mercredi, mai 30, 2007

Revue de presse du mercredi 30 mai 2007

Guy Môquet encore. On se souvient d’une tribune dans Libération d’un professeur d’histoire-géographie de Montpellier qui déclarait en titre : “Pourquoi je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet à mes élèves à la rentrée”Le 24 mai Laurent Joffrin utilisait de manière assez étonnante les pages Rebonds de son quotidien pour répondre : “Oui, il faut lire la lettre de Guy Môquet” . Là où ça se complique un petit peu c’est que le Comité de Vigilance face aux usages publics de l'Histoire (CVUH)a souhaiter ensuite lui apporter une réponse collective. Libération aurait refusé de publier ce texte. Dommage car ce débat est intéressant. .On peut cependant lire ce texte sur le site avec un ensemble de références et un dossier très complet pour permettre de réfléchir à ce sujet de l’instrumentalisation de l’histoire. Sur le même sujet, on peut aussi lire une réflexion et une prise de position sur le blog de Lubin “Journal d’école
Guy Môquet toujours, et utilisé à toutes les sauces…
On apprend dans Libération que le conseil général des Hauts de Seine refuse qu’un collège de Nanterre porte le nom d’Abdelmalek Sayad , un sociologue français décédé en 1998. Cette initiative est soutenue par des universitaires et des citoyens de tous horizons mais Isabelle Balkany, la vice-présidente du département et déléguée à l'enseignement refuse en rappelant que le “Conseil général décide […] en toute souveraineté du nom qu'il veut donner.»”. Elle justifie son refus par cette phrase “On choisit des noms qui ne prêtent pas à la polémique et qui peuvent permettre un travail pédagogique avec les enfants” et sort de sa manche un nom bien de chez nous puisqu’elle propose de baptiser le collège du nom de… Guy Môquet.
Pauvre Guy Môquet… Qui parlait d’instrumentalisation de l’histoire ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/05/07


Sayad, un nom de collège qui fait tiquer les Hauts-de-Seine
A Nanterre, le conseil général refuse que le nouvel établissement porte le nom d'Abdelmalek Sayad, sociologue proche de Bourdieu.
Lire la suite de l’article


Si petits et déjà si dangereux
Par Dr Richard HOROWITZ psychiatre au CMPP Gustave-Eiffel (Paris), président de la Fédération des associations nationales de CMPP

Après l'Inserm et Sarkozy, c'est au tour de la Fondation MGEN d'inquiéter avec son questionnaire sur «la santé physique et mentale» des élèves.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy, médiocre bachelier
Interviewé dans Libération du 7 mai (page15), Martial, ingénieur, déclare à propos de Nicolas Sarkozy : «Il a eu le bac avec mention très bien.» Je ne sais qui lui a fait avaler une telle bourde ! Il se trouve que j'étais membre du jury qui a fait passer les épreuves du bac B à notre futur président au lycée Molière (Paris XVIe) en 1973 : les notes d'écrit du candidat n° 18917 étaient tellement médiocres (7/20 en français, 8/20 en mathématiques, 9/20 en philosophie...) qu'il lui a fallu passer l'oral pour être reçu sans mention.
Sans doute était-il déjà doué pour faire croire à son interlocuteur qu'il se levait tôt, ou qu'il était une victime de Mai 68...
Jean-Bernard Gonzalez, professeur retraité
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/05/07


Ces jeunes sportifs, proies faciles des gourous
Très intense, la relation entre l'athlète et son entraîneur peut déraper dans la psychodépendance. La parade : ne pas tout parier sur la réussite sportive et penser à la reconversion.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/05/07 (un jour de retard)



Des lycéens au mont Valérien
L’imposant Mémorial de la France combattante à Suresnes s’étend sur plusieurs mètres. Sous une pluie battante, ce 27 mai, un groupe d’élèves du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, accompagnés par leur professeur de philosophie et d’économie ainsi que par Georges Duffau, fils de Joseph Epstein, résistant fusillé au mont Valérien, découvrent les lieux. Cissé, un des élèves, s’approche de la flamme de la Résistance, placée au pied d’une immense croix de Lorraine, et lit à haute voix : « Quoi qu’il arrive, la flamme de la Résistance ne s’éteindra pas, général de Gaulle. » Cette visite clôture une réflexion menée tout au long de l’année sur l’engagement, en particulier à propos des combats des étrangers de la MOI (Main-d’oeuvre immigrée) dans la Résistance.
Lire la suite de l’article


Mobilisation pour les jeunes majeurs
Si les expulsions se multiplient, les réseaux d’aide ne désarment pas.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/05/07 ( payant)



Collégienne violée : les professeurs refusent la loi du silence
Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine)
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/05/07



Ces fêtes dont les parents sont les héros
Les parents donnent, les enfants reçoivent. Normal. Mais, à l'occasion d'un anniversaire, l'inverse arrive parfois. C'est alors des moments d'exception à goûter sans modération
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 30/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 30/05/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 30/05/07



Université: inquiétant consensus sur une réforme a minima
Pour qui connaît la situation désastreuse du système universitaire français et prend au sérieux la nécessité de changements profonds, le consensus affiché depuis quelques jours entre la ministre en charge du dossier et les syndicats étudiants n’a rien de rassurant. Ces derniers —qui ne représentent à peu près qu’eux-mêmes tant la participation aux élections étudiantes est notoirement dérisoire— n’ont en effet jamais accepté ni de près ni de loin les arguments qui fondent la nécessité de tels changements, considérant comme autant de tabous des impératifs tels que l’autonomie réelle des universités, l’orientation sélective des étudiants ou encore la question des droits d’inscription, sans parler des enjeux stratégiques que constituent les rapports universités/grandes écoles/classes préparatoires, le sort des organismes de recherche ou encore les nécessaires regroupements d’universités.
On peut donc s’interroger sur la signification de premières déclarations gouvernementales consistant à mettre en avant le premier de ces impératifs, qui doit faire l’objet d’une loi dès cet été, tout en renvoyant à des chantiers ultérieurs le traitement de dossiers certes importants (la question des carrières et des conditions de travail des universitaires, celles des conditions de la vie étudiante etc.) mais qui laissent de côté l’essentiel de ce qui constituerait une vraie réforme d’ensemble du système. Et l’on est d’autant plus perplexe que cet agenda restrictif et au fond modeste (quelles que soient les promesses budgétaires qui l’accompagnent) est en rupture… avec la rupture voulue par le candidat Sarkozy. Ce dernier n’avait-il pas tracé les lignes d’une politique très ambitieuse, visant à rien moins qu’à une remise au niveau international du système universitaire français?
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 30/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 31/05/07



Les écoles françaises de voile adoptent une pédagogie ludique
Les écoles françaises de voile (EFV) font leur révolution. Après vingt-cinq ans passés sur le mode pur et dur, du "pour être un bon marin, il faut en souper", l'heure est au plaisir, à la pédagogie douce, à l'écoute des mousses, jeunes et vieux, qui ne rêvent que de haute mer. Objectif : séduire les quelque 425 000 stagiaires accueillis chaque année (chiffres de 2006), dont 45 % ont moins de 12 ans, 35 % entre 13 et 17 ans et 10 % plus de 35 ans.
Lire la suite de l’article


Les ministres devront encore attendre leurs "lettres de mission"
Premières bourdes des nouveaux ministres, batailles d'ego et de territoires, ébauches de projets de loi, ballons d'essai dans les médias et auprès des syndicats : jusqu'aux législatives des 10 et 17 juin, les ministres s'échauffent. Ensuite, Nicolas Sarkozy ramasse les copies et distribue les rôles définitifs.Le président de la République a annoncé, mardi 29 mai, qu'il remettait à plus tard la distribution des "lettres de mission" qui assignent à chacun des ministres leurs objectifs et qu'on attendait pour cette semaine. Finalement, ce n'est qu'une fois "l'Assemblée élue" que M. Sarkozy adressera "avec le premier ministre, à chacun des ministres, une lettre de mission qui leur fixera des objectifs et qui permettra d'évaluer les résultats", a-t-il précisé lors d'une réunion publique au Havre.
Lire la suite de l’article


Un album d'Astérix sur les droits de l'enfant provoque la controverse
Astérix, qui a l'habitude de provoquer des bagarres, vient de susciter une controverse inattendue sur... la convention des Nations unies sur les droits de l'enfant de 1989. Pour promouvoir ce texte dans un esprit "ludique et pédagogique", la défenseure des enfants, Dominique Versini, a décidé, au printemps, d'utiliser les images de l'irréductible Gaulois dans un album destiné à promouvoir les droits de l'enfant.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 00/00/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 00/00/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/05/07



Vitry-sur-Seine: occupation d'un collège contre les suppressions de classes
Une cinquantaine de personnes, majoritairement des enseignants mais aussi des parents d'élèves, occupaient mardi soir un collège de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour protester contre des suppressions de classes dans cet établissement difficile, a-t-on appris de source syndicale.
Lire la suite de l’article


Les lycéens de l'UNL envoient leur "projet pour l'Education" à Darcos
L'Union nationale lycéenne (UNL, premier syndicat) a envoyé mercredi son "projet pour l'Education" au nouveau ministre de l'Education nationale Xavier Darcos, dans lequel elle se prononce notamment contre la suppression de la carte scolaire mais pour son "réaménagement”
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: le SNPDEN-Unsa contre une suppression sans "régulation"
Philippe Guittet, secrétaire général du principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN-Unsa, se déclare mercredi dans un courrier au ministre de l'Education Xavier Darcos, contre une suppression de la carte scolaire "sans mesures de régulation".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.