mardi, mars 22, 2011

Revue de presse du mardi 22 mars 2011

Robe - Suicide - Pakistan – Prix Nobel – Métier -


Robe
L’“affaire” circule depuis plusieurs jours sur Facebook, Twitter et autres réseaux. Mais elle n’a pas été reprise par la presse. Il faut dire que l’origine de l’information incitait à une certaine prudence. Et on aurait pu espérer que les médias fassent alors leur travail de vérification de l’information. Seul le blogueur Claude Lelièvre en parle dans sa chronique.
Des lycéennes du lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen (93) auraient été convoquées par la direction de l'établissement pour port de robe longue unie considérée alors comme un “signe ostentatoire”. On a demandé à ces lycéennes (qui portent le voile, semble t-il en dehors du lycée) de “porter des jeans et des T-Shirts comme tout le monde". C’est un « Collectif contre l’islamophobie en France » qui diffuse le premier l’information sur son site. Sur le site « ToutEduc » , le journaliste Pascal Bouchard précise qu’il a pu constater que la direction de l’établissement était injoignable. « L’affaire est en cours selon une source proche de la direction, qui refuse toutefois d’en confirmer la réalité, ou de donner le nombre d’élèves concernés » ajoute-t-il. Tout dépend, semble t-il de la nature de cette “robe” (une longue et large robe noire recouvrant l’ensemble du corps d’après l’AFP) qui peut apparaître aux yeux de certains comme un détournement de la loi sur la laïcité. On peut aussi se demander s’il n’y a pas une surenchère laïque en réponse à ce qui peut être vu comme une provocation.
On voit bien l’usage qui peut être fait de cette nouvelle dans la période actuelle marquée par un délire sécuritaire et xénophobe. Raison de plus pour être prudent et parvenir sereinement à reconstruire une laïcité ouverte et pacifiée…

Suicide
Un sujet grave dans Le Figaro. Après plusieurs cas qui ont beaucoup ému, le professeur Boris Cyrulnik a été chargé de produire un rapport sur les suicides des enfants. Il a formulé hier ses premières pistes de réflexion. Deuxième cause de décès chez les moins de 15 ans, le nombre des passages à l'acte serait largement sous-estimé selon le célèbre neuropsychiatre. «Les comportements à risque enfantins, tels que le jeu de se pencher par la fenêtre ou de se faire frôler par les voitures, cachent des tentations suicidaires. Les adultes préfèrent souvent y voir des accidents, parce que l'idée du suicide d'un enfant est insupportable», précise t-il.
Qu'est-ce qui pousse un enfant à se donner la mort? «Il existe des facteurs de vulnérabilité, comme les carences affectives très précoces ou une solitude au moment du passage à l'acte», souligne Boris Cyrulnik. Il suffit alors d'un petit détonateur - un mot dans un carnet scolaire, une dispute avec un proche - pour déclencher une réaction extrême, souvent très violente. A contrario, un petit geste, une parole peuvent détourner l'enfant de sa tentation. «Un enfant n'a pas une conception de la mort comparable à celle d'un adolescent ou d'un adulte, indique le psychiatre. Mourir, ça signifie simplement pour lui mettre fin à la situation qui rend malheureux.». Cyrulnik développe également dans cet article une réflexion sur la nécessité d’une construction sécurisante de l’enfant. L'école devrait notamment être «moins stressante», selon le psychiatre, qui attend beaucoup de la réforme des rythmes scolaires: «De nombreux enfants développent des troubles psychiques en raison de leurs résultats scolaires ou d'une pression trop forte de leurs parents.»
Le rapport final du psychiatre sera publié aux éditions Odile Jacob à la rentrée scolaire.

École au Pakistan
La Croix consacre un long article à l’École au Pakistan.Le tableau qui en est fait est assez catastrophique. « Des millions d’enfants ne vont pas à l’école. Sept millions d’enfants en âge d’être à l’école primaire n’y sont plus et trois millions n’y ont jamais mis les pieds. Si on met toutes les données bout à bout, ce sont 23 millions d’enfants qui sont privés d’éducation au Pakistan. » déclare une des responsables du système éducatif pakistanais. Et elle ajoute « On n’atteindra pas en 2015 les objectifs du Millénaire fixés par l’ONU pour l’éducation. Des pays plus pauvres que nous vont pourtant y arriver. Ce n’est donc pas seulement une question d’argent, mais aussi de choix. ».
L’article montre aussi que si le Pakistan consacre 1,8 % de son budget national à l’éducation, ce n’est pas une question de pauvreté mais aussi et surtout un choix budgétaire car l’essentiel des dépenses va à l’armée. Comme le conclut l’article, aujourd’hui, le pays paie ses choix politiques, mais personne ne semble prendre conscience de l’urgence de la situation.

Un prix Nobel de l’Éducation ?
La Qatar Fondation, qui organise le sommet international Wise Education, chaque année depuis 2009 à Doha, a décidé de créer son propre prix : le Wise Prize, que bien des observateurs baptisent déjà le Nobel de l’éducation.
Le prix Wise récompensera des individus ayant contribué de manière significative au domaine de l’éducation. Les nominés seront conviés entre le 1er février et le 30 avril 2011 et le prix sera remis lors du prochain sommet mondial pour l’innovation dans l’éducation – Wise qui se tiendra du 1er au 3 novembre 2011. Sélectionné par un jury international de haut niveau, le lauréat recevra la récompense de 500 000 dollars.

Pas envie…
Le métier de prof attire-t-il encore les jeunes ? La question a été posée, indirectement, à un panel de 500 étudiants (L3, M1, M2), nous apprend le site ÉducPros.fr .
Interrogés sur leur vision du métier, les étudiants déclarent avoir à 81 % une bonne opinion du métier. Ils estiment que la profession donne le sentiment de se sentir utile (93 %), de concilier vie familiale et vie professionnelle (90 %), et d’être intellectuellement enrichissante (86 %). Pour autant, ils pensent aussi que le métier est de plus en plus difficile (88 %) et de plus en plus usant (85 %). Ils attribuent les difficultés d’abord à l’indiscipline, au manque de moyens et au fait que beaucoup de parents renoncent au suivi de leurs enfants. Viennent ensuite le nombre croissant d’enfants en échec scolaire, le manque de reconnaissance du métier, les programmes scolaires trop chargés, l’hétérogénéité des classes,…
Les "avantages" (vacances, horaires,...) sont très peu évoqués. La sécurité de l’emploi et les salaires sont, eux, marginalisés…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 22/03/11(certains articles payants)


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 22/03/11


Boris Cyrulnik alerte sur le suicide des enfants
Deuxième cause de décès chez les moins de 15 ans, le nombre des passages à l'acte serait largement sous-estimé selon le célèbre neuropsychiatre.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 22/03/11



Le bac L a-t-il encore un avenir?
En 1994, 18,5% des élèves choisissaient d’aller en bac L. Quinze ans plus tard, ils ne sont plus que 11,4% à faire ce choix et 50000 inscrits (deux fois moins qu’en ES et trois fois moins qu’en S). On devrait presque dire «inscrites» tant le bac L est sexué avec ses 78,7% de filles. En fait, la série L n’a pas suivi la voie de l’expansion des autres séries du bac depuis 1985. Quand le nombre des bacheliers scientifiques a doublé, celui des littéraires n’a augmenté que de 10% et baisse maintenant régulièrement. En 2009, ce sont ainsi 1900 candidats de moins qui ont se sont présentés au bac L quand il y en avait 3000 de plus dans les deux autres séries générales (ES et S).
Lire la suite de l’article


Normale Sup’ : le gratin de la recherche mondiale “consterné” par Monique Canto-Sperber
Nous, soussignés universitaires américains, canadiens et britanniques ayant de nombreux et prolongés contacts avec la France, et qui avons longtemps admiré le rôle historique de l’Ecole normale supérieure dans la vie intellectuelle de ce pays, sommes consternés par les récents événements au sein de cette école”. Ainsi, commence une pétition signée par près de 160 chercheurs internationaux de premier plan de toutes les disciplines, issus des meilleures universités mondiales, comme Berkeley, Oxford ou Columbia. Elle a été évoquée, lundi 21 mars, par le site du Guardian.
Lire la suite de l’article


Quand McDo fait sa pub dans la revue du Snesup
On ne pouvait résister. Dans le dernier numéro de La Vie de la recherche scientifique (VRS, .pdf) la revue du SNCS et du Snesup, les deux syndicats sup/recherche de la FSU, trônent en page 5 deux publicités. En haut, un encart pour les presses universitaires de Bordeaux et sa collection “lumières”…
Lire la suite de l’article


Un prix Nobel et 500 000 dollars pour l’éducation
Il manquait un prix Nobel. Si l’on s’en tient à la définition de ce prix attribué à despersonnalités « ayant apporté le plus grand bénéfice l’humanité », l’éducation devrait depuis longtemps avoir le sien aux côtés de la physique, de la chimie, de la médecine, de la littérature ou de la paix.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 22/03/11



Pas résignés face aux suppressions de postes
Des milliers d’enseignants, de parents d’élèves et de lycéens ont à nouveau défilé samedi dans toute la France pour tenter de stopper la casse de l’éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Témoignages « L’enseignement se réduit d’année en année »
Témoignages
Lire la suite de l’article


école : la révolution du droit à la réussite
Face à un système éducatif éliminant toujours les mêmes, voici des pistes de réflexion pour surmonter le préjugé du handicap socioculturel et s’attaquer aux causes de l’échec scolaire.
Faites chauffer l’école. Principes pour une révolution scolaire, de Bernard Calabuig 
et José Tovar, Éditions Syllepse, 2011. 7 euros.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 22/03/11



Les collégiens exclus s’initient à la radio
La radio du Val-Fourré LFM prend en stage des élèves exclus du collège. Et ça marche. Dans ce cadre, les apprentis journalistes s’appliquent volontiers plus qu’à l’école.
Lire la suite de l’article


Les apprentis journalistes s’attaquent à Eric et Ramzy
Ils ont accroché à leur tableau de chasse des célébrités en vue : Dominique de Villepin, Didier Porte, Amel Bent… Ces préados de Mantes-la-Jolie épinglent cet après-midi deux noms supplémentaires à leur Bottin mondain : Eric et Ramzy. A l’occasion de leur visite cet après-midi au cinéma Méga CGR de Mantes-la-Jolie, les deux comédiens vont devoir répondre aux questions de cinq jeunes intégrés depuis près d’un an dans l’équipe des apprentis journalistes de la radio locale LFM implantée au Val-Fourré.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
France Soir du 22/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 22/03/11



Au Pakistan, l’école reste négligée par les autorités
Les écoles manquent des moyens les plus élémentaires pour que les enfants apprennent à lire et à écrire, et beaucoup d’entre eux ne sont pas scolarisés
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 22/03/11



L'Etat reconnaît les compétences des collaborateurs de McDonald's
Ce matin, sous les ors du ministère de la rue de Grenelle, Jean-Pierre Petit, patron de McDonald's en France et en Europe du Sud, doit signer avec le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, un accord-cadre portant sur la validation des acquis de l'expérience (VAE) de ses salariés. Le but ? Permettre aux équipiers, qui constituent près de 80 % des 63.000 salariés du groupe en France, de décrocher un CAP d'agent polyvalent de restauration.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 22/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 22/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 22/03/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 22/03/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 22/03/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 22/03/11


Y a-t-il trop de fonctionnaires en France?
La Fonction publique française est un "mammouth impossible à dégraisser", déplore Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation iFrap et auteur du livre "Les Fonctionnaires contre l'Etat". Faux, lui rétorque Jean-François Verdier, directeur général de l'Administration et de la Fonction publique. Leur débat en vidéo.
Lire la suite de l’article


Travailler chez Mc Do pour décrocher un diplôme
Les caissiers et les cuisiniers de chez McDonald's pourront désormais faire valider leurs acquis pour obtenir un diplôme.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 22/03/11


L'Ecole est-elle menacée de privatisation ?
L'Ecole publique est-elle en train de virer privée ? C'est une des questions que pose Le Café pédagogique mensuel de mars qui s'interroge aussi sur le combat interne à la droite à propos des jeunes des quartiers.
Lire la suite de l’article


Eduquer contre le racisme
"Plus que jamais utile pour rappeler les données scientifiques et contrer tous les partis pris", le Se-Unsa publie en long entretien avec Lilian Thuram sur son projet "Nous autres" qui vise les élèves de Cm1 et CM2.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 22/03/11


Une certaine obsession de la «robe» dans l'Ecole laïque
Selon le « Collectif contre l’islamophobie », plusieurs élèves du lycée Auguste Blanqui à Saint-Ouen auraient fait l’objet d’un rappel à l’ordre « parce qu’ elles portent une robe longue unie ».

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 22/03/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 22/03/11


Doubles diplômes, diplômes conjoints : la longue route des formations internationales
Nouveau graal dans la stratégie internationale des établissements, les diplômes doubles, multiples ou conjoints exigent des investissements importants pour les équipes des relations internationales. Si les bénéfices sont reconnus, le montage de ces projets nécessite souvent patience, souplesse et opiniâtreté. A quelques jours de la conférence Educpros "Comment attirer les meilleurs étudiants étrangers", le 1er avril 2011, enquête sur la longue route des diplômes internationaux.
Lire la suite de l’article


Prof : un métier intéressant mais… trop difficile ?
Le métier de prof attire-t-il encore les jeunes ? La question a été posée, indirectement, à un panel de 500 étudiants, inscrits dans des universités, des écoles d’ingénieurs, de commerce (publiques ou privées), de niveau licence au niveau master.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 22/03/11



Laïcité: des lycéennes en longues robes se disent menacées d'exclusion
Des lycéennes musul­manes por­tant de longues robes dans leur établissement, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), disent avoir été menacées d'exclusion, la direction du lycée estimant qu'il s'agissait de signes ostentatoires religieux, ont affirmé mardi deux d'entre elles.
Lire la suite de l’article


Pour la FCPE (parents d'élèves), le problème du remplacement est loin d'être réglé
Les parents d'élèves de la FCPE estiment que le remplacement des professeurs absents dans les collèges et lycées reste "très mauvais" et risque de "devenir catastrophique" à la rentrée dans les écoles, a averti son président Jean-Jacques Hazan lors d'une conférence de presse mardi.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.