vendredi, septembre 11, 2009

Revue de presse du vendredi 11 septembre 2009


Grand emprunt et numérique à l’école – Samedi matin – malédiction du mois de décembre






Une partie du grand emprunt pour l’école 2.0 ?
Récemment chargé par le premier ministre d'une mission de réflexions et de propositions pour la promotion des nouvelles technologies dans l'enseignement scolaire (Tice), le député UMP Jean-Michel Fourgous affirme qu'une partie du «grand emprunt» programmé par Nicolas Sarkozy pourrait être consacrée au développement du numérique à l'école. Aucune décision n'est encore prise «mais cette part est estimée à un milliard d'euros », dit-il.
La question n'est plus de savoir s'il faut ou non des technologies dans l'éducation, «c'est un débat dépassé», soutient Jean-Michel Fourgous qui revendique six années d'innovation en matière de numérique. Les Tice motivent les élèves, permettent de lutter contre l'ennui et l'absentéisme à l'école. «On passe d'un enseignement traditionnel, frontal, à un enseignement où l'enfant est plus actif, parle plus.» Enfin, «on permet à l'enseignant de se réapproprier et de contrôler cette technologie qui souvent lui échappe mais dans laquelle les enfants sont tous à l'aise».
Mais, comme l’a montré le récent débat sur l’enquête-bilan sur l’opération “un collégien, un ordinateur portable”, donner des outils aux enseignants ne suffit pas. «Il faut les former et éviter que les matériels restent dans un carton, comme cela se produit parfois», reconnaît le député.
Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État au Numérique, interviewée par Le Figaro confirme cette volonté d’investir dans le numérique mais reste plus floue sur la part qui reviendrait à l’école.

Samedi matin
La Croix consacre tout un dossier au samedi matin, et essaie de faire le bilan un an après la suppression du samedi matin dans les écoles primaires. On sait que les familles, dans leur grande majorité, apprécient cette situation. Comme le note La Croix (avec un historique de l’évolution du rythme scolaire), en 1969, la suppression des cours du samedi après-midi par Edgar Faure avait contribué au développement des résidences secondaires et des loisirs. Aujourd’hui, la coupure du samedi matin vient renforcer cette coupure du week-end . Mais tout le monde n’a pas une résidence secondaire et certains enfants sont livrés à eux mêmes ou ont du mal à s’organiser. Certains parents notent aussi que « c’est devenu plus compliqué dans notre relation à l’école, car les manifestations extrascolaires, qui avaient lieu auparavant le samedi, ainsi que les rendez-vous individuels avec les enseignants, ont été reportés dans le cours de la semaine, souvent le soir. » .
Le discours des enseignants interrogés est plus nuancé. Marianne, installée à Reims (Marne), constate “ J’avais des projets très intéressants cette année, mais je me suis rendu compte que sur quatre jours je n’arrivais pas à boucler le programme, observe-t-elle. On en vient à faire du bourrage de crâne aux élèves, et les moments tampons nous manquent.” et elle ajoute “Avant, le samedi matin, les écoliers étaient plus détendus, les enseignants aussi. Une bonne demi-journée où on faisait du bon boulot” regrettant aussi une belle opportunité de “rencontrer les familles qu’on ne voyait jamais le reste du temps”.
S’il dénonce certains effets négatifs de la mesure et une décision prise dans la précipitation, Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp, ne réclame pas pour autant de revenir en arrière et constate que cela correspond à une évolution de la famille et plus généralement de la société. Quand on lui demande s’il est, comme la FCPE, favorable à une répartition du temps hebdomadaire sur quatre jours et demi, avec cours le mercredi matin, il répond “ Là où ils ont souhaité mettre en place une telle organisation, nous avons soutenu nos collègues. Pour autant, on ne peut pas généraliser ce dispositif lourd de conséquences, notamment pour les collectivités locales, qui doivent réorganiser le transport scolaire ou les centres aérés. De plus, on ne dispose d’aucune étude ministérielle qui comparerait les résultats des enfants travaillant quatre jours par semaine à ceux des élèves qui ont aussi cours le mercredi matin. La décision doit donc être prise localement.

La malédiction du mois de décembre
Dans Les Échos il faut signaler la tribune d’un jeune chercheur de la London School of economics,Julien Grenet , qui propose Des pistes pour réduire les inégalités scolaires. Il s’intéresse en particulier à deux aspects : l’âge de la scolarité obligatoire et la carte scolaire. Il montre que l’allongement de la scolarité obligatoire en 1967 de 14 à 16 ans n'a pas amélioré le destin professionnel des générations concernées. Il l’explique par plusieurs facteurs mais en particulier “la pratique massive du redoublement qui conduit trop d'élèves à quitter l'école avant d'avoir pu passer le moindre diplôme ”. Pour la carte scolaire, il considère que “les solutions proposées pour réformer le fonctionnement de la carte scolaire (assouplissement de la sectorisation, redécoupage des secteurs scolaires, etc.) ont peu de chances de réduire la ségrégation scolaire si elles ne s'accompagnent pas de dispositifs incitant les établissements publics et privés à diversifier leur recrutement social.
Mais l’article se termine par une proposition plus originale et dénonce une inégalité “aussi surprenante que sous-estimée ” : le mois de naissance. Il constate : “parce que les élèves nés en décembre sont les plus jeunes au sein de leur cohorte scolaire, ils ont deux fois plus de chances de redoubler au cours de leur scolarité que leurs camarades nés en janvier et ont 10 % de chances de plus d'être orientés en lycée professionnel plutôt qu'en lycée général. Cette orientation différenciée pèse négativement sur leur niveau de qualification et, dans une moindre mesure, sur leur destin professionnel”. Et l’auteur de conclure en proposant d’“appliquer, au moins à l'école primaire, un coefficient compensateur pour redresser les notes des élèves en fonction de leur mois de naissance.

Bonne Lecture...

----------------------------------------------

Libération.fr (certains articles payants) du 11/09/09




10/10 en ortograf
C’est en 2009, l’année où il fête ses quarante ans de best-seller, que François de Closets, élégant Tintin du dysfonctionnement français, fait son coming out : il a toujours été nul en orthographe.
Lire la suite de l’article





Léo Lagrange se retourne dans sa tombe
Par YVES BLEIN de la Fédération Léo-Lagrange

Amis de l’éducation populaire, réjouissez-vous ! Grâce à la fameuse réunion initiée par le ministre de l’Intérieur sur le thème on ne peut plus médiatique de «la relation entre la jeunesse et les forces de…
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------

Le Figaro du 11/09/09




L'école veut rattraper son retard technologique
Récemment chargé par le premier ministre d'une mission de réflexions et de propositions pour la promotion des nouvelles technologies dans l'enseignement scolaire (Tice), le député UMP Jean-Michel Fourgous affirme qu'une partie du «grand emprunt» programmé par Nicolas Sarkozy pourrait être consacrée au développement du numérique à l'école. Aucune décision n'est encore prise «mais cette part est estimée à un milliard d'euros », dit-il.
Lire la suite de l’article





Le numérique aura une part importante du grand emprunt
Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Étatau Numérique, organise aujourd'hui un séminaire sur la place du numérique dans le grand emprunt.
Lire la suite de l’article





La formation des artisans en grand danger
Le naufrage de l'enseignement professionnel met en danger les savoir-faire français. Pâtissiers, menuisiers ou plombiers compétents sont une espèce en voie de disparition.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------

Le Monde.fr du 11/09/09






Licencié pour avoir giflé l'élève qui l'insultait, l'enseignant obtient une réintégration aux prud'hommes
Vingt-cinq années d'une vie d'enseignant et puis cette seconde de dérapage. José Machado n'en finit pas de revoir la taloche qui a envoyé dinguer un élève de 15 ans, le 22 octobre 2008, à 15 heures, dans un couloir du Centre de formation d'apprentis (CFA), à Auxerre (Yonne). Le moment d'égarement lui a valu un licenciement pour faute grave de la part de son employeur, un établissement de droit privé. Dans une décision rendue ce jeudi 10 septembre, le tribunal des prud'hommes vient d'estimer la sanction injustifiée, exigeant la réintégration de l'employé et le versement de 20 000 euros au titre du préjudice moral.
Lire la suite de l’article





Grippe A : la fermeture des écoles efficace au tout début de l'épidémie
La fermeture des écoles pour freiner la propagation de la grippe H1N1 est surtout efficace au tout début de l'épidémie, avant même que 1 % de la population soit atteinte, a indiqué vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Lire la suite de l’article





Grippe A : fermeture d'une classe d'un collège parisien
Une classe de 6e du collège Nicolas-de-Staël (15e) à Paris est fermée provisoirement pour une période de sept jours à cause de cinq cas groupés de grippe H1N1, a annoncé, vendredi 11 septembre, la préfecture de Paris.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------

L’Humanité du 11/09/09 (un jour de retard)






Les classes ferment, les parents séquestrent
En Ariège, trois institutrices « prises en otages » pour éviter la suppression d’un CM1-CM2. Idem dans une école de Haute-Garonne.
Lire la suite de l’article





Un normalien victime d’une « erreur volontaire »
Dénoncé sans preuve par un CRS pour « violence avec arme », Clément Onimus a été relaxé hier par le tribunal correctionnel de Paris.
Lire la suite de l’article



----------------------------------------------------

Le Parisien du 11/09/09






Grippe A : premières fermetures d'établissements scolaires
Jusque-là, seules des classes fermaient à cause de cas de grippe A (H1-N1). Et ce en application des mesures prises par le ministère de l'Education nationale. Dans la journée de jeudi, la progression de l'épidémie semble avoir franchi un cap dans les établissements scolaires de l'Hexagone.
Lire la suite de l’article





Grippe H1N1: un collège entier fermé
La préfecture de l'Hérault a annoncé jeudi dans un communiqué la fermeture à partir de jeudi soir et jusqu'au lundi 21 septembre d'un collège de 850 élèves, à Castries (Hérault) près de Montpellier, en raison d'un cas groupé de grippe H1N1.
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------

La Croix du 11/09/09






Les familles redécouvrent le samedi matin
Depuis l’instauration de la semaine de quatre jours il y a un an, fini le réveil matinal du samedi. Beaucoup apprécient ce réaménagement du rythme hebdomadaire, notamment les familles recomposées
Lire la suite de l’article





L’évolution du rythme scolaire dans le primaire
1882
La loi Jules Ferry stipule que « les écoles primaires publiques vaqueront un jour par semaine, en outre du dimanche, afin de permettre aux parents de faire donner, s’ils le désirent, à leurs enfants, l’instruction religieuse de leur choix ».
Lire la suite de l’article





Les familles en profitent pour partir en week-end
La mesure du samedi libéré semble avoir bénéficié au secteur du tourisme, les Français privilégiant les courts séjours de proximité
Lire la suite de l’article





Le problème du caté
Pour l’Église catholique, l’école le mercredi matin poserait un véritable problème, puisque c’est le moment de la catéchèse des enfants… Déplacé le mercredi après-midi, le caté entrerait en concurrence avec les activités de loisirs. Quant à le prévoir le samedi, certains craignent que les familles partent plutôt en week-end ! Depuis 1991, un décret oblige toutefois l’inspection d’académie (qui fixe le jour de congé hebdomadaire autre que le dimanche, que la loi Ferry de 1882 dégage pour l’instruction religieuse) à consulter l’évêque du lieu pour vérifier que ce projet « ne porte pas atteinte à l’exercice de la liberté de l’instruction religieuse ».
Lire la suite de l’article





Gilles Moindrot : « Un retour en arrière ne me paraît pas souhaitable »
S’il dénonce certains effets négatifs de la mesure, Gilles Moindrot, secrétaire général du principal syndicat enseignant du primaire, ne réclame pas pour autant de revenir en arrière
Lire la suite de l’article





La fin de semaine s’organise autour du cercle familial
Les week-ends, en Espagne, relèvent d’un rite très enraciné dans la société depuis longtemps
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------

Les échos (certains articles payants) du 11/09/09






Des pistes pour réduire les inégalités scolaires
JULIEN GRENET EST CHERCHEUR AU CENTRE FOR ECONOMIC PERFORMANCE DE LA LONDON SCHOOL OF ECONOMICS AND POLITICAL SCIENCE.

Trois politiques éducatives ont accompagné la démocratisation de l'école en France : l'allongement de l'obligation scolaire, la sectorisation des établissements et l'orientation des élèves. L'objectif de mon travail est de mesurer, à partir de sources statistiques permettant de suivre les trajectoires scolaires et professionnelles des individus sur une longue période, les conséquences de ces politiques sur les inégalités éducatives au sens large : inégalités économiques, inégalités socio-spatiales et inégalités liées à la date de naissance des individus. Il est d'autant plus important d'évaluer ces politiques qu'elles demeurent des piliers du système éducatif français et sont au coeur des débats sur la réforme de son fonctionnement.
Lire la suite de l’article





Les écoles publiques de Flandre interdisent le foulard islamique
Les directions de quelque 700 établissements scolaires publics de langue néerlandaise relevant de la Communauté flamande en Belgique ont opté vendredi pour une interdiction générale du port du foulard musulman à l'école.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------

20 minutes du 11/09/09






Grippe A (H1N1): Fermeture d'un collège de 850 élèves dans l'Hérault
Seize cas suspects ont été détectés dans un établissement de Castries...
Lire la suite de l’article





La France ne veut pas être dernière de l'école 2.0
Tableau blanc interactif (TBI) sur lequel on importe une carte Google Earth du bout du doigt, iPods, bureau virtuel, Facebook : les nouvelles technologies entrent peu à peu à l'école. Certes, la France est très en retard : elle est 12e d'Europe en nombre d'ordinateurs par élève et même 24e en matière de technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement scolaire. Seules 1 % des classes sont équipées en TBI (contre 18 % au Danemark et 66 % au Royaume-Uni), ce tableau qui permet d'« annoter un texte, d'inclure des liens hypertextes vers les sources dans un exposé », comme l'explique Emmanuel Subrenat, enseignant en CE2, CM1 et CM2 à Artigat (Ariège).
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------

Rue89 du 11/09/09






Rien vu...




------------------------------------------------

Ouest-France du 11/09/09






Les jeunes pousses des écoles agricoles
« L'enseignement agricole doit redevenir un laboratoire d'idées »,estime Bruno Le Maire. Témoignages dans un lycée agricole breton.
Lire la suite de l’article





------------------------------------------------

Le Journal du Dimanche du 11/09/09






Paris: Un élève tombe du 6ème étage
Un élève d'un établissement d'enseignement privé du 6ème arrondissement de Paris a fait une chute vendredi matin du sixième étage et a été grièvement blessé, son pronostic vital étant engagé, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. Le jeune homme est tombé, pour une raison que l'enquête devra déterminer, d'une fenêtre du sixième étage d'une école privée située 126 rue d'Assas (6ème). Il a été transporté à l'hôpital de la Pitié-Salpetrière dans un état grave.
Lire la suite de l’article



----------------------------------------

Le Nouvel Obs Permanent du 11/09/09




Eva Longoria s'inscrit à la fac
Eva Longoria, la Gabrielle Solis de "Desperate housewives", a décidé de rejoindre les bancs de l'université. Elle souhaite étudier les sciences politiques afin de mieux connaître ses racines latinos.
Lire la suite de l’article





----------------------------------------

L’Express.fr du 11/09/09




Rien vu...




----------------------------------------------

Le Café Pédagogique du 11/09/09




Mission Fourgous : aller plus vite vers l'école numérique
Sur quels leviers peut s’appuyer le gouvernement pour faire avancer le système éducatif français en matière de TICE et lui faire rattraper son retard par rapport à d’autres pays ? La mission confiée à Jean-Michel Fourgous, député UMP des Yvelines, doit répondre à cette question et formuler des propositions pour accélérer la mise en place de l’école numérique.
Lire la suite de l’article




Didier Jourdan : "La grippe A est une opportunité éducative"
Est-il encore temps ? Le 26 août, le Café estimait qu'à l'occasion de la pandémie, l'Ecole avait manqué deux rendez-vous : celui de l'éducation à la santé et, à travers la continuité éducative, celui de s'inscrire dans sa communauté. Pour Didier Jourdan, spécialiste de l'éducation à la santé, il est encore temps. " L’enjeu clé n’est pas technique, il est citoyen : faire preuve de solidarité et de responsabilité."
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------

Médiapart (accès payant) du 11/09/09




Au guichet des lycéens étrangers : par ici la sortie !
Les études de la population française à l’échéance d’une ou deux générations montrent que seuls des apports extérieurs empêcheront le vieillissement inéluctable de notre société. Pourtant, les stratèges actuellement au pouvoir s’ingénient à tarir l’une des sources d’intégration les plus naturelles en n’offrant, au mieux, aux lycéens étrangers devenus majeurs qu’un titre de séjour précaire qui, de surcroît, leur interdit de poursuivre des études en alternance, alors qu’ils sont en lycée professionnel ou technique.
Lire la suite de l’article





Les profs de demain : In publicité veritas?
Nicole Orthous

C'est une publicité pour une entreprise de soutien scolaire, coutumière des campagnes provocatrices.
Trois portraits, plan américain, trois personnes qui regardent dans le lointain avec un air de sourire ou de préoccupation. Un journal ouvert, une tasse de café, un sac qui n'est pas un cartable, voilà pour les attributs. Le plein air, une terrasse, un bus, voilà pour les lieux. Noms et prénoms pour chacun, suivis de la mention "Enseignant en…" histoire, mathématiques, français. Un texte de trois lignes évoque la situation et leurs pensées. En bas à droite, le nom de l'entreprise et un slogan : "Croire au potentiel de chacun".
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------

Une sélection dans les dépêches du 11/09/09






Un lycéen de l'Ecole alsacienne grièvement blessé après s'être défenestré
Un lycéen de l'Ecole alsacienne, établissement d'enseignement privé à Paris (VIè), s'est défenestré vendredi matin et son état "laisse relativement peu d'espoir qu'il soit sauvé", a-t-on appris de la préfecture de police et du rectorat de Paris.
Lire la suite de l’article





Enseignants: Chatel fera des "propositions" de revalorisation fin septembre
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel présentera "à la fin du mois" aux syndicats d'enseignants ses "propositions" de revalorisation de leur métier, en particulier une revalorisation financière "significative", a-t-il indiqué vendredi.
Lire la suite de l’article





Grippe: le collège de Castries s'active pour installer les cours à distance
La "continuité pédagogique" se mettait en place vendredi à destination des 850 élèves du collège de Castries (Hérault), par l'intermédiaire d'internet ou de cours disponibles dans les mairies, au lendemain de la fermeture de l'établissement pour cause de cas groupé de grippe H1N1.
Lire la suite de l’article





Dix internats d'excellence créés d'ici la rentrée 2011, selon Chatel
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a annoncé vendredi qu'il souhaitait la création de "10 internats d'excellence d'ici la rentrée 2011", lors de l'inauguration du premier d'entre eux à Sourdun (Seine-et-Marne).
Lire la suite de l’article





-----------------------------------------------------------------------




Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire:

Dominique Rabeuf a dit…

Rien ne nouveau dans l'enseignement, l'enterrement continue, un peu comme celui de MJ, mais ayant débuté depuis plus longtemps

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.