vendredi, juin 27, 2008

Revue de presse du vendredi 27 juin 2008

Les tirades de Darcos déchiffrées
Dans Libérationce titre interpelle . L’article en question propose de revenir sur les chiffres que Xavier Darcos martèle pour justifier sa politique. La journaliste fait d’ailleurs appel à Nathalie Mons, une des meilleures spécialistes françaises de la comparaison des systèmes éducatifs, pour donner son avis sur cette méthode.
L’article montre les approximations dans les chiffres utilisés par le ministre et démonte quelques idées toutes faites. Un article très utile même si on reste un peu sur sa faim tant le débat sur l’école est biaisé et mérite ces corrections. Le travail de fond nécessaire pour déconstruire le discours des déclinologues de l’école est à poursuivre.

En revanche voilà un chiffre qui doit être entendu :un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Il faut rappeler que le taux de chômage des jeunes non-diplômés, cinq ans après avoir quitté l'école (41% en 2005), atteint le double du reste de leur tranche d'âge . A la fin des années 70, le taux de chômage était « seulement » à 18%. Mais depuis, les gains de productivité ont détruit des emplois non qualifiés et rendent encore plus difficile l’insertion.
Pour le Cerc, dont le président est Christian Forestier également membre du Haut Conseil de l’éducation, il faut revoir le système scolaire et mieux repérer ceux qui "décrochent": "l'exemple de la Finlande démontre que c'est réaliste mais cela demandera plus d'une décennie". En Finlande, presque 100% des jeunes achèvent l'enseignement fondamental obligatoire, totalement gratuit. Le redoublement est proscrit, les élèves, généralement pas notés avant 12 ans, accèdent à partir de 13 ans à des entretiens individuels réguliers avec des conseillers d'orientation.

J’en ai ma claque…
On l’aura noté, cette chronique a été très discrète sur l’affaire de la gifle de Berlaimont tant le traitement de cet incident m’exaspère. C’est la vision de la couverture du Nouvel Obs qui m’oblige à y revenir. L’hebdo consacre tout un dossier (pas moins de huit articles) à ce qu’il considère comme un symbole.
Mais en quoi le geste irréfléchi et disproportionné d’un collègue irascible dans une classe de 6ème d’un collège sans histoire peut-il être assimilé à un quelconque symbole de reconquête d’une autorité mythifiée et dépassée ? En quoi est-ce le symbole de toutes les incivilités et de la violence scolaire ? On a fait dire bien trop de choses à ce déplorable incident qu’il ne devrait.
Les déclarations de certains enseignants interrogés dans un des articles de ce dossier , par leurs excès, montrent surtout l’ampleur du malaise et de la perte de repères sur ce qu’est l’éducation. On y lit aussi une dérive qui conduit à voir certains élèves et leurs parents presque comme des ennemis. On peut aussi voir dans cette crispation le signe d’une profession qui se sent dévalorisée et qui face à une réelle baisse de prestige social se focalise sur un geste considéré (à tort !) comme un symbole d’une autorité perdue.

Le ministre ne voulait pas d'une « foire du caravaning » en se moquant de la « Nuit des écoles » du 14 juin qui avait vu des parents d'élèves, mécontents des réformes annoncées par le ministre, occuper environ 650 écoles en France.. En Mayenne, des parents organisent donc ce soir une « Nuit du caravaning » dans les établissements. Cette nuit est organisée en prélude à l'opération nationale « L'école est finie», qui aura lieu samedi matin. Sur leur site Internet, les organisateurs annoncent 770 écoles participantes, dans 63 départements français. Cette matinée se veut « conviviale et citoyenne » et a pour but de débattre de la réforme des programmes du primaire, de la semaine de quatre jours, des effectifs...
Tant qu’il ya de la mobilisation, l’école n’est pas finie…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/06/08



Les tirades de Darcos déchiffrées
Le ministre de l’Education fait parler les statistiques pour conforter ses réformes. «Libération» a confronté ses calculs aux chiffres réels.
Lire la suite de l’article


Un site québécois pour parler d’homosexualité à l’école
Quelles idées pour parler homosexualité à l’école ? L’Inter-LGBT (inter associative lesbienne, gai, bi et trans) qui organise ce samedi à Paris la Marche des fiertés dont Libération est partenaire est allée piocher des exemples à l’étranger. Au Québec, le Gris s’adresse principalement aux jeunes,en milieu scolaire. Depuis que l’association a été créee, il y a dix ans, elle a rencontré 25 000 jeunes.
Lire la suite de l’article


Pécresse opère un premier recul devant les chercheurs
Manifester sa colère n’est pas inutile. C’est ce que peuvent se dire depuis hier les milliers de scientifiques qui, par des moyens divers, se sont mobilisés ces dernières semaines contre les projets gouvernementaux de réforme du CNRS. Pétitions et appels de médaillés du CNRS (1) se sont multipliés, signe d’une méfiance persistante à laquelle la ministre Valérie Pécresse a été sensible
Lire la suite de l’article


Une institutrice blessée par une carabine
L'enseignante du Val-de-Marne se trouvait sur le terrain de sport près de l'école où elle travaille quand elle a été atteinte par deux plombs tirés depuis un immeuble. Les enquêteurs privilégient la thèse de l'accident.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/06/08



Violences scolaires : collèges particulièrement touchés
La plupart des incidents se concentre sur un petit nombre d'établissements.
Lire la suite de l’article

L'informatique pour la première fois au brevet
L'anglais et l'informatique sont désormais éliminatoires pour les 790 444 collégiens qui passent aujourd'hui les épreuves.
Lire la suite de l’article


Écoles, hôpitaux : le privé 
à la rescousse
Les députés ont adopté jeudi une loi qui permettra d'élargir le partenariat public-privé. Les groupes de BTP pourront financer et réaliser les projets des collectivités locales et de l'État.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/06/08



Les sénateurs approuvent l'accueil des élèves dans les écoles publiques en cas de grève
Les sénateurs ont adopté, jeudi 26 juin, le texte controversé imposant l'accueil des enfants en école maternelle et au primaire en cas de grève. Les communes auront l'obligation d'accueillir les élèves à partir d'un seuil de grévistes que les sénateurs ont fixé à 20 % du total des enseignants de la commune, mais aussi en cas d'absence du professeur s'il n'est pas remplacé.
Lire la suite de l’article


"Les accusations de communautarisme me paraissent surtout une manière de stigmatiser l'islam"
Emile Poulat, historien, sociologue, directeur d'études à l'Ehess

La mixité dans notre société n'a pas été créée au nom de la laïcité. Elle est un phénomène récent. Jusqu'à récemment, il n'existait que des écoles non mixtes pour filles et pour garçons, et personne ne voyait là une atteinte à la laïcité. Vouloir de la mixité partout est une nouvelle exigence, qui correspond surtout à une évolution des moeurs et de la conscience sociale. Sauf à tenir un discours militant, il n'y a guère de raisons d'invoquer les grands principes et je ne vois là que des cris d'orfraie. Quant aux accusations de communautarisme, elles me paraissent surtout une manière de stigmatiser l'islam. Je voudrais que l'on mette autant d'énergie à établir l'égalité hommes-femmes dans notre société qu'à pointer le communautarisme islamique.
Lire la suite de l’article


Homophobie = identité nationale ?
Daniel Borrillo, juriste, Paris-X-Nanterre ; Eric Fassin, sociologue, Ecole normale supérieure ; Noël Mamère, député (Verts) de Gironde ; Caroline Mécary, avocate d'Emmanuelle B. et de Frédéric Minvielle.

En matière d'égalité des droits entre les sexualités, la France est aujourd'hui à l'arrière-garde de l'Europe. Ainsi, le mariage s'est ouvert aux couples de même sexe chez nos voisins, aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne et maintenant en Norvège, tandis que le Royaume-Uni leur propose un partenariat civil égal au mariage. Au-delà, du Canada à l'Afrique du Sud, et, après le Massachusetts hier, aujourd'hui la Californie, la logique de la démocratie sexuelle se déploie à travers le monde. Mais à l'heure où elle s'apprête à assumer la présidence de l'Union européenne, loin d'en ouvrir le chemin, la France de Nicolas Sarkozy choisit de fermer la marche de l'égalité.[…]
L'homophobie d'Etat, c'est donc la nouvelle exception française - du moins parmi les sociétés qui se veulent démocratiques. Or n'est-ce pas là que l'homophobie ordinaire trouve sa justification, tout comme la xénophobie d'Etat légitime le racisme ordinaire ? Les violences infligées à deux hommes qui se tiennent par la main, ou les insultes dirigées contre deux femmes qui s'embrassent dans la rue ne signifient-elles pas le refus d'amours qui affichent une existence libre et égale ? Et la discrimination d'Etat, qui semble donner raison à ce rappel à l'ordre de l'inégalité des sexualités, ne vient-elle pas encourager l'homophobie quotidienne ?
Lire la suite de l’article


Un lycéen blessé par un tir de Flash-Ball attend réparation
Le lycéen blessé il y a sept mois à Nantes par un tir de Flash-Ball lors d'une manifestation contre la loi Pécresse n'a pas recouvré l'usage de son oeil droit et sa famille dénonce "l'opacité" de l'enquête.
Lire la suite de l’article


"J'avais jamais vu un homosexuel"
Certains ont le regard méfiant des mauvais jours, d'autres s'installent bruyamment dans la classe avec des rires fanfarons. "Aujourd'hui, comme vous le savez, nous allons parler d'homosexualité", annonce Alice Guéna, la présidente du Mouvement d'affirmation des jeunes gais, lesbiennes, bi et trans (MAG). Les élèves étouffent quelques rires embarrassés. "Pourquoi ris-tu, David ?", demande la professeure de français et d'histoire de la classe, Malika Awad. "J'avais jamais vu un homosexuel, c'est pour ça que je ris. C'est bizarre, la première fois."
Lire la suite de l’article


La "Marche des fiertés" contre l'homophobie à l'école
La huitième Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans aura lieu, samedi 28 juin, à Paris. Cette manifestation, qui rassemble tous les ans plusieurs centaines de milliers de personnes, aura pour thème l'éducation : "Pour une école sans aucune discrimination !", proclamera la banderole de tête. Les revendications traditionnelles de l'Interassociative LGBT (lesbienne, gai, bi et trans), comme le mariage et l'homoparentalité, seront également présentes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/06/08 (un jour de retard)



Amende requise contre le prof gifleur
Hier, José Laboureur comparaissait devant le tribunal correctionnel pour « violence sur mineur ».
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/06/08



Comment parler de sexualité avec votre ado
A l'approche des grandes vacances - une période qui rime souvent avec première fois -, il est grand temps d'oser parler préservatif, pilule ou petit ami à ses enfants adolescents. Mais c'est tout un art ! Nos conseils aux parents.
Lire la suite de l’article


Une enseignante touchée par deux plombs
Une enseignante qui revenait, en début d'après-midi, d'une sortie scolaire a été touchée par deux plombs, à l'entrée de l'école Henri-Wallon, à Valenton (Val-de-Marne). L'une des balles a atteint un bras, l'autre les côtes. Après avoir fait rentrer son groupe d'enfants dans l'école, la femme a été transportée, choquée, à l'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'institutrice ne serait pas visée en sa qualité d'enseignante.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/06/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 27/06/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 27/06/08



Un jeune sur six sans diplôme, l'action publique "pas à la hauteur", selon le Cerc
Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Lire la suite de l’article


Paris : Les futurs lycéens seront fixés lundi
Au rectorat de Paris, on a pris deux jours de plus pour affiner les affectations en seconde. Soumis cette année à un moulinage informatique, et non plus seulement au tri manuel des proviseurs, le choix des élèves ne sera achevé qu'aujourd'hui, en raison d'un léger bug technique. Les noms des lycées où les élèves de troisième feront leur rentrée ne seront connus que lundi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/06/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/06/08



Ils campent à l'école pour dire non aux réformes
Le ministre ne voulait pas d'une « foire du caravaning ». Des parents mayennais organisent ce soir une « Nuit du caravaning » dans les établissements.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/06/08



"Accepter l'homosexualité à l'école"
La Marche des fiertés 2008 se déroulera samedi un peu partout dans le monde. Plus de 500000 personnes sont attendues à Paris. Alain Piriou, porte-parole de l'Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans, qui organise la Gay Pride parisienne, revient pour le JDD.fr sur le thème choisi: "Pour une école sans aucune discrimination".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/06/08


Nos enfants sont-ils des têtes à claques ?

Parfois, le geste part. Parce qu'ils craquent. Ils sont parents ou enseignants, souvent adeptes de Dolto. Mais dans un monde où tous les rapports de pouvoir ont changé, ils ne savent plus comment exercer leur autorité. Résultat : alors que le Conseil de l'Europe lance une campagne contre les châtiments corporels, en France un enseignant jugé pour avoir giflé un élève est défendu par une grande partie de ses collègues ! Et plus que jamais le débat fait rage entre les tenants d'une éducation libérale et les pourfendeurs du laxisme, sur fond de discours politiques musclés. La France est-elle déboussolée au point d'avoir la nostalgie du martinet ?
Lire la suite de l’article


La gifle transcende les clivages politiques

Des politiques parlent des gifles qu’ils ont reçues…
Lire la suite de l’article


L'Europe unie... contre la fessée
Vous les chrétiens, vous dites que vous aimez la famille ! Eh bien, ne défendez pas la violence envers les enfants !” C'est le cri lancé par Marija Pavilioniene, députée lituanienne et militante contre les châtiments corporels, le 15 juin à Zagreb, lors du lancement de la campagne du Conseil de l'Europe «Lève la main contre la fessée !».
Lire la suite de l’article


Profs : pourquoi ils craquent

L'enseignant «gifleur» poursuivi devant la justice est devenu un symbole. Ses collègues racontent le combat qu'ils doivent parfois mener pour se faire respecter
Lire la suite de l’article


La fessée, quand on n'a pas les mots

Xavier Pidoux est juge des enfants à Avignon. Depuis vingt-cinq ans, il voit défiler dans son cabinet des gamins maltraités et des géniteurs «bourreaux», mais aussi des enfants «tyrans» et des parents dépassés. Alors la gifle, pour ou contre ? Non au châtiment corporel, répond évidemment le juge, mais oui à la gifle ou à la fessée dite «pédagogique».
Lire la suite de l’article


Pas touche à l'enfant-roi
Outre-Atlantique, les médicaments pour enfants turbulents vont-ils définitivement remplacer la gifle ?
Lire la suite de l’article


«Soyez des dictateurs !»
On peut bien le traiter de réac, il s'en moque. Le pédiatre Aldo Naouri, auteur d'un best-seller controversé *, persiste et signe : il faut empêcher les enfants de prendre le pouvoir dans la famille
Lire la suite de l’article


Quand l'école cognait
Il aura fallu 150 ans pour que les premiers textes interdisant les châtiments corporels soient appliqués
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 27/06/08


Rachida Dati en freestyle sur Skyrock
La garde des Sceaux était l'invitée de Planète rap sur Skyrock mercredi soir en compagnie du duo ragga des Neg'Marrons pour parler des prisons. Récit d'une soirée inattendue, mais sans dérapage.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/06/08




Universités: fin des examens de septembre, intitulés des diplômes harmonisés

Les universités vont devoir avancer en juin leur session de rattrapage de septembre, le contrôle continu va être généralisé en première année d'université et les intitulés des diplômes vont être harmonisés, a décidé jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


L'école au coeur de la 7e Marche des fiertés homosexuelles
La Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la Gay Pride française, met l'Ecole au centre de sa 7e édition, samedi, pour souligner la nécessité d'une prévention précoce de l'homophobie et la détresse de nombreux jeunes homosexuels.
Lire la suite de l’article


La réforme des bourses étudiants publiée au Bulletin officiel de l'Education
La réforme des bourses étudiantes et aides au mérite, annoncée en septembre dernier par Valérie Pécresse, a été publiée jeudi au Bulletin officiel de l'Education et de l'Enseignement supérieur. Cette réforme entend élargir le bénéfice des bourses et aides à 50.000 jeunes entre 2007 et 2008 et aux élèves méritants ou souhaitant étudier à l'étranger, soit une "augmentation de 10%": les bénéficiaires devraient passer de 500.000 à 550.000.
Lire la suite de l’article


Gifle à un élève : Darcos n'aime pas qu'on "ostracise les enseignants"
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a estimé vendredi sur Canal+, au sujet du procès d'un professeur qui avait giflé un élève, que de telles affaires devraient se traiter "à l'intérieur des écoles" et qu'il ne fallait pas "ostraciser les enseignants".
Lire la suite de l’article


Après la Nuit des écoles, Darcos critique l'opération "l'Ecole est finie"
Après avoir critiqué "la Nuit des écoles", le ministre de l'Education Xavier Darcos s'en est pris vendredi à "l'Ecole est finie", opération prévue samedi dans certaines écoles par des parents et des enseignants pour protester contre les réformes en cours dans le primaire.
Lire la suite de l’article


Un jeune sur six sans diplôme, l'action publique "pas à la hauteur" (Cerc)
Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.