mardi, mars 23, 2010

Revue de presse du mardi 23 mars 2010


Grève et cortèges - Primaire : et si on travaillait le mercredi matin ?- Programmes de SES : suite (et fin ?)-



Grève et cortèges
Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé ce mardi 23 mars dans de nombreuses villes de France dans le cadre d'une journée d'action pour l'emploi, les salaires et les retraites. La plupart des syndicats se sont dits "agréablement surpris" par l'importance de la mobilisation. Il s’agissait d’un mouvement interprofessionnel destiné à faire infléchir la politique économique et sociale du gouvernement (pouvoir d’achat, emploi et …retraites). Mais les enseignants formaient une bonne partie des cortèges. Les grévistes du primaire étaient 29,8 %, selon le ministère, et 52 % d'après le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, bien plus que lors des précédentes journées de grève. Les enseignants du secondaire ont été moins nombreux (de 14,9 % à plus de 40 %, selon les sources).

Primaire: et si on travaillait le mercredi matin ?
La presse se réveille. Le Parisien et Le Figaro viennent de se rendre compte que la circulaire de rentrée a été publiée le 18 mars dernier . Le Figaro titre “Rythmes scolaires : et si on travaillait le mercredi matin ? ” et Le Parisien: “Semaine de 5 jours, le retour ”. Rappelons que la semaine de quatre jours avait été instaurée à la rentrée 2008, à la suite de la réforme du primaire mise en place par Xavier Darcos, qui supprimait les cours le samedi matin contre l'avis d'une grande part de la communauté scolaire et des chronobiologistes. Le ministre s’était défendu ensuite en affirmant en février 2009 : « Je rappelle que j'ai laissé le choix aux conseils d'école de choisir soit quatre jours, soit quatre jours et demi.». Mais, de fait, les cours se sont concentrés sur les lundis, mardis, jeudis et vendredis.
Du côté du ministère, nous dit Le Figaro on reconnaît que la question des rythmes scolaires est une question sensible. «Impossible de revenir sur le samedi matin, explique-t-on Rue de Grenelle. C'est désormais un symbole politique. On ne peut pas avoir l'air de désavouer Xavier Darcos (qui l’est déjà pas mal en ce moment…). Mais la semaine de quatre jours est critiquée de tous côtés. Les journées sont trop lourdes pour les enfants. »
D’où la rédaction de circulaire de cadrage dont le ton est un peu jésuite : “Les recteurs et les inspecteurs d'académie, précise la circulaire, seront attentifs à la gestion des rythmes scolaires, en relation avec les collectivités locales, les parents d'élèves et les enseignants. En visant avant tout l'intérêt de l'enfant, ils étudieront les formules les plus adaptées aux besoins de l'élève. L'organisation de la semaine en neuf demi-journées (du lundi au vendredi en incluant le mercredi matin) est encouragée chaque fois qu'elle rencontre l'adhésion. ”. Reste aux conseils d'école à trancher et arbitrer entre l’intérêt des enfants et les contraintes familiales, économiques, associatives, politiques….

Programme de SES : suite (et fin ?)
Peu de programmes d’enseignement et de disciplines (à part l’histoire-géo) ont eu à ce point l’attention des médias. C’est un article du Monde qui nous informe que le nouveau projet de programmes de sciences économiques et sociales (SES), modifié après les critiques formulées à son encontre a été diffusé lundi par le ministère de l'éducation aux organisations syndicales Il doit être examiné dans le cadre de la préparation du conseil supérieur de l’éducation du 1er avril, ajoute-t-on au ministère,en soulignant qu'il était encore "amendable".
Un premier projet de programme, soumis à la consultation fin janvier, avait, on s’en souvient, suscité une avalanche de critiques, notamment parce que disparaissaient du programme les thèmes d'"emploi", de "chômage", d'"inégalités", de "pouvoir d'achat". Il lui était aussi reproché de n'offrir qu'une place réduite aux sciences sociales par rapport à l'économie.
Le projet d'arrêté prévoit cinq grands "thèmes d'exploration" comportant chacun deux questions, au lieu de quatre thèmes dans la version initiale. Le quatrième thème, initialement appelé "choix individuels et choix sociaux", devient "formation et emploi". Un cinquième, intitulé "individus et cultures" est ajouté.
Dans le premier thème ("ménages et consommation"), apparaît la notion de "pouvoir d'achat", qui n'était pas dans le premier projet. Dans le deuxième thème ("entreprises et production"), figure la notion de "valeur ajoutée". Dans le quatrième ("formation et emploi") est introduite la notion de chômage, sous la question "le chômage: des coûts salariaux trop élevés ou une insuffisance de la demande ?"
En outre, alors qu'il était initialement demandé aux enseignants d'étudier "au moins les dix premières questions", le projet d'arrêté demande de traiter "obligatoirement la première question de chacun des cinq thèmes et au moins huit questions sur les dix proposées".
L'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), s'est félicitée, dès lundi 22 mars, que ce programme "comporte des avancées indéniables qui tiennent compte des critiques faites par les enseignants de SES". A mon humble avis, quelques questions demeurent en suspens et notamment celle de la lourdeur de ce programme et de son adaptation aux élèves de Seconde. Ces deux critiques sont toujours délicatse à formuler. Sur la lourdeur, il est (trop) facile de répondre qu'elle dépend de la manière dont les enseignants conçoivent leurs cours et que celle ci tient à leur défaut de vouloir toujours trop en dire et en faire. Quoi qu'il en soit, pour un certain nombre de question, les pré-requis pour comprendre des notions complexes méritent qu'on y passe du temps et qu’on propose des activités diverses. En une heure et demie, est-ce possible ?
Sur l'adaptation aux élèves de seconde, là aussi la critique est sujette à débat. Si on pose cela, on vous rétorque que c'est vous qui manquez d'ambition pour vos élèves et qu'il est tout à fait possible de faire passer des notions complexes avec du talent didactique et en s'appuyant une méthode rigoureuse. Mais s’adapter aux élèves, c’est aussi aborder des questions qui font sens et qui créent l’intérêt et la motivation. Débat sans fin.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 23/03/10 (certains articles payants)


«La réforme casse le système de formation»
Thierry Cadart, du Sgen-CFDT, explique le mécontentement des enseignants en grève aujourd’hui.
Lire la suite de l’article


Face à un Etat à terre, les syndicats battent le pavé
Deux jours après les élections, le gouvernement sera attentif à la première mobilisation intersyndicale depuis cinq mois, qui veut défendre emploi, salaires et retraites.
Lire la suite de l’article


Dans le cortège bordelais, le combat pour sauver l'enseignement adapté
D'une pierre deux coups: la manif, la grève, "pour tout", pour l'éducation nationale, les retraites, pour la fonction publique en générale, et pour son école en particulier. Valérie Demanes enseigne au sein de l'E.R.E.A, un établissement à la périphérie de Bordeaux, entre le Haillan et Eysines, qui accueille des élèves lourdement handicapés, et leur propose une scolarité adaptée. Ils sont 177, âgés de 6 à 20 ans, ils évoluent du primaire au lycée professionnel, et à la rentrée ils devraient perdre 7 postes d'enseignants, soit plus de 20% de leurs moyens de fonctionnement balayés.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 23/03/10


Rythmes scolaires : et si on travaillait le mercredi matin ?
Une circulaire de la Direction de l'enseignement scolaire veut revenir sur la semaine de quatre jours.
Lire la suite de l’article


Collège le matin, sport l'après-midi
Une circulaire de la DEGESCO évoque la question des rythmes au collège. «En complément de l'enseignement obligatoire d'éducation physique et sportive dont bénéficie chaque élève tout au long de sa scolarité, énonce la Direction de l'enseignement scolaire, l'association sportive offre aux élèves volontaires la possibilité de pratiquer une ou plusieurs activités sportives. Les expériences d'aménagement du temps scolaire permettant de dégager quotidiennement d'importantes plages de pratique sportive devront être développées.» Autrement dit, il s'agirait de s'inspirer du modèle allemand, et de tenter une concentration des cours le matin, quand les élèves sont le plus concentrés, pour consacrer les après-midi à des pratiques sportives au sein des établissements, par le biais d'associations sportives internes aux collèges. Reste à savoir quels sont les établissements qui oseront reprendre à leur compte la suggestion du ministère.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 23/03/10



Un nouveau programme de "sciences éco" pour les secondes
L'Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), s'est félicitée, lundi 22 mars, que le nouveau projet de programmes de sciences économiques et sociales (SES), publié le jour même par le ministère de l'éducation, "comporte des avancées indéniables qui tiennent compte des critiques faites par les enseignants de SES".
Lire la suite de l’article


Le Capes langue des signes inaugure les épreuves sur ordinateur
C AO : Capes assisté par ordinateur. L'éducation nationale, qui en est très grande consommatrice, va-t-elle s'enrichir d'un nouveau sigle ? Les 44 candidats qui passaient leurs épreuves de Capes (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré), mardi 16 et mercredi 17 mars, ont doublement fait figure de précurseurs.
Lire la suite de l’article


Les syndicats "agréablement surpris" par l'ampleur de la mobilisation
Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé mardi 23 mars dans de nombreuses villes de France dans le cadre d'une journée d'action pour l'emploi, les salaires et les retraites. La plupart des syndicats se sont dits "agréablement surpris" par l'importance de la mobilisation. Selon SUD, au moins 600 000 personnes ont participé aux 177 manifestations. Une estimation provisoire de la CGT évoquait un "chiffre supérieur".
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 23/03/10 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 23/03/10



Saint-Denis : le collège fermé après l'agression du principal
Au lendemain de l'agression du principal adjoint du collège Jean-Lurçat de Saint-Denis, les élèves ont trouvé portes closes ce mardi matin. Les personnels de l'établissement ont «tous exercé» leur droit de retrait; indique la conseillère principale d'éducation (CPE), Vita Boeno.
Lire la suite de l’article


Semaine de 5 jours, le retour
La classe le mercredi matin ? Le ministère de l’Education n’y est pas opposé. Décryptage.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 23/03/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 23/03/10



Les organisations d'enseignants attendent un changement de cap
Suppressions de postes, conditions de travail, revalorisation, retraites… Autant de sujets d'inquiétude qui devraient ce matin mobiliser dans l'Education.
Lire la suite de l’article


Nouveau test pour le service minimum d'accueil dans les écoles
Le service minimum d'accueil (SMA) en primaire, mesure controversée instaurée en 2008, va subir un nouveau test lors de la journée interprofessionnelle de mardi, après avoir encore connu des résistances lors de la précédente grève dans les écoles en janvier.
Lire la suite de l’article


Un médecin massacre huit écoliers à la machette en Chine
Un médecin a massacré à la machette huit enfants dans une école primaire du sud-est de la Chine mardi et en a blessé cinq autres avant d'être arrêté, a annoncé l'agence Chine Nouvelle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 23/03/10



Mouvement de grève et manifestations ce mardi: Plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues
Plusieurs centaines de milliers de personnes ont manifesté ce mardi un peu partout en France contre la politique économique et sociale du gouvernement, à l'appel de la plupart des syndicats qui se disaient «agréablement surpris» par l'importance de la mobilisation, jusqu'ici occultée par les élections régionales.
Lire la suite de l’article


Les syndicats refusent la notion de troisième tour social
Ils tiennent à prendre leurs distances par rapport aux politiques, pour ne pas disqualifier leur action...
Lire la suite de l’article


Le retour de la semaine de cinq jours dans les écoles primaires?
Comme Xavier Darcos il y a un an, Luc Chatel veut bien redonner une matinée de plus aux écoliers...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 23/03/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 23/03/10



Plus de 500 000 personnes dans la rue contre la politique du gouvernement
Plusieurs centaines de milliers de personnes manifestaient mardi un peu partout en France contre la politique économique et sociale du gouvernement, à l'appel de la plupart des syndicats qui se disaient « agréablement surpris » par l'importance de la mobilisation, jusqu'ici occultée par les élections régionales.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 23/03/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 23/03/10


Saint-Denis : un collège fermé après une agression
Le personnel, qui exerce son droit de retrait, s'est réuni pour voir comment améliorer la sécurité de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Une étudiante américaine sortie de cours par la police
Une enseignante de l'université du Milwaukee-Wisconsin a fait appel à la police pour faire sortir une élève en colère.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 23/03/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 23/03/10


Grève du 23 mars : L'éducation nationale en tête des cortèges
Selon les prévisions syndicales, les enseignants devraient être nombreux dans les cortèges aujourd'hui. Le Snuipp annonce plus de 50% de grévistes dans le primaire. Un taux d'une grande fiabilité puisqu'il repose sur les déclarations dans le cadre du service minimum. A Paris c'est deux professeurs des écoles sur trois qui seront en grève (65%).
Lire la suite de l’article


Printemps
Éditorial de Monique Royer

Ce matin, j’ai commencé la semaine, joyeuse, …en consultant mon agenda.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 23/03/10


Le Conseil d'Etat sanctionne deux enseignants désobéisseurs
Saisi par le ministère de l'éducation, le Conseil d'Etat a rétabli le 17 mars les sanctions financières infligées à deux enseignants désobéisseurs de l'Hérault, Bastien Cazals et Cédric Serres, pour ne pas avoir appliqué l'aide personnalisée selon les textes. Une «décision politique» pour Bastien Cazals qui a engagé un véritable bras de fer juridique avec l'Etat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 23/03/10


Une convention égalité des chances pour les écoles des Mines et des Télécoms
Après les ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, c’est au tour du ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, de signer le 23 mars 2010 avec Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, une convention pour l’égalité des chances dans l’accès aux formations d’excellence. Un document qui concerne les dix écoles des Mines et des Télécoms sous tutelle de ce ministère.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 23/03/10



L'Unef "inquiète" de l'arrivée de Marc-Philippe Daubresse
L'Unef, premier syndicat étudiant, s'est dit "inquiet" mardi de l'arrivée de Marc-Philippe Daubresse comme ministre de la Jeunesse et des solidarités, tout en assurant qu'il le jugera "sur ses actes".
Lire la suite de l’article


Programme de SES en seconde: un projet réintroduit chômage et pouvoir d'achat
Un projet d'arrêté fixant le programme de sciences économiques et sociales (SES) pour la future classe de seconde à la rentrée, introduit les notions de "pouvoir d'achat", de "valeur ajoutée", et de "chômage", selon une copie de ce projet que l'AFP s'est procuré.
Lire la suite de l’article


Enseignants grévistes: 29,8% en primaire, 14,9% dans le secondaire (ministère)
Les enseignants étaient 29,8% à faire grève mardi dans les écoles et 14,9% dans les collèges et lycées, soit 21,7% en moyenne, à l'occasion de la journée d'actions interprofessionnelle, a annoncé le ministère de l'Education nationale dans un communiqué à la mi-journée.
Lire la suite de l’article


Saint-Denis: le collège Lurçat fermé après l'agression du principal adjoint
Le collège Jean Lurçat de Saint-Denis était fermé aux élèves mardi, au lendemain de l'agression de son principal adjoint par deux personnes extérieures à l'établissement.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.