jeudi, mai 24, 2007

Revue de presse du jeudi 24 mai 2007

Le débat sur la lecture de la lettre de Guy Moquet continue et suscite toujours des réactions. On avait eu notamment ces derniers jours deux tribunes au même titre “Pourquoi je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet” mais avec des arguments radicalement opposés : l’une assez détestable dans Le Figaro et l’autre dansLibération.
Aujourd’hui, on peut lire, toujours dans Libération, le texte de Laurent Joffrin, directeur de la rédaction qui affirme Il faut lire la lettre de Guy Môquet. Il déplore la faiblesse des arguments utilisés dans ce débat : “Il s'agit d'émotion, dit-on. Et alors ? Depuis quand l'émotion doit-elle être bannie de la pédagogie ? Quiconque a essayé de donner le moindre cours d'histoire sait qu'il a avantage à capter l'attention avant de développer, d'expliquer, de mettre en perspective les faits historiques qu'il veut enseigner. Nicolas Sarkozy, que l'on sache, n'a pas proposé de remplacer les cours d'histoire par des séances de larmes collectives.”.
Sur le même sujet, on peut lire l’avis de l’historien Michel Winock qui analyse l’initiative de Nicolas Sarkozy comme la preuve que la droite contemporaine a renoncé à son référentiel de droite et a repris à son compte des valeurs originellement de gauche. Mais, écrit Winock : “Reste une pomme de discorde : Mai 68. C'est sur cette date que le conflit des interprétations retrouve sens. A une histoire ancienne qui a cessé d'être conflictuelle s'oppose une histoire du temps présent encore profuse d'oppositions sonores. Guy Môquet rassemble, Cohn-Bendit sépare toujours.

Retour sur l’interrogation formulée dans la chronique d’hier sur l’abrogation des décrets Robien. Dans la suite de ses entretiens avec les syndicats, le ministre de l'Education aurait "clairement laissé entendre"que les décrets Robien touchant au temps de travail des enseignants seraient suspendus. "M. Darcos a cependant dit qu'une suppression (pure et simple) de ces décrets n'avait pas lieu d'être sans concertations et il nous a dit que les 3.058 équivalents temps pleins (ETP) supprimés par ces décrets seront compensés par des heures supplémentaires", a précisé Jean-Luc Villeneuve, secrétaire général du SGEN-CFDT. Mais , le ministre ne veut pas de collectif budgétaire pour recréditer ces 3.058 ETP, alors que c'est une demande pressante de plusieurs syndicats.
Par ailleurs, le Sgen-CFDT a eu la quasi assurance du ministre que l'apprentissage à 14 ans --mis en place par son prédécesseur Gilles de Robien-- "n'aura plus lieu d'être".

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 24/05/07



Fillon, la thérapie de l'électrochoc
Le Premier ministre répète qu'il entend aller vite pour exécuter le programme de Sarkozy. Tour d'horizon des chantiers des six mois à venir.
Lire la suite de l’article


Réformes. Septembre
La carte scolaire assouplie

Conformément à la promesse de Nicolas Sarkozy, le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, à peine nommé, a annoncé la suppression de la carte scolaire. Créée en 1963 pour régler le flux des élèves, elle les affecte dans les écoles et les collèges de leur «secteur». Depuis les années 80, elle contribue également à la mixité sociale. Estimant que la carte scolaire avait échoué, en laissant se créer des «ghettos», Sarkozy veut laisser le choix aux parents.
Lire la suite de l’article


L'autonomie des universités
En annonçant hier que la loi sur l'autonomie des universités serait votée dès juillet, le Premier ministre François Fillon a estimé qu'elle serait « peut-être la plus importante » de la législature. Pourtant, l'Unef, le principal syndicat étudiant, regrette que l'« on soit loin de la grande loi globale annoncée par Valérie Pécresse», nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Le texte sera limité à l'autonomie réclamée par les présidents d'universités. Ils auront toute latitude pour choisir leurs enseignants et leurs chercheurs, créer des enseignements et conclure des accords avec des grandes écoles, centres de recherches, entreprises...
Lire la suite de l’article


«Nous ne pouvons rester silencieux»
Gérard Noiriel explique sa décision de quitter la future Cité de l'histoire de l'immigration.
Lire la suite de l’article


Oui, il faut lire la lettre de Guy Môquet
Par Laurent JOFFRIN

Nicolas Sarkozy a raison. Même si ses intentions ne sont pas sans arrière-pensées, seuls comptent les actes.
[…]Les arguments employés contre la décision sarkozyenne laissent rêveur par leur faiblesse ou leur mauvaise foi. Il s'agit d'émotion, dit-on. Et alors ? Depuis quand l'émotion doit-elle être bannie de la pédagogie ? Quiconque a essayé de donner le moindre cours d'histoire sait qu'il a avantage à capter l'attention avant de développer, d'expliquer, de mettre en perspective les faits historiques qu'il veut enseigner. Nicolas Sarkozy, que l'on sache, n'a pas proposé de remplacer les cours d'histoire par des séances de larmes collectives. Voudrait-on enseigner l'holocauste des Juifs en passant sous silence la souffrance des victimes, la pitié que doit inspirer leur sort, la noirceur d'âme des bourreaux ? Ensuite viennent les explications sur le nazisme, les «crimes de bureaux», l'intentionnalité du génocide...
Il s'agit de mémoire et non d'histoire, poursuit-on. Encore une fausse querelle. Peut-on suggérer modestement que l'une ne s'oppose pas forcément à l'autre ? Mémoire et histoire sont deux moments de la construction d'une culture commune à tous les citoyens et à tous les hommes.
Lire la suite de l’article

La droite en quête d'histoire
Par Michel WINOCK

Elle doit emprunter à la gauche ses héros car les siens ne sont guère fréquentables.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/05/07




Castres crée le premier conseil pour les droits et devoirs des familles
Cette structure renforce les pouvoirs du maire en matière de prévention de la délinquance.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 23/05/07 (un jour de retard)



Darcos déchire la carte scolaire
À peine installé rue de Grenelle, le ministre de l’Éducation promet d’abattre la sectorisation des établissements dès la rentrée 2008. Une perspective qui inquiète les enseignants.
Lire la suite de l’article


La mixité sociale mise à mal
Le principe de la sectorisation est contourné par 8 % à 40 % des parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Les syndicats prêts à répondre au ministre
Reçus par leur tutelle, les représentants des enseignants refusent un « libre marché scolaire », conséquence directe des projets gouvernementaux.
Lire la suite de l’article


Défiscaliser le travail étudiant, une fausse bonne idée
Le ministre du Travail a annoncé la défiscalisation du salariat étudiant, au détriment d’une amélioration de leurs conditions d’apprentissage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/05/07 ( payant)



Le vouvoiement à l'école fait débat
A PEINE nommé ministre de l'Education, Xavier Darcos a-t-il parlé trop vite ? Dans le droit-fil de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy qui depuis janvier prône le retour à l'ordre, à l'autorité et au respect, le ministre a déclaré hier sur RMC...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 24/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 24/05/07



La perspective d'une réforme des universités dès juillet jette un froid
La confirmation par François Fillon qu'une loi sur l'autonomie des universités interviendrait dès juillet a jeté un froid mercredi dans la communauté universitaire, acquise à l'idée d'une réforme mais soucieuse que celle-ci soit large et issue d'une concertation.
Lire la suite de l’article


Cours de justice à Saint-Denis
« Qu'est-ce que le droit ? » La question, posée par Farid Bounouar, correspondant ville-justice auprès de la mairie de Saint-Denis (93), ne désarçonne pas un instant les élèves. Les réponses fusent, souvent surprenantes. Dans une salle de la mairie spécialement dédiée à cet exercice, unique en France, 50 classes défilent chaque année, du CM1 à la 5e. « Quand ils sont à l'école primaire, les élèves posent surtout des questions sur l'école et la famille. Au collège, sur les infractions et les peines encourues », explique Farid Bounouar.
Lire la suite de l’article


Que pensez-vous du tutoiement au Lycée?
Le ministre de l'Education Xavier Darcos voudrait instaurer «un nouvel état d'esprit» dans l'Ecole, où le respect passerait par l'arrêt du tutoiement des enseignants par leurs élèves, tutoiement aujourd'hui «inexistant» pour les professeurs et lycéens interrogés par l'AFP.
Qu'en pensez-vous? Les élèves tutoient-ils vraiment leurs profs? Ont-il le droit de le faire? Est-ce vraiment important pour leur éducation?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 24/05/07



Quatre sans-papiers, dont trois parents d'enfants scolarisés, arrêtés
Le Réseau Education sans frontières (RESF) a relaté jeudi le cas de quatre adultes sans-papiers, dont trois parents d'enfants scolarisés à Paris, arrêtés mardi soir en région parisienne et placés en centre de rétention.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 24/05/07



Les Demoiselles de Nankin se dévoilent à la télé
Voilà un documentaire qui permet de mieux comprendre la Chine. Le cinéaste Camille Ponsin a pu poser sa caméra pendant un an sur le campus de l'université de Nankin, et suivre plusieurs étudiantes qui permettent une plongée dans l'intimité d'une certaine jeunesse chinoise comme on ne l'a jamais vue.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 24/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/05/07



L'Elysée et Matignon imposent un contrôle strict sur les ministres à l'occasion de la constitution des cabinets
Près d'une semaine après la constitution du gouvernement, les cabinets ministériels ne sont toujours pas bouclés. Il faut dire que la circulaire de François Fillon à ses ministres a fait l'effet d'une douche froide : "Je vous demande, avant d'établir les arrêtés de nomination, de me faire connaître l'organisation de votre équipe et les attributions de chacun des membres.".
Lire la suite de l’article


La progression du nombre d'enfants fugueurs inquiète
Un petit mot laissé dans la chambre, la disparition du livret de famille, la confidence d'un copain : par ces signes, chaque année, des milliers de parents découvrent que leur enfant les a quittés, de gré ou de force.
Organisée vendredi 25 mai, la Journée internationale des enfants disparus ambitionne de mobiliser l'opinion sur le problème et sur les dispositifs existants pour venir en aide aux familles.
Lire la suite de l’article


Vouvoiement, par Robert Solé
Chère lectrice, je m'apprêtais à répondre à votre courriel quand j'ai entendu les propos du ministre de l'éducation nationale. Xavier Darcos affirme que les enseignants et les lycéens devraient se vouvoyer : par respect mutuel, mais aussi pour que les premiers se fassent mieux respecter des seconds.
C'est logique. Et pourtant... Pour se faire respecter, les policiers ne tutoient-ils pas les jeunes lors des contrôles, et les prévenus pendant les interrogatoires ? La langue française est décidément très subtile. Elle n'a pas la simplicité de l'anglais, où tout le monde se dit you.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/05/07


Xavier Darcos tente
de rassurer les enseignants
Le ministre de l'Education aurait "clairement laissé entendre" que les décrets Robien touchant au temps de travail des enseignants seraient suspendus.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos : quelle école pour demain?
Une vidéo de son discours devant le congrès de la PEEP
Lire la suite de l’article


40 élèves par classe : colère parentale et syndicale
Une manifestation au lycée Jean Moulin à Albertville (vidéo)
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 24/05/07


Google: multilingue mais perfectible
Le moteur de recherche a lancé mardi, en version bêta, un outil qui permet de faire des recherches dans une langue et de lire les résultats dans une autre. Un traducteur intéressant mais loin d'être au point...
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/05/07



Pendant que Darcos reçoit les syndicats, les professeurs restent mobilisés
Les enseignants, surtout à travers le Snes-FSU et le Se-Unsa, ont maintenu la pression mercredi pour abroger les décrets Robien augmentant leur temps de travail, en manifestant près du ministère de l'Education pendant que le nouveau ministre et son cabinet recevaient les syndicats.
Lire la suite de l’article


"Urgence" de renouveler les 50.000 emplois vie scolaire (syndicats)
Les deux principaux syndicats du primaire, le SNUipp-FSU et le SE-Unsa, ainsi que le Sien-Unsa (inspecteurs) ont affirmé mercredi qu'il y avait "urgence" à renouveler les 50.000 emplois vie scolaire (EVS) dont les contrats se terminent en juin.
Lire la suite de l’article


La Mgen confirme la suspension de son enquête sur la santé des petits Parisiens
La Fondation de la Mgen (Mutuelle générale de l'Education nationale) a confirmé mercredi qu'elle suspendait son enquête menée dans les écoles primaires parisiennes sur la santé des enfants, après que certains parents d'élèves eurent exprimé des inquiétudes.
Lire la suite de l’article


Tutoiement des profs: Darcos laisse enseignants et lycéens perplexes
Le ministre de l'Education Xavier Darcos voudrait instaurer "un nouvel état d'esprit" dans l'Ecole, où le respect passerait par l'arrêt du tutoiement des enseignants par leurs élèves, tutoiement aujourd'hui "inexistant" pour les professeurs et lycéens interrogés par l'AFP.Mercredi, le nouveau ministre a assuré que des élèves tutoyaient leurs professeurs dans "beaucoup d'endroits".
Lire la suite de l’article


Patrick Braouezec soutient une lycéenne inscrite au bac menacée d'expulsion
Patrick Braouezec, député communiste de Seine-Saint-Denis, a dénoncé mercredi dans un communiqué le cas de "Larissa, jeune lycéenne de Saint-Denis", menacée d'expulsion et de ne pas "pouvoir participer aux épreuves du baccalauréat".
Lire la suite de l’article


L"Unef "satisfaite" d'une rencontre avec Mme Pécresse malgré quelques bémols
Le président de l'Unef Bruno Julliard s'est déclaré jeudi "satisfait" de la forme de sa rencontre avec Valérie Pécresse, nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, regrettant néanmoins un "passage en force" à propos de l'autonomie des universités.
Lire la suite de l’article


CPU: "Une loi université en juillet ne sera pas une baguette magique"
Une loi sur l'organisation des universités dès juillet ne sera pas "une baguette magique", a estimé jeudi le porte-parole de la Conférence des présidents d'université (CPU), Michel Lussault, après une rencontre avec Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.