jeudi, mai 05, 2011

Revue de presse du jeudi 5 mai 2011

Circulaire de rentrée – alloc… ? ne coupez pas - Le privé moins cher que le public ? -


Circulaire de rentrée
La circulaire de rentrée est un exercice obligé pour tous les ministres de l’Éducation Nationale. Elle est supposée donner les priorités pour l’année scolaire et donner de la cohérence à l’ensemble des dispositifs mis en œuvre ou ayant fait l’objet d’annonces. Le Café Pédagogique tout comme le site VousNousIls se livrent à une analyse de cette circulaire que François Jarraud, le rédacteur du Café qualifie de “très traditionnaliste”. Et il est vrai que les signaux envoyés par ce texte ne vont pas dans le sens de l’innovation. Et certains sont mêmes inquiétants…
En maternelle, comme on l’avait déjà évoqué, on évoque une sensibilisation aux langues vivantes, accompagnée d'une réflexion sur l'apprentissage précoce de l'anglais "dont la maîtrise constitue une nécessité absolue". Pour le primaire, on insiste évidemment sur les “fondamentaux” avec l'accent sur la "maîtrise de la langue française", par le biais d’ "un enseignement structuré de la grammaire et de l'orthographe" (ce que qui suppose que les profs des écoles ne prodiguaient pas jusque là un enseignement structuré et se moquaient bien de la maîtrise de la langue… ?). Le comble de la nostalgie de l’école d’autrefois est atteint avec le retour de la leçon de morale : "Les maîtres peuvent recourir par exemple à l’exercice classique de commentaire quotidien d’une maxime ou d’un exemple remarquable, pour aider l’enfant à acquérir les repères et les principes de la citoyenneté et de la vie collective". Le livret de compétences informatisé sera généralisé, pour faciliter l'évaluation des compétences du socle commun au fil de la scolarité. Des "programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE) passerelles" seront élaborés en fin de CM2 par des commissions de liaison, réunissant professeurs des écoles et enseignants du collège.
Le plus inquiétant concerne le collège. Comme nous le notions il y a quelques jours, l'entreprise de déconstruction du collège unique continue avec la multiplication des dispositifs de pré-professionnalisation. À côté de l’option de 3 heures en collège, il est proposé d’expérimenter une 3e « prépa-pro », à partir de l’actuel module de 6 heures de découverte professionnelle". La circulaire évoque aussi l’expérimentation d'une évaluation nationale en 5ème. " Au collège, une évaluation nationale sera expérimentée en classe de 5e dans les établissements volontaires au cours de l’année 2011-2012. Elle portera sur deux compétences du socle commun" (français, maths probablement) Dans quel but ? Sous quelles modalités ? La circulaire n’en dit pas plus.
Peu de choses à dire sur le lycée. La réforme se poursuit avec la mise en œuvre de la nouvelle première dans l’enseignement général, la suite de la réforme dans l’enseignement professionnel (Terminale Pro) et la réforme des filières STI et STL.
Le Café Pédagogique souligne aussi les contradictions de la circulaire sur le numérique. Celui-ci est réduit aux outils d’évaluation avec la généralisation du Livret par compétences (LPC) numérique au primaire et le développement des Espaces Numériques de Travail (ENT) mais vus surtout sous l’angle du cahier de texte numérique. Dans le même temps, le Café Pédagogique note qu’on annonce "une révision du B2i", qui pourrait même, selon certains informations, être remis en cause au lycée…
Devinette : de quoi ne parle t-on pas dans cette circulaire ? Réponse : de la formation. Comme Luc Chatel en a pris l’habitude, la circulaire botte en touche et le ministère de l’Éducation Nationale se défausse sur celui de l’enseignement supérieur. La formation des enseignants elle se fait lorsqu’ils sont encore étudiants, avant le concours. Après ? Démerdez vous !


alloc ?… ne coupez pas
Selon le premier bilan de la loi sur l’absentéisme scolaire et la suspension des allocations familiales, dont le journal Le Parisien se fait l’écho l’absence de 9433 élèves a été signalée depuis trois mois par les chefs d’établissement aux inspecteurs d’académie (notons cependant que ce bilan –à cause des vacances– ne porte que sur 56 départements). Deux mille cas seulement, dans ces 56 départements, ont nécessité un second signalement à l’inspection. C’est à ce stade seulement, après un nouvel avertissement aux familles et une menace de suspension, que l’inspection doit saisir les Allocations familiales. A ce jour, sur les 31 demandes, cinq familles ont vu effectivement les allocations pour l’enfant récalcitrant suspendues. Rappelons que l'absentéisme scolaire correspond à au moins quatre demies journées d'absence sur un mois.
Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, et père de cette loi controversée plastronne dans le Parisien.Pour lui, le dispositif fonctionne : “ l’écart entre les premier et second signalements des chefs d’établissement aux académies montre en effet que les seuls premiers courriers adressés par les inspections aux familles ont suffi à ce que quatre élèves sur cinq retournent à l’école! ”.
Mais on a envie de lui demander “tout ça pour ça ?”. Un tel dispositif pour au final, cinq familles qui voient leur allocations supprimées ? Toute cette stigmatisation, cette logique répressive, cette communication, cette négation du partenariat , pour un si faible chiffre ? Pour un fidèle de Nicolas Sarkozy, obsédé comme lui par la “culture du chiffre”, il n’y a pas de quoi faire tout ce tintouin…

Le privé moins cher que le public ?
Toujours à lire dans le Café Pédagogique un reportage sur un colloque qui s’est tenu hier 4 mai 2011 dans les locaux feutrés du Sénat et organisé par la "Mission d'information sur l'organisation territoriale du système scolaire et sur l'évaluation des expérimentations locales en matière d'éducation" . Cette mission devrait rendre son rapport final à la fin juin.
Le Café Pédagogique commence par la fin : la révélation, par l’IFRAP (un think tank libéral) d'une étude qui affirme qu’ un élève du privé coûterait au primaire 3 443 € par an contre 5 469 dans le public. Dans le second degré on aurait 7201 et 9989 € (dépenses immobilières et parentales incluses). En dehors des sérieux doutes qu’on peut émettre sur la fiabilité de ces chiffres et de l’obscure association qui les produit on insistera surtout l’usage qui peut être fait d’une telle annonce. Si on affirme, sans que les recteurs et autres représentants du MEN présents ne bronchent que le coût d'un élève est nettement plus onéreux dans le public que dans le privé du fait d'une gestion publique "laxiste", la porte est ouverte à toutes les interprétations . De là à conclure sur la nécessaire privatisation du système éducatif, il n'y a qu'un pas…
Le rapport n’est pas encore rédigé mais on voit bien les enjeux et les risques de tous ces travaux.
Ce que je constate c'est que l'enseignement public est un service public qui est installé sur tout le territoire y compris en zone sensible. Que le public ne choisit pas ses élèves. C'est lui qui scolarise les 20% d'élèves en difficulté, 97% des élèves handicapés et des primo-arrivants. Tout cela a un coût. Ce que je trouve incroyable c'est que ces inconnus soient invités par la Mission et qu'ils aient le culot de porter cette parole mettant en cause l'efficacité du Public. ”, c’est la 1ère réaction de Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA, présent à ce colloque face à l’annonce de ces chiffres. Et il s’inquiète de cette évolution. “Ce qui est important c'est que l'éducation reste nationale. Le modèle privé c'est celui de l'autorégulation du système par le jeu de l'offre et de la demande. On passe dela conception où l'éducation est un droit garanti par l'Etat à une éducation qui est un bien de consommation répondant à la demande des parents. Or on a bien vu lors de la désectorisation que ça ne se régulait pas. […] Je pense que de plus en plus on veut nous amener vers ce schéma où l'unité de base c'est l'établissement dans la logique d'un système où c'est le résultat qui compte et de moins en moins les contenus enseignés. Aujourd'hui on veut des choses mesurables. ”.
Comme dans notre chronique d’hier, on finira donc sur ce constat d’une “évaluationnite” aigue de l’Éducation Nationale où la mesure de la “performance” (dans un contexte de pénurie) a pris le pas sur toutes les autres logiques…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 05/05/11(certains articles payants)


Rendre l’éducation prioritaire
Certains ont occupé deux mois durant le bureau du directeur d’école de leurs enfants pour obtenir des remplaçants. D’autres ont tenu jour après jour le décompte des profs absents en primaire dans la ville, ou ont multiplié les réunions pour convaincre les parents de participer à la journée «Ecole déserte»… Une dizaine de parents d’élèves d’Epinay-sur-Seine, de Saint-Denis et de Saint-Ouen (trois villes de Seine-Saint-Denis), ont lancé hier, aux côtés de profs et d’élus locaux, un «Appel pour que l’éducation redevienne une priorité nationale»
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------
Le Figaro du 05/05/11


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 05/05/11



Rien vu...


-------------------------------------------
L’Humanité du 05/05/11



Harcèlement: Luc Chatel appelle à la rescousse Facebook... qui n'est pas au courant
Question communication, Luc Chatel a fait mouche. Mardi, en clôture des « assises nationales » sur le harcèlement, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé, entre autres choses, que les élèves convaincus de harcèlement contre des camarades sur Facebook verront leur compte fermé en vertu d’un partenariat entre le ministère et le réseau social. « Pour les cas les plus graves, a précisé Luc Chatel, nous ferons en sorte que les familles des élèves victimes puissent bénéficier d’un accompagnement adapté pour déposer plainte, et ce via un partenariat avec l’Office central de lutte contre la cybercriminalité. »
Lire la suite de l’article


Harcèlement à l’Ecole : des actes Monsieur le Ministre ! (FSU)
Dans le prolongement États Généraux de la Sécurité à l’Ecole de 2010, le Ministre de l’Education a choisi aujourd’hui de traiter du harcèlement à l’Ecole. Si la violence scolaire est heureusement marginale dans nos écoles et établissements, les faits existants ne doivent être pour autant ni banalisés, ni minimisés. […] C’est une question importante qui doit être traitée avec sérieux. Pour la FSU, cela doit aller de pair avec une exigence renforcée de transmission et d’appropriation de connaissances. Lutter contre le harcèlement, c’est aussi lutter pour la réussite scolaire.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 05/05/11



Suspension des allocations familiales : 7 000 élèves retournent en classe
Selon le premier bilan de la loi sur la suspension des allocations familiales, l’absence de près de 10 000 élèves a été signalée depuis trois mois.
Lire la suite de l’article


« Le dispositif fonctionne! »
Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, est l’auteur de la loi controversée sur la suspension des allocations familiales attribuées à un enfant trop absent à l’école. Il se réjouit du premier bilan.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 05/05/11



Absentéisme : 31 demandes d'allocations familiales suspendues
Luc Chatel a déclaré, mardi, qu'une trentaine de demandes de suspension avait été envoyée aux Caisses d'allocations familiales, depuis la parution du décret relatif à l'absentéisme scolaire, en janvier.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 05/05/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 05/05/11



Absentéisme : 31 demandes de suspension des allocations familiales
Trente et une demandes de suspension des allocations familiales, du fait d'absentéisme scolaire, ont été adressées aux Caisses d'allocations familiales (CAF) depuis la parution en janvier du décret en ce sens, a annoncé hier le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. L'absentéisme scolaire correspond à au moins quatre demies journées d'absence sur un mois.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 05/05/11



Compte Facebook fermé en cas de harcèlement scolaire: Comment ça va marcher?
«20Minutes» fait le point sur le dispositif qui va être mis en place...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 05/05/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 05/05/11



Pour leur culture générale, les lycéens font du rab
Le mercredi après-midi, à Caen, des élèves de terminale rallongent volontairement leur emploi du temps. Pour préparer les concours ou pour le plaisir, ils dressent des ponts entre les disciplines.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 05/05/11



Absentéisme : 5 familles perdent l'allocation
Cinq familles ont vu leurs allocations familiales suspendues pour absentéisme scolaire, sur les 31 demandes faites aux Caisses d'allocations familiales (Caf) depuis la parution en janvier du décret en ce sens. Ces cinq familles vivent en Ariège et dans l'Yonne, a-t-on précisé. Seule la part des allocations familiales correspondant à l'enfant ayant fait l'école buissonnière leur a été retirée, et elle sera reversée si l'enfant reprend le chemin des cours, comme il est prévu dans la loi adoptée l'an dernier.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 05/05/11


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 05/05/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 05/05/11


La circulaire de rentrée
C'est une circulaire de rentrée très traditionnaliste que le Café publie dès ce matin : rappel des fondamentaux, développement des dispositifs de pré-professionnalisation au collège. Découvrez la avec quelques heures d'avance. Elle devrait être officiellement publiée avec le B.O. de ce 5 mai.
Lire la suite de l’article


L'heure de la réforme ?
Quelle rencontre entre la France et son école ? Tout au long de ses auditions, la Mission d'information sur l'organisation territoriale du système scolaire et sur l'évaluation des expérimentations locales en matière d'éducation du Sénat a réussi à faire parler de l'école les différentes composantes de la société française. Pour quel résultat ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 05/05/11


Contrats aidés dans l'éducation nationale: une bombe pour l'Etat?
Les prud'hommes d'Angers viennent d'accorder 14.000 euros à 24 employés de vie scolaire. Fin 2010, l'éducation nationale employait plus de 50.000 salariés sous ce type de contrat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 05/05/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 05/05/11


Circulaire de rentrée 2011-2012 : les priorités du ministère parues au BO
La circulaire de rentrée avec les priorités du ministère de l'Education nationale pour l'année 2011-2012 a été publiée au bulletin officiel le 5 mai 2011. L'accent est mis sur les points suivants.
Lire la suite de l’article


Confidentiel. Jean Marimbert devrait être le nouveau secrétaire général des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur
Jean Marimbert serait en tête de la short list pour succéder à Pierre-Yves Duwoye comme secrétaire général des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 05/05/11



Absentéisme: cinq cas de suspension des allocations familiales à ce stade
Cinq familles ont vu leurs allocations familiales suspendues pour absentéisme scolaire, sur les 31 demandes faites aux Caisses d'allocations familiales (Caf) depuis la parution en janvier du décret en ce sens, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.
Lire la suite de l’article


L'info : la circulaire de rentrée 2011 est en ligne
La circulaire de préparation de la rentrée 2011 a été publiée au B.O. aujourd'hui. Elle est consultable sur le site du ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.



La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.