lundi, mars 07, 2011

Revue de presse du lundi 7 mars 2011

l’effet de Serres – La science en héritage - Redoubler : cher et inefficace – petits coqs -

L’École et l’effet de Serres
Quel texte !
Dans Le Monde, il faut lire le texte de Michel Serres, intitulé “Eduquer au XXIe siècle”. Il s’agit en fait d’un discours prononcé lors d’une séance de l’Institut de France (rassemblant les 3 académies –française, des sciences, des sciences morales et politiques-) qui a eu lieu le 1er mars dernier. Le site du Monde, comme celui de l’Institut publie d’ailleurs les deux autres discours donnés à l’occasion de cette journée. On pourra donc lire aussi le texte de Pierre Léna de l’académie des sciences et celui de Xavier Darcos, de l’académie des sciences morales et politiques. . Ils ont aussi leur intérêt, mais qu’on nous permette de nous consacrer d’abord à celui de Michel Serres.
Avant de poser trois questions "que transmettre ? À qui le transmettre ? Comment le transmettre ?", Il commence par un constat des changements qui se sont opérés dans le corps et dans l'esprit. “Avant d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître”. Voici donc les faits de Serres ( !).
Le nouvel écolier habite la ville et n’a plus qu’un rapport lointain avec la terre et la nature. Son espérance de vie va vers quatre vingt ans, sa naissance a été programmée, la société dans laquelle il vit est multiculturelle. Tous ses éléments modifient le rapport au savoir et au monde. Tout comme l’importance prise par les médias. Michel Serres constate que “ pour le temps d'écoute et de vision, la séduction et l'importance, les médias se sont saisis depuis longtemps de la fonction d'enseignement. ”. Mais au delà de ce constat, il évoque aussi le changement dans l’esprit et le mode de raisonnement qui s’est opéré. “Ces enfants habitent donc le virtuel. Les sciences cognitives montrent que l'usage de la toile, lecture ou écriture au pouce des messages, consultation de Wikipedia ou de Facebook, n'excitent pas les mêmes neurones ni les mêmes zones corticales que l'usage du livre, de l'ardoise ou du cahier. Ils peuvent manipuler plusieurs informations à la fois. ” Cela rejaillit aussi sur le mode d’écriture et les modes d’expressions note aussi Michel Serres.
Un homme nouveau (ou du moins un écolier nouveau) est donc en train de naître et nous tentons de l’éduquer dans des cadres obsolètes “cadres datant, […] d'un âge et adaptés à une ère où les hommes et le monde étaient ce qu'ils ne sont plus. ”. Loin des replâtrages, il faut innover dit-il : “Face à ces mutations, sans doute convient-il d'inventer d'inimaginables nouveautés, hors les cadres désuets qui formatent encore nos conduites, nos médias, nos projets adaptés à la société du spectacle. Je vois nos institutions luire d'un éclat semblable à celui des constellations dont les astronomes nous apprirent qu'elles étaient mortes depuis longtemps déjà. ”.
Après ce beau texte, espérons que le débat sur l’École connaitra l’effet de Serres…

La science en héritage
Le texte de de Pierre Léna de l’académie des sciences est très intéressant lui aussi. Il constate d’abord l'échec de l'élitisme républicain et déplore le rôle sélectif joué par les sciences dans ce phénomène. "Les sciences, tout particulièrement, n’ont-elles pas souvent joué ce rôle d’ascenseur social ? Or cette science est aujourd'hui devenue le symbole d'une forte et rude sélection. Ceci doit changer".
Pour changer, l’académicien trace “trois voies d’avenir, prometteuses et enthousiasmantes” : une transformation de la pédagogie, le développement professionnel des professeurs au contact de la science vivante et de ses acteurs, une conception plus globale du savoir.
Il attaque la théorie des fondamentaux : "ne met-on pas à l'excès l'accent sur les apprentissages mécaniques du lire et écrire?" Tout en s’élevant contre l'effondrement de la formation continue des enseignants, il suggère une pédagogie nouvelle , “celle de l’investigation, mélange subtil d’inductif et de déductif, pratiqué avec bonheur par l'élève” sur le modèle de la main à la pâte avec un développement professionnel des professeurs "au contact des acteurs de la science". Il prône enfin une conception "plus globale" du savoir allant dans le sens d’un décloisonnement des disciplines. "C’est cela que veut notre socle commun", estime Pierre Léna, qui déplore cependant sa "bien trop lente pénétration" dans un collège "encombré de cloisons disciplinaires, difficiles à ébranler". Il termine ce discours fort par cette citation de Condorcet : “Le progrès des sciences assure le progrès de l'art d'enseigner, lequel en retour accélère le progrès des sciences

Redoubler : cher et inutile
Autre texte intéressant, l’interview de Denis Meuret dans Libération Ce chercheur en sciences de l’éducation est interviewé après l’initiative de l’inspecteur d’académie du Calvados qui a institué un système de bonus-malus pour les collèges qui font trop redoubler les élèves. . Pour le chercheur, Oui, il faut supprimer le redoublement ou du moins “en diminuer progressivement le taux”. Mais la méthode de l’IA du Calvados n’est pas la bonne car, dit-il, “lui, veut plutôt en profiter pour supprimer des postes. Par ailleurs, il sanctionne après coup. Or il aurait mieux valu annoncer à l’avance : si vous diminuez le redoublement dans votre établissement, vous récupérerez une partie des heures gagnées. Mais je ne vois rien de scandaleux à vouloir faire comprendre ainsi que le redoublement est une dépense lourde dont l’efficacité n’est pas avérée.
Mais là n’est pas l’essentiel de l’intérêt du texte, il se situe plutôt dans l’argumentation que Meuret utilise pour dénoncer la pratique très française du redoublement. Il en dénonce l’inefficacité à plusieurs niveaux “Le redoublement aggrave plutôt les choses. Des études ont été menées sur deux groupes d’élèves faibles de même niveau au CP. Le premier groupe a redoublé, le second non. Un an après, on a fait passer des tests aux élèves : ceux en fin de CE1 en savaient plus que ceux en fin de CP. L’idée qu’il vaut mieux faire redoubler car ces élèves faibles n’auraient pas pu suivre dans la classe supérieure est donc fausse. On a aussi fait passer des tests à ces deux groupes en fin de CE1 -les redoublants y arrivant donc un an plus tard. On a trouvé qu’ils étaient à peu près du même niveau. Les redoublants ont donc perdu un an pour rien”. Souvent pourtant, les enseignants considèrent que le redoublement est une menace qui permet de mobiliser les élèves. Meuret balaie aussi cette idée : “Les comparaisons internationales montrent qu’il ne tient pas. En réalité, on sait dès mars qu’un élève va redoubler. Du coup, il baisse les bras, ses enseignants aussi. Sans cette perspective, ses profs seraient davantage incités à travailler plus avec lui, afin notamment de ne pas envoyer trop d’élèves faibles à leurs collègues de la classe au-dessus. ” Il appelle à des changements dans la pédagogie et à une politique volontariste : “On connaît en effet des manières de traiter l’échec scolaire plus efficaces que le redoublement ou les classes pour «élèves en difficultés». Le soutien en fait partie, mais aussi les politiques qui incitent les écoles et les profs à se focaliser sur les plus faibles.
La question du redoublement est non seulement une question d’efficacité (Les redoublements coûtent cher - 1 milliard d’euros par an et sont inefficaces) mais aussi une question de justice sociale. Il faut rappeler que les enfants de milieux défavorisés – à niveau égal- redoublent d’avantage. Interdire le redoublement obligerait l’École et toute la société à se questionner sur un système qui produit de l’échec et fonctionne sur une logique élitiste et non au service de la réussite de tous.

Petits coqs
Dans Ouest-France, on pourra lire un article sur Ces garçons qui font de la provoc' au collège”.
En fait, cet article évoque la thèse de Sylvie Ayral "La fabrique des garçons, sanctions et genre au collège" (PUF) . Elle y démontre le rôle pervers des sanctions dans la construction de l’identité masculine au collège.« Ils recherchent la sanction pour mieux affirmer leur virilité. Les punir est contre-productif », affirme t-elle. À la puberté, remarque la chercheuse, le pilier de la construction de l'identité masculine est « une injonction à la virilité », quasi caricaturale. «Quel que soit leur milieu familial et culturel, des garçons disent rechercher la sanction» : pour se rendre populaires auprès de leurs pairs et pour séduire les filles qui avouent préférer « les rebelles» (mouais…) . Pour Sylvie Ayral, « la problématique du genre devrait être intégrée à la formation initiale et continue des enseignants et des éducateurs. Il serait bon que cette problématique soit placée au coeur de la gestion des conflits en classe. ». ‎La chercheuse préconise également de travailler, dès la maternelle, sur la construction de l'identité masculine. Et de prolonger cette approche, au collège, par des ateliers avec les élèves qui prendraient en compte des éléments de sociologie.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 07/03/11(certains articles payants)


Luc Chatel interdit les mères portant le foulard aux sorties scolaires
Pour accompagner des sorties scolaires, les mères portant un foulard devront désormais l’enlever. Ainsi en a décidé le ministre de l’Education , estimant que les parents accompagnateurs devenaient des «collaborateurs occasionnels» du service public et qu’à ce titre, ils devaient respecter les principes de neutralité et de laïcité. Luc Chatel a ainsi tranché une polémique ancienne à un mois du «débat sur la laïcité dont la question de l’islam est un élément constitutif» pour reprendre les termes du patron des députés UMP, Jean-François Copé.
Lire la suite de l’article


A Argenteuil, la contestation fait école
Parents et enseignants se sont mobilisés jeudi contre les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article


La course au grand emprunt est ouverte dans le supèrieur
Après l'autonomie, le Plan campus, le Plan licence, les "pôles" ou Pres, voici venu le temps du grand emprunt, avec ses Labex (laboratoires d'excellence), ses Idex (initiatives d'excellence), ses Equipex (équipements d'excellence), etc. Chacun affûte ses projets et veut croire en ses chances avec au bout du rêve, peut-être, des centaines de millions d'euros, et pourquoi pas même un milliard.
Lire la suite de l’article


«Redoubler aggrave plutôt les choses»
Après l’initiative d’un inspecteur du Calvados, Denis Meuret, universitaire spécialisé en sciences de l’éducation, prend position contre les redoublements, chers et inefficaces.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 07/03/11


Les IVG en hausse chez les femmes de moins de 25 ans
Des spécialistes suggèrent une politique de prévention auprès des plus jeunes.
Lire la suite de l’article


Chaque année, 4500 adolescentes deviennent mères
Environ 4500 adolescentes donnent naissance à un enfant chaque année en France. Ces grossesses menées à terme, désirées ou non, et dont le nombre est désormais stable, suscitent toujours un grand désarroi.
Lire la suite de l’article


Le service civique sera un point fort des CV
La secrétaire d'État à la Jeunesse Jeannette Bougrab incite les entreprises à tenir compte de l'engagement des candidats à un emploi.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 07/03/11



Eduquer au XXIe siècle par Michel Serres
Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente, aujourd'hui, à l'école, au collège, au lycée, à l'université ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 07/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 07/03/11



Inscriptions dans le supérieur : les étapes clés (admissions post bac)
Admissions post bac : comment s'inscrire en première année d'études supérieures après le Bac
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
France Soir du 07/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 07/03/11



Wikipédia, révolution dans le savoir
En dix ans, l’encyclopédie gratuite et collaborative s’est imposée, inventant de nouvelles formes d’élaboration et de diffusion des connaissances
Lire la suite de l’article


La justice des mineurs pourrait s’aligner sur celle des adultes
Le ministre de la justice présentera avant l’été un projet de loi réformant la justice des mineurs
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 07/03/11



Service civique : Martin Hirsch demande des crédits pour 10.000 contrats de plus
Un an après le vote de la loi, la demande est forte. Le président de l'Agence du service civique sollicite une rallonge budgétaire, sous peine de rejeter des candidatures.
Lire la suite de l’article


Réunion annulée à l'Ecole Normale Supérieure: la direction a gain de cause
Le Conseil d'Etat a rejeté la demande d'un collectif d'élèves de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) Paris intitulé "Palestine ENS", d'organiser des réunions publiques dans les locaux de l'école, tranchant ainsi en faveur de la direction, dans une décision rendue lundi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 07/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 07/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 07/03/11



Ces garçons qui font de la provoc' au collège
« Ils recherchent la sanction pour mieux affirmer leur virilité. Les punir est contre-productif », affirme Sylvie Ayral, de l'Observatoire international de la violence à l'école.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 07/03/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 07/03/11


Les tribulations d'une serial menteuse
Pendant trois ans, Salomé et sa jumelle Noa, atteintes de maladies incurables, ont fait pleurer sur le Net à travers leurs blogs. Jusqu'à ce que des blogueuses découvrent la supercherie... d'Odile. > A lire dans le Nouvel Observateur cette semaine.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 07/03/11


Tremblez, enfants de décembre, votre scolarité est compromise ! (blog)
Il y a quelques temps maintenant je suis tombé sur un article qui m’a d’abord amusé, avant de me laisser perplexe. « Les élèves de fin d’année ont une scolarité plus difficile », titre Maryline Baumard, qui attaque en disant qu’ « on paie sa vie entière le fait de n’avoir su attendre le 1er janvier pour voir le jour *»… (bigre !).
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 07/03/11


Plus qu'une journée pour préparer la Journée de la femme
A la veille du 8 mars il faut le souligner : bien loin de la parité, le monde éducatif est coupé par une fracture sexuée qui commence à la maison et finit à l'Ecole. S'il y a bien une Journée qui concerne l'Ecole, c'est bien celle des Femmes.
Lire la suite de l’article


2012 = 2002 ?
Dix ans après 2002, Le Parisien dévoile un sondage qui donne la candidate du Front national en tête des intentions de vote au 1er tour des présidentielles. Une perspective qui ne peut pas ne pas interpeller également l'Ecole, premier lieu d'apprentissage du vivre ensemble.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 07/03/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 07/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 07/03/11


La réforme de la taxe d’apprentissage peu favorable aux grandes écoles
Nicolas Sarkozy a annoncé une réforme de la taxe d’apprentissage, qui selon la CGE (Conférence des grandes écoles), va diminuer les ressources des grandes écoles. La part de la taxe directement affectée aux établissements de formation sera désormais plafonnée en valeur absolue. Explications.
Lire la suite de l’article


USA : faut-il autoriser les armes sur les campus universitaires ? Le billet de Stéphan Bourcieu
"Après l’Utah et le Colorado, le Texas envisage à son tour d’autoriser le port d’arme dans les universités. [...] En armant les étudiants et les professeurs, les pouvoirs publics espèrent éviter de nouvelles tragédies telles que celle de Virginia Tech en 2007, au cours de laquelle trente-deux personnes avaient été abattues par un étudiant en Lettres de 23 ans, Cho Seung-Hui. Selon certains témoins, le tueur aurait pu être stoppé si des personnes armées avaient été mesure de riposter", écrit Stéphan Bourcieu sur son blog.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 07/03/11



Sylvian Mary : «Notre action syndicale n'a pas plu à l'inspecteur d'académie»
L'inspecteur d'académie du Calvados a porté plainte contre le secrétaire départemental de la FSU pour avoir collé sur les murs de l'inspection 359 silhouettes de papiers symbolisant les suppressions de postes dans la région. Convoqué le 7 mars pro­chain au commissariat de police d'Hérouville St Clair, où il sera soutenu par l'intersyndicale, Sylvian Mary s'explique.
Lire la suite de l’article


Val-de-Marne: appel de maires contre "le dépeçage" de l'Education nationale
Huit maires de gauche du Val-de-Marne ont lancé lundi un appel contre le "dépeçage" de l'Education nationale et les suppressions de postes d'enseignants qui menacent, selon eux, l'"accès au savoir" dans les quartiers populaires.

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.