mercredi, septembre 16, 2009

Revue de presse du mercredi 16 septembre 2009


Réinventer le collège unique – Ph. Meirieu ne veut pas être un bouc émissaire – La défenseure des enfants menacée - une approche de l’orientation très orientée…



Réinventer le collège unique
Dans Le Monde, une tribune de François Dubet et Christophe Paris affirme “Il faut avoir le courage de réinventer le collège unique”. Le sociologue est le parrain de la 2ème journée du refus de l’échec scolaire et le co-auteur est le directeur général de l’AFEV (Association de la fondation étudiante pour la ville) organisateur principal de cette manifestation qui se déroulera le 23 septembre prochain. Le thème de cette année est “Les collégiens” et c’est dans cette perspective que se situent leurs propositions.
Pour eux, “ nous ne sauverons pas le collège unique si nous n'avons pas le courage politique de nous attaquer à la contradiction dans laquelle il se trouve aujourd'hui : celui d'être à la fois un lieu d'accueil pour tous les publics, avec une grande hétérogénéité sociale et scolaire, et un lieu de sélection chargé de faire émerger une élite, qui suivra ensuite les meilleures filières du lycée et de l'enseignement supérieur. ”. Pour refonder le collège et lutter contre l’échec scolaire, ils lancent plusieurs pistes. Celle de la polyvalence des enseignants tout d’abord. Et celle de l’évolution de l’évaluation ensuite. Et enfin, assurent-ils “c'est avant tout en travaillant à accroître l'estime de soi et la confiance de l'enfant en ses propres capacités que l'on peut espérer produire un effet sur un parcours scolaire.

Meirieu contre les caricatures
Philippe Meirieu est sans doute le “pédagogue” (je mets des guillemets car je n’aime pas cette étiquette réductrice) le plus connu et aussi le plus caricaturé et l’objet des discours les plus violents. La théorie du complot étant un grand classique de la rhétorique réactionnaire, il est souvent accusé d’être l’instigateur de tous les maux de l’école. Dans une tribune à Libération (on peut aussi la lire sur le site de Philippe Meirieu) , notre ami revient sur ce discours récurrent. “il y a deux semaines à la une du Figaro, écrit-il, on désignait les «pédagogues» à la vindicte publique et me voilà coupable de l’effondrement du niveau, de l’absurdité des programmes, de la déliquescence de nos institutions, de la violence scolaire, etc. Tour à tour anarchiste, khmer rouge ou néolibéral, je serais le fossoyeur de «l’Ecole de la République»”. En dehors du sentiment personnel (et certainement très désagréable) d’être l’objet d’une violence injustifiée, ces attaques sont aussi le symptôme de la pauvreté du débat sur l’école : “ En désignant un bouc émissaire, on évacue la complexité des situations. Quand il faudrait, au contraire, une réflexion éducative globale, […] qui nécessite les efforts de tous et mérite mieux que des caricatures.
Et il en appelle à la raison et à la mesure. En somme, Philippe Meirieu croit à l’éducabilité (et à la bonne foi) de ses adversaires. C’est estimable mais peut-être un peu vain, tant le débat sur l’école franchit sans cesse la limite entre la passion et l’irrationnalité…

Le poste de “Défenseur des enfants” menacé.
Le Café pédagogique s’en fait l’écho aujourd’hui et la nouvelle est surprenante: l’institution de la Défenseure des enfants serait supprimée à quelques semaines du 20 novembre, Journée des droits de l’enfant qui cette année revêt une importance particulière puisqu’on y commémorera le 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.
Dans un communiqué, Dominique Versini, l’actuelle Défenseure des enfants, a fait savoir qu’elle a découvert «avec stupeur» que deux projets de loi examinés le 9 septembre en Conseil des ministres «suppriment l'Institution dont elle a la charge, créée par la loi du 6 mars 2000 en tant qu'Autorité indépendante chargée de défendre et de promouvoir les droits des enfants». Elle n’a été “ ni consultée ni auditionnée ”. Elle dénonce «une méthode qui relève de la maltraitance institutionnelle». La plupart des syndicats ont dénoncé ce mercredi le projet de supprimer la fonction de Défenseur des enfants, le considérant comme une grave atteinte aux droits de ceux-ci. Ils estiment que le Défenseur des enfants a largement démontré son utilité, en particulier "en matière de recours, de médiation et d'accompagnement pour le respect des droits" des enfants, selon le SNUipp.


L’orientation désorientée
L'orientation a fait l'objet, en 2009, de pas moins de cinq rapports ou campagnes de communication. La semaine dernière, Luc Chatel inaugurait la plate-forme d'orientation en ligne de l'Onisep, et insistait à cette occasion sur la «géolocalisation des offres de formation». Martin Hirsch, en déplacement, mardi, avec le ministre de l'Éducation nationale sur le thème du livret de compétence, avait déjà abordé le thème dans son livre vert sur la jeunesse. Avant eux, le Conseil d'orientation pour l'emploi, le rapport Descoings et le rapport du conseiller interministériel à l'orientation avaient développé leurs propositions, déclinant l'idée du président de la République d'un «grand service public d'orientation».
Réunis cette semaine en Journées nationales d'étude, les conseillers d'orientation-psychologues sont donc sous les projecteurs. Ils sont 4 256, répartis entre les établissements scolaires et 600 centres d'information et d'orientation. Pour Natacha Polony, dans Le Figaro (devenu, avec elle, la Pravda des anti-pédagogues) il s’agit de “les convertir à l’entreprise.
Dans le prolongement de cet article, elle interviewe Claire Mazeron vice-présidente du syndicat national des lycées et collèges (Snalc), qui insiste “Il faut se recentrer sur les débouchés. On la présente par ailleurs comme une spécialiste des questions pédagogiques. Sûrement parce qu’elle est l'auteur d'un livre à paraître “ Autopsie du Mammouth”, dont on peut supposer que Jean-Paul Brighelli –dont elle est proche - l’a accompagnée dans l’écriture de ce nouveau pamphlet. Natacha Polony est donc en bonne compagnie et encore une fois ne donne qu’un seul point de vue.
On y assimile donc l'orientation scolaire à la seule connaissance des métiers... erreur d’analyse et méconnaissance de la réalité du travail des COP. En tout cas, une série d’articles très orientés…


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr (certains articles payants) du 16/09/09


Ecole : lettre d’un bouc émissaire à ses accusateurs publics
A chaque rentrée scolaire, l’école se met à l’heure des lieux communs : inflation de clichés, bataille de slogans, ressassement d’injures éculées. Cette cacophonie bégayante signe le rapport compliqué que nous entretenons avec
Lire la suite de l’article


Un collège entier fermé pour cause de grippe A, en Gironde
Après quelques fermetures ponctuelles de classe, la semaine dernière, c’est tout un collège qui va fermer ses portes à partir de demain en Gironde pour cause de grippe A.
Lire la suite de l’article


Palmarès du concours européen des jeunes scientifiques
Le concours européen des jeunes scientifiques vient de se terminer au Palais de la Découverte. Jeunes scientifiques ? Très jeunes, puisqu'il faut avoir 20 ans au plus pour tenter sa chance. Et qu'une grande partie des candidats sont encore au lycée.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/09/09


Le naufrage de l'orientation à l'école
C'est le grand chantier de Luc Chatel. Il va tenter de convertir à l'entreprise les 4 256 conseillers d'orientation-psychologues.
Lire la suite de l’article


Orientation : «Il faut se recentrer sur les débouchés»
Claire Mazeron est vice-présidente du syndicat national des lycées et collèges (Snalc), et spécialiste des questions pédagogiques. Elle est l'auteur d'un livre à paraître chez Gawzevitch, Autopsie du Mammouth, qui décrypte le fonctionnement - et les ratés - du système scolaire.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 16/09/09



Il faut avoir le courage de réinventer le collège unique,
par François Dubet (sociologue) et Christophe Paris (directeur général de l’Afev)

Maillon essentiel de notre système scolaire, le collège est aujourd'hui en crise : il ne répond plus à l'objectif qui lui était assigné par la loi Haby de 1975, celui d'être un collège unique pour tous les jeunes Français.
Dans les établissements accueillant les publics favorisés, il reste le lieu de formation des futurs élèves des filières générales du lycée, les plus valorisées. Mais dans les quartiers populaires, l'édifice de notre collège unique se fissure dans ses fondements affichés d'égalité et d'excellence. Il produit de la souffrance, non seulement pour ses élèves les plus fragiles - qui vont graduellement avoir le sentiment qu'il ne sert à rien de rentrer dans la course puisqu'elle est perdue d'avance -, mais également pour leurs enseignants, parfois impuissants face à des missions qu'ils perçoivent comme de plus en plus difficiles.
[…] Nous ne sauverons pas le collège unique si nous n'avons pas le courage politique de nous attaquer à la contradiction dans laquelle il se trouve aujourd'hui : celui d'être à la fois un lieu d'accueil pour tous les publics, avec une grande hétérogénéité sociale et scolaire, et un lieu de sélection chargé de faire émerger une élite, qui suivra ensuite les meilleures filières du lycée et de l'enseignement supérieur. Un lieu où chaque enfant est censé trouver sa place, mais où il fait l'expérience de la compétition.
Lire la suite de l’article


L'interdiction du port du voile à l'école fait polémique à Anvers
Des responsables musulmans envisagent de créer des écoles pour accueillir les filles exclues.
Lire la suite de l’article


Mon école à la maison
Jeudi 3 septembre, les trois enfants d'Axelle Rousse n'ont pas pris le chemin des écoliers. Ils n'ont pas préparé leur cartable, ne se sont pas inquiétés de savoir si leur maîtresse serait gentille ou sévère. Ils sont restés à la maison, dans le village de Crésantignes (Aube), à une vingtaine de kilomètres de Troyes. Ils font partie des quelque 3 000 élèves français de 6 à 16 ans dont les parents ont choisi l'enseignement en famille.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 16/09/09 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 16/09/09



A Etampes, le short et la minijupe interdits de lycée
Trois jours d'exclusion, c'est la sanction dont a écopé une lycéenne d'Etampes (Essonne) pour avoir malicieusement appelé ses camarades à braver le nouvel interdit scolaire. Car au lycée Geoffroy-Saint-Hilaire, on bannit le short, la minijupe, bref le court, et même les jeans troués.
Lire la suite de l’article


Sanctions après les journées du short
Trois jours d’expulsion pour avoir organisé deux « journées du short ». C’est la sanction dont a écopé Léa, une élève de terminale du lycée Geoffroy-Saint-Hilaire d’Etampes, officiellement pour avoir « organisé une manifestation dans l’enceinte du lycée par voie d’affiches».
Lire la suite de l’article


Une manif lycéenne pour le droit d’étudier en short
Après « la Journée de la jupe », un récent téléfilm avec Isabelle Adjani, place aux « journées du short » ! Bien décidés à ne pas se laisser imposer leur tenue vestimentaire, plus de 200 élèves du lycée Geoffroy-Saint-Hilaire ont bravé l’autorité de leur chef d’établissement en arborant, toute la journée d’hier, qui une jupe, qui un short, qui un bermuda à fleurs… 

Lire la suite de l’article


Short et minijupe interdits au lycée : les internautes se déchirent
Les internautes se divisent depuis ce matin sur le site du Parisien.fr pour donner leur avis sur la décision du proviseur d'un lycée d'Etampes (Essonne) d'interdire à ses élèves de porter shorts et minijupes dans l'enceinte de l'établissement. Un combat des anciens contre les modernes ? Des post soixante-huitards contre les tenants de l'ordre établi ? Pas si sûr tant les profils et les avis des uns et des autres, jeune ou vieux, de droite comme de gauche, diffèrent.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 16/09/09



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 16/09/09



Carte scolaire : les demandes de dérogation en progression
En hausse de 9,4 % à la rentrée, les demandes de dérogation à la carte scolaire ont été plus difficiles à satisfaire, du fait des limites de places.
Lire la suite de l’article


Grippe H1N1, 46 classes et 22 établissements scolaires fermés en France
46 classes et 22 établissements scolaires étaient fermés mercredi matin en France à cause de la grippe H1N1, a annoncé le ministre de l'Education Luc Chatel sur iTELE.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 16/09/09



La Défenseure des enfants s'insurge contre la suppression de son poste
Il doit être remplacé par un plus global «Défenseur des droits»...
Lire la suite de l’article


Une lycéenne exclue pour avoir organisé une «journée du short»
Elle entendait protester contre le nouveau règlement en vigueur sur les tenues autorisées dans l'établissement...
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos encore à la tête du Mammouth?
Un retard à l'allumage qui confine à la boulette. A en croire le site www.academie-en-ligne.fr, pourtant sous la houlette du ministère de l'Education comme le prouve le logo bien visible, Xavier Darcos est encore ministre de l'Education nationale. Ce site, présenté comme très ambitieux, devait mettre en ligne à partir de lundi les cours de l'année du CP au CM2 en français, histoire-géographie, mathématiques, sciences et technologie, allemand, anglais, chinois et espagnol.
Lire la suite de l’article


A quoi sert le défenseur des enfants?
Dominique Versini, défenseure des enfants, revient sur les missions de cette fonction qui pourrait disparaître...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/09/09



Bugs de la rentrée : l'Education nationale fait la morte
Une fois n'est pas coutume, un peu de cuisine interne pour vous raconter le premier bide de la rentrée avec les services Luc Chatel, à l'Education nationale. Tout commence avec un papier participatif publié sur Rue89 début septembre pour recueillir vos témoignages sur les couacs .
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 16/09/09



Bac raté, cours privés remboursés
Si l'élève échoue à l'examen, la société Acadomia s'engage à redonner l'argent aux parents. Soit 1 770 €.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/09/09



Les enfants privés de Défenseur?
Un projet de loi entend supprimer l'Autorité indépendante chargée de défendre et de promouvoir les droits de l’enfant, pour la remplacer par un "Défenseur des droits" aux compétences plus larges.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/09/09


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 16/09/09


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 16/09/09


Le gouvernement décide de supprimer le Défenseur des enfants
A quelques semaines du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, qu'elle est chargée de faire respecter, la Défenseure des enfants apprend que son institution va être supprimée. Du 23 au 25 septembre, Dominique Versini accueille à Paris les 35 défenseurs des enfants européens. Elle invite le gouvernement à venir s'expliquer. En effet, elle vient de découvrir que deux projets de loi créant un Défenseur des droits suppriment le Défenseur des enfants. "Ni consultée, ni auditionnée, déclare-t-elle, elle exprime "son total désaccord".
Lire la suite de l’article


Comment enseigner l'histoire des arts ?
La culture scolaire et la culture scientifique sont elles identiques ? C'est la question qui rebondissait, mardi 15 septembre 2009, sous la coupole du grand amphithéâtre de la Sorbonne lors du colloque national sur l'enseignement de l'histoire des arts à l'école, au collège et au lycée. Dans la salle s'affrontaient représentants de l'éducation nationale et historiens des arts, défenseurs des savoirs scientifiques attirés par les emplois possibles et pédagogues protégeant leur champ carré. Tous avaient à envisager, sur injonction présidentielle, une question : comment faire entrer l'enseignement de l'histoire des arts dans le système éducatif français ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 16/09/09


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 16/09/09



Snuipp-FSU et Unsa-Education contre la suppression du Défenseur des enfants
Le SNUipp-FSU, premier syndicat des enseignants du primaire, et l'Unsa-Education, deuxième fédération syndicale de professeurs, ont dénoncé mercredi le projet de supprimer la fonction de Défenseur des enfants, le considérant comme une grave atteinte aux droits de ceux-ci.
Lire la suite de l’article


Grippe H1N1: fermeture d'un lycée à Néronde (Loire)
Le lycée professionnel Pierre-Coton de Néronde (Loire) a été fermé mardi pour une semaine en raison de 7 cas avérés de grippes H1N1 chez des élèves, a annoncé la préfecture de la Loire dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Grippe H1N1: deux écoles maternelle et primaire fermées dans l'Yonne
Deux écoles, maternelle et élémentaire, de l'Yonne sont fermées depuis lundi "compte tenu de la progression du nombre d'enfants présentant des symptômes grippaux", a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.