jeudi, octobre 16, 2008

Revue de presse du jeudi 16 octobre 2008

Il y avait une grève aujourd’hui des enseignants du primaire de l’académie de Paris. On annonce 34,36% de grévistes selon le recteur de Paris Maurice Quénet, qui qualifiait ce mouvement de "grève importante" avant de nuancer une heure plus tard (lapsus ou “recadrage” ?)
Le principal motif de la grève tient à un conflit avec l’inspection académique aboutissant au refus que se tiennent les “heures d’information syndicales” (qui sont pourtant un droit) sur le temps scolaire. Jusqu'à présent, il était courant que ces réunions soient organisées le samedi matin, traditionnellement moins chargé, mais ce n’est plus possible. L’inspecteur d’académie déclare “dans la nouvelle organisation du temps scolaire, 48 heures dans l'année sont consacrées à des concertations et à des réunions entre les enseignants. À trois reprises ces dernières semaines j'ai dû refuser des réunions qui se déroulaient pendant des heures où les enseignants se trouvent devant les élèves.”. Les syndicats l’accusent pour leur part d'avoir une "attitude méprisante et zélée", avec des "manifestations d'autoritarisme". Le ministre soutient l’IA et cela donne ce titre très complaisant dans Le Figaro : Activités syndicales des profs : le rappel à l'ordre de Darcos
Ca m’a tout l’air d’une nouvelle épreuve de force. Après les mis-à-disposition et détachés au service des associations que le ministre veut “ramener au bercail”, le ministre s’attaquerait maintenant aux droits syndicaux et aux heures de décharge syndicale ?

Pour finir, je signale une petite pépite. Une vidéo visible sur les sites de partage . Il s’agit d’une “vraie fausse manif” anti-pédagogiste qui s’est déroulée au Mans. ”I got the blouse” joué à la flute à bec, finement vu… !

Bonne Lecture...




----------------------------------------------
Libération du 16/10/08


Service minimum à l'école: le dilemme des animateurs
Jeudi, jour de grève à Paris, ils sont censés garder les enfants dans les écoles. Mais certains se rebiffent...
Lire la suite de l’article


Grève aujourd’hui dans les écoles primaires de Paris
Une grève aujourd’hui dans les écoles primaires et une manifestation nationale ce dimanche à Paris : malgré les autosatisfecits du ministre Xavier Darcos, l’ambiance reste morose dans l’Education.
Lire la suite de l’article


Prénom d’une pipe !
Diantre ! C’est une pépite, déposée sur nos bureaux par la grâce d’une maison d’édition au beau milieu de la livraison saisonnière du mastodonte de la Cote des prénoms. Mais cette fois, surprise, le ton n’a rien à voir. Le Guide des prénoms chic ne fait pas dans la dentelle. «Savoir choisir un bon prénom, c’est offrir un passeport pour la réussite» , pose d’entrée le communiqué, «loin des prénoms américains ou sorti des séries télévisées». Un match Sixtine contre Pamela, ou Enguerrand contre Marvin ? On se pince, mais oui, c’est bien ça : «élégant, distingué, original, mélodieux ou racé» , un prénom chic est un «atout» dans la vie, connoté certes, mais «indémodable». L’auteure, elle-même prénommée Alix (coté «chic tendance» dans son propre guide), met cependant son lecteur en garde : «Certains ne seront jamais que des parvenus à qui il manque le pedigree […]. Rien de plus plouc que de vouloir passer pour ce que l’on n’est pas.» Gare aux contrefaçons.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée : la mémoire en option ?
Le Comité de vigilance face aux usages publics de l’Histoire (CVUH)

Une inquiétante nouvelle circule, qui concerne la réforme prévue du lycée, et coordonnée par le recteur Gaudemar : l’histoire-géographie disparaîtrait du tronc commun des programmes de première et de terminale.
S’agit-il de la simple rumeur ou de l’effet d’annonce quasi officiel ? Quelle que soit la réponse, cette idée est à prendre au sérieux, notamment dans le contexte général d’une particulière sensibilité de l’opinion publique aux questions d’enseignement, et face à cette multiplication d’usages publics de l’histoire qui saturent les débats sociaux et politiques. Que l’on songe seulement à la campagne électorale de Nicolas Sarkozy et à ses références quasi compulsives à l’histoire de France ; au futur musée d’histoire de France qui se profile aux Invalides ; aux différentes pratiques gouvernementales qui instrumentalisent le passé comme lecture de la lettre de Guy Môquet dans les lycées.[…]
Que l’on ne s’y trompe pas. Il ne s’agit pas ici d’une réaction corporatiste de défense de la discipline comme si le statu quo ne posait aucun problème.
Nous insérons d’abord notre protestation dans une critique d’ensemble des méthodes du ministre : décisions à la hussarde, absence de réflexion sur les objectifs de l’éducation publique dans la réalité complexe de la société d’aujourd’hui, incohérence d’une «réforme» du lycée après celle de l’école en laissant de côté le maillon le plus sensible et le plus essentiel, le collège.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/10/08


Activités syndicales des profs : le rappel à l'ordre de Darcos
Le ministre de l'Éducation entend mettre fin aux dérives qui conduisent les enseignants du primaire à ne pas faire cours pendant leurs réunions militantes.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 16/10/08


Dans un lycée : "Madame, et si le PIB descend encore ?"
L'information ne date que de quelques heures, mais n'a pas échappé à Adam, élève de la 1re ES2 (E pour économique et S pour sociale). "C'est mieux, ce matin : Tokyo est en hausse de 14 %."
Mardi 14 octobre, dans une salle du lycée Paul-Valéry, dans le 12e arrondissement de Paris, une bonne partie du cours est consacrée à commenter les dernières nouvelles de "la crise".
Une habitude qui s'est imposée depuis le début de l'onde de choc financière, le lundi 15 septembre à New York.
Lire la suite de l’article


Nouvelle journée test pour le service minimum d'accueil dans les écoles parisiennes
Un appel intersyndical à la grève a été lancé pour jeudi 16 octobre, dans les écoles primaires de Paris, a détaillé le secrétaire départemental parisien du syndicat SNUipp, Nicolas Wallet. Les enseignents protestent contre "les inégalités de traitement dans la mise en œuvre de la réforme du primaire", "l'interdiction de tenir des réunions d'information syndicale" et les "dérives autoritaires de l'inspection d'académie". L'appel a été lancé notamment par les syndicats parisiens du SNUipp-FSU, du SGEN-CFDT, du SE-UNSA, de FO et de SUD, a-t-il ajouté.
Lire la suite de l’article


A la Sainte-Edwige, les anti-Edvige descendent dans la rue
Emmanuel Chateau est membre et ancien président d'Act Up. Avec l'ensemble du collectif "Non à Edvige", l'association se mobilisait jeudi 16 octobre, jour de la Sainte-Edwige, contre le fichier policier. Des manifestations étaient prévues à Paris, Strasbourg et Lyon. Emmanuel Chateau explique pourquoi les anti-Edvige restent mobilisés contre la nouvelle version du projet de fichier.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 16/10/08 (un jour de retard)



L’INVITÉE DE LA SEMAINE
Anne-Marie Le Corre
ENSEIGNANTE À L’ÉCOLE MATERNELLE DE GOURIN (MORBIHAN)

Le savoir se construit pas à pas
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 16/10/08



Paris: Grève des enseignants très suivie
La grève des enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) à Paris a mobilisé 34,36% de grévistes, a annoncé jeudi à l'AFP le recteur de Paris Maurice Quénet, qualifiant ce mouvement de «grève importante», plus suivie qu'envisagée.
Lire la suite de l’article


Plus d'un million d'entrées pour «Entre les murs»
Trois semaines après sa sortie en salles, Entre les murs, le film du réalisateur Laurent Cantet - Palme d'Or du dernier Festival de Cannes - a déjà franchi la barre du million d'entrées en France.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 16/10/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 16/10/08



Service minimum : Delanoë critiqué de tous bords

Nouvelle cacophonie sur le dossier sensible du service minimum dans les écoles. L'appel à la grève lancé par les syndicats d'enseignants du primaire s'annonce bien suivi aujourd'hui dans les écoles parisiennes et donc difficile à gérer.
Lire la suite de l’article


34,36% de grévistes dans le primaire à Paris, "grève importante" selon le recteur 

La grève des enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) à Paris a mobilisé 34,36% du total des enseignants, a annoncé jeudi à l'AFP le recteur de Paris Maurice Quénet, qualifiant le mouvement de "grève importante", plus suivie qu'envisagé.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 16/10/08


Plus d'un tiers de grévistes dans le primaire à Paris
La grève des enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) à Paris a mobilisé 34,36% de grévistes, a annoncé ce jeudi le recteur de Paris Maurice Quénet, qualifiant ce mouvement de «grève importante».
Lire la suite de l’article


Grève dans les écoles parisiennes jeudi: le rectorat revoit ses chiffres à la baisse
Ce jeudi, c'est grève dans les écoles parisiennes. Le mouvement, à l'appel d'une intersyndicale enseignante, vient notamment protester contre «les inégalités de traitement dans la mise en oeuvre de la réforme du primaire», ou contre les «dérives autoritaires de l'inspection d'académie».
Lire la suite de l’article


Ils veulent toujours faire la fête à Edvige 2.0
« Toujours nébuleux, toujours dangereux. » Malgré des avancées, le collectif Non à Edvige continue d'alerter sur la dangerosité de ce futur fichier de police qu'il convient désormais d'appeler Edvirsp (Exploitation documentaire et valorisation de l'information relative à la sécurité publique) ou Edvige 2.0. La journée de mobilisation organisée aujourd'hui, à l'occasion de la Sainte-Edwige, est donc toujours d'actualité.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/10/08



La Marseillaise sifflée : la fierté, mère du nationalisme
Ils ont donc sifflé la Marseillaise, une fois de plus. Ils sont décidément mal élevés. Ne leur répète-t-on pas assez, pourtant, que la France qui les accueille ou qui accueillit leurs aînés, « on l’aime ou on la quitte » ou quelque chose de la sorte.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 16/10/08



Alexandre Jardin rêve d'une nation de lecteurs
L'écrivain est aujourd'hui à Lorient à la première rencontre nationale de l'association Lire et faire lire. Il appelle ses bénévoles à s'engager autrement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/10/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/10/08


Grève : forte mobilisation des enseignants parisiens
La grève des enseignants du primaire à Paris mobilise 34,36% de grévistes, a annoncé le recteur de Paris Maurice Quénet, qualifiant le mouvement de "grève importante" qui est plus suivie qu'envisagée.
Lire la suite de l’article


Ecoles : Delanoë est hors-la-loi, selon Goasguen
Le maire UMP du XVIème arrondissement fustige la mairie de Paris, qui a demandé aux parents qui le peuvent, de ne pas envoyer leurs enfants à l'école jeudi, jour de grève des enseignants, expliquant avoir des difficultés à mettre en place le service minimum d'accueil.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/10/08


Darcos passe la seconde
Le ministre de l'Education nationale s'apprête à annoncer la nouvelle mouture de la classe de seconde. Avec moins d'heures de cours et plus d'autonomie, elle présage le lycée - et le bac - de demain. Il s'en explique à LEXPRESS.fr dans une interview vidéo.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 16/10/08



34,36% de grévistes dans le primaire à Paris, "grève importante" (recteur)
La grève des enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) à Paris a mobilisé 34,36% du total des enseignants, a annoncé jeudi à l'AFP le recteur de Paris Maurice Quénet, qualifiant le mouvement de "grève importante", plus suivie que prévu.
Lire la suite de l’article


Les parents d'élèves élisent vendredi et samedi leurs représentants
Quinze à seize millions de parents sont appelés à participer vendredi et samedi aux élections annuelles des représentants de parents d'élèves dans les écoles, collèges et lycées publics.
Lire la suite de l’article


Ado en surpoids : le Val-de-Marne élargit ses initiatives aux 15-20 ans
Le Val-de-Marne, département pilote en matière d'éducation à la santé nutritionnelle des adolescents, en surpoids ou non, a décidé d'amplifier ses initiatives en les élargissant aux 15-20 ans et en renforçant son partenariat avec les professionnels des fruits et légumes.
Lire la suite de l’article


Un millier d'enseignants du primaire manifestent devant le rectorat de Paris
Un millier d'enseignants des écoles primaires (maternelles et élémentaires) de Paris ont manifesté jeudi devant le rectorat, selon le SNUipp-FSU, contre les réformes dans le primaire et les suppressions de postes, affectant notamment les réseaux d'aide spécialisée (Rased).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.