jeudi, novembre 13, 2008

Revue de presse du jeudi 13 novembre 2008

On demande leur avis sur le lycée aux lycéens.
Six cents représentants lycéens nouvellement élus sont conviés samedi par le ministre de l'Education Xavier Darcos à débattre sur la réforme du lycée et la vie lycéenne, dans le cadre des "Ateliers du nouveau lycée" organisés à l'Ecole Polytechnique à Palaiseau (Essonne).

Différencier pour plus d’égalité.
C’est ce qui ressort de l’ enquête menée en Suède et relatée par Le Monde. Dans une école pilote de la banlieue de Stockholm, les petites filles profitent de temps de jeux non-mixtes.
Cette démarche en apparence paradoxale. Pendant plusieurs mois, en effet, une chercheuse a filmé les activités, observé l'accueil des enfants le matin, assisté aux repas de midi. Et ses conclusions ont stupéfié les éducateurs : sans en avoir conscience, ils réservaient aux filles et aux garçons un traitement bien différent. Depuis 2005, les 24 éducateurs de cette école suédoise qui accueille une centaine d'enfants âgés de 1 à 5 ans ont donc essayé également de modifier leur comportement. "Nous n'en avions pas conscience, mais avant, nous encouragions les garçons à prendre des risques, à sauter, à s'amuser, alors que nous disions sans cesse aux filles de faire attention.”
Au terme de ce travail, l'équipe éducative a décidé d'instaurer deux temps non mixtes d'une heure trente par semaine. Selon les éducateurs, ces moments permettent aux enfants de profiter tranquillement des jeux associés à "l'autre sexe". Les filles peuvent ainsi conduire des voitures ou sauter sur les bancs sans que les garçons les dérangent. Réunis dans une autre salle de jeux, les garçons, eux, s'amusent avec des dînettes, des peluches et des poupées sans que les filles viennent s'approprier les lieux et leur donner des leçons de vie domestique…
En France, qu’en est-il ? Le quotidien revient sur les travaux de nombreux sociologues dont Marie Duru Bellat . Tous ces travaux montrent par exemple que à copie égale, les filles et les garçons n'obtiennent pas les mêmes notes que les garçons, de même les garçons sont interrogés plus souvent, et leurs interventions spontanées mieux tolérées. Mais, affirme la journaliste, malgré ces travaux, la prise de conscience de ces différences de traitement reste embryonnaire. “En France, nous préférons mettre l'accent - légitimement d'ailleurs - sur les inégalités sociales ou les discriminations ethniques, souligne Marie Duru-Bellat.

Toujours dans Le Monde, on pourra lire un article sur le Bac pro à l’occasion d’un colloque consacré à cette voie.. Avec 20 % de candidats supplémentaires cette année, selon les chiffres du ministère de l'éducation nationale, le baccalauréat professionnel en trois ans, très contesté en 2007, semble plaire aux élèves. Après une expérimentation menée avec soixante-dix mille lycéens en septembre, cette réforme doit être généralisée à la rentrée 2009. Ce sera la fin du parcours en quatre ans, avec d'abord deux ans en BEP, puis deux ans pour préparer le baccalauréat professionnel. A la sortie de la troisième, les collégiens auront donc désormais le choix entre le baccalauréat professionnel en trois ans et le CAP en deux, un diplôme en général plus adapté aux métiers de l'artisanat. Mais ils pourront toujours entrer en première professionnelle après un CAP, s'ils le souhaitent.
Mais certains syndicats (de la FSU) restent opposés à cette mesure. Dans un communiqué, on évoque la crainte de voir "le nombre de sorties sans qualification" du système scolaire augmenter "face aux difficultés" à obtenir le baccalauréat professionnel. Le programme des épreuves restera en effet le même avec seulement trois ans au lieu de quatre pour se préparer

Dans La Croix, un bon article sur la théorie de l’évolution “un défi pour l’enseignement Le ministère de l’éducation nationale organise un colloque (les 13 et 14 novembre) afin de revoir les contenus et les modalités d’enseignement de la théorie de l’évolution. On le sait, celle ci est de plus en plus l’objet de contestations de la part d’élèves et de parents qui s’appuient sur les thèses créationnistes. Et pas seulement aux Etats-Unis ! ; mais aussi en France…

Il y a des journées pour tout… Aujourd’hui c’est la journée de la gentillesse.. Alors, aujourd’hui pas de critique de l’action du ministre ou du gouvernement…. Soyons gentils !

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 13/11/08


Lyon ne veut pas être le cobaye des “jardins d’éveil” de Nadine Morano
Les dernières annonces de la secrétaire d’état à la famille sont restées au travers de la gorge de l’adjoint du maire de Lyon en charge de l’éducation et de la petite enfance.Vendredi dernier lors d’une visite à Vénissieux (Rhône), Nadine Morano annonçait en effet que le département du Rhône (avec la Mayenne) serait département test pour mettre en place les “jardins d’éveil”, structures chargées d’accueillir les enfants 2 à 3 ans en lieu et place de l’Education nationale. Outre un désaccord certain sur le fond concernant la déscolarisation généralisée des moins de 3 ans, la Ville de Lyon a très peu apprécié la forme : ces “jardins d’éveil” devront en effet être financés par les collectivités locales, la CAF et les parents. Nadine Morano a par ailleurs précisé que le test commençait à la rentrée 2009. Yves Fournel, l’adjoint de Gérard Collomb, parle d’une ”provocation”, doublée d’une “escroquerie”…
Lire la suite de l’article


«Les philosophes peuvent nous ouvrir des voies qu'il nous appartient de parcourir»
Robert Maggiori, philosophe et journaliste au journal, a répondu à vos questions à l'occasion du numéro spécial de «Libération», rédigé par des philosophes.
Lire la suite de l’article


«C’est quoi le vrai sujet?»
Les philosophes adressent dans nos pages griefs et propositions au PS au moment où Ségolène Royal dit "son envie" de diriger le parti.
Lire la suite de l’article


Faut-il craindre la perte de l’autorité ?
Avtai Ronell

Un motif unique se retrouve au cœur de trois événements distincts. Les récentes commémorations de 68, la crise économique mondiale et la rhétorique politique ont en partage une relation de plus en plus difficile à l’autorité. Le manque d’autorité des candidats lors des récentes élections américaines a été un thème récurrent : aucun candidat n’était assez «présidentiable» ; l’autorité qu’avait acquise Alan Greenspan depuis des dizaines d’années s’est effondrée ; Mai 1968 a remis en cause les figures d’autorité et toute une génération de fils, en Allemagne, s’est révoltée contre l’autorité de ses pères qui, souvent, étaient d’anciens nazis. Les fonctions présidentielles, en France et en Amérique, ne revêtent plus avec la même évidence et la même autorité, précisément, les habits de l’autorité.
L’autorité est le terme le plus insaisissable régissant les rapports humains. Et pourtant, à en croire les rares penseurs s’étant efforcés d’écrire sur le sujet, aucune politique, aucune famille, aucune estime ne peut en faire l’économie. Si l’autorité est cruciale pour toute rhétorique ou pratique politique, force est de constater qu’elle est aujourd’hui introuvable et partout, fantomatique et spectralement gravée.
Pour Hannah Arendt, l’autorité est une question incontournable, indispensable à la compréhension du politique. Ces quelques indications mises de côté - pensons aussi à l’essai important d’Arendt intitulé Qu’est-ce que l’autorité ? et au travail de Derrida sur les fondations mystiques de l’autorité -, l’autorité comme problème n’a suscité que de timides tentatives d’élucidation. On ne peut plus dire ce qu’est l’autorité. Et à peine ce qu’elle n’est pas.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 13/11/08


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 13/11/08



L'égalité des sexes à bonne école
Elles glissent en riant sur les toboggans, grimpent avec énergie sur les bancs, s'emparent des voitures à roulettes que les animatrices ont mises à leur disposition. Emma, Ida et Alice, qui viennent de fêter leurs 3 ans, profitent d'un des temps non mixtes instaurés en 2005 par l'école de Järfälla, dans la banlieue de Stockholm : une fois par semaine, les fillettes de cette école pilote en matière d'égalité des sexes sont invitées, pendant la matinée, à faire de la gymnastique "entre elles.
Cette - légère - entorse au principe de mixité a été introduite au nom de l'égalité entre filles et garçons.
Lire la suite de l’article


La France peu sensible à l'inégalité filles-garçons
En France, les programmes suédois pour l'égalité des sexes font volontiers sourire : ils passent, au mieux, pour une manifestation des ravages du politiquement correct, au pire, pour le signe d'une obsession égalitaire qui prend parfois les allures d'un contrôle social. Pourtant, les études françaises aboutissent à la même conclusion que les travaux suédois : à l'école, les filles et les garçons ne sont pas traités de la même façon.
Lire la suite de l’article


Un appel d'offres suscite l'émoi des professeurs sur le Web
Un appel d'offres pour une "veille de l'opinion", lancé par les ministères de l'éducation et de l'enseignement supérieur, met en émoi le Web et les professeurs depuis plusieurs jours. A cran, les plus soupçonneux y voient une tentative de surveillance ou de fichage, quand les deux ministères plaident la "transparence" et la banalité d'un travail d'information au service de l'action publique.
Lire la suite de l’article


Le nouveau bac pro doit "faire changer les regards"
Avec 20 % de candidats supplémentaires cette année, selon les chiffres du ministère de l'éducation nationale, le baccalauréat professionnel en trois ans, très contesté en 2007, semble plaire aux élèves. Après une expérimentation menée avec soixante-dix mille lycéens en septembre, cette réforme doit être généralisée à la rentrée 2009. Ce sera la fin du parcours en quatre ans, avec d'abord deux ans en BEP, puis deux ans pour préparer le baccalauréat professionnel. A la sortie de la troisième, les collégiens auront donc désormais le choix entre le baccalauréat professionnel en trois ans et le CAP en deux, un diplôme en général plus adapté aux métiers de l'artisanat. Mais ils pourront toujours entrer en première professionnelle après un CAP, s'ils le souhaitent.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 13/11/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 13/11/08



Osez la… gentillesse !
Un médecin suédois, dont l’ouvrage s’arrache, l’affirme. Tenir la porte, sourire à son voisin : tous ces — petits — gestes permettent d’être en meilleure forme. Ce n’est pas le moment de s’en priver. C’est la Journée de la gentillesse.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 13/11/08



La théorie de l’évolution, un défi pour l’enseignement
Le ministère de l’éducation nationale organise un colloque afin de revoir les contenus et les modalités d’enseignement de la théorie de l’évolution
Lire la suite de l’article


Deux jours de réflexion autour du thème "Enseigner l'évolution"
Plus de 400 inspecteurs, des professeurs de sciences du vivant et de la Terre (SVT) et de philosophie, des professeurs d’IUFM formant les instituteurs et professeurs de collège, ainsi que des universitaires et chercheurs sont attendus jeudi 13 novembre et vendredi 14 au colloque « Enseigner l’évolution » organisé par le ministère de l’éducation nationale à la Cité des sciences et au Collège de France. Interviendront des personnalités aussi diverses que Guillaume Lecointre, Jean-Claude Ameisen, Pascal Picq, Pierre-Henri Gouyon, Jacques Arnould, Dominique Lecourt ou Richard Descoings.
Lire la suite de l’article

-
Rome débat également sur le darwinisme
En choisissant comme thème de sa session plénière l’évolution, l’Académie pontificale des sciences a permis un débat entre l’Église et la science sur le darwinisme
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------
Les échos du 13/11/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 13/11/08



Journée de la gentillesse: «Je suis une gentille tout le temps, eh ben je ne le conseille à personne!»
Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de la gentillesse. L'occasion de vous demander en quoi vous pourriez être plus gentil aujourd'hui qu'un autre jour
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 13/11/08



Les profs surveillés ? Bonne nouvelle pour les mobilisations !
Après la publication de l'enquête de Rue89 sur l'appel d'offres des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour surveiller profs et chercheurs, un riverain blogueur, d'abord incrédule puis convaincu par l'enquête, nous a envoyé cette réaction.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 13/11/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 13/11/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 13/11/08


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 13/11/08


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 13/11/08



Six cents lycéens conviés à débattre samedi sur la réforme du lycée
Six cents représentants lycéens nouvellement élus sont conviés samedi par le ministre de l'Education Xavier Darcos à débattre sur la réforme du lycée et la vie lycéenne, dans le cadre des "Ateliers du nouveau lycée" organisés à l'Ecole Polytechnique à Palaiseau (Essonne).
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos défend les jardins d'éveil car "l'école, ça commence à 3 ans"
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a affirmé jeudi au Sénat que l'école commençait "à 3 ans" et défendu l'idée qu'avant cet âge, les enfants soient accueillis dans des structures "différentes" comme les jardins d'éveil préconisés par un rapport sénatorial.
Lire la suite de l’article


Financement communal des écoles privées: le Sénat propose une solution
Une proposition de loi sénatoriale, visant à résoudre le problème récurrent du financement des écoles privées accueillant des élèves habitant dans une autre commune que celle de leur école, sera soumise au Sénat le 10 décembre, a annoncé jeudi le sénateur UMP Jean-Claude Carle.
Lire la suite de l’article


La Cour de cassation déboute l'instituteur d'"Etre et avoir"
Georges Lopez, l'instituteur vedette du documentaire à succès de Nicolas Philibert "Etre et avoir", a été définitivement débouté jeudi de ses demandes d'indemnités, après le rejet de son pourvoi par la Cour de cassation.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.