jeudi, novembre 27, 2008

Revue de presse du jeudi 27 novembre 2008

C’est aujourd’hui que le Salon de l'éducation ouvre ses portes. Il accueillera les visiteurs jusqu’à dimanche, porte de Versailles, à Paris. Le ministre de l'Education, qui devait l'inaugurer ce matin, s'y rendra finalement vendredi matin à 11h30. Le principal syndicat d'enseignants du primaire, le SNUipp-FSU, a appelé, depuis plusieurs jours les professeurs parisiens à faire grève et venir « organiser un comité d'accueil digne de ce nom » à Xavier Darcos.

Dans le Nouvel Obs , comme dans d’autres journaux on s’intéresse aussi à la justice des mineurs. Les magistrats s’insurgent contre le durcissement de cette justicequ’une commission propose de durcir plus encore. La commission Varinard, a en effet été chargée par la garde des Sceaux de réfléchir à une réforme. Mais ses conclusions, attendues ces jours-ci, commencent à filtrer : entre autres nombreuses idées, abaisser l'âge d'emprisonnement à 12 ans ou créer un tribunal correctionnel spécial pour les multirécidivistes de 16 à 18 ans. Une juridiction présidée par un magistrat qui ne serait pas juge pour enfants et qui infligerait des peines alignées sur celles réservées aux majeurs.
«C'est considérer que le jeune délinquant, coupable, ne peut pas être en même temps un mineur en danger, victime... Une absurdité qui revient à couper l'enfant en deux, s'indigne Hélène Franco, présidente du Syndicat de la Magistrature. Alors qu'il est acquis que la meilleure prévention de la délinquance passe par la protection de l'enfance.»
A la garde des sceaux qui justifie ce durcissement par l’augmentation de la délinquance, le sociologue Laurent Mucchielli, dans une «Note statistique de recadrage sur la délinquance des mineurs» répond chiffres à l'appui : «Il n'est pas vrai que la délinquance des mineurs ne cesse d'augmenter. Au contraire, la part des mineurs dans l'ensemble des personnes mises en cause par la police et la gendarmerie est passée de 22% en 1998 à 18% en 2007.» Quant à l'ensemble des faits criminels, «à savoir les homicides, les viols, les vols à main armée, les prises d'otages et séquestrations, et les trafics de drogue, Us ne représentent que 1,3% du total des infractions reprochées aux mineurs». Enfin, «il n'est pas juste de laisser croire que les mineurs délinquants ne font l'objet que de mesures éducatives et que les juges sont naturellement «laxistes». Les peines de prison représentent déjà un tiers des peines prononcées à l'égard des 13-16 ans, et près de 40% à l'égard des 16-18 ans.» Quel avenir leur réserve-t-on alors ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/11/08


Commémorations : en finir avec la repentance
Johann Michel professeur de science politique à l’université de Poitiers et à l’IEP de Paris, chercheur à l’institut Marcel-Mauss (EHESS).
Lire la suite de l’article


Etablissements pénitentiaires pour mineurs : "les pouvoirs publics sont dépassés par ce qu'ils ont créé"
Entretien avec Lionel Perrin, coordinateur régional de l'OIP (observatoire international des prisons), suite à la publication d'un rapport de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) dénonçant de "graves lacunes" au sein de l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Meyzieu dans le Rhône, après le suicide en février d'un mineur de 16 ans (lire). Pour lui, ces manquements sont symptomatiques des dysfonctionnements de ces "écoles entourées de murs"…
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/11/08


Je serai à la pose de la première pierre du collège Kléber-Haedens
Depuis plusieurs semaines, le MoDem des Hauts-de-Seine conteste au maire de La Garenne-Colombes, Philippe Juvin, le droit de baptiser un collège du nom de l'écrivain Kléber Haedens. Raison invoquée : sa collaboration au quotidien L'Action française. Kléber Haedens est l'auteur de nombreux romans édités chez Grasset. Il était critique littéraire, chroniqueur sportif et gastronomique notamment à Paris-Presse, au Journal du Dimanche et à France-Soir. Jean d'Ormesson s'insurge contre une polémique qu'il juge déplacée, et funeste pour la littérature.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/11/08


La science, ses limites, son au-delà, par Jean Delumeau
Désormais l'enseignement de l'évolution fait question, même en France, notamment dans des banlieues travaillées par l'intégrisme islamiste, est une certitude qu'a soulignée un article récent (Le Monde du 18 novembre). Il est donc nécessaire que le fait scientifiquement prouvé de l'évolution fasse partie des cours de physique et de biologie. Il est "plus qu'une hypothèse", avait affirmé Jean Paul II.
Mais ce ne doit pas être l'occasion d'affirmer devant les élèves qu'il est incompatible avec la croyance en Dieu. Poser l'un et l'autre en même temps ne constitue pas un mauvais "mélange de deux bains de culture" mais la conciliation de deux démarches intellectuelles qu'il n'y a pas lieu d'opposer entre elles.
Lire la suite de l’article


Dieu contre Darwin, par Denis Buican
Les ténèbres engendrent des monstres, dignes des célèbres Caprices de Goya, pourchassé par une Inquisition qui embrasse l'esprit pour l'étouffer. Les inquisitions religieuses et les messianismes traditionnels furent, si j'ose dire, doublés par les dogmatismes laïques (marxiste-léniniste-staliniste ou national-socialiste) souvent plus dangereux encore.
[…] C'est une évidence scientifique que le monde n'a pas été "créé" selon la Genèse biblique il y a quelques milliers d'années. Et la paléontologie ne fait qu'apporter des arguments en faveur de la théorie de l'évolution. Le dogme créationniste - baptisé à tort par ses thuriféraires "science créationniste" ou "intelligent-design" - n'a aucun fondement scientifique réel.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/11/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/11/08



Livre jeunesse: les coups de coeur des pros
DIFFICILE de faire son choix parmi les milliers d’albums et de romans qui paraissent chaque année. Nous avons demandé à trois professionnels de l’édition jeunesse de faire un choix parmi la production. Ils ont eu du mal, mais ils ont fini par livrer leurs coups de coeur…
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/11/08



Kezeco, quésaco ?
Kezeco… Derrière ce nom qui ressemble à un SMS mal orthographié se cache un nouveau site destiné à rendre l’économie compréhensible et accessible à tous.
Lancé le 7 novembre sous l’égide du Conseil pour la diffusion de la culture économique (Codice), Kezeco.fr s’inscrit dans une « démarche de service public », souligne Isabelle Knock-Méo, déléguée générale du Codice. Si le site était en gestation depuis un peu moins d’un an, la crise économique a « renforcé le besoin de le voir exister au plus vite », précise-t-elle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 27/11/08

Le Salon de l'éducation s'ouvre à l'international
Des cohortes de lycéens en quête d'un conseil en orientation ; des acheteurs de tous pays venus admirer les outils technologiques dernier cri ; des enseignants en mal de colloques et, bien sûr, des ministres, (Xavier Darcos, Christine Lagarde, Jean-Louis Borloo...) et des élus de tout bord. Cette année encore, il y aura du beau monde au Salon de l'éducation qui s'ouvre aujourd'hui et se tient jusqu'à dimanche, porte de Versailles, à Paris. Le ministre de l'Education, qui devait l'inaugurer ce matin, s'y rendra finalement demain matin. Le principal syndicat d'enseignants du primaire, le SNUipp-FSU, a appelé, depuis plusieurs jours, les professeurs parisiens à faire grève et venir « organiser un comité d'accueil digne de ce nom » à Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


La jeunesse reste un bon filon dans un marché du livre morose
s d'ouvrages pour la jeunesse résistent bien, portées par des sagas à succès, en grand format. Le Salon du livre et de la presse de Montreuil qui s'est ouvert hier est marqué par le succès du genre « fantasy ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 27/11/08



Le « crevard », ce gigolo de banlieue
Jeune homme sans fric ou feignant de ne pas en avoir, le crevard sait se faire aimer sans rien débourser. Sa copine pourvoit à tout. Portraits et témoignages.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos zappe l'inauguration du Salon de l'éducation
Xavier Darcos n'inaugurera pas le Salon de l'Education à la porte de Versailles à Paris (15e) jeudi matin, comme il était prévu initialement à son agenda. Il s'y rendra vendredi matin, selon un «rectificatif» de son agenda diffusé mercredi par son ministère.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/11/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 27/11/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/11/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/11/08


Le péril jeune
Le durcissement de la justice des mineurs est l'une des priorités du gouvernement. Une commission chargée d'y réfléchir propose de pénaliser toujours plus, au détriment des mesures éducatives. Les magistrats s'insurgent. Voici pourquoi…
Lire la suite de l’article


Ce que Dati prépare
La commission présidée par André Varinard (professeur de droit à Lyon-III) et chargée de préparer la réforme de l'ordonnance de 1945 sur la délinquance des mineurs rendra ses conclusions le 3 décembre. Composée de 32 membres - magistrats, policiers, juristes, éducateurs... -, elle propose de remettre à plat la justice des mineurs en 70 points, dont voici les principaux.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/11/08


Le palmarès 2009 des écoles de commerce
Comme chaque année, L’Express vous propose de découvrir le palmarès des écoles de commerce. Cette édition 2009 montre l’émergence d’un petit groupe de «Business Schools», capables d’attirer des professeurs et des étudiants d’exception venus du monde entier.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/11/08



Les "anti Darcos" à l'assaut du Salon de l'éducation
Jeudi, le Salon européen de l'éducation s'est ouvert dans un charivari de crécelles et de slogans anti-Darcos. Les manifestants ont protesté contre les mesures de Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: manifestation de lycéens dans les rues de Rouen
Environ 500 lycéens, selon la police, ont manifesté jeudi matin dans les rues de Rouen contre la réforme du lycée et la suppression de postes dans l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos au salon de l'Education vendredi à 11H30
Le ministre de l'Education Xavier Darcos se rendra vendredi à 11H30 au Salon de l'Education, porte de Versailles à Paris (XVe), a affirmé jeudi son entourage à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: manifestation de lycéens dans les rues de Marseille
Environ 300 lycéens et une vingtaine d'enseignants, selon la police, ont manifesté jeudi dans les rues de Marseille contre la réforme du lycée et la suppression de postes dans l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Contre les "réformes Darcos", des écoles occupées à Créteil par des parents
Plusieurs écoles de Créteil étaient occupées ou bloquées jeudi par des parents d'élèves protestant contre les réformes du ministre de l'Education Xavier Darcos, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article


Corse: grève des enseignants très suivie après la mise en examen de deux professeurs
Tous les lycées et collèges de Haute-Corse et 80% des établissements secondaires de Corse-du-sud étaient en grève jeudi en solidarité avec deux professeurs inculpés dans une affaire d'examens truqués, selon un pointage effectué à la mi-journée par le rectorat de Corse.
Lire la suite de l’article


Mobilisation pour un prof de sport licencié après avoir frappé un élève
Un appel à la grève a été lancé par les syndicats du centre de formation des apprentis du bâtiment et des travaux publics (CFA-BTP) d'Auxerre après le licenciement d'un professeur de sport accusé d'avoir frappé un élève de 15 ans, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.