mardi, mars 15, 2011

Revue de presse du mardi 15 mars 2011



petits pas – 30 ministères - Halde – My teacher is a computer -

réforme du lycée : petits pas
Même si cette actualité peut sembler dérisoire au regard de ce qui se passe dans le reste du Monde et en particulier au Japon, continuons malgré tout cette revue de presse de l’éducation.
Elle est marquée aujourd’hui Mardi 15 mars par la remise par l'inspection générale d’ un rapport d'évaluation sur l'application de la réforme du lycée, appliquée en classe de seconde depuis septembre 2010. Les inspecteurs ont vérifié dans trente-six établissements (dont celui où je travaille) si les innovations préconisées étaient réellement entrées en vigueur. Le Monde en publie un résumé tout comme le site ÉducPros.fr . Pour ce dernier c’est un rapport en “demi-teinte”, pour le Monde, “la réforme Chatel avance à petits pas ” et surtout, peut-on rajouter, de manière très inégale. Les IG détaillent dans ce rapport les différents éléments de la réforme du lycée. Pour les enseignements d’exploration, une des nouveautés de la réforme, le rapport constate que les vieux réflexes ont la vie dure. Les lycées ont conservé plus ou moins leur identité précédente (artistique, technologique, linguistique,…) même si certains ont proposé de nouveaux enseignements. Et les élèves restent influencés par leur représentation des poursuites d’études. Les IG ont du mal à comprendre les méthodes d’évaluation. « Dans un lycée, certains enseignants notent les enseignements d’exploration et cette note figure sur le bulletin ; d’autres ne notent pas, alors que les élèves sont dans la même classe », indique le rapport. Ce même rapport constate que l’accompagnement personnalisé touche le cœur du métier de professeur de lycée” et provoque "déstabilisation et inquiétude" même si le rapport salue “la remarquable créativité pédagogique” de certains. Cette mesure, disent les IG, "nécessite du temps" et de la formation. Aujourd’hui pas un lycée ne fonctionne comme son voisin. Le tutorat, quant à lui “est encore à construire dans la majorité des lycées” (traduisez par “ce dispositif est mort-né”…). Quant aux “véritables projets culturels, [ils] sont assez rares dans les lycées, même si les référents culture sont désignés”. Le rapport signale aussi que “les élèves ne sont pas toujours répartis en groupes d’activités langagières (dits de “compétences”), souvent reportés après janvier”.
L’autre sujet important de la réforme, est celui de l’autonomie des établissements. Les inspecteurs généraux notent que la répartition des 30 % d'heures laissées à la discrétion des établissements reste "un enjeu central" d'une discussion "souvent très animée" au sein des lycées et note le rôle important prof principal et du conseil pédagogique dans ces arbitrages. Selon les IG, malgré ces débats, toutefois, l’autonomie est un pari "en voie d'être gagné". Les inspecteurs généraux se réjouissent que les lycées s'adaptent aux élèves, par la multiplication des groupes plus que par l’unité des classes. Mais ils pensent aussi que l’on doit aller encore plus loin. Les inspecteurs soulignent deux conditions pour la poursuite de la réforme : des compétences accrues pour les chefs d’établissement, “notamment en ce qui concerne le pilotage pédagogique” et le choix de la seule réussite des élèves pour “guider les choix en matière d’organisation, face aux multiples contraintes”.

30 ministères
Les proviseurs et les principaux du SNPDEN (syndicat majoritaire des chefs d’établissement) avaient anticipé la remise de ce rapport et ont rendu publique leur propre enquête. Ils ont décidé de noter cette année sur 20 les académies, qu’ils appellent les “30 ministères de l’Éducation Nationale”, dans la préparation de la rentrée 2011. Les résultats, ne sont guère brillants : 7,9 pour le «respect des textes» réglementaires dans la répartition des postes d’enseignants par établissement, et un petit 10,9 pour le «dialogue». Mais c’est dans la mise en œuvre de la réforme du lycée que les académies touchent le fond : elles écopent d’un 4,6 sur 20. Alors que les textes prévoient de laisser aux établissements des «marges de manœuvre» - des heures de cours à répartir -, «la moitié des académies s’assoit dessus plus ou moins lourdement», estiment les proviseurs.
Les chefs d’établissements considèrent qu’on va vers une “féodalisation” de l’Éducation Nationale. C’est ce qui les amène à utiliser cette expression de “30 ministères de l’Éducation Nationale”. "Au fur et à mesure que l’échelon national s’estompe, on semble assister à la naissance de 30 ministères de l’Education : l’ampleur et la profondeur des disparités que révèle cette enquête conduisent à s’interroger sur ce que recouvre exactement aujourd’hui l’adjectif « nationale » qui suit le mot « Education »…", conclut le Snpden.

93 : Halde là !
On se souvient qu’il y a quelques années dans l’éducation nationale un mouvement de protestation était né en Seine Saint Denis. Les enseignants réclamaient des moyens spécifiques pour ce département qui cumule les handicaps et ils en avaient obtenu. Aujourd’hui ce sont des parents d’élèves qui se mobilisent. Un collectif de parents d’Épinay animé par des membres de la FCPE se mobilise contre le remplacement insuffisant des enseignants absents et porte l’affaire devant la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) . Le collectif sait que la Halde ne pourra pas se prononcer sur le fond. En effet, le territoire ne figure pas parmi les 18 critères de discrimination retenus par la loi. Mais les parents attendent autre chose : que la Halde fasse des «recommandations», comme la loi l’y autorise, et qu’elle demande une comparaison du remplacement en primaire en Ile-de-France.
Au cours de la conférence de presse à l’occasion de la remise du rapport sur la réforme du Lycée,Luc Chatel a été interrogé sur ce point. Le ministre a reconnu que dans ce département, le taux d'absence des enseignants, de "15% voire 17%", était "plus élevé que la moyenne nationale", mais qu'il était aussi "le mieux doté en matière de remplaçants", avec "un nombre de remplaçants supérieur à 10%, là où la moyenne nationale est inférieure à 8%". Et il a ajouté "Quand on nous parle de discrimination, quand je vois les moyens qui sont affectés [...], j'ai envie de répondre [que c'est de la] discrimination positive". Les enseignants et les parents du 93 apprécieront.
En soutien à l’action des parents, Claude Bartolone, député PS et président du conseil général, a répété que la Seine-Saint-Denis était "le département le plus pauvre et le plus jeune de France hexagonale", que les résultats au brevet y étaient de dix points inférieurs à la moyenne nationale. Il a rappelé que 60 postes allaient être supprimés dans les écoles et collèges du département à la rentrée 2011, en dépit d'une forte augmentation du nombre d'élèves. "On ne réclame pas l'aumône mais l'égalité", a-t-il conclu.

Des classes sans profs…
Seriez-vous prêt à suivre des cours sans professeur?
C’est la question que pose L’Express en évoquant une expérience menée en Floride. Des élèves étudient dans des classes où les enseignants ont été remplacés par des ordinateurs. Une mesure qui répond à la nécessité de réduire les effectifs par classse: le surplus d'élèves dans les collèges et lycées sont ainsi amenés à suivre des cours virtuels, selon le New York Times. Au programme de cet enseignement: un tronc commun sous forme de textes et d'éléments graphiques. Pour chapeauter ces classes virtuelles :un assistant chargé de contrôler le progrès des élèves et de réparer les incidents techniques. Ces "labos d'apprentissage électronique" ont été ouverts dans 54 établissements appartenant au Comté de Miami-Dade.
My teacher is a computer…


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 15/03/11(certains articles payants)


Des parents d’élèves dénoncent la «discrimination territoriale»
Révolté par le remplacement insuffisant des enseignants absents, un collectif d’Epinay (Seine-Saint-Denis) porte l’affaire devant la Halde.
Lire la suite de l’article


Académies : les sales notes des proviseurs
Les proviseurs et les principaux ont décidé de noter cette année sur 20 les académies, c’est-à-dire leurs supérieurs hiérarchiques, dans la préparation de la rentrée 2011
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 15/03/11


Comment les établissements gèrent la réforme du lycée
En soutien personnalisé, certains s'initient à la philo, d'autres révisent leurs maths.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 15/03/11



Lycée : la réforme Chatel avance à petits pas
Mardi 15 mars, l'inspection générale a remis au ministre de l'éducation nationale Luc Chatel un rapport d'évaluation sur l'application de la réforme du lycée, appliquée en classe de seconde depuis septembre 2010. Les inspecteurs ont vérifié dans trente-six établissements si les innovations préconisées étaient réellement entrées en vigueur.
Lire la suite de l’article


L'accompagnement personnalisé à tâtons (édition abonnés)
Chaque élève allait bénéficier de deux heures d'accompagnement personnalisé chaque semaine. Certains auraient du soutien, d'autres de l'approfondissement et tous un peu d'aide à l'orientation.
Lire la suite de l’article


Le lycée résiste à la réforme Chatel
"Hésitations","inquiétudes","réticences"... Les enseignants hostiles à la réforme Chatel du lycée, appliquée en classe de seconde depuis septembre 2010, trouveront un écho de leurs avis négatifs dans certains des termes utilisés par l'équipe d'inspecteurs généraux qui assurent la "mission de suivi" de son application.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 15/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 15/03/11



Site inaccessible


----------------------------------------------------
France Soir du 15/03/11



Violences scolaires : Des milliers d’élèves sont harcelés
L’Education nationale lance lundi une enquête inédite dans les collèges. Une opération vérité contre le harcèlement subi par des milliers d’élèves.
Lire la suite de l’article


“Je semais la terreur dans les classes”
Les élèves d’un collège parisien racontent leur expérience quotidienne du harcèlement : insultes, claques, jets d’œufs, intimidations…
Lire la suite de l’article


10 bonnes idées contre la violence scolaire
A l'occasion des Etats généraux de la sécurité à l'école, France-Soir a fait le tour des bonnes idées mises en place à l'étranger.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 15/03/11



Les 15-25 ans comptent sur eux-mêmes
Ils estiment que le monde va mal mais qu’ils vont pouvoir s’en sortir. Ils se méfient des institutions, mais ont confiance en eux et en leurs proches... C’est ce que révèle la dernière enquête réalisée par l’Observatoire de la confiance de La Poste
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 15/03/11



Réforme du lycée : un bilan mitigé
La réforme dans les classes de seconde, installée de façon très disparate selon les lycées, provoque de « l'inquiétude » ou des « résistances » des enseignants, selon un rapport remis à Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


S'estimant discriminés, des parents d'élèves du 93 saisissent la Halde
Après plusieurs semaines de mobilisation pour dénoncer des absences non remplacées d'enseignants, des parents d'élèves d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) saisissent la Halde, se jugeant victimes de "discrimination territoriale".
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 15/03/11



S'estimant discriminés, des parents d'élèves du 93 saisissent la Halde
Après plusieurs semaines de mobilisation pour dénoncer des absences non remplacées d'enseignants, des parents d'élèves d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) saisissent la Halde, se jugeant victimes de "discrimination territoriale
Lire la suite de l’article


Réforme des lycées: «Le bilan est contrasté selon les établissements»
Valérie Sipahimalani, professeur de SVT au lycée Jules Ferry, à Paris et secrétaire nationale du Snes-FSU en charge des lycées, fait le point...
Lire la suite de l’article


La réforme des lycées doit encore progresser
Un rapport a été remis ce mardi à Luc Chatel...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 15/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 15/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 15/03/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 15/03/11


S'estimant discriminés, des parents d'élèves du 93 saisissent la Halde
Après plusieurs semaines de mobilisation pour dénoncer des absences non remplacées d'enseignants, des parents d'élèves d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) saisissent la Halde, se jugeant victimes de "discrimination territoriale".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 15/03/11


Pour Chatel, le 93 bénéficie d'une "discrimination positive"
Des parents d'élèves du 93 vont saisir la Halde pour "discrimination territoriale". Mais pour le ministre de l'Education, la Seine-Saint-Denis est la mieux dotée en matière de professeurs remplaçants.
Lire la suite de l’article


Seriez-vous prêt à suivre des cours sans professeur?
La Floride a mis en place l'enseignement virtuel qui permet aux élèves d'apprendre leurs cours sur ordinateur et sans professeur. Une mesure judicieuse selon vous?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 15/03/11


Sans feu ni loi, pour le Snpden, l'éducation n'est plus nationale
"Chatel a-t-il tué l'éducation nationale ? Selon le principal syndicat de chefs d'établissement, le Snpden Unsa, faute de régulation centrale et de moyens, la loi féodale s'installe dans l'éducation nationale. Chaque académie s'affranchit des textes officiels et applique ses propres textes.
Lire la suite de l’article


Chatel s'attaque au harcèlement scolaire
Pour la première fois, l'Education nationale s'attaque au fond de la violence scolaire : le harcèlement entre élèves.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 15/03/11


Une préparation de rentrée «hors textes» par Claude Lelièvre
C’est ce qui apparaît à l’évidence dans une enquête qui a été menée en février par le principal syndicat de chefs d’établissement auprès de ses secrétaires académiques.

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 15/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 15/03/11


Réforme du lycée : le rapport en demi-teinte des inspections générales
Le rapport des inspections générales sur la réforme du lycée a été présenté le 15 mars 2011. Six mois seulement après la mise en œuvre de la nouvelle classe de seconde à la rentrée. Leur conclusion : bien, mais peut mieux faire…
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée : parents, professeurs et chefs d'établissement font leur bilan
Luc Chatel, le ministre de l’Éducation nationale, rend public, le 15 mars 2011, un rapport des inspections générales sur la réforme du lycée. Avant ce premier bilan, letudiant.fr a enquêté auprès de parents, de professeurs et de chefs d’établissement pour connaître comment la réforme est appliquée et ressentie six mois après la mise en place de la nouvelle seconde et six mois avant celle de la nouvelle première. Accompagnement personnalisé, enseignements d’exploration, tutorat, stages de remise à niveau ou stages passerelle : revue des points clés de la réforme à ajuster sur le terrain.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 15/03/11



Rapport-bilan de la réforme du lycée: réaction de la FCPE et de l'Uni-lycée
Voici les réactions de la FCPE et de l'Uni-Lycée au rapport remis ce mardi au ministre de l'Education Luc Chatel sur la réforme du lycée, dans des communiqués distincts:
Lire la suite de l’article


Education: le PS soutient la journée de mobilisation du 19 mars
Le PS a annoncé son soutien à la journée de mobilisation dans l'Education nationale prévue le 19 mars pour protester contre les suppressions de postes, selon un communiqué mardi.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.