vendredi, janvier 30, 2009

Revue de presse du vendredi 30 janvier 2009

Qui sont les élèves en échec scolaire ?
C’est un dossier assez complet proposé par La Croix qui tente de répondre à cette question. L a première difficulté est de les dénombrer. Le chiffre qui revient le plus souvent est celui de 15% d’enfants qui, à l’entrée en sixième, rencontrent des difficultés de lecture. Mais il y a en fait de multiples formes de l’échec scolaire, de l’ensemble des “dys” (dyslexie, dysphasie, dysorthographie,..) à ceux qui ont des problèmes psycho-affectifs, en passant par la phobie scolaire. Mais un facteur essentiel de l’échec reste malheureusement l’origine sociale. « Les comparaisons internationales montrent que l’influence de l’origine sociale des élèves sur leurs résultats s’est accrue entre 2000 et 2006 », affirme Bruno Suchaut de l’IREDU.
Le dossier rappelle fort à propos que l’échec scolaire est notamment traité par les RASED . Instaurés en 1990, ces Réseaux d’aides aux élèves en difficulté réunissent des équipes pluridisciplinaires intervenant sur plusieurs écoles, à la demande des enseignants. Chaque antenne est au moins composée d’un « maître E », spécialisé dans les difficultés d’ordre pédagogique, d’un « maître G », plus axé sur l’adaptation à l’école, et d’un psychologue scolaire. De quoi permettre un regard croisé sur l’échec scolaire, qui peut revêtir de multiples formes : blocage en lecture ou en calcul, manque de concentration, agitation, inhibition… Quand les difficultés dépassent leur compétence, les Rased dirigent les parents vers un orthophoniste, un centre médico-psychologique ou des services d’aide spécialisés.
Même si le journal convient qu’est est très difficile d’obtenir une évaluation chiffrée des résultats des Rased, il souligne que cette approche relève d’une vision globale des difficultés des élèves bien mise à mal aujourd’hui. Même si Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire, affirme dans une interview qu’il s’agit de réorganiser l’action des maîtres spécialisés au profit de ceux qui en ont le plus besoin plus que de les supprimer…


Vie des médias.
Profitons de cette fin de semaine pour revenir sur quelques nouvelles concernant les médias consacrés à l’information.
On apprend dans une “indiscrétion” du magazine Capital.fr que Danielle Deruy, l’épouse de Raymond Soubie, le conseiller de Nicolas Sarkozy sur les affaires sociales, a pris les fonctions de directeur général de l’AEF, l’agence de presse spécialisée sur l’éducation, l’emploi, les ressources humaines et la protection sociale. L’AEF n’est pas très connue du grand public mais c’est la source principale d’information des journalistes spécialisés en éducation. Tous les responsables ministériels et les “décideurs” du domaine de l’éducation et de la formation sont abonnés à cette agence de presse. Que celle ci passe sous le contrôle de Raymond Soubie (qui fut aussi propriétaire de Liaisons Sociales) ne peut laisser indifférent. A l’heure où on limoge les préfets et les commissaires qui déplaisent, faut-il y voir un signe supplémentaire de reprise en main ?
On avait malheureusement constaté le décès du magazine “Le Monde de l’Éducation” en décembre dernier après 34 ans de présence dans les kiosques. Les lecteurs assidus du journal (papier) Le Monde ont pu constater que, conformément à ce qui avait été annoncé, il est devenu un supplément de douze pages. Ce cahier était vendu avec le numéro daté du mercredi 28 janvier (paraissant le mardi soir). Un dossier y était consacré aux universités et abordait la question des masters et de l’autonomie. On pouvait y lire aussi un ”Pour/Contre” sur les programmes du primaire, une page “innovation” et des chroniques de Nathalie Mons et de Claudie Halmos. Malheureusement, les textes ne sont pas à ma connaissance, encore en ligne. Le nouveau site promis n’est pas encore réalisé.
On apprend enfin dans l’éditorial que les prochains numéros du Monde de l’éducation sortiront le premier mardi (daté mercredi) de chaque mois. Prochain numéro le 3 mars…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 30/01/09


Polémique après la mutation du préfet de la Manche
«Fait du prince», pour Bayrou, «pratique d’un autre temps», selon un sénateur UMP… La mutation du préfet de la Manche, suite à la visite houleuse de Sarkozy à Saint-Lô, est justifiée par Alliot-Marie.
Lire la suite de l’article


Ils ont eux aussi été virés par Sarkozy...
Avant le préfet et le directeur de la police de la Manche, il y a eu d'autres victimes de la colère de Sarkozy. Rappel.
Lire la suite de l’article


Journée de "service maximal" dans une école lyonnaise
Prenant à rebours le service minimum imposé les jours de grève aux écoles, celle du Gros Caillou, dans le IVe arrondissement de Lyon, a décidé d'organiser aujourd'hui une "journée de service maximal". Il s'agit d'imaginer, au lendemain d'une journée de manifestation, ce que pourrait être l'école idéale. Une idée intéressante à décliner plus largement une autre fois ? "Nous voulions arrêter de nous poser la question de la réforme Darcos, pour envisager ce que nous attendons vraiment de l'école", dit Stéphane, un papa...
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 30/01/09


Les syndicats réussissent
leur journée de mobilisation
Entre un et deux millions et demi de personnes ont manifesté jeudi partout en France, sans que le pays ne soit paralysé.
Lire la suite de l’article


2009 pourrait être l'année 
de l'abolition de la fessée
Venu d'un expert des Nations unies, ce souhait est encore loin d'être une réalité. En France, 87 % des parents interrogés pratiquent cette correction sans état d'âme.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 30/01/09



Nombreuses contestations après les mutations administratives dans la Manche
Les mutations du préfet et du directeur de la police de la Manche, dont le gouvernement a reconnu, vendredi 30 janvier, qu'elles étaient liées à la visite chahutée de Nicolas Sakozy à Saint-Lô, ont suscité de vives réactions au sein de la classe politique, à gauche comme à droite.
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs : le décret au Conseil d'Etat et grève dès lundi
e décret qui réforme le statut des enseignants-chercheurs devait être adressé par le gouvernement au Conseil d'Etat, vendredi 30 janvier. Cet envoi intervient alors que la mobilisation de la communauté universitaire contre ce texte, mais aussi contre les suppressions de postes et la mise en place de nouveaux masters enseignants, pourrait monter d'un cran la semaine prochaine. La Coordination nationale des universités a lancé un mot d'ordre de grève générale et reconductible à compter du lundi 2 février.
Lire la suite de l’article


Les universitaires accentuent leur pression contre la réforme de leur statut
Comment faire pour calmer le mécontentement des enseignants-chercheurs sans avoir l'air de trop reculer sur une réforme essentielle contenue dans la loi sur l'autonomie des universités ?
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs : "Il faut négocier, Madame Pécresse !"
Dans un point de vue publié par Le Monde, Gilles Dorival, professeur de langues anciennes à l'université d'Aix-Marseille-I, membre de l'Institut universitaire de France, Patrick Fridenson, historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Jean-Michel Jolion, professeur à l'université de Lyon, tous adhérents du SGEN-CFDT, estiment qu'un accord rapide est possible et souhaitable sur la situation des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article


Dans les cortèges : "Et là, Sarko, tu la vois, la grève ?"
De Paris à Montpellier en passant par Nevers, Bordeaux, Marseille jusqu'à Cosnes sur Loire (Nièvre), le réflexe a été le même dans les défilés, jeudi 29 janvier : convoquer une jauge, un référent qui témoignerait de la mobilisation. Partout, on a fait appel à ses souvenirs. Les manifestations étudiantes anti-CPE, les grèves de 1995, l'entre- deux tours de la présidentielle de 2002 ? A Caen, avec plus de 30 000 personnes dans la rue, le doyen de la faculté d'histoire et spécialiste du mouvement social Jean Quellien évoquait un record absolu. A Limoges, Jeannette, militante de 85 ans et mémoire locale de la vie ouvrière le certifiait : "Il y autant de monde qu'en 1968 !"
Lire la suite de l’article


Edito du Monde
Devoir d'écoute

Certes, le 29 janvier n'a pas été le "jeudi noir" annoncé. Les conséquences de la grève ont été maîtrisées dans les transports publics et dans l'éducation, au point que M. Sarkozy s'est félicité de constater que "la gêne des usagers et des familles s'en est trouvée limitée". Mais le chef de l'Etat commettrait une erreur en se réjouissant de cette moindre gêne. Le succès des syndicats montre que la crise, loin d'encourager les salariés à la résignation, n'a pas empêché les inquiétudes, les mécontentements et les colères de s'exprimer. Aux yeux d'une opinion qui soutenait la grève, l'absence de paralysie a assuré la popularité de la mobilisation. Et après ? Nicolas Sarkozy a évoqué "une inquiétude légitime", "un devoir d'écoute, de dialogue" et "une grande détermination à agir". Mais il a juste confirmé un rendez-vous déjà fixé avec les syndicats en février. Sans doute compte-t-il sur la division de syndicats aussi prompts à s'unir qu'à se désunir. Le chef de l'Etat devrait plutôt se conformer à ce qu'il écrivait dans Le Monde du 19 avril 2008 : "Qu'on en finisse une bonne fois pour toutes avec l'idée d'un Etat qui serait seul à même de savoir ce qui est bon pour notre pays." La sagesse serait de mettre en pratique ce "devoir d'écoute" avant que la souffrance sociale prenne d'autres voies. Hors des canaux syndicaux.
Lire la suite de l’article


L'Elysée veut "répondre à la crise" après les manifestations
Nicolas Sarkozy a confirmé, jeudi 29 janvier, sa volonté de maintenir le dialogue avec les syndicats mais sans la moindre concession à leurs revendications, au soir d'une journée de grève et de manifestations massives. Si le mouvement a rassemblé un à 2,5 millions de personnes dans toute la France, le mouvement reste trop disparate pour déboucher sur une crise de grande ampleur, estime le chef de l'Etat, qui a passé la journée au Palais de l'Elysée où il a enchaîné les réunions.

Lire la suite de l’article


Danièle Sallenave : "Les jeunes ne lisent pas ? Les adultes non plus..."
Pourquoi avoir accepté de participer à cette opération consistant à envoyer des écrivains dans des collèges "ambition réussite" - manière politiquement correcte de désigner des établissements de quartiers défavorisés - pour susciter l'appétit de lecture des élèves ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/01/09 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 30/01/09



Après la grève, l'Elysée maintient le cap
Au lendemain de la journée de grève qui a mobilisé des centaines de milliers de manifestants en France, Nicolas Sarkozy n'affiche pas son intention de changer de cap. C'est ce qu'a laissé entendre, vendredi matin sur RTL, Raymond Soubie, son conseiller social. Selon lui, les français veulent que Nicolas Sarkozy «montre qu'il sait où il va» et «qu'il peut apporter des solutions concrètes», en résumé «qu'il y a quelqu'un dans le bateau».
Lire la suite de l’article


Sanction "normale" ou pas: polémique sur la mutation du préfet de la Manche
La mutation du préfet et du directeur de la police de la Manche, où Nicolas Sarkozy avait essuyé des sifflets de manifestants, est très critiquée, à gauche mais aussi au-delà, le gouvernement et des proches du président cherchant vendredi à justifier la mesure.
Lire la suite de l’article


Soubie juge que la mutation du préfet de la Manche n'est "pas anormale"
Le conseiller social de Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie, a affirmé vendredi que la mutation du préfet de la Manche Jean Charbonniaud ne lui paraissait "pas anormale" après les manifestations qui se sont produites lors de la visite du chef de l'Etat à Saint-Lô, le 12 janvier.
Lire la suite de l’article


Lefebvre estime que le préfet de la Manche a "sans doute failli"
Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, a estimé vendredi que si le préfet de la Manche a été déplacé c'est que "sans doute il a failli sur un certain nombre de choses" soulignant que les "hauts fonctionnaires doivent rendre des comptes quand il y a des fautes, des erreurs"
Lire la suite de l’article


Visite houleuse de Sarkozy à Saint-Lô: les deux mutations critiquées
Comme son préfet, le directeur de la police du département de la Manche a été muté après une manifestation hostile au président français Nicolas Sarkozy à Saint-Lô le 12 janvier, une décision qualifiée de "fait du prince" jusque dans son camp.
Lire la suite de l’article


Yazid Sabeg : « Je suis le démineur du plan Banlieues »
Nommé il y a un mois haut-commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, Yazid Sabeg s’est fixé comme priorité l’emploi dans les banlieues. Ces populations déjà fragiles sont en effet, selon lui, les premières touchées par la crise actuelle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/01/09



Les multiples visages de l’échec scolaire
Difficile de dresser un portrait-robot de l’enfant en échec scolaire. Plusieurs facteurs se combinent souvent pour aboutir à un « décrochage »
Lire la suite de l’article


D’une école à l’autre, les Rased aident l’enfant à devenir élève
Des réseaux d’aide composés de psychologues et d’enseignants spécialisés tentent de démêler les problèmes des élèves en difficulté à l’école primaire
Lire la suite de l’article


Mesurer le décrochage scolaire
Environ 150 000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification ni diplôme, selon le ministère de l’éducation nationale. Les études prouvent que le décrochage a lieu très tôt dans la scolarité. Un élève qui a redoublé en début de primaire a presque un risque sur deux de finir sans diplôme.
Lire la suite de l’article


Jean-Louis Nembrini : "Hors de la maîtrise des fondamentaux, pas de salut"
Pour Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire, il faut réorganiser l’action des maîtres spécialisés au profit de ceux qui en ont le plus besoin
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 30/01/09



Les syndicats exigent du concret après leur démonstration de force
Les manifestations ont réuni, hier, plus d'un million de personnes selon la police. Le record atteint lors de la crise du CPE est battu. Les salariés du privé se sont mobilisés. Le gouvernement exclut toujours une relance par la demande.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 30/01/09



L'éducation particulièrement remontée jeudi
Au moins la moitié des enseignants était en grève dans le primaire...
Lire la suite de l’article


Préfet kleenex, Sarko mouché
La mutation-sanction du préfet de la Manche, Jean Charbonniaud, coupable de n'avoir pas su mieux contrôler une manifestation le 12 janvier à Saint-Lô contre la venue de Nicolas Sarkozy, soulève des protestations jusque dans la majorité. Le président ...
Lire la suite de l’article


«On ne balaye pas d'un revers de main une journée comme celle d'hier»
Les éditorialistes soulignent ce vendredi le succès des manifestations organisées à l'appel des syndicats...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/01/09



Muté par Sarkozy, le commissaire est "très blessé"
Syndicalistes et politiques s'offusquent du double départ forcé de fonctionnaires "exemplaires" dans la Manche.
Lire la suite de l’article


Grève générale : cette fois, Sarkozy s'en est aperçu
Rue89 et Eco89 ont suivi avec les riverains une journée marquée par des manifestations monstre partout en France.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 30/01/09



Stages d’anglais gratuits pendant les vacances pour lycéens volontaires
Les lycéens qui le souhaitent pourront suivre des stages d’anglais gratuits pendant les vacances de février, mais aussi celle de Pâques et les vacances d’été.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/01/09



Saint-Lô: Mutations et polémique
Les retombées de la visite mouvementée du chef de l'Etat dans le département de la Manche, le 12 janvier dernier n'en finissent plus. Après la mutation du préfet Charbonniaud il y a quelques jours, c'est au tour du directeur départementale de la sécurité publique de faire ses adieux à son affectation. Des décisions jugées arbitraires par nombre d'observateurs, y compris des députés UMP.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/01/09


Quatre chercheurs, dont un Nobel, dénoncent la réforme de la recherche
Quatre chercheurs relevant de disciplines différentes, dont le Nobel Albert Fert, nous ont confié un texte qui critique plusieurs axes du discours de Nicolas Sarkozy, le 22 janvier dernier, sur la "Stratégie nationale de recherche et d'innovation".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 30/01/09


MAM justifie la mutation du préfet de la Manche
"Nous devons avoir des gens qui soient à même de faire la juste appréciation" des situations, a déclaré Michèle Alliot-Marie pour justifier les mutations du préfet et du directeur de la police de la Manche. Le ministre de l'Intérieur répond ainsi aux critiques d'élus UMP et PS, qui jugent que les deux fonctionnaires ont été injustement sanctionnés après les manifestations de Saint-Lô.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 30/01/09


L'éducation nationale en tête des cortèges
"Massive", "puissante", la mobilisation a été très forte le 29 janvier puisqu'on compte de 1 à 2,5 millions de manifestants. Paris aurait vu de 60 à 300 000 manifestants, Marseille de 20 à 300 000, Toulouse, Bordeaux de 30 à 90 000. L'importance des cortèges a impressionné les enseignants : "A Clermont, un vrai fleuve, jamais vu !" "40 000 à Caen !!!" Les enseignants représentaient une bonne partie de ces cortèges, où on remarquait aussi des salariés du privé.
Lire la suite de l’article


Les maires et l'école
Quelle place tient l'Ecole et ses objectifs dans les préoccupations des maires ? L'Andev, qui réunit les directeurs de l'éducation des villes, apporte , à travers un sondage, des éclairages intéressants pour essayer de prévoir les orientations de l'école.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 30/01/09


«Pas de risque zéro» lors d'un déplacement présidentiel, dit la patronne des commissaires
«Le commissaire Philippe Bourgade est un grand professionnel du maintien de l'ordre», relève Sylvie Feucher, pour résumer l'opinion dominante de la corporation policière sur l'un des siens. L'hommage intervient au lendemain de l'éviction du directeur de la Sécurité publique dans la Manche, deux semaines après le déplacement du président Sarkozy à Saint-. «Notre collègue a cinquante-neuf ans et il fait de l'Ordre public depuis le début de sa carrière. Il connaît son métier», ajoute la secrétaire générale du syndicat (majoritaire) des commissaires, dont le ton des critiques est habituellement feutré
Lire la suite de l’article


Grèves et manifestations: la droite prêche la bonne parole élyséenne
«J'écoute mais je ne tiens pas compte», avait lâché Nicolas Sarkozy, en visite à Provins (Seine-et-Marne), le 20 janvier. C'est en substance le message que le chef de l'Etat a adressé, jeudi 29 janvier, aux manifestants qui ont défilé en masse dans tout le pays – entre un et 2,5 millions
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/01/09



Enseignants-chercheurs: le Snesup-FSU pas convaincu par les précisions de Pécresse
Le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, s'est dit pas convaincu par les précisions apportées vendredi par Valérie Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs et a appelé à "l'intensification de la grève à partir de lundi".
Lire la suite de l’article


Jeunesse: Martin Hirsch va coordonner l'action des autres ministères
Le Haut-Commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, a été conforté vendredi dans son rôle de "coordinateur" de la future politique gouvernementale "transversale" en direction des jeunes, a indiqué Matignon à l'issue d'une réunion d'une douzaine de ministres.
Lire la suite de l’article


Du primaire au supérieur, les enseignants, nombreux en grève jeudi, ne décolèrent pas
La mobilisation de jeudi a été particulièrement bien suivie dans l'éducation, avec notamment la moitié des enseignants du primaire en grève et plus d'universitaires dans la rue qu'à l'habitude.
Lire la suite de l’article


Pécresse apporte des précisions sur le statut des enseignants-chercheurs
Valérie Pécresse a apporté deux précisions sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs, destinées selon elle à les "rassurer", dans une lettre envoyée vendredi aux présidents d'université, a annoncé le ministère de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.