mardi, mai 22, 2007

Revue de presse du mardi 22 mai 2007

Le Figaro revient (avec un jour de retard sur les autres journaux…) sur le projet de suppression de la carte scolaire. On en apprend un peu plus sur les intentions et le calendrier de Xavier Darcos. On se trouve avec deux injonctions contradictoires : “Dès 2008, un nouveau système sera mis en place.” Un système qui implique « d'assouplir la carte scolaire dont les familles sont prisonnières quand elles n'ont pas les moyens de la contourner »,. mais “es établissements scolaires auront à veiller à une diversification sociale et géographique de leurs effectifs
On apprend aussi, dans ce journal, que certaines villes sont déjà entièrement désectorisées comme Avignon, Clermont-Ferrand ou Périgueux, la ville dont Xavier Darcos est le maire et que la réforme séduit des familles qui, ces dernières années, étaient passées maîtres dans l'art de contourner la carte scolaire. . Ce n’est pas le même avis qui se fait entendre dans le journal gratuit Metro . Pour sa première sortie dans un établissement, Xavier Darcos avait choisi le collège André-Malraux, d’Asnières où son prédécesseur, Gilles de Robien, s'était rendu il y a juste un an pour vanter les mérites du nouveau label “Ambition réussite”. Comme le dit le titre de l’article, les mines sont dubitatives et le ministre n’a pas vraiment réussi à convaincre les enseignants de ce collège difficile des bienfaits de sa réforme.

Décidemment, Le Figaro se transforme en “pravda” (ou plutôt en Bulletin officieux…) du Ministre puisque après l’article préparatoire de samedi dernier , le ministre a enfoncé le clou lors de son déplacement en affirmant qu’ “Il est indispensable que les enfants vouvoient les professeurs et il est préférable que les professeurs ne tutoient pas les élèves, au lycée, pour que chacun soit à sa place” afin qu’ “"il y ait une certaine verticalité”.
Et voilà comment on crée du “buzz” et un débat médiatique…
Un de mes correspondants me signale d’ailleurs que l'arrêté du 18 janvier 1887 (toujours en vigueur au-delà de ses modifications) dit exactement: "Il est absolument interdit d'infliger aucun châtiment corporel aux élèves. Il est également interdit aux instituteurs et aux institutrices de tutoyer leurs élèves.". Étonnant non ?

Le Monde s’intéresse à l’évaluation des élèves en relatant une expérience menée au lycée Jacques-Prévert, à Pont-Audemer. La méthode : quelques jours avant l'évaluation, les professeurs donnent une liste de questions déjà traitées et corrigées en classe (exercices, définitions, études de textes...). Les élèves bénéficient d'une séance de questions-réponses pour éclaircir les points qui ne seraient pas compris. Ils savent que pour la plus grande partie de la note (des deux tiers aux trois quarts), les questions seront piochées dans cette liste. Le tiers ou le quart restant sera issu de questions non connues.
Il s’agit en fait de l’ “évaluation par contrat de confiance” prônée par le MCLCM (Mouvement contre la constante macabre) créé par André Antibi . “Sous la pression de la société, les professeurs se sentent obligés de mettre un certain nombre de mauvaises notes, même dans les classes de bon niveau, pour être crédibles", explique-t-il.
Il y a, certes, des critiques à apporter à ces travaux (et l’article s’en fait l’écho) mais ces expériences ont au moins le mérite de montrer qu’on peut un peu desserrer le lien entre évaluation et sélection et qu’en matière d’apprentissage, l’explicitation des objectifs et donc de ce qui est évalué est indispensable. C’est aussi la condition de la motivation, ressort indispensable de la réussite.

Enfin saluons la mémoire de Pierre Gilles de Gennes, dont on vient d’apprendre le décès. Il dénonçait les polytechniciens et leur "manie stérilisante de la théorie" et traitait l'Education Nationale de "ministère visqueux", en n'hésitant pas à recommander aux enseignants de faire des stages en entreprise. Il a aussi fait de nombreuses conférences dans les établissements scolaires et donné son nom à plusieurs lycées.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 22/05/07


Pourquoi je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet à mes élèves à la rentrée
Par Pierre SCHILLI, professeur d'histoire-géographie à Montpellier.

Il est imprudent d'instrumentaliser politiquement l'histoire et de n'en livrer qu'une vision émotionnelle.
Lire la suite de l’article


Larmes, gloire et récupération
Par élie-jean BERNARD psychanalyste.

Que veut vraiment nous faire entendre Nicolas Sarkozy à travers Guy Môquet ?
Lire la suite de l’article


«Il y a une propriété purgative du gros mot»
Selon Gilles Guilleron, prof de lettres et auteur, dire «bordel de merde» est aussi une forme de plaisir.
Lire la suite de l’article


Abécédaire d'expressions grossières
Elles viennent du Midi, de l'arabe ou de l'Antiquité. A déguster sans faire la fine bouche.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 22/05/07



École : le "vous" mais pas de "garde à vous"
Pour le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, le vouvoiement des professeurs par les élèves est «indispensable». L'idée ne sera toutefois pas transcrite dans un texte dans l'immédiat.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement prépare la suppression de la carte scolaire
Une expérimentation sera lancée dès septembre 2007, avant la mise en place d'un nouveau système en 2008
Lire la suite de l’article


Les parents impatients de pouvoir enfin choisir l'établissement de leurs enfants
La réforme annoncée par Xavier Darcos séduit des familles qui, ces dernières années, étaient passées maîtres dans l'art de contourner la carte scolaire.
Lire la suite de l’article


Sectorisation, mode d'emploi
L'affectation d'un élève dans un établissement de l'enseignement public dépend de sa « sec­torisation », selon le jargon en vigueur. Les élèves sont scolarisés dans l'établissement scolaire qui correspond à leur lieu de résidence.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 22/05/07 (un jour de retard)



Un fichage ethnique a-t-il été mis en place à Asnières ?
Le maire (UMP) Manuel Aeschlimann pourrait être convoqué dans le cadre d’une enquête sur le fichage des électeurs de sa ville.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 22/05/07 ( payant)



Lundi de Pentecôte : c'est toujours la grande pagaille
Des élèves et des enseignants priés de rester chez eux, des parents qui travaillent ou pas, une RTT ou un jour de congé... Pour cette journée qui n'est plus fériée, chacun fait ce qui lui plaît. Le nouveau gouvernement veut la maintenir. Mais l'évaluer.
Lire la suite de l’article


« Le principe ne sera pas remis en cause, mais amélioré »
XAVIER BERTRAND, ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 22/05/07



Des animaux si chers à nos enfants
La présence d'un animal auprès d'un enfant participe à sa sécurité affective et stimule ses compétences, à condition que ses parents l'acceptent
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 22/05/07



Le journal de la France d’après
L'assouplissement de la carte scolaire, promise par Nicolas Sarkozy, devrait entrer en vigueur dès la prochaine rentrée. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l'Education nationale. Xavier Darcos souhaite «explorer toutes les pistes possibles et réalistes pour commencer à donner aux familles le droit de choisir l'établissement scolaire de leurs enfants. Ce sera un changement profond car désormais ce sera aux établissements scolaires de veiller à une diversification sociale et géographique de leurs effectifs». Objectif donc pour septembre 2007 : faire en sorte que 10 à 20% des affectations ne soit pas dictées par la carte scolaire. Mais Xavier Darcos se veut rassurant : «Notre but n'est pas de faire le grand marché libéral de l'école, c'est de faire en sorte que le système soit juste».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 22/05/07



Supprimer la carte scolaire ? Mines dubitatives dans un collège difficile
L'assouplissement de la carte scolaire et à terme sa suppression n'emballent guère l'équipe éducative du collège sensible Malraux d'Asnières (Hauts-de-Seine), et ce malgré les arguments appuyés du nouveau ministre de l'Education, Xavier Darcos, qui leur a rendu visite mardi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 22/05/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 22/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 22/05/07



Des lycéens dispensés d'"interro surprise"
Imaginez des questions d'évaluations dont le contenu serait connu par avance des élèves : il ne s'agit pas du rêve éveillé d'un écolier en difficulté mais d'une expérience menée au lycée Jacques-Prévert, à Pont-Audemer (Eure), par une dizaine d'enseignants.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 22/05/07


Xavier Darcos juge "indispensable"
le vouvoiement en classe
Il est aussi "préférable" que les enseignants vouvoient les lycéens, estime le ministre de l'Education nationale, en déplacement à Asnières.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 22/05/07


Pierre-Gilles de Gennes le touche-à-tout
Pierre-Gilles de Gennes est mort vendredi dernier, après une carrière iconoclaste, qui l'a mené de Normale Sup au prix Nobel. Portrait
[…] Grand pourfendeur de la langue de bois et du pédantisme académique, il dénonçait les polytechniciens et leur "manie stérilisante de la théorie" et traitait l'Education Nationale de "ministère visqueux", en n'hésitant pas à recommander aux enseignants de faire des stages en entreprise. Nommé en 1976 directeur de l'Ecole de physique et de chimie de la ville de Paris, il n'aura de cesse de militer pour la pluridisciplinarité et le rapprochement entre la recherche et l'industrie. 

Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 22/05/07



Darcos: "la carte scolaire n'est pas une assignation à résidence"
Le nouveau ministre de l'Education, Xavier Darcos, qui souhaite dès la rentrée prochaine assouplir la carte scolaire et la supprimer à la rentrée 2008, a déclaré mardi dans un collège difficile des Hauts-de-Seine qu'elle n'était "pas une assignation à résidence".
Lire la suite de l’article


Emplois vie scolaire: deux syndicats veulent un système pérenne
L es deux principaux syndicats du primaire, le SNUipp-FSU et le SE-Unsa, ont protesté mardi contre l'"interruption" des contrats de travail des emplois vie scolaire (EVS), des personnels précaires effectuant diverses missions à l'Ecole.
Lire la suite de l’article


Darcos: "indispensable" que les élèves vouvoient leurs enseignants
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a jugé mardi "indispensable" que les élèves vouvoyant leurs enseignants et "préférable" que les enseignants vouvoient les lycéens, lors d'un déplacement au collège André Malraux d'Asnières.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: la Fidl critique les "effets d'annonces" du nouveau ministre
Le syndicat lycéen Fidl a estimé mardi que le ministre de l'Education Xavier Darcos devrait "consulter la communauté éducative" avant de se livrer à des "effets d'annonces" sur la carte scolaire, affectant les enfants dans les écoles et collèges de leurs quartiers.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.