jeudi, septembre 24, 2009

Revue de presse du jeudi 24 septembre 2009


Ouyapacours fait le buzz- Professeur et variable d’ajustement - 200 euros - L’école un nouveau chantier pour l’Islam de France - 2ème Journée du refus de l'échec scolaire-




Ouyapacours fait le buzz
La FCPE a réussi son “coup”. Son site Ouyapacours destiné à signaler les remplacements non assurés est évoqué dans tous les journaux.
Et le message semble bien passer alors que celui ci courait le risque d’être ambigu et vu comme une stigmatisation des profs absents. Jean-Jacques Hazan, le président de la FCPE a précisé que le site Ouyapacours fonctionne davantage comme une grosse pétition que comme un outil de «dénonciation». «Aucun nom n’y figurera de toute façon», souligne-t-il. Le message semble être passé auprès du milieu enseignant et en particulier auprès des responsables syndicaux. Pour Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT, "c'est une bonne initiative qui permet de mettre en avant les défaillances du système et de renvoyer l'institution à son obligation de continuité de service". «Il n'y a pas un mot, pas une phrase qui laisse penser que la logique de la FCPE soit de stigmatiser les profs absents», indique à 20minutes.fr Daniel Robin, du Snes, se déclarant totalement solidaire de la démarche des parents d'élèves.
Le message semble passer aussi auprès des médias. Même Le Figaro a un titre convenable. En revanche, il vaut mieux ne pas aller regarder de trop près les commentaires !
Si le message de la FCPE semble passer, c’est aussi parce qu’on voit très concrètement les conséquences des suppressions de postes. La quasi totalité des TZR (Titulaires en Zone de Remplacement) ont été mis dans des classes à l’année . En Charentes, selon la FCPE, il n’y aurait, d’ores et déjà, plus aucun remplaçant de disponible en français. Situation identique concernant cinq disciplines ( !) dans le Vaucluse. En Seine-Maritime, des déficits sont signalés en mathématiques, SVT (sciences et vie de la terre) et technologie. En Haute-Garonne, les remplacements ne sont que partiels : seulement deux heures sur les quatre heures hebdomadaires de maths… « La suppression des postes ne permet plus d’assurer la continuité du service public, constate Jean-Jacques Hazan. Cela pénalise clairement le bon fonctionnement de la scolarité des enfants. ». Selon un rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale, la somme de toutes ces heures de cours non assurées équivaudrait à une année de scolarité ! « Sur le terrain, ajoute le président de la FCPE, les inspections académiques attendent souvent quinze jours - le délai est quasi officiel - avant de se préoccuper de trouver un remplaçant. Quinze jours, cela représente dix heures de français en moins ! » Et lorsqu’un remplaçant est trouvé, il est recruté de plus en plus souvent parmi des vacataires peu ou pas formés (voir ci dessous)
La FCPE a donc réussi à mettre ce point à l’agenda et cela va obliger le ministère à se positionner.

Professeur et variable d’ajustement
Dans le même temps le nombre de non-titulaires augmente de manière très importante. Vacataires, contractuels et autres statuts… Dans L’Humanité, on apprend que dans l’Académie de Créteil, il y aurait pas moins de 2 500 enseignants précaires. Que 350 d’entre eux bénéficient d’un contrat à durée indéterminée ne leur garantit ni l’emploi ni le salaire. Le licenciement éventuel est inscrit dans le contrat que chacun d’entre eux a signé. En plus de la précarité s’ajoute aussi la faiblesse du salaire.
Il n’ont qu’à passer les concours, me direz vous ? Oui, certes, mais on sait que par ailleurs le nombre de postes aux concours diminue et que ces emplois constituent aussi un cercle vicieux empêchant de consacrer un temps suffisant préparer ces concours. L’école à deux vitesses ? C’est aussi pour les profs…

200 euros

Luc Chatel fait des annonces sur la revalorisation des enseignants . Il a déclaré lors d’une interview à RTL qu’à compter de la rentrée prochaine, les jeunes enseignants pourraient voir leur salaire de départ passer à 1.500 euros net. Soit une augmentation de «200 euros net par mois» de plus. Est-ce vraiment une nouveauté ? On sait que cette augmentation est d’abord liée à la modification des conditions de recrutement (au niveau du Mastère) des enseignants débutants. La nouveauté réside surtout dans la révélation des chiffres précis du plan du ministre qui doit maintenant être discuté avec les syndicats.
Et pour les autres ? Luc Chatel, ministre de l’Education avait déjà déclaré, début septembre, que “les enseignants ne sont pas assez payés ”. Les journaux rappellent que le salaire moyen de la fonction publique est de 30% supérieur au salaire des enseignants, qui s'élève à 2.340 euros net en moyenne à l'heure actuelle.
Le ministre de l'Education Luc Chatel aurait prévu de réunir les organisations syndicales le 1er octobre "pour présenter son plan de revalorisation". Le gouvernement envisagerait, «une gratification pour les fins de carrière» par l’ extension du statut "hors classe". En revanche, à l'exception de la formation continue, rien n’est prévu pour les «milieux de carrière». Un point qui tient pourtant à cœur aux syndicats. Le gouvernement disposerait, pour ce plan de revalorisation, d'une enveloppe de 500 millions d'euros par an pour revaloriser la carrière des enseignants: soit 1,5 milliard sur trois ans.

L’école un nouveau chantier pour l’Islam de France
Stéphanie Le Bars dans Le Monde s’intéresse aux établissements privés musulmans. . L'annonce de l'ouverture cette année de trois établissements à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines, 29 élèves), Marseille (une quarantaine) et Toulouse (30 inscrits) illustre cette tendance. Au total, seuls quelque 650 élèves fréquentent ces collèges et lycées ouverts depuis le début des années 2000. La faiblesse des effectifs masque l'émergence d'une demande de choix scolaire dans ces classes moyennes mais aussi un risque de repli communautaire. Le projet du lycée de Toulouse fait directement référence à la loi de 2004 sur les signes religieux. "Que faire, sinon, des filles qui désirent rester voilées ?", s'interroge son responsable. Le site Internet du collège précise aussi que l'établissement "a pour objectif l'éducation de la jeune génération musulmane", menacée de "grand danger dans les collèges et lycées publics (drogues, cigarettes, violence, relations illicites)".

L’échec scolaire n’est pas une fatalité
Comme, dans cette chronique, on a de la suite dans les idées, on revient sur la 2ème Journée du refus de l'échec scolaire. Organisée par l'AFEV, avec Curiosphère et Trajectoires Reflex, avec le partenariat du CRAP-Cahiers Pédagogiques et du Café Pédagogique. Cette journée a réuni plusieurs centaines de personnes, enseignants, responsables associatifs ou locaux, parents, à Paris, Lyon et Nantes.
Le Café Pédagogique rend compte du déroulement de la journée à Paris et aussi à Lyon . Finissons avec un sondage communiqué cette occasion,et basé sur les réponses des élèves suivis par l'AFEV. On y apprend que : un élève sur trois n'aime pas du tout aller à l'école, 36% ont mal au ventre quand il faut y aller, 15% s'ennuient tout le temps, 20% ne comprend pas ce qu'on lui demande de faire, et un pourcentage équivalent continue à travailler quand il ne comprend pas…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 24/09/09 (certains artciles payants)


Quand les profs ne sont pas là, il y a «Ouyapacours»
La FCPE lance un site web pour lutter contre le non-remplacement des enseignants absents.
Lire la suite de l’article


Et Pécresse découvre les étudiants pauvres
«Choquée» : la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse s’est dit «choquée» par l’ouverture cette semaine d’une antenne du Secours populaire sur le campus de l’université de Lille-I. Comme si
Lire la suite de l’article


Finalement, les cartables échappent à la fouille
La mesure autorisant la fouille des sacs des élèves n'a pas été retenue dans le «plan de sécurisation de l’école» présenté par les ministres de l’Education et de l’Intérieur. Mais portiques et vidéosurveillance restent de mise.
Lire la suite de l’article


«Si c’est vraiment grave, c’est fiiiichaaaa»
«Ficha, c’est l’affiche, c’est se taper la honte en public. Sauf que plus personne dit la honte, c’est daté.» Jennifer, 15 ans, fait l’explication de texte. Pull rose et jeans moulants, faux ongles verts et yeux maquillés comme
Lire la suite de l’article


Etudiants en psycho : pourquoi partent-ils ?
Par PASCAL-HENRI KELLER Professeur de psychopathologie, université de Poitiers

Dans les filières universitaires de sciences humaines, les effectifs d’étudiants seraient à la baisse, surtout en psychologie. Conséquence d’un discours politique désignant ces filières comme «fabriques de chômeurs» ?Effet mécanique du mouvement de grève qui a perturbé les facs durant tout le premier semestre 2009 ? Les raisons sont à l’évidence plus complexes. Mais si l’on s’en tient à la seule psychologie, une chose est sûre : la désaffection apparente dont souffre cette discipline a de quoi intriguer, tant la demande est grande.
Lire la suite de l’article


Comme si l'autisme était contagieux
Par BERNARD GOLSE Pédo-psychiatre et psychanalyste, hôpital Necker-Enfants malades

Nous vivons, décidément, une bien curieuse époque en matière d’autisme infantile, une époque qui n’est pas seulement antipsychanalytique, mais plus fondamentalement anti- psychiatrique, voire antimédicale. Un certain nombre de parents d’enfants autistes considèrent en effet désormais que les troubles envahissants du développement sont d’ordre purement neurodéveloppemental, qu’ils répondent à un modèle causal linéaire et que, comme tels, ils n’appellent pas de mesure d’aide psychothérapeutique, mais seulement des approches éducatives, rééducatives et pédagogiques spécialisées.
En tant que responsable, à l’hôpital Necker-Enfants malades, de l’un des cinq centres d’évaluation et de diagnostic de l’autisme du Centre de ressources autisme Ile-de-France (Craif), à côté des services de pédopsychiatrie des hôpitaux Robert-Debré, la Pitié-Salpêtrière, Bicêtre et Sainte-Anne, je persiste à penser que l’origine des troubles envahissants du développement répond fondamentalement à un ensemble de causes multiples et variables selon chaque enfant, d’où la nécessité de recourir à une approche multidimensionnelle, une approche qui associe de manière adaptée à chaque cas, diverses mesures d’aide appartenant aux trois registres du soin, de l’éducation et de la pédagogie. Et ceci, sur le fond d’une intégration scolaire digne de ce nom, ce qui n’est pas encore le cas, tant s’en faut, en dépit de la loi de 2005.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/09/09


Un site Internet pour recenser les heures de cours perdues
La première fédération de parents d'élèves lance un espace en ligne pour comptabiliser les remplacements non-assurés parmi le personnel enseignant. Elle dénonce encore les postes supprimés dans l'Éducation nationale.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 24/09/09



L'école, un nouveau chantier pour l'islam de France
L'islam de France tient sans doute là son chantier d'avenir. Alors que la construction de lieux de culte se normalise, que la question des carrés musulmans dans les cimetières est régulièrement prise en compte par les autorités, l'attention se porte désormais sur les besoins éducatifs des nouvelles générations. L'annonce de l'ouverture cette année de trois établissements scolaires privés musulmans à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines, 29 élèves), Marseille (une quarantaine) et Toulouse (30 inscrits) illustre cette tendance. "Il y a des parents et des enseignants motivés, la communauté musulmane est mûre et les cadres maîtrisent mieux l'ingénierie nécessaire pour ce type de dossiers", explique Bernard Godard, auteur des Musulmans en France (Robert Laffont, 2007). Et d'ajouter : "Le phénomène ne peut que progresser."
Lire la suite de l’article

Un site pour recenser les enseignants non remplacés
C'est une simple série de formulaires en ligne, sur le site de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE, classée à gauche). Baptisé "Ouyapacours", l'outil permet à tout internaute, parent ou élève, de signaler qu'un enseignant absent n'a pas été remplacé, en précisant l'établissement concerné et la matière. Les données collectées ne sont en revanche pas publiées sur le site. "De plus en plus, nous constatons que les professeurs absents pour moins de quinze jours ou trois semaines ne sont plus remplacés", explique Jean-Jacques Hazan, le président de la FCPE. "Avec les récentes suppressions de postes, la situation a encore empiré. Nous, nous demandons que les enseignants absents soient remplacés immédiatement. C'est un point essentiel pour les parents d'élèves."
Lire la suite de l’article


Violence scolaire : Chatel et Hortefeux renoncent à la fouille des cartables
L'habilitation des responsables d'établissements scolaires pour la fouille des cartables a été abandonnée pour le moment dans la série de mesures du plan de sécurisation de l'école présenté, mercredi 23 septembre, conjointement par les ministres de l'éducation et de l'intérieur.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 24/09/09 (un jour de retard)



L’école en mal de remplaçants
Conséquence directe des suppressions de postes, le manque de profs remplaçants se fait cruellement sentir en cette rentrée. Les parents d’élèves de la FCPE s’insurgent.
Lire la suite de l’article


le bac business d’acadomia
Ah, il est content Philippe Coléon… Une semaine après avoir défrayé la chronique avec son offre « le bac pour 3 000 euros, satisfait ou remboursé », le patron de la société de soutien scolaire privé Acadomia jubile. Dans le Monde d’hier, le voilà affirmant en fanfare que « 320 familles » ont déjà souscrit à son nouveau « contrat bachelier ».
Lire la suite de l’article

Professeur et variable d’ajustement
L’académie de Créteil compte 2 500 enseignants non titulaires. La CGT Éduc’Action propose une titularisation sur la base de l’expérience acquise.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/09/09


Les jeunes enseignants devraient gagner 200 € de plus
Le ministère de l'Education envisage de revaloriser les salaires des professeurs en début de carrière. Selon RTL, les enseignants qui effectueront leur première rentrée en septembre 2010 gagneront 200 euros de plus par mois, soit 1 500 euros nets mensuels, contre 1 300 actuellement.
Lire la suite de l’article


Ouyapacours, le site qui recense les profs absents
Ouyapacours risque vite d’être un succès. Ce site, lancé par la FCPE, association de parents d’élèves, est le premier à compter les profs non remplacés.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 24/09/09



Des « équipes mobiles de sécurité » pour prévenir la violence scolaire
Luc Chatel, le nouveau ministre de l’éducation, a abandonné la piste de la vidéosurveillance. Il n’autorisera pas non plus les chefs d’établissement à fouiller les élèves
Lire la suite de l’article


Un site Internet pour recenser les absences d’enseignants
Pour « réclamer le remplacement sans délai des heures de cours manquantes », la FCPE, principale fédération de parents d’élèves du public, a présenté hier un nouvel outil en ligne, « Ouyapacours ». Chaque famille pourra, à l’aide de ce logiciel installé sur son site (www.fcpe.asso.fr), signaler tout remplacement de cours non effectué.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 24/09/09



Des cours en ligne gratuits pour les écoliers
La nouvelle tombe à pic. Alors que de plus en plus d'établissements scolaires doivent fermer des classes du fait de la propagation de la grippe A, le Centre national d'enseignement à distance (CNED) a annoncé hier la mise en ligne de quelque 3.500 fiches pédagogiques à destination des élèves du primaire. Accessibles gratuitement sur le site academie-en-ligne.fr, ces 35 cours, répartis dans huit disciplines, avaient été imaginés bien en amont de l'épidémie actuelle : dès le mois de janvier dernier, l'ancien ministre de l'Education nationale Xavier Darcos avait fait part de son intention de lancer une , qui permettrait « à des adultes, ayant interrompu leurs études de manière précoce, de prolonger leur formation, et aux familles de disposer d'un support de révision ».
Lire la suite de l’article


Sécuriser les écoles: un marché porteur mais soumis aux aléas politiques
Les experts en vidéosurveillance, réunis jusqu'à jeudi à Paris, s'attaquent au marché de la sécurité dans les établissements scolaires, encore modeste et soumis aux aléas politiques.
Lire la suite de l’article


Le Secours populaire s'installe pour la première fois sur un campus
Le Secours populaire a ouvert une antenne sur le campus de l'université de Lille I pour accueillir les étudiants en difficulté sociale ou économique, a-t-on appris jeudi auprès d'un responsable de l'association qui parle d'une "première en France"
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 24/09/09



Un site Internet pour recenser les profs absents
Ouyapacours a été lancé par la FCPE mercredi et veut mettre en exergue la carence que provoquent les suppressions de postes...
Lire la suite de l’article


200 euros de plus pour les jeunes enseignants
C'est le projet du ministère pour revaloriser leurs salaires...
Lire la suite de l’article


Pour Luc Chatel, les enseignants «ne sont pas assez payés»
Le ministre a déclaré vouloir une «revalorisation significative» de leurs salaires en début et milieu de carrière...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 24/09/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 24/09/09



Pour remplacer la bise, la langue des signes ?
Et si on « profitait » de la grippe A pour substituer aux bisous et poignées de main, le langage imagé des sourds. Proposition sérieuse de Nantais...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 24/09/09


SNUIPP-FSU: Urgence pour l'Education
Le syndicat SNUIPP-FSU a appelé le gouvernement a prendre "des mesures urgentes" pour les enseignants, indique jeudi un communiqué.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/09/09


Sécurité : la fouille des cartables abandonnée
Portée par l'ancien ministre de l'Education Xavier Darcos et appuyée par le président Nicolas Sarkozy, la mesure, hautement polémique, a finalement été abandonnée.
Lire la suite de l’article


200 euros de plus pour les enseignants ?
Le ministre de l'Education Luc Chatel aurait prévu de réunir les organisations syndicales le 1er octobre "pour présenter son plan de revalorisation".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 24/09/09


"Ouyapacours" fait les comptes du ministère de l'Education
Le syndicat de parents d'élèves FCPE a lancé un outil en ligne qui recense les non remplacements dans l'école publique. Il vise à dénoncer le manque de continuité du service public d'éducation. Explications.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 24/09/09


Chatel et Hortefeux signent un nouveau plan de "sécurisation"
En réponse à la demande de Nicolas Sarkozy de « sanctuariser » les établissements scolaires, les ministres de l’intérieur et de l’éducation nationale signent un nouveau plan d’action qui prétend améliorer la sécurisation des établissements. Il comprend trois volets : diagnostic de sécurité, correspondant sécurité dans chaque établissement, formation des chefs d'établissement.
Lire la suite de l’article


2ème Journée du refus de l'échec scolaire
Organisée par l'AFEV, avec Curiosphère et Trajectoires Reflex, la 2ème Journée du Refus de l'échec scolaire a réuni plusieurs centaines de personnes, enseignants, responsables associatifs ou locaux, parents, à Paris, Lyon et Nantes. Le Café, partenaire de la Journée, était présent à Paris et à Lyon.
Lire la suite de l’article


Echec scolaire : Qu'en pense la constante macabre ?
"Le mouvement contre la constante macabre soutient fortement la lutte contre l'échec scolaire, et donc bien-sûr, l'initiative de la "journée du refus de l'échec scolaire" nous confie André Antibi.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 24/09/09


Universités: après les grèves, une hausse surprise des inscriptions
Contrairement à ce qu'annonçait le gouvernement, les universités les plus en pointe dans la contestation du printemps ont recruté plus d'étudiants de première année qu'en 2008 à la même date. Une vraie surprise après des années de baisse. «Il n'y pas eu d'évitement des universités par les bacheliers», a reconnu la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/09/09



Le Sgen-CFDT s'alarme du faible recrutement des enseignants documentalistes
Le syndicat d'enseignants Sgen-CFDT "tire la sonnette d'alarme" sur les difficultés des enseignants documentalistes et le faible recrutement dont ils font l'objet.
Lire la suite de l’article


Chatel pour des "partenariats" éducatifs avec des établissements privés
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, s'est prononcé jeudi pour des "partenariats" avec des établissements privés pour des "projets éducatifs" permettant à chaque élève de réussir.
Lire la suite de l’article


Remplacements des enseignants: une mission est en cours, rappelle Chatel
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a rappelé jeudi avoir diligenté une mission pour améliorer le système "rigide" de remplacement des professeurs absents, alors que la fédération de parents FCPE dénonce le manque de remplaçants.
Lire la suite de l’article


La Fidl se réjouit que la fouille des cartables à l'école soit abandonnée
L'organisation lycéenne Fidl a fait état jeudi dans un communiqué de sa "satisfaction" après que le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a renoncé la veille "à faire fouiller les cartables des lycéens à l'entrée de leurs lycées".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire:

Louve Cerise a dit…

Bonjour,
je ne savais pas où placer ce commentaire, j'ai hésité avec l'article "Pourquoi ce blog?". Finalement, je le met ici.
Merci. Merci pour ce travail (que j'imagine immense), qui me permet de me tenir au courant de "l'actualité éducative". Je viens de rentrer en PE1 (en province) cette année et je lit cette revue de presse depuis l'an dernier, sans vous avoir remercié, comme je n'ose jamais commenter. Bonne soirée !

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.