vendredi, septembre 10, 2010

Revue de presse du vendredi 10 septembre 2010

- Le rapport qui contredit Chatel - L’INRP entre dilution et dissolution -




Le rapport qui contredit Chatel
Les muets parlent.
D’habitude, on les entend relativement peu même si, en principe, leur position hiérarchique leur permet une certaine indépendance et liberté d’analyse. L'Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) publie un rapport repris par Le Monde, L’Humanité et Médiapart (qui le publie in extenso) . Et ce rapport, qui porte sur la rentrée, risque de faire du bruit. Car il contredit avec vigueur et rigueur les déclarations lénifiantes du Ministre. Si la rentrée 2010 est "techniquement réussie", ses choix budgétaires "préparent assez peu" les années à venir qui doivent être marquées par la poursuite des suppressions de poste, écrit l'IGAENR. D'abord, "la baisse des moyens de remplacement laisse sceptique", alors que "la situation est déjà difficile". Dès cette année, soulignent les hauts fonctionnaires, la rentrée dans le second degré s’annonçait comme un sacré casse-tête, sachant que "les recteurs devaient accueillir 25 000 élèves en plus avec l’équivalent de trois ou quatre mille emplois en moins". Comment l’administration a-t-elle réussi ce tour de force ? Principalement en faisant "payer la facture" à certains collèges, où le taux d’encadrement a été "dégradé", ou en supprimant des "emplois de remplacement". Cette question du remplacement des enseignants "interpelle" particulièrement les auteurs du rapport qui jugent ce choix budgétaire "partiellement insincère et coûteux", les rectorats multipliant les recours à des vacataires pour boucher les trous (+ 31 % par rapport à l’année 2008-2009 !), creusant ainsi "le déficit de masse salariale". Les inspecteurs généraux sont par ailleurs très sceptiques sur l’idée de Luc Chatel qui entend régler le problème du remplacement en faisant appel aux étudiants vacataires et aux néoretraités de l’éducation. Exemple au rectorat de Paris : "Les courriers adressés pour les inviter à faire acte de candidature ont remporté un succès qu’on peut qualifié de modéré : quelques réponses chez les étudiants, une seule chez les retraités.". Et les IGAEN insistent fortement sur la gestion “sous tension” et à flux tendu de l’administration à tous les échelons que ce soit pour les remplacements ou les effectifs dans les classes.
Le ministère ne fait "aucun commentaire" sur ce rapport, qualifié de "confidentiel". Qu’on l’ait fait “fuiter”, est, en soi, une information sur l’état de tension de l’école aujourd’hui. Et sur le malaise des cadres de l’Éducation Nationale
Quand on discute aujourd’hui avec des cadres intermédiaires de l’Éducation Nationale (proviseurs, inspecteurs,…) ou qu’on entend les discours de certains hauts fonctionnaires (Recteurs, IG, Directeurs,…), on se rend bien compte qu’il leur est de plus en plus difficile d’être optimiste. Malgré le devoir de réserve, c’est bien le pessimisme qui transparait ainsi que la difficulté à assumer les contraintes fortes qui pèsent sur leurs missions. Et le sentiment d’assister à la transformation assez brutale, au nom d’impératifs budgétaires, du système éducatif. Sans qu’il n’y ait véritablement de ligne directrice et de réel projet.

L’INRP entre dilution et dissolution
Pour continuer dans le registre du pessimisme et dans l’impression qu’un système entier est en train d’être remis en question, il nous faut reparler du cas de l’INRP. On avait déjà évoqué dans une précédente chronique, le sort de cet institut national de la Recherche Pédagogique. Éducpros y revient et les nouvelles ne sont pas bonnes. Deux rapports, celui du directeur de l’Institut et celui de l’AERES préconisent son rapprochement institutionnel avec l’ENS de Lyon. Les deux rapports préconisent donc une insertion mais cela masque en fait une véritable dissolution. Cela signifie d’abord la fin de la tutelle de l’Éducation Nationale pour un institut qui est quand même destiné avant tout à mener des recherches et des évaluations sur l’École. Et donc une réduction des financements et des moyens. Ensuite, cela aboutira aussi à des réductions importantes de postes et notamment ceux des enseignants détachés. Car ce sont bien les économies budgétaires qui sont encore une fois la règle de toute cette casse…
Le site Éducpros note aussi que cette restructuration intervient dans un contexte où la plupart des structures d’évaluation du système éducatif sont en sous-régime ou carrément sans direction, comme le relèvent les auteurs du précieux Atlas des fractures scolaires en France que publient les éditions Autrement. L’OVE (Observatoire de la vie étudiante) est toujours sans président et le CIEP (Centre international d’études pédagogiques) sans directeur, alors qu'il édite la Revue internationale d'éducation. L’IGEN (Inspection générale de l’Education nationale), qui ne publie quasiment plus aucun rapport, pas même son rapport annuel l’an passé, a toujours pour doyen François Perret, dont le mandat expirait fin juillet. La DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) quant à elle a vu la diffusion de ses publications largement réduite ces dernières années (ses Notes d’informations sont passées de 51 en 2007 à 18 en 2009). Quant à la situation des mouvements pédagogiques…
Vous avez dit “rentrée sous tension” ?

Bonne Lecture...

----------------------------------------------
Libération.fr du 10/09/10 (certains articles payants)


L’OCDE suggère d’investir dans l’éducation pour lutter contre la crise
Plus que jamais, en temps de crise, il faut investir dans l’éducation : c’est l’une des principales conclusions du rapport 2010 de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), présenté mardi à Paris - 499 pages bourrées de statistiques. L’organisation avance plusieurs arguments. D’abord, «la crise a été dévastatrice» pour les jeunes non diplômés. De 2008 à 2009, dans l’OCDE, le chômage a augmenté de 5% dans leurs rangs, contre moins de 2% pour les jeunes qualifiés… Le diplôme protège donc toujours. Et il permet aussi de mieux vivre : avec une formation supérieure, on est souvent en meilleure santé, plus engagé dans la vie civique, etc. L’OCDE, qui a la fibre libérale, a aussi calculé la rentabilité des diplômes. Sa conclusion : c’est avantageux pour les personnes, mais aussi pour l’Etat qui gagne en recettes fiscales. A un moment où tous les pays cherchent des économies à faire ou des niches fiscales à supprimer, investir dans l’éducation permet de rêver à nouveau de croissance, assure l’OCDE.
Lire la suite de l’article


L'Université de Lyon veut intégrer le "top 10" européen
Ils se sont réunis sous l’unique bannière "Université de Lyon". Dix-neuf universités, grandes écoles et instituts de Lyon et Saint-Etienne répondent, à partir du 10 septembre et pendant tout l’automne, à une série d’appels d’offre lancés dans le cadre du programme « Investissements d’avenir » du ministère de l’Enseignement supérieur. Composante majeure du grand emprunt, ce programme accorde 22 milliards d’euros à des projets scientifiques et technologiques innovants. En visant une dotation maximale de 2,5 milliards d’euros, soit plus de 10% de l’enveloppe totale, l’Université de Lyon se montre particulièrement gourmande. Et affiche une ambition forte : «faire de Lyon l'un des dix principaux sites d’enseignement supérieur en Europe». Rien de moins !
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 10/09/10


Nicolas Sarkozy inaugure un «internat d'excellence»
Cet établissement accueille des élèves méritants issus des quartiers difficiles.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 10/09/10



Un rapport de l'Inspection générale de l'éducation nationale critique la rentrée 2010
Les choix budgétaires de cette rentrée préparent "assez peu l'avenir", selon un rapport de l'Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) dans une synthèse des notes de ses correspondants dans les académies qui évoque des problèmes de remplacement, des "tensions" dans le secondaire, mais un climat "très apaisé" en primaire. Si la rentrée 2010 est "techniquement réussie", ses choix budgétaires "préparent assez peu" les années à venir qui doivent être marquées par la poursuite des suppressions de poste, écrit l'IGAENR.
Lire la suite de l’article


Inauguration du premier "internat d'excellence" à Marly-le-Roi
Pour Nicolas Sarkozy, les "enfants des quartiers" peuvent être aussi "la fierté de la République". Autrement dit, l'aspect répressif de sa politique, symbolisé par son discours de Grenoble le 30 juillet, n'est pas le seul. Tel est le message que le chef de l'Etat a voulu faire passer, jeudi 9 septembre, en inaugurant à Marly-le-Roi l'un des onze "internats d'excellence" ouverts en cette rentrée scolaire à l'intention d'élèves méritants issus des milieux défavorisés.
Lire la suite de l’article


Pourquoi la recherche française en mathématiques est excellente et la recherche biologique et médicale seulement honorable par Edwin Milgrom, professeur, membre de l'Académie nationale de médecine
Deux nouvelles médailles Fields viennent d'être attribuées à des mathématiciens français. Elles s'ajoutent à toutes celles obtenues au cours des dernières décennies. Ce palmarès s'oppose à celui des sciences biologiques et médicales où le Nobel récent de Montagnier et Barré-Sinoussi ne peut masquer la rareté des lauréats français. Ce contraste entre l'excellence de la recherche en mathématiques et la compétitivité moyenne de la recherche biomédicale est également évident pour quiconque sort des controverses hexagonales et interroge les chercheurs étrangers. Il serait utile de comprendre les raisons de cette situation et d'en tirer les conséquences.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 10/09/10



Le rapport que Luc Chatel voulait garder secret...
Dans un document confidentiel, que l’Humanité s’est procuré, trois inspecteurs généraux de l’éducation nationale critiquent ouvertement les effets des restrictions budgétaires.
Lire la suite de l’article


Education « On refuse un tel gâchis »
Après trois jours de grève, les enseignants du collège parisien Colette-Besson ont obtenu un poste de CPE. Une victoire pour cet établissement frappé par l’austérité budgétaire.
Lire la suite de l’article


À vitry, 34 élèves par classe !
Pour coller au projet gouvernemental de réduction drastique du nombre d’enseignants, l’inspection académique joue au bonneteau avec ses postes. À Vitry-sur-Seine, une classe de l’école maternelle Henri-Wallon a ainsi été fermée à peine une semaine après la rentrée. Au pourvoi d’un nouveau poste, l’inspection 
a préféré déplacer l’enseignante dans une classe créée dans 
une autre maternelle de Vitry. Résultat : certaines classes d’Henri-Wallon vont grimper à 34 élèves ! Face à cette dégradation 
des conditions d’apprentissage, la mobilisation s’organise avec le soutien de la municipalité. L’école est occupée jour et nuit, les enseignants en grève pédagogique, et les parents se relaient pour assurer le maintien de la classe. Une délégation s’est également rendue hier à l’inspection académique du Val-de-Marne.
Lire la suite de l’article


Education L’OCDE plaide pour une école rentable
L’organisation a rendu mardi son rapport annuel sur l’éducation. Les moines du libéralisme plaident pour une « optimisation du rendement des systèmes d’éducation ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 10/09/10



Sarkozy applaudi à l’internat d’excellence
Nicolas Sarkozy a accordé une visite à l’internat d’excellence ouvert à la rentrée à Marly-le-Roi. Il est allé à la rencontre de 139 jeunes des cités de Mantes ou de Trappes hébergés sur place.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 10/09/10



Un proviseur puni pour une rentrée bâclée
Pour la troisième année d’affilée, les 1.500 élèves du lycée Jean-Monnet n’ont pas pu reprendre les cours à la rentrée à cause d’un emploi du temps totalement délirant.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 10/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 10/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 10/09/10



Le Ramadan des jeunes
L'Aïd-el-Fitr marque la fin du jeune...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 10/09/10



Réforme du Capes : « Je suis prof de lettres classiques et j'adore ça »
Je suis professeure de lettres classiques dans un collège public classé REP [réseau d'éducation prioritaire, ndlr]. Une enseignante ordinaire comme vous en trouverez beaucoup. Rien de bien glorieux, mais j'ai assez d'élèves pour remplir mes classes -pas plus de 24, nous sommes en REP.[…] J'aime beaucoup moins la réforme du Capes. Ma spécialité, qui nous amène depuis toujours à enseigner le français, le latin et le grec, est concernée.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 10/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 10/09/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 10/09/10


Un rapport de l'Education nationale pointe les failles de la rentrée scolaire
Manque de professeurs, "tensions" dans les collèges et les lycées… la note de synthèse des inspecteurs, censée rester confidentielle, tire la sonnette d'alarme.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 10/09/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 10/09/10


Retraites : La CPA menacée, proposition gouvernementale pour les mères de 3 enfants
Le gouvernement propose un moratoire à la suppression du droit à la retraite des mères de 3 enfants mais l'UMP vise maintenant la CPA…
Lire la suite de l’article


Sarkozy, le bon grain, l'ivraie et le vent
Le président de la République a présenté le 9 septembre les internats d'excellence et les établissements ERS en opposant ces deux voies pour les enfants des quartiers.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 10/09/10


Rentrée scolaire: le rapport qui contredit Luc Chatel
Un rapport interne sur la rentrée scolaire 2010 dépeint une situation bien plus sombre que celle affichée par le ministre: crédits de fonctionnement insuffisants, rabotages de la formation des profs, manque de remplaçants, malaise des cadres, etc.
Lire la suite de l’article
----------------------------------------------
ÉducPros du 10/09/10


Exclusivité. L’INRP entre dilution et dissolution
L’avenir de l’INRP (Institut national de la recherche pédagogique) est en train de se jouer ou de se rejouer. Deux rapports, celui du directeur de l’Institut et celui de l’AERES préconisent son rapprochement institutionnel avec l’ENS de Lyon.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 10/09/10



Nancy : l'Association des Professeurs d'Histoire-Géographie demande la levée de la sanction
L'Association des Professeurs d'Histoire-Géographie (APGH) a qua­li­fié ven­dredi d'"inadmissible" la sus­pen­sion d'une pro­fes­seur d'histoire-géographie de Nancy et demandé la "levée immé­diate de cette sanc­tion", dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.