jeudi, janvier 25, 2007

Wat's new ?
ou "work in progress"

Pendant longtemps, mon blog ne m'a servi que de "site miroir" pour mes revues de presse qui étaient publiées à divers autres endroits comme le site des Cahiers Pédagogiques et celui de France 5 éducation .
Mais la nouvelle version de Blogger m'a amené à faire quelques aménagements et, de fil en aiguille, à construire un blog qui a un peu plus d'allure et qui semble (presque) tout neuf !
Du coup, cela me donne envie de plus y écrire et de ne plus me contenter des revues de presse pour développer un peu plus mes réflexions sur l'éducation (comme l'indique d'ailleurs le titre du blog).
Je ne sais pas si je tiendrai cet engagement car la confection de la revue de presse est déjà, en soi, une tâche importante à laquelle je m'astreins depuis trois ans et demi.

Comment se fait la revue de presse ?
Je passe à peu près une heure et demi par jour minimum pour la réaliser. Évidemment, je lis surtout la presse sur le web et j'ai en favoris tous les sites que je consulte. Au fur et à mesure de ma consultation, je copie dans une page modèle Word avec déjà les codes HTML tout prêts, les articles qui me semblent intéressants. Il y a donc une phase de lecture rapide des articles et de "copier-coller" assez mécanique et routinière. Au cours de cette consultation, je vais repérer les articles qui me semblent les plus intéressants et, parallèlement à cette récolte, les idées pour le chapô me viennent. C'est évidemment la partie qui m'amuse le plus et que je prends le plus de plaisir à faire. Même si, certains jours, il faut vraiment se creuser la tête pour trouver une idée...!
Ensuite, une fois la revue de presse terminée, je la publie sur le blog et sur le site des Cahiers . Ce n'est pas encore fini, puisque je l'envoie aussi par mail (en fait, il s'agit juste du chapô avec le lien vers les pages web) à une trentaine de personnes et à deux listes de diffusion dont, bien sûr, celle des adhérents du CRAP

Évolution
En effet, cette revue de presse était au départ une revue de presse diffusée par mail et destinée uniquement aux adhérents du CRAP, mouvement dont je suis adhérent depuis 1995. C'est en mai 2003, lors du mouvement social où les profs étaient très présents, que j'ai commencé cette recension des articles qui évoquaient cette profession (que j'exerce depuis 1981...).
Au départ, il y avait juste le titre des articles de 3 ou 4 journaux et le lien vers le site du journal. Très sobre. Comme je l'ai déjà indiqué ici-même , c'est en septembre 2004 que j'ai ouvert ce blog et que j'ai donné plus d'ampleur à cette revue de presse. Début 2005, lors de la refonte du site des Cahiers Pédagogiques , elle a été intégrée à la page d'accueil car nous avions décidé de développer une logique “bi-média” pour notre mouvement. La revue mensuelle propose des articles de réflexion et le site une réaction plus immédiate à l'actualité.
De quelques journaux nationaux, on est passé aujourd'hui à douze sites d'iinformation avec à la fois des quotidiens papier, des sites d'information en continu et les dépêches d'agence. De quelques lignes, le préambule est devenu un texte de plus en plus gros. Depuis le début de l'année scolaire 2006-2007, sur les conseils d'un collègue de mon lycée, ce texte est, comme le "format" blog l'exige, truffé de liens vers tout ce qui peut avoir un rapport avec le sujet que je traite (journaux, sites, documents téléchargeables, images...). Merci Mathias ! (quoique, quelquefois, je ne le remercie pas car c'est quand même du boulot en plus...)

Où et quand ?
Partout !
Je peux commencer la revue de presse très tôt le matin et quelquefois, la finir très tard le soir. Lorsque je suis au lycée, à la pause de midi, avec ma clé USB, je vais travailler sur les ordinateurs de la salle des profs pour m'avancer. Quand la connexion Internet marche...
Il m'est arrivé aussi de “squatter” des ordinateurs chez mes parents ou des amis. Comme cette revue intègre le Monde, je suis de toutes façons obligé d'attendre la publication des articles de l'édition datée du lendemain qui se fait (de plus en plus tard) dans l'après-midi. C'est donc devenu un exercice qui peut sembler routinier mais qui est toujours différent. Comme le métier d'enseignant, finalement...

Stop ou encore ?
Encore.
Mais il est vrai que ce blog-revue de presse est quand même une contrainte lourde dans un emploi du temps très chargé. Une à deux heures par jour, ce n'est pas rien et ça se paie au niveau du sommeil. Mais en même temps, je me dis que cet exercice est enrichissant (intellectuellement, bien sûr), et qu'il rend service à ceux qui lisent cette chronique. En moyenne 250 personnes sur les sites et 500 si on additionne les deux listes de diffusion lisent cette chronique. Ca m'encourage à continuer. Ce qui m'encourage aussi, ce sont les petits messages ou commentaires que je peux recevoir. Oui, je l'avoue, comme beaucoup de gens, je "marche au compliment" ! Les jours, où je suis obligé de me forcer un peu, c'est à ces messages que je pense pour me motiver.
Cela me permet aussi de m'exprimer. J'essaie cependant de m'en tenir à l'exercice très particulier de la revue de presse. Ce n'est pas la même chose qu'un éditorial ou une tribune. Il faut d'abord rendre compte de ce qu'on a lu, signaler ce qui mérite de l'être, avant éventuellement de distiller (à petites doses) son avis personnel. Il faut aussi trouver une chute, des transitions comme dans tout exercice d'écriture de ce genre. Alors évidemment, il y a des jours meilleurs que d'autres, certains où il y a de l'inspiration et d'autres où on rame (et c'est pas gai...).
Certains me disent que je devrais conserver mes chroniques, qu'il y a quelque chose à faire avec... Je crois, au contraire, que ce travail est du domaine de l'éphèmere et c'est finalement très bien comme ça !

3 commentaires:

samantdi a dit…

J'aime bien tes chroniques, moi...

;-)

(n'oublie pas de comptabiliser tes lecteurs-trices qui restent sagement de l'autre côté de leur agrégateur et ne viennent pas sur le site à chaque fois)

Nicolas a dit…

Bonsoir et merci de votre travail, parce qu'effectivement, je trouve cela trèèèèèès intéressant d'avoir cette revue de presse dans mon agrégateur tous les jours.

Par contre, petit hic depuis 10 jours : à chaque fois que vous publiez un nouveau billet, ce sont les 10 ou 12 derniers billets qui réapparaissent dans l'agrégateur, ce qui signifie que le flux RSS a été modifié, peut-être. Si vous pouviez arranger ça, ce serait wonderful !
;)

Capuch' a dit…

Alors déjà...BONJOUR monsieur Watrelot!
je suis un de vos anciens élèves et je cherches en vain un mail pour vous joindre!je tente donc le commentaire sur votre blog.
je vous laisse mon adresse e-mail

capucho_boogi_style@hotmail.com

histoire de parler un peu politique et polémique.Juste pour avoir votre avis sur certaines choses en fait...
merci

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.