mercredi, mars 09, 2011

Revue de presse du mercredi 9 mars 2011

Shangaï - L’engagement en héritage - Faut-il choisir entre un prof et un tracteur ? – de nouvelles classes prépas -

Shangaï et le poids de la Chine
Shangaï, ton univers impitoyable…
Libération propose un reportage dans un collège de cette villequi a obtenu les meilleurs résultats de la planète au classement de l’OCDE.
L’article décrit la succession des heures de cours, la fatigue, la récréation marquée par la gymnastique collective. «Parfois, nous leur faisons aussi monter et descendre les escaliers avec des sacs de sable attachés aux jambes, pour renforcer leurs muscles, explique un enseignant. Un autre ajoute «L’important, c’est de leur donner de bonnes habitudes de travail car s’ils sont habitués au travail, ils travailleront. C’est comme le pli d’un pantalon bien repassé : il reste toujours.»
Cette éducation très rude est associée à de très bonnes performances aux tests PISA 2009 où pour la première fois l’OCDE a mesuré les résultats des élèves de 15 ans de la mégalopole chinoise. la nouvelle a fait l’effet d’une décharge électrique en Occident. En France, le bon score de Shanghai a été très commenté. On a fait remarquer que la ville la plus riche du pays n’était pas représentative de la Chine, où les disparités sont énormes. Un fait que personne ne conteste. «Le Pisa n’a fait que mesurer les capacités des élèves de Shanghai à passer ce test. Mais au-delà, on ne peut rien en déduire, car comparer les meilleurs étudiants d’un pays aux étudiants ordinaires des autres pays n’a aucun sens», note Xiong Bingqi, vice-directeur du Centre de recherches sur l’éducation de l’université Jiaotong de Shanghai.
Mais en Chine, les experts de l’éducation ne se réjouissent pas car le prix à payer pour ces bons résultats est très élevé et les critiques abondent sur un système très peu créatif qui transforme les élèves en bêtes à concours sous la pression des parents en quête de réussite pour leur rejeton unique «Cela [ce résultat] suscite en moi un profond sentiment d’amertume, écrit Chen Weihua, un éditorialiste du China Daily.Le processus de formation de ces superbes bêtes à examen a un prix élevé. Il tue une bonne partie de l’enfance, et peut-être même toute l’enfance, de ces écoliers.». Pour Jiang Xueqin, le vice-directeur de la prestigieuse université de Pékin, le résultat du Pisa provient essentiellement du fait que «les écoles chinoises sont effectivement excellentes pour préparer leurs élèves aux examens standardisés. Mais cette méthode échoue à faciliter leur entrée à l’université et dans la vraie vie. Elle forme des personnalités à l’esprit étroit, alors que notre pays a besoin d’entrepreneurs et d’innovateurs». Xiong Bingqi, renchérit : «La mémorisation des cours peut permettre d’avoir des bonnes notes aux examens. Mais elle tue la création, car l’élève n’apprend que ce qu’on lui enseigne.».
Beaucoup d’éducateurs proposent donc de faire évoluer le système pour aller vers plus de liberté et de dispositifs destinés à mettre les élèves en situation d’expérimentation et d’invention. A l’heure où «l’atelier du monde» rêve de devenir le laboratoire de demain et de baser sa croissance sur l’innovation, une telle évolution paraît indispensable. Tout comme la nécessité de construire une société plus libre et démocratique.

L’engagement en héritage
C’est le titre du dossier “Parents-Enfants” de La Croix . Car on peut constater que les jeunes qui militent sont souvent des enfants de parents militants eux-mêmes. Car, comme le souligne le quotidien,si l’engagement peut être associatif, syndical ou politique, dans tous les cas, il rejaillit sur l’atmosphère familiale. Il alimente les conversations, régit l’emploi du temps, suscite réunions et autres manifestations. Une activité à laquelle les enfants se trouvent de fait associés.
« On remarque en effet que lorsqu’il existe une activité bénévole ou militante chez les parents, la probabilité est plus forte que les enfants aient ce type d’activité, ou tout au moins soient intéressés par l’action collective, analyse Valérie Becquet, maître de conférence en sociologie à l’Université de Cergy-Pontoise, qui a longuement étudié l’engagement des jeunes. Il y a une transmission de valeurs, l’engagement étant inscrit dans un certain nombre de principes éducatifs structurants de la famille. ». Mais le dossier montre aussi que cela peut aussi entrainer un phénomène de rejet. Sensibiliser sans imposer, la marge de manœuvre est étroite note la journaliste. Lorsque les parents parviennent à préserver ce fragile équilibre, les enfants peuvent s’approprier l’héritage familial, et l’enrichir de leur propre perception des choses. « Toute la difficulté est de transmettre des valeurs à ses enfants sans les kidnapper, constate Virginie, fille de militants et elle-même très engagée. J’ai eu la chance d’avoir des parents très ouverts, qui m’ont sensibilisée sans me forcer. J’ai eu suffisamment de marge pour me construire moi-même. J’ai pris certaines valeurs, j’en ai rejeté d’autres. Je leur suis très reconnaissante de m’avoir laissé cette possibilité. En tant que parent, j’aimerais réussir le même défi !

Faut-il choisir entre un prof et un tracteur ?
Signalons un reportage très intéressant sur le site du Café Pédagogique. Et pourtant, on peut se dire a priori qu’il y a plus vivant qu’une séance de commission au Sénat….
La "Mission d'information du Sénat sur l'organisation territoriale du système éducatif et sur l'évaluation des expérimentations locales en matière d'éducation", pilotée par les sénateurs Serge Lagauche (PS) et Jean-Claude Carle (UMP) auditionnait le 8 mars dernier, les principaux syndicats (d’enseignants, de personnels de direction, d'inspecteurs) ; sur les expérimentations, le rôle des chefs d’établissement et surtout sur l’autonomie des établissements.
Tout autant que les réponses (attendues) des syndicalistes, ce sont les questions qui sont intéressantes pour ce qu’elles révèlent, note le Café, de la progression de certaines idées sur la gestion du système éducatif “ au point qu'elles pourraient prochainement être posées dans votre établissement.”.
Par exemple sur l’autonomie des établissements Jean-Claude Carle propose qu'on leur confie la gestion d'un budget global intégrant le montant en euros de la Dotation globale horaire (DGH), autrement dit la masse salariale liée à l'établissement. Les réponses sont immédiates "Si on se sert d'une monnaie heure (celles de la DGH)", répond P Tournier (SNPDEN), "c'est qu'on se place du côté de ce que reçoit l'élève, pas de ce que coûte l'élève. Si on parle en euros éducation, alors je demande deux stagiaires à la place d'un agrégé !" "Il est utile que les citoyens connaissent ce que coûte l'éducation nationale. Mais votre message est d'une autre nature", répond C Chevalier. "Nous on considère que l'éducation n'est pas un bien de consommation mais un droit". Albert-Jean Mougin (Snalc) résume cet échange : dans l'établissement "faudra-t-il choisir entre un prof et un tracteur ?".
Et François Jarraud, rédacteur du Café pédagogique s’inquiète : “Si la Mission d'information du Sénat sur l'organisation territoriale du système éducatif et sur l'évaluation des expérimentations locales en matière d'éducation du Sénat trouve ces questions normales c'est que peut-être elle a déjà la réponse.

De nouvelles classes prépa
Des classes préparatoires aux grandes écoles vont être créées dans des universités dès la rentrée prochaine", avait annoncé Valérie Pécresse en 2009. Cette annonce va se réaliser à la rentrée prochaine. Parmi les 44 nouvelles classes préparatoires qui doivent ouvrir à la rentrée 2011, 28 seront créées en partenariat avec un établissement d’enseignement supérieur. A côté des CPGE classiques, ces classes prépas visent à mieux articuler secondaire et supérieur : assurés par des enseignants de lycée mais aussi d’universités, les cours peuvent avoir lieu alternativement dans les deux établissements. La validation des acquis est également facilitée : à l’issue de leurs deux ans de prépa, les étudiants qui souhaitent poursuivre à l’université remplissent un dossier afin d’entrer l’année suivante en L3.
D’autre part, Valérie Pécresse a annoncé la création de deux nouvelles classes préparatoires aux études supérieures (CPES), également en partenariat avec des universités : l’une associe le lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge et l’université d’Evry, l’autre le lycée L’Essouriau des Ulis et l’université Paris Sud 11.

Erratum : dans la chronique d’hier mardi 8/11, j’annonçais la consultation sur les programmes de Terminale. Celle ci aura lieu jusqu’au 22 avril 2011 et non 2012 comme cela a été écrit par erreur.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 09/03/11(certains articles payants)


Shanghai, premier de la classe
Les écoliers de la ville ont obtenu les meilleurs résultats de la planète au classement de l’OCDE. Reportage dans un collège où travail et autorité priment sur la créativité et la réflexion.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 09/03/11


Les IVG en hausse chez les femmes de moins de 25 ans
Des spécialistes suggèrent une politique de prévention auprès des plus jeunes.
Lire la suite de l’article


Former les jeunes aux métiers de l'Internet de demain
Marc Simoncini, et Jacques-Antoine Granjon, fondateurs de l'Ecole européenne des métiers de l'internet sont les invités du «Buzz Média Orange-Le Figaro».
Lire la suite de l’article


Réapprendre les bases de l'écriture aux collégiens
Un professeur de la banlieue parisienne travaille à une méthode pour enseigner les bases de l'écriture à ses élèves de 6e et de 3e.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 09/03/11



Martin Hirsch repart en croisade pour le service civique
Martin Hirsch repart à l'assaut. Pour le premier anniversaire du service civique, le président de l'Agence du service civique (ASC) demande une nouvelle fois que le gouvernement lui donne les moyens de tenir l'engagement pris par le président de la République sur la montée en charge du dispositif.
Lire la suite de l’article


Sur les dangers des punitions infligées aux garçons au collège
Dans les débats publics sur l'école, il est un chiffre sur lequel on ne s'attarde guère : au collège, 80 % des élèves sanctionnés sont des garçons. Pourquoi une telle omniprésence masculine ? Comment expliquer cette forte asymétrie entre les filles et les garçons ? C'est ce que s'est demandé Sylvie Ayral, qui a mené pendant plusieurs années une recherche approfondie sur les sanctions infligées au collège en les examinant à la lumière des débats sur le "genre".
Lire la suite de l’article


Un nouveau concurrent pour HEC ? : l’Ecole d’économie de Toulouse ouvre ses portes à la rentrée 2011
Pourquoi HEC est-elle considérée comme la meilleure business school française? Par ses réseaux? La qualité de ses élèves et de ses profs. Bien sûr. Mais aussi parce que ses chercheurs sont parmi les meilleurs. Mais qui sont les autres meilleurs chercheurs en sciences économiques en France? Ceux de l’université de Toulouse 1 et de sa Toulouse School of Economics (TSE). Et voilà qu’elle va ouvrir une école d’économie à la prochaine rentrée en s’appuyant sur ce pôle de recherche porté au pinacle par de nombreuses études. Comme celle – référente - de l’Université du Connecticut, qui la place troisième européenne derrière la London School of Economics et l’université d’Oxford (je détaille ce classement en annexe de cette note). Quant au site Econphd, il la place au 2ème rang européen (toujours derrière la London School of Economics et au 18ème mondial (avec seize universités américaines!). Meilleure en France en tout cas c’est clair. Cela rejoint d’ailleurs l’étude française du chercheur Jean-Michel Courtault sur les citations des économistes et des gestionnaires parue en 2010.
Lire la suite de l’article


Eloge du bricolage et du braconnage pour inviter les chercheurs à innover
Qui n'a pas vu notre inusable président du jury du prix "Le Monde" de la recherche universitaire en sciences humaines, Edgar Morin, présenter les travaux des lauréats de l'année n'a pas vu la curiosité intellectuelle en action. On dirait le chef d'un restaurant trois étoiles chargé de détecter les jeunes talents, se léchant les babines en décrivant leurs trouvailles, avec cette générosité gourmande de l'esprit pour détecter ce qu'il peut y avoir de nourricier.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 09/03/11



L'UNEF appelle à un débat national sur l'emploi des jeunes
L’emploi des jeunes est devenu un sujet de préoccupation national. Jeunes en insertion, étudiants, familles et salariés tout le monde s’interroge sur les capacités de notre société à offrir un avenir professionnel à sa jeunesse.
Lire la suite de l’article


Jaurès de retour à Normale sup !
Le débat sur Jaurès a fait salle comble, vendredi dernier, dans une École normale supérieure (ENS) dont le personnel est en grève depuis deux mois contre la précarité des statuts. Organisé par les Amis de l’Humanité du 5e arrondissement de Paris, il a été introduit par Charles Silvestre, secrétaire national de l’association et auteur de Jaurès, la passion du journaliste
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 09/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------------
France Soir du 09/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 09/03/11



L'engagement en héritage
Comme les autres valeurs, l’engagement militant des parents semble se transmettre à leurs enfants, même s’il prend parfois d’autres formes lorsque ceux-ci sont devenus adultes
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 09/03/11



Service public de l'orientation : le décret bientôt publié
Un an après l'adoption de la réforme de la formation, le service public de l'orientation est toujours dans les limbes. Le décret ad hoc n'est pas encore sorti. Mais cela ne saurait tarder, a promis hier la ministre de la Formation aux députés. Le texte définitif « vient de sortir du Conseil d'Etat », a précisé Nadine Morano. Concernant la mise en place d'un site Internet et d'une plate-forme téléphonique, elle a souligné la nécessité de mutualiser les services existants. Il est peu probable que cela rassure les personnels des Centres d'information et d'orientation de l'Education nationale déjà inquiets des restructurations des points d'accueil en cours. Le 18 mars, plusieurs de leurs syndicats appellent à une journée de mobilisation, dénonçant un démantèlement des CIO, qui interviennent au côté de l'Onisep, de Centre Inffo et du CIDJ sur l'aide à l'orientation.
Lire la suite de l’article


Education : les futurs programmes de terminale en consultation
Les projets de programme pour la future classe de terminale de la voie générale, qui doivent entrer en vigueur à la rentrée 2012 dans le cadre de la réforme du lycée, sont soumis à la consultation des enseignants sur le site du ministère de l'Education nationale jusqu'au 22 avril. Ils « seront ajustés en tenant compte des observations émises» puis « présentés au Conseil supérieur de l'éducation avant la fin de l'année scolaire», pour publication avant la rentrée 2011.
Lire la suite de l’article


Les filles réussissent mieux que les garçons à l'école
Les filles réussissent mieux scolairement que les garçons, selon le ministère de l'Education nationale, sont plus diplômées mais ne font pas les mêmes choix d'orientation. En 2009-2010, elles représentaient 49,7 % des 14,9 millions d'élèves. Elles sont scolarisées plus longtemps, sont plus souvent titulaires d'un bac général. 30 % de celles sorties du système éducatif de 2006 à 2008 sont diplômées du supérieur contre 23 % des garçons. Les filles vont davantage en séries économique et sociale et littéraire (ES, L) et les garçons, en séries scientifiques (S, STI).
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 09/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 09/03/11



Ils étudient l'arabe au lycée et rêvent de « travailler à Dubaï »
En France, les élèves apprennent l'arabe par cohérence identitaire et ambition professionnelle. Reportage dans un lycée marseillais.
Lire la suite de l’article


Mixité sociale : ça ne doit pas aller que dans un sens (celui des élites) Par Jean-Baptiste Mauvais
« Déconnexion des élites », la formule a fait florès. Si elle rend peu justice à l'engagement de certaines et de certains au service de la collectivité, l'expression a le mérite de ressaisir un constat simple mais paradoxal : de nombreuses personnes occupant le sommet de la hiérarchie sociale se construisent comme étrangères à un monde pour lequel elles seront pourtant appelées à définir des orientations et à prendre des décisions, quel que soit le domaine – économique, politique, social, culturel.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 09/03/11



Bizutages au Lycée naval de Brest : 11 exclus réintégrés
Onze des douze élèves définitivement exclus du Lycée naval de Brest reprendront les cours lundi prochain. En attendant un jugement sur le fond, le juge des référés du tribunal administratif de Paris a en effet suspendu lundi et mardi ces décisions de la Marine, estimant qu’elles pénalisaient trop ces élèves, à quelques mois des épreuves de baccalauréat.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 09/03/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 09/03/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 09/03/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 09/03/11


Sénat : Quand les élus du peuple discutent privatisation de l'éducation
Le proviseur doit-il embaucher un agrégé hors classe ou deux certifiés en début de carrière ? Si je ferme le latin et le portugais, pourrai-je refaire les toilettes de la cour ? Recevant, mardi 8 mars 2011, la quasi totalité des syndicats d'enseignants et de cadres du système éducatif en audition, la "Mission d'information du Sénat sur l'organisation territoriale du système éducatif et sur l'évaluation des expérimentations locales en matière d'éducation", pilotée par les sénateurs Serge Lagauche (PS) et Jean-Claude Carle (UMP) les a interrogés sur les expérimentations, le rôle des chefs d'établissement, l'autonomie des établissements. Des questions qui révèlent le progrès des idées de gestion libérale du système éducatif chez nos élus au point qu'elles pourraient prochainement être posées dans votre établissement.
Lire la suite de l’article


Mères voilées : Chatel veut aller plus loin
Selon le Snuipp, Luc Chatel prépare une nouvelle circulaire étendant aux parents l'interdiction du port de signes religieux. Le Snuipp dénonce l'instrumentalisation de l'Ecole.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 09/03/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 09/03/11


----------------------------------------------
ÉducPros du 09/03/11


Classes prépas : vers une diversité des modèles, entre secondaire et supérieur
Renforcer les relations entre classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) et universités : telle est la volonté du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui soutient la mise en place de conventions entre les établissements. Parallèlement, les cycles préparatoires intégrés continuent de se développer au sein même des universités.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse annonce des classes prépas à l'université pour la rentrée prochaine
"Des classes préparatoires aux grandes écoles vont être créées dans des universités dès la rentrée prochaine", a annoncé Valérie Pécresse, dimanche 18 janvier 2009, dans le JDD (Journal du Dimanche). Sans préciser les établissements concernés ou les modalités concrètes de mise en place de ces classes prépas "universitaires", qui seraient dans un premier temps expérimentales.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 09/03/11



L'université va ouvrir à Toulouse une grande école pour économistes
La Toulouse School of Economics (TSE), pôle universitaire de recherche économique internationalement reconnu, va ouvrir sa propre école qui aura pour vocation de former des économistes promis au plus haut niveau, contre des frais de scolarité défiant la concurrence.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.