lundi, mai 09, 2011

Revue de presse du lundi 9 mai 2011



Mettre la question scolaire au cœur de la campagne - EPM – Lycées Pros - Apprendre -


Mettre la question scolaire au cœur de la campagne
L’éditorial de Nicolas Demorand, le patron de Libération en ouverture du dossier que ce journal consacre à l’Ecole pourrait être repris presque tel quel par tous les militants pédagogiques et les syndicalistes du monde de l’éducation. Il commence par un souhait que l’on peut tous partager : “A un an de l’élection présidentielle, espérons que la question scolaire sera, pour une fois, au cœur de la campagne. ” car jusqu’à maintenant cela n’a pas été vraiment le cas et le monde politique s’est trop souvent désinteressé de cette question piégée et où, dit Demorand,“il n’y a que des coups à prendre et des votes à perdre.”. Pourtant, rappelle t-il l’Ecole est un élément clé de la promesse démocratique et républicaine. Le lieu supposé de l’égalité des chances et de l’idéal méritocratique. Sauf qu’aujourd’hui, l’ « ascenseur social », image si souvent utilisée, ne fonctionne plus et écrit Demorand : “Le système scolaire est en effet devenu aujourd’hui un nœud majeur du pessimisme français : la peur du déclassement, le doute sur la capacité à acquérir de la mobilité sociale, le peu de confiance dans la valeur de l’instruction et des diplômes, tout renvoie, à tort ou à raison, au monde éducatif.”. Nous sommes donc à un instant décisif, où l’on se rend bien compte que le discours nostalgique ne fonctionne plus, celui où une refondation de l’Ecole est possible, “mais dans la durée, sur un temps long que la politique moderne semble incapable de mettre en œuvre.” prévient le rédacteur en chef de Libé. Et il conclut “sur ce sujet, les Français attendent désormais autre chose que de la démagogie ou des incantations.”. Au delà des slogans, passons maintenant à l’action… !
Il faudrait citer tous les articles de ce dossier en forme d’argumentaire pour tous ceux qui veulent mettre l’École au cœur du débat pour 2012. Après mon ode dans une précédente chronique au fact checking, j’ai été particulièrement sensible à ce dossier où la journaliste de Libé Véronique Soulé, se livre à un exercice de vérification des chiffres et des déclarations des ministres sous le titre explicite “la manip’ des chiffres (en Une, c’est même plus direct avec “le ministre ne sait pas compter”). Elle reprend donc et analyse toutes les déclarations récentes, les chiffres controversés pour démonter la communication de Luc Chatel. Sur le budget , leseffectifs , les dépenses , on déconstruit la statistique ou plutôt l’usage qu’en fait le ministre sec qui se trouve quelquefois contredit par ses propres services ou d’autres institutions d’analyse. On se souvient par exemple de la note du Conseil d’Analyse Stratégique qui démontait complètement les affirmations de Chatel en montrant que le taux d’encadrement se dégradait.
Le dossier très complet, se poursuit par les interviews de trois spécialistes de ces questions éducatives au sein des partis politiques. Claude Greff, la secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’éducation continue dans l’autosatisfaction et affirme que les “réformes” (que ce mot est piégé…) vont se poursuivre en annonçant l’abandon du collège unique. Bruno Julliard, chargé de l'éducation au PS, décline les propositions du projet socialiste : soutien massif à la petite enfance, relance de l’éducation prioritaire, formation des enseignants, réforme du collège. Il promet la fin des suppressions de postes et la relance des moyens et évoque aussi une consultation des enseignants pour relancer le dialogue social et remettre à plat les services et les missions. Philippe Meirieu, vice président de la Région Rhone –Alpes participait ce week-end à Lille à la convention Éducation d’Europe-Ecologie Les Verts . Interrogé par Libération, il insiste sur la nécessité de “rompre avec la politique mortifère de mise à mal du service public ”. Cette politique conduit aujourd’hui à un climat de découragement. “En mettant la pression sur les personnels pour améliorer la rentabilité, en fusionnant les institutions, en externalisant des services, on produit de l’angoisse, de la violence, on oublie le coût social à long terme. La fin de cette politique est un préalable absolu.” Comment redonner une ambition pour l’École ? “Il faut favoriser les initiatives pour permettre aux acteurs de se réapproprier leur école. Pourquoi ne pas proposer aux équipes de professeurs volontaires de constituer des unités pédagogiques de quatre classes qu’ils pourraient gérer ensemble, avec une grande liberté d’initiative ? ”. Il préconise aussi de revoir le système d’évaluation. “Aujourd’hui, on évalue trop et mal. On évalue en primaire des compétences de base selon des procédures absurdes qui ne permettent pas d’aider les élèves, mais produisent un appauvrissement des pratiques. On développe le "casier scolaire" de manière effroyablement technocratique, au détriment des dimensions culturelles de la formation. Il faut sortir de cette école marchande et identifier de nouveaux indicateurs, plus qualitatifs. Ce qui va de pair avec la mise en œuvre d’une formation pédagogique des enseignants, aujourd’hui saccagée.

EPM
Les problèmes se poursuivent dans les établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM). Celui de Lavaur, dans le Tarn, était jusqu'à lundi matin en état de quasi-rébellion après avoir été le théâtre de multiples incidents ces deux derniers jours, selon des sources syndicales. A la mi-avril à Meyzieu une éducatrice a été prise en otage pendant plus de deux heures par un détenu de 16 ans. D’après des représentants des personnels interrogés par Le Figaro, les raisons de ces problèmes tiendraient à un manque de personnel et à un problème de définition et de répartition des rôles au sein des EPM entre surveillants et éducateurs.
Dans les établissement de réinsertion scolaire (ERS), il y a aussi des difficultés. nous apprend Le Parisien Les cadres du 121ème Régiment du Train de Montlhéry ont eu fort à faire avec une quinzaine de collégiens de Etablissement de réinsertion scolaire (ERS) de Nanterre (92).
Cette semaine placée sous le signe de l’autorité s’est finalement révélée très tendue. Au point que la hiérarchie militaire a décidé de ne pas la médiatiser plus que cela bien que cette opération puisse être considérée comme un fiasco. “ On a beau avoir essayé de les séparer, d’isoler ceux qui apparaissaient comme des meneurs, c’était très difficilement gérable. […]L’Education nationale a sans doute compté sur nous pour les mater… ” résume un militaire avec amertume. En constatant ainsi que le “tout répressif” ne fonctionne pas plus ici qu’ailleurs. Et qu’il est nécessaire de combiner un respect clair et ferme des règles avec un réel travail éducatif.
Signalons, pour cux que ça intéresse que ce thème de la violence est aussi l’objet de la Une du Parisien qui titre sur les “bandes de filles . Un filon déjà exploité mais toujours vendeur…

Lycées Pros
C'était ce week-end le congrès de l' Union Nationale Lycéenne - UNL. Les lycéens lancent une campagne sur les lycées professionnels. Dans L’Humanité, on pourra lire une une interview d' Yseline Fourtic, une des responsables de l'UNL. Elle affirme vouloir construire “ une ligne offensive visant à défendre les lycéens ayant fait ce choix d’orientation complètement déprécié aujourd’hui. ”. Elle affirme aussi, que trop souvent, les “élèves pro” sont exploités : “Ils sont confrontés à un rythme intenable. Ils enchainent les cours et les stages, c’est comme en prépa ! Quelques fois, ils n’ont pas le temps d’effectuer un stage, qu’ils font donc pendant les vacances. Leurs études, généralement coûteuses, les oblige à travailler le week-end. Un élève en comptabilité a témoigné qu’il devait passer le balai pendant son stage. Si l’élève se plaint, l’entreprise lui met un blâme et il ne peut plus refuser aucun stage par la suite. Ailleurs, des lycéens ne sont pas rémunérés et certaines boites n’embauchent que des stagiaires… Certains ont confié qu’ils s’étaient retrouvé dans des endroits insalubres et inconfortable. D’autres ont trouvé des entreprises à 400 km de chez eux.
La revendication de l’UNL est d’obtenir la rémunération des stages. “Ce serait, assure Y. Fourtic, un outil de protection des lycéens qui empêcherait les entreprises de les utiliser comme une main d’œuvre gratuite et exploitable.”. L’UNL préconise aussi la constitution d’une “banque des stages” à partir de démarches entreprises par les services académiques. Autre proposition : “Nous sommes actuellement en train de rédiger un code du travail des lycéens professionnels, avec dix articles phares sur ce thème que nous diffuseront aux confédérations syndicales de salariés, aux parents d’élèves et aux autres syndicats étudiants.

Apprendre
Je rêve d'une école où en début d'année, tous les adultes en charge des élèves expliqueraient pourquoi il est essentiel d'étudier les maths, le français, l'Histoire-géo... ”Richard Descoings, le directeur de science po Paris inaugure une série d’articles de La Croix intitulés "Apprendre autrement" avec un entretien où il parle du sens des apprentissages, de la peur du déclassement, de la massification de l'école... C’est pendant quatre semaines (deux pages par jour du 9 mai au 6 juin) que le journal La Croix proposera un grande enquête sur l’éducation et la formation (en vente chez votre marchand de journaux), convaincu lui aussi que ce thème devra être au cœur du débat de 2012.
Mais revenons à la citation initiale. Il ne s’agit pas seulement de le dire en début d’année mais tout le temps ! D’ailleurs Richard Descoings le dit lui même en préconisant ce que font de nombreux enseignants (mais pas assez nombreux) : “Il faudrait aussi prévoir un moment, avant de commencer les cours, pour faire le point: « Voilà où vous en êtes, voilà où on va vous emmener. Les notes serviront à mesurer votre progression. » ”. Car finalement, la question du sens des apprentissages nous ramène aussi à celle de l’ennui à l’École. Comment trouver de la motivation et, osons le mot –pourtant incongru à l’École - du plaisir, si on ne perçoit pas le sens de ce que l’on apprend tant bien que mal. Pour Richard Descoings, l’ennui naît aussi du caractère subi de l’orientation. Avec un peu de provocation, il précise “Il ne s’agit pas de réformer l’orientation mais de la créer. Rappelons-nous qu’au début des années 1970, seuls 20 % des jeunes entraient au lycée… Et que la création du bac professionnel date de 1985. C’était hier, ou presque. Ce qui importe le plus, à présent, c’est de réallouer les moyens, en donnant la priorité, d’une part, à l’école primaire et, de l’autre, au lycée professionnel, pour revaloriser le travail manuel et technique.
Mais revenons à la question centrale “pourquoi apprendre ? . Pour le directeur de Sciences Po Paris, au delà de la préparation aux métiers de demain dans la perspective d’une “économie de la connaissance”, l’objectif d’élévation du niveau de formation est d’abord citoyen : “Indépendamment des évolutions économiques et sociales, cela contribue à l’élévation du niveau de conscience citoyenne et participe de l’idéal démocratique. Apprendre, cela sert aussi à se déterminer, à décrypter un discours politique, à comprendre les éléments fondamentaux de la mécanique économique. Cela aide à percevoir qu’une hypothétique sortie de la zone euro et de la mondialisation ne rimerait à rien. Dans la France d’aujourd’hui, un tiers d’une classe d’âge quitte le système scolaire sans le bac, un autre tiers obtient le bac professionnel, un dernier tiers un bac général. Peut-on vraiment se prétendre une société très évoluée ?
Une contribution intéressante et une heureuse initiative du Journal La Croix pour mettre à l’agenda le nécessaire débat sur l’École.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 09/05/11(certains articles payants)


Promesse Par Nicolas Demorand
A un an de l’élection présidentielle, espérons que la question scolaire sera, pour une fois, au cœur de la campagne. Jusqu’à présent, quelques mesures chocs ou polémiques mises à part, ça n’a jamais été le cas, comme si l’école restait un sujet périphérique, technique, administratif, quand ce n’est pas un nid à problèmes où il n’y a que des coups à prendre et des votes à perdre. Ce désintérêt est pourtant en contradiction avec le projet même de la République, l’école étant l’une de ses institutions reines, l’outil premier pour construire l’égalité des citoyens. Programme d’une modernité intacte ; promesse partiellement déçue.
Lire la suite de l’article


Education : la manip des chiffres
Luc Chatel aime brandir les statistiques pour justifier ses mesures. Il semble en réalité faire diversion, afin que personne ne s’attarde trop sur ses échecs.
Lire la suite de l’article


Un budget trompeur
«Depuis 1980, le budget moyen par élève a augmenté de 80%.»
Luc Chatel, le 17 avril au Grand Rendez-Vous Europe 1 - «le Parisien-Aujourd’hui en France» C’est la statistique choc du dimanche des Rameaux.
Lire la suite de l’article


Des dépenses enjolivées
«Le Parlement a voté cette année le budget le plus important qui n’ait jamais été voté : 65 milliards d’euros.»
Luc Chatel, le 17 avril au Grand Rendez-Vous Europe 1 - «le Parisien-Aujourd’hui en France»
Lire la suite de l’article


Des effectifs inadaptés
«En septembre 2011, il y aura 35.000 professeurs de plus qu’au début des années 1990, alors que l’on compte 500.000 élèves de moins.»
Luc Chatel, le 17 avril au Grand Rendez-Vous Europe 1 - «le Parisien-Aujourd’hui en France»
Lire la suite de l’article


Des profs dénigrés
«18 000 professeurs dans le secteur primaire ne sont pas directement en relation d’enseignement avec les enfants.»
Georges Tron, secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, le 27 avril sur Lemonde.fr
Lire la suite de l’article


La grogne gagne les parents
Opérations de protestation à travers le pays.
Lire la suite de l’article


«La réforme du lycée a permis de réelles avancées»
Claude Greff, secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’éducation
Lire la suite de l’article


«La réussite reste liée au milieu social»
Bruno Julliard, chargé de l'éducation au PS
Lire la suite de l’article


«On produit de l’angoisse»
Philippe Meirieu d’Europe Ecologie-Les Verts
Lire la suite de l’article


Rebellion à la prison pour mineurs de Lauvaur
L'établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur (Tarn) était lundi matin en état de quasi-rébellion après avoir été le théâtre de multiples incidents au cours du week-end, a-t-on appris de sources syndicales.

Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 09/05/11


Nouveaux incidents dans une prison pour mineurs
Une cuisinière a été agressée ce week-end à Lavaur, dans le Tarn, tandis que sept départs de feu ont été dénombrés et qu'une dizaine de cellules ont été saccagées. Les syndicats évoquent une «rébellion généralisée».
Lire la suite de l’article


Les prisons pour mineurs sous le feu des critiques
Manque de personnel, absence de définition du rôle des éducateurs, violence des détenus… Les syndicats dénoncent un manque de règles à l'intérieur des établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM). Selon le ministère en revanche, les EPM «fonctionnent» bien.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 09/05/11



Rien vu...


-------------------------------------------
L’Humanité du 09/05/11



"Les élèves en lycées professionnels sont exploités"
L’Union nationale des lycéens (UNL) a fait un constat accablant : « Les élèves en pro sont exploités ». Cette organisation a lancé une commission de travail le 1er février 2011sur la filière professionnelle. Son but, explique une de ses responsables, Yselyne Fourtic, vise à construire des revendications claires et élaborer des propositions afins de revaloriser cette filière et défendre les droits de ces lycéens.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 09/05/11



Plongée dans l’univers violent des bandes de filles
Notre journal a rencontré ces adolescentes qui regroupent en gangs parfois violents. Un phénomène récent suivi de près par la police à Paris et en Ile-de-France notamment.
Lire la suite de l’article


Au cœur des Mastah Dinguerie, terreurs à 15 ans
Baignée par un soleil estival, la Foire du Trône fait le plein de visiteurs. Noyées au milieu de la foule, une dizaine d’adolescentes crapahutent bruyamment. Tout à coup, le groupe de copines s’arrête net : face à elles, une fillette d’une douzaine d’années semble perdue. La bande s’approche discrètement, formant un cercle hermétique autour de sa cible.
Lire la suite de l’article


«Elles sont mal vues des garçons de leur cité»
STEPHANE GOUAUD commissaire divisionnaire chargé notamment des bandes de filles
Lire la suite de l’article


«On se bat pour se faire respecter»
MOUNIA* membre des Mastah Dinguerie
Lire la suite de l’article


Ils refusent l’école de la Goutte-d’Or
Une vingtaine de familles de Montmartre, dont les enfants ne peuvent être scolarisés dans leur quartier, ne veulent pas de l’école de la Goutte-d’Or qui leur est imposée. Polémique.
Lire la suite de l’article


Un projet d’école musulmane à Corbeil-Essonnes
Ils ont déjà choisi les locaux. Les responsables de l’Association France plurielle envisagent d’ouvrir un établissement scolaire privé musulman à Corbeil en 2012.Une initiative inédite en Essonne.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 09/05/11



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 09/05/11



Il faudrait enseigner le sens de ce qu’on enseigne,
Entretien avec Richard Descoings
Lire la suite de l’article


L’essentiel et l’accessoire
Quels sont le sens et les valeurs de l’enseignement d’aujourd’hui ? Le système éducatif est-il adapté ? Quels sont les freins à l’égalité des chances ? Où se former ? Quel rôle pour Internet ?
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 09/05/11



La prison pour mineurs de Lavaur en état de quasi-rébellion
L'établissement pénitentaire pour mineurs de Lavaur (Tarn) était lundi matin en état de quasi-rébellion après avoir été le théâtre de multiples incidents au cours du week-end, a-t-on appris de sources syndicales.
Lire la suite de l’article


Chatel relance le débat sur le collège unique
La circulaire de préparation de la rentrée 2011-2012 introduit à titre expérimental des évaluations nationales en classe de 5 e .
Lire la suite de l’article


Apprentissage : le secondaire, enjeu majeur de la réforme
Le gouvernement a lancé samedi une campagne de communication. Le passage du bac pro de deux à trois ans a fait baisser les effectifs d'apprentis dans le secondaire.
Lire la suite de l’article


L'université française se réveille
Depuis 2006, le gouvernement tente de remettre en mouvement les facultés françaises : Pres, loi LRU, plan campus, grand emprunt... les réformes se succèdent à un rythme difficile à suivre. Etat des lieux d'une recomposition qui pose presque autant de questions qu'elle n'en résout.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 09/05/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 09/05/11



Classes fermées : Chatel ne sait compter ni les élèves, ni les profs
Luc Chatel a annoncé, mardi 26 avril, qu'environ 1 500 classes seront fermées dans le primaire à la rentrée prochaine. Il s'est empressé d'ajouter qu'« au total, à la rentrée prochaine, il y aura plus de professeurs et moins d'élèves qu'il n'y en avait il y a quinze ans dans le système éducatif ». Il y a « quinze » ans, et pas dix ni vingt.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 09/05/11



Catherine Enjolet, bonne fée de 4 000 enfants
Cette rousse solaire fut une enfant en souffrance dans sa propre famille. Romancière, elle le raconte dans ses livres. Elle a créé l'association Parrains par mille, dont les membres sont des tuteurs affectifs pour les enfants. Elle a aussi développé la notion d'adoption affective.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 09/05/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 09/05/11


Violents incidents à la prison pour mineurs de Lavaur
Des surveillants et une cuisinière ont été agressés ce week-end. Selon les syndicats, la tension est toujours palpable dans cet établissement du Tarn.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 09/05/11


Mouvement étudiant: les jeunes syndicalistes jugent les anciens
La chaîne Public Sénat passe au crible, ce lundi soir, 50 ans de revendications dans les amphis à travers l'histoire du premier syndicat étudiant. Réunis par le magazine L'Etudiant, quatre syndicalistes de la nouvelle génération aux sensibilités très différentes, de la très droitière Uni à la Confédération étudiante, ont visionné L'Unef et les frondes étudiantes, de Jean-Michel Rodrigo et Georges Terrier. Réactions.
Lire la suite de l’article


Les évaluations en 5e testées à la rentrée
50 collèges volontaires vont expérimenter les évaluations en classe de cinquième dès septembre 2011. Les syndicats craignent la fin du collège unique.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 09/05/11


Salaires : Journée d'action le 31 mai
Une intersyndicale Cfdt, Cftc, Cgc, Cgt, FO, Fsu, Solidaires et Unsa appelle l'ensemble de la fonction publique à une mobilisation le 31 mai " sous les formes locales ou sectorielles les plus appropriées : rassemblements, manifestations, grèves".
Lire la suite de l’article


L'école numérique devant un seuil critique ?
Comment l'institution pense-t-elle l'école numérique ? La dernière livraison de la revue de l'AFAE (association française des administrateurs de l'éducation) propose une vision précise et nuancée, qui n'oublie pas les difficultés. Parce que la culture numérique semble condamner aussi l'institution au changement...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 09/05/11


A Avignon, l'école publique est «malade de la concurrence» du privé
Une étude menée à Avignon montre que l'école privée n'a jamais autant fait recette: deux tiers des collégiens de milieu favorisé y sont désormais scolarisés. L'idée «d'une école creuset, lieu de mixité sociale, est menacée».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 09/05/11



Le bilan de Sarkozy est illisible par Eric Le Boucher
Le Président de la République s'est beaucoup agité en quatre ans. Il a lancé un nombre considérable de réformes. Mais la plupart n'ont pas été menées jusqu'au bout, ont été gommées par la crise et surtout l'ensemble n'a aucune cohérence.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 09/05/11


Etats-Unis : l'enseignement du français à l'université résistera-t-il à la crise ?
Affectées par une baisse de leurs financements publics, certaines universités américaines ont décidé de réduire leurs départements de français, et de langues étrangères en général. En avril 2011, Columbia organisait un débat en forme de plaidoyer pour l'apprentissage du français. L'occasion pour EducPros de faire le point sur cette crise du français aux Etats-Unis.
Lire la suite de l’article


Service public de l'orientation : du lieu unique au maillage territorial, le billet de Michel Abhervé
"Le décret pour la mise en oeuvre du service public de l’orientation tout au long de la vie et création du label national «Orientation pour tous - pôle information et orientation sur les formations et les métiers » est paru au Journal Officiel du 5 mai 2011", indique Michel Abhervé sur son blog.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 09/05/11



Tentative d'incendie et tags racistes sur une école de Nancy
Une école élementaire de Nancy a été la cible de tags à caractère raciste et antisémite ainsi que d'une tentative d'incendie dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé la municipalité, qui a porté plainte.
Lire la suite de l’article


Le "sommet mondial des universités" prône la mobilité internationale
Un "sommet mondial des universités" réuni à Paris a préconisé samedi dans sa déclaration finale une plus grande "mobilité internationale" des étudiants, enseignants-chercheurs et personnel administratif.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.