mercredi, octobre 31, 2007

Revue de presse du 27 au 31 octobre 2007

Après le mammouth, le sumo (tori).
« [...] Les enseignants devront apprendre à travailler différemment. L'école doit devenir un athlète et non plus un sumo ». C’est ce que les journaux ont surtout retenu des propos de Xavier Darcos, dimanche soir à RTL.
En dehors de cette déclaration qui risque de fâcher tous les sumotori (ce qui n’est pas prudent…) et les enseignants (ce qui ne l’est pas moins...), le ministre n’a pas dit que cela. Il a notamment annoncé une nouvelle réforme de l’enseignement primaire : «L’écriture, la lecture, le français sont des objectifs prioritaires. Il faut que nos programmes se concentrent dessus, on se disperse trop.» Pour justifier son discours qui va faire plaisir à Sauver les lettres et toute la mouvance “conservatrice” il s’appuie sur une enquête internationale (PIRLS) à paraître fin novembre Il s’agit de la plus importante comparaison internationale jamais réalisée sur les progrès en lecture des élèves de 9-10 ans dans 40 pays, dont les 27 de l’UE. Selon cette étude, la France, est parmi les 27 pays européens, l’un des six pays les plus mal notés en matière d’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez les élèves de 9-10 ans. La Bulgarie est désormais mieux classée que nous.
Si la réforme de l'enseignement primaire ne sera officiellement dévoilée que dans deux ou trois semaines, M. Darcos a néanmoins révélé que les élèves de CM1 et CM2 « dont on voit qu'ils ne seront pas capables de suivre en sixième » se verront « proposer un stage de remise à niveau » durant les vacances de printemps ou d'été. Il entend par ailleurs « clarifier » les programmes afin qu'ils tiennent « sur quelques pages », que « tout le monde les comprenne » et qu'ils puissent être remis aux familles. Enfin, le ministre a confirmé que, à partir de la rentrée 2008, les deux heures libérées par la suppression du samedi matin seront effectuées par les enseignants au cours de la semaine et consacrées aux 15% d'élèves en grande difficulté.

La question de la réduction des horaires est traitée dans un article assez complet du Monde qui montre que les enseignants sont divisés sur cette question.”Laurent Lafforgue, mathématicien et tenant de la thèse du déclin de l’école affirme : “Prétendre que l'on apprendra mieux en travaillant moins est un impudent mensonge, dont le tour paradoxal vise à désarmer notre bon sens. Il est désolant d'avoir à rappeler une évidence : plus on consacre de temps à l'étude, mieux on apprend."”. Alors que pour JM Zakhartchouk, “Mieux vaudrait travailler sur le temps efficace en classe. […] Et puis, ce qui fatigue les élèves, c'est l'inaction, la passivité. Lorsqu'ils sont en éveil, en activité, ils oublient la longueur et le poids des heures".. Plutôt qu’une question purement quantitative, le problème est aussi qualitatif et renvoie également au nombre d’élèves en classe et à la lourdeur des emplois du temps engendrés par les réductions de postes

Beaucoup de travail reste à faire ”, c’est le bilan que dresse 20 minutes dans un dossier consacré à l’intégration des handicapés à l’école. On peut y lire le témoignage d’Aurélie 11, élève à l’école élémentaire d’Alfortville et qui souffre de handicaps l’obligeant à des séances de kiné le midi au sein de l’établissement. Si les choses ne se passent pas trop mal dans son école,qu’en sera t-il quand elle arrivera au collège ?
L’accessibilité n’est pas encore une réalité dans tous les établissements. Pour donner un peu d’espoir, on pourra lire aussi le témoignage très énergique de Nabila qui fait une licence d’informatique à Paris IV tout en étant en fauteuil roulant

« Il suffit d'un rien pour que ça dégénère », déclare un chef d’établissement du 93 à L’Express.Deux ans après les émeutes dans les banlieues, des enseignants s'inquiètent du regain de violence dans certains établissements scolaires de la région parisienne.
A noter aussi plusieurs assemblées générales étudiantes et des manifestations dans plusieurs villes de province contre la loi sur l’autonomie des universités.
Novembre sera t-il chaud ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/10 au 31/10/07


Réforme de l’école primaire : le ministre brandit le programme
Prudent sur une question qui divise, le ministre a tout de même donné des pistes : «L’écriture, la lecture, le français sont des objectifs prioritaires. Il faut que nos programmes se concentrent dessus, on se disperse trop.» Un tel discours va faire plaisir à toutes les associations, comme Sauver les lettres, qui dénoncent la dramatique baisse de niveau général et réclament un retour aux programmes classiques. En revanche, cela va conforter les craintes des syndicats enseignants et de certaines fédérations de parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Lecture d’Etat, état de la lecture
Par Pierre Marcelle

D’abord, débriefer Guy Môquet, et les singeries prétendument pédagogiques auxquelles sa commémoration, le 22 octobre, fournit le prétexte. Au soir venu, le ministre Darcos (1), campé sur un extravagant taux d’approbation de «95 %», évoquait dans des contorsions rhétoriques diverses lectures de «la lettre» esquissant à peine un gazon pour dissimuler, de «l’hommage», la forêt tropicale des protestations, refus et boycottages. A propos de ceux-ci, évidemment, pas un mot…
Le silence ne surprend pas, et non plus celui, symétrique, des syndicats enseignants. Le ministre ignora donc superbement la manifestation d’une centaine d’élèves du lycée Carnot où renonça à se rendre le super-chef de l’Etat. De leur «résistance», il faut pourtant donner témoignage, tant ceux qui s’en réclament auront entendu de beaux esprits les inciter à mesurer leur propos et à ne pas insulter la mémoire du pays en s’appropriant celle du héros du jour.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/10 au 31/10/07


Un plan pour réduire l'échec scolaire en primaire
Pour diviser l'échec scolaire par trois en cinq ans, le ministre de l'Éducation Xavier Darcos entend engager une réforme en profondeur de l'école primaire.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos : « Les enseignants doivent apprendre à travailler différemment »
Invité du « Grand Jury » RTL-Le Figaro-LCI, le ministre estime que les profs sont aujourd'hui prêts à accepter des réformes.
Lire la suite de l’article


Nicolas Vanier va mettre du vert dans les programmes
- L'idée est née de la rencontre entre le ministre Xavier Darcos et le trappeur cinéaste et écrivain Nicolas Vanier. Tous deux étaient venus inaugurer une école portant le nom de l'aventurier, organisateur d'expéditions en chiens de traîneau.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/10 au 31/10/07 (un jour de retard)



Des enfants allergiques refusés en centre de loisirs
Allergiques, ils vont devoir passer les vacances de la Toussaint à la maison. Trois enfants ont été refusés au centre de loisirs Victor-Hugo de Gagny (Seine-Saint-Denis), selon LCI.fr. La raison? Leurs parents refusent de signer le «Protocole d'accueil individuel» que leur propose la mairie, en raison de deux clauses qu'elles jugent «abusives» et «discriminatoires».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/10 au 31/10/07 ( payant)



L'alcool tue encore trop de jeunes sur les routes
Pour les 15-24 ans, les routes restent la première cause de mortalité. La raison : l'alcool, dont la consommation ne cesse de croître dans les soirées. La Prévention routière lance une grande campagne de sensibilisation.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 27/10 au 31/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 27/10 au 31/10/07



Le handicap fait une rentrée timide
Beaucoup de travail reste à faire. Fin août, le ministère de l'Education avait vanté son « action volontaire » en faveur de la scolarisation des enfants handicapés. Deux mois plus tard, les associations tempèrent le propos. La puissante Association des paralysés de France (APF) décrit une rentrée « mi-figue, mi-raisin ». « Des situations ont été réglées au cas par cas pour les familles qui se sont emparées du nouveau numéro azur*, mais globalement, on attend des mesures pérennes », estime Philippe Miet, de l'APF.
Lire la suite de l’article


« Tout est beaucoup plus facile pour moi cette année »
Les élèves du CM2 C sont libérés par leur institutrice. Direction, la cour de récréation, puis la pause déjeuner. Il est 11 h 30, ce mardi à l'école élémentaire Montaigne d'Alfortville (Val-de-Marne). Aurélie, 11 ans, file au milieu de ses copines respirer l'atmosphère ensoleillée de cette journée.
Lire la suite de l’article


Nabila satisfaite de ses études à Paris-VI, une fac en pointe
A la Maison du Mexique de la Cité universitaire de Paris, tout le monde connaît Nabila Zidane. Cette jeune femme de 38 ans, atteinte d'une maladie neurologique circule en fauteuil roulant. Pas question pour autant de rester cloîtrée dans sa chambre. Elle arpente régulièrement les couloirs à la recherche d'un camarade pour discuter. Un dynamisme et une curiosité que l'on retrouve dans son parcours universitaire.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 27/10 au 31/10/07



L'école française n'est pas à la hauteur
L’Hexagone est, des 27, l’un des six pays les plus mal notés en matière d’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez les élèves de 9-10 ans. La Bulgarie est désormais mieux classée que nous. Cette révélation fracassante, c’est Xavier Darcos, le ministre de l’Education nationale, qui l’a faite dimanche soir sur RTL, se fondant sur l’enquête PIRLS à paraître fin novembre. Il s’agit de la plus importante comparaison internationale jamais réalisée sur les progrès en lecture des élèves de 9-10 ans dans 40 pays, dont les 27 de l’UE.
Lire la suite de l’article


"Il faut vérifier les acquis tout au long du parcours scolaire"
Interview d'Alain Bentolila, conseiller de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme
Lire la suite de l’article


Des retours de soirée plus sobres chez les jeunes
Les jeunes désignent de plus en plus souvent un capitaine de soirée censé rester sobre jusqu’au bout de la nuit. Mais les risques de l’alcool au volant persistent
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/10 au 31/10/07



Les parents sont plus attentifs à la scolarité des garçons
Bleu ou rose? Foot ou dessin? Anglais ou italien? Les parents s'impliquent différemment dans la scolarité des filles et dans celle des garçons. Même si les filles ont de meilleurs résultats, les parents investissent davantage d'espoir dans le cursus de leur fils.
L'Insee se penche depuis quinze ans sur la question. Et deux études, l'une de 1992, l'autre de 2003, montrent que l'ambition parentale pour les filles n'a pas vraiment gagné du terrain. Les critères? Pas tant le fait d'avoir (ou pas) le bac: les chiffres, assez proches à partir du collège, placent même les filles en tête. Mais plutôt l'orientation.
Les parents suivent en effet de plus près les devoirs des garçons, et plus encore leur orientation. Et privilégient notamment soit des filières plus élitistes, soit des cursus réputés offrir de meilleurs débouchés, quitte à ce qu'ils soient plus courts. Des "études plus rentables", dit l'enquête Insee.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/10 au 31/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 27/10 au 31/10/07



Rien vu...



------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/10 au 31/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/10 au 31/10/07



Xavier Darcos dévoile plusieurs aspects de la réforme de l'enseignement primaire
L’annonce par Xavier Darcos d'une réforme de l'enseignement primaire attendra encore "deux ou trois semaines", a indiqué, dimanche 28 octobre, l'entourage du ministre de l'éducation, qui venait de s'exprimer sur ce projet dans l'émission le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Alors qu'elle était initialement prévue pour la fin octobre, le cabinet du ministre a fait valoir l'actuelle "poursuite du dialogue" avec les syndicats et souligné que cette annonce serait plus appropriée après les vacances de la Toussaint. Dans les trois zones du calendrier scolaire, celles-ci ont commencé le 27 octobre et s'achèveront le 8 novembre.
Lors de l'émission, M. Darcos a néanmoins donné plusieurs informations nouvelles. Les élèves de CM1 et CM2 "dont on voit qu'ils ne seront pas capables de suivre en sixième" se verront "proposer un stage de remise à niveau" durant les vacances de printemps ou d'été. Le ministre a indiqué que la dernière enquête du programme international de recherche en lecture scolaire sur les compétences des élèves en lecture et en écriture, dont les résultats seront publiés dans quelques semaines, devrait montrer une dégradation des résultats de la France : celle-ci passerait "dans les 6 dernières places sur 40" et serait désormais placée "derrière la Bulgarie".
Lire la suite de l’article


Premiers pas en lecture dans une école de la Goutte-d'Or, à Paris
L'école primaire de la Goutte-d'Or, dans le quartier de Barbès, à Paris, est en zone d'éducation prioritaire (ZEP). Les familles de ses élèves sont majoritairement africaines. A la veille des vacances de la Toussaint, alors que le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, doit annoncer, dimanche 28 octobre, ses mesures pour le primaire, Noëlla Germain, enseignante de cours préparatoire (CP), est très satisfaite de leurs premiers pas dans l'apprentissage de la lecture.
Lire la suite de l’article


La réduction des horaires divise les enseignants
L'affaire est entendue : dès la rentrée 2008, les élèves du primaire ne travailleront plus le samedi matin, ce qui abaissera leur horaire hebdomadaire de classe de 26 à 24 heures. Xavier Darcos, le ministre de l'éducation, l'a confirmé, dimanche. Objectif : "recentrer l'école primaire, [où] on se disperse beaucoup, selon lui, sur l'écriture, la lecture, le français, la maîtrise de la langue." Les écoliers français battent, de fait, des records de présence en classe avec leurs 936 heures annuelles, contre une moyenne OCDE de 769 heures pour les 7-8 ans et de 814 heures pour les 9-11 ans. Pour des résultats pas forcément meilleurs : selon une enquête internationale citée par le ministre, portant sur les compétences des élèves en lecture et en écriture, la France serait tombée "dans les 6 dernières places sur 40", désormais placée "derrière la Bulgarie".
Lire la suite de l’article


Agitation persistante dans une dizaine d'universités contre la loi sur l'autonomie
Bien que très minoritaire à ce jour, l'agitation se développe dans une partie du monde étudiant contre la "loi Pécresse" sur l'autonomie des universités, adoptée en août. Prônant la "convergence des luttes" avec les salariés, les militants et sympathisants de différents mouvements d'extrême gauche – SUD-étudiants, JCR, FSE (Fédération syndicale étudiante) CNT (anarcho-syndicaliste) – ainsi que des "inorganisés" cherchent à propager le mot d'ordre d'"abrogation" de cette loi.
Lire la suite de l’article


Où supprimer 11 200 postes en 2008 ?
Dans la logique de réduction du nombre de fonctionnaires par non-remplacement d'un départ sur deux, imposée par Nicolas Sarkozy, où Xavier Darcos va-t-il pouvoir supprimer les 11 200 postes qu'il va perdre sur le budget 2008 de l'Education nationale ?
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/10 au 31/10/07


Darcos : faire de l'école "un athlète, plus un sumo"
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a jugé dimanche 28 octobre qu'il fallait faire de l'école "un athlète et non plus un sumo", souhaitant un recentrage des programmes en primaire pour se concentrer sur la maîtrise de la langue. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, il a par ailleurs confirmé la suppression des cours le samedi dans les écoles primaires à la rentrée prochaine et au collège dès l'année suivante.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/10 au 31/10/07


Etudiants et lycéens appelés à manifester le 20 novembre
Après l'appel à la grève le 20 novembre lancé lundi dernier par l'Union nationale lycéenne (UNL), l'Unef, principal syndicat étudiant, a exhorté les étudiants à se joindre à la mobilisation des syndicats de la fonction publique.
Lire la suite de l’article


La tension monte dans les banlieues
Deux ans après les émeutes dans les banlieues, des enseignants s'inquiètent du regain de violence dans certains établissements scolaires de la région parisienne.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/10 au 31/10/07



Simplification des programmes: effet "illusoire" sur la réussite des élèves (syndicat)
"Laisser croire à l'opinion que c'est en rendant les programmes du primaire plus clairs qu'on va réduire l'échec scolaire est illusoire", a déclaré lundi à l'AFP le secrétaire général du SNUipp-FSU, Gilles Moindrot.
Lire la suite de l’article


Cours suspendus à la faculté de lettres d'Aix-en-Provence jusqu'à lundi
Les cours ont été suspendus mardi à la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence jusqu'à lundi après que des étudiants eurent installé un barrage filtrant à l'entrée des bâtiments, a-t-on appris auprès de l'Unef et de l'université.Les étudiants avaient installé ce barrage pour distribuer des tracts, a indiqué l'Unef.
Lire la suite de l’article


Les étudiants de l'Unef appellent à la mobilisation le 20 novembre
L'Unef, syndicat leader du mouvement de contestation du CPE (Contrat première embauche), a appelé mardi les étudiants à "amplifier la mobilisation" le 20 novembre aux côtés des fonctionnaires.
Lire la suite de l’article


Manifestation d'étudiants dans les rues de Rouen
Quelque 300 étudiants des facultés de lettres et de psycho-socio de Rouen bloquées depuis lundi ont manifesté mardi après-midi dans les rues de la ville pour dénoncer "le manque de moyens et la loi sur l'autonomie des universités", selon l'UNEF.
Lire la suite de l’article


Nouvelles assemblées générales étudiantes mardi dans huit universités
Des assemblées générales étudiantes se sont tenues mardi dans huit universités réunissant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes et conduisant parfois à des barrages filtrants, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article


Les lycéens de l'UNL appellent à la mobilisation le 20 novembre
L'Union nationale lycéenne (UNL) a appelé lundi les lycéens à "participer massivement à la mobilisation du 20 novembre" aux côtés des principales fédérations de l'Education "contre la casse du service public d'éducation".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mardi, octobre 30, 2007

Danger École


Jack est "instit" ou plutôt prof des écoles et il fait plein de dessins sur son métier (au lieu de faire ses prep' et de corriger ses cahiers, non mais !)
C'est vraiment très bien, allez y faire un tour...
Ca s'appelle Danger École

vendredi, octobre 26, 2007

Revue de presse du vendredi 26 octobre 2007

L’«accompagnement éducatif», auquel Libération consacre un bon article , est l’une des grandes nouveautés de la rentrée. Limité aux zones d’éducation prioritaire (ZEP), il sera étendu à tous les collèges à la rentrée 2008. L’idée a été lancée par Nicolas Sarkozy pour réparer une injustice faite aux «orphelins de 16 heures». Alors que l’on supprime 11 200 postes au ministère de l’Education nationale, le dispositif a reçu des moyens non négligeables. Mais toutes ces heures n’ont pas été utilisées faute de participants. D’abord des enseignants qui ne se sont pas proposés en masse soit par fatigue ou pour des questions d’emploi du temps. Mais aussi des élèves, la question que pose la journaliste est simple mais pertinente : “comment attirer le public visé en priorité : les élèves en grande difficulté ?

Très beau portrait d’un prof de français qui anime l’atelier théâtre dans le feuilleton que le journal 20 minutes consacre à un collège de Montfermeil . Comment sensibiliser à Brecht des gamins d'un collège de ZEP (zone d'éducation prioritaire) parfois très durs, violents ? Par l’exigence. L'échec scolaire et le passé n'intéressent pas Stéphane Guitline. « D'autant que la structure théâtrale est souvent un moyen de remettre les mômes sur les rails. » Et puis, "on n'apprend pas le théâtre comme on apprend la littérature. C'est du charnel".

Du charnel ou plutôt du « tripal », et en tout cas très émouvant, c’est la lecture par Daniel Pennac d’extraits de son livre “Chagrin d'école". une réflexion autobiographique sur la pédagogie, C’est Rue89 qui nous signale cette lecture écoutable sur le site de Télérama

Cette chronique va prendre un rythme plus léger pendant les vacances scolaires. Les vacances, vous savez, c’est ce qu’on a inventé pour qu’on puisse rattraper le retard accumulé...
Bonnes “vraies vacances” à tous (du moins à ceux qui en prennent…).


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/10/07


L’école du soir : peut mieux faire
ZEP : «L’accompagnement éducatif», lancé cette année, manque pour l’instant d’élèves.
Lire la suite de l’article


Déferlement de mineurs
Exclusivement réservé aux adolescents, le premier Underage Festival s'est tenu à Londres au mois d'août. Au menu, concerts rock et boissons sans alcool. Le photographe (adulte) Nick Waplington s'est immergé dans ce Woodstock de jeunes aux looks sophistiqués.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/10/07


La journée Guy Môquet deviendra celle de la Résistance
La journée de lecture de la lettre de Guy Môquet ne sera pas reconduite sous la même forme dans les années à venir.
Lire la suite de l’article


Exercices de mémoire
LE BLOC-NOTESd'Ivan Rioufol -

Honorer le courage d'un adolescent Français, fusillé par l'occupant allemand ? Louche. « La meilleure façon de rendre hommage à Guy Môquet c'est de soutenir les sans-papiers », estime un responsable Vert. Marie-Georges Buffet (PCF) embraye sur la résistance contre « les mesures du gouvernement ». Le Syndicat des enseignants (SNES) appelle à ne pas lire l'ultime lettre du jeune communiste, pour refuser l'« instrumentalisation de l'histoire ». Ces confusions contribuent à rendre la France migraineuse.
Lire la suite de l’article
-------------------------------------------
L’Humanité du 25/10/07 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/10/07 ( payant)



« Harry Potter » nous ensorcelle une dernière fois
« Harry Potter et les reliques de la mort » est enfin disponible en français. Dernier volume de la saga, il met fin au combat du jeune sorcier contre les forces du mal. Les inconditionnels de J.K. Rowling devraient en faire un triomphe commercial.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/10/07



« Ce prof de théâtre a changé ma vie »
Stéphane Guitline entre dans la salle et annonce : « On jette les chewing-gums, on jette les sucettes, il y a des poubelles là-bas. » Le théâtre au collège Jean-Jaurès de Montfermeil (93), c'est du sérieux. Mais aussi une grande liberté. « On peut faire de l'impro ? », demande un élève. Marie-Céline*, une comédienne qui accompagne le prof de théâtre, calme les ardeurs. « On va en faire, mais un peu plus tard. » A la fin du cours, les dix élèves se lâcheront et écriront leur prénom avec leur corps, en smurfant, en se servant des barreaux d'une chaise ou en s'allongeant.
Lire la suite de l’article


« Les inégalités démarrent dès la troisième »
Louis Schweitzer, Président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde).
La Halde organise aujourd'hui une conférence à Bobigny sur le thème « Parcours professionnel et discriminations »
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 26/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 26/10/07



Un extrait émouvant du bouquin de Pennac
A soixante-deux ans, Daniel Pennac publie une réflexion autobiographique sur la pédagogie, "Chagrin d'école". Il lit ici un formidable extrait de son texte.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 26/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/10/07



Menace sur les sciences humaines
(Collectif)

Les pouvoirs publics seraient-ils hostiles à l'érudition, aux sciences humaines et aux sciences sociales ? Ils ne donnent pas l'impression, en tout cas, de vouloir en préserver les conditions d'exercice au niveau qui a rendu possible, depuis plus d'un siècle, le rayonnement de la France sur la scène intellectuelle mondiale. C'est ce dont témoigne le sort aujourd'hui réservé à deux des institutions les plus prestigieuses de notre pays : l'Ecole pratique des hautes études (EPHE), créée par Victor Duruy en 1868, et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) qui, après s'être développée dans le cadre de l'EPHE, est devenue autonome en 1975, sous l'impulsion de Fernand Braudel.
[…]Pour cause de travaux de mise aux normes de sécurité dans la Sorbonne, d'un côté, et de désamiantage d'un bâtiment situé boulevard Raspail de l'autre, l'EPHE et l'EHESS sont l'objet d'une décision prise au mois d'août par les pouvoirs publics leur imposant un déménagement en septembre 2008 dans la commune d'Aubervilliers, au nord de Paris.
Il s'agit d'une zone où rien n'est encore prêt pour les accueillir : on ne trouve actuellement sur les lieux que des entrepôts et l'immeuble de bureaux en construction que l'Etat entend louer pour ce relogement improvisé et précipité. Autour, ni habitations, ni résidents, ni vie sociale, ni commerces, ni espaces verts. Plus grave encore pour des chercheurs : ils seront désormais à l'écart des bibliothèques et des fonds spécialisés dont la fréquentation assidue est vitale pour leurs travaux.
Lire la suite de l’article


A Massy, la Coupe du monde a changé le regard sur le rugby
Julien et Antoine ont débuté le rugby à l'occasion de la dernière rentrée scolaire. Que la Coupe du monde ait coïncidé avec cette échéance obligatoire n'est pas pour rien dans leur démarche. "La Coupe du monde m'a décidé", reconnaissent ce pilier et ce trois-quart aile débutants de 14 ans, collégiens à Massy (Essonne).
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/10/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 26/10/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/10/07



Ecole: le SNUipp met en garde contre la mise en cause de la réussite de tous
Le secrétaire général du SNUipp-FSU Gilles Moindrot a dénoncé vendredi la "campagne" menée depuis la rentrée qui aboutit à "la mise en cause de l'idée de rechercher la réussite de tous" les élèves, lors de l'ouverture de l'université d'automne du syndicat.
Lire la suite de l’article


Service public d'orientation des élèves: "une promesse d'avancée"
L'Union nationale lycéenne (UNL) a estimé vendredi que la création d'un service public d'orientation pour les élèves était "une promesse d'avancée pour le lycée".
Lire la suite de l’article


Trente universités auditées pour les accompagner vers l'autonomie (ministère)
Le ministère de l'Enseignement supérieur va faire auditer 30 universités par son inspection générale d'ici août 2008 pour les aider dans leur préparation à l'autonomie, selon un communiqué publié vendredi.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

jeudi, octobre 25, 2007

Revue de presse du 25 octobre 2007

Un nouveau service public de l’orientation a été présenté en conseil des ministres par Xavier Darcos et Valérie Pécresse. Cette réforme prévoit la mise en place d'un "parcours de découverte des métiers et des formations" pour tous les élèves à partir de la 5e.
Le parcours à partir de la 5e passera notamment par une journée de découverte dans un lycée général ou technique pour les collégiens, une journée dans une université, une classe préparatoire aux grandes écoles ou une section de technicien pour les lycéens, ainsi que trois entretiens personnalisés en 3e, 1ère et terminale.Il doit être mis en place dès la rentrée de septembre 2008 dans certains collèges puis progressivement étendu à tous les établissements en 2010.
D’autre part, à la rentrée 2008, les élèves de terminale de 14 académies vont expérimenter "un dossier unique d'inscription" (qui sera le même si un élève fait plusieurs demandes d'inscription en classes préparatoires, dans plusieurs universités, etc.), cela complètera l’orientation active (préinscription à l'université au deuxième semestre de terminale, avec avis favorable ou défavorable de la faculté concernée) mise en place l’an dernier dans certaines académies.
Cette expérimentation a vocation à être généralisée à la rentrée 2009. Tout cela est destiné, selon le porte parole du gouvernement, à combler les inégalités sociales dans l’orientation et à permettre aux étudiants d’avoir non seulement une information sur les parcours mais aussi sur les débouchés.
Espérons que cette information sera fiable et objective. Pas comme les propos du ministre qui disait –faussement- à propos de la série ES que c’était une série aux « débouchés incertains »…

Guy Môquet, suite et fin ?
Le gouvernement envisage de pérenniser la journée de commémoration de Guy Môquet, sous la forme d'une journée "consacrée à la jeunesse résistante", a déclaré le porte parole du gouvernement . Celui-ci s’est livré ensuite à un exercice de très haute voltige au niveau de l’argumentation.
Il faut "essayer de tirer les leçons de ce qui a été une réussite dans cette journée", a t-il affirmé, assurant que cet hommage avait été un "succès" dans 93% des établissements scolaires.
Juste une question, si c’est un tel "succès", pourquoi éprouve t-on le besoin de le modifier et de ne pas reproduire cette journée telle quelle ?

Retour sur les cartables.
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a donc annoncé hier des mesures pour réduire le poids du cartable des collégiens. Le sac d'un élève pèse environ 8 kg, soit en moyenne 20 % du poids de l'enfant, un chiffre effectivement trop élevé.
Il propose trois solutions. La première porte sur le cartable lui-même. On va inciter les fabricants à fabriquer des cartables solides et légers (moins d’un kilo). La deuxième solution porte sur les fournitures scolaires. En début de 6e,, le professeur principal devra apprendre aux élèves à faire leur cartable et "à distinguer l'essentiel de l'accessoire". On demandera aussi aux enseignants de limiter leurs exigences en matière de fournitures. La troisième mesure porte sur les manuels. Le ministre souhaite faire de leur poids un critère de choix pour les prochaines rentrées et "mettre les éditeurs en compétition sur ce point". Pour cela, les nouveaux livres scolaires devront mentionner leur poids et le grammage du papier. Pour alléger les manuels, le ministre préconise "de diviser les ouvrages en deux tomes ou même en fascicules". En attendant d’éventuels e-books et autres supports électroniques, histoire d’énerver Finkielkraut…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/10/07


Le cartable mis à la diète
Le ministre de l’Education veut réduire le poids des sacs des élèves.
Lire la suite de l’article


Claude Allègre va quitter le PS
L'ancien ministre de l'Education a déclaré qu'il ne serait plus membre du Parti socialiste à partir du 1er janvier.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 25/10/07


Le sac à dos qui s'allège en marchant
APRÈS avoir inventé le sac à dos qui récupère l'énergie de la marche pour recharger des appareils électriques (nos éditions du 9 septembre 2005), un chercheur américain tente maintenant d'aider ceux qui trouvent que leur sac est trop lourd. Larry Rome, biologiste à l'université de Pennsylvanie à Philadelphie, ­décrit avec deux collègues dans la revue britannique Nature un dispositif qui permet de réduire de 80 % la charge ­ressentie sur les épaules lors de ­chaque pas.
Lire la suite de l’article


À Sevran, les balles sifflent même à l'école
Les dealers s'y intimident à la Kalachnikov. Une balle a traversé une école primaire remplie d'enfants et la population a peur.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 24/10/07 (un jour de retard)



Rien vu...

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/10/07 ( payant)


Comment le cartable va être allégé
C'EST DERRIÈRE deux balances et une table pleine de cahiers que le ministre de l'Education nationale a présenté, hier,...
Lire la suite de l’article


C'est la première agence de com black-blanc-beur
On n'est jamais si bien servi que par soi-même ! Francis Benhaïm, enseignant en BTS communication à La Courneuve (93) en avait assez de voir les entreprises se fermer à ses élèves. Il a donc créé sa propre agence de com. Un an après, c'est un succès.
Lire la suite de l’article


L'idée originale d'un simple prof de banlieue
C'EST LE PÈRE de l'agence de communication la plus riche de France... en diversité. Un enseignant engagé qui adore la...
Lire la suite de l’article


Pourquoi ce jeu vidéo fait autant fureur
« Pro Evolution Soccer 2008 » sort aujourd'hui et c'est un vrai événement. Avec 1,6 million d'exemplaires vendus pour la précédente version, ce jeu de foot virtuel est devenu le bien culturel numéro un en France. Malgré son prix, il plaît à toutes...
Lire la suite de l’article


Un business qui explose
EN 2006 , 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires en France, 2,3 milliards prévus pour 2007, le marché du jeu vidéo explose les compteurs. « Le jeu vidéo pèse le même poids que la musique dans l'univers des biens culturels », analyse le cabinet d'étude GFK, même s'il n'y a aucun CD dans la liste des produits les plus vendus (voir ci-dessus) . S'il ne détrône pas l'édition (3 milliards d'euros), le jeu dépasse le cinéma (1,1 milliard d'euros de recettes d'entrées). Et les « fabricants » de jeu se frottent les mains
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 25/10/07



« On éduque aussi les parents »
« Quand un gamin va mal, généralement, c'est qu'il y a un problème familial. » En une phrase, Laurence a résumé une grande part de son métier d'assistante sociale. Ce mercredi matin, elle travaille sur le cas de Lamine*, une « Cocotte-minute permanente ». Laurence vient d'apprendre qu'une éducatrice de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) lui a enfin trouvé un foyer, à Taverny (95). Lamine va donc être placé, comme une quinzaine d'élèves de l'établissement. « C'est la meilleure solution », assure Laurence. L'an passé, alors qu'il n'était qu'en 6e - « c'est jeune pour commencer à poser de tels problèmes » -, Lamine est devenu violent : bagarres à répétition, coups, jeunes filles bousculées... Laurence, les CPE (conseiller principal d'éducation), les profs : tout le monde a discuté avec le gamin. En vain. « Il écoutait, on y croyait, et puis patatras. »
Lire la suite de l’article


Cartables trop lourds, le ministre sort la balance
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a annoncé hier les mesures pour réduire le poids du cartable des collégiens. Le sac d'un élève pèse environ 8 kg, soit en moyenne 20 % du poids de l'enfant, un chiffre que le ministre souhaite voir diviser par deux.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 25/10/07



Protestations après la détention d'un enfant de trois semaines à Rennes
La détention d'un couple moldave avec son enfant de trois semaines dans un centre de rétention administrative, une mesure qualifiée de "traitement inhumain" par la cour d'appel de Rennes, a déclenché jeudi de vives protestations des avocats et des associations d'aide aux étrangers.
Lire la suite de l’article


Du "cartable-fardeau" au "cartable-santé", la méthode Darcos pour l'alléger
Sachant qu'un cartable de 8 kg avec ses manuels et ses fournitures est trop lourd pour les épaules d'un jeune collégien... Comment diviser son poids par deux afin de préserver la colonne vertébrale de ce jeune collégien?
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 25/10/07



Rémunération des stages: un projet de décret qui fâche
Un tollé général. C'est la réaction au projet de décret sur la rémunération des stages en entreprise, présenté la semaine dernière par Xavier Bertrand et Valérie Pécresse. Qualifié de "retour en arrière" par le collectif Génération précaire, ce texte va être examiné par le Comité de suivi des stages (Stapro). Les défenseurs du statut des stagiaires ont jusque début novembre pour faire entendre leur voix.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 25/10/07



C'est le jeu vidéo le plus vendu en France
Pro evolution soccer 2008 sort aujourd'hui . Un jeu de football virtuel attendu par des millions de fans. Le « produit culturel » le plus vendu en France
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 25/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 25/10/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/10/07



Alléger les cartables des collégiens
Un cartable dont le poids devrait être divisé par deux en septembre 2009 : tel est l'objectif annoncé par le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, mercredi 24 octobre.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/10/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 25/10/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/10/07



Expérimentation dans l'organisation du bac: pas dans les gymnases (recteurs)
Les recteurs des cinq académies chargées d'expérimenter une organisation nouvelle des épreuves du baccalauréat afin de ne pas pénaliser les autres élèves ne souhaitent pas que les épreuves aient lieu dans des gymnases ou des amphithéâtres, a affirmé mercredi l'un d'eux à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Poids du cartable: la FCPE se félicite que Darcos se saisisse de la question
La FCPE (première fédération de parents d'élèves du public) s'est félicitée que le ministère de l'Education "se saisisse enfin sérieusement de la question" du poids du cartable, dans un communiqué mercredi.
Lire la suite de l’article


Darcos et Pécresse présentent leur "service public de l'orientation"
Le gouvernement veut mettre en place un nouveau "service public de l'orientation" efficace destiné à aider les élèves et leurs familles à mieux faire leur choix, a rapporté jeudi le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement veut pérenniser la journée Guy Môquet... sous une autre forme
Le gouvernement envisage de pérenniser la journée de commémoration de Guy Môquet, dont l'organisation lundi dans les lycées a créé la controverse, sous la forme d'une journée "consacrée à la jeunesse résistante", a déclaré jeudi son porte-parole Laurent Wauquiez.
Lire la suite de l’article


Les effectifs des classes prépas en hausse: 76.200 élèves en 2006-2007
76.200 élèves étaient inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) à la rentrée 2006, en hausse de 1,8% par rapport à l'année précédente, selon une note d'information du ministère de l'Education
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mercredi, octobre 24, 2007

Revue de presse du mercredi 24 octobre 2007

Plein le dos…
Des cahiers moins épais avec un papier plus fin, des classeurs souples à partager entre plusieur profs, des manuels publiés en tomes, voire en fascicules, etc. Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a annoncé ce matin une série de mesures pour alléger les cartables. Il propose tout d’abord de tester rapidement les outils numériques avec des supports légers, en lançant une expérimentation auprès de 50 classes de 6ème, afin de tester l'e-book (livre numérique) qui permet de mettre sur un seul support de 300 grammes, l'équivalent de 50 manuels imprimés. On va demander aussi aux éditeurs d’indiquer le poids au dos des manuelscomme les calories sur les produits alimentaires...

Le feuilleton de 20 minutes dans un collège de Montfermeil se poursuit avec un tour dans la salle des profs et une réflexion sur l’autorité. L’article aborde de front, ce qui est peut être le point le plus critique vis-à-vis des enseignants et notamment des plus jeunes. « Ce n'est pas qu'on répond, mais il faut bien qu'on s'explique. » dit un élève. Car il ne faut surtout pas perdre la face devant les copains et donc avoir “le dernier mot”. Alors comment éviter l’escalade verbale dans laquelle le prof sortira rarement gagnant ? Plusieurs enseignants évoquent cette question trop souvent ignorée dans la formation des jeunes enseignants.

20 novembre
Les cinq fédérations de l'Education - FAEN, FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA-Education ont appelé mardi à la grève le 20 novembre - pour "dénoncer la politique gouvernementale des 11.200 suppressions de postes" dans l'Education.
Cet appel intervient au lendemain de l'appel lancé lundi soir par les sept fédérations de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, FSU, Unsa, Solidaires et CFTC) pour une journée de grève dans la fonction publique le 20 novembre pour les salaires, l'emploi et le service public.
Eux aussi en ont plein le dos….

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 24/10/07


Les charges s’écroulent au procès de Florimond Guimard
Avec un dossier pareil, qui s’effondre à l’audience, voilà le parquet bien embêté. Hier, le substitut Denis Vanbremeersch devait requérir contre Florimond Guimard, 31 ans, instituteur à Marseille, poursuivi par la justice parce que, le 11 novembre 2006, il aurait lui-même poursuivi avec son véhicule, à l’aéroport de Marignane (Bouches-du-Rhône), une voiture de police contenant un parent d’élèves sans papiers en passe d’être expulsé. Problème : l’audience devant le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence n’a rien démontré des «violences volontaires avec arme par destination, à savoir un véhicule», alléguées par les policiers, dont trois sont parties civiles. Voilà le substitut obligé de reconnaître : «C’est une qualification que j’ai du mal à partager. Une procédure peut-être ni faite ni à faire.» Car «la mise en danger réelle n’existe pas».
Lire la suite de l’article


Des cahiers et des livres plus fins pour alléger les cartables
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos promet de réduire de moitié le poids des cartables d'ici la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article


Grève générale, le 20 novembre ?
Les principales fédérations de la fonction publique et de l'enseignement ont appelé à cesser le travail ce jour-là. Les cheminots et la RATP pourraient suivre. Sauf que cette convergence de date ne plaît pas à la CFDT. Explications.
Lire la suite de l’article


Les syndicats de l'Education appellent à la grève le 20 novembre
Ils dénoncent les 11.200 supressions d'emplois et «la dégradation du service public». La journée du 20 novembre risque d'être chaude: les fonctionnaires sont appelés à cesser le travail ce jour-là, et ils pourraient être rejoints par les agents de la SNCF et de la RATP.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/10/07


Des pistes pour organiser le bac sans perturber les cours
Cinq académies tentent de repenser la logistique de l'examen pour que l'année scolaire des élèves de seconde et de première soit écourtée le moins possible.
Lire la suite de l’article


Du "cartable-fardeau" au "cartable-santé"
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, plaide en faveur de l’allègement du poids du sac des élèves. Il propose plusieurs moyens pour y parvenir.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 23/10/07 (un jour de retard)



Un air d’insoumission
L’hommage à Guy Môquet a donné lieu à une multitude de débats sur les enseignements de la Résistance. L’instrumentalisation de l’histoire par Nicolas Sarkozy largement mise en échec.
Lire la suite de l’article


« L’envie d’en savoir plus sur ces jeunes résistants
À Toulouse, premières réactions recueillies hier au cours d’une distribution du numéro de l’Humanité consacré à Guy Môquet.
Lire la suite de l’article


« Guy Môquet au côté de ceux qui souffrent, pas de ceux qui les écrasent
Face à la protestation des professeurs et des élèves, le chef de l’État a annulé sa visite au lycée Carnot, où le jeune résistant communiste étudia.
Lire la suite de l’article


Hommage populaire au métro Guy-Môquet
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Paris, à l’appel d’organisations progressistes, pour saluer le vrai sens de l’engagement du jeune résistant.
Lire la suite de l’article


Arrestation au faciès au métro Guy-Môque
Un triste mais significatif incident est venu entacher, hier à Paris, l’hommage rendu par le ministre Dominique Bussereau dans la station de métro Guy-Môquet, fermée au public pour l’occasion.
Lire la suite de l’article


« Ce nom était à peine fréquentable
Les professeurs du lycée Guy-Môquet de Châteaubriant ont souligné la « récupération politique » de l’évènement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/10/07 ( payant)



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 24/10/07



Les peurs enfantines, une affaire de famille
Inhérentes à son développement psychique, les angoisses de l'enfant entrent en résonance avec celles de ses parents. Ceux-ci jouent un rôle primordial pour l'aider à les dépasser
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
20 minutes du 24/10/07



Les débouchés de la fac à l'étude
« Les étudiants doivent pouvoir choisir en toute connaissance de cause la filière qu'ils veulent. C'est une logique émancipatrice. » En présentant la nouvelle campagne de la Confédération étudiante, sa présidente Julie Coudry a mis l'accent sur l'insertion, un des enjeux de cette rentrée et nouvelle mission de l'université avec la formation et la recherche. Un des objectifs est de pouvoir obtenir les taux de débouchés des filières. « Connaître la réalité reste la meilleure façon de constater les difficultés et de les résoudre, assure Julie Coudry. Il y a des filières où on ne sait pas ce que sont devenus les étudiants. »
Lire la suite de l’article


« On respecte les profs puisqu'on les vouvoie »
Dépressifs, les profs de banlieue ? Démotivés ? Allons ! Au collège Jean-Jaurès de Montfermeil (93), on en croise beaucoup qui ont encore le feu sacré. Même si entre eux, ils discutent sans cesse des soucis du quotidien. « Le pire, c'est de ressasser seul dans son coin, dit un prof de math. Ici, il y a deux profs principaux par classe. Et surtout, à la différence du lycée d'Aubervilliers [93] où j'étais avant, il y a une direction réactive. » Grâce à « l'équipe » éducative, les enseignants positivent. Comme cette prof de français qui ne s'alarme pas et explique en montrant une copie : « Bon, d'accord, cet élève de 6e écrit "mais" à la place de "mes". Toutefois, en général, il n'y a rien d'irrattrapable. » L'enthousiasme a quand même ses limites. Surtout quand on évoque le manque de travail à la maison - « une plaie » - et la question de l'autorité.
Lire la suite de l’article


Rendre évident le geste de se brosser les dents
Les enfants de six ans du Mirail vont moins souvent chez le chirugien-dentiste que ceux de Saint-Cyprien ou Bonnefoy. C'est le constat dressé par la caisse primaire d'assurance-maladie de la Haute-Garonne qui vient de lancer dans trois écoles de la Reynerie l'action « M'T dents » auprès des élèves du CP. « Ce quartier est sous-utilisateur du système de soins pour les prestations dentaires », note Brigitte Garcia, animatrice santé à la Sécurité sociale.
Lire la suite de l’article


Cartables trop lourds : «Le ministère a enfin reconnu le sérieux du problème»
Jean-Jacques Hazan, secrétaire général de la FCPE, réagit pour «20 Minutes» aux annonces de Xavier Darcos ce mercredi matin en vue d’alléger le poids des cartables.
Lire la suite de l’article


Cartables trop lourds : les éditeurs devront indiquer le poids au dos des manuels
Inscrire le poids sur les manuels, comme les calories sur les produits alimentaires... C’est l’une des mesures phares que Xavier Darcos a annoncées ce mercredi matin en vue d’alléger les cartables.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 24/10/07


Du "cartable-fardeau" au "cartable-santé", la méthode Darcos pour l'alléger
Sachant qu'un cartable de 8 kg avec ses manuels et ses fournitures est trop lourd pour les épaules d'un jeune collégien... Comment diviser son poids par deux afin de préserver la colonne vertébrale de ce jeune collégien?
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 24/10/07



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 24/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 24/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 24/10/07



Grève: Novembre au piquet ?
Alors que la grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite a marqué la mi-octobre, une nouvelle mobilisation se prépare pour novembre. Les syndicats sont reçus pendants trois jours par le ministre du Travail, et pourraient lancer un mouvement plus long. Dans la Fonction publique, l'emploi et le pouvoir d'achat sont déjà les raisons d'une grève prévue le 20 novembre.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/10/07



Guerre des mémoires, épisode 2, par Bertrand Le Gendre
En 2005, la polémique portait sur l'esclavage, le génocide arménien et le rôle "positif" de la colonisation... On croyait cette guerre des mémoires éteinte, mais le feu couvait sous la cendre. De nouveaux foyers ont pris feu, ranimant les passions. Comment parler de l'immigration ? A qui appartient Guy Môquet ? La République est-elle comptable des crimes de Vichy ?
Ces questions, Nicolas Sarkozy et son conseiller spécial, Henri Guaino, les posent sans complexes. Comme prévu, les historiens se raidissent, la gauche crie à la manipulation des symboles, et l'Elysée persiste. Le chef de l'Etat et son idéologue ont de bonnes raisons d'exalter ainsi le passé. Ils voient dans la nation un antidote providentiel à la mondialisation qui désincarne la France, un remède nécessaire aux forces centrifuges qui minent le vivre ensemble dont parlait Ernest Renan (1823-1892).
Nicolas Sarkozy ne connaissait pas la lettre de Guy Môquet, qu'il a décidé de faire lire le 22 octobre dans tous les lycées. C'est Henri Guaino, gaulliste nostalgique, qui la lui a mise sous les yeux pendant la campagne présidentielle.
A qui appartient la mémoire de ce jeune communiste fusillé à 17 ans par les Allemands, en octobre 1941 ? A tous, affirme l'Elysée. A nous, rétorquent les communistes, non sans arrière-pensées.
Lire la suite de l’article


Des tuteurs pour aider les jeunes à entrer dans les grandes écoles
Mourad Baatour, ingénieur chez SFR, est un tuteur enthousiaste. "Nous sommes là pour aider les jeunes d'origine modeste dans leurs études, explique-t-il. Ceux qui n'ont pas eu la chance d'être fils de cadres ou de médecins".
Pour la troisième année consécutive, il apporte ses connaissances du métier et de l'entreprise à de jeunes boursiers sélectionnés dans le cadre d'un programme dénommé Cercle passeport télécoms. Visites d'entreprise, échange de mails, aide à la constitution de dossiers et à l'expression orale sont au programme de ce parrainage.
Lire la suite de l’article


Parler le latin et le grec grâce à la méthode Assimil
Après avoir fait le tour des langues vivantes de la planète, Assimil applique sa "méthode" aux langues mortes. L'éditeur vient de publier un kit d'apprentissage du latin, qui comprend un livre de 600 pages et 3 CD audio. Vendu au prix de 69 euros, cet ouvrage permet d'apprendre à lire, à écrire et même à parler la langue de Sénèque. Il propose, outre la découverte de textes anciens, une prononciation de la langue restituée à l'aide de travaux universitaires récents.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/10/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 24/10/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/10/07



Tous les syndicats de l'Education appellent à la grève le 20 novembre
Les cinq fédérations de l'Education - FAEN, FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA-Education - ont appelé mardi à la grève le 20 novembre pour "dénoncer la politique gouvernementale des 11.200 suppressions de postes" dans l'Education, ont déclaré la FSU et l'Unsa-Education à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Semaine de quatre jours pour les écoliers : "une erreur" selon un chercheur
Le professeur François Testu, spécialiste des rythmes scolaires, a qualifié mardi soir à Créteil d'"erreur" la volonté du gouvernement de supprimer l'école le samedi matin, expliquant qu'une semaine de quatre jours créait "l'irrégularité" pour les enfants.
Lire la suite de l’article


Du "cartable-fardeau" au "cartable-santé", la méthode Darcos pour l'alléger
Sachant qu'un cartable de 8 kg avec ses manuels et ses fournitures est trop lourd pour les épaules d'un jeune collégien... Comment diviser son poids par deux afin de préserver la colonne vertébrale de ce jeune collégien?
Lire la suite de l’article


Darcos veut diviser le poids du cartable des jeunes collégiens par deux
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos veut diminuer, dès la rentrée 2008, le poids du cartable vide des élèves de 6ème et de 5ème et de son contenu (manuels scolaires, fournitures) avec l'objectif de le diviser par deux pour la rentrée 2009, a-t-il annoncé mercredi.
Lire la suite de l’article


Pécresse : "passerelles" pour les étudiants qui se sont trompés d'orientation
La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a affirmé mercredi qu'il fallait mettre en place des "passerelles" vers d'autres filières pour les étudiants qui se sont "trompés" d'orientation en 1ère année de licence, lors d'une rencontre avec des étudiants à Paris IV.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

mardi, octobre 23, 2007

Revue de presse du mardi 23 octobre 2007

Allez, on arrête avec Guy Môquet et on revient aux problèmes de fond. Dans Le Monde, un long article de Luc Cédelle sur les projets de Xavier Darcos Celui-ci s'apprête à annoncer ses pistes de réforme de l'école primaire. Il veut d’abord dire ce qu’il compte faire des deux heures libérées par la suppression du samedi matin. Ensuite il souhaite modifier les programmes (il faut dire que les derniers en vigueur ne datent que d’un an…).
L’homme est présenté c omme un homme qui recherche le consensus et le dialogue. On pourrait aussi, comme le fait le journal, le qualifier « d’acrobate ». Un jour il reçoit Gabriel Cohn Bendit et soutient son projet d’établissements expérimentaux. Le jour suivant, il reçoit Alain Finkielkraut et confie une mission officieuse à Jean-Paul Brighelli. Mission officieuse mais pas secrète (tant ce dernier s’en vantait un peu partout…) pour rassembler les propositions des différentes tendances de la mouvance anti-pédago, à l’occasion d’une rencontre générale prévue le 8 novembre. (à quand la même chose pour les mouvements pédagogiques , M. Le Ministre?)
Acrobatie ? Consensus ?
On peut aussi se demander si à force de vouloir ne pas choisir et donner des gages aux uns et aux autres et de faire le grand écart, Monsieur Darcos n’est pas à deux doigts de la déchirure musculaire…

A propos de petits bobos…
Deuxième épisode du feuilleton de 20 minutes dans un collège de Monfrermeil. Aujourd’hui le journal s’intéresse aux infirmières du collège. Comme le dit très bien l’une d’entre elles : «On n'est pas des piqueuses. 80% de notre travail, c'est du relationnel».

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 23/10/07


Sarkozy fuit la lettre et les manifs
Guy Môquet. L’Elysée a prétexté un calendrier chargé pour justifier l’absence du Président.
Lire la suite de l’article


Faut-il un permis à joints ?
Psys et consommateurs doutent de l’efficacité de la mesure.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 23/10/07


Un hommage au pied de la Lettre
Pour la lecture de la lettre de Guy Môquet, le lycée Jacques Decour, à Paris, a choisi de faire les choses en grand, lundi 22 octobre.
Lire la suite de l’article


Guy Môquet : une lecture en ordre dispersé
Le déplacement de plusieurs ministres dans les lycées n’a pas évité la cacophonie autour de cette lecture voulue par Nicolas Sarkozy. Lecture en classe ou lecture solennelle dans la cour, lecture-débat voire pas de lecture du tout, la commémoration a parfois pris un ton militant.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 22/10/07 (un jour de retard)



La mémoire et l’émotio
5 000 personnes se sont rassemblées, hier, à Châteaubriant pour rendre hommage aux femmes résistantes et aux 27 fusillés du 22 octobre 1941, parmi lesquels Guy Môquet.
Lire la suite de l’article


« Dans la France attentiste, Châteaubriant a fait choc
Pierre Sudreau, ancien ministre du général de Gaulle, estime qu’en 1941 les exécutions du 22 octobre s’inscrivent dans les événements qui feront « s’envoler la Résistance ».
Lire la suite de l’article


« Môquet, Guy, de Paris, communiste
Il était le vingtième sur la liste publiée par les Allemands après l’exécution de 50 otages dont 27 à Châteaubriant. Ils avaient été choisis par Pierre Pucheu, ministre de l’Intérieur de Pétain.
Lire la suite de l’article


Les enseignants, l’histoire et la mémoire
Olivier Le Trocqueur, professeur d’histoire, membre du Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire.

« En premier lieu, ce qui me pose problème n’est pas la lecture de la lettre en soi mais plutôt l’injonction du chef de l’État. Dans l’absolu, la lecture d’une telle lettre, pourquoi pas. Mais, il est spécifié aux professeurs d’histoire qu’elle devra être lue quel que soit le contexte. Il existe des commémorations. On peut proposer aux profs d’y assister et d’y emmener des élèves. Ce ne sont pas les mêmes modalités que la lecture obligatoire d’une telle lettre. Encore il y a quelques jours, le porte-parole de l’Élysée précisait que sa lecture était obligatoire au même titre que l’application des programmes. On ne consulte pas, on ne discute pas, on force. On constate "une caporalisation" du pouvoir pour reprendre les mots de Jean-Pierre Azéma. Cela pose un réel problème en dehors de la lecture ou non de la lettre.
Deuxièmement, la question de la lecture de la lettre de Guy Môquet pose celle du rapport au contexte. Pourquoi Guy Môquet et pourquoi cette lettre ? Il s’agit d’une opération de reconstruction et de contrefaçon mémorielle.[…]
Lire la suite de l’article


Les profs ne prennent pas Sarkozy au pied de la lettre
La demande présidentielle de lire la lettre de Guy Môquet dans les lycées, aujourd’hui, suscite le mécontentement chez les professeurs, qui dénoncent sa décontextualisation historique.
Lire la suite de l’article


Marie-George Buffet : « Résister lorsque surgit l’inacceptable »
À Châteaubriant, la secrétaire nationale du PCF a souligné l’actualité de la Résistance et le rôle qu’y ont joué les femmes. Extraits
Lire la suite de l’article


Paroles de résistant
Ce n’est pas au pouvoir politique…
Robert Créange, secrétaire national de la Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes.
Je fais partie de ceux qui ont accueilli Sarkozy à la cascade du bois de Boulogne. Il n’a même pas prononcé le mot communiste, ce que j’ai dénoncé dès le lendemain (l’Humanité du 17 juin). Quant à ce qui va se passer demain (aujourd’hui) dans les lycées, je comprends la position des enseignants : ce n’est pas au pouvoir politique de leur dicter ce qu’ils doivent apprendre aux gamins. Personne ne souhaite que Guy Môquet devienne une icône. Mais nous allons saisir l’occasion d’aller dans les lycées, replacer les choses dans le contexte de l’histoire et de ses valeurs.
Lire la suite de l’article


Prosper Môquet : au nom du père
Il y a l’image du père, forcément. Ses mots, ses cris. Ses espoirs de bout de table, rue Baron, à Paris dans le 17e, là où il a loué un minuscule appartement dans ce quartier populaire des Épinettes. Guy écoute. Et Prosper raconte. Il dit à l’enfant son chemin qui s’ouvre comme une adolescence volée dans les boues des tranchées de 1914. Parce qu’il est allé à la guerre, le père. Il en a même rapporté cette cicatrice affreuse que lui a tracée l’obus du Chemin des Dames. C’était en 1917, du côté de Fère-en-Tardenois, quand la pluie du phosphore brûlait les corps des hommes. De ces tranchées, le père a ramené aussi des idées. Ce dégoût de la guerre, de ce capitalisme qui l’enfante, comme la nuée, disait Jaurès, porte l’orage. Viendra l’engagement dans la jeunesse de la SFIO, l’entrée en CGT comme on entre en vie et en lutte, un jour de 1919, quand il s’embauche aux rails, gare des Batignolles.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 23/10/07 ( payant)



Des cérémonies sobres... et quelques incidents
DU SOBRE AU DÉCALÉ, du solennel à l'agité, en passant par le refus pur et simple : l'hommage à Guy Môquet s'est fait en...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 23/10/07



Au lycée Guy-Môquet, de l’émotion et beaucoup de questions
Dans la ville où le jeune résistant a été fusillé, c’est avec des sentiments mêlés qu’enseignants et lycéens ont accueilli la lecture de sa lettre
Lire la suite de l’article


Ils ont aussi sacrifié leur vie à la liberté
Ils sont plusieurs jeunes résistants à avoir, comme Guy Môquet, sacrifié leur vie. Morceaux choisis
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 23/10/07



La vision des infirmières de Montfermeil
Bobo au pied, mal de ventre, écorchure après un rugby sur bitume ou hématome sous l'ongle: les infirmières du collège Jean-Jaurès de Montfermeil (93) en voient de toutes les couleurs. Elles soignent et apaisent: «On n'est pas des piqueuses. 80% de notre travail, c'est du relationnel», explique Anne-Marie, l'une des deux infirmières qui tournent dans l'établissement.
Lire la suite de l’article


Enquête préliminaire sur des viols présumés au lycée français de Marrakech
Le parquet de Paris a confié mardi une enquête préliminaire à sa section des mineurs après avoir reçu une lettre d’enseignants du lycée français de Marrakech. Cette lettre fait état d’une affaire d’agressions sexuelles qui remonterait à 2005. «A ce jour, à notre connaissance, aucune mesure n’a été prise afin d’éclaircir cette affaire», indiquent les dix professeurs dans leur lettre
Lire la suite de l’article


Guy Môquet : la lettre a été lue, Dati et Darcos sifflés
Henri Guaino a parlé un peu vite. Interrogé hier matin, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy a estimé que les enseignants qui refusaient de lire la lettre de Guy Môquet étaient « une toute petite minorité ». Un avis qui n'est pas partagé par Xavier Darcos et Rachida Dati, deux ministres chahutés alors qu'ils se sont déplacés dans des écoles.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 23/10/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 23/10/07



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 23/10/07



La lettre de Guy Môquet, « ça fait réfléchir »
La lettre d'adieu du jeune martyr a été lue, hier, devant les lycéens, comme, au lycée Alain d'Alençon.
Lire la suite de l’article


Dans les lycées, un hommage à la fois varié et controversé
François Fillon a reçu des lycéens à Matignon et a déploré une polémique « dérisoire ». Xavier Darcos (Éducation nationale) a lu la lettre à Périgueux où il a été fraîchement accueilli par des enseignants et des élèves sceptiques. Valérie Pécresse (Enseignement supérieur) était à Versailles, Michel Barnier (Agriculture) à Courcelles-Chaussy. À Villejuif (Val-de-Marne), Rachida Dati - Justice - a été sifflée par cinquante manifestants qui s'opposent « aux régressions sociales et à la traque des sans-papiers ». Nicolas Sarkozy avait envisagé de venir au lycée Carnot, à Paris, où avait étudié Guy Môquet. Mais « le président de la République n'a pas pu s'y rendre, compte tenu de son agenda international », a indiqué son conseiller, Henri Guaino. Des enseignants de Carnot avaient rédigé un texte expliquant leur « refus de participer à cette commémoration ».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 23/10/07



La lettre divise toujours
La lecture de la lettre du jeune résistant n'a pas vraiment apaisé la polémique. Reste que dans les lycées, la cérémonie a été bien suivie
Lire la suite de l’article


Une lettre déchirante
Si depuis quelques jours la lecture controversée de la lettre de Guy Môquet aux lycéens de France a fait couler beaucoup d'encre, hier matin, devant le lycée Bertran-de-Born à Périgueux, elle a fait beaucoup de bruit. Le bruit de quelques manifestants mais surtout celui des radios et télévisions nationales venues pour le ministre de l'Éducation nationale, Xavier Darcos, qui a lu la lettre du jeune Résistant à une soixantaine d'élèves de terminales littéraire et économique et sociale de l'établissement ainsi qu'à des adjoints de sécurité de l'École de police de Périgueux.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 23/10/07



Un communiste nommé Guy Môquet
Ce lundi 22 octobre, Métro Guy Môquet, à Paris, le PCF et la CGT avaient décidé de rendre hommage au désormais incontournable martyr de la Résistance. Un juste retour des choses pour celui qui était avant tout communiste, parisien et fils de leader syndical. En ces temps de mobilisation sociale, les militants n'ont pas boudé l'invitation.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 24/10/07



Xavier Darcos veut "retrouver un consensus républicain" sur l'école
Le ministre de l'éducation nationale s'apprête à annoncer ses pistes de réforme de l'école primaire. Xavier Darcos entend démontrer que les deux heures de cours libérées par la suppression du samedi matin, à partir de la rentrée 2008, serviront bien aux élèves en difficulté comme cela a été annoncé. Il doit aussi aborder la question des programmes, sur laquelle les différents courants de pensée du monde éducatif ont des avis diamétralement opposés. Parviendra-t-il, sur ces sujets, à convaincre qu'il ne craint pas le changement tout en évitant les tensions ?
"Je suis un homme du Sud-Ouest, j'ai toujours vécu dans le contact. Il se peut aussi que je déteste les situations conflictuelles", confie-t-il au Monde. Jusqu'à présent, sa manière d'agir le singularise : il ne se reconnaît pas d'adversaires, seulement des "partenaires". Revendiquant "l'esprit de réforme" de Nicolas Sarkozy, auquel il se réfère en permanence, il adhère totalement au projet "d'alléger la charge de l'Etat" et de desserrer "le carcan des statuts" dans l'éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Un instituteur devant le tribunal pour avoir gêné une expulsion
Pour le procureur, "il n'y a rien à dire de mal" sur Florimond Guimard. Accusé de s'être opposé en novembre 2006 à l'expulsion du père algérien en situation irrégulière de deux jeunes filles, cet enseignant, militant du Réseau éducation sans frontières (RESF), a comparu, lundi 22 octobre, devant le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence pour "violences volontaires sur les policiers dans l'exercice de leur fonction avec arme par destination".
Lire la suite de l’article


Les pantalons "baggys" des ados interdits en Louisiane
Indécent ! Le pantalon tombant, plus connu sous l'appellation de baggy, très à la mode chez certains ados, est considéré comme indécent par les responsables d'une demi-douzaine de villes de Louisiane, qui ont passé des ordonnances afin d'en interdire le port.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 23/10/07


Rachida Dati et Xavier Darcos chahutés lors de la lecture de la lettre
La garde des Sceaux a été reçue par les sifflets d'une cinquantaine de manifestants dans un collège de Villejuif. Le ministre de l'Education a été lui fraîchement accueilli par des enseignants communistes à Périgueux
Lire la suite de l’article


Guy Môquet et la nation
Par Jean Daniel

J’AI BEAU me pincer, je n’arrive pas à trouver ni arbitraire ni suspect le fait de souhaiter la lecture dans les écoles de la lettre d’un adolescent, Guy Môquet, avant sa mort pour sa patrie. Et cela, j’y insiste, quelles que soient les circonstances. Car c’est le sens du sacrifice qui est ici souligné. En revanche, j’ai quelque doute sur les sentiments qui pourraient sournoisement contester la résurrection de l’idée de nation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 23/10/07


Faut-il lire la lettre de Guy Môquet?
La lettre du jeune communiste fusillé a été lue ce lundi dans tous les lycées de France. L'occasion de recueillir l'avis des usagers de la station de métro Guy Môquet... et de tester leurs connaissances sur la Seconde Guerre mondiale.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 23/10/07



Guy Môquet: la commémoration se perd "dans un conflit politique" (Chérèque)
Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, a jugé lundi soir que la commémoration du souvenir de Guy Môquet voulue par Nicolas Sarkozy, "qui pouvait être utile, est en train de se perdre dans un conflit politique que Guy Môquet ne méritait pas".
Lire la suite de l’article


Lecture, sorties, débats: les hommages à Guy Môquet ont été très variés
De la cérémonie solennelle au refus de lire la célèbre lettre, en passant par les témoignages d'anciens résistants, la journée de "commémoration du souvenir" du résistant Guy Môquet dans les lycées a revêtu lundi des formes très variées, selon une enquête des bureaux de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Un écolier meurt en avalant de travers
Un écolier de 9 ans, élève de CM1 dans une école élémentaire d'Antibes, est mort lundi à la cantine de l'établissement en avalant de travers, a indiqué la mairie d'Antibes.
Lire la suite de l’article


Un lycée de Villeneuve-le-Roi évacué après un dégagement accidentel d'acide
Un millier de collégiens et lycéens de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) ont dû être évacués lundi matin de leur établissement à la suite d'un dégagement accidentel d'acide qui n'a pas fait de blessé, a-t-on appris de source policière.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.