mardi, mai 10, 2011

Revue de presse du mardi 10 mai 2011




Évaluations de CM2 en fin d’année - du collège unique au collège inique - je suis une sous-prof -


Évaluations de CM2 en fin d’année
Une dépêche de l’AFP nous apprend que les évaluations nationales de CM2 qui étaient organisées jusque là en janvier, le seront en fin d'année scolaire à partir de 2012. On renforce ainsi la dimension “bilan" (voire "performance") de ces évaluations très contestées. Ca ressemble de plus en plus aux prémisses d'un examen de passage en 6eme...
Cette décision a été annoncée aux syndicats SNUipp-FSU et SE-Unsa, lors de rencontres séparées au ministère, par le directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco), Jean-Michel Blanquer. Et les deux syndicats sont très déçus et en colère contre cette décision. "Les évaluations doivent être au service des apprentissages des élèves, et non de la sélection et des statistiques ministérielles", a réagi le SE-Unsa dans un communiqué, en demandant "le retour à des dispositifs nationaux d'évaluations diagnostic en début de CE2 et de CM2"."Après l'annonce d'expérimentations d'évaluations en 5ème, un puzzle institutionnel se met en place: des évaluations de fin de CM2 pour savoir si on passe en 6ème ou pas, et en fin de 5ème pour des préorientations" des moins bons élèves vers l'enseignement professionnel, a déclaré à l'AFP Sébastien Sihr, du SNUipp. Rappelons qu’en Octobre dernier, Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP avait publié un texte où il réclamait le retour d’un examen d’entrée en 6ème…

du collège unique au collège inique
Hier lundi, beaucoup de journalistes faisant une revue de presse, notaient que le thème central, évoqué par plusieurs journaux, était l’éducation. Nous avons parlé bien sûr hier de Libération qui consacrait un dossier à la “manip’ des chiffres. Nous avons aussi parlé du lancement du dossier de La CroixApprendre autrement . Mais nous n’avions pas parlé des articles que l’Humanité consacrait hier au collège. Mis en ligne seulement aujourd’hui mardi, ce dossier s’inquiète des remises en cause, sous couvert d’ “expérimentations”, du principe du collège unique. L’éditorialiste de l’Humanité, michel Guilloux, intitule son papier : Pensée unique, collège inique” et constate que “comme on ne peut s’attaquer de front au collège unique pas plus que de revenir pour l’instant sur l’âge légal de 16 ans pour mettre les enfants au travail, le gouvernement y va par « petites touches ». ” L’introduction d’une nouvelle évaluation en fin de 5ème, la création de classes préparatoires à l’enseignement professionnel et l’alternance dès 14 ans sont autant de dispositions qui s’attaquent insidieusement aux objectifs du “Collège unique” et contribuent à renforcer les inégalités sociales. L’éditorialiste poursuit par une interpellation : “Comment croire que l’on va lutter contre l’échec scolaire, qui frappe les mêmes couches sociales dès la fin de l’école primaire, lorsque le bilan de la droite ne connaît que la soustraction : dizaines de milliers de postes d’enseignants supprimés à chaque rentrée, pour cause d’orthodoxie budgétaire néolibérale ; réseaux d’aide aux élèves en difficulté, les Rased, sacrifiés ; baisse du nombre d’adultes non enseignants à tous les niveaux ; recours massifs à des étudiants en CDD, jetés dans les classes sans formation.... ”.
Dans un tel contexte, l’instauration de parcours différenciés au sein du collège risque de conduire à une dégradation plus grande encore du niveau scolaire et à une accentuation des inégalités. C’est en tout cas ce que montrent depuis les années les études Pisa, qui comparent les différents systèmes éducatifs des pays de l’OCDE. « Le collège différencié est associé à un niveau scolaire bas et des inégalités sociales plus importantes que l’école unique, souligne la sociologue Nathalie Mons, interrogées dans un des articles, Recréer des filières au sein du collège unique, c’est établir un système discriminant pour les élèves des milieux les plus démunis. »Le dossier se poursuit aussi avec une interview du chercheur Jean-Yves Rochex (Paris VIII) qui va dans le même sens. “La thématique de la diversité paraît le cheval de Troie permettant de masquer celle des inégalités et de la démocratisation. On en a un exemple très clair avec le détournement actuel de l’idée d’éducation prioritaire, visant « l’excellence » pour les élèves « méritants », sous-entendus les « bons pauvres ». Et conjuguant pour les autres une idéologie du minimum et des mesures sécuritaires. Cette égalité des chances individuelles est aux antipodes d’une politique de démocratisation scolaire qui doit viser à transformer l’existant, aussi bien sur le plan social que sur le plan des individus. ”. JY Rochex admet que le principe du “collège unique” ne fait pas consensus à gauche non plus mais en précise le sens : “Il n’y a pas, à mon sens, un excès mais une insuffisance de démocratisation. S’il faut défendre le principe du collège unique, c’est pour penser une politique de démocratisation s’attaquant efficacement aux inégalités et à l’échec scolaire, au collège mais aussi dès l’école primaire et les apprentissages premiers.

je suis une sous-prof
C’est elle même qui se désigne ainsi :‎ "je suis une sous-prof". 
Sylvie est prof contractuelle en Bretagne et c’est dans Ouest France qu’on apprend qu’elle a gagné 490 € en mars dernier et qu’elle en est à son cinquième contrat depuis janvier...
Si elle a gagné si peu, c’est parce que (les enseignants le savent bien) l’Éducation Nationale paie avec retard. Mais le problème vient aussi du statut précaire de ces enseignants contractuels. Elle raconte : “Début mars, j'ai rencontré le recteur à Rennes. C'est rare qu'il voie des professeurs en tête à tête. Je lui ai exposé la situation. Je passe mon temps à attendre : un appel, un contrat, une reconnaissance, un poste... et des élèves à qui transmettre mon savoir... Sa réponse a été : « Mais passez votre Capes, madame ! »
Ce que l’on peut craindre avec les "reçus-collés" du nouveau système de formation (obtention du master sans le concours) et le nombre de postes qui se réduit, les profs contractuels risquent malheureusement de se développer et alimenter ainsi le vivier de précaires dont use et abuse l’Éducation Nationale

Plusieurs personnes me demandent lorsque je les rencontre combien de temps me prend la confection de cette revue de presse. C’est évidemment variable selon l’actualité mais cela peut prendre entre une à trois heures. Cette contrainte de temps est forte et explique que dans la période actuelle où le travail est important et urgent, le rythme de parution de la revue de presse sera réduit dans les prochains jours. Merci de votre compréhension.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 10/05/11(certains articles payants)


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 10/05/11


Nouveaux incidents dans une prison pour mineurs
Une cuisinière a été agressée ce week-end à Lavaur, dans le Tarn, tandis que sept départs de feu ont été dénombrés et qu'une dizaine de cellules ont été saccagées. Les syndicats évoquent une «rébellion généralisée».
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 10/05/11



Une petite heure de gloire pour l’enseignement technique
Par cet après-midi du mois de mai, Mehdi, Bokari, Julien et Victor, la petite vingtaine, ont enfilé la veste de costume malgré le soleil. Avec proviseur, proviseur adjoint et enseignants du lycée polyvalent Romain Rolland , ces lycéens ont fait le trajet d’une banlieue à l’autre. De Goussainville à Saint-Cloud, de la ZEP au lycée des métiers Santos Dumont, pour recevoir leur prix: le trophée de l’Association Française pour le Développement de l’Enseignement Technique (Afdet). La petite section Ile de France-Ouest de l’Afdet récompense chaque année des lycées professionnels des Yvelines, des Haut de Seine, et du Val d’Oise pour leurs projets de classe.
Lire la suite de l’article


Les évaluations de CM2 pourraient être repoussées en juin
Les évaluations nationales de CM2 en France auront lieu en juin et non plus en janvier à partir de 2012, annonce, mardi 9 mai, le ministère de l'éducation nationale. Le premier syndicat des enseignants du primaire a aussitôt dénoncé le report en fin d'année scolaire de ces évaluations, qui concernent environ 700 000 enfants. Pour le SNUipp, le ministère instaure ainsi un examen de passage déguisé en 6e. "Placées ainsi en fin d'année, ces évaluations ne seront pas exploitables par les enseignants, à moins que l'intention du ministère ne soit de rétablir, à terme, un examen de passage en 6e", écrit le syndicat dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Un bac S sinon rien ?
Les derniers conseils de classe approchent et le suspense est à son comble pour des élèves de seconde pour lesquels les parents rêvent (quasiment) tous d’une orientation en S. En tout, plus de la moitié (aux alentours de 145000 selon les années) des bacheliers généraux proviennent de cette série. Mais nombreux sont ces bacheliers à passer plusieurs années à s’acharner à faire des maths et de la physique – au grand bonheur des organismes de cours de soutien – simplement parce qu’être en S c’est la garantie de fréquenter les meilleurs élèves et d’acquérir de bonnes méthodes de travail.
Lire la suite de l’article


L'université innove pour ne plus être un choix par défaut
Le soleil est de sortie en ce samedi 7 mai à l'université Paris-XIII de Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis. A l'occasion de la première édition du "Printemps à la Fac", quelque 250 élèves de 1re de Seine-Saint-Denis ont "séché" leurs cours pour la bonne cause : préparer leur avenir.
Lire la suite de l’article


La tension monte dans deux établissements pénitentiaires pour mineurs
La prison pour mineurs de Lavaur, dans le Tarn, a été le théâtre d'une nouvelle agression dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 mai. L'établissement est, depuis plusieurs jours, en proie à une "quasi-rébellion", marquée par l'agression d'une cuisinière, des cellules saccagées et des départs de feu. Par peur pour leur sécurité, les éducateurs qui y travaillent ont fait valoir leur droit de retrait pour la troisième journée consécutive, a indiqué la CGT.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 10/05/11



Vers un collège de moins en moins unique
Des évaluations en 5e, des « prépas pros » en 3e... Plusieurs expérimentations annoncées pour la rentrée semblent remettre au goût du jour les filières de relégation. Et ravivent les craintes quant à l’avenir du collège unique.
Lire la suite de l’article


Pensée unique, collège inique par Michel Guilloux
Puisque l’on ne peut y aller franchement, alors « expérimentons ». Telle semble être la devise du ministre de l’Éducation nationale. Il est vrai que l’on voit mal Luc Chatel annoncer un beau jour qu’il est pour le travail des enfants, n’a rien à faire de l’échec massif des rejetons des classes populaires et que la seule chose qui lui importe serait de faire entrer à toute force son ministère dans les clous de l’austérité budgétaire voulue par son président pour le compte des grands milieux d’affaires. Pourtant, que ne serait-ce plus véridique. Alors, comme on ne peut s’attaquer de front au collège unique pas plus que de revenir pour l’instant sur l’âge légal de 16 ans pour mettre les enfants au travail, le gouvernement y va par « petites touches ».
Lire la suite de l’article


« Le collège n’est, au contraire, pas assez démocratisé »
Pour Jean-Yves Rochex, professeur à Paris-VIII, il faut, à l’opposé des projets en cours, permettre à tous l’accès aux savoirs.
Lire la suite de l’article


Les filières, une idée pas neuve
La création du collège unique en 1975 a mis fin à un système scolaire cloisonné et hiérarchisé entre classes sociales.
Lire la suite de l’article


apprentissage dès quatorze ans ?
Certains patrons en rêvent, l’UMP aussi ! À l’occasion de sa dernière convention pour l’emploi, le parti du président a proposé « d’abaisser l’âge minimal d’entrée en apprentissage en étendant le Dima (Dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance) aux jeunes de quatorze ans » (contre quinze ans actuellement). Cette proposition rejoint exactement les suggestions émises le 26 avril par la CGPME et les chambres des métiers et de l’artisanat, lors d’un colloque organisé par le Sénat. Dans la tête du petit patronat comme dans celle des huiles de l’UMP, il s’agirait là d’une bonne solution pour favoriser « la croissance des PME et de l’emploi » ! Quant à savoir si cette sortie précoce du système scolaire favorisera l’émancipation des enfants, cela ne semble pas préoccuper beaucoup ces messieurs...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 10/05/11



Troubles de l’apprentissage : un site pour tout savoir
Il a parlé avec retard, souffre déjà en maternelle… Et si c’était la dyslexie ? Pour orienter les parents dans les démarches à faire, un site vient d’être lancé.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
France Soir du 10/05/11



Violence contagieuse dans un centre pénitentiaire pour mineur
Un établissement pénitentiaire pour la jeunesse du Tarn s’est retrouvé en « quasi-rébellion ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 10/05/11



Première communion, un cheminement en famille
Deuxième rite d’initiation de la vie chrétienne après le baptême, la première communion s’accompagne d’une préparation en plusieurs étapes, qui implique davantage les parents
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 10/05/11



Les évaluations de CM2 en fin d'année scolaire à partir de 2012
Les évaluations nationales des élèves de CM2, organisées jusqu'alors en janvier, le seront en fin d'année scolaire à partir de 2012, ont assuré les deux premiers syndicats du primaire, sur la base de ce qui leur a été dit lors de réunions au ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


IBM fait entrer les PC en maternelle
Avec ses enceintes en forme d'oreilles, ses couleurs vives et le petit banc en mousse permettant à plusieurs enfants de s'asseoir devant l'écran, le terminal Kidsmart a plutôt l'air d'un gros jouet. C'est pourtant un véritable ordinateur installé dans les classes de maternelle, suite à un accord de partenariat entre IBM et le ministère de l'Education nationale. Pour IBM, aucun intérêt financier ou marketing, mais seulement un enjeu d'image. L'opération, déployée au niveau mondial, tient du mécénat et les écoles sont choisies en zones rurales ou en ZEP (zone d'éducation prioritaire).
Lire la suite de l’article


Journée nationale contre l'esclavage: Sarkozy commémore les 10 ans de la loi
Nicolas Sarkozy présidera une cérémonie à l'occasion de la Journée nationale de l'esclavage, le 10 mai, qui correspondra au dixième anniversaire de la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité, a annoncé mardi la ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy s'offre un 10 mai très consensuel
Pour la première fois depuis 2008, le chef de l'Etat préside ce matin la journée commémorant l'abolition de l'esclavage, instituée par Jacques Chirac.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 10/05/11



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 10/05/11



Au Japon, la réouverture contestée des écoles irradiées de Fukushima
Le 6 avril, moins d'un mois après la triple catastrophe subie par la côte nord-est de la principale île du Honshu (séisme de magnitude 9, tsunami, explosion de la centrale nucléaire de Fukushima), alors que d'autres séismes viennent s'ajouter aux répliques, et que la nature ne cesse de s'acharner autour des bâtiments de la centrale, le gouvernement japonais décide de rouvrir les écoles du département de Fukushima.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 10/05/11



Le bilan de fin de CM2 réveille le débat de la sélection pour le collège
Le choix d’évaluer les élèves en fin de CM2 entérine la mise en place d’évaluations bilans tout au long de l’école et du collège, ce qui fait craindre aux syndicats, malgré les dénégations du ministère, la tenue de véritables « examens », notamment d’entrée en 6e.
Lire la suite de l’article


Professeur contractuel, précaire de l'éducation
Enseignante dans un collège du pays de Quimperlé, Sylvie (prénom modifié) en est à son cinquième contrat depuis janvier. En mars, elle a gagné 490 €. « Je suis une sous-prof », craque cette mère célibataire.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 10/05/11



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 10/05/11


Prison pour mineurs de Marseille : le ras-de-bol des surveillants
Ils ont bloqué mardi l'accès du centre pénitentiaire, une semaine après l'agression d'une des leurs.
Lire la suite de l’article


Vœux pour les lycées à Paris : psychose sur Seine !
Bien choisir son lycée pour les parents de collégiens en 3e : du casse-tête à la paranoïa,
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 10/05/11


HEC, meilleure école de commerce du monde
La formation continue de l'école de commerce française a été reconnue par le Financial Times comme la meilleure du monde, devant celle d'Harvard.
Lire la suite de l’article


Mouvement étudiant: les jeunes syndicalistes jugent les anciens
La chaîne Public Sénat passe au crible, ce lundi soir, 50 ans de revendications dans les amphis à travers l'histoire du premier syndicat étudiant. Réunis par le magazine L'Etudiant, quatre syndicalistes de la nouvelle génération aux sensibilités très différentes, de la très droitière Uni à la Confédération étudiante, ont visionné L'Unef et les frondes étudiantes, de Jean-Michel Rodrigo et Georges Terrier. Réactions.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 10/05/11


Journée de l'esclavage : Quels rapports entre le politique, la morale et l'histoire ?
Alors que l'école française célèbre le 10 mai "la Journée de la mémoire de la traite négrière de l'esclavage et de leurs abolition", Benoît Falaize publie, avec S Ledoux, un rapport sur "L’enseignement de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions dans l’espace scolaire hexagonal". L'étude, réalisée dans le cadre de l'ECEHG (Enjeux contemporains de l’enseignement de l’histoire-géographie) de l'INRP, fait le point sur les pratiques en classe et l'évolution des manuels scolaires. C'est l'occasion de faire le point avec lui sur la place de cet enseignement à l'Ecole et, plus globalement, sur les rapports du politique, de la morale et de l'histoire. Trois dames qui n'ont pas forcément le même objectif...
Lire la suite de l’article


Les évaluations de CM2 repoussées en fin d'année scolaire
Selon le Se-Unsa et le Snuipp, les évaluations nationales de CM2 seront repoussées en fin d'année scolaire dès 2012. Un transfert de date qui change la nature de ces évaluations et pose la question de leur finalité. Va-t-on vers un examen d'entrée en 6ème ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 10/05/11


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 10/05/11



Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 10/05/11


Docteurs étrangers : une chance pour la France
Si le brain drain des docteurs français vers les États-Unis ou la Grande-Bretagne notamment est souvent évoqué, l’attractivité des docteurs étrangers vers la France est moins médiatique, alors même qu’outre-Atlantique ils sont très courtisés. « Ces jeunes docteurs étrangers sont une chance pour notre pays », affirme l’Institut Montaigne dans une tribune publiée en exclusivité par EducPros pour le septième volet de notre partenariat.
Lire la suite de l’article


Pierre Force (doyen des humanités à Columbia) : "Malgré les discours alarmistes, l’importance intellectuelle du français aux Etats-Unis reste forte"
Pierre Force est l'une des grandes figures de Columbia University, à New-York. Ce Français sera, à partir du 1er juillet 2011, le futur directeur ("dean") du département des humanités à la faculté des arts et sciences. Ancien élève de l’ENS Ulm, Pierre Force vit aux Etats-Unis depuis 27 ans, et enseigne l’histoire et la philosophie à Columbia depuis 1987. A l'heure où certaines universités américaines remettent en cause la place du français, il évoque pour Educpros la place de cette langue aux Etats-Unis, et plus largement, de la recherche française.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 10/05/11



Chatel confirme une "évaluation bilan" en juin des élèves de CM2 à partir de 2012
Le ministre de l'Education Luc Chatel a confirmé qu'il y aurait bien, au niveau national, une "évaluation bilan" des élèves de CM2 à partir de 2012.
Lire la suite de l’article


Le 17e Parlement des enfants se réunit le 28 mai à l'Assemblée nationale
Le 17e Parlement des enfants se réunira le samedi 28 mai à l'Assemblée nationale pour examiner trois propositions de lois liées à la citoyenneté et la non-discrimination dans le sport, sélectionnées par un jury national, a annoncé lundi le service de presse de l'Assemblée.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.