vendredi, mai 29, 2009

Revue de presse du vendredi 29 mai 2009


Sanctuarisation (suite) - Réforme du lycée : ça se précipite - Les journalistes aiment le bac


Les proviseurs ne veulent pas fouiller les cartables
Le SNPDEN, qui est le principal syndicat des chefs d'établissement , revient aujourd'hui vendredi dans un communiqué sur la décision de Nicolas Sarkozy de “sanctuariser les lycées et collèges. Il considère que la mesure consistant à faire fouiller les sacs est impraticable. Le syndicat redoute que cela ne conduise à "désigner par avance les responsables d'éventuels incidents dramatiques à venir", en particulier "les personnels de direction qui n'auront pas fouillé ou fait fouiller", alors qu'ils ne disposent pas "des ressources humaines nécessaires" pour d'autres missions.
Le Monde revient aussi sur la vidéosurveillance et nous apprend qu'une étude de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région Ile de France (IAURIF) éclaire l'impact de la mise en place de cette politique dans les établissements scolaires franciliens. La conclusion est simple : placées à l'entrée des lycées, les caméras n'empêchent pas les intrusions; placées à l'intérieur elles n'empêchent pas les vols.
Dans L'Express, en revanche, le recteur de Créteil
, Jean Michel Blanquer affirme que les mesures proposées par N. Sarkozy sont de bonnes mesures. Pour lui “La plupart des élèves sont demandeurs de sécurité car ils sont les victimes de cette violence. ”. En dehors des fameux (et fumeux) stages de tenue de clase, il propose que dans les établissements se tienne chaque semaine une sorte de conseil de discipline pour traiter les éventuels incidents de la semaine.

Réforme du lycée, ça se précipite
La "remise des travaux" sur la réforme du lycée du directeur de Sciences-Po Paris, Richard Descoings, est finalement prévue dès le mardi 2 juin à 11h00, , selon l'agenda de l'Elysée alors que l'équipe de M. Descoings prévoyait de rendre des "préconisations" le 11 juin.
Ca semble donc se précipiter pour la réforme des lycées après la publication mercredi dernier du rapport de Benoist Apparu (lisible sur le site de l'assemblée nationale)
D'après ce que l'on sait, M. Descoings va concentrer ses propositions sur l'orientation des lycéens, la rénovation de la voie technologique, le rééquilibrage des séries du lycée général (littéraire, économique et social, scientifique) et les langues. Alors que le quotidien Le Monde s'interrogeait en début de semaine sur la possibilité que M. Descoings devienne ministre de l'Education nationale, l'intéressé, qui n'est pas un élu, a déclaré lundi au Bondy Blog : "Il ne faut pas confondre la légitimité que peuvent apporter l'expertise, la connaissance du terrain, la réflexion, et la légitimité que seuls peuvent conférer le combat politique et l'élection. Ce combat-là n'est pas le mien. En plus, dans l'Education nationale, on a deux exemples assez récents : Claude Allègre et Luc Ferry. Ils ont tenu deux ans avant d'être caramélisés".

le Baccalauréat : éternel marronnier
Le bac est dans moins d'un mois et les médias commencent à se mobiliser pour ce ”marronnier”. L'express.fr propose le très classique jeu des pronostics sur les sujets possibles dans les différentes matières.
Plus original, Le Parisien a demandé à un de ses journalistes de repasser le bac. Il raconte sa vie dans un blog. En ce moment, il passe les épreuves d'EPS et il avoue qu' il va faire l'impasse sur les maths. Car, dit-il “J'ai toujours détesté les chiffres, les démonstrations, les x entre parenthèses. Certes, j'ai décroché un bac scientifique C (bac S aujourd'hui) mais c'est parce que j'ai récolté un 7/20 miraculeux à l'épreuve de maths et que j'ai réussi à combler mes défaillances en théorèmes en ayant de bonnes notes en histoire-géo ou en allemand.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/05/09


Les étudiants de Bordeaux III expérimentent la grève de la faim comme nouveau mode d’action
«Je connais les risques et les dangers d’une grève de la faim mais je suis prêt à aller jusqu’au bout.» David Caunègre a très peur qu’on ne le prenne pas au sérieux alors il clame haut et fort sa détermination. Depuis lundi matin, il ne s’alimente plus et pour que personne ne l’ignore, il arbore sur son tee-shirt un panneau «en grève de la faim».
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/05/09


Sarkozy autorise la fouille 
des élèves à l'école
Les proviseurs des établissements scolaires seront désormais habilités à faire ouvrir les cartables des élèves afin d'empêcher l'introduction d'armes au sein de l'école, a annoncé jeudi le chef de l'Etat.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 29/05/09



Les chefs d'établissement s'élèvent contre le droit de fouiller les sacs des élèves
Le principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN, a vivement critiqué, vendredi 29 mai dans un communiqué, la décision de Nicolas Sarkozy d'habiliter les personnels de direction à contrôler les cartables des élèves, la jugeant "guère décisive" pour lutter contre l'introduction d'armes en milieu scolaire.
Lire la suite de l’article


Les caméras dans les écoles, une efficacité à démontrer
u mieux inefficace, au pire négatif. A l'heure où le président de la République souhaite faire de la vidéosurveillance "un moyen fondamental de la politique de sécurité", une étude de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région Ile de France (IAURIF) éclaire l'impact de la mise en place de cette politique dans les établissements scolaires franciliens. La conclusion est simple : placées à l'entrée des lycées, les caméras n'empêchent pas les intrusions; placées à l'intérieur elles n'empêchent pas les vols.
Lire la suite de l’article


L'opposition critique les propositions de Sarkozy sur l'insécurité
Les mesures annoncées, jeudi 28 mai, par Nicolas Sarkozy pour combattre l'insécurité, notamment dans les établissements scolaires, ont attiré les critiques de l'opposition.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/05/09 (un jour de retard)



Sarkozy remet le couvert sécuritaire
Le chef de l’État énonçait, hier, devant des représentants des forces de l’ordre, une série de mesures pour lutter contre les violences.
Lire la suite de l’article


Sécuritaire. Réactions
Bernard Calabuig, porte-parole du réseau École du PCF :
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/05/09



Lycéen agressé à Clichy : deux mineurs en gardes à vue
Deux mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue jeudi dans l'enquête sur l'agression à coups de marteau d'un lycéen de 18 ans, lundi matin à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Le 25 mai, le jeune homme, élève de 1ère technologique au lycée Newton de Clichy et originaire de la commune voisine de Gennevilliers, avait été attaqué vers 7h45 par un groupe de personnes sur le trajet entre son domicile et l'établissement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 29/05/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 29/05/09



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 29/05/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 29/05/09



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 29/05/09



Neuf collégiens intoxiqués à cause d'un gâteau dans un collège d'Angers
Ils avaient mangé un gâteau apporté par un élève, à la récréation, ce matin. Neuf jeunes, de 12 à 13 ans, ont été victimes d'une intoxication alimentaire au collège Montaigne, situé à Angers.
Lire la suite de l’article


Universités en grève : le rôle d'Internet
Ce média « souple » a permis d'informer et de fédérer enseignants et étudiants. Sous le regard vigilant du gouvernement.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/05/09



Darcos tente de calmer le jeu
Une priorité: calmer la communauté éducative. Face aux tollés qu'ont suscités ses propositions pour "sanctuariser" l'école, Xavier Darcos a reçu, mercredi, les représentants des chefs d'établissements et des parents d'élèves. S'il a tempéré ses ardeurs sécuritaires, le ministre de l'Education nationale a toutefois bien l'intention de remettre de la sérénité dans l'institution scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/05/09


François Fillon : "S'il faut mettre des portiques, on le fera"
Interrogé sur les annonces de Nicolas Sarkozy sur la délinquance et la sécurité en milieu scolaire, le Premier ministre estime que le gouvernement ne "renoncera à aucun moyen pour que l'école soit un sanctuaire".
Lire la suite de l’article


Sécurité : Aubry dénonce la "démagogie lénifiante" de Sarkozy
Le président emploie "des mots faussement durs" alors que sa politique a conduit à "un échec en matière de sécurité qui s'associe à l'échec économique et social", déclare la première secrétaire du PS.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 29/05/09


"La plupart des élèves sont demandeurs de sécurité!"
Dans son programme de lutte contre l'insécurité, Nicolas Sarkozy a repris deux idées de son ministre de l'Education: les "fouilles dans les cartables" et les "équipes mobiles". Jean Michel Blanquer, recteur de l'académie de Créteil, revient sur ces deux mesures.
Lire la suite de l’article


Préparez le baccalauréat
Le bac, c'est dans moins d'un mois... Retrouvez les pronostics dans chaque matière grâce à l'analyse des thèmes tombés depuis 2004. Mais attention, pas d'impasse pour autant!
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/05/09


La campagne sécuritaire de Sarkozy vise l'Ecole et les jeunes
"L’aggravation du chômage des jeunes risque d’avoir un impact particulièrement néfaste sur les équilibres de notre société en favorisant un sentiment de frustration et d’exclusion chez ceux qui incarnent l’avenir. C’est un drame absolu qui mobilise le Gouvernement". C'est par cette vision que le président de la République a débuté son discours le 28 mai. A quelques jours des élections, il a annoncé des mesures sécuritaires pour les quartiers populaires et surtout pour l'Ecole.
Lire la suite de l’article


Sécuriser en suisse…
Eric Debarbieux, sans doute le meilleur spécialiste français de la violence scolaire, a l'habitude de dire que sur ce sujet il faut à la fois se garder de minimiser les choses, de les nier et de les sur estimer. C'est le privilège de Nicolas Sarkozy et de Xavier Darcos que de réussir à tomber dans ces deux pièges.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/05/09


Le ministre des portiques et monsieur Tibéri
Par Arthur Porto

C'est un ministre de l'éducation nationale dont la tâche a été de "vider", en supprimant des postes, les établissements publics d'enseignement. Pendant deux ans il a affaibli la structure d'encadrement, pédagogique et administrative sous couvert de barèmes et sous prétexte d'économies.
Fier de ce choix contribuant au démantèlement des lieux sensés instruire les enfants, le futur du pays, voilà qu'il constate que finalement il y a des violences, une idée lui vient, les portiques et les fouilles.
Comme si sa proposition ne signait pas par là l'échec d'un système qu'il a contribué à fragiliser. L'autorité à l'école devait s'exprimer par son rôle d'enseignement, d'instruction, de construction des générations futures, le plus important investissement pour l'avenir d'un peuple, la formation de sa jeunesse, au lieu de l'affirmer par un dispositif de supermarché ou d'aéroport.
Lire la suite de l’article


Les collectifs «école en danger» poursuivent la guérilla contre Xavier Darcos
Moins de 3% des enseignants ont fait grève le 26 mai mais il est d'autres lieux que le pavé pour résister. Occupation d’école, «Nuits des écoles», opération «Attachons-nous à notre école» dans les maternelles, boycott des évaluations... Derrière ces actions, des collectifs, très présents sur Internet et rassemblant sur un mode nouveau parents et enseignants, se mobilisent au niveau national sous la bannière «école en danger».
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/05/09



Les écoles d'Angers hostiles à un abandon de la semaine de 4 jours
Les conseils d'écoles publiques et privées de la ville d'Angers ont voté majoritairement contre tout changement de la semaine de quatre jours instituée depuis la rentrée, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie.
Lire la suite de l’article


Les "travaux" de Descoings sur la réforme du lycée remis dès mardi
La "remise des travaux" sur la réforme du lycée du directeur de Sciences-Po Paris, Richard Descoings, est finalement prévue dès le mardi 2 juin à 11h00, selon l'agenda de l'Elysée, alors que l'équipe de M. Descoings prévoyait de rendre des "préconisations" le 11 juin.
Lire la suite de l’article


Rapport Apparu: "pistes intéressantes" pour les chefs d'établissement
Le SNPDEN-Unsa, principal syndicat de chefs d'établissements, a estimé dans un communiqué diffusé vendredi que le rapport du député Benoist Apparu sur la réforme du lycée abordait des "pistes intéressantes".
Lire la suite de l’article


La FCPE tient son 63e Congrès à Saint-Etienne de samedi à lundi
La Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE, première), tiendra de samedi à lundi à Saint-Etienne son 63e congrès, sur le thème "l'évaluation, du point de vue politique, éducatif et éthique", a-t-elle annoncé vendredi.
Lire la suite de l’article


Aschieri (FSU) prône des recrutements d'enseignants à l'université
Le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri, a plaidé dans le mensuel Acteurs publics de juin pour des recrutements d'enseignants à l'université et insisté sur le caractère "vital" de bonnes conditions de travail pour les enseignants dont "on charge la barque".
Lire la suite de l’article


Lutte contre les violences scolaires: des progrès mais peut mieux faire
Parmi les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy pour lutter contre les violences scolaires, "policiers référents" et "équipes mobiles d'agents" vont dans le bon sens mais ne suffiront pas à régler le problème faute de personnel, estiment des acteurs de l'éducation auprès de l'AFP.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

jeudi, mai 28, 2009

Revue de presse du jeudi 28 mai 2009


“sanctuariser” - Rapport Apparu publié - programme classé X - Elitisme Républicain-


sanctuariser
C'est le mot du jour. C'est en tout cas celui qu'a utilisé Nicolas Sarkozy lors d'un discours ce jeudi 28 mai pour définir sa politique vis-à-vis des établissements scolaires. D'une manière plus générale, on peut dire que le président de la République, ancien ministre de l'Intérieur, revient à ses “fondamentaux” en enfourchant le cheval sécuritaire. Et il faut dire que lorsque la croissance n'est pas là, que le chômage explose, que les inégalités s'accroissent, il ne lui reste plus que ce discours sécuritaire et alarmiste pour séduire son électorat.
Et, à moins de dix jours des élections européennes, le déferlement d'annonces sécuritaires est à son comble. Les personnels de direction des établissements scolaires «recevront une habilitation spécifique qui leur permettra de faire ouvrir les cartables et les sacs» afin d'empêcher l'introduction d'armes par les élèves, a annoncé Nicolas Sarkozy, sans pour autant en préciser les modalités. Le chef de l'Etat a également repris à son compte la création d'équipes mobiles d'agents pour assister les recteurs d'académie. Le Figaro nous apprend qu'à Versailles, une unité d'intervention scolaire, préfigurant ce type de brigades, opère depuis sept ans. N. Sarkozy a annoncé aussi que 184 établissements scolaires devront faire l'objet d'un diagnostic de sécurité pour déterminer au plus vite où sont les besoins. S'il est resté évasif sur les portiques de détection, il a en revanche annoncé aussi que l'intrusion dans un établissement scolaire ne sera plus une infraction, mais un délit. Les violences contre un agent de l'éducation nationale constitueront à l'avenir des circonstances aggravantes, même lorsqu'elles se produisent à l'extérieur de l'établissement
Libération consacre sa Une à cette question de la sécurité dans les établissements scolaires avec ce titre “Les profs corrigent Darcos” et l'éditorial de Laurent Joffrin, lui même se demande “Et si le ministre de l'Education s'avisait de faire confiance aux professeurs ? ” et de rappeler que “les enseignants, à vrai dire, n'ont pas attendu de voir ces chiffres se dégrader pour agir. Loin du laxisme dont on les taxe de manière parfaitement démagogique, ils usent d'un savant mélange de sanction et de prévention, d'autorité et de dialogue pour maintenir dans leurs classes les conditions élémentaires de leur mission éducative”. Dans ce même dossier, Véronique Soulé y recense les réponses qui existent déjà. Dans les journaux, on trouve aussi des reportages sur ce qui se fait à l'étranger. Dans Le Monde, on s'intéresse à des cours de “gestion de la colère” en Angleterre. Libération va voir aux USA où, contrairement à l'image répandue, peu d'établissements optent pour du matériel de détection, préférant la prévention. En fait, nous dit le journal, la plupart des études menées avec les professionnels de l'éducation aux Etats-Unis, estiment que les mesures de bon sens sont le meilleur rempart contre les violences. Comme la fermeture des écoles aux heures de cours, le port d'un badge, ou l'écoute des élèves.
C'est à dire un travail éducatif, complexe et peu spectaculaire. Bien loin des gesticulations politiciennes. Comme le disait dans une très belle formulele spécialiste Erric Debarbieux dans une interview aux Cahiers Pédagogiques : “À tout problème complexe il y a une solution simple : la mauvaise.

Le rapport Apparu est...paru
Le rapport parlementaire publié par Benoist Apparu précède le rapport de Richard Descoings. Mais les onze parlementaires qui ont planché sur cette mission n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Les trois membres socialistes ont donc publié leur contribution en annexe. On peut le télécharger et se faire une opinion. Mais on peut retenir surtout quelques idées forces parmi les trente préconisations. L'architecture du lycée est simplifiée avec une seconde générale et technologique indifférenciée. Deux classes de première (une générale et une technologique) pour ne créer qu'en terminale de véritables filières (littéraire, scientifique et économique pour le bac général, gestion, industrie, santé pour le bac technologique).
Pour le détail de la seconde, on retrouve le principe du tronc commun (maths, français, histoire-géo, langues étrangères, sciences expérimentales, sport) et les modules dits de spécialisation. Parmi les quatre modules (qui représenteront au total 6 heures de cours par semaine), deux seraient obligatoires: «la découverte SES» et «la découverte technologie». Le député UMP propose aussi une réforme du Bac (ce que se gardait bien de faire la réforme Darcos, et ce que veut éviter aussi Descoings) avec quelques matières en examen terminal et le reste en contrôle en cours de formation.
Le rapport prévoit de consacrer 10% du temps scolaire à l'accompagnement des élèves. "Ces enseignements d'accompagnement doivent se présenter sous la forme d'un menu, offrant à chaque élève un droit de tirage sur différents modes de prise en charge pédagogique, en particulier : des enseignements de méthodologie ou des modules de préparation à l'enseignement supérieur ; une aide individualisée (aide aux devoirs, à la rédaction, au raisonnement, un exercice ou un devoir étant repris et décortiqué) ; des activités pluridisciplinaires ; une aide à l'orientation ; des travaux de recherche encadrés, notamment au centre de documentation et d'information". Le rapport demande aussi aux enseignants de changer de type d'évaluation. Il prévoit aussi que chaque lycéen disposera d'un professeur référent.
Le député UMP de la Marne (qui reprend le rôle “novateur” autrefois tenu par André Périssol) a aussi “récupéré” une formule qu'on retrouve dans la presse syndicale notamment au SE-UNSA : les “35 heures TTC” (tout type d'enseignement compris). Comment baisser le volume horaire? «En repérant les points de convergence entre les programmes. Tout simplement. Un exemple: en éco et histoire-géo, certains cours se recoupent, on peut donc faire des économie en terme d'heure.» Et de moyens donc. «Une heure de cours supprimée, c'est à peu près 1000 postes en moins. Et on pourrait abaisser de 5 à 8 heures l'emploi du temps hebdomadaire... » explique (benoitement) M. Apparu...

Programme classé X

Un reportage intéressant dans Libération. Dans le cadre de l'opération «Une grande école pourquoi pas moi», Polytechnique accueille des lycéens de banlieue. Le journal de la rue Béranger nous emmène dans un après-midi sur le campus, entre ateliers sur les codes sociaux et séances de tutorat.
73 lycéens, issus des trois établissements partenaires classés en Education prioritaire ou en Zone prévention violence participent à ce programme (29 élèves de seconde, 22 de première, autant de terminale) . Recrutés en seconde, ils doivent s'engager pour trois ans. La sélection se fait sur deux critères : la motivation des élèves - ils doivent être impliqués dans leurs études sans être nécessairement les premiers de la classe - et l'origine sociale - ils doivent être boursiers ou juste au-dessus. Chaque semaine, en petits groupes, ils ont droit à des séances de «tutorat» animées par deux ou trois polytechniciens - les «tuteurs» qui doivent, eux, s'engager pour l'année (trois heures hebdomadaires plus deux heures de préparation). Plutôt que du soutien scolaire, il s'agit d'offrir une ouverture culturelle et intellectuelle, de combler le fossé avec ceux nés du «bon côté». L'école met aussi à disposition des lycées un stagiaire pendant un an - un polytechnicien de première année qui fait du soutien en maths et suit les élèves du dispositif. Elle vient aussi de lancer un programme de parrainage pour la première promotion, avec des bourses de 1 000 à 4 000 euros.
Mais à la différence de Sciences-Po, qui a instauré une voie d'accès spéciale pour les lycéens de ZEP, les grandes écoles sont hostiles à toute discrimination positive. Au nom des valeurs républicaines et de l'élitisme républicain, elles tiennent à garder le même concours pour tous.

Elitisme Républicain

Dans Ouest France, on pourra justement lire une interview de Christian Baudelot et Roger Establet, co-auteurs de L'élitisme Républicain Le Seuil) . Ce très bon livre montre que l'école Française soufrre d'une culture du classement et de l'élimination précoce, doublée d'une grande tolérance aux inégalités et à leur reproduction.
Quelles solutions ? L'entretien donné au grand quotidien régional esquisse quelques pistes. “ Pour vaincre l'échec scolaire, un tronc réellement commun le plus long possible est essentiel pour donner à tous une formation de bonne qualité ” affirment les deux sociologues. Ils insistent aussi sur la nécessité de préserver la mixité sociale. La suppression de la carte scolaire est, pour eux, une erreur : “Pour vaincre l'échec scolaire, un tronc réellement commun le plus long possible est essentiel pour donner à tous une formation de bonne qualité.”. Et ils concluent par cet appel que nous reprendrons à notre compte : “Cette situation ne peut plus durer. On va vers un divorce entre les instruits et les non-instruits. Il y a des risques de césure du corps social. Il faut une mentalité différente : on ne forme pas une forte élite en sélectionnant et en rejetant, mais en relevant le plancher de tous.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 28/05/09


«C'est pas le Bronx non plus»
Dans la métropole lilloise, des enseignants et surveillants pas convaincus par l'approche sécuritaire prônée par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Quatre mois de grève et rien au bout : coup de blues et gueule de bois au Mirail
Les carottes de l'été étudiant sont cuites... Au lendemain de l'ultimatum posé par la présidence de l'Université des Lettres et Sciences humaines du Mirail pour la levée du blocage, le report des examens au mois de septembre semble incontournable.
Lire la suite de l’article


Mélange
Par LAURENT JOFFRIN

Et si le ministre de l’Education s’avisait de faire confiance aux professeurs ? Lettré et compétent, Xavier Darcos vient d’endosser un costume qui ne lui va guère en avançant des propositions incertaines et contestées en matière de sécurité à l’école. A moins, bien sûr, que cet agrégé ne veuille surtout faire figure d’élève modèle dans la classe sarkozienne…
Lire la suite de l’article


Aux Etats-Unis, le bon sens plutôt que les caméras
Malgré les tueries récentes, peu d’établissements optent pour du matériel de détection, préférant la prévention.
Lire la suite de l’article


Ces réponses qui existent déjà
Sanctions, adaptations des locaux, dialogue avec la police existent déjà.
Lire la suite de l’article


Darcos dramatise puis euphémise
Face au tollé, le ministre de l’Education nationale a dû atténuer son projet sécuritaire, présenté hier.
Lire la suite de l’article


95 % des Français se disent «préoccupés»
Surprise ? Les Français sont contre les armes dans les écoles et souhaitent que leurs enfants y soient en sécurité. C’est ce qui ressort d’un sondage sur mesure publié par Le Parisien commandé par le ministère de l’Education nationale au lendemain des annonces sécuritaires de Xavier Darcos. Interrogés sur «la question de l’introduction d’armes en milieu scolaire», 95% des sondés la jugent «très» ou «assez préoccupante». Ils sont aussi d’accord à 98 % pour que «les personnels administratifs soient autorisés s’ils l’estiment nécessaire à confisquer une arme ou un objet dangereux». Selon ce sondage opportun, les Français sont aussi favorables aux portiques anti-armes.
Lire la suite de l’article


«Ce n'est pas comme ça qu'on éradiquera la violence scolaire»
Le discours offensif de Nicolas Sarkozy ce jeudi sur l'insécurité suscite de nombreuses réactions. Revue en détail.
Lire la suite de l’article


UMP : le soupçon électoraliste
A l’approche des européennes, le retour du thème de l’insécurité paraît opportun…
Lire la suite de l’article


MAM n’y croit pas
La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie ne cache pas son opposition aux détecteurs d’armes
Lire la suite de l’article


Un programme classé X
Dans le cadre de l’opération «Une grande école pourquoi pas moi», Polytechnique accueille des lycéens de banlieue. Un après-midi sur le campus, entre ateliers sur les codes sociaux et séances de tutorat.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 28/05/09


Sarkozy autorise la fouille 
des élèves à l'école
Les proviseurs des établissements scolaires seront désormais habilités à faire ouvrir les cartables des élèves afin d'empêcher l'introduction d'armes au sein de l'école, a annoncé jeudi le chef de l'Etat.
Lire la suite de l’article


À Versailles, une unité d'intervention scolaire opère depuis sept ans
Chargée d'aider les établissements en difficulté, elle pourrait préfigurer la brigade souhaitée par Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 28/05/09



M. Sarkozy veut "sanctuariser les établissements scolaires"
Nous devons sanctuariser les établissements scolaires." Après avoir énuméré les incidents des dernières semaines, Nicolas Sarkozy a annoncé, jeudi 28 mai, en fin de matinée à l'Elysée, une série de mesures, qui reprennent les propositions du ministre de l'éducation Xavier Darcos, à l'exception des sanctions financières infligées aux parents.
Lire la suite de l’article


La sécurité revient en force au conseil des ministres
Longtemps, Michèle Alliot-Marie, a patienté. Le projet de loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure (Lopsi), présenté par la ministre de l'intérieur, mercredi 27 mai, est prêt depuis... octobre 2007. Mais le sujet étant redevenu une préoccupation affichée de Nicolas Sarkozy, le texte est désormais d'actualité. En lever de rideau d'une réunion sur la sécurité organisée jeudi, autour du président de la République et de plusieurs ministres.
Lire la suite de l’article


A Floirac, parents et enseignants veulent "tourner la page" des enfants interpellés
Au grand soulagement de la direction, la rentrée à l'école élémentaire Louis-Aragon de Floirac s'est faite en toute tranquillité, lundi 25 mai. Sans grincement de dents ni battage médiatique. Seules les discussions des parents sous un ciel gris et la présence inhabituelle d'élus de la mairie à la grille d'entrée de l'école rappelaient l'affaire peu commune de la semaine écoulée, révélée en "une" de Sud-Ouest.
Lire la suite de l’article


En Angleterre, des cours "de gestion de la colère" contre la violence scolaire
La Grande-Bretagne est parfois citée comme un exemple en termes de répression de la violence à l'école. "En fait, il n'y a que très peu d'écoles qui ont mis en place des systèmes comme des portiques ou des fouilles systématiques à l'entrée des établissements", tempère Frances Child, enseignante et journaliste au Daily Mail. "Il n'y a d'ailleurs pas vraiment de politiques à l'échelle nationale, chaque école essaie de régler ses propres problèmes. Le plus souvent, les écoles mettent plutôt en place des systèmes de prévention et d'écoute auprès des élèves ou des cours de gestion des émotions, de maîtrise de la colère."
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 28/05/09 (un jour de retard)



Xavier Darcos veut fouiller les cartables
Comment l’UMP replace l’insécurité sur le devant de la scène politique à la veille des européennes.
Lire la suite de l’article


Au collège de Fenouillet, des moyens plutôt que des portiques
Portiques de détection d’armes, chefs d’établissement transformés en policiers : le ministre Xavier Darcos a résumé mercredi les propositions qu’il fera jeudi au chef de l’Etat, réactivant à 12 jours de l’élection européenne la thématique sécuritaire qui avait réussi à Sarkozy en 2007.
Pourtant, dans le collège de Fenouillet (Haute-Garonne) où l’agression d’une enseignante est à l’origine des mesures, on réclame tout autre chose… Reportage.
Lire la suite de l’article


Sarkozy remet le couvert sécuritaire
Le chef de l’État énonçait, hier, devant des représentants des forces de l’ordre, une série de mesures pour lutter contre la délinquance.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/05/09



Comment en finir avec les armes à l'école
Comme nous le révélons, les violences avec armes se multiplient dans les établissements. Ce matin, Xavier Darcos détaillera ses nouvelles mesures pour endiguer le phénomène.
Lire la suite de l’article


Armes à l'école : 64 % des Français favorables à la fouille
En durcissant le ton sur les violences scolaires, Xavier Darcos ne s’est pas trompé sur l’état d’esprit des Français. Selon un sondage Opinion Way, réalisé pour le ministère de l’Education* que nous vous dévoilons en exclusivité, le nouvel arsenal répressif fait à peine débat. Autoriser un chef d’établissement ou un CPE (conseiller principal d’éducation) à fouiller ce qui est interdit aujourd’hui un élève suspect ? 64 % des Français approuvent.
Lire la suite de l’article


Sécurité : Sarkozy autorise les fouilles à l'école
Nicolas Sarkozy, plutôt que de détailler des mesures essentiellement centrées sur la violence scolaire, dans le droit fil des pistes évoquées par son ministre de l'Education Nationale, a préféré l'exercice dans lequel il excelle : embrasser la question de l'insécurité de façon large et panoramique, à moins de dix jours du scrutin des élections européennes.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/05/09



12 000 collégiens d’Île-de-France se rassemblent pour le Frat
Pour ses 30 ans, du 29 mai au 1er juin, ce pèlerinage rassemblera à Jambville (Yvelines) des 13-15 ans venus des huit diocèses de la région. « La Croix » leur a demandé de répondre à un questionnaire sur leur foi
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy et l’UMP réinvestissent le thème de la sécurité
À près d’une semaine du scrutin du 7 juin, le chef de l’État souhaite remobiliser son électorat et consolider l’avance de son parti, en tête des sondages
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 28/05/09



Fillon : notre volonté de moderniser la recherche est "réelle" et "sincère"
Le Premier ministre François Fillon a assuré jeudi que la volonté du gouvernement de "moderniser et soutenir" la recherche et l'université était "réelle" et "sincère", face à la crise qui a agité le secteur ces derniers mois.
Lire la suite de l’article


Portiques, brigades, fouilles : Darcos précise ses propositions
Le ministre de l'Education a réitéré devant les parents d'élèves, les élus locaux et les chefs d'établissement ses propositions contre la violence scolaire, qui seront arbitrées ce matin par l'Elysée. Il cible la détention d'armes, point noir d'une violence scolaire qui tend à diminuer.
Lire la suite de l’article


Sarkozy annonce un tour de vis sécuritaire dans les cités et les écoles
A dix jours des élections européennes, Nicolas Sarkozy a réenfourché son thème fétiche de la lutte contre l'insécurité en détaillant jeudi une série de mesures tous azimuts pour mettre un coup d'arrêt à la violence dans les cités et les écoles.
Lire la suite de l’article


Les violences en milieu scolaire ne sont pas en hausse significative
Au-delà de cas récents, parfois dramatiques, les statistiques sur les violences en milieu scolaire, notamment celles sur les armes, ne révèlent pas de hausse globale, mais une dégradation des relations avec les adultes et une concentration dans certains établissements.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 28/05/09



Sarkozy veut «sanctuariser les établissements scolaires»
Il reprend l’idée de fouille des cartables et d'équipes d'agents mobiles, mais ne parle pas de portiques à l'entrée des écoles. Pour le moment…
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy présente sa politique de sécurité
Le président réunissait jeudi matin les acteurs de la sécurité publique. Ses annonces.
Lire la suite de l’article
------------------------------------------------
Rue89 du 28/05/09



Violence à l'école : ce qui n'est pas nouveau et ce qui l'est
Par Nestor Romero, Ancien enseignan

Ecole et violence, deux mots idéalement incompatibles et cependant historiquement indissociables. Aussi loin, en effet, que l'on remonte le cours de l'histoire de l'éducation, qu'il s'agisse de Platon, d'Aristote ou de saint Augustin, on rencontre l'obstination des adultes à vouloir faire « quelque chose » de cet enfant-là : un laboureur, un artiste, un soldat ou un prêtre.
Lire la suite de l’article


Ecole, sécurité, Hadopi… Sarkozy joue la carte « vieux »
Editorial de Pascal Riché

Nicolas Sarkozy a tiré un trait sur les jeunes électeurs. Ils les juge perdus pour la droite, et préfère tout miser sur l'électorat plus âgé. Le calcul n'est pas complètement absurde : après tout, avec le vieillissement démographique, cet électorat est, numériquement, une valeur qui monte. Avec son énergie à revendre et son discours de « rupture », Sarkozy projette une image d'homme politique « jeune ». Pourtant, et il est le premier à le savoir, c'est grâce aux voix des retraités qu'il a été confortablement élu. Selon un sondage sortie des
urnes Ipsos, il a obtenu en mai 2007 65% des voix des 60 ans et plus… Et il y a une certaine logique à ce qu'il porte des valeurs et des politiques qui, croit-il, sont en phase avec cet électorat-là.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 28/05/09



Sécurité. Sarkozy autorise la fouille des cartables
Portiques à l'entrée des écoles, fouilles des cartables, présence policière dans les établissement. Nicolas Sarkozy s'est prononcé ce matin sur les propositions de son ministre et valide la plupart des mesures présentées hier par Xavier Darcos pour lutter contre la violence en milieu scolaire.
Lire la suite de l’article


« L'école française ? Trop tôt sélective, inégalitaire »
Trop de mauvais élèves, une élite pas si bonne : les sociologues Christian Baudelot et Roger Establet critiquent notre système éducatif. Ils préconisent notamment « un changement de mentalité ».
Lire la suite de l’article


Des bémols au plan anti-violence dans les écoles
Xavier Darcos, ministre de l'Éducation, soumet aujourd'hui à l'Élysée ses pistes d'action - controversées - pour lutter contre l'intrusion d'armes dans les établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/05/09



Musées: Albanel choisit ses jeunes
SOS Racisme a décidé de s'attaquer aux discriminations engendrées par la loi sur la gratuité des musées pour les moins de 26 ans. En déposant un recours devant le Conseil d'Etat, l'association dénonce une mesure qui exclue tout ressortissant étranger à l'Union européenne. Alors que le ministère de la Culture s'étonne d'une telle procédure, les partisans de la gratuité totale se réveille.
Lire la suite de l’article


Sarkozy: "Sanctuariser" l'école
Nicolas Sarkozy s'exprimait jeudi sur un thème qui lui est cher: la sécurité. Fidèle à son habitude, le chef de l'Etat a adopté une posture de fermeté face aux "nouvelles formes de délinquance". Sanctuariser l'école et reconquérir les cités sensibles figurent parmi les principaux objectifs. En la regrettant, le président a confirmé la possibilité de portiques dans certains établissements.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/05/09


Sarkozy demande un plan de prévention de la délinquance pour septembre
"Il faut que nous mettions pleinement en œuvre la loi sur la prévention de la délinquance", de mars 2007, a plaidé le chef de l'Etat, estimant qu'elle "a été beaucoup trop négligée ces dernières années".
Lire la suite de l’article


Propositions de Darcos pour l'école : les pro et les anti
Portiques de sécurité, fouille systématique des cartables, création d'une force mobile intervenant dans les écoles... figurent parmi les pistes évoquées par le ministre de l'Education Xavier Darcos pour contrôler l'intrusion d'armes en milieu scolaire. Ces propositions ont provoqué un véritable tollé et une pléthore de réactions. Le point sur les personnes pour ou contre.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 28/05/09


Sarkozy veut de l'ordre dans les cités et les écoles
Le président Nicolas Sarkozy a annoncé ce jeudi une série de mesures pour lutter contre l'insécurité, notamment à l'école. La gauche et François Bayrou dénoncent une opération électoraliste.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 28/05/09


Benoist Apparu a rendu son rapport sur les lycées
Nouveaux programmes, nouvelle organisation des enseignements, nouveau prof, nouveau bac, nouvelle pédagogie : la rapport Apparu propose une refonte d'ensemble du système éducatif. Travail de la mission d'information parlementaire sur la réforme du lycée, dont le rapporteur est Benoist Apparu, le rapport n'a pas été adopté par les députés socialistes de la mission.
Lire la suite de l’article


Apparu : bien sous tout rapport ?
Le rapport Apparu est-il audible ? On ferait plutôt le pari contraire tant il est recouvert, dès sa publication, de condamnations. Si proposer une réforme n'a jamais été facile dans l'éducation, c'est particulièrement difficile dans le climat actuel qui n'est pas particulièrement riche de confiance…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 28/05/09


Université: le gouvernement veut passer en force sur la masterisation
Malgré les promesses de concertation, le gouvernement veut faire passer en force sa réforme de la formation des enseignants. Le comité technique paritaire ministériel de l'éducation nationale devait examiner, mercredi 27 mai, les projets de décrets instaurant la masterisation, avant-dernière étape institutionnelle avant le passage en conseil des ministres qui pourrait intervenir avant l'été. Pour la Coordination nationale des universités, c'est un nouveau signe du «mépris» du gouvernement.
Lire la suite de l’article
-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/05/09



Formation des enseignants: la grogne persiste contre plusieurs décrets
Les présidents d'université ont de nouveau réclamé jeudi le retrait de projets de décrets liés à la réforme de la formation des enseignants, adoptés lors d'une réunion au ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Cinq organisations demandent de pérenniser les emplois de vie scolaire
Cinq organisations ont demandé au gouvernement de pérenniser les emplois de vie scolaire (EVS) chargés de l'accompagnement des élèves handicapés, dont 30.000 arrivent en fin de contrat en juin, dans un communiqué commun jeudi.
Lire la suite de l’article


3.200 candidats à l'ENS lettres et sciences humaines doivent repasser la géographie
Quelque 3.200 candidats à l'Ecole normale supérieure lettres et sciences humaines vont devoir repasser l'épreuve de géographie du concours d'entrée, annulée et reportée au 6 juin en raison d'une "erreur humaine" dans la réception des copies, selon le président du jury.
Lire la suite de l’article


Les fouilles de cartables et les "agents mobiles" très critiqués
Nicolas Sarkozy veut permettre aux responsables des établissements scolaires de contrôler les cartables et créer des "équipes mobiles" auprès des recteurs pour lutter contre les armes dans les collèges et lycées, des mesures critiquées jeudi par la plupart des acteurs de l'Education.
Lire la suite de l’article


Mesures contre la violence à l'école: un "aveu d'échec" selon le PS
Le PS considère que la "nécessité d'annoncer régulièrement de nouvelles mesures pour lutter contre la violence à l'école", comme l'a fait le président Nicolas Sarkozy jeudi, est un "aveu d'échec".
Lire la suite de l’article


Fouilles des sacs d'élèves, force mobile: réactions d'acteurs de l'Education
Réactions de plusieurs acteurs de l'Education au discours de Sarkozy.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, mai 27, 2009

Revue de presse du mercredi 27 mai 2009


Gesticulation médiatique - peut-on répondre à un problème complexe avec une solution simple ? - stigmatisation des jeunes - maths et chimie


Gesticulation médiatique
L'école doit être sanctuarisée", a réaffirmé, mercredi 27 mai, Xavier Darcos, qui recevait, "dans le cadre de la lutte contre l'introduction d'armes dans les établissements", les représentants des fédérations de parents d'élèves (la FCPE a boycotté cette réunion), des collectivités locales et ceux des chefs d'établissement. A cette occasion, le ministre de l'éducation a repris l'ensemble de ses propositions formulées depuis l'agression au couteau, le 15 mai, d'une enseignante par un collégien de 13 ans au collège François-Mitterrand de Fenouillet (Haute-Garonne).
M. Darcos prône notamment l'installation de portiques de détection de métaux à l'entrée de certains établissements, la création auprès des recteurs d'une "force mobile d'agents assermentés" et la possibilité juridique pour les personnels de fouiller les sacs des élèves. Ces propositions ont déclenché un tollé dans le monde enseignant, et des prises de position critiques de la part de la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, et du haut-commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse, Martin Hirsch. Toutefois, un sondage Opinion Way pour le ministère de l'éducation (il y a de l'argent pour ça ?) et rapporté par Le Parisien indique que 64% des français interrogés sont favorables à la fouille des élèves par les chefs d'établissement et les CPE. Enfin, huit personnes sur dix approuvent la création d'équipes mobiles d'agents assermentés. Cela dit, on peut s‘interroger sur la validité de tels sondages surtout lorsqu'ils sont réalisés par Opinion Way...
La presse revient abondamment sur les propositions de Xavier Darcos et dans la majeure partie des cas, fait preuve de peu de recul vis-à-vis de ce qui apparaît pourtant comme une gesticulation médiatique sur le thème porteur de la sécurité. Les analyses politiques sont rares et les seuls moyens utilisés pour prendre de la distance avec cette opération de communication politique sont plutôt de se questionner sur la faisabilité des dispositifs proposés. C'est ce que fait Ouest France avec cette interview d'un proviseur qui s'interroge “Imaginez s'il fallait fouiller nos 1 300 lycéens... ” et qui affirme “: aucune prévention ne peut annihiler le risque. La violence est inhérente aux sociétés humaines. La société, elle entre au lycée, avec les élèves.

"A tout problème complexe il y a une solution simple : la mauvaise" Eric Debarbieux
Eric Debarbieux, professeur à l'université de Bordeaux-II et directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, répond br/>aux questions du Monde et aussi aux questions des Cahiers Pédagogiques où il nous donne une longue interview. Il y démonte les propositions Darcos sur la violence scolaire et explique pourquoi elles sont néfastes ou inefficaces. Il y montre que la vidéosurveillance ne diminue que de manière très marginale la délinquance (moins de 6% de faits en moins). Elle a même des effets pervers dans le sens d'une démobilisation des personnels de surveillance, s'en remettant à la magie technologique. Il rappelle aussi que, contrairement à la légende, les détecteurs de métaux ne sont présents que dans moins de un pour cent des écoles américaines. Enfin il considère même que les fouilles systématiques peuvent augmenter la violence.
Qu'est-ce qui est efficace alors ? Une étude américaine (voir le site de l'observatoire international de la violence à l'école) a tenté de mesurer l'effet des programmes utilisés pour diminuer les comportements agressifs à l'école et les causes du succès ou de l'échec de ces programmes. Cette synthèse montre que le travail en équipe, la formation du personnel, la supervision extérieure et l'aide du directeur de l'établissement sont des conditions au succès d'un programme, qui doit être de longue durée. C'est ce qu'il redit d'ailleurs dans le titre de l'interview au Monde : “Il faut stabiliser les équipes ” et il précise “Or, notre système de recrutement des personnels de l'enseignement secondaire est une catastrophe. Elle se traduit par l'envoi en masse de jeunes débutants, non ou peu formés, dans des établissements sensibles dont ils n'ont qu'une idée : en partir. La manière dont est cogérée la nomination de nos enseignants est insensée. J'avoue en avoir assez de le répéter.

On a peur des jeunes, on les stigmatise
Frédéric Fappani dans 20 minutes va plus loin que la seule réaction aux propositions de Xavier Darcos. Il donne à réfléchir sur le rapport que notre société a avec sa jeunesse. Pour lui, “Il est dommage de ne plus voir les adolescents qu'à travers un prisme négatif, et de ne penser après coup qu'à des mesures sécuritaires. Si parler des violences est une chose nécessaire, il ne faut pas oublier l'autre versant du sujet. C'est-à-dire ce que les jeunes créent, ce qu'ils font de bien et qu'on a tendance à oublier. Il est tout à fait normal qu'on fasse la liste des délits, mais le reste ne doit pas être passé sous silence.” et il conclut en renvoyant les adultes à leur propre responsabilité : “Que ceux qui s'occupent de l'éducation de nos enfants commencent le travail sur leur propre personne, et une bonne partie du chemin sera faite

Comment rendre les approches Monte-Carlo quantiques opérationnelles en chimie ?
« Introduction d'orbitales corrélées dans les approches Monte-Carlo quantiques. ». C'est le titre d'une thèse de mathématiques menée actuellement par Thomas Bouabça au laboratoire de chimie et de physique quantique, à Toulouse. Titre incompréhensible, Thomas le sait. Il a donc un sous-titre qui se veut éclaircissant : « Comment rendre les approches Monte-Carlo quantiques opérationnelles en chimie ? ».
Vous ne comprenez toujours rien ? Dans ce cas, lisez l'article de Damien Jayat, chroniqueur scientifique à Rue89 qui commence son article consacré à cette thèse par cette interpellation “Vous n'avez jamais rien compris aux maths ? Vous êtes convaincus qu'elles ne servent qu'à dégoûter de l'école des générations d'élèves ? Pourtant, notre quotidien en dépend largement, et les scientifiques font souvent appel à eux. ”. Et il entreprend de le prouver avec l'explication qu'il nous donne du titre et des enjeux de la thèse évoquée plus haut. Où l'on apprend que la chimie et les mathématiques peuvent avoir des rapprochements féconds...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/05/09


Fouilles, portiques: le plan Darcos contre les armes à l'école
Le ministre de l'Education a précisé ce mercredi ses mesures de lutte contre les armes à l'école. Les portiques, auxquels 81% des Français seraient favorables, seraient installés au cas par cas.
Lire la suite de l’article


Des croix de bois pour enterrer l'Education nationale
Les enseignants ont planté une quarantaine de croix de bois accompagnées d'écriteaux funèbres sur une pelouse de la place de la République à Strasbourg, mardi en fin d'après-midi, à l'occasion de la journée interprofessionnelle d'actions syndicales. Une manière pour eux de symboliser la "mort" de l'Education nationale, "condamnée par le virus de libéralisme et une grave crise de sarkozisme".
Lire la suite de l’article


Faire appel ou pas, l’instit doit trancher
Jean-Paul Laligant a été condamné pour avoir brandi un cutter et dit à un élève qui montrait son «zizi» : «Je coupe tout ce qui dépasse.» Il décide aujourd’hui s’il maintient son recours.
Lire la suite de l’article


Allo maman, je suis en prison
Par LAURENCE BELLON vice-présidente du tribunal pour enfants de Lille, BRUNO CARLIER professeur et assesseur au tribunal pour enfants de Lille, ANNE DEVREESE cadre en protection de l’enfance, Lille, PATRICE DOUBLIEZ pédopsychiatre, Lille, HÉLÈNE FONTAINE avocat au barreau de Lille, MICHEL RAMAJO directeur de service à la Protection judiciaire de la jeunesse, Nice

Décembre 2008, on propose la prison à 12 ans. Mai 2009, un enfant de 13 ans est incarcéré et deux enfants de 6 et 10 ans interpellés par six policiers. Il ne s’agit pas d’un dérapage. C’est le résultat de vingt ans d’une politique pénale de «tolérance zéro» à l’égard des mineurs, de quinze ans de discours sécuritaire relayé dans les médias, de dix ans de politique du chiffre pour les policiers, sur fond d’une société qui, à plus de 50 %, se méfie de ses jeunes et de professionnels de l’enfance qui peinent à se faire entendre. La presse et les citoyens commencent à s’indigner. C’est dans ce contexte de frémissement des consciences que nous nous sommes lancé en janvier 2009 dans l’aventure d’une pétition «Quel futur pour les jeunes délinquants ?»
Lire la suite de l’article


Les lycéens de Mâcon, victimes de l’insécurité judiciaire
Par NOUREDDINE OMAR président de l’association des anciens lycéens mâconnais victimes d’erreurs judiciaires.

C’est l’histoire d’une insécurité. Pas celle que nous voyons habituellement à la télévision. Ce n’est pas l’histoire d’une voiture brûlée ou d’un sac volé. Plus sournoise, la victime est en fait la personne qui est présentée comme coupable. Il est question ici de l’insécurité judiciaire. Comme d’autres avant, et sans doute d’autres après, six lycéens en ont été victimes, avant d’être acquittés par la cour d’assises des mineurs de Dijon, le 9 avril 2009. Ils ont été victimes d’un acharnement constant.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/05/09



Un garçon de 12 ans menace son professeur avec un couteau
L'enseignante, qui n'a pas été blessée, avait puni l'élève pour avoir fait trop de bruit dans un couloir quelques jours auparavant. Interpellé, l'adolescent a été mis en examen.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 27/05/09



Violences scolaires : "Il faut stabiliser les équipes"
Eric Debarbieux, professeur à l'université de Bordeaux-II et directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, répond à nos questions.
Lire la suite de l’article


L'élève de 12 ans qui a menacé son professeur avec un couteau mis en examen
L'élève de 12 ans, interpellé mardi dans un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) après avoir menacé en plein cours son professeur avec un couteau, a été mis en examen mercredi 27 mai et laissé libre sous le coup d'une mesure éducative, a indiqué une source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Le couteau, pas cher et facile à acheter, "procure un sentiment d'invulnérabilité"
Qui sait vraiment ce qui se cache dans le fond des poches des adolescents ? Entre septembre 2008 et mars 2009, 251 signalements pour violences scolaires graves sont en lien avec des armes. Des couteaux le plus souvent.
"La police n'a aucune idée des taux de détention. Il faudrait une enquête représentative", rappelle Sébastian Roché, sociologue, directeur de recherche au CNRS. De ses travaux, il ressort pourtant que "11 % des adolescents de 13 à 19 ans disent avoir déjà porté sur eux une arme au moins une fois dans leur vie. Pour 81,5 % de ces jeunes-là, il s'agissait d'une arme blanche". En limitant la période de référence aux trois derniers mois, ce pourcentage reste de 8,8 %. Un différentiel assez faible pour laisser penser que ce port n'est pas occasionnel. D'ailleurs, à l'école, "10 % des violences physiques faites aux personnes le sont avec une arme blanche ou une arme par destination [tournevis, cutter, clé…]", explique l'entourage de Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos propose la création de "brigades" de vérification et de dissuasion
Pour éviter violences et agressions dans les établissements scolaires, le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, multiplie les propositions. Dernière en date : la création de "brigades" de vérification et de dissuasion, qu'il a évoquée, mardi 26 mai, à l'Assemblée nationale et sur la chaîne i-Télé.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 27/05/09 (un jour de retard)



« Il n’y a pas de retour à la normale… »
Malgré la reprise des cours et des examens, le conflit est loin d’être fini dans les facs et les labos, selon Mathieu Brunet, de Sauvons l’université.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/05/09



Lutte contre les armes à l'école : les divergences persistent
Portiques au cas par cas, sanctions financières contre les parents, habilitations spécifiques pour le contrôle des élèves, formation des personnels... Des pistes contre l'intrusion d'armes en milieu scolaire vont être soumises à l'Elysée, a annoncé mercredi Xavier Darcos, après avoir reçu chefs d’établissement, associations des régions et des départements. Cette réunion a cependant révélé la persistance d'approches divergentes de celle du ministre de l'Education, de la part des collectivités locales surtout, mais aussi des chefs d'établissements dans une certaine mesure.
Lire la suite de l’article


Armes à l'école : 64 % des Français favorables à la fouille
En durcissant le ton sur les violences scolaires, Xavier Darcos ne s’est pas trompé sur l’état d’esprit des Français. Selon un sondage Opinion Way, réalisé pour le ministère de l’Education* que nous vous dévoilons en exclusivité, le nouvel arsenal répressif fait à peine débat.
Lire la suite de l’article


L'élève qui a menacé son prof d'un couteau mis en examen
L'élève de 12 ans interpellé mardi dans un collège de Vaulx-en-Velin (Rhône) après avoir menacé en classe son professeur avec un couteau a été mis en examen et laissé libre sous le coup d'une mesure éducative, a indiqué mercredi une source judiciaire. Jusqu'alors inconnu de la justice, le collégien avait été présenté au juge des enfants de Lyon.
Lire la suite de l’article


Comment en finir avec les armes
Comme nous le révélons, les violences avec armes se multiplient dans les établissements. Ce matin, Xavier Darcos détaillera ses nouvelles mesures pour endiguer le phénomène.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/05/09



« Se décider enfin à investir massivement dans l’éducation »
Béatrice Giblin, Universitaire et auteur du dictionnaire des banlieues

« La priorité numéro un pour apaiser les banlieues est de se décider enfin à investir massivement dans l’éducation. Les jeunes qui vivent dans les cités nourrissent un sentiment d’abandon et d’injustice, en partie fondé. L’école est en première ligne pour réconcilier ces jeunes avec la société. Il faut envoyer dans les établissements les plus difficiles des professeurs mieux formés, accompagnés ou encore limiter les classes à une douzaine d’élèves.
Lire la suite de l’article


Les Portugais effrayés par le mal-être des jeunes
Des incidents survenus début mai en banlieue de Lisbonne, et l’extrême jeunesse de certains émeutiers, posent un défi au gouvernement portugais qui cherche comment donner suite à sa riposte policière
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/05/09



La prime pour les embauches de stagiaires réservée à l'enseignement supérieur
C'est par amendement à la proposition de loi UMP sur l'emploi, en cours d'examen à l'Assemblée nationale, que va se matérialiser l'amélioration de la rémunération des stages promise en avril par Nicolas Sarkozy dans le cadre du plan pour les jeunes. Le chef de l'Etat avait annoncé l'obligation d'attribuer une gratification pour les stages supérieurs à deux mois, contre trois mois auparavant. La fédération FO-cadres a néanmoins interpellé les parlementaires, hier, pour leur demander de modifier l'amendement afin qu'il stipule que l'obligation concerne les stages « à partir de » deux mois. Selon la rédaction actuelle, les stages de deux mois ne seront en effet pas couverts par le champ de la loi. « La gratification dès deux mois correspond à l'accord intervenu entre FO et le Medef », affirme le syndicat. Mais FO ne devrait pas avoir gain de cause.
Lire la suite de l’article


Pas de suppressions d'emplois dans la recherche en 2010 et 2011
Il y a dix jours, le ministre du Budget, Eric Woerth, avait annoncé dans « Les Echos » qu'il n'y aurait pas de suppressions de postes dans la recherche en 2010. Hier, son homologue en charge de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, est allée encore plus loin en annonçant que les emplois seraient également préservés dans les organismes de recherche en 2011. « Le gouvernement a décidé de ne pas supprimer d'emplois (...) car c'est là que se fera la relance de l'économie », a déclaré la ministre devant le collège de France. Un moyen de donner un coup d'arrêt définitif à la grogne encore latente dans certaines universités et organismes comme le CNRS ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 27/05/09



«On a peur des jeunes, on les stigmatise»
Fréderic Fappani est spécialiste des sciences de l'éducation. Auteur de plusieurs contributions et cadre au sein d'une œuvre de protection de l'enfance, il travaille aujourd'hui auprès des adolescents du 19e arrondissement.
Lire la suite de l’article


Armes dans les établissements scolaires: Darcos persiste et signe
Malgré les rappels à l'ordre de Michèle Alliot-Marie, le ministre de l'Education a maintenu ses propositions sur les portiques et une force mobile ce mercredi matin...
Lire la suite de l’article


Réunions au sommet sur la violence
Xavier Darcos réunit les différents acteurs au ministère pour plancher sur la lutte contre l'intrusion d'armes dans les enceintes scolaires...
Lire la suite de l’article


Intrusions d'armes en milieu scolaire: la partie émergée de l'iceberg
Dans les 7.800 établissements publics du second degré, seules 19 intrusions ont été recensées entre septembre 2008 et mars 2009...
Lire la suite de l’article


Même pas peur face aux Brigades du Tigre Darcos (Bondy Blog)
Dans ce lycée de Seine-Saint-Denis, le milieu enseignant et éducatif est hostile aux fouilles de cartables et autres « pistes » envisagées pour empêcher l'introduction d'armes à l'école.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/05/09



Les maths quantiques jouent au casino avec des atomes
Vous n'avez jamais rien compris aux maths ? Vous êtes convaincus qu'elles ne servent qu'à dégoûter de l'école des générations d'élèves ? Pourtant, notre quotidien en dépend largement, et les scientifiques font souvent appel à eux. Exemple avec un jeune chercheur qui manipule les équations comme des jouets d'enfant.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/05/09



« Imaginez s'il fallait fouiller nos 1 300 lycéens... »
En février 2008, un élève avait blessé un autre jeune à coups de couteau, dans la cour du lycéeColbert-de Torcy, à Sablé-sur-Sarthe. Le proviseur explique ce qui a changé.
Lire la suite de l’article


À Londres, l'agent Jones veille sur les collégiens
En Grande-Bretagne, depuis 2002, les établissements scolaires peuvent, s'ils le souhaitent, bénéficier d'un policier à plein temps. Saint-Georges (800 élèves) fait partie des 45 % de collèges et lycées qui ont signé un partenariat avec les forces de l'ordre.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/05/09



Darcos tente de calmer le jeu
Une priorité: calmer la communauté éducative. Face aux tollés qu'ont suscités ses propositions pour "sanctuariser" l'école, Xavier Darcos a reçu, mercredi, les représentants des chefs d'établissements et des parents d'élèves. S'il a tempéré ses ardeurs sécuritaires, le ministre de l'Education nationale a toutefois bien l'intention de remettre de la sérénité dans l'institution scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/05/09


Sécurité à l'école : des pistes soumises jeudi à l'Elysée
Les propositions du ministre Xavier Darcos, comme l'installation de portiques, seront ou non validées par l'Elysée jeudi. Les chefs d'établissements scolaires ont montré leur modération face à ces mesures.
Lire la suite de l’article


Debarbieux : Les "fouilles systématiques" peuvent "augmenter la violence"
Pour le directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, l'installation de détecteurs à l'entrée des établissements ne ferait que renforcer le "ressentiment montant des élèves".
Lire la suite de l’article


Deux tiers des Français pour les fouilles à l'école
Ils sont 64% à être favorables au fait de fouiller un élève suspect et 81% pour la mise en place de portiques détectant les métaux, selon ce sondage réalisé à la demande du ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Vaulx-en-Velin : un collégien mis en examen après une agression au couteau
En plein cours d'arts plastiques d'une classe de 6e, l'adolescent a sorti un couteau de cuisine de son sac à moins de 20 cm de l'enseignante, qui l'avait puni quelques jours avant. Il a été désarmé par ses camarades avant d'être interpellé.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 27/05/09


Des pistes contre les armes en milieu scolaire
La violence et la détention d'armes sont deux phénonèmes de plus en plus fréquents dans les établissements scolaires. La fouille, les portiques et les forces mobiles, solutions proposées par Xavier Darcos, sont en discussion.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/05/09


Les serious games vont-ils révolutionner la formation professionnelle ?
Alors que le plan de relance numérique du gouvernement prévoit de consacrer 30 millions aux serious games, mardi 26 mai 2009, le Centre d'analyses stratégique organisait un séminaire pour évaluer l'intérêt de cette mesure et évaluer la place du e-learning et des serious games et leur impact sur la productivité.
Lire la suite de l’article


Vingt organisations appellent à des Assises nationales pour l'éducation le 6 juin
A l'initiative du Réseau Français des Villes Educatrices, avec un certain nombre de partenaires associatifs de l'éducation populaire, de syndicats, de la FCPE, a été lancé un appel pour construire un grand projet national pour l'enfance et la jeunesse. La première étape de cette démarche est la tenue d'Assises nationales pour l'éducation, le samedi 6 juin 2009, à l'Hôtel de Ville de Paris.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/05/09


Université: le gouvernement veut passer en force sur la masterisation
Malgré les promesses de concertation, le gouvernement veut faire passer en force sa réforme de la formation des enseignants. Le comité technique paritaire ministériel de l'éducation nationale devait examiner, mercredi 27 mai, les projets de décrets instaurant la masterisation, avant-dernière étape institutionnelle avant le passage en conseil des ministres qui pourrait intervenir avant l'été. Pour la Coordination nationale des universités, c'est un nouveau signe du «mépris» du gouvernement.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/05/09



L'Elysée tranchera sur la lutte contre les armes en milieu scolaire
Des pistes pour lutter contre l'intrusion d'armes en collèges et lycées, dont des portiques au cas par cas, vont être soumises jeudi à Nicolas Sarkozy, au lendemain d'une réunion au ministère de l'Education nationale qui a révélé des divergences persistantes sur cette question.
Lire la suite de l’article


Loi sur la sécurité: "gagner la guerre" pour Estrosi
Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a déclaré mercredi que la politique de Nicolas Sarkozy allait permettre de "gagner la guerre" contre la délinquance, niant que la loi sur la sécurité intérieure présentée mercredi en Conseil des ministres soit électoraliste.
Lire la suite de l’article


Les syndicats boycottent la réunion sur la formation des enseignants
Les principaux syndicats d'enseignants du primaire et du secondaire ont décidé de boycotter la réunion prévue mercredi au ministère de l'Education au sujet des modifications de statut des enseignants liées à la réforme de la formation des enseignants, ou "masterisation".
Lire la suite de l’article


"La reconquête du mois de juin" par l'Education nationale au Conseil des ministres
Xavier Darcos a présenté mercredi en Conseil des ministres une communication relative à la "reconquêtedu mois de juin" afin de "rendre aux élèves et à leurs professeurs le temps d'étude dont ils étaient anormalement privés" en raison de l'organisation du baccalauréat.
Lire la suite de l’article


Portiques et "fouilles systématiques" peuvent "augmenter la violence" (Debarbieux)
Les portiques de détection et les fouilles "systématiques" contre l'intrusion d'armes en milieu scolaire peuvent avoir l'effet pervers "d'augmenter la violence", a déclaré au Monde Eric Debarbieux, le directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école.
Lire la suite de l’article


Mission sur la réforme du lycée : bac "resserré", sas de rattrapage
Une classe de seconde générale et technologique, des "sas de rattrapage" l'été pour éviter de redoubler, un baccalauréat plus "resserré", un horaire hebdomadaire lycéen de 35 heures : telles sont les mesures de la mission d'information parlementaire sur la réforme du lycée rendues publiques mercredi.
Lire la suite de l’article


Lancement de l'appel à projets sur les jeux vidéo "sérieux"
Le gouvernement a lancé mercredi un appel à projets pour soutenir les jeux vidéo dits "sérieux", à vocation pédagogique ou de sensibilisation, et annoncera en septembre les candidats choisis.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.