurs étrangers recrutés par les facs
Les universités, dotées d'une autonomie accrue, sont désormais en concurrence avec les grandes écoles sur le «marché» des enseignants prestigieux.
Lire la suite de l’article


La loi Pécresse entre dans les mœurs
Deux ans après le vote de la loi, les universités se l'approprient peu à peu.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 26/05/10



Rien vu...


-------------------------------------------
L’Humanité du 26/05/10 (un jour de retard)



Le moral désagrégé
des professeurs agrégés
Stress, manque de considération… Selon une étude de la Société des agrégés, 73,6 % de ces enseignants de haut niveau seraient désabusés et tentés par une reconversion.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 26/05/10



Un collégien lance une bouteille d'eau sur Sarkozy
Dans la cour du collège Charles Fauqueux, peu avant 10H30. Nicolas Sarkozy en déplacement dans un collège de Beauvais (Oise), serre quelques mains d'élèves regroupés dans la cour de récréation, quand soudain... Une bouteille d'eau minérale, vide, lancée depuis la foule de collégiens, atteint le chef de l'Etat à l'épaule gauche.
Lire la suite de l’article


Pourquoi Sarkozy a choisi le collège Fauqueux
Pour évoquer les problèmes de violence et d’absentéisme à l’école,Nicolas Sarkozy est venu dans un établissement qui a réussi à ramener la paix dans les classes.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/05/10


Cours le matin, sport l’après-midi
Le ministre de l’éducation Luc Chatel a annoncé mardi 25 mai l’élargissement à une centaine d’établissements d’une expérience en cours dans un lycée de Meaux
Lire la suite de l’article


« Aujourd’hui, l’enfant apparaît plus comme un problème qu’une chance »
Un collectif de 80 associations publie aujourd’hui un cahier de doléances pour une nouvelle politique de l’enfance. L’un de ses porte-parole, l’universitaire Michel Chauvière, sociologue, directeur de recherche au CNRS déplore que le gouvernement ne raisonne qu’en termes de résultats et de sécurité
Lire la suite de l’article


Comment éveiller son enfant à la foi ?
Face à leurs jeunes enfants qui les interpellent sur leur foi, les parents ne savent pas toujours comment se comporter ni comment les accompagner dans leur cheminement spirituel
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 26/05/10



Les littéraires aussi peuvent réussir en entreprise
Les diplômés universitaires, et notamment les littéraires, possèdent des compétences qui peuvent parfaitement s'appliquer dans l'entreprise. Exemple avec l'Opération Phénix, qui permet à ces profils de décrocher un poste dans un grand groupe.
Lire la suite de l’article


Absentéisme scolaire : les allocations versées rétroactivement en cas de retour en classe
Une fois de plus, Nicolas Sarkozy a affiché sa détermination à combattre « le cancer de l'absentéisme scolaire », hier à Beauvais (Oise), où il était venu faire un point sur les violences scolaires avec des responsables départementaux. Le chef de l'Etat a confirmé à cette occasion que les allocations familiales suspendues pour cause d'absentéisme scolaire seraient versées « rétroactivement » aux familles en cas de retour de leur enfant à l'école. Cette disposition figure déjà dans la proposition de loi du député UMP Eric Ciotti, portant sur « la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire répété », et qui sera examinée par les députés le 16 juin.
Lire la suite de l’article


Chatel veut expérimenter le mi-temps sportif dans le secondaire
Déjà expérimenté à Meaux, le mi-temps sportif permet aux élèves de pratiquer activités sportives ou culturelles chaque jour entre 13h30 et 16h30, sans affecter le programme ou les vacances.
Lire la suite de l’article


Des enseignants de BTS, non-défrayés en 2009, entament une grève des examens
Des enseignants de BTS ont entamé une grève des examens et manifesté mardi à Paris, en marge d'une rencontre à laquelle participait le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, pour réclamer le remboursement de frais qui leurs sont dus depuis la session d'examens 2009.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 26/05/10



Le sport à l'école l'après-midi, comment ça peut marcher?
Beaucoup de questions restent en suspens, 20minutes.fr fait le point...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/05/10



Sport l'après-midi : « La classe qui a le plus progressé »
Des cours le matin, du sport (voile, VTT, judo…) l'après midi : le ministre de l'Education Luc Chatel souhaite tester ce dispositif dans une centaine de collèges et lycées volontaires à la rentrée. La formule est déjà expérimentée depuis novembre 2009 dans une classe de seconde du lycée Jean Vilar de Meaux. Son proviseur, Bernard Lociciro, dresse un bilan (flatteur).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/05/10



Et si l'après-midi, après les cours, on avait sport ?
Le ministre de l'Éducation nationale relance l'idée. Une centaine d'établissements volontaires, collèges et lycées, devraient la tester, à la rentrée.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/05/10



Rythme scolaire: "Où est la cohérence?"
Luc Chatel a annoncé l'expérimentation d'un nouveau rythme scolaire, avec des cours le matin et du sport l'après-midi. Pendant trois ans, une centaine de collèges et de lycées vont tester cette nouvelle formule. Le professeur Yvan Touitou, chronobiologiste et membre de l'Académie de médecine, fait part au JDD.fr de sa stupéfaction.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/05/10


Sport l'après-midi : "un effet d'annonce"
Bernadette Groison, secrétaire générale de la Fédération syndicale unitaire (FSU) et Claire Krepper secrétaire nationale SE-UNSA, reviennent sur l'annonce du ministre de l'Education de tester à la rentrée dans une centaine de collèges et lycées volontaires des journées mi-cours, mi-sport.
Lire la suite de l’article


Un principal de collège mis en examen pour "corruption de mineurs"
Le principal d'un collège de Fécamp (Seine-Maritime) soupçonné d'avoir échangé des propos de nature sexuelle avec au moins trois élèves a été mis en examen pour "corruption de mineurs" et a été suspendu de ses fonctions "à titre conservatoire", a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 26/05/10


Un enfant sur trois ne part pas en vacances
Le Secours populaire français lance sa campagne de vacances d'été solidaires. Vaste chantier.
Lire la suite de l’article


"Les collégiens ont trop d'heures de cours"
Luc Chatel veut revoir le rythme scolaire et augmenter la place du sport à l'école. Un dispositif jugé inapplicable par le syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale (SNEPDEN).
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 26/05/10


Luc Chatel expérimente l'école du matin dans 100 établissements
Alors que plusieurs rapports, et d'abord celui de l'Académie de médecine, dénoncent l'organisation du temps scolaire en France, Luc CHatel a annoncé ce matin un développement du sport en collège et lycée allant jusqu'à l'expérimentation, dans 100 établissements, du sport chaque après-midi.
Lire la suite de l’article


Expérimenter un nouveau temps scolaire ou une rupture avec l'EPS ?
Quel objectif poursuit réellement Luc Chatel dans ce discours où la légèreté des arguments répond à la modestie des décisions ? L'apologie du sport peut elle servir l'enterrement de l'EPS ? Un aménagement du temps est-il possible ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 26/05/10


Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 26/05/10


Université de Toulon : Laroussi Oueslati fera appel de sa révocation
«Une sanction injuste et disproportionnée ». C’est en ces termes que Laroussi Oueslati commente sa révocation assortie de l’interdiction définitive d’exercer par la section disciplinaire de Paris 4. L’ancien président de l’université de Toulon, annonce d’ailleurs qu’il fera prochainement appel de cette décision auprès du CNESER et qu’il utilisera «toutes les voies de recours» si nécessaire.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/05/10



Sport l'après-midi à l'école: enseignants, lycéens et parents critiques
L'annonce du test d'un nouveau rythme scolaire avec sports l'après-midi, dans une centaine de collèges et lycées à la rentrée, a été accueillie jeudi de façon plutôt critique par les syndicats d'enseignants SE-Unsa et Sgen-CFDT, la fédération de parents FCPE et les lycéens de l'UNL.
Lire la suite de l’article


L'Unef en tête de l'élection au Cnous, la droite universitaire perd son élu
L'Unef est arrivé en tête aux élections du conseil d'administration du Centre national des oeuvres universitaires et scolaires (Cnous), tandis que la Fage a gagné un élu, au détriment du Mét (ex-UNI, droite universitaire) qui a perdu l'unique élu qu'il avait.
Lire la suite de l’article


Sport l'après-midi à l'école: doutes au PS, qui souligne le manque de profs
Les socialistes ont fait part de leurs doutes mercredi sur la proposition du gouvernement de réserver l'après-midi au sport dans les collèges et lycées, soulignant notamment la forte diminution du nombre de professeurs d'EPS depuis quelques années.
Lire la suite de l’article


Il fait manger le mauvais bulletin de notes à son fils: prison avec sursis
Un père a été condamné à deux mois de prison avec sursis mardi par le tribunal correctionnel de Poitiers pour avoir fait manger à son fils collégien son bulletin de notes et l'avoir frappé ensuite, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Programmes de sciences économiques en première: l'Apses démissionne
L'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a annoncé mercredi avoir démissionné de la commission d'élaboration du programme de sciences économiques et sociales de première, en raison de "désaccords profonds" sur l'orientation des travaux.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.