lundi, novembre 10, 2008

Revue de presse du lundi 10 novembre 2008

Buzz…
Les ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur viennent de lancer un appel d’offres pour assurer une « veille de l’opinion », autrement dit suivre tout ce qui se dit et s’écrit dans les médias de toutes sortes sur les sujets les concernant. Le premier y consacre un budget de 100.000 euros, le second de 120.000 euros. Outre la presse, les «sources surveillées» sont sur Internet: sites «commentateurs» de l’actualité, médias en ligne, sites de syndicats, de partis politiques, sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion, moteurs généralistes, forums, blogs, pages personnelles, appels et pétitions en ligne…
Cette information a fait le “buzz” durant tout le week-end et agité toute la blogosphère éducative. On craint d’assister à un “flicage”’ et une mise en fiche des blogueurs et autres diffuseurs d’informations et d’opinions. Pourtant comme le rappelle Libération , cet appel d’offres n’est pas nouveau. Le marché public a ainsi fait l’objet d’une annonce publiée au BOAMP (Bulletin officiel des annonces de marchés publics) le 4 novembre 2008. Lorsqu’on se livre, comme je l’ai fait, , à une petite enquête , on apprend que des appels d'offres semblables ont été lancés dans d'autres ministères ces derniers mois à l'initiative du Service d'Information du Gouvernement (SIG) (et de son nouveau directeur Thierry Saussez) et aussi au niveau de l'Élysée. Il y a là bas, un "monsieur veille de l'opinion" qui s'appelle Nicolas Princen et qui est en poste depuis mars 2008... Donc cet appel d'offres est dans la suite logique des choses. Comme le soulignait une bonne synthèse du journal Marianne, la veille de l’opinion est donc une pratique courante.
Pourquoi tant de crispations alors ? D’abord parce que les enseignants ont été suffisamment malmenés ces derniers mois pour être hyper-réactifs. Et puis surtout parce que plus que le principe, c’est le paradoxe qui est choquant. On veut prendre le "pouls de l'opinion" mais on ne l'écoute pas ! Puisque Darcos adopte volontiers une posture inflexible, comme l’a très bien montré sa dernière interview . L'autre décalage, c'est la somme dépensée pour cette "veille" (220 000 euros) alors qu'il suffirait d'écouter un peu plus les représentants constitués de cette opinion pour dépenser ces sommes ailleurs...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 10/11/08


A Pluvigner, les jeunes refusent de ressusciter les morts de 14-18
Mettre les morts de 14-18 debouts, sur la place du village, en faisant venir les vivants. Pour mieux figurer combien la guerre a tué. A Pluvigner, dans la Morbihan, 699 volontaires devraient se tenir, debout, en rang, ce dimanche, avant-veille des 90 ans de l’armistice. Mais, dans les cinq communes du canton, les vivants manquent à l’appel pour représenter les morts. Malgré les annonces dans la presse et à la télévision, il manque encore un tiers de «soldats».
Lire la suite de l’article


Education nationale, enseignement supérieur: les ministères scrutent le buzz
Les ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur viennent de lancer un appel d’offres pour assurer une «veille de l’opinion».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 10/11/08


Pécresse : «Nous doublons
le nombre de bourses»
Pour la ministre de l'Enseignement supérieur etde la recherche, les aides financières sont essentielles pour inciter les étudiants à partir étudier à l'étranger.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 10/11/08



La difficulté de communiquer entre parents et enseignants
omment améliorer les relations entre les parents, d'une part, et les enseignants d'autre part ? Cette question sera au coeur d'un colloque organisé, le 15 novembre à Lyon, par le conseil régional Rhône-Alpes et la chaîne pédagogique Cap Canal.
Lire la suite de l’article


Un 11-Novembre "du côté des victimes"
Aucun de ses prédécesseurs n'avait osé : cette année, ce n'est pas à Paris, devant le tombeau du soldat inconnu, que Nicolas Sarkozy présidera les cérémonies officielles du 11-Novembre. Une halte est certes prévue, au petit matin, sur les Champs-Elysées. Mais seulement pour fleurir la statue de Georges Clemenceau. Une fois l'hommage rendu au Père-la-Victoire, le cortège présidentiel quittera la capitale. Destination ? L'ossuaire de Douaumont, dans la Meuse, à quelques kilomètres de Verdun.
Lire la suite de l’article


Commémorations : un rapport veut diviser leur nombre par quatre
Dénonçant une inflation vertigineuse des commémorations historiques, un rapport officiel préconise d'en réduire le nombre de douze actuellement à seulement trois par an. Ce rapport, dont fait état lundi 10 novembre Le Figaro, a été rédigé par une commission présidée par l'historien André Kaspi, à la demande de l'Elysée, et doit être officiellement remis mercredi, au lendemain de la cérémonie commémorative du 11 novembre 1918. Il fait écho aux récriminations du candidat Nicolas Sarkozy contre ce qu'il perçoit comme un penchant exagéré du pays à la "repentance".
Lire la suite de l’article


Le programme Erasmus s'essouffle
Vingt ans après le lancement du programme Erasmus, le nombre d'étudiants européens qui partent à l'étranger stagne. Il y avait 160 000 étudiants Erasmus recensés en 2006-2007, soit seulement 3,2 % de plus que l'année précédente. D'après une étude de l'agence Campus France, ce sont les derniers pays entrés dans l'Union européenne (UE) qui permettent de relever les statistiques.
Lire la suite de l’article


Les fusillés de la Grande Guerre réhabilités ?
Que dira Nicolas Sarkozy le 11-Novembre ? A l'Elysée, on promet un "grand discours européen". Le chef de l'Etat est toutefois attendu sur un autre terrain : celui des quelque 600 fusillés de la Grande Guerre. Le 10 mai, Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, annonçait que ses services étudiaient la possibilité d'une réhabilitation "au cas par cas", indiquant que M. Sarkozy prendrait une "orientation" avant le 11-Novembre. Depuis, aucune déclaration officielle n'a été faite.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 10/11/08 (un jour de retard)



L’INVITÉE DE LA SEMAINE
Sylvie Rieunier,
ENSEIGNANTE SPÉCIALISÉE EN RÉSEAU D’AIDE AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ (RASED), PARIS.PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION DES RÉÉDUCATEURS DE L’ÉDUCATION NATIONALE DE PARIS (AREN 75).
Lire la suite de l’article


Des critiques qui disent quelque chose de notre société
Aujourd’hui, les articles se multiplient pour accuser de tous les maux celle qui fit de la cause des enfants l’oeuvre de sa vie.
Lire la suite de l’article


Françoise Dolto : quand l’enfant est un sujet à part entière
Psychanalyste hors pair, femme de très grande ouverture, elle aurait eu cent ans hier. Muriel Djéribi-Valentin, elle-même psychanalyste, évoque son cheminement et son héritage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 10/11/08



Apprendre l’arabe à l’école, quelle galère
Martin, 8 ans, rêvait d’apprendre l’arabe. Non, lui a répondu son école, au motif qu’il n’était pas arabe. En France, 80 000 enfants de migrants bénéficient de ces cours de langue étrangère. Mais ils devraient bientôt s’ouvrir à tous.
Lire la suite de l’article


Près de 80 000 enfants concernés
LES COURS d’enseignement des langues et cultures d’origine (Elco) ont été réglementés dans les années 1980. L’objectif de ces cours était, à l’origine, de prendre en charge des enfants de migrants...
Lire la suite de l’article


« On privilégie trop l’anglais en primaire »
JEAN-MARC DEFRÉMONT, responsable départemental de la FCPE
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 10/11/08



Les quatre derniers témoins de la Grande Guerre n’ont rien oublié
Le 11 novembre 1918, à 11 heures, des milliers de clairons sonnaient le cessez-le-feu de la Première Guerre mondiale, mettant fin à un conflit qui avait fait près de dix millions de morts. Quatre-vingt-dix ans plus tard, il ne reste plus que quatre acteurs de « la der des ders ». Témoignages
Lire la suite de l’article


Les commémorations nationales de l'Armistice
Des cérémonies de commémoration auront lieu dans toutes les communes de France à 11 heures. Dans la matinée, Nicolas Sarkozy célébrera une cérémonie à Douaumont (Meuse), près de Verdun, avec la présence annoncée de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, du prince Charles et du président du land allemand de la Sarre, Peter Müller. À 18 heures aura lieu le traditionnel ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe.
Lire la suite de l’article


Le rapport Kaspi propose de réduire le nombre des commémorations
Le rapport de l’historien André Kaspi, qui doit être rendu public mercredi, préconise selon Le Parisien de regrouper les commémorations nationales autour de trois dates : « 11 novembre pour les morts du passé et du présent, 8 mai pour la victoire sur le nazisme et la barbarie, 14 juillet pour les valeurs républicaines ».
Lire la suite de l’article


La dernière énigme de la « der des der »
Pourquoi les poilus ont-ils tenu si longtemps ? Cette question fait débat entre les historiens
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 10/11/08



Darcos réforme les mutations, les syndicats appellent à la grève

En pleine crise financière, Xavier Darcos veut montrer qu'il n'est pas insensible à la question du pouvoir d'achat. Le ministre de l'Education nationale a annoncé samedi dans une interview au « Monde » que les professeurs de CE1 et CM2 qui seront chargés, en février 2009, des nouvelles évaluations des écoliers, recevront une prime exceptionnelle de 400 euros. En outre, ceux qui obtiennent une mutation bénéficieront d'un prêt immobilier à taux zéro. Toujours dans le cadre de la réforme - sensible - des mutations, le ministère crée une plate-forme téléphonique pour informer les professeurs du suivi de leur dossier, moyen peut-être de prendre de court sur le sujet les syndicats, souvent plus rapides que lui. Les syndicats d'enseignants et d'étudiants, toujours très remontés sur le budget 2009, appellent à la grève le 20 novembre.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 10/11/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 10/11/08



Education : 220 000 euros par an pour surveiller l'opinion
Xavier Darcos, déjà très décrié pour ses saillies sur les couches à la maternelle et ses 11 900 suppressions de postes, ne pouvait pas mieux s'y prendre pour crisper davantage les enseignants: depuis quelques jours circule sur le Net un document officiel de huit pages intitulé "Cahier des clauses particulières - Objet: veille de l'opinion".
Lire la suite de l’article


Prof attiré(e) par un(e) elève : le témoignage d'un riverain
Il y a quinze jours, Rue89 publiait à l'occasion d'un procès à Guingamp un article sur les relations amoureuses entre prof et élève. Cet article a donné lieu à une abondance de témoignages de riverains: quelques anciens élèves mais aussi de nombreux enseignants qui racontent les dilemmes d'un tel cas de figure. En voici un,
Lire la suite de l’article


Kezeco, le site qui veut réconcilier les jeunes et l’économie
C’est un peu le "service public de l’info économique". Le site kezeco.fr, lancé vendredi 7 novembre, est un nouveau venu dans la galaxie des nouveaux sites économiques sortis ces dernières semaines, dans le sillage d’Eco89, E24 qui fait de l’info en continu, Bondy business blog spécialisé dans l’économie des banlieues.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 10/11/08



La Mayenne testera les Jardins d'éveil en 2009
La Mayenne sera l'un des deux départements ¯ avec le Rhône ¯ à tester les « Jardins d'éveil », dès septembre 2009. Nadine Morano, secrétaire d'État à la Famille, souhaite mettre en application l'idée de trois sénateurs UMP, Monique Papon (Loire-Atlantique),Jacques Legendre (Nord) et Pierre Martin (Somme). Pour l'accueil des enfants de 2 ans, ils préconisent la création de structures intermédiaires, entre la crèche et la petite section de maternelle.
Lire la suite de l’article


La Grande guerre a fait beaucoup de mots
Le pinard, les totos (les poux), le toubib nous viennent de la guerre de 1914. Deux mille mots et expressions sont sortis des tranchées.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 10/11/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 10/11/08


Commémorations : le rapport Kaspi fait polémique
Dans un rapport qui sera présenté mercredi, l'historien prône une diminution des commémorations nationales, pour valoriser celles du 11 novembre, du 8 mai et du 14 juillet. L'UMP et Jean-Marie Bockel réclament le maintien des cérémonies.
Lire la suite de l’article


Les jeunes agressifs aiment voir souffrir les autres
Pour comprendre ce qui motive leur agressivité, des chercheurs américains ont utilisé des scanners pour étudier les réactions d'adolescents après les avoir soumis à des scènes qui normalement provoquent de la compassion.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 10/11/08


Lettres de poilus jamais arrivées
"Souffrances inhumaines", "hécatombe", "salauds du gouvernement"... Ces mots terribles employés par les poilus justifaient la saisie du courrier par le service de contrôle des armées. Des archives bouleversantes déposées au fort de Vincennes que LEXPRESS.fr vous fait découvrir.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 10/11/08



Grève au collège Dolto ("Entre les murs") pour la régularisation d'un sans-papier
La très grande majorité des enseignants du collège Françoise-Dolto, à Paris 20e, celui-là même où a été tourné le film primé à Cannes "Entre les murs", observait lundi une grève pour demander la régularisation d'un parent d'élève sur lequel pèse un arrêté de reconduite à la frontière (APRF).
Lire la suite de l’article


Lancement d'un site internet public pour expliquer et décrypter l'économie
Le Conseil pour la diffusion de la culture économique (Codice) a inauguré vendredi un site internet baptisé "kezeco" destiné à rendre l'économie "accessible à tous", de manière pédagogique, concrète et impartiale.
Lire la suite de l’article


Nouvelle agression d'une enseignante dans l'Hérault
Une professeure de collège d'une quarantaine d'années a été frappée à coups de pied lundi par un garçon de 11 ans à Ganges (Hérault), trois semaines après l'agression d'une institutrice dans le département, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.