mercredi, janvier 14, 2009

Revue de presse du mercredi 14 janvier 2009

Des enfants imprégnés d'images
C'est le titre d'un dossier passionnant et inquiétant dans La Croix.Les spécialistes commencent à s'intéresser aux enjeux d'une imprégnation audiovisuelle de plus en plus intense et de plus en plus précoce. «La réalité sociale pour un enfant est aujourd'hui d'abord virtuelle, le plus souvent, avant d'être humaine. Ne se voit-il pas dans l'écran plus que dans le miroir du regard de ses parents ?» affirme la psychologue et psychanalyste Martine Fourré. Le temps passé par les enfants devant les écrans a un impact sur leur rapport au réel, leurs relations aux autres, dont on a du mal encore à mesurer précisément l'ampleur. «On voit ainsi de plus en plus d'enfants agités qui ont du mal à se concentrer en classe, car ils ont un mode de pensée plus “opératoire”, observe le pédo-psychiatre Claude Allard. On voit aussi des adolescents qui se comportent comme dans les jeux vidéo, qui ne répondent pas aux questions qu'on leur pose ou adoptent des comportements d'esquive, comme si ce qui les touchait réellement devait être évité.». Les spécialistes interrogés insistent aussi sur le fait que l'influence des images est plus forte dans les familles mono-parentales ou décomposées car le contrôle sur ce que regardent les enfants y est souvent moins fort. Dans un autre article (en accès payant), le psychiatre serge Tisseron, s'appuie sur une enquête inédite pour affirmer «La violence des images est partiellement responsable de la violence scolaire»
Ce bain d'images non maîtrisé pose bien sûr la question de la violence mais aussi de la remise en question des parents et de l'école dans la transmission des savoirs . C'est une affaire d'éducation et de responsabilité des éducateurs Mais, comme le disait récemment Philippe Meirieu si cela suppose bien sûr une éducation aux médias cela passe aussi par une éducation des médias qui doivent prendre conscience de l'énorme responsabilité qui est la leur dans cette évolution inquiétante.

Paru hier dans l'édition papier, on trouve aujourd'hui mis en ligne le dossier de Libération sur les 40 ans de l'université de Vincennes
Créée au lendemain de 68, ce fut un lieu d'expérimentation, de résistance et d'analyse critique. Transféré ensuite à Saint Denis l'actuelle Paris-8, fut durant de nombreuses années, un terrain d'effervescence intellectuelle et politique. Des milliers d'étudiants ont été en contact avec les plus originaux penseurs de l'époque : Foucault, Deleuze, Chomsky, Marcuse, Cixous, Lyotard, Macciocchi...
François Dosse, historien des idées, précise selon lui les singularités de cette nouvelle structure : “la spécificité de Vincennes, pour un étudiant, c'était la prise de parole par tous, et notamment par les étudiants, qui étaient invités à critiquer les thèses des professeurs, lesquels avaient le souci d'être de plain-pied avec leurs étudiants. ”. Libération (1ère formule...) qui fut très proche de cette expérience se pose évidemment la question de savoir ce qui reste du projet initial et se demande si dans les structures actuelles ce genre d'expérience est encore possible . Pour Jean-Baptiste Prévost, le président de l'Unef , interrogé par le journal : «Vincennes est malheureusement resté une expérience. Aujourd'hui on est dans une tout autre logique. On raisonne en termes d'excellence, d'attractivité et de recherche. Mais on ne pense plus guère en termes de pédagogie. Les rapports enseignants-étudiants sont passés au second plan».

Reconquête ou défaite ?
Cette année, les conseils de classe, dans les collèges et les lycées, auront lieu mi-juin pour éviter que le troisième trimestre ne soit trop raccourci. C'est ce que Xavier Darcos avait qualifié dans une posture très martiale, de reconquête du mois de juin.
Mais pour reconquérir le mois de juin on risque de perdre le 2ème trimestre. Car notamment pour les Terminales, les conseils de classe risquent d'être avancés. Dans une directive qui vient de paraitre, il est indiqué que l'avancement des conseils de classe est lié à l'unification nationale de la procédure de saisie des voeux et à son avancement dans le temps, du 20 janvier au 20 mars.
 La même note de service indique que le "conseil de classe principalement consacré à l'orientation" (ie le 2ème pour les Terminales ) «doit pouvoir siéger avant ou au tout début de la période de saisie des vœux », elle conclut : « il est recommandé de le tenir au plus tard le samedi 7 février 2009 ». Je ne sais pas si le mot “déconquête” existe mais il faudrait l'inventer...
Pour le troisième trimestre les conseils de classe auront lieu à partir du 8 juin (terminale), 11 juin (première), 15 juin (seconde).
Résultat des courses: le bac commencera le 18 juin.. Date symbolique : c'est celle de l'appel bien sûr mais c'est aussi, celle moins heureuse pour l'histoire de France de la bataille de Waterloo....
Une défaite...

Bonne Lecture...

----------------------------------------------
Libération.fr du 14/01/09


Saint-Denis, braises de Vincennes
Autrefois lieu d’expérimentation, de résistance, d’analyse critique, l’actuelle Paris-8, malgré des moyens limités et un certain sentiment d’impuissance, veut remplir une «mission sociale et civilisatrice».
Lire la suite de l’article


«Une dissémination de la parole»
François Dosse, historien des idées, revient sur les singularités de Paris-8.
Lire la suite de l’article


Penser sans entraves
Le 13 janvier 1969, il y a quarante ans, ouvrait le Centre universitaire expérimental de Vincennes. Né dans le sillage de Mai 68, il a été un terrain d’effervescence intellectuelle et politique. Des milliers d’étudiants ont été en contact avec les plus originaux penseurs de l’époque : Foucault, Deleuze, Chomsky, Marcuse, Cixous, Lyotard, Macciocchi… Lieu inégalé de créativité intellectuelle, Vincennes a aussi été un lieu de critique sociale et d’imagination politique, au cœur des luttes du moment : femmes, immigrés, homosexuels, prisonniers. Mais surtout, pour tous ceux qui l’ont fréquenté, Vincennes a été, malgré la violence idéologique, un lieu de solidarité, de plaisir d’être ensemble. Sur cette expérience, si proche du Libération des premiers temps, nous avons enquêté pour voir ce qui restait du projet initial. Et pour savoir si, aujourd’hui, ce genre d’expérience était encore possible.
Lire la suite de l’article


Une expérience possible aujourd’hui ?
Les universités françaises, appauvries et soumises à la compétition, sont loin de l’utopie de 1969.
Lire la suite de l’article


Agression de lycéens d’origine maghrébine : une enquête ouverte
Ils auraient été violentés pour avoir refusé un tract distribué par des militants de la Ligue de défense juive. Plusieurs plaintes ont été déposées.
Lire la suite de l’article


«J’ai à peine le temps de finir ma phrase que je reçois un coup»
Moeze, 17 ans, en terminale au lycée Janson-de-Sailly, à Paris, est l’un des deux jeunes d’origine maghrébine à avoir été frappé à la sortie du lycée par des membres de la Ligue de défense juive, selon lui. Pour Libération, il raconte.
Lire la suite de l’article


Le gilet fluo, une idée lumineuse
(Blog “c’est classe

"Vous nous reconnaîtrez facilement, on aura des gilets fluos". Rendez-vous était pris au téléphone avec deux "Rased" de Nice, l'une maitre E, l'autre maître G. Le jour de la manifestation à Paris, impossible de les rater, avec leurs bandes argentées sur le dos, devant Gibert Jeune boulevard Saint Michel.Les gilets fluos ont été une idée lumineuse pour les "Rased": grâce à leurs tenues jaunes dans les manifs, les maîtres spécialisés dans la difficulté scolaire se sont fait connaître du grand public. Aurait-elle fini par éclairer le ministre ?
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/01/09


Professeur poignardé :
le lycéen déclaré responsable
Selon le procureur, «le passage à l'acte» d'Antoine n'a rien à voir avec les tendances suicidaires pour lesquelles il avait été hospitalisé par le passé.
Lire la suite de l’article


Les universités parisiennes pourraient vendre des immeubles
Des maisons sur une île de Bretagne, des châteaux, une forêt, des appartements à Paris : les universités de la capitale pourraient se défaire de ce patrimoine au profit des étudiants.
Lire la suite de l’article


Professeur agressé : l'élève aurait prémédité son geste
Antoine, qui était suivi pour problèmes psychiatrique après une tentative de suicide, s'était équipé de deux couteaux. Depuis quelques jours, il ne prenait plus régulièrement son traitement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 14/01/09



Valérie Pécresse prévoit d'évaluer les enseignants-chercheurs tous les quatre ans
La réforme du statut des enseignants-chercheurs va-t-elle enfin aboutir? Jeudi 15 janvier, la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, devrait présenter la dernière mouture d'un décret qui bouleverse la carrière des universitaires, régie par des textes qui n'avaient pas été modifiés depuis 1984. Les universités, désormais responsables de la gestion des carrières des personnels, pourront moduler le temps de service des enseignants entre enseignement, recherche, et tâches administratives. Un enseignant pourra donc faire davantage d'heures de cours si la qualité de ses recherches est jugée insuffisante. A l'inverse, un chercheur jugé excellent pourra être dispensé d'heures d'enseignement.
Lire la suite de l’article


Les universités parisiennes appelées à vendre leur patrimoine immobilier
La ministre de l'enseignement supérieur vient de proposer aux universités parisiennes de vendre leur patrimoine immobilier afin de dégager des fonds visant à mieux accueillir les étudiants, em> rapporte le Figaro, mardi 13 janvier. Valérie Pécresse suggère que le fruit de ces ventes, qui pourraient rapporter plusieurs dizaines de millions d'euros, servent à créer une fondation sur la "vie étudiante" destinée à améliorer le quotidien des étudiants parisiens. Selon la ministre, les universités n'y seraient pas hostiles.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 14/01/09 (un jour de retard)



Voeux brouillés pour Nicolas Sarkozy
Chahuté hier lors de son déplacement à Saint-Lô, le chef de l’État a tenté de reprendre la main sur le dossier de l’école. Sans convaincre.
Lire la suite de l’article


Hirsch et Descoings en missions commandées
Deux hommes au chevet de l’éducation nationale. Voilà le remède annoncé par Nicolas Sarkozy lors de ses voeux au monde enseignant. Pour calmer les esprits et donner une image d’ouverture, le chef de l’État a choisi Martin Hirsch, actuel haut-commissaire aux Solidarités actives et initiateur du revenu de solidarité active (RSA), pour exercer aussi dorénavant les fonctions de haut-commissaire à la Jeunesse. Bernard Laporte se contentera donc des Sports. Le deuxième visage de la concertation, c’est celui de Richard Descoings. Directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, conseiller d’État depuis 2000, il vient d’être nommé à la tête d’une « mission » chargée de « conduire la concertation » pour la réforme des lycées. Ce haut fonctionnaire a été conseiller et chargé de mission auprès de Michel Charasse puis dans le cabinet de Jack Lang.
Lire la suite de l’article


Education. Points de vue.
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU
« Dans le discours de Nicolas Sarkozy, il y a très peu de contenu. Les déclarations ne correspondent pas réellement aux attentes des personnels de l’éducation nationale. Il a réaffirmé que la réforme des lycées se ferait sans suppression de postes. C’est à voir. Ce sont globalement de belles paroles et une autojustification de sa politique. C’était un discours très idéologique qui donne une image caricaturale de l’éducation. Il dit par exemple qu’en quarante ans cela n’a fait qu’empirer. Mais c’est faux. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’a pas convaincu les collègues d’arrêter les mobilisations du 17 et du 29 janvier.
Luc Bérille, secrétaire général du syndicat des enseignants UNSA
« Sur la forme, le discours du président a tourné en boucle. Le président a beaucoup parlé de lui… Étonnant pour des voeux au personnel de l’éducation nationale. Sur le fond, il n’y a pas d’annonces nouvelles. La réflexion lancée sur le lycée a été confirmée. Les deux éléments nouveaux concernent la mise en oeuvre de la réforme des lycées prévue pour 2010 et la conduite de la concertation par Richard Descoings. En dehors de ça, beaucoup de questions concrètes n’ont même pas été évoquées. Pas un mot sur la formation des maîtres, pas un mot non plus sur la revalorisation de la profession. Nous sommes circonspects sur les moyens budgétaires. Si on maintient les moyens pour les lycées, cela se fera au détriment du collège et de l’école primaire, où l’augmentation démographique est la plus forte. […]
Lire la suite de l’article


Ediorial
Pourquoi Saint-Lô ?

Mais pourquoi donc aller à Saint-Lô ?
La charmante et modeste préfecture de la Manche n’en demandait pas tant, qui recevait hier le chef de l’État pour ses voeux aux enseignants, assortis de quelques nuages de lacrymogènes. Bonne année ! Pourquoi Saint-Lô ? Après s’être occupé des affaires du monde en donnant le sentiment que tout allait changer pour que tout continue de plus belle comme avant, le président entend montrer sans doute qu’il se rapproche des Français et qu’il les entend. Ainsi, il a entendu le malaise de la jeunesse. Il a, pour y répondre, nommé un haut-commissaire, Martin Hirsch, et lancé une mission sur le lycée, qui devra « associer tous les lycéens de France ».
[…] Le retour au terrain de Nicolas Sarkozy, après les tapis rouges, va être secoué. Dans leur majorité, les Français sont insatisfaits de son action face à la crise. Ils rejettent majoritairement ses réformes dont celle des lycées ou le travail du dimanche. Voici un an tout juste, c’était sa personnalité qui faisait problème, résumée avec le « bling-bling ». En ce début d’année, c’est sa politique qui ne passe pas. Il s’est flatté la semaine passée d’être un omniprésident, et non un roi fainéant. Mais qu’est-ce qu’un omniprésident qui non seulement ne produit rien au regard des attentes, mais dont la politique va à contresens de leurs aspirations en matière de sécurité de l’emploi, de pouvoir d’achat. Dans la crise, le chef de l’État et le gouvernement n’ont sécurisé que les banques, les plus riches et les dividendes. Pour le reste, pour l’hôpital, pour l’éducation nationale, il n’est pire sourd, on le sait, que ceux qui ne veulent pas entendre.
Parce qu’ils entendent trop bien.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 14/01/09



Le bac repoussé au 18 juin
Fini les vacances anticipées fin mai ! Cette année, les conseils de classe, dans les collèges et les lycées, auront lieu mi-juin pour éviter que le troisième trimestre ne soit trop raccourci. Résultat : le bac commence plus tard.
Lire la suite de l’article


Le père de l’agresseur présumé du professeur témoigne
Les enquêteurs ont cherché à comprendre, hier, pourquoi un élève «fragile», mais sans antécédents judiciaires, avait poignardé la veille son professeur à Château-Gontier (Mayenne). Le père d’Antoine, 18 ans, raconte la dérive du jeune homme.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 14/01/09



Des enfants imprégnés d’images
Les enfants grandissent aujourd'hui dans un foisonnement d'images qui échappent souvent au contrôle des adultes
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 14/01/09



Sarkozy accorde la gratuité des musées aux moins de 25 ans
Et de trois. Après la nomination d'un haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, et la réforme du permis de conduire (lire page 2), Nicolas Sarkozy a fait hier un nouveau geste en direction de la jeunesse. En déplacement à Nîmes, où il présentait ses voeux aux personnels de la culture, le chef de l'Etat a promis la gratuité d'accès aux musées et monuments nationaux à l'ensemble des jeunes de moins de 25 ans. La mesure, qui profitera également aux professeurs, entrera en vigueur à compter du 4 avril dans quelque 140 musées et monuments.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 14/01/09



Le lycéen auteur des coups de couteau était suivi par des psys
Pour le procureur de la République de Laval (Mayenne), « rien ne pouvait laisser penser à ce comportement agressif ». Les enquêteurs ont tenté de comprendre hier pourquoi Antoine, lycéen de 18 ans, fragile mais sans antécédent judiciaire, a poignardé...
Lire la suite de l’article


Agressions racistes au lycée
Trois jeunes Français dont deux d'origine maghrébine ont été agressés jeudi dernier à la sortie du lycée Janson-de-Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris. On ne l'a appris qu'hier. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, qui « est...
Lire la suite de l’article


Professeur poignardé en Mayenne: le lycéen déclaré responsable
Selon les experts, il ne relève pas d'une hospitalisation d'office…
Lire la suite de l’article


Le bac de philo repoussé au 18 juin
Dans le cadre de la «reconquête» du mois de juin lancée par Xavier Darcos...
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy invite les jeunes au musée
Le discours de Nîmes, prononcé hier, était sans doute une tentative de la part de Nicolas Sarkozy pour se réconcilier avec le monde de la culture. Le Président était venu avec deux annonces fortes : la gratuité des musées et des monuments nationaux ...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 14/01/09



Hirsch, Descoings et la Jeunesse : histoire d’egos
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, vient à nouveau d’actionner la machine à lubrifier les egos pour sortir le gouvernement d’une impasse face au "malaise des jeunes". Après Bernard Kouchner, Rama Yade, Fadela Amara, Eric Besson, la soif de reconnaissance reste un levier assez puissant pour inciter des personnes à jouer les pompiers leurrés.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 14/01/09



Les musées gratuits pour les moins de 25 ans
S'adressant au monde de la Culture, hier, à Nîmes, Nicolas Sarkozy a annoncé l'extension de la gratuité à partir du 4 avril.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 14/01/09



Agression raciste dans un lycée
Jeudi 9 janvier, deux jeunes lycéens d'origine maghrébine ont été agressés à la sortie de leur lycée, dans le 16e arrondissement de Paris. Des jeunes gens, qui appartiendraient à la Ligue de défense juive, distribuaient des tracts et auraient mal accepté le refus d'un des deux lycéens. Ils les auraient alors roués de coups. Plusieurs plaintes ont été déposées et le parquet de Paris a ouvert une enquête.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 14/01/09


Agression d'un professeur : Darcos n'y voit pas de la "violence scolaire"
L'agression d'un professeur lundi en Mayenne serait "le cas d'un enfant qui ne va pas bien", selon le ministre de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Grève du 29 janvier : les appels se multiplient
La grande majorité des syndicats lance un appel aux salariés des transports, aux retraités et aux étudiants, en vue d'une mobilisation d'ampleur le 29 janvier.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 14/01/09


Les drôles de biens des universités parisiennes
En juillet 2008, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, lançait un audit sur le patrimoine immobilier détenu par les universités parisiennes. LEXPRESS.fr détaille en exclusivité les multiples surprises que la ministre a découvertes.
Lire la suite de l’article


Les Français mesurés dès la maternelle
Hier à Cholet a débuté la dernière phase d'une campagne nationale de mensurations des tout-petits, maillon manquant à une vaste étude scientifique sur la morphologie des Français. Il s'agit de fournir une base de données fiable et complète, au service de l'industrie.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 14/01/09


De l’uniformité de l’approche pédagogique
Olivier Masson, secteur Education de la Ligue de l’enseignement

«Affirmer la même exigence pour tous est la première condition de la réussite de chacun. Mais l’unité de notre système scolaire, le caractère national de notre éducation, n’implique pas l’uniformité de l’approche pédagogique. Bien au contraire : il faut pouvoir s’adapter aux différents publics qui composent l’école d’aujourd’hui. La population scolaire a bien changé depuis l’école de Jules Ferry : l’urbanisation massive, les flux migratoires, la transformation de la structure familiale, ont rendu sa structure plus complexe, plus hétérogène. L’Education nationale a longtemps ignoré ces évolutions, privilégiant une méthode unique censée convenir à tous les élèves. Vous le savez, nous avons choisi de tourner résolument le dos à cette tradition, en multipliant les dispositifs de soutien et d’accompagnement pour les élèves les plus fragiles : l’aide personnalisée en primaire et l’accompagnement éducatif ont introduit, à grande échelle, une approche plus individuelle de la difficulté scolaire. »
Il est difficile dans un discours présidentiel de parler de pédagogie. Les vues nécessairement larges ne permettent pas de faire de la pédagogie sur le sujet, en l’occurrence ici, la pédagogie. Ce qui a été dit à St-Lô sur les changements de la population scolaire est tout-à-fait juste. Mais c’est l’arrimage à l’approche pédagogique qui pose question.[…]
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 14/01/09



Les meilleurs moments de la pensée de Darcos
C'est à couper le souffle, non?
Lire la suite de l’article


Appel de Strasbourg: pour une réforme concertée de l'université et de la recherche
Un collectif de chercheurs et enseignants de l'université de Strasbourg exige un grand débat national pour «défendre les valeurs républicaines de liberté et de laïcité du monde de l'éducation, de la science et de la recherche.» Nous reproduisons ici leur appel.
Lire la suite de l’article


L'«appel des appels» vise à la convergence des colères sociales
Après les pétitions, place à l'action. Le 31 janvier, de 10 heures à 18 heures, les initiateurs d'une trentaine de pétitions telles que «Pas de 0 de conduite pour les enfants de trois ans», «Non à EDVIGE», «Sauvons la recherche» ou «Réseau éducation sans frontières» se rassembleront au 104 de la rue d'Aubervilliers à Paris, pour déterminer l'ensemble les actions à mettre en œuvre pour alerter sur «les conséquences sociales désastreuses des réformes hâtivement mises en place ces derniers temps tant à l'université qu'à l'école, ou dans les services de soins et de travail social, dans les milieux de la justice, de l'information et de la culture».
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 14/01/09



Le calendrier du baccalauréat 2009
Le coup d'envoi du baccalauréat général et technologique 2009 sera donné le jeudi 18 juin au matin avec l'épreuve de philosophie, et les résultats seront disponibles à partir du 7 juillet, selon le calendrier diffusé mercredi par le ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Universités-recherche: le PS demande "un moratoire" sur les réformes
Le PS a demandé mardi un "moratoire" sur les réformes en cours dans l'enseignement supérieur et la recherche, portant notamment sur le "statut des enseignants-chercheurs" et "le démantèlement des organismes publics de recherche".
Lire la suite de l’article


L'Unef va soutenir son projet d'allocation d'autonomie face à Martin Hirsch
Le syndicat étudiant Unef a affirmé mercredi qu'il entendait soutenir son projet d'"allocation d'autonomie" pour les jeunes à l'occasion des discussions qui vont s'ouvrir avec Martin Hirsh, nouveau Haut commmissaire à la Jeunesse.
Lire la suite de l’article


Manifs lycéennes: UNL et Fidl prédisent une mobilisation plus importante que le 8 janvier
L'UNL et la Fidl, les organisations lycéennes qui appellent à manifester jeudi notamment contre les suppressions de postes dans l'Education, s'attendent à des mobilisations plus importantes que le 8 janvier, ont-elles déclaré à l'AFP mercredi.
Lire la suite de l’article


Le bac 2009 débutera le 18 juin, les conseils de fin d'année seront retardés
Le baccalauréat 2009 commencera le 18 juin, soit plus tard que les années précédentes, et les conseils de classe de fin d'année seront retardés afin que les élèves des collèges et lycées continuent à apprendre tout au long du 3ème trimestre, selon le ministère de l'Education.
Lire la suite de l’article
-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.