mercredi, février 10, 2010

Revue de presse du mercredi 10 février 2010


La jeunesse gardée à vue - La violence scolaire vue par Le Figaro et La Croix … - Enseignement de l’économie : la guerre des tribunes continue – Vers une réforme du collège ? -



La jeunesse gardée à vue
C’est le titre de Libération de ce mercredi 10 février. L’affaire que nous évoquions hier de cette garde à vue pour trois jeunes filles (dont une emmenée au commissariat en pyjama) et un garçon dans le XXe arrondissement de Paris a déclenché une vague d’indignation et amène le journal à consacrer son dossier principal au jeune, cible préférée de Sarkozy Au delà du fait divers, on sait que les députés entament à l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi dit Loppsi 2, autorisant les préfets à instaurer dans les communes un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans. Et demain, ce sont les sénateurs qui examineront en seconde lecture la proposition de loi instaurant un nouvel arsenal contre la violence en bandes et à l’école. Un tel téléscopage d’actualités n’est pas innocent puisque la délinquance juvénile est devenue l’un des sujets majeurs du discours politique nous dit Libération. Et cela risque de se poursuivre puisque la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie doit présenter aussi cette année son projet de réforme de l’ordonnance de 1945. Cette ordonnance privilégiait l’aspect éducatif sur l’acte répressif dans la justice des mineurs. Or, nous dit Jean-Pierre Rosenczveig, président du tribunal pour enfants de Bobigny et de Défense des enfants international : «On est en train de passer d’une justice qui partait de l’acte, révélant l’individu et ses problèmes pour l’éduquer, à une justice qui fera le distinguo entre le mineur en danger méritant protection et le mineur délinquant méritant une réaction ferme. Le tout est de savoir si on va s’arrêter à cette répression sans faire plus de rééducation.»
Comme le dit très bien Laurent Joffrin, le directeur de Libération dans son éditorial Il faut toujours se méfier des pouvoirs qui se méfient de la jeunesse.

La violence scolaire vue par Le Figaro et La Croix
Dans Le Figaro, on trouvera plusieurs éditoriaux sur la violence scolaire. Tout d’abord celui de Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction . Après avoir tapé un peu sur Jean-Paul Huchon, responsable selon lui du manque de dispositifs de sécurité au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry sur Seine, il en vient selon lui, à la raison principale de la violence : “On pourrait doubler le nombre de surveillants dans les établissements, procéder à tous les investissements technologiques que la violence ne reculerait pas significativement. La réponse, la seule, est dans l'éducation. Celle que nombre de parents n'assument pas, faute de temps ou de volonté. Celle que des années de renoncement à l'autorité scolaire rendent presque irrécupérable.
Même tonalité chez Natacha Polony, la pasionaria conservatrice. Dans un autre article, elle propose plusieurs analyses de la violence scolaire. Elle ne nie pas la diminution du ratio de personnel de surveillance dans les établissements mais considère que leur jeune âge et leur trop grande proximité sociologique avec ceux qu’ils encadrent ne leur permet pas d’être respectés (les principaux concernés apprécieront). Mais pour elle, la raison principale est évidemment dans la perte de l’autorité du “maître”, la faute à qui ? La faute aux parents, dit-elle mais surtout et c’est pour elle la raison principale, la faute à la pédagogie…
Citons juste cette phrase qui concentre en peu de mots tant de contre-vérités “ Nombre de professeurs, en partant du principe, dès le primaire, qu'on ne saurait forcer des élèves à demeurer silencieux et concentrés (durant cet horrible «cours magistral» honni des pédagogues modernes), ont pour ainsi dire scié la branche sur laquelle ils étaient assis.
Dans La Croix, la violence scolaire est aussi traitée mais avec une toute autre approche. Une enquête, par exemple, montre que les collégiens et les lycéens ont des idées pour réduire le niveau de violence en milieu scolaire, avec un accent particulier mis sur l’écoute et une bonne qualité de relation entre jeunes et adultes. Certains élèves interrogés évoquent des structures de médiation, des formations à la gestion de crise ou des mesures de réparation. La plupart de ces collégiens et lycéens se disent, par ailleurs, opposés à l’installation de portiques détecteurs de métaux destinés à empêcher l’entrée d’armes dans les établissements. «Trop sécuritaire» et «inefficace», jugent-ils.
Pour Éric Debarbieux, président de l’Observatoire international de la violence à l’école, interrogé par La Croix , tout en reconnaissant une mutation de la violence scolaire, considère que “l’école ne doit pas s’ériger en forteresse”. Cela génère encore plus de violence. Car, dit-il “c’est se présenter en cible prête à être assiégée.

Enseignement de l’économie : la guerre des tribunes continue
La “guerre” continue. Après la tribune de Stéphane Beaud dans Libération défendant l’enseignement des SES dans sa forme actuelle, c’est au tour d’un des plus ardents ennemis des SES de prendre la plume. Dans Le Figaro, Jean-Pierre Boisivon, ancien responsable de l’IDE (Institut de l’entreprise) insiste sur la nécessité de familiariser les lycéens avec les mécanismes de l'entreprise. Mais par omission ( ?) ou mensonge il présente une vision tronquée des programmes actuels. Et par un procédé rhétorique assez habile, laisse entendre que la faible connaissance que les français ont de l’économie serait due à cet enseignement. Alors que c’est l’inverse : les élèves ayant subi cet enseignement ont une meilleure connaissance des mécanismes économiques… et sociaux !
La bataille est donc rude. Après la publication d’une proposition de programme de 2nde faite par l’APSES, (Association des professeurs de Sciences économiques et sociales) avec le soutien d’économistes et de sociologues, on assiste donc à une contre-attaque. Même en étant partie prenante de cette bataille (car c’en est une), on peut être surpris par la violence des coups portés et se demander si on ne pourrait pas stopper enfin le harcèlement et les procès d’intention dont est victime cette discipline et ses enseignants

Vers une réforme du collège ?
L’actualité éducative de ce mercredi 10 février est décidemment très riche puisque c’est aussi le jour de sortie du Monde de l’Éducation, supplément mensuel du Monde. parmi les articles intéressants, il faut signaler l’interview d’Antoine Compagnon, membre du Haut Conseil de l’Éducation. Cette instance travaille à un rapport sur le collège et l’entretien laisse présager de quelques pistes d’évolution allant dans le sens de la polyvalence des enseignants : “Le collège unique, instauré en 1975, a pris pour modèle les petites classes du lycée - fréquenté par les enfants de la bourgeoisie -, et son organisation rigide en disciplines pose problème depuis lors. Est-il judicieux que le jeune collégien passe d'un seul coup d'un maître unique - ou presque - à une dizaine d'enseignants ? Ne pourrait-on pas consolider un pôle des humanités et un pôle des sciences en sixième, afin d'éviter le choc dont les plus fragiles ne se remettent pas ?”.
Polyvalence ? Ca risque de chauffer du côté des collèges…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 00/00/10 (certains articles payants)


A 14 ans, dix heures en pyjama au commissariat
Comment une rixe entre adolescents s’est finie en garde à vue pour trois jeunes filles et un garçon dans le XXe arrondissement de Paris.
Lire la suite de l’article


Le jeune, cible préférée de Sarkozy
La nouvelle loi sécuritaire, présentée hier, stigmatise encore les mineurs. Electoralisme ?
Lire la suite de l’article


«Les juges des enfants se retrouvent avec des bagarres de cour d’école»
Catherine Sultan. présidente de l’association des magistrats de la jeunesse
Lire la suite de l’article


Loppsi 2 : une loi fourre-tout
Ethylotests, caméras de surveillance, espionnage d’ordinateurs…
Lire la suite de l’article


Soufflé
Par LAURENT JOFFRIN Directeur de Libération

Il faut toujours se méfier des pouvoirs qui se méfient de la jeunesse.
Lire la suite de l’article


Le nombre de CPE baisse, Chatel biaise
Répondant aux critiques concernant la diminution du personnel de surveillance, le ministre de l'Education a affirmé que le nombre de CPE était orienté à la hausse depuis 2002. C'est faux : il baisse depuis trois ans
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 00/00/10


Polémique après la garde à vue d'une mineure de 14 ans
Entendue dans une affaire de violence scolaire, la jeune fille prétend avoir été emmenée en pyjama puis menottée. le préfet de police de Paris a réclamé une enquête à l'IGS, la police des polices de la capitale.
Lire la suite de l’article


Vitry : les profs ne veulent pas reprendre les cours
Ayant cessé de travailler depuis l'agression d'un élève, ils ont été reçus mardi par le ministre de l'Éducation, Luc Chatel. Vingt autres lycées de l'académie de Créteil ont rejoint leur mouvement.
Lire la suite de l’article


Violence scolaire, le fléau
L'éditorial d'Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro.
Lire la suite de l’article


Violence scolaire : des causes multiples
Nombre de professeurs, en partant du principe, dès le primaire, qu'on ne saurait forcer des élèves à demeurer silencieux et concentrés (durant cet horrible «cours magistral» honni des pédagogues modernes), ont pour ainsi dire scié la branche sur laquelle ils étaient assis.
Lire la suite de l’article


Apprendre l'économie dès la seconde
Professeur émérite à l'université Paris-II-Panthéon-Assas *, Jean-Pierre Boisivon insiste sur la nécessité de familiariser les lycéens avec les mécanismes de l'entreprise.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 00/00/10



Garde à vue de mineurs : "Il est urgent que la loi soit corrigée"
L'intégralité du débat avec Jean-Pierre Dubois, professeur de droit public à l’université Paris XI et président de la Ligue des Droits de l’Homme, mercredi 10 février 2010
Lire la suite de l’article


Garde à vue des mineurs : faire du chiffre avant la réforme ?
La polémique sur la garde à vue ne cesse d'enfler après l'interpellation de quatre adolescents de 14 ans, un garçon et trois collégiennes, à la suite d'une bagarre dans le 20e arrondissement de Paris. Dans un premier temps, le débat a porté sur les conditions d'interpellation d'une des jeunes filles qui affirme avoir été menotée. La police dément cette version et assure avoir respecté la procédure légale
Lire la suite de l’article


"Consolider un pôle des humanités et un pôle des sciences en sixième"
Antoine Compagnon enseigne la littérature française à la Columbia University, à New York. Spécialiste de Marcel Proust, ce docteur d'Etat ès lettres a travaillé sur la résistance à la modernité. Héritier du structuralisme, il a été élu à la chaire de littérature française moderne et contemporaine du Collège de France en 2006. Ancien élève de l'Ecole polytechnique et ingénieur des Ponts et Chaussées, il est membre du Haut Conseil de l'éducation depuis mars 2006.
Lire la suite de l’article


Près du quart des effectifs de l'enseignement supérieur serait précaire
Sortir de l'ombre les "soutiers de l'université". Telle est l'ambition d'une enquête inédite présentée lundi 8 février par une vingtaine d'organisations syndicales de l'enseignement supérieur et de la recherche (FSU, CGT, CFDT, UNSA, SUD, etc.). Une enquête de quatre mois, qui évalue entre 45 000 et 50 000 les non-titulaires de la fonction publique, soit près du quart des effectifs du secteur.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 00/00/10 (un jour de retard)



À Vitry, le droit de retrait reconduit
Les enseignants du lycée Adolphe-Chérioux, où un élève a été agressé, revendiquent de meilleures conditions de sécurité.
Lire la suite de l’article


Lycée Chérioux : Chatel joue l’affrontement
Confrontés 
à un ministre 
de l’Éducation inflexible, les enseignants de de Vitry-sur-Seine ont décidé de reconduire leur droit de retrait pour obtenir des moyens supplémentaires.
Lire la suite de l’article


Le malaise s’étend à toute la Seine-Saint-Denis
Postes supprimés, conditions de travail déplorables, la tension monte chez les profs du 9-3. Réunis devant 
la mairie de Saint-Denis, ils veulent étendre le mouvement.
Lire la suite de l’article


Garde à vue sous pression
La mobilisation pour une réforme de ce système atteint 
le champ politique, quelques jours avant de premières 
annonces sur la réforme du Code de procédure pénale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 00/00/10



Une journée presque sans marques au lycée
Les 1 800 élèves d’un établissement de Bondy avaient pour mission de venir sans marques au lycée le temps d’une journée.
Lire la suite de l’article


« Un geste symboliquement fort »
« Entre 11 ans et 15 ans, il est très compliqué de s’affranchir des codes vestimentaires du groupe au risque d’être exclu », analyse le sociologue Michel Fize.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 00/00/10



Les élèves prônent la confiance pour bannir la violence
Collégiens et lycéens ont des idées pour réduire le niveau de violence en milieu scolaire, avec un accent particulier mis sur l’écoute et une bonne qualité de relation entre jeunes et adultes
Lire la suite de l’article


« Enseigner dans ces conditions, cela n’a pas de sens »
Une semaine après l’agression au couteau d’un élève à l’intérieur de leur établissement, les deux tiers des enseignants du lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine n’ont toujours pas repris les cours
Lire la suite de l’article


Une nouvelle loi contre la violence en bandes et à l’école
Le Parlement s’apprête à donner son feu vert définitif à une proposition de loi UMP contre la violence en bandes et à l’école avec un dernier vote du Sénat, aujourd’hui, en deuxième lecture. Les sénateurs n’ont pas modifié, lors de son examen en commission, le texte transmis par l’Assemblée nationale et ils devraient faire de même, sauf grosse surprise, en séance, rendant l’adoption définitive. La proposition de loi crée un délit de participation à une bande violente, passible d’un an de prison et de 15 000 € d’amende, ainsi qu’un délit d’intrusion ou de « maintien », sans autorisation, dans les établissements scolaires, passible d’un an d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende. Les peines sont aggravées lorsque le délit est commis « en réunion » ou « par une personne porteuse d’une arme ».
Lire la suite de l’article


Eric Debarbieux : «L’école ne doit pas s’ériger en forteresse»
Une petite minorité d’élèves considère l’école comme la représentante d’un ordre considéré comme injuste, note Éric Debarbieux
Lire la suite de l’article


Les premiers pas en France des enfants adoptés d'Haïti
Si la plupart des enfants rapatriés depuis le séisme mangent bien et jouent «normalement», leurs nuits sont souvent agitées, troublées de cauchemars et de réveils successifs, que les parents adoptifs doivent apaiser
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 00/00/10



Les universités parisiennes se mettent en ordre de bataille pour le grand emprunt
Dans le prolongement du plan Campus, huit établissements ont créé hier la première université confédérale parisienne. Point de départ d'une refonte majeure du paysage universitaire de la capitale, avec en ligne de mire le grand emprunt.
Lire la suite de l’article


Les soutiens aux enseignants en grève de la banlieue est de Paris se multiplient
Les soutiens aux enseignants de la banlieue est de Paris, qui sont appelés jeudi à faire grève et à manifester dans la capitale, se sont multipliés mercredi, du côté de syndicats enseignants, des parents, des lycéens et des politiques.
Lire la suite de l’article


20.000 élèves en internat d'excellence dans les prochaines années
Vingt mille élèves de seconde, première et terminale seront accueillis dans les internats d'excellence dans les prochaines années, a indiqué mercredi Luc Chatel, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education, lors de son compte rendu du Conseil des ministres.
Lire la suite de l’article


Des parlementaires dénoncent la non-scolarisation de milliers d'enfants roms
Plusieurs députés et sénateurs de gauche ont dénoncé mercredi devant la presse la non-scolarisation de milliers d'enfants roms en France, un chiffre évalué par l'association Romeurope entre 5 à 7.000.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 00/00/10



8 h de garde à vue à 14 ans
La mère d'Anne « comprend très bien qu'on demande des explications après une bagarre, qu'il y ait une convocation au commissariat », mais trouve « le dispositif d'interpellation au domicile suivi d'une garde à vue complètement disproportionné ».
Lire la suite de l’article


Garde à vue de collégiennes: «Est-ce cela la France de 2010?»
Les éditorialistes s'indignent, après l'affaire des trois jeunes filles de 14 ans retenues une dizaine d'heures dans un commissariat parisien...
Lire la suite de l’article


En garde à vue, «il n'y a pas davantage de protection pour les mineurs»
Alors que quatre collégiens de 14 ans, dont trois filles, ont été placés en garde à vue la semaine dernière dans un commissariat parisien, après une bagarre, certains jugent la procédure «disproportionnée». 20minutes.fr fait le point sur les gardes à vue de mineurs...
Lire la suite de l’article


A Vitry, la grève continue
Plus déterminés que jamais, les personnels du lycée Adolphe-Chérioux à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ont décidé hier de poursuivre leur mouvement, après qu'une délégation a été reçue par le ministre de l'Education nationale. Depuis l'agression d'un adolescent il y a une semaine, au sein de l'établissement, les enseignants exercent « leur droit de retrait » et réclament deux fois plus de surveillants, pour passer de 11 à 22. Mais hier, Luc Chatel a affirmé que les mesures proposées (trois surveillants supplémentaires et six médiateurs) constituaient « un effort considérable » et a insisté sur l'importance de « reprendre les cours ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 00/00/10



La « gestion » de classe : comment l'entreprise envahit l'école
Par Nestor Romero, Ancien enseignant

On ne « gère » pas une classe. Une classe n'est ni un patrimoine, ni une « affaire », ni un budget, ni une entreprise. Pourtant, jamais la locution « gestion de la classe » n'a été aussi intensivement utilisée. Jamais le produit ne s'est aussi bien vendu, au propre comme au figuré. Ce qui ne doit rien au hasard.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 00/00/10



Une loi de plus pour combattre la délinquance
Après l'identité, la sécurité. L'Assemblée nationale examine la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi). Et ce n'est pas fini.
Lire la suite de l’article


Le professeur se frotte au monde de l'entreprise
Six professeurs d'économie ont laissé leur classe pendant un an. Ils travaillent chez Système U, à La Poste, au CHU de Brest... Ou, comme Éric, à la laiterie coopérative d'Isigny Sainte-Mère, dans le Calvados. Ils veulent mieux comprendre l'entreprise et adapter leurs cours à la réalité du terrain.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 00/00/10



Gardée à vue à 14 ans
La polémique sur les conditions des gardes à vue et leur inflation ne risque pas de s'éteindre. France Info révèle mardi matin qu'une collégienne de 14 ans a été placée en garde à vue pendant onze heures. La préfecture de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête administrative mardi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 00/00/10


Les profs de Vitry manifestent devant l'Assemblée
"On se tourne vers la représentation nationale pour être enfin entendus", a déclaré Sabine Contrepois, enseignante au lycée Adolphe Chérioux.
Lire la suite de l’article


La garde à vue de trois collégiennes révolte la presse
"Paranoïa sécuritaire", "attitude inquiétante : les éditorialistes s'indignent du traitement réservé aux jeunes filles placées en garde à vue la semaine dernière.
Lire la suite de l’article


Collégiennes en garde à vue : les internautes sont choqués
La garde à vue d’une collégienne de 14 ans a suscité une avalanche de réactions, très majoritairement indignées et inquiètes. Florilège
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 00/00/10


Le lycée Chérioux de Vitry poursuit sa mobilisation
Enseignants, parents et élèves du lycée Chérioux se sont à nouveau rassemblés ce mercredi à Paris. Ils réclament plus de moyens et de sécurité au sein de l'établissement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 00/00/10


La Cour des comptes épingle les inspecteurs de l'académie de Paris
La République perd une pantoufle. Publié le 9 février, le rapport de la Cour des comptes sur les inspecteurs de l'académie de Paris enterre officiellement une sinécure qui récompensait les amis politiques. Les profs pourraient payer les pots cassés.
Lire la suite de l’article


Peut-on sauver l'inspection ?
Pourquoi et comment faire évoluer la mission des inspecteurs. Doit-on abandonner cette particularité française ?
Lire la suite de l’article


Le programme de SES de l'Apses
Quinze jours après la publication par le ministère du nouveau programme de SES de seconde, l'Apses, association d'enseignants de SES, publie son propre programme. L'Apses a beau prendre soin de ne pas parler de "contre programme", cette publication illustre le fossé qui s'est creusé entre les enseignants, attachés à une certaine conception des SES et le gouvernement qui souhaite modifier les contenus disciplinaires.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 00/00/10


Le «couvre-feu» pour les moins de 13 ans, nouvelle gesticulation sécuritaire
Dans le fourre-tout sécuritaire qu'est la future loi pour la «performance de la sécurité intérieure», le couvre-feu imposé aux mineurs est assez symbolique de cette mise en scène politique qui précède les élections régionales. Le projet de loi, examiné à partir du 9 février par l'Assemblée nationale, après être resté deux ans dans les tiroirs, fait resurgir ce serpent de mer en l'assortissant de conditions telles que le «couvre-feu» (des temps de paix), qui devraient le rendre très difficile, voire impossible, à appliquer.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 00/00/10


Fondations et enseignement supérieur : l'époque où les Américains misaient sur les universités françaises
La Ve édition de la conférence de l'AFF « Fundraising pour l'enseignement supérieur et de la recherche », dont Educpros est le partenaire media, devrait réunir, les 10 et 11 février 2010, quelque trois cents participants. Si les créations de fondations se multiplient depuis la loi sur l'autonomie des universités, le financement de l'enseignement supérieur et de la recherche par des fonds privés n'est pas une nouveauté en France. L'historien Ludovic Tournès revient sur une relation ancienne. Ce spécialiste des fondations américaines coordonne un ouvrage collectif, à paraître à la rentrée 2010 aux éditions Autrement, intitulé Les Fondations américaines et leurs réseaux en Europe.
Lire la suite de l’article


Violence, droit de retrait et malaise lycéen : un billet d'Emmanuel Davidenkoff
"Elle enfle, la polémique sur la violence, et sur le “droit de retrait“, autour du bras de fer engagé entre des enseignants du lycée Adolphe Chérioux de Vitry (94) et le ministre de l’Education nationale, note le directeur de la rédaction de l'Etudiant, Emmanuel Davidenkoff, sur son blog.

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 00/00/10



Le PRG interpelle Chatel sur le manque de moyens de l'Education nationale
Le président des députés du parti radical de gauche (PRG), Gérard Charasse, a interpellé mercredi dans un courrier Luc Chatel sur le manque de moyens de l'Education nationale, à l'origine selon lui de l'incident grave survenu dans un lycée de Vitry-sur-Seine.
Lire la suite de l’article


Les enseignants dénoncent l'"improvisation" de la réforme de la formation
Les syndicats d'enseignants Snes-FSU et Snep-FSU ont dénoncé "l'improvisation" dans laquelle se prépare la réforme de la formation et du recrutement des enseignants pour les professeurs tout juste recrutés à la rentrée 2010 et leurs élèves, dans un communiqué mercredi.
Lire la suite de l’article


Les soutiens aux enseignants en grève de la banlieue est de Paris se multiplient
Les soutiens aux enseignants de la banlieue est de Paris, qui sont appelés jeudi à faire grève et à manifester dans la capitale, se sont multipliés mercredi, du côté de syndicats enseignants, des parents, des lycéens et des politiques.
Lire la suite de l’article


Vitry: Bayrou suggère "une scolarité particulière" pour les élèves violents
Le président du MoDem, François Bayrou, a suggéré mercredi la mise en place pour les élèves violents "d'une scolarité particulière" avec "une réponse éducative et pédagogique différente".
Lire la suite de l’article


Le PS soutient les personnels d'éducation en Seine-Saint-Denis
Le PS a apporté mercredi son soutien aux personnels d'éducation mobilisés en Seine-Saint-Denis contre "le désengagement politique et financier" de l'Etat dans les écoles.
Lire la suite de l’article


Universités parisiennes: l'Ile-de-France critique une politique "précipitée"
La Région Ile-de-France a critiqué mercredi dans un communiqué la politique "précipitée" du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche concernant le regroupement des universités et grands établissements parisiens dans des pôles universitaires.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.