vendredi, septembre 17, 2010

Revue de presse du vendredi 17 septembre 2010

Attali et l’École - Homoparentalité - Prénoms -



Attali et l’École
Jacques Attali s’exprime sur l’École. Il était présent à un colloque organisé par l’institut Montaigne et Véronique Soulé dans Libération note sa critique virulente des “internats d’excellence”. «Nous ne mettons pas les mêmes moyens d’excellence à disposition de tous, car nous ne sommes jamais sortis du système monarchique. Ce qui compte, ce sont les meilleurs. Les internats d’excellence, qui profitent à une petite minorité, répondent à une notion extrêmement anachronique de l’excellence.» La journaliste de Libération souligne malicieusement une certaine convergence avec la CGT Éduc’action qui lance une campagne “deux poids, deux mesures” sur ce thème.
L’ancien conseiller de Mitterand en remet une couche avec une tribune dans L’Express intitulée “Bouleverser l’école”. Il dénonce l’échec du système éducatif. “Ce système échoue aujourd'hui,écrit-il parce qu'il ne valorise pas les détours et les labyrinthes; parce qu'il exclut l'intelligence de l'intuition; parce qu'il s'adresse à un grand nombre de jeunes, très divers, avec des méthodes pensées pour de petits groupes homogènes et socialement privilégiés.Et il ajoute Un système qui ne fait pas confiance, qui ne met pas en confiance, qui ne pousse pas à comprendre que chacun a intérêt au succès des autres, qui méprise tout ce qui n'est pas le travail intellectuel, qui ne valorise pas la créativité, l'imagination, l'erreur, la prise de risques. ”.
Pour lui, d’où le titre de la tribune, “tout doit changer”, “il faut passer à une éducation sur mesure, mettant chacun en situation de découvrir ce en quoi il est le meilleur et comment il peut avoir intérêt, pour réussir, à aider les autres à s'épanouir. ”. Dans une envolée très utopique, il considère qu’ “il faudra changer de vision du monde, privilégier le collectif, la diversité, l'intuition, la créativité. Pour cela, d'abord, former les maîtres à un monde nouveau. Et surtout, en amont, changer le regard des parents sur leurs enfants : ils ne doivent plus souhaiter en faire les meilleurs dans les disciplines les plus recherchées à leur époque; ils ne doivent plus penser que le succès, demain, sera à l'image de celui dont ils rêvaient dans leur jeunesse. Ils doivent admettre qu'elle passera d'abord par le libre choix de modèles d'excellence, individuels ou collectifs, économiques ou sociaux, politiques ou associatifs, qui restent à imaginer avec les élèves eux-mêmes; et donc par l'excellence dans des disciplines sans cesse renouvelées, assemblages sur mesure de savoirs multiples. ”.
Certes, l’École a besoin d’utopies et de projets généreux et en cela le texte d’Attali est intéressant. Mais le changement efficace passe t-il par le bouleversement et la réforme ou par le pragmatisme et “l’innovation ordinaire” (Norbert Alter) ?
A noter aussi que dans ce colloque de l’Institut Montaigne, évoqué plus haut, Jacques Attali a aussi cité les facteurs clés, selon lui, de l’échec scolaire - «le cannabis, les basses fréquences en musique et la télévision». Là on comprend moins bien…

Homoparentalité
Les Journées des familles homoparentales débutent aujourd'hui et plusieurs journaux en profitent pour s’intéresser à ce sujet qui touche de nombreux aspects de la société. Interrogé par L’Express , Philippe Rollandin, porte-parole de l'Association des parents gays et lesbiens (APGL) rappelle qu’aujourd’hui ce sont plus de 200 000 enfants qui vivent dans des familles homoparentales en France. La question ne se pose donc plus de savoir s'il faut accepter ou non l'homoparentalité. Elle est devenue une réalité que l’École ne peut ignorer.
20 minutes fait le portrait de Louise 25 ans, avec ses deux mamans, son père, et ses trois frères et sœurs. Et ce qui ressort c’est qu’elle ne semble pas souffrir, comme le disent certains, d’un manque de repères. Et, somme toute, elle semble très équilibrée…
Dans Libération, on a le témoignage d’enfants plus jeunes . Marion, 13 ans : “Presque personne ne sait que j’ai deux mamans. Seuls mes amis d’enfance sont au courant : de toute façon, ils viennent dormir à la maison, donc ils voient bien ! Mais on n’en parle pas ensemble, pour eux et pour moi c’est naturel. Au collège, c’est différent. Certains comprennent, d’autres non. Je suis timide et j’ai peur des réactions, qu’on ne veuille plus me parler à cause de ça […] mais j’aimerais bien qu’ils voient la réalité, qu’on est une famille comme les autres. ”.
Helka, 10 ans : “Dans ma classe, on est trois élèves à vivre avec deux mamans. Il y en a un qui ne le dit pas, je ne comprends pas pourquoi. Mes copines le savent mais elles évitent de m’en parler. Depuis le CP, dès que des camarades l’apprennent, ils sont curieux et n’arrêtent pas de me poser des questions : "Comment ça fait de vivre sans papa mais avec deux mamans ?", "Comment tes mamans t’ont eu ?". Je leur réponds "j’en sais rien", et ça coupe court à toute conversation ! ”.
Antoine 19 ans : “Mes parents ont divorcé quand j’avais 6 ans. A 10 ans, mon père m’a annoncé qu’il préférait les hommes. Il partage sa vie depuis cinq ans avec le même homme. En raison de mon âge et de la distance (il habite à plusieurs centaines de kilomètres), il n’a pas participé à mon éducation. Si j’ai accepté très vite l’homosexualité de mon père, j’ai eu pendant longtemps beaucoup de mal à assumer le regard des autres. Quand j’étais au collège, je ne le disais à personne : j’avais peur des insultes, qu’on me frappe ou qu’on jette des pierres à ma fenêtre à cause de ça. Depuis le lycée, ça va beaucoup mieux. […] Il n’y a jamais eu aucune étude qui montre que des enfants élevés par des homos sont moins équilibrés ! J’en suis la preuve contraire !

Lucas, Jade, Nathan, Emma et les autres…
Imaginons la rentrée scolaire dans quelques années : “Lucas, Nathan, Enzo, calmez vous et rentrez en classe. Louis, arrête d’embêter Emma, Jade, Léa et Manon arrêtez de bavarder…”. Ce sont ces prénoms qui sont en tête de “L’officiel des prénoms 2011évoqué par France Soir
Pour réaliser l'ouvrage, l'auteur collecte, classe et analyse les données de l'Insee relatives aux prénoms en France et dans les pays francophones, en ayant un oeil sur les palmarès des autres pays européens ou des Etats-Unis. « Il y a des prénoms que l'on retrouve partout mais chaque pays a ses propres codes, ajoute la rédactrice. En France, l'influence des médias, des séries, et plus généralement des Etats-Unis est de moins en moins présente. Kevin, c'est fini. Loana, c'est le flop total. Par contre, Rihanna est toujours très attribué». Parmi les valeurs montantes, il y aussi des Luana, Téva, Louna ou Yanis, par exemple. Il va falloir vous y habituer…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 17/09/10 (certains articles payants)


Fronde contre les internats d’excellence
Il y a des convergences qui surprennent. Ainsi Jacques Attali fait une critique aussi sévère des «internats d’excellence», destinés aux élèves méritants de milieux défavorisés, que la CGT Education. L’ex-conseiller de François Mitterrand, nommé par Nicolas Sarkozy à la tête d’une Commission pour la libération de la croissance française, participait mardi à Paris à un débat organisé par l’Institut Montaigne sur la lutte contre l’échec scolaire. Il est parti bille en tête contre l’excellence version Sarkozy : «Nous ne mettons pas les mêmes moyens d’excellence à disposition de tous, car nous ne sommes jamais sortis du système monarchique. Ce qui compte, ce sont les meilleurs. Les internats d’excellence, qui profitent à une petite minorité, répondent à une notion extrêmement anachronique de l’excellence.» La CGT Education vient justement de lancer une campagne contre «le deux poids deux mesures», comparant les importants moyens alloués à l’internat d’excellence de Sourdun (316 élèves), le premier ouvert en 2009, et ceux de l’académie de Créteil (850 000 élèves) dont dépend Sourdun.
Lire la suite de l’article


Immigration et délinquance: un chercheur plaide pour la prise en compte du facteur culturel
Le sujet – la délinquance – est sensible. L'approche – les particularismes culturels des migrants–, l'est tout autant. La conclusion bouscule le politiquement correct. A dessein. En faisant le constat, dans son dernier ouvrage Le déni des cultures (paru jeudi au Seuil), que les jeunes issus de l’Afrique sahélienne sont surreprésentés dans la délinquance en France, et en établissant un lien entre les difficultés d’intégration des immigrés et leurs origines culturelles, le sociologue Hugues Lagrange, chercheur au CNRS et professeur à Sciences-Po, se démarque de ses confrères qui privilégient une approche socio-économique de la délinquance et de l'intégration.
Lire la suite de l’article


Quatre universités françaises dans un classement international
Quatre établissements français figurent dans un nouveau classement de 200 universités publié hier par le magazine britannique Times Higher Education : Polytechnique (39e), l’Ecole normale supérieure (ENS) de la rue d’Ulm (41e), l’ENS Lyon (100e) et l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris-VI, 141e). Les Américains dominent largement, avec 72 universités dans le top 200, Harvard occupant la première place. Les britanniques Cambridge et Oxford sont 6e ex æquo. Selon les experts, la France a souffert «du manque d’établissements de grande taille dédiés à la recherche de haut niveau».
Lire la suite de l’article


«Tous les groupes sociaux ne paient pas le même tribu à la délinquance»
Dans son dernier ouvrage «Le déni des cultures» (Seuil), le sociologue au CNRS Hugues Lagrange fait le constat d'une surreprésentation des jeunes issus d'Afrique sahélienne dans la délinquance. Et plaide pour une politique d'intégration qui prenne en compte les particularismes des migrants.Il a répondu à vos questions.
Lire la suite de l’article


«Personne ne sait que j’ai deux mamans»
Comment grandit-on entre deux parents du même sexe sous le regard des autres ? Témoignages.
Lire la suite de l’article


Des parents très gays
Alors que s’ouvrent, à Paris, les premières Journées européennes des familles homoparentales, la France reste frileuse sur le sujet.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 17/09/10



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 17/09/10



Rien vu...


-------------------------------------------
L’Humanité du 17/09/10



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 17/09/10



Le Goncourt des lycéens lancé à Chelles
Durant deux mois, près de 2 000 jeunes, dont une classe du lycée Bachelard, vont s’atteler à la lecture de 14 romans. Le lauréat sera désigné le 9 novembre.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
France Soir du 17/09/10



Absentéisme scolaire - La suppression des allocations est-elle une bonne solution ?
La loi a été adoptée mercredi par le Sénat : les allocations familiales seront suspendues lorsqu'un élève aura été absent sans justification plus de quatre demi-journées par mois. FranceSoir.fr a recueilli quelques réactions.
Lire la suite de l’article


Les prénoms à la mode en 2011 seront...
Fini les Loana et autres Kevin. Désormais, pour être dans le vent, il faut appeler son enfant Lucas, Emma, Enzo, Nathan ou encore Jade. Ils sont en tête du palmarès de « l'Officiel des prénoms 2011 ».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/09/10



Des écoliers tracent leur chemin au cœur d’une forêt lorraine
À Dieulouard, l’opération « Un chemin, une école » a permis à de jeunes élèves de contribuer au tracé d’un sentier destiné à doper le tourisme dans ce secteur
Lire la suite de l’article


Quand les mères expliquent les violences aux enfants
A Pau, l’association Du côté des femmes vient de concevoir plusieurs livrets pour aider les mamans victimes de violences conjugales à échanger sur ce douloureux problème avec leurs « petits »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 17/09/10



Des familles homoparentales d'Europe à Paris pour faire avancer leurs droits
Les premières journées européennes des familles homoparentales, organisées vendredi et samedi à Paris, entendent pointer des inégalités par rapport aux couples hétérosexuels et faire avancer leurs revendications dont celle du droit à l'adoption.
Lire la suite de l’article


Lien délinquance/immigration en France: le facteur culturel privilégié
Les jeunes issus de l'Afrique sahélienne sont surreprésentés dans la délinquance en France, constate le sociologue Hugues Lagrange, qui met en avant le facteur culturel dans son livre "Le déni des cultures" qui veut bousculer le "politiquement correct" sur un sujet polémique.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 17/09/10



Pierre Lellouche veut «passer à la construction d'écoles, de logements, d'hôpitaux» pour les Roms
Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes l'a affirmé après sa rencontre avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe…
Lire la suite de l’article


Louise, ses deux mamans, son père, et ses trois frères et sœurs
Les Journées des familles homoparentales débutent aujourd'hui
Lire la suite de l’article


Emma et Lucas, toujours en tête du palmarès de l'Officiel des prénoms 2011
Emma, Jade et Léa pour les filles. Lucas, Nathan, Enzo pour les garçons. C’est le Top 3 du palmarès établi par l’Officiel des prénoms 2011, qui a été rendu public ce jeudi. Cet ouvrage croise des statistiques, comme le degré de fréquence du prénom et l’attribution estimée pour 2011, et les informations pratiques sur le choix d'un prénom.
Lire la suite de l’article

Diaspora, «l'anti-Facebook», se dévoile
Ses créateurs viennent de rendre public le code source et de publier de nouvelles photos...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Rue89 du 17/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 17/09/10



Les inégalités à l'école se sont creusées
Le nombre de bacheliers progresse en France. Mais ce résultat ne gomme pas les disparités sociales et scolaires des élèves, selon une étude publiée par le ministère.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/09/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/09/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 17/09/10


Homoparentalité en France: "Un blocage politique"
Les premières Journées européennes des familles homoparentales se déroulent vendredi et samedi, à Paris, à l'initiative de l'Association des parents gays et lesbiens (APGL). Philippe Rollandin, porte-parole de l'APGL, souhaite ouvrir le débat en France. Interview.
Lire la suite de l’article


"Un regard peut suffire à déclencher un passage à tabac"
Un adolescent a été roué de coups non loin de son lycée dans le XIIIe arrondissement de Paris. Il est dans le coma. Christophe Soullez, directeur de l'Observatoire national de la délinquance, fait le point sur les rivalités entre quartiers.
Lire la suite de l’article


Bouleverser l'école Par Jacques Attali
L'école est le lieu où une société transmet ses valeurs ; et donc, d'abord, le lieu où celles-ci se reflètent. Le succès ou l'échec de l'école, c'est donc d'abord celui des valeurs qu'une génération veut transmettre aux suivantes.
Lire la suite de l’article

Diaspora, vision utopiste du réseau social
Diaspora, qui vient de lancer sa version ouverte aux développeurs, proposera bientôt au grand public un réseau social qui se voit en protecteur de la vie privée. L'idée part d'un vrai besoin mais il sera difficile de lutter contre le goliath Facebook.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 17/09/10


Unsa Education: "Tôt ou tard il faudra reconstruire"
"C'est un moment particulier", estime Patrick Gonthier, secrétaire général de l'Unsa Education. La fédération entend résister à la politique de rigueur qui frappe l'Ecole et en même temps apporter des propositions par exemple sur la formation des enseignants. Elle s'inquiète du repli sécuritaire qui touche l'éducation. En première ligne se trouvent les cadres de l'éducation, très majoritairement syndiqués Unsa...
Lire la suite de l’article


Peut-on encore enseigner la morale à l'Ecole ?
Éditorial de François Jarraud

Pour Xavier Darcos, c'était probablement tout un symbole, une façon de gommer Mai 68. Avec le retour de "l'instruction" civique (à la place de l'éducation civique), celui de la morale était le grand événement des nouveaux programmes du primaire de 2008. Deux ans plus tard, voilà que les éditions Tom Pousse publient un ouvrage qui prétend "former la conscience morale". Une façon de redescendre sur terre, dans la classe, avec des enseignants qui ignorent la blouse grise, mais aussi de s'interroger sur les risques de cet enseignement.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 17/09/10


Madame Pécresse, nous sommes en colère
Pascal Maillard, enseignant à l'Université de Strasbourg, était présent ce jeudi lors de la visite de la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, venue inaugurer de nouveaux locaux de cette université –qui fut la première à entrer dans l'autonomie– tandis qu'étudiants et personnels manifestaient. Mediapart publie son analyse et la lettre lue à la ministre en Conseil d'administration.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 17/09/10


Louis Vogel (Panthéon-Assas) : ses propositions pour réformer l'université
Educpros vous livre, en exclusivité, les bonnes feuilles du livre de Louis Vogel L’Université : une chance pour la France, qui sortira aux PUF le 15 septembre 2010. Soutenant la loi Pécresse sur le fond tout en dénonçant les maladresses de sa mise en œuvre, le président de l’université Panthéon-Assas donne sa vision de l’avenir des universités françaises, seules à même selon lui de relever le défi de l’économie de la connaissance.

Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/09/10



Le concours des prépas littéraires ouvert à 41 écoles d'ici 2012
Le concours aux Ecoles nor­males supé­rieures (ENS) va être ouvert d'ici 2012 à 41 écoles de l'enseignement supé­rieur, et au moins à 16 dès 2011, ce qui va en mul­ti­plier les débou­chés par quatre, a annoncé ven­dredi la ministre de l'Enseignement supé­rieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


Les universités signent une "convention pour l'égalité des chances"
La Conférence des pré­si­dents d'université (CPU) a signé jeudi une "conven­tion pour l'égalité des chances" réaf­fir­mant "la voca­tion de l'université à accueillir tous les bache­liers qui le sou­haitent", selon un com­mu­ni­qué du minis­tère de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.