vendredi, octobre 17, 2008

Revue de presse du vendredi 17 octobre 2008

On a besoin des SES !
Malgré les difficultés et au risque d’être paradoxal, c’est plutôt gratifiant d’être prof de Sciences économiques et sociales, en ce moment. Du moins avec les élèves. Ceux ci ne cessent de poser des questions sur la crise et on a le sentiment de répondre à une vraie demande et d’avoir une utilité sociale. C’est ce qu’exprime très bien dans Le Mondele reportage de Luc Cédelle dans un lycée parisien Madame, et si le PIB descend encore ? ” demande un élève à sa prof de SES. Celle-ci répond et tente de donner des clés d’analyse de la crise actuelle. En bref, de faire son métier de prof de SES !
Luc Cédelle, conclut ce reportage en soulignant que comme tous ses collègues, l’enseignante est “ outrée que cet enseignement ait été accusé de donner délibérément une mauvaise image de l'entreprise et de cacher un endoctrinement à gauche.”.
Mais comme le dit un deuxième article , malgré ce sentiment que les savoirs que l’on enseigne sont essentiels pour comprendre le monde et la société, les inquiétudes sont vives chez les profs de SES. En préambule à la grande manifestation nationale , dimanche 19 octobre, ils sont d'ailleurs appelés par l'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) à participer à une manifestation , à Paris. Le projet de réforme, pour ce qu’on en sait aujourd’hui réduirait la place des SES en Seconde et supprimerait les heures dédoublées. Plus inquiétant, les modules feraient courir le risque d’une dénaturation de l’enseignement des Sciences économiques et sociales en aboutissant à des modules d’économie et des modules de sociologie. Alors que c’est justement la combinaison des approches qui est féconde intellectuellement et pédagogiquement.
L’article donne la parole au président de l’association mais aussi à d’autres enseignants qui tous affirment que les reproches idéologiques qui sont faits aux SES ne sont pas fondés. Rémi Jeannin et Patricia Morini, du lycée de Morangis affirment dans leur blog., notamment “ Il est possible d'expliquer des problèmes complexes comme la crise financière actuelle à l'aide de raisonnements rigoureux, de manière accessible au plus grand nombre (et en particulier aux élèves de lycée), dans une position de neutralité qui n'occulte pas les débats entre économistes sur certaines questions ”.
Plus que jamais, on a besoin des SES !

Le Snep-FSU, un syndicat de professeurs d'Education Physique et Sportive (EPS) en collèges et lycées, a déclaré jeudi 16 octobre dans un communiqué qu'il suspendait sa participation aux négociations sur la réforme du lycée. C’est le troisième syndicat à quitter ou à suspendre les négociations sur la réforme du lycée. La semaine dernière déjà, le Snes-FSU avait quitté les discussions avec JP De Gaudemar, imitant la CGT Educ'action qui s'était retirée dès la mi-septembre.

Des sous pour les banques mais pas pour les associations…
L’Afev, premier réseau d’aide à la scolarité dans les quartiers, a appris hier que sa subvention pour 2008 serait amputée d’un quart. Au lieu des 675 000 euros promis, elle touchera 506 250 euros.
L’Afev n’est pas la seule dans son cas. En raison d’un budget 2009 très resserré avant même la crise, de nombreuses associations – comme tout le réseau de l’éducation populaire, la Ligue de l’enseignement, les Francas, etc - sont touchées. Ces associations, qui s'occupent de "millions de jeunes scolarisés" sont aussi victimes de "la suppression du financement de centaines de postes" d'encadrement, ajoutent-elles. Certaines craignent même pour leur survie…


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/10/08


«Darcos se fout de nous»
Alors que 35% des enseignants parisiens sont en grève aujourd'hui, plusieurs centaines d'entre eux ont manifesté ce matin devant le rectorat de Paris. Paroles
Lire la suite de l’article


Edvirsp, nouvel Edvige qui ne convainc pas
Le collectif Non à Edvige ! n’en démord pas. Selon ses représentants, le successeur d’Edvige, Edvirsp (Exploitation documentaire et valorisation de l’information relative à la sécurité publique) ne serait jamais que la nouvelle version édulcorée d’un même fichier. Une soixantaine de manifestations se sont tenues, hier, jour de la sainte Edwige, partout en France, la majorité devant des préfectures pour déposer une fausse fiche Edvirsp.
Lire la suite de l’article


Service minimum à l'école: Paris jette l'éponge
La mairie a annoncé que lors des prochaines grèves elle ne mettrait plus en place cet accueil «inapplicable».
Lire la suite de l’article


Education nationale: les associations d'aide aux devoirs sont étranglées
L'Etat coupe dans ses subventions. Plusieurs associations qui font de l'aide aux devoirs dans les banlieues lancent un cri d'alarme.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/10/08


Grève «importante»
dans les écoles parisiennes
Etonné du nombre de grévistes 34%-, le recteur de Paris assure que le service minimum d'accueil des enfants a bien fonctionné.
Lire la suite de l’article


La bande, réalité 
de la criminalité française
Des voitures brûlent à Montfermeil sur le tournage du film de Luc Besson. Au-delà du fait divers, François Haut*, directeur du département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines, Institut de criminologie, Université Paris II, montre la consolidation du phénomène des bandes installées sur un «territoire» avec un fonctionnement asocial.
Lire la suite de l’article

Ecoles : Paris n'appliquera plus le service d'accueil
Pour la mairie de la capitale, qui invoque l'obligation de sécurité envers les enfants, la loi sur l'accueil des élèves les jours de grève est «inapplicable».
Lire la suite de l’article


Collecte géante auprès
des anciens élèves de HEC
L'école veut réunir 100 millions d'euros, qui serviront à financer des bourses, attirer des enseignants prestigieux et aménager le campus.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/10/08



Dans un lycée : "Madame, et si le PIB descend encore ?"
'information ne date que de quelques heures, mais n'a pas échappé à Adam, élève de la 1re ES2 (E pour économique et S pour sociale). "C'est mieux, ce matin : Tokyo est en hausse de 14 %.". Mardi 14 octobre, dans une salle du lycée Paul-Valéry, dans le 12e arrondissement de Paris, une bonne partie du cours est consacrée à commenter les dernières nouvelles de "la crise".
Lire la suite de l’article


Les professeurs d'économie s'estiment menacés... malgré la crise
Vive la crise ? Certains professeurs d'économie ne sont pas loin de le penser. Tout du moins sont-ils un certain nombre à considérer que la crise bancaire et financière, qui affole depuis plusieurs semaines la planète, leur donne l'occasion de démontrer qu'ils servent à quelque chose. Et ce, au moment même où ils craignent que leur discipline, créée en 1966 sous la présidence du général de Gaulle, soit "dépecée" par la réforme des lycées engagée par le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos.
Dimanche 19 octobre, ils sont d'ailleurs appelés par l'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) à participer à une manifestation nationale, à Paris. "Au prétexte de donner plus d'autonomie et de liberté aux lycéens", le projet de réforme "prévoit de réduire en seconde l'enseignement de SES de près de 40 % de l'horaire élève", tout en supprimant les heures dites dédoublées, qui permettent d'enseigner en demi-groupes, souligne l'association.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17/10/08 (un jour de retard)



Grève bien suivie dans le primaire à Paris
La grève dans les écoles primaires jeudi à Paris a été fortement suivie par des enseignants qui protestent en particulier contre les suppressions de postes des maîtres spécialisés contre l’échec scolaire (Rased).
Lire la suite de l’article


Intégration scolaire. La nouvelle vie de Simon
Simon a vingt et un ans. Il aime la musique, le karaté, le cinéma, la cuisine, danser, sortir… comme n’importe quel jeune de son âge. Il est également, comme environ 50 000 personnes en France, 400 000 en Europe et 8 millions dans le monde, atteint de trisomie 21.
Lire la suite de l’article


Éducation. Tout est sous contrôle
Le communiqué du ministère de l’Éducation nationale était discret sur le parcours personnel de Mathieu Maraine, à sa nomination en tant que délégué national de la vie lycéenne (DNVL). Et pour cause : ses anciennes « fonctions exécutives dans une association d’étudiants européens » sont celles de délégué national adjoint de l’Union nationale inter-universitaire (UNI), syndicat de la droite universitaire. Désormais, ils seront deux : le ministre Xavier Darcos est également un ancien membre de « l’association ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/10/08



Paris : la grève des enseignants très suivie
La grève dans les écoles primaires et maternelles jeudi à Paris a été fortement suivie jeudi. Quelque1.900 enseignants sur les 5.550 professeurs des 660 de la capitale ont débrayé. Les grévistes ont critiqué «l'autoritarisme» de l'inspecteur d'académie et les «réformes Darcos», notamment les deux heures par semaine d'«aide personnalisée», les suppressions de postes et le service minimum d'accueil.
Lire la suite de l’article


Et voici le premier monde virtuel pour ados
Déjà accros aux blogs et aux chats, les ados se promènent de plus en plus souvent dans des mondes virtuels. C’est l’un des thèmes du colloque organisé aujourd’hui par le Fil Santé Jeunes, qui anime maintenant un bus… visité sur le Web.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 17/10/08



Le gouvernement va financer un "fonds expérimental" d'aide aux jeunes
Les jeunes démunis ont été au coeur de la Journée du Refus de la misère vendredi 17 octobre en France, le gouvernement annonçant par la voix de Martin Hirsch qu'il allait "mettre de l'argent" dans un "fonds d'expérimentations" s'attaquant à leurs problèmes "de revenus, d'emploi et de formation"
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 17/10/08



Education : grève bien suivie hier avant la manifestation de dimanche

La grève surprise annoncée lundi par les syndicats d'enseignants parisiens a été bien suivie hier dans les écoles de la capitale. 34,36 % des professeurs ont fait grève contre « l'autoritarisme » de l'inspecteur d'académie et les suppressions de postes. Selon le rectorat, « le service d'accueil a fonctionné » en dépit de la grève parallèle des agents d'animation. Les enseignants sont à nouveau appelés dimanche à une manifestation nationale contre les 13.500 suppressions de postes prévues au budget 2009.
Lire la suite de l’article



Education : les trois leçons des classements internationaux 

Dans l'éducation, les palmarès internationaux se suivent et se ressemblent. Contre-performances dans le classement universitaire de Shanghai, résultats mitigés lors des comparaisons annuelles de l'OCDE, médiocre 31e place aux tests de lecture (Pirls)... Trimestre après trimestre, le bulletin scolaire de la France n'a rien de celui d'une bonne élève. Dans une hypothétique olympiade scolaire, chère à Xavier Darcos, elle ne raflerait aucune médaille. Dans le débat passionnel que suscite cette fièvre comparative en France, les détracteurs de ces hit-parades soulignent leurs multiples travers. Obnubilé par la recherche (publications, prix...), le « ranking » de Shanghai ignore l'insertion professionnelle, atout maître des grandes écoles tricolores. Il fait aussi payer très cher à la France sa singulière division entre CNRS, grandes écoles et universités, qui conduit certains de ses chercheurs à signer leurs publications du nom de leur laboratoire plutôt que de leur campus. Dans les écoles, collèges et lycées, les questions d'inspiration anglo-saxonnes des tests Pisa et Pirls ont aussi dérouté plus d'un élève. Ces faiblesses invitent à considérer les tests avec d'autant plus de prudence que l'Education nationale les observe avec circonspection, à la fois frileuse face à la culture de l'évaluation et peu disposée à abandonner ses propres estimations (baccalauréat, rapports sur l'école...).Faut-il pour autant jeter ces palmarès aux oubliettes ? Aussi contestés soient-ils, leur utilité n'est plus à démontrer.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 17/10/08



Le service d'accueil minimum «n'est pas applicable» à Paris
La grève dans les écoles maternelles et primaires parisiennes a été bien suivie, ce jeudi. A tel point que la mairie de Paris, qui a eu du mal à assurer le service minimum d'accueil, juge que la mesure «n'est pas applicable» en cas de grève importante.
Lire la suite de l’article


Le service minimum sur le fil
Un instit parisien sur trois a manifesté, hier matin, devant le rectorat de Paris avenue Gambetta (20e), en réponse à l'appel intersyndical à la grève. Soit quelque 34 % d'enseignants grévistes, selon le rectorat.
Lire la suite de l’article


Discrimination sur le voile: la fac de Montpellier rappelée à l'ordre par la Halde
La fac de Montpellier se fait taper sur les doigts par la Halde. La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité a adressé un «rappel à la loi» à la présidence de l'université Montpellier 1 (droit, économie) après qu'un professeur eut délibérément ignoré pendant ses cours deux étudiantes qui portaient le foulard islamique durant l'année universitaire 2007-2008.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 17/10/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 17/10/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/10/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/10/08


Réforme du lycée: les syndicats boycottent les négociations
Le syndicat des professeurs d'EPS a suspendu jeudi sa présence à la table des négociations sur la réforme du lycée. Il emboîte le pas à d'autres syndicats qui se sont déjà retirés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 17/10/08


"Le diplôme est toujours une protection contre le chômage"
Julien Calmand, chercheur au CEREQ (Centre d'Etudes et de Recherche sur les qualifications), était l'invité du chat de LEXPRESS.fr ce jeudi. Il a répondu à vos questions sur les meilleurs diplômes pour se prémunir des effets de la crise.
Lire la suite de l’article


Réforme du primaire: Un millier d'enseignants sur le pavé parisien
Ils étaient plus d'un millier d'enseignants à manifester à Paris contre les réformes dans le primaire et les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/10/08



Les syndicats enseignants inquiets du projet de mutations des personnels
Les syndicats enseignants FSU dans le second degré et le Snalc-Csen ont protesté jeudi contre le projet 2009 du ministère de l'Education concernant les mutations de personnels, estimant qu'il est "la porte ouverte au fait du prince" et va "opacifier les affectations".
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: le Snep-FSU "suspend" sa participation aux discussions
Le Snep-FSU, syndicat des enseignants d'EPS (éducation physique et sportive) en collèges et lycées, a annoncé jeudi qu'il suspendait sa participation aux discussions sur la réforme du lycée, dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Service d'accueil à Paris dans 310 écoles pour 13.000 élèves (mairie)
Le service minimum d'accueil a été mis en place jeudi à Paris dans 310 écoles et a permis d'accueillir 13.000 élèves, selon la mairie, qui ajoute cependant que "des milliers" d'enfants ont dû être refusés et juge que ce service "n'est pas applicable" en cas de grève très suivie.
Lire la suite de l’article


Les parents d'élèves élisent vendredi et samedi leurs représentants
Quinze à seize millions de parents sont appelés à participer vendredi et samedi aux élections annuelles des représentants de parents d'élèves dans les écoles, collèges et lycées publics.
Lire la suite de l’article


Professeurs conseillers d'orientation: nouvelle expérimentation en Bretagne
Le rectorat de Bretagne a décidé d'expérimenter l'affectation de professeurs sur des postes de conseillers d'orientation psychologues (COpsy) en dépit d'un "accord" avec les syndicats en septembre, selon un communiqué syndical confirmé vendredi par le rectorat.
Lire la suite de l’article


Ecoles: Paris refuse d'assurer à l'avenir le service d'accueil
La ville de Paris ne va plus appliquer, pour des raisons de sécurité, la loi sur le service minimum d'accueil (SMA) des enfants à l'école en cas de grève, après l'exprérience du mouvement de jeudi, a annoncé la mairie vendredi, s'attirant les foudres du ministre de l'Education.
Lire la suite de l’article


Coupes budgétaires pour les associations complémentaires de l'Education
Plusieurs associations complémentaires de l'école, dont la Jeunesse au plein air, la Ligue de l'enseignement et l'Afev, ont protesté vendredi, dans plusieurs communiqués, contre les coupes budgétaires auxquelles vient "brutalement" de procéder le ministre de l'Education.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.