mercredi, septembre 29, 2010

Revue de presse du mercredi 29 septembre 2010

Budget de la ration – Rendre les concours plus justes ?- cathos secs - Ils font quoi papa et maman au travail ? -


le budget de la ration
J’emprunte cet excellent titre à Libération . C’est aujourd’hui que la loi de finances pour 2011 est présentée en conseil des ministres. Ce budget d’après-récession combine à la fois une baisse drastique des dépenses et une hausse certaine des prélèvements, via un modeste coup de rabot général sur 22 niches fiscales et différentes hausses d’impôt plus ciblées, notamment pour financer les comptes sociaux (retraites, assurance maladie, etc.). Il ambitionne une réduction du déficit public jamais vu sur un an, de 7,8% cette année à 6% en 2011. Depuis 2002, la France n’est jamais parvenue à réduire son déficit public de plus de 0,5% par an.
Les dépenses de fonctionnement et d'intervention seront rognées de 5% dès l'an prochain tandis que le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique continuera, avec à la clé 31.400 postes supprimés en 2011 et le gel des salaires. Les collectivités locales subiront une suspension des transferts financiers de l’Etat, ce qui devrait se traduire par une perte de recettes pour 30 000 communes. Surtout, 16 milliards de crédits votés l’an dernier dans le cadre du plan de relance ne seront pas reconduits.
Tout le monde va être touché. Le projet de loi de Finances prévoit la suppression de 31.638 postes dans la Fonction publique d'Etat, en équivalent temps plein. Le ministère de l'Education nationale est, comme chaque année, le plus touché, avec 16.000 suppressions de postes.
Le monde de l’Éducation n’échappe donc pas à la rigueur (puisqu’il faut bien l’appeler ainsi) et paie une part bien lourde au détriment de l’avenir et de la qualité du service public d’éducation.


Cathos secs
Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et l'enseignement catholique (17% des élèves scolarisés) qui refuse les suppressions de postes. On trouve une présentation synthétique du débat dans Les Échos .
Hier, lors de sa conférence de presse de rentrée, son secrétaire général Eric de Labarre a brandi une menace : la fermeture dans les années à venir de 1.000 écoles, 100 collèges et 70 lycées si la politique de suppressions des postes se poursuivait au rythme annoncé. « Depuis quatre ans, l'enseignement catholique a rendu 4.600 emplois, alors que le nombre d'élèves a crû de 24.000. En 2011, 2012, 2013, nous devrons rendre entre 1.500 et 2.500 postes par an. Nous ne pourrons assurer le suivi scolaire des élèves inscrits, il nous faudra fermer des classes si cette approche strictement comptable est toujours privilégiée», a déclaré Eric de Labarre. Qui poursuit avec un argument curieux : « Nous sommes plus rapidement impactés que le public car les retraits de postes concernent des professeurs devant élèves et non des professeurs qui peuvent bénéficier de décharges». Rappelons comme nous le faisions hier que si le principe de parité public/privé, institué par la loi Debré de 1959 avait été appliqué, ce sont environ 3 200 postes qui auraient dû être supprimés pour 16 000 suppressions dans le public.
Ce bras de fer peut "impacter" aussi l'enseignement public car, pour créer une alternative aux suppressions, l'enseignement privé presse le gouvernement d'engager des réformes structurelles concernant toute l'École et qu'il se dit prêt à expérimenter dans l'enseignement catholique. Il avance plusieurs pistes, tels la réduction du volume horaire d'enseignement des élèves, notamment dans le second degré, et le développement, dans le premier degré, de l'intercommunalité pour mutualiser la gestion des établissements. Eric de Labarre propose également de réfléchir à de « nouvelles obligations réglementaires d'horaire de service des enseignants.»


rendre les concours plus justes ?
Dans L’Express, on pourra lire une interview de Valérie Pécresse sur l’évolution des concours avec une question centrale “comment permettre aux moins favorisés d'accéder aux grandes écoles?”.
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, avait commandé voilà quelques mois un rapport à l'Inspection générale sur cette question. Le rapport a notamment étudié la réussite des boursiers dans les concours et constate que ceux-ci ont des résultats inférieurs aux autres. Mais il remet aussi en question une idée reçue: le français est moins discriminant que les sciences. Plus classique, le rapport établit avec évidence le caractère très inégalitaire de l'apprentissage des langues vivantes.
Valérie Pécresse admet que c’est bien évidemment en amont qu’il faut d’abord agir pour lutter contre ces inégalités. Mais elle propose aussi, en s’appuyant sur le rapport, de modifier certaines épreuves des concours. “Il faut d'abord repenser les épreuves de langues. Les ouvrir notamment aux langues maternelles des candidats, que ce soit le chinois, l'arabe, le vietnamien ou autre. Se cantonner à l'anglais ou à l'allemand pénalise ces étudiants bilingues, qui ne peuvent utiliser leur atout. C'est injuste. ” déclare t-elle. Il est proposé aussi de repenser les oraux , “ils ne peuvent pas être un simple "écrit debout". Il faut mieux valoriser l'intelligence des situations. On pourrait envisager d'introduire des tests de QI, des épreuves d'entretiens, des travaux d'initiative personnelle... Les écoles anglo-saxonnes, de Berkeley au MIT, le font déjà très bien. […] La détermination, l'adaptation, la volonté de s'en sortir, la débrouillardise, doivent être prises en compte. ”.
A la sempiternelle question posée sur le risque de “baisse de l’exigence, elle répond : “Non, pas du tout, c'est juste une façon de laisser moins de place aux déterminants sociaux, et plus à l'intelligence pure. ”. Reste maintenant à convaincre les grandes écoles qui gardent la main sur la définition de leurs concours.

Ils font quoi papa et maman au travail ?
Dans La Croix, un intéressant dossier pose la question : “Ils font quoi papa et maman au bureau ?”. Rappelons toutefois à La Croix que toute la population active ne travaille pas dans des bureaux mais aussi à l’usine, dans des commerces, des entreprises artisanales, etc. Mais l’intérêt de ce dossier est de poser la question de la représentation du monde du travail à l’École. Comme le constate le journal, le travail est souvent devenu un monde inconnu pour les enfants et peu d’entre eux sont capables de dire et d’encore moins expliquer ce que font leurs parents “au travail”. Cela tient bien sûr en grande partie à la complexité et à la moindre lisibilité des métiers d’aujourd’hui. Que fait un “web-marketer” ou un plasturgiste ? Mais cela tient aussi nous dit Anne Gatecel, psychologue clinicienne, à la difficulté des parents à communiquer autour du travail « Certains parents préfèrent séparer les mondes, quitte à les cloisonner. D’autres, peut-être pas très fiers de leur emploi, voire en difficulté, évitent d’en parler. Du coup, les enfants ont une représentation floue, imprécise, voire obscure du métier de leurs parents.». Pourtant à l’âge où ils rêvent de devenir pompier, policier ou astronaute, les enfants ont besoin de se projeter dans l’avenir, de s’identifier. Ils sont curieux de tout, et désireux de comprendre en quoi leur père ou leur mère est utile à son entreprise ou à la société (ce qui au passage nous rappelle que le chômage est aussi un problème d’identité).
L’article évoque une très belle scène du film de Stéphane Brizé, Mademoiselle Chambon (2008) où Vincent Lindon (quel acteur !) interprète un maçon qui, à la demande de l’institutrice de son fils, vient parler de son métier aux enfants de sa classe de CM1. « Je construis des maisons », explique-t-il simplement. Parmi ses camarades, son fils ne cache pas sa fierté. Les doigts se lèvent, les questions fusent : «Par quoi commencez-vous ?», «Combien de briques vous faut-il ?», «Ce qui vous plaît le plus ? ». Des mots simples pour dire ce qu’est le travail, les peines et les satisfactions qu’il procure. De l’émotion et de la fierté légitime partagée entre ce père et ces enfants et qui aide à se construire. Un beau moment d’éducation, tout simplement.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/09/10 (certains articles payants)


Marc-Philippe Daubresse veut aider les jeunes sans emploi
Le ministre de la Jeunesse, Marc-Philippe Daubresse, a annoncé hier une expérimentation à partir de décembre : un «revenu contractualisé d’autonomie» (RCA) de 250 euros par mois.
Lire la suite de l’article


Le budget de la ration
Un budget de rigueur mais qui n’en porte pas le nom. C’est le cru 2011 de la loi de finances présentée ce matin en Conseil des ministres. Ce budget d’après-récession combine à la fois une baisse drastique des dépenses et une hausse certaine des prélèvements, via un modeste coup de rabot général sur 22 niches fiscales et différentes hausses d’impôt plus ciblées, notamment pour financer les comptes sociaux (retraites, assurance maladie, etc.). Il ambitionne une réduction du déficit public jamais vu sur un an, de 7,8% cette année à 6% en 2011. Depuis 2002, la France n’est jamais parvenue à réduire son déficit public de plus de 0,5% par an.
Lire la suite de l’article


Le collectif Inter-LGBT réclame une relance de la campagne contre l'homophobie à l'école
La campagne contre l’homophobie organisée par le ministère de l’Education nationale n’a touché que 50% des établissements et il faut qu’elle soit reconduite, a déclaré lundi la porte-parole du collectif éducation de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), Natacha Taurisson.
Lire la suite de l’article


«Maths, anglais, cantine, sport, pause goûter et re-sport»
Depuis la rentrée, 124 collèges et lycées testent la journée «cours le matin, sport l'après-midi». En pratique, c'est un peu moins tranché que ça. Exemple à Paris.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 29/09/10


Scènes de machisme ordinaire
Déprogrammée fin août, La Cité des mâles, enquête choc sur les rapports garçons-filles dans les banlieues, devrait être diffusée ce mercredi soir.
Lire la suite de l’article


Universités : les cursus pour étudiants brillants
Les bi-licences, associant par exemple droit et langues ou sciences et philosophie, se multiplient. Aux étudiants les plus motivés, elles proposent des enseignements pointus et exigeants.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 29/09/10



Enseignement catholique : plus d'élèves, moins de professeurs et des conflits à venir
Constat de satisfaction et sujets qui fâchent étaient au menu de la conférence de rentrée scolaire donnée par Eric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique, mardi 28 septembre.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Misère du culturalisme par Didier Fassin, anthropologue et Eric Fassin, sociologue
Aujourd'hui, la délinquance dans les quartiers populaires étant plus souvent le fait de jeunes d'origine étrangère, des spécialistes de sciences sociales invoquent à leur tour des explications culturelles. Que les conservateurs utilisent les mêmes arguments, à propos des Noirs aux Etats-Unis et des Asiatiques en Grande-Bretagne, ne les ébranlent pas plus que leurs collègues médecins. On aurait pu les penser mieux armés contre les fausses évidences du culturalisme. Il n'en est rien, tant est forte la tentation de mettre les inégalités sociales sur le compte de différences culturelles - du moins lorsqu'elles affectent des immigrés ou des minorités.
Le métier de sociologue ne nous apprend-il pas à distinguer la corrélation de la causalité ? Rapportant le "surcroît d'inconduites des jeunes Noirs" à leurs résultats scolaires, inférieurs avant même le collège, le sociologue Hugues Lagrange écrit que "ce simple rapprochement laisse inévitablement supposer un "parce que"". Ecartant les études nord-américaines qui ont établi que ces différences de performance étaient liées aux inégalités sociales et aux discriminations raciales, il les explique par l'origine culturelle, et non par le contexte de la société d'accueil. La délinquance de ces Noirs venus du Sahel s'expliquerait par l'introduction "dans notre univers des pans entiers de coutumes lointaines, souvent rurales, très décalées" (Le Monde du 14 septembre).
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/09/10



Budget 2011 : l'austérité s'installe
De 2010 à 2013, date à laquelle la France retrouverait la limite de 3,0% de déficit fixée par le traité de Maastricht, le pays réduirait ainsi son déficit public de quelque 100 milliards d'euros, soit l'effort budgétaire le plus important réalisé dans le pays depuis au moins un demi-siècle. Au menu, 7 milliards de dépenses coupées dès 2011 et 10 milliards de hausses d'impôts ciblées via des réductions de niches fiscales et sociales. Mais pas touche au bouclier fiscal.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 29/09/10


Des iPad pour tous les collèges du département
Jolie surprise de rentrée : tous les collégiens vont pouvoir tester la tablette d’Apple. Un cadeau qui a coûté 185 000 € au conseil général.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 29/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 29/09/10



Ils font quoi papa et maman au bureau ?
Pour les enfants,le travail des adultes demeure souvent un monde mystérieux. Pourtant, l’univers professionnel représente une mine d’expériences à partager en famille
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 29/09/10



Jeunes: expérimentation d'une allocation d'autonomie
Le gouvernement va expérimenter deux types d'allocations d'autonomie pour les jeunes, a annoncé mardi le ministère de le Jeunesse, une initiative déjà critiquée.
Lire la suite de l’article


L'enseignement catholique menace de fermer un millier d'établissements
Les dirigeants de l'enseignement catholique se sont lancés hier dans un bras de fer avec le gouvernement à propos des suppressions de postes d'enseignant. Menaçant de fermer 1.000 écoles, 100 collèges et 70 lycées.
Lire la suite de l’article


Concours des grandes écoles : Pécresse prône la révision des oraux
La ministre de l'Enseignement supérieur prône la révision des épreuves orales et de langues étrangères des concours d'accès aux grandes écoles, dans une interview à « L'Express ». Elle propose d'ouvrir les épreuves aux langues maternelles des candidats et d'introduire dans les oraux des tests de QI des épreuves d'entretien, pour rendre les concours « plus justes ». Elle estime qu'il ne faut pas toucher aux écrits.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 29/09/10



Le nombre d'inscrits s'élève dans l'enseignement privé
7.165 élèves supplémentaires s'y sont inscrits cette année...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/09/10



Ecole de la deuxième chance : « Ici on t'écoute »
Ce lundi 27 septembre, la 44e école de la chance fait sa cinquième rentrée à Vaulx-en-Velin depuis son ouverture en avril. Nouvelle forme de centre de formation, elle tente de redonner un élan aux jeunes perdus par l'Education nationale et en quête d'un nouveau départ. Jusque là réservée aux Vaudais l'E2C se prépare à accueillir d'ici 2011 les jeunes des communes avoisinantes. Rencontre.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/09/10



La loi contre l'absentéisme scolaire publiée
La loi de contre l'absentéisme scolaire, qui prévoit la suspension des allocations familiales après des absences répétées d'un enfant mineur, a été publiée mercredi au Journal officiel (JO). La proposition de loi du député Eric Ciotti (UMP) a été votée le 29 juin dernier à l'Assemblée nationale, puis le 15 septembre au Sénat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/09/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 29/09/10


Pécresse: "On doit rendre les concours plus justes"
Comment permettre aux moins favorisés d'accéder aux grandes écoles? La ministre de l'Enseignement supérieur présente ses propositions en exclusivité.
Lire la suite de l’article


Budget 2011: êtes-vous prêt à vous serrer la ceinture?
Christine Lagarde expose ce mercredi un budget placé sous le signe de l'austérité. Etes-vous concerné par les économies prévues par Bercy?
Lire la suite de l’article


L’Enseignement catholique hausse le ton
« Nous ne sommes pas d’accord et nous le ferons savoir. Nous ne défendons pas des intérêts catégoriels, mais ceux des jeunes et du système éducatif. 16 000 suppressions de postes reconduites sur trois années (soit 48 000 NDA), cela ne passe pas. L’approche strictement comptable ne fonctionne plus. Là, on est au bout du bout ». Celui qui prononce ces mots avec force n’est pas un syndicaliste de Sud à bout de nerfs, mais le très chic et d’ordinaire trés posé Eric de Labarre, secrétaire général de l’Enseignement catholique.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/09/10


Plan jeunes : 26 millions contre le décrochage
Le gouvernement consacrera 75 millions d'euros au plan "Agir pour la jeunesse", c'est-à-dire à la lutte contre le décrochage, à l'insertion professionnelle et à l'expérimentation d'une forme de soutien financier pour 5 500 jeunes peu qualifiés ou diplômés mais au chômage. De ce plan fort modeste on retiendra les 26 millions pour la lutte contre le décrochage dans 10 régions.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes : Les questions de l'enseignement catholique
Proche des derniers ministres de l'éducation nationale, l'enseignement catholique est néanmoins touché par les réductions de postes. Au point d'anticiper sur les conséquences des suppressions de postes et de poser des questions valables pour l'ensemble du système éducatif.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/09/10


En France, reconduire la grève ou pas? Les hésitations de la base
Faut-il reconduire la grève? Mediapart a suivi trois «AG» de militants et de salariés, à Paris et à Marseille. Les participants se disent prêts à durcir le mouvement. Mais ils cherchent le secteur qui pourrait servir de «locomotive», dans un contexte social morose. Reportage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 29/09/10



Le PS révise sa réforme de l'école
Arlésienne des deux scrutins de 2002 et 2007, Godot des débats parlementaires, l'école va-t-elle enfin être un des enjeux électoraux de la présidentielle en 2012 ? Le Parti socialiste s'y prépare, à côté d'autres thèmes de campagne (sécurité, réforme fiscale, retraites...). Début décembre, celui-ci prévoit une «convention sur l'égalité réelle», présentée par le porte-parole Benoît Hamon, qui doit notamment traiter de la question scolaire. La première secrétaire Martine Aubry réfléchit à une intervention personnelle dès octobre sur le sujet. Dans tous les cas, plusieurs responsables socialistes – Bruno Julliard et Vincent Peillon en tête - promettent une évolution sans précédent de leurs propositions sur l'école. «Révolution culturelle et structurelle» pour l'un, «réforme des réformes» pour l'autre.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 29/09/10


Une rénovation des BTS à "l'expérimentation"
Le chantier des BTS est ouvert. Pour augmenter les taux de réussite, notamment pour les bacheliers technologiques et professionnels, rendre encore plus performante l’insertion professionnelle et décloisonner les formations et favoriser la poursuite d’études, la rénovation de cette filière courte professionnelle est engagée par la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


Les conséquences du collège unique, le billet de Bernard Desclaux
"Chez nous, ce sont les enseignants qui enseignent aux élèves qui sont également chargés de la tâche de fournir les arguments pour décider de leur orientation, de leur circulation dans le système scolaire", rappelle Bernard Desclaux sur son blog.

"Admettons qu’enfin la question de l’orientation aboutisse, et que le collège n’ait plus à faire ce salle boulot, comme le disait Dubet. Deux conséquences seraient à envisager" Lire l'analyse de Bernard Desclaux, ancien directeur de CIO, dans un billet intitulé Conséquences du collège unique.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 29/09/10



Un rapport parlementaire propose des regroupements d'écoles
Un rapport parlementaire remis mercredi au gouvernement propose de revoir le sta­tut du direc­teur et de créer ou expérimen­ter différents types de regroupements d'écoles primaires, afin de don­ner aux élèves les "atouts" pour réussir.
Lire la suite de l’article


Budget 2011: 31.638 suppressions de postes dans la Fonction publique
Le pro­jet de loi de Finances pour 2011 prévoit la suppression de 31.638 postes dans la Fonction publique d'Etat, en équivalent temps plein, soit un chiffre inférieur à celui de 2010 (33.749), selon le document présenté mercredi en Conseil des ministres.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.