mercredi, février 17, 2010

Revue de presse du mercredi 17 février 2010


Violence scolaire et violence dans l’ ‘école - Où l’on voit resurgir la question des moyens – Allons voir ailleurs -



Violence scolaire et violence dans l’ ‘école
Après la nouvelle agression d'un élève dans un lycée du Val-de-Marne et la manifestation des enseignants de l’académie de Créteil, c’est toujours la “violence scolaire” qui fait les gros titres des journaux. Le Monde évoque le “Feuilleton d’une violence ordinaire et consacre son éditorial à “l’École agressée. Celui ci fait des évènements actuels les symptômes d’une crise plus grave et profonde. Pour le journal, “l'école reste le sismographe le plus sensible des fractures de la société française. […] Tout se passe comme si, après avoir longtemps été le creuset républicain de la promotion sociale par le savoir, l'école était devenue le symbole du rejet de la société, aux yeux d'une partie de la jeunesse la plus déshéritée.
Comme le phénomène médiatique s’est installé depuis plusieurs jours, c’est l’occasion pour les journaux de prendre un peu de recul et de s’adresser à des spécialistes. On lira notamment dans Le Monde un débat entre Sébastian Roché, sociologue directeur de recherche au CNRS et Éric Debarbieux
Sébastien Roché est aussi interviewé par les internautes du site LeMonde.fr Il distingue dans cet entretien la violence scolaire (spécifique à l’école) et la violence dans l’école. “Une partie de la violence contre l'école vient du fait qu'elle est perçue comme un mécanisme de sélection sociale et professionnelle et aussi comme un lieu où l'on n'a pas sa place si l'on nest pas bon. Mais à côté de cela, il y a également un autre aspect : en France aujourd'hui, un établissement scolaire situé dans une zone pauvre et ethniquement mixte a plus de problèmes qu'un lycée ou un collège situés sans un quartier plus favorisé.
Éric Debarbieux est, quant à lui, le président de l'Observatoire international de la violence à l'école, cité par Luc Chatel comme l'une des organisations qui participera aux états généraux sur la violence. Il est interviewé aussi par Le Figaro . Après avoir montré que l’augmentation de la violence ne concerne que 10% des établissements mais qu’elle a surtout changé de nature, il revient sur les solutions à envisager. Pour lui, elles ne peuvent se limiter à du quantitatif (plus de surveillants), “Si les surveillants ne sont pas engagés dans un projet global d'établissement, ils ne servent pas à grand-chose et sont surtout les premières victimes. Le travail en équipe, qui est primordial, fonctionne quand les enseignants sont stables. Un recrutement national, avec un turn-over considérable, ça n'existe qu'en France ! C'est dur à entendre pour les intéressés, mais les solutions passent par un meilleur fonctionnement interne des établissements : en France, on considère que l'école n'a pas à s'occuper de la violence. On oppose transmission des savoirs et pédagogie, alors que l'une ne va pas sans l'autre. ” Il plaide aussi pour un temps de présence plus important des enseignants tout en admettant qu’ “une telle idée mettrait des milliers de profs dans la rue…”. Il évoque aussi la piste d’une présence policière dans l’école mais à condition qu’il s’agisse d’un policier avec un bureau et qu’il connaisse bien le quartier. Autrement dit une police de proximité et un “policier référent” Un autre article du Figaro décrit ce qui se fait dans le Val de Marne où policiers et enseignants expliquent comment ils travaillent ensemble.
. Le même article assez complet évoque aussi les “fausses solutions” telles que le portique de sécurité, les fouilles à l’entrée ou les brigades mobiles de sécurité. Des dispositifs qui laissent perplexe sur leur réelle efficacité.

Où l’on voit resurgir la question des moyens
Usages et mésusages du thème de la violence.
On pourrait dire que le thème de la violence aurait pu profiter au gouvernement car le discours sécuritaire est toujours un bon filon en période électorale. Mais paradoxalement, ce thème peut servir aussi ceux qui dénoncent depuis de nombreuses années la baisse des moyens dans l'éducation nationale. Un sondage semble aller dans ce sens.
Plus de neuf Français sur dix (93%) sont favorables au renforcement du personnel de surveillance dans les écoles pour lutter contre la violence, selon un sondage Harris Interactive pour RTL publié mercredi.
Les personnes interrogées sont majoritairement opposées (70%) à la présence de policiers dans les établissements mais se prononcent à 75% pour une présence policière autour des écoles.
L'étude montre également que 90% des sondés considèrent que la violence à l'école a augmenté au cours des dix dernières années.
Ce qui a amené le ministre à modifier son discours "Naturellement qu'il faut des moyens humains", a-t-il déclaré mercredi sur RTL (alors qu’il refusait jusque là d’en parler) mais rajoute t-il "la réponse n'est pas uniquement dans l'augmentation de ces moyens".
Philippe Meirieu, pédagogue et candidat d’Europe écologie aux régionale de Rhône-Alpes enfonce le clou des moyens tout en l’associant à la l’évolution nécessaire des lycées, bien loin de la “sanctuarisation” évoquée par le ministre. Ce n’est pas l’augmentation des fonctionnaires qui suffira à améliorer la situation, c’est vrai. En revanche, on a atteint le seuil de suppressions de postes et d’économies à réaliser. Il faut densifier la présence des adultes. Les élèves ne doivent pas entrer au lycée comme ils le font dans un lieu de consommation. Il faut ouvrir les établissements, un lieu pour le moment de quarantaine où les adolescents sont les seuls à se former. Pour radicalement changer l’ambiance des lycées, il faut qu’en dehors des heures de cours, les adultes viennent en formation, les parents assistent à des conférences, que le tissu associatif et sportif investisse les locaux. Il faut un lieu où on fasse baisser la tension pour que l’attention revienne.

Allons voir ailleurs….
Pour finir cette chronique quotidienne, partons à l’étranger avec deux informations bien différentes.
Sur le blog de la correspondante de Libération à Washington on apprend qu’un élu de l’Utah propose une solution radicale pour réduire les déficits publics : supprimer le « 12th grade », l’équivalent de notre terminale (en fait, la première si on s’en tient à l’âge). La disparition de la dernière année de lycée permettrait d’économiser 240 millions de dollars, a donc calculé Chris Buttars, élu au Sénat de l’Utah. Comme le rappelle la journaliste, l’idée n’est d’ailleurs pas totalement originale et farfelue: l’Allemagne a profité de sa réunification pour réduire progressivement de 13 à 12 années le cursus qui mène à l’Abitur. Avant la réunification, la règle était de treize années à l’ouest et 12 années à l’est. Dans ce domaine, l’Allemagne a fait le choix du modèle est-allemand, essentiellement pour des raisons d’économie, semble t-il. Qu'en dirait-on en France: étudier plus vite pour dépenser moins?
Finissons, avec une note d’espoir et une leçon de courage. Rue89 propose un très beau portrait intitulé “Moi, Leila, 40 ans, proviseure d'une école de filles à Kaboul. Elle raconte son quotidien fait d’abnégation et de lutte incessante contre la pénurie. L’école accueille en effet 5000 élèves par roulement de 1500 toutes les quatre heures faute de place. « La priorité, c'est la sécurité des enfants et des femmes», affirme Mme Akbar. Elle raconte qu'à la sortie de l'école, passé la surveillance d'agents de sécurité, les élèves sont victimes d'insultes ou de jets d'acide. Selon l'Unicef, environ 18% des filles de 15-24 ans savaient lire et écrire en 2003-2007, contre 49% pour les garçons.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 17/02/10 (certains articles payants)


Au bout de la langue
Un discret cercle de réflexion, auquel contribuent d’éminents linguistes, tente de rationaliser l’orthographe du français. Un travail de Titan
Lire la suite de l’article


Dictée rationèle
Doubler la consonne finale, mettre un x au pluriel, est-ce bien raisonnable ? Débusquez les mots «rationalisés» : paysane - partisane - tranquile - imbécile - imbécilité - traditionel - traditionaliste - confessional - confessionel- patroner - patronage - rubaner - enrubaner - cantonier -
Lire la suite de l’article


Trois personnes interpellées après l'agression au lycée de Thiais
Deux d'entre eux sont «très connus» des services de police.
Lire la suite de l’article


Précarité dans les labos : l'enquête révélatrice
Hier, une délégation syndicale a été reçue au ministère de Valérie Pécresse (Recherche et enseignement supérieur) pour la remise d'une enquête sur la précarité dans les laboratoires et les universités.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/02/10


Violence scolaire : les pistes à explorer
Après la nouvelle agression d'un élève dans un lycée du Val-de-Marne, policiers et enseignants expliquent comment ils travaillent ensemble.
Lire la suite de l’article


Violence scolaire : les pistes à explorer
Après la nouvelle agression d'un élève dans un lycée du Val-de-Marne, policiers et enseignants expliquent comment ils travaillent ensemble.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire : le système d'affectation mis en cause
La décision d'affectation d'une jeune fille dans un lycée parisien vient d'être annulée par le tribunal administratif de Paris.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 17/02/10



Edito du Monde
L'école agressée

Tout se passe comme si, après avoir longtemps été le creuset républicain de la promotion sociale par le savoir, l'école était devenue le symbole du rejet de la société, aux yeux d'une partie de la jeunesse la plus déshéritée.
Lire la suite de l’article


"Une forteresse a vocation à être assiégée"
Au lendemain de l'agression au cutter d'un élève du lycée Guillaume-Apollinaire de Thiais (Val-de-Marne), le ministre de l'éducation, Luc Chatel, a proposé, mardi 16 février, d'organiser, en avril, des Etats généraux de la sécurité à l'école.
Lire la suite de l’article


Ecoles : feuilleton d'une violence ordinaire
Ambiance rentrée des classes, ce mercredi 17 février, au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), après deux semaines d'une intense mobilisation liée à l'agression au couteau d'un jeune de 14 ans. Par grappes, sous une fine pluie, les lycéens regagnent leur établissement. Calmement.
Lire la suite de l’article


Lutte contre l'obésité infantile : Les paradoxes de la télévision, partenaire d'une régulation à la française, par Christine Kelly
En l'espace d'une petite vingtaine d'années, l'obésité dans le monde a doublé, touchant désormais 33 % de la population des Etats-Unis, 14 % des adultes en France et 4 % de nos enfants. Devant la gravité de ce phénomène, il était nécessaire que la lutte contre l'obésité devienne un enjeu de santé publique. Or très vite, quand il s'est agi de trouver les causes et les coupables, la télévision – et plus précisément la publicité alimentaire regardée par les enfants et adolescents – a été montrée du doigt.
Lire la suite de l’article


Violence à l'école : depuis vingt ans, une dizaine de plans de prévention pour peu de résultats
Arrivé à trois mètres d’Antony, un élève de terminale qui lui tourne le dos, Frédéric pointe son arme et tire froidement. Atteint dans la région lombaire, Antony s’écroule. Par miracle, il s’en tirera, sans lésions irrémédiables, après une longue hospitalisation." C’était un matin de mars, au lycée Magendie de Bordeaux. Le 6mars 1984, indique l’article du Monde qui, en 1987, rend compte du procès de l’agresseur. L’année précédente avait été marquée par la mort du proviseur du lycée Jean-Bart de Grenoble, poignardé par un élève de 17 ans qui n’avait pas supporté son renvoi.
Lire la suite de l’article


Comment sont établies les statistiques de la violence scolaire ?
Les statistiques de la violence scolaire publiées par le ministère de l'éducation nationale sont à considérer avec prudence. Les incidents qui y sont repertoriés sont recueillis à partir de deux questionnaires envoyés chaque trimestre à un "échantillon" d'un millier d'établissements : le premier recense le nombre et le types d'incidents survenus au cours du trimestre, le second demande l'appréciation du chef d'établissement sur l'ambiance générale et la sécurité.
Lire la suite de l’article


Les bibliothèques universitaires seront ouvertes plus tard le soir
« Des bibliothèques universitaires modernes, ouvertes 7 jours sur 7, de 8 heures à 22 heures" : c'était l'ambition affichée par Nicolas Sarkozy lors de ses vœux au monde de l'éducation, le 11 janvier. La réponse ne s'est pas faite attendre : lors d'un déplacement, mercredi 17 février à l'université Paris XIII à Bobigny, la ministre de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse devait annoncer un "plan de modernisation" des bibliothèques universitaires doté d'un million d'euros, avec pour mesure phare une extension des horaires d'ouverture.
Lire la suite de l’article


Un réseau pour guérir de l'anorexie et de la boulimie
Adèle, 13 ans, a beaucoup maigri. Inquiets, ses parents consultent leur médecin. Celui-ci envoie la jeune fille consulter un endocrinologue. Le diagnostic tombe : "anorexie mentale", terme médical pour l'anorexie. La jeune fille est dirigée vers un psychiatre. Semaine après semaine, Adèle continue de perdre du poids.
Lire la suite de l’article


L'école de la violence, par Robert Solé
La violence à l'école se porte bien. Elle enregistre une croissance régulière, en quantité mais surtout en qualité. Pour la contenir, les pouvoirs publics envisagent diverses mesures : fouilles de cartables, portiques de sécurité, détecteurs de métaux, systèmes d'alarme, fils de fer barbelés, miradors...
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17/02/10



Les lycéens invités à voter sur les réformes en cours
Influencées par le succès du vote sur La Poste, sept organisations de jeunesse lancent une « votation lycéenne » pour faire échec aux réformes lancées par Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale.
Lire la suite de l’article


À Pau, les jeunes filles 
en fleurs restent à l’ombre
Deux étudiantes sans papiers sont contraintes de vivre cachées. La préfecture assure qu’il n’y a pas de « chasse ».
Lire la suite de l’article


Luc Chatel réaffirme son refus de diffuser le Baiser de la lune
Les militants de l’Inter-LGBT ont rencontré le ministre de l’Éducation nationale. Sans succès pour la diffusion du dessin animé, mais ils ont obtenu la promotion de la ligne Azur.
Lire la suite de l’article


Nouvelle agression de lycéen
Alors qu’un élève a été agressé à coups de cutter dans son lycée à Thiais (94), les enseignants de Vitry revotent le droit de retrait.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 17/02/10



La grogne gagne les profs du secondaire
Les enseignants de collèges et de lycées de Seine-et-Marne étaient en grève hier pour protester contre la « dégradation » de leurs conditions de travail.
Lire la suite de l’article


L’école d’Élancourt plébiscite le numérique
En pointe pour le numérique, Elancourt a reçu hier la visite de Luc Chatel. Le ministre de l’Education venait chercher les résultats d’une mission confiée au député-maire UMP.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/02/10



Conflits de famille
C’est parce qu’il y a des liens d’amour et de sang dans la famille, et qu’on en attend beaucoup, que les conflits sont si nombreux et si douloureux.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement lance des « états généraux » de la sécurité scolaire
Les syndicats enseignants devraient annoncer mercredi 17 février une journée de grève nationale contre les sous-effectifs après les vacances scolaires
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 17/02/10



Violence à l'école : les Français veulent des surveillants
Plus de neuf Français sur dix sont favorables au renforcement du personnel de surveillance dans les écoles, théâtres de plusieurs incidents violents récemment, selon un sondage publié mercredi.
Confronté à plusieurs mouvements de grève en banlieue parisienne pour plus d'encadrement, le ministre de l'Education, Luc Chatel, a annoncé mardi la tenue d'états généraux sur la sécurité à l'école en avril.
"Naturellement qu'il faut des moyens humains", a-t-il déclaré mercredi sur RTL mais "la réponse n'est pas uniquement dans l'augmentation de ces moyens".
Lire la suite de l’article


93% des Français veulent plus de surveillants à l'école
Plus de neuf Français sur dix (93%) sont favorables au renforcement du personnel de surveillance dans les écoles pour lutter contre la violence, selon un sondage Harris Interactive pour RTL publié mercredi.
Les personnes interrogées sont majoritairement opposées (70%) à la présence de policiers dans les établissements mais se prononcent à 75% pour une présence policière autour des écoles.
L'étude, qui paraît après trois nouveaux incidents violents dans des établissements de banlieue parisienne, montre également que 90% des sondés considèrent que la violence à l'école a augmenté au cours des dix dernières années.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 17/02/10



Thiais: Les professeurs demandent le doublement des postes de surveillants
Les lycéens ont de nouveau bloqué l'établissement..
Lire la suite de l’article


Philippe Meirieu: «Le problème, c’est que les Etats généraux ont déjà eu lieu»
Philippe Meirieu: pédagogue, fondateur des IUFM, ex-conseiller de Claude Allègre, et candidat Europe Ecologie aux régionales de Rhône-Alpes dénonce la tenue d’Etats généraux pour remédier à la violence scolaire et livre quelques solutions…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 17/02/10



Non, la violence scolaire ne grimpe pas par contagion
Le récit tiendrait presque du scénario de série télé un peu musclée. Selon les premiers articles, six jeunes bardés de cagoulés et d'écharpes font irruption dans un gymnase municipal. Aspergent des élèves d'un lycée de Thiais (Val-de-Marne), qui sont alors en plein cours de sport avec leur prof. Ils fondent sur un lycéen de 17 ans. Cutter, battes de baseball…Vingt-quatre heures plus tard, la victime est toujours à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 17/02/10



Le personnel petite enfance manifeste contre la réforme des crèches
Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées mercredi à Paris pour dénoncer un projet de décret prévoyant un assouplissement de la réglementation sur l'accueil des tout petits dans les crèches, jugé « dangereux pour les enfants. » Les manifestants ont dénoncé une « dégradation » de la qualité de l'accueil et une « marchandisation » des crèches au détriment de leurs missions d'éveil, induites selon eux par les nouvelles dispositions de Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/02/10



Thiais: L'agression ne passe pas
Après l'agression d'un élève dans un lycée de Thiais lundi, trois personnes, dont deux mineurs, ont été placés en garde à vue mercredi matin. Pendant ce temps, une centaine d'élèves bloquent les portes du lycée.
Lire la suite de l’article


Vitry: Darcos s'oppose à Chatel
Droit de retrait ou journée de grève pour les professeurs du lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine? La question est posée et, même au sommet de l'Etat, la réponse n'est pas unanime. Si le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, considère depuis plusieurs jours que les enseignants sont en grève, son collègue du Travail, Xavier Darcos, n'est pas sur la même longueur d'onde.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/02/10


Pour 90% des Français, la violence à l'école a fortement augmenté
61% des Français se déclarent par ailleurs inquiets pour la sécurité de leurs enfants au sein des établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


Des dizaines de plaintes de parents d'élèves en préparation contre Chatel
Le père d'une élève de Pantin, qui dénonce des problèmes de remplacement, annonce un dépôt collectif de plaintes contre le ministre de l'Education.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 17/02/10


Agression au lycée de Thiais: trois gardes à vue
Pendant ce temps au lycée, une centaine d'élèves bloquaient l'accès à l'établissement où les enseignants doivent s'entretenir ce mercredi matin de la suite du mouvement.
Lire la suite de l’article


Luc Chatel prône la "tolérance zéro"
Le ministre de l'Education, qui va convoquer un grenelle de la sécurité à l'école, détaille son plan de sanctuarisation des établissements.
Lire la suite de l’article


90% des Français pensent que la violence a augmenté à l'école
C'est le résultat d'un sondage pour RTL.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 17/02/10


Luc Chatel annonce des Etats généraux de la sécurité à l'école
Le ministre de l'éducation nationale a annoncé le 16 février son intention de réunir des Etats généraux de la sécurité à l'école en avril. Cette décision fait suite à plusieurs incidents survenus dans des établissements de l'académie de Créteil, notamment à Vitry. Elle survient alors que le mouvement de protestation dans l'académie prend de l'ampleur : mardi 16 février un millier d'enseignants a manifesté à Paris et une centaine d'établissements, en premier lieu des collèges, étaient touchés. Le rectorat a compté 10% de grévistes dans le 93, 24% dans les collèges.
Lire la suite de l’article


Rapport Fourgous : Passer de l'intégration à l'acculturation
Éditorial de Bruno Devauchelle

"Les enseignants attendent de ce rapport qu'il ouvre des portes vers une acculturation. Ils y trouvent de quoi espérer, mais presque trop, parfois". Docteur en sciences de l'éducation, formateur-chercheur au CEPEC, Bruno Devauchelle connaît remarquablement les rapports difficiles entre les TICE et l'Ecole. Il réagit, pour les lecteurs du Café, au rapport Fourgous.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 17/02/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Educpros du 17/02/10


Le ministère de l’Education doit renforcer ses capacités juridiques, selon Claude Thélot
« Je voudrais revenir sur un cas récent parce qu’il me semble exemplaire sur le plan juridique. Il s’agit de ce professeur des écoles de Marseille qui refusait d’appliquer la politique éducative », raconte Claude Thélot sur son blog. L'ancien président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’École (2003-2004) ouvre une réflexion sur le rôle de l'autorité éducative dans une société qui se judiciarise.
Lire la suite de l’article


Isabelle This Saint-Jean, candidate PS en Ile-de-France : « Il n’y aura pas que Saclay, il y aura aussi Nanterre ! »
Elle a porté la mobilisation de la communauté universitaire l’an dernier comme présidente de l’association SLR (Sauvons la recherche). Professeur à l’université Paris 13, Isabelle This Saint-Jean a choisi de poursuivre son engagement aux côtés du parti socialiste pour les élections régionales en Ile-de-France (IDF). Placée deuxième sur la liste des Yvelines, cette économiste, parisienne, veut rendre exemplaire la politique de la région en matière d’enseignement supérieur et de recherche.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/02/10



Etats généraux de la sécurité à l'école: le Sgen-CFDT prudent
Le syndicat d'enseignants Sgen-CFDT participera aux états généraux sur la sécurité à l'école proposés par le ministre Luc Chatel, à condition que le gouvernement s'engage à donner "les moyens d'une véritable politique éducative", a-t-il affirmé mercredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


200 bibliothèques universitaires resteront ouvertes aux vacances de Pâques
La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, va faire en sorte que quelque 200 bibliothèques universitaires (BU) restent ouvertes pendant les vacances de Pâques, et étendre l'amplitude horaire d'ouverture de 82 BU, a affirmé mercredi le ministère à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Bertrand (UMP) pour le développement de la vidéosurveillance dans les lycées
Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a expliqué mercredi qu'il fallait "développer beaucoup plus la vidéosurveillance dans les lycées et aux abords" de ces établissements pour lutter contre les violences en milieu scolaire.
Lire la suite de l’article


Amara: la délinquance menace les efforts de réussite éducative en banlieue
La délinquance est une "menace" pour les efforts de réussite éducative en banlieue, a affirmé mercredi la secrétaire d'Etat à la Politique de la ville Fadela Amara en soulignant que la prévention de la délinquance ne se résume pas à la vidéo-protection.
Lire la suite de l’article


Violences à l'école: Jack Lang demande "un plan d'urgence"
Jack Lang a proposé mercredi "un plan d'urgence" pour l'Education nationale après les faits de violences qui ont secoué plusieurs lycées de la banlieue parisienne.
Lire la suite de l’article


Le lycée de Thiais bloqué par les élèves, réunion des enseignants
Le lycée de Thiais, où les cours ont cessé mardi après l'agression d'un élève, était bloqué mercredi par une centaine de lycéens tandis que les enseignants se réunissaient à 10H00 pour décider des suites de leur mouvement, a-t-on appris auprès d'un professeur.
Lire la suite de l’article


Une intersyndicale d'enseignants va discuter d'une journée d'action en mars
Une intersyndicale d'enseignants des collèges et lycées se réunit mercredi en fin d'après-midi afin de décider d'un éventuel appel à une action nationale dans le second degré la semaine du 8 au 12 mars, a-t-on appris auprès de deux des syndicats participants.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.