jeudi, juin 26, 2008

Revue de presse du jeudi 26 juin 2008

Sauvons l’école primaire
C’est un nouvel appel lancé ce jeudi par une centaine de chercheurs dans les colonnes de Libération. Parmi les signataires, on retrouve des noms bien connus tels que Stéphane Beaud, Marie Duru Bellat, Samuel Joshua, Claude Lelièvre, Philippe Meirieu, Pierre Merle, Patrick Rayou et beaucoup d’autres.
Ces personnalités avertissent : “Une régression d’ampleur se prépare pour l’école primaire” qui conduira à “une désorganisation funeste de l’école publique”. Ils dénoncent l’incohérence qui conduit à la fois à annoncer un “recentrage sur les fondamentaux” tout en alourdissant les programmes jugés ”impossibles” et en réduisant le nombre d’heures de cours… (Ce que disait aussi la pétition lancée par le la pétition lancée par le CRAP-Cahiers Pédagogiques d’ailleurs)
Il concluent en déclarant qu’“Il est plus que temps que la communauté intellectuelle, les parents, les enseignants et l’ensemble des citoyens intéressés à la cause de l’école publique se réunissent pour mettre un terme à cette contre- réforme et créent les conditions d’un autre avenir pour ce qui constitue la base de l’ensemble du système d’enseignement.
On peut aussi retrouver ce texte sur un blog ouvert pour l’occasion.

Menaces sur le Bac.
Trois enseignants d’histoire-géo parisiens rendront lundi leurs copies du bac corrigées (200 devoirs) sans les notes nous dit Libération. Ils n’ont toujours pas été payés pour le bac 2007. «Ce n’est pas tant l’argent, il s’agit de moins de 100 euros, explique un des enseignants. Mais lorsqu’on a besoin de nous, on sait où nous trouver. Là, on ne nous dit rien, on se sent dévalorisé.».
D’autres menaces encore, avec les délais de correction jugés trop courts. Le Café pédagogique, pose la question “Les profs de philo vont-ils bloquer le bac ? ”. En Ile-de-France, les correcteurs de l'épreuve de philosophie ont, en effet, écrit au directeur du SIEC (le service interacadémique des examens et concours) pour l'informer qu'ils ne remettraient pas les copies corrigées le lundi 30 mais le mardi 1er juillet à 17 heures. Pour l’épreuve de philosophie, le temps de correction est passé de 24 à 11 jours seulement pour des paquets de copie qui oscillent entre 110 à 176 copies.
Qu’on s’attaque à ce “monument national” qu’est le bac, est à la mesure de l’exaspération dans le monde enseignant.

Binge drinking
Si vous ne connaissez pas ce mot, on pourrait le traduire par “soûlerie express”. Ce mode de consommation de plus en plus en vogue chez les ados consiste à boire un maximum de verres en un minimum de temps. C’est le gratuit 20 minutes qui consacre plusieurs articles à ce phénomène «Pour fêter la fin de l'année, la moitié de mes élèves sont arrivés complètement bourrés», raconte une prof de seconde d'un lycée public de l'Ouest francilien. Cette défonce à l’alcool relève pour une bonne part de l’inconscience « Les jeunes ignorent que leur ivresse va se prolonger plus d'une heure ou deux. Ils ne contrôlent rien, ils veulent juste que ça les aide à se lâcher», explique Franck Moulius, animateur à l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie.
Que faire ? Peut-être rappeler, dans ce pays ou l’alcool est considéré avec plus d’indulgence que d’autres substances, que cela peut conduire à des addictions. «Nous allons déromantiser l'ivresse, montrer que la soûlerie n'est pas sympathique, mais dégradante», explique le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie..On prévoit aussi d'interdire la vente d'alcool à tous les mineurs, y compris les 16-18 ans qui ont aujourd'hui le droit d'acheter du vin, du champagne et de la bière. Dans les supermarchés, les caissières devront demander les cartes d'identité.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/06/08



Sauvons l’école primaire
PAR 100 CHERCHEURS DE DIFFÉRENTES DISCIPLINES *

Une régression d’ampleur se prépare pour l’école primaire. Les nouveaux programmes imposés sans aucune concertation, les suppressions de postes, qui mettent à mal en particulier les écoles rurales et les écoles urbaines en zones «sensibles», et, peut-être plus encore, la suppression de deux heures de classe par semaine préparent une désorganisation funeste de l’école publique[…]
Lire la suite de l’article


«Des bombes à retardement contre l’homophobie»
Alice Guéna et Marie Rousset, militantes du MAG (Mouvement d’affirmation des jeunes gays et lesbiennes) témoignent de leur travail dans les collèges et lycées. Elles vont dans les classes, projettent un film de témoignages et lancent le débat pour essayer de «déconstruire les clichés homophobes» le plus tôt possible auprès des jeunes.
Lire la suite de l’article

Maternelle sup au Maroc
Cours particuliers, bachotage : afin d’assurer l’avenir de ses enfants, l’élite marocaine fait tout pour qu’ils intègrent dès la primaire le réseau d’écoles français, très coté.
Lire la suite de l’article


Grève des notes pour des copies du bac
Trois enseignants d’histoire-géo parisiens rendront lundi leurs copies du bac corrigées (200 devoirs) sans les notes. Motif : ils n’ont toujours pas été payés pour le bac 2007. «Ce n’est pas tant l’argent, il s’agit de moins de 100 euros, explique François Colodiet, agrégé d’histoire. Mais lorsqu’on a besoin de nous, on sait où nous trouver. Là, on ne nous dit rien, on se sent dévalorisé.» Plusieurs centaines de correcteurs auraient été convoqués pour le bac 2008 sans avoir été indemnisés pour 2007.
Lire la suite de l’article


Défaut d’agrément à Versailles
En juillet 2004, l’association SOS Homophobie pensait avoir gagné la partie. En obtenant l’agrément du rectorat de Versailles, dans les Yvelines, elle devenait la première association homosexuelle à pouvoir intervenir devant les élèves au niveau de toute une académie. Mais c’était compter sans la vigilance d’activistes catholiques locaux qui ont décidé de poursuivre en justice le rectorat pour «préjudice moral».
Lire la suite de l’article


La baffe dans le box
Le professeur José Laboureur, qui avait giflé l’un de ses élèves en janvier, était jugé hier à Avesnes-sur-Helpe (Nord).
Lire la suite de l’article


Les nouveaux chiffres de la violence scolaire
Sur l'année 2007-2008, on recense une moyenne de 4 incidents graves pour 1000 élèves par trimestre. Le système de recensement ayant changé, il est difficile de comparer avec la période précédente.
Lire la suite de l’article


Plus qu'une gifle, au collège de Berlaimont
Le professeur de Berlaimont ne voulait pas d'un procès en catimini, pour la gifle qu'il a donné à un élève, après que celui-ci l'a traité de "connard". Il a eu droit à un réquisitoire dur, à l'image d'un procès qui ne l'a pas épargné. Le procureur a stigmatisé ce qu'il a appelé "un déferlement de violence", pour ne requérir que 800 euros d'amende. Jugement rendu le 13 août prochain.
Lire la suite de l’article


Condamnation du site Note2be: "Tant mieux, ça me fait de la pub"
Le site qui permet aux élèves de noter leurs profs est à nouveau condamné par la justice. Ni chaud, ni froid pour le fondateur du site qui lance ce soir une nouvelle version de son site.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/06/08


Universités : vers la fin des examens de septembre
Valérie Pécresse veut remplacer cette session de rattrapage par un examen au mois de juin.
Lire la suite de l’article


Gifle : amende de 800 euros requise contre le prof
José Laboureur, qui avait reçu un important soutien, était jugé pour «violence aggravée sur mineur».
Lire la suite de l’article


La première colo
Voilà une expérience nouvelle et souvent enrichissante de la vie en société ! Mais un premier séjour peut donner lieu à quelques appréhensions, côté maman et côté enfant. Pas de panique : la colonie de vacances, ça se prépare… avec lui.
Lire la suite de l’article


Procès éprouvant pour le prof «gifleur»
Il est entré dans le tribunal en tirant deux valises à roulette. Bourrées de pétitions en sa faveur. Il ne les a pas sorties. Le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe a requis, hier, une amende de 800 euros à l'encontre de José Laboureur, professeur de technologie à Berlaimont. Non pas pour la «simple gifle» qu'il a donnée en janvier à un élève «chétif et tout léger» de sixième qui l'avait traité de «connard» en plein cours. Mais pour un «déferlement de violences», selon les termes de Bernard Beffy, procureur de la République
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/06/08



Le professeur qui avait giflé un élève, un homme "impulsif" et fragilisé
José Laboureur, 49 ans, est un grand gaillard. Un bon mètre quatre-vingt dix sous la toise et un bon quintal sur la balance. Mercredi 25 juin, devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord), ce professeur de technologie du collège Gilles-de-Chin de Berlaimont (Nord) ne cherche pas à nier les faits qui lui valent d'encourir cinq ans de prison. Mais sous cette imposante carrure qui semble l'encombrer, l'homme se demande ce qu'il fait là, face à des juges, tandis que le procureur, Bernard Beffy, requiert contre lui une amende de 800 euros.
Lire la suite de l’article


Huit cents euros requis contre le professeur qui avait giflé son élève
Le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe a requis, mercredi 25 juin, une amende de 800 euros contre le professeur qui avait giflé, il y a cinq mois, un élève de 11 ans l'ayant traité de "connard".
Lire la suite de l’article


note2be.com : l'interdiction de citer des noms de professeurs confirmée en appel
Le site Internet note2be.com, qui proposait aux élèves de noter anonymement leurs enseignants en citant leurs noms et leurs établissements, ne doit plus utiliser de données nominatives, a indiqué, mercredi 25 juin, la chambre des référés de la cour d'appel de Paris, confirmant l'ordonnance de première instance.
Lire la suite de l’article


Ecole : de la promesse d'un service minimum à l'instauration d'un droit d'accueil
L'examen parlementaire du projet de loi mis au point par le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, et instaurant dans les écoles un "droit d'accueil" des élèves, notamment en cas de grève, doit commencer le jeudi 26 juin au Sénat. D'ores et déjà, se profile une bataille d'amendements, entre élus de droite cherchant prioritairement à amoindrir le caractère contraignant de ce projet envers les communes, et leurs homologues de gauche souhaitant principalement limiter les obligations pesant sur les enseignants afin de préserver l'exercice du droit de grève, qu'ils jugent menacé. Au total, 55 amendements ont été déposés par les sénateurs.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/06/08 (un jour de retard)



Quand l’UMP veut poursuivre RESF…
Tollé après les menaces directes du porte-parole del’UMP Frédéric Lefebvre à l’encontre du collectif citoyen.
Lire la suite de l’article


Quand la justice envahit les cours d’école
Ouverture du procès de l’enseignant qui a giflé un élève en janvier. Une illustration de la judiciarisation croissante des conflits scolaires.
Lire la suite de l’article


Le prof gifleur va pouvoir « s’expliquer »
Poursuivi pour « violence aggravée sur mineur », José Laboureur, qui avait failli accepter la procédure du plaider-coupable, avait finalement réclamé un procès public.
Lire la suite de l’article


De la classe à la « garderie
Polémique autour de l’article 2 du projet de loi sur le service minimum d’accueil, en discission à partir d’aujourd’hui au Sénat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/06/08



800 € d'amende requis contre le « prof gifleur »
«C'ETAIT un geste impulsif, j'ai réagi en père de famille. » José Laboureur, professeur de technologie de 49 ans, a justifié hier la gifle qu'il a administrée, le 29 janvier dans un collège de Berlaimont (Nord) , à un élève de 6 e qui l'avait insulté. Poursuivi pour « violences volontaires aggravées » devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe, l'enseignant est arrivé avec deux valises censées contenir les milliers de soutiens reçus.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/06/08



La société indienne continue à sacrifier ses filles
Une enquête dans cinq États du nord de l'Inde montre que le nombre de fillettes par rapport aux garçons régresse, quel que soit le milieu social
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 26/06/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/06/08




Ecole: Darcos veut "protéger la liberté de travailler" sans nuire "au droit de grève"

Le projet de loi sur l'accueil des enfants en primaire, notamment les jours de grève, vise à "protéger la liberté de travailler" des familles, "sans rien retirer au droit de grève" des enseignants, a affirmé Xavier Darcos en présentant ce texte au Sénat jeudi.
Lire la suite de l’article



Les filles aussi battantes que les garçons

C’était l’un des préjugés sexistes les plus répandus, mais il pourrait bientôt rejoindre la terre plate et la génération spontanée au rayon des pseudo-évidences démontées par la science: les petites filles n’ont pas moins l’esprit de compétition que les petits garçons, elles l’expriment juste de manière plus subtile. C’est en tous cas ce qu’indique une ingénieuse expérience de psychologie sociale à paraître dans la revue scientifique «Journal of Animal Behavior».
Lire la suite de l’article


Etat d'ivresse sur les bancs de l'école
A 8 h du matin en semaine, ils ont déjà 2 grammes d'alcool par litre de sang. Ce scénario, certes encore rare, est en augmentation, chez les filles notamment. «Cela a commencé dans le milieu étudiant et s'est propagé au lycée puis au collège», note Etienne Apaire, président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie.
Lire la suite de l’article


Une campagne pour avertir du risque d'overdose à l'alcool
Le gouvernement a le «binge drinking» dans le viseur. Sous l'impulsion du Premier ministre, François Fillon, la toute première grande campagne de communication va être lancée, sans doute dès cet été, pour lutter contre «l'alcool pour la défonce». Ce mode de consommation de plus en plus en vogue chez les ados consiste à boire un maximum de verres en un minimum de temps.
Lire la suite de l’article



Consommer de l'alcool près du bahut bientôt interdit

Dans quelques jours, le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 va être présenté. Certaines mesures sont osées. Elles pourraient s'inscrire dans le projet de loi contre les addictions des jeunes que la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, dévoilera en octobre. Il est question d'interdire la vente d'alcool à tous les mineurs, y compris les 16-18 ans qui ont aujourd'hui le droit d'acheter du vin, du champagne et de la bière. Dans les supermarchés, les caissières devront demander les cartes d'identité.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/06/08



En Espagne, les internautes sauvent la "mémoire historique"
Qui est cette femme souriante sur le point de partir au front? Les internautes peuvent désormais aider l’Espagne à retrouver la mémoire de sa guerre civile, cette "mémoire historique" si chère au gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/06/08



Le procès de la gifle à l'école rate sa cible
Le procès public du professeur, pour une baffe sur un élève de 6e, n'a pas débouché, hier, sur le débat attendu par beaucoup d'enseignants...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/06/08



Note2be, version 2.0
La justice a confirmé mercredi en appel que le site note2be.com, qui propose aux internautes de noter les enseignants, n'était pas autorisé à afficher des données nominatives. Stéphane Cola, le fondateur du site a annoncé le lancement d'une nouvelle version du site, qui permettra désormais de noter de nombreux prestataires de services parmi lesquels la SNCF et la Poste. Usagers, à vos claviers!
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/06/08


Le prof gifle un élève : 800 euros d'amende requis
José Laboureur est jugé pour avoir giflé un enfant de 11 ans qui l'avait traité de "connard". "Ce n'est pas une gifle, c'est une scène de violence", a estimé le procureur.
Lire la suite de l’article


Note2be : interdiction confirmée en appel
Le fondateur du site a d'ores et déjà annoncé une nouvelle version du site, disponible dès mercredi soir. Elle prendra en compte les motivations des jugements, et élargira le champ du site à d'autres professions que les enseignants.
Lire la suite de l’article
----------------------------------------
L’Express.fr du 26/06/08


La haine du samedi soir
L'affaire du jeune juif agressé à Paris intervient après une série d'incidents communautaires entre bandes du même quartier.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/06/08



La CGT-Educ'action 93 et la FSU 93 dénoncent la suspension d'un professeur stagiaire
La CGT-Educ'action 93 et la FSU 93 ont dénoncé mercredi la suspension d'un professeur stagiaire, interpellé lors d'une manifestation de lycéens à Paris le 3 avril, décidée récemment par le rectorat de Créteil qui souhaite attendre l'issue de son jugement en septembre.
Lire la suite de l’article


790.444 élèves vont passer les épreuves du brevet jeudi et vendredi
790.444 adolescents passent jeudi et vendredi les épreuves du Diplôme national du brevet (DNB), premier examen de la vie scolaire qui sanctionne les connaissances enseignées pendant les quatre années de collège.
Lire la suite de l’article


Amende de 800 euros requise contre le professeur ayant giflé un élève
Une amende de 800 euros a été requise mercredi devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord) à l'encontre d'un professeur de Berlaimont (Nord), jugé pour avoir giflé un élève de 11 ans qui l'avait traité de "connard".
Lire la suite de l’article


Le projet de loi sur l'accueil des élèves en primaire au Sénat jeudi
Le projet de loi instituant un droit d'accueil des enfants dans les écoles publiques, les jours de grève mais pas seulement, texte fortement critiqué par la plupart des syndicats, sera examiné jeudi en première lecture au Sénat.
Lire la suite de l’article


Des étudiants lancent une "Journée du refus de l'échec scolaire" le 24 septembre
Les étudiants de l'Afev, association qui milite notamment contre la sortie de quelque 150.000 jeunes du système scolaire sans qualification chaque année, vont organiser une "journée du refus de l'échec scolaire" le 24 septembre, ont-ils annoncé mercredi.
Lire la suite de l’article


Budget universités: un rapport de l'Assemblée préconise de reconnaître la performance
Un rapport de l'Assemblée nationale publié mercredi préconise de reconnaître, en partie, la performance des établissements dans le financement des universités, dans le cadre de la réforme à venir de l'allocation des moyens aux universités.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

2 commentaires:

Lofi a dit…

Je ne vois pas Philippe Meirieu parmi les signataires de cet appel.

Lofi a dit…

autant pour moi,lu trop vite ! il y est bien !

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.