vendredi, février 12, 2010

Revue de presse du vendredi 12 février 2010


Moyens et précarité – Petit pont massacreur-



Moyens et précarité
Libération revient sur la manifestation des profs de l’académie de Créteil, jeudi 11 février. Ils étaient 1500 selon les micros des responsables syndicaux. 800, selon la police. Selon le Snes, qui appelait à la grève, près de 80 lycées et collège de l'académie de Créteil étaient mobilisés. Mais la mobilisation n’était pas que sur les moyens et beaucoup en profitaient aussi pour espérer enclencher ainsi une remise en cause de la réforme du lycée
Sur la question des moyens et de la sécurité dans les établissements, le quotidien pose une bonne question : Mais qui surveille les élèves? Pourquoi Luc Chatel propose-t-il des «médiateurs de la réussite» aux profs qui réclament des «assistants d'éducation» (les surveillants de naguère) ? Parce qu'ils sont encore plus précaires et donc moins chers
Les «assistants d'éducation» ne sont plus forcément des étudiants (le statut de ”MI-SE” n’existe pratiquement plus) Tout le monde peut postuler à condition d'avoir le bac. Ils sont recrutés par contrat d'un an, renouvelable six fois maximum. Des 28 heures hebdomadaires, ils sont passés à 41 heures, réduites à 36 pour les étudiants, avec l'accord du chef d'établissement. Ils sont là pour surveiller bien sûr. Mais pas seulement. Ils peuvent aussi être amenés à participer à l'accompagnement pédagogique des élèves (les heures de soutien, l'aide aux devoirs), aider à l'intégration des enfants handicapés, à l'utilisation des nouvelles technologies ... Mais aussi venir en renfort des documentalistes, organiser des animations hors du temps scolaire pour les internes.
Les médiateurs de réussite scolaire -invention de l'ancien ministre Xavier Darcos en février 2009- coûtent moins chers que les assistants d'éducation. Leur statut est encore plus précaire. Ce sont des contrats d'aide au retour à l'emploi (CAE), de six mois, renouvelable quatre fois. Soumis au droit privé, ils sont à temps partiel, payés dans les 600 euros net par mois. «Comment voulez-vous qu'ils s'investissent dans leur poste! Ils ne restent pas assez longtemps... Ils ne connaissent pas les élèves, ne savent pas les cadrer», témoigne une prof de Bobigny, dans la rue ce jeudi.
La problématique des moyens se retrouve donc dans le développement des personnels précaires, toujours plus nombreux dans l’enseignement secondaire et dans le supérieur.Toujours dans Libération, Véronique Soulé , donne un coup de projecteur sur une circulaire de l’académie de Créteil. Celle ci indique que l’académie recrute des professeurs vacataires ayant au moins la Licence. “Pour un minimum de 1 750 euros brut par mois, vous pouvez enseigner dans le second degré (collège, lycée et lycée professionnel) et mettre en valeur vos diplômes tout en partageant votre savoir. ”. En janvier 2010, le rectorat de Créteil employait 2 886 non-titulaires, une hausse de 28% par rapport à 2009.
On ne peut plus faire croire aujourd’hui que la baisse des postes dans l’éducation nationale et la politique budgétaire ne se voit pas. Elle se mesure indirectement par la baisse du nombre de personnels d’encadrement et la hausse de la précarité dans l’éducation nationale…

Petit pont massacreur
On recenserait à peu près 90 appellations pour ces pratiques dangereuses : du foulard, de la tomate, rêve bleu, indien ou californien (les Anglo-Saxons, aux vidéos desquels les enfants ont aussi accès via Internet, évoquent aussi le « poulet fou »). Les députés qui ont défendu un amendement hier à l’Assemblée nationale, pour lutter contre ces pratiques ont fait valoir que le jeu du foulard tue chaque année plus d’une dizaine d’enfants, « On estime que la moitié des 7-17 ans en ont entendu parler ou se les sont vus proposer », évoque le député (UMP) Philippe Goujon, dans Le Parisien. Ce journal consacre plusieurs articles à ce sujet avec des témoignages d’adolescents et de parents . On trouvera aussi une tentative de recensement de toutes ces pratiques sur le site de 20 minutes.fr. Mais 20 minutes revient surtout sur l’amendement voté et se demande quelle sera son efficacité. C’est quoi cet amendement? Il s’agit en fait de rattacher le délit d’incitation des mineurs à se livrer à des jeux dangereux (tel le jeu du foulard) à l’article 227.24, qui concernait déjà le happy slapping (filmer des gens en train de se faire frapper). Cela concerne donc les sites qui n’ont pas fait en sorte d’empêcher l’accès à ces contenus à des mineurs. On a donc une efficacité très limitée et encore une fois, on vote une loi plutôt dans un but de communication que d’encadrement efficace.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 12/02/10 (certains articles payants)


«On a quatre pions pour 700 élèves»
Bravant le froid polaire ce jeudi à Paris, les profs et lycéens de l'académie de Créteil étaient nombreux à crier leur colère devant le ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Mais qui surveille les élèves?
Pourquoi Luc Chatel propose-t-il des «médiateurs de la réussite» aux profs qui réclament des «assistants d'éducation» (les surveillants de naguère) ? Parce qu'ils sont encore plus précaires et donc moins chers
Lire la suite de l’article


Le nombre de CPE baisse, Chatel biaise
Répondant aux critiques concernant la diminution du personnel de surveillance, le ministre de l'Education a affirmé que le nombre de CPE était orienté à la hausse depuis 2002. C'est faux : il baisse depuis trois ans
Lire la suite de l’article


Recherche profs avec au moins une licence
«A tous ceux qui possèdent au moins une licence, l’académie de Créteil propose de devenir professeur. Pour un minimum de 1 750 euros brut par mois, vous pouvez enseigner dans le second degré (collège, lycée et lycée professionnel) et mettre en valeur vos diplômes tout en partageant votre savoir. Si vous avez des compétences en anglais, allemand, technologie, sciences physiques, éco-gestion ou l’une des 80 disciplines de l’Éducation nationale, remplissez le formulaire de l’application ci-dessous pour que nous puissions traiter votre dossier et l’intégrer à notre base de données.» Le ministère de l’Education supprime encore 16 000 postes cette année, mais l’académie de Créteil recrute. L’annonce sur son site, à la rubrique Ressources humaines, est claire : la seconde académie de France en importance recherche des profs, pas des titulaires, mais des contractuels ou des vacataires. Des personnels précaires, toujours plus nombreux dans l’enseignement secondaire et dans le supérieur.
Lire la suite de l’article


Qui veut la peau des SES?
Comment enseigner les sciences économiques et sociales au lycée? Après la tribune du sociologue Stéphane Beaud, Libération relance le débat. Donnez votre avis.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/02/10


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 12/02/10



Au lycée de Vitry, la lente dégradation du climat explique la détermination des profs
La neige et le froid n'ont pas engourdi leur mobilisation. Pas plus que le surplace des négociations. Réunis mardi 9 février devant le ministère de l'éducation nationale, mercredi devant l'Assemblée nationale, les enseignants du lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ont rejoint jeudi leurs collègues grévistes de l'académie de Créteil. Une trentaine d'établissements venus demander qui des changements de politique, qui des moyens supplémentaires.
Lire la suite de l’article


Tartagueule à la récré
Encore une affaire de violence à l'école, une adolescente de 14 ans a été rouée de coups à la sortie de son lycée en Seine-Saint-Denis. C'est un jeu dit du "petit pont" qui a dégénéré, un garçon et une fille de 15 ans ont été placés en garde à vue.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 12/02/10 (un jour de retard)



La précarité au stade supérieur
Selon une enquête révélée lundi, la précarité explose dans l’enseignement supérieur et la recherche. Plus de 20 % des personnels y travaillent désormais hors statut.
Lire la suite de l’article


Université. « Je ne sais pas ce que je vais devenir »
Ingénieure, doctorante et chercheuse : témoignage de trois jeunes femmes non titulaires qui galèrent dans la précarité. Entre mépris de l’administration et peur du lendemain. Université.
Lire la suite de l’article


Les mineurs en garde 
à vue, un problème majeur
Après le placement en garde à vue de trois jeunes filles de quatorze ans à la suite d’une bagarre entre collégiens, la défenseure des enfants a rappelé que ceux-ci doivent être traités en tant que tels.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 12/02/10



De nouvelles mesures contre la prolifération des jeux dangereux
L’Assemblée nationale a adopté un amendement punissant l’incitation aux jeux dangereux dans les écoles. Une jeune fille, aujourd’hui collégienne, qui a survécu au jeu « de la tomate » témoigne.
Lire la suite de l’article


« J’ai eu de la chance de rester en vie »
Il y a un peu plus de un an, Sophie*, 11 ans, qui vit à Longjumeau (Essonne), a fait un malaise après avoir pratiqué le jeu de la tomate, une variante du jeu du foulard. En tombant, l’adolescente s’est violemment cogné la tête sur une barre en fer. Transportée à l’hôpital, elle en est finalement ressortie sans séquelles physiques, mais avec une belle réprimande des médecins, de son institutrice et de sa famille.
Lire la suite de l’article


Son entourage n’avait rien vu
«Je suis tombée des nues. » La maman de Sophie l’avoue : rien, dans le comportement de sa fille, n’aurait pu lui laisser penser qu’elle pratiquait régulièrement un jeu dangereux. Surprise totale, donc, lorsqu’un soir de décembre 2008, elle reçoit un appel paniqué de l’institutrice de Sophie, 10 ans alors, lui annonçant qu’elle vient de faire un malaise après avoir fait le « jeu de la tomate » lors d’un séjour à la montagne.
Lire la suite de l’article


90 appellations pour ces pratiques
On recenserait à peu près 90 appellations pour ces pratiques dangereuses : du foulard, de la tomate, rêve bleu, indien ou californien (les Anglo-Saxons, aux vidéos desquels les enfants ont aussi accès via Internet, évoquent aussi le « poulet fou »). 

Lire la suite de l’article


« C’est un véritable fléau »
Les députés qui ont défendu l’amendement hier à l’Assemblée nationale, comme Philippe Goujon (UMP), ont fait valoir que le jeu du foulard tue chaque année plus d’une dizaine d’enfants. 

Lire la suite de l’article


Comment une famille a basculé dans l’horreur
Leur vie s’est arrêtée le 8 mai 2009. « Jusque-là, notre unique but, c’était d’élever nos deux enfants le mieux possible », racontent Gwen et Maurice T., un couple de Quimper (Morbihan), qui avaient confié par lettre leur témoignage au ministre de l’Education nationale de l’époque, Xavier Darcos. Des propos bouleversants, qui montrent qu’une famille tout entière peut basculer dans l’horreur en une poignée de secondes à cause d’un « jeu » de strangulation.
Lire la suite de l’article


Enseignants et lycéens de Vitry ont manifesté à Paris
Plusieurs centaines d'enseignants et lycéens de la banlieue est de Paris ont manifesté jeudi après-midi dans les rues de Paris afin de réclamer d'avantage de surveillants au lycée Adolphe Chérioux, où un élève avait été agressé la semaine dernière.
Lire la suite de l’article


Collégienne rouée de coups : deux des agresseurs en garde à vue
Trois jeunes gens ont été arrêtés jeudi, après l'agression d'une adolescente de 14 ans, qui avait été rouée de coups à la sortie d'un collège de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), à la mi-janvier. Deux d'entre eux, un garçon de 15 ans et une fille de 16 ans, ont été placés en garde à vue, et le troisième libéré.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 12/02/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 12/02/10



Surveillants du secondaire : Luc Chatel tente d'éviter la contagion
« Surveillants : pas 1.500, juste 11. » C'est une des banderoles qui ouvraient hier la manifestation d'enseignants et lycéens suite à l'appel à la grève lancé par le syndicat SNES-FSU de l'académie de Créteil et la CGT éducation pour protester, entre autres, contre les dégradations des conditions de travail dans les collèges et lycées. Un slogan qui fait référence à la revendication des personnels du lycée de Vitry-sur-Seine, dans lequel l'agression d'un élève au couteau il y a dix jours a provoqué l'arrêt des cours. Les professeurs demandent depuis le doublement du nombre de surveillants. La proposition, mardi, du ministre de l'Education, Luc Chatel, de 3 surveillants et 6 médiateurs supplémentaires, n'a pas suffi à mettre fin au conflit.
Lire la suite de l’article


Comment on empêche les enfants de pauvres d'accéder à l'élite
Laurent Lafforgue, mathématicien, lauréat de la médaille fields, coauteur de « la débâcle de l'école, une tragédie incomprise », éditions f.-x. De guibert, 2007. Michel Segal, professeur de mathématiques en collège, auteur d'« autopsie de l'école républicaine », éditions autres temps, 2008

C'est parce que toutes les réformes, du collège unique de 1975 au lycée unique de 2009, ont été programmées pour éradiquer toute exigence à l'école, que les enfants de familles défavorisées ont été chassés de l'enseignement supérieur d'excellence.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 12/02/10



Ces jeux dangereux qui menacent les enfants à la récré
Le tour des pratiques à risques...
Lire la suite de l’article


L'amendement punissant l'incitation aux jeux dangereux sur Internet peut-il vraiment servir à quelque chose?
Son objectif est de bannir les textes et les vidéos sur ces jeux, mais son efficacité est loin d'être garantie. Décryptage...
Lire la suite de l’article


Vitry-sur-Seine: Les profs votent la poursuite du mouvement
Ils veulent débattre publiquement avec Luc Chatel...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 12/02/10



Quand le droit de retrait des salariés devient-il une grève ?
Dépôt de préavis et revendications… Le droit de retrait, d'abord exercé par les enseignants du lycée Adolphe-Cherioux de Vitry-sur-Seine, s'est mué, cette semaine, en droit de grève. Mardi 2 février, un élève de 14 ans de ce lycée polyvalent du Val-de-Marne
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 12/02/10



Le lycée de Vitry, symptôme du malaise enseignant
Après l'agression d'un élève, les cours ont cessé depuis dix jours dans l'établissement du Val-de-Marne. Le mouvement s'étend. En ligne de mire, les propositions du gouvernement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 12/02/10



Vitry-Lycée: Toujours pas de cours lundi
Les enseignants du lycée Adophe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), qui ont cessé les cours le 3 février après l'agression d'un élève, ont reconduit leur mouvement pour lundi prochain, a-t-on appris vendredi de source syndicale. "L'action continue lundi, il n'y aura pas cours, comme cette semaine. Une assemblée générale est prévue lundi matin", a déclaré Jean-Michel Gouezou, secrétaire départemental du Snes. Les professeurs du lycée, qui réclament onze postes supplémentaires d'assistants d'éducation, la nouvelle appellation des surveillants, proposent un "débat télévisé" au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/02/10


Collégienne tabassée : les deux gardes à vue levées
Une fille et un garçon de 15 et 16 ans sont soupçonnés d'avoir roué de coups une jeune fille lors d'un jeu dit du "petit-pont".
Lire la suite de l’article


Vitry : les professeurs ne lâchent pas Luc Chatel
Les enseignants réclament un "débat télévisé" avec le ministre de l'Education Nationale pour qu'il "justifie publiquement son refus de répondre à leur juste revendication".
Lire la suite de l’article


De l'éducation sexuelle du jeune
Je ne me souviens pas avoir eu des cours d'éducation sexuelle. Au collège, en cinquième je crois, il y avait des cours de biologie sur la reproduction.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 12/02/10


Les enseignants de Vitry réclament un débat télévisé
Ils exigent une confrontation publique avec Luc Chatel pour qu'il justifie son refus de répondre à leur revendication.
Lire la suite de l’article


L'école poubelle des Français du Vietnam
Quel est le meilleur endroit pour une école: une déchetterie, une zone industrielle ou bien un cimetière de condamnés à mort, exécutés sur place? Les petits Français d'Ho Chi Minh Ville n'auront pas à choisir, ils auront les trois.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 12/02/10


Enseigner en Europe avec Jules Verne
Le programme européen Jules Verne "donne aux enseignants l'occasion à la fois de prendre part à la vie d'un établissement scolaire européen ou en pays tiers et de développer des compétences qui leur permettront notamment de s'investir, au retour, dans l'enseignement des langues à l'école primaire et des disciplines non linguistiques (DNL) en langue étrangère dans le secondaire". C'est une expérience assez unique qui est proposée aux enseignants du primaire et du secondaire, celle d'une remise en question.
Lire la suite de l’article


L'évaluation scolaire est-elle au service de l'orientation ?
Le centre d'orientation de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris revient sur un de ses thèmes favoris avec cette étude de Sylvène Kitabgi. Elle pose la question de savoir "si le système scolaire français offre à tous les élèves le moyen de construire leur future orientation".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 12/02/10


Le «couvre-feu» pour les moins de 13 ans, nouvelle gesticulation sécuritaire
Dans le fourre-tout sécuritaire qu'est la future loi pour la «performance de la sécurité intérieure», le couvre-feu imposé aux mineurs est assez symbolique de cette mise en scène politique qui précède les élections régionales. Le projet de loi, examiné à partir du 9 février par l'Assemblée nationale, après être resté deux ans dans les tiroirs, fait resurgir ce serpent de mer en l'assortissant de conditions telles que le «couvre-feu» (des temps de paix), qui devraient le rendre très difficile, voire impossible, à appliquer.
Lire la suite de l’article


Au lycée-cagnotte, le bâton sans la carotte...
Contre les violences et les suppressions de postes, les enseignants de l'académie de Créteil se mettent tour à tour en grève. Une académie, où, depuis la rentrée, le dispositif «classe-cagnotte» a été mis en place. Elu pour tester cette expérimentation, le lycée Alfred-Costes de Bobigny connaît lui aussi la grogne. Des professeurs y dénoncent leurs conditions de travail et le management du proviseur.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 12/02/10


Coaching de prof (1) : l'université de tous les savoirs a investi avec succès le lycée
L’université de tous les savoirs au lycée a mené de décembre 2009 à janvier 2010 une expérience d’un nouveau genre : des séances de « coaching » pour les professeurs sur les techniques d’encadrement. Notre journaliste a rencontré les organisateurs de cette expérience plébiscitée par les enseignants.
Lire la suite de l’article


Coaching de prof (2) : comment mettre en oeuvre un projet interdisciplinaire
Le philosophe Yves Michaud et Sébastien Clerc, professeur, animaient fin janvier 2010 une séance de « coaching » au lycée Liberté de Romainville (93) sur le thème de « l’interdisciplinarité et la collaboration pédagogique ». Echanges de bonnes pratiques.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/02/10



Huit syndicats soutiennent les enseignants de la banlieue Est de Paris
Huits syndicats d'enseignants, unis dans leur opposition à la réforme du lycée, ont apporté vendredi leur "total soutien" aux mouvements en cours "et notamment à ceux engagés dans la région parisienne", alors que des grèves sont prévues mardi et jeudi dans l'académie de Créteil.
Lire la suite de l’article


Un collégien blessé par un camarade à Stains
Un adolescent de 13 ans a été agressé et blessé jeudi devant son collège de Stains (Seine-Saint-Denis) par un camarade du même âge qui a été interpellé et placé en garde à vue, a-t-on appris de sources policière et judiciaire vendredi.
Lire la suite de l’article


Marine Le Pen aux professeurs et parents d'élèves : "l'école va mal"
La vice-présidente du Front national Marine Le Pen a publié jeudi une lettre ouverte aux professeurs et aux parents d'élèves, dans laquelle elle estime que "l'école va mal" et qu'il faut y relever "l'exigence d'autorité".
Lire la suite de l’article


Vitry: pas de reprise des cours, les enseignants veulent un débat avec Chatel
Les enseignants du lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine qui ont cessé les cours le 3 février, ont voté la poursuite du mouvement vendredi et réclament un débat public avec le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Seine-St-Denis: des écoles protestent contre l'arrivée d'étudiants remplaçants
Plusieurs écoles de Seine-Saint-Denis pourraient être en grève la semaine prochaine, pour protester contre l'arrivée d'étudiants non formés pour effectuer des remplacements en classe, a prévenu la CGT Educ'action dans un communiqué vendredi.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.