vendredi, janvier 16, 2009

Revue de presse du vendredi 16 janvier 2009

Une réforme imbécile
L'ancien ministre PS de l'Education nationale Jack Lang qualifie ainsi la disparition programmée des Instituts universitaire de formation des maîtres (IUFM), 
 dans un entretien dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.
Rappelons qu’avec la réforme de la formation des maîtres, supposée opérationnelle en 2010, les élèves devront étudier deux ans de plus (de bac + 3 à bac + 5) avant de se présenter aux concours de recrutement (Capes). C’est ce qu’on appelle la masterisation (Bac + 4 correspond à Master 1 et Bac + 5 à M2). L’autre aspect de la réforme c’est que la responsabilité de cette formation passe des IUFM (qui n’existent plus en tant que tels) aux universités. Toute université peut créer une formation préparant aux concours d’enseignement. Cette préparation en M1 et M2 (le concours se passe durant l’année de M2) incluant des stages (non rémunérés) sera la seule formation des enseignants et remplace donc l’année de stage rémunéré (mi temps en classe/mi temps en IUFM) qui existait jusque là.
Les organisations (Conférence des présidents d'université, Unef) craignent que cet allongement, conjugué à la disparition de l'année de stage rémunérée, ne décourage les étudiants les plus modestes.
Est-ce pour déminer le terrain et éviter la contagion ? Xavier Darcos et Valérie Pécresse ont promis que 20.000 nouvelles bourses seront distribuées aux 80.000 aspirants professeurs en master d'enseignement (1.449 euros par an pour les moins aisés, jusqu'à 2.500 euros pour les meilleurs élèves...) et 9.000 postes d'assistants d'éducation (surveillants) leur seront réservés.
Pas sûr que cela suffise à calmer la colère qui monte sur cette réforme trop longtemps ignorée mais qui commence à rassembler les mécontentements…

L’évaluation des élèves de CM2 fait se mobiliser les enseignants du primaire. Fuite des questionnaires sur Internet, bachotage organisé dans certaines écoles, polémique sur l'indemnisation versée aux instituteurs (400 €) : la mise en place de cette nouvelle évaluation des élèves de CM2, la semaine prochaine, et des élèves de CE1, en mai,. provoque un bel émoi D’abord avec la crainte qu’on se serve de ces évaluations pour évaluer les écoles et les enseignants. C’est ce qui a amené Jean-Louis Nembrini, directeur de la Dgesco, à préciser "La mise en concurrence des écoles n’est pas du tout à l’ordre du jour".
L’autre grande critique porte sur l’évaluation elle même. Dix grandes "compétences" seront mesurées: "lire", "écrire", "vocabulaire", "grammaire", orthographe", "nombres", "calculs", "géométrie", "grandeurs et mesures", "organisation et gestion de données". En fonction de leurs acquis, les élèves seront répartis dans quatre catégories. Beaucoup d’enseignants critiquent la difficulté des questions (le contenu du test a fuité, ce qui a aussi entrainé des phénomènes de bachotage). Autre critique, cette évaluation arrive trop tôt Les trois principaux syndicats du primaire - Snuipp-FSU, Se-Unsa et Sgen-CFDT ont d’ailleurs donné consigne aux professeurs des écoles de ne pas faire passer les exercices comportant des notions non étudiées. D'autre part, les modalités d'évaluation et le codage (au sein des 100 "items"), trop "simplistes" risquent de ne pas donner une analyse fine des acquis des élèves, ajoutent-ils.

Ca ressemble pas mal à un écran de fumée dont le ministre a le secret. Du genre des médailles à l’école ou de la polémique sur Guy Môquet…
Xavier Darcos évoque de nouveau l’uniforme à l’école. Lors d’un déplacmenent dans une école anglaise, il a déclaré : « Dans certains établissements où il y a une très grande mixité sociale et des grandes disparités d’origine, on pourrait expérimenter le fait que les élèves aient tous les mêmes tee-shirts ou une tenue comparable. Ce ne serait pas un retour à la blouse grise mais un tee-shirt siglé qui signale l’appartenance à l’établissement ». Selon lui, les bénéfices seraient nombreux. « Cela n’a rien de scandaleux. Cela supprime les différences visibles de niveau social ou de fortune. C’est un facteur d’intégration supplémentaire », a-t-il justifié.

Alors, un conseil à mes amis enseignants et blogueurs : Don’t feed the troll ! . Ne donnons pas prise à ce contre-feu et restons concentrés sur l’essentiel…
Parmi l’essentiel, rappelons que les enseignants, les parents, les lycéens et étudiants sont appelés à manifester samedi un peu partout en France, pour "défendre le service public d'éducation" et demander l'arrêt des suppressions de postes. A Paris, ils défileront à partir de 14h30 depuis la République jusqu'à Richelieu-Drouot, tandis que des cortèges sont prévus dans presque tous les départements.

Bonne marche et…
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 16/01/09


2009 : Année mondiale de l'astronomie.
L'Unesco l'a décidé, l'année 2009 sera l'année mondiale de l'Astronomie. Les astrophysiciens se mobilisent pour "qu'en 2009 tout le monde sur Terre pense au ciel au moins une fois, y compris dans les régions les moins favorisées", explique Catherine Cesarsky, présidente de l'Union astronomique internationale, dans une interview à Ciel et Espace.
Lire la suite de l’article


Darcos pour l'uniforme à l'école
En visite à Londres, le ministre de l'Education a vanté les mérites de l'uniforme et ne serait pas contre l'expérimenter en France. Version tee-shirt plutôt que blouse grise.
Lire la suite de l’article


La seconde jeunesse de Martin Hirsch
On a vérifié hier : Martin Hirsch n’a qu’une tête, mais il réussit à poser deux casquettes dessus. Bombardé depuis lundi par Nicolas Sarkozy haut-commissaire à la Jeunesse, en plus de haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, il a pris du galon et un coup sur la tête : «Ça me vieillit. Car le Président a dit : "On ne met pas un jeune pour s’occuper des jeunes.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/01/09


Le concours d'entrée
à Sciences Po menacé
Son directeur, Richard Descoings, ne s'interdit rien pour démocratiser le recrutement de bons élèves.
Lire la suite de l’article


Richard Descoings dans le rôle du médiateur
Nommé à la tête d'une «mission» pour réformer le lycée, il dirige l'IEP de Paris depuis 1996. Il a su transformer la Rue Saint-Guillaume.
Lire la suite de l’article


Lycée: financement privé évoqué
Le directeur de Sciences Po-Paris, Richard Descoings, auquel Nicolas Sarkozy a confié une mission sur les lycées, a évoqué aujourd'hui sur France 2 la possibilité d'un financement privé des lycées "de façon extrêmement marginale" pour "ce qui ne relève pas du service public de l'éducation".

Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 16/01/09



Xavier Darcos, un ministre très entouré, par Luc Cédelle
La désignation par le président de la République du directeur de l'Institut d'études politiques de Paris, Richard Descoings, pour piloter une mission sur le lycée place le ministre de l'éducation dans l'obligation de faire bonne figure. Une règle d'or de la politique que Xavier Darcos maîtrise à la perfection. Il l'avait déjà montré quand Nicolas Sarkozy avait sorti de son chapeau, en 2007, sa proposition de "confier la mémoire" d'un enfant victime de la Shoah à chaque élève de CM2. Les professionnels de l'éducation en étaient horrifiés, mais le ministre, avant de transformer cette idée en proposition pédagogique présentable, avait salué "l'intuition" du chef de l'Etat sans laisser paraître, même en "off", un iota de désapprobation. […]
M. Darcos reste très bien considéré. Mais en l'espace de quelques semaines, la baraka s'est lézardée qui lui permettait de faire fi, parfois avec un brin d'arrogance, des mécontentements "rituels", selon sa propre expression.
Lire la suite de l’article


Les enseignants en formation seront moins bien payés
La réforme de la formation des enseignants se précise. Le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, et son homologue de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, ont annoncé, jeudi 15 janvier, des mesures financières pour remédier au risque de sélection sociale dû à l'allongement de la durée d'études, après la réforme des Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Car celle-ci implique la fin du statut d'élève-fonctionnaire.
Lire la suite de l’article


A Paris, la mobilisation des lycéens s'essoufle
Entre 500 et 700 lycéens ont défilé, jeudi 15 janvier, à Paris, sur le boulevard Raspail, à l'appel de l'UNL, de la FIDL et de la Coordination lycéenne, pour protester contre les suppressions de postes dans l'éducation nationale. A 16 heures, la manifestation était en voie d'être dispersée. Le mouvement lycéen semble donc s'essoufler : le 8 janvier, pour leur première manifestation après les vacances de Noël, les lycéens étaient 3 000 dans la capitale, et le 18 décembre, entre 7 000 à 13 000 élèves défilaient à Paris.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 16/01/09 (un jour de retard)



Bac : deux jours de révision en plus
Coup tordu pour mettre un peu de pression aux lycéens contestataires ? Quoi qu’il en soit, le ministère de l’Éducation nationale a choisi la journée d’hier, veille de manifestation, pour diffuser le calendrier des épreuves du baccalauréat. Il débutera le jeudi 18 juin, avec l’épreuve de philosophie (contre le 16 juin l’an dernier). Pour les séries générale et technologique, les épreuves écrites s’étaleront ensuite jusqu’au mercredi 24 juin. Le bac professionnel commencera, lui, quelques jours plus tard, le lundi 22 juin, et se déroulera jusqu’au 26. Les résultats seront disponibles à partir du 7 juillet.
Lire la suite de l’article


Les lycéens ne désarment pas
Déçus par le discours du chef de l’État, les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation aujourd’hui.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 16/01/09



Lang : la disparition des IUFM est une réforme «imbécile»
L'ancien ministre PS de l'Education nationale Jack Lang qualifie de réforme «imbécile» la disparition programmée des Instituts universitaire de formation des maîtres (IUFM), dans un entretien à paraître vendredi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. 

Lire la suite de l’article


Retour de l'uniforme à l'école : qu'en pensez-vous ?
Xavier Darcos a aimé ce qu’il a vu. Autour du ministre de l’Education, des élèves de la City of London Academy (à Bermondsey, dans le sud de Londres), de 11 à 19 ans, tous habillés de la même manière. A savoir pantalon gris, chemise blanche, cravate à rayures et blazer avec l’écusson de l’établissement pour les garçons, et jupe grise, chemisier blanc, même cravate et blazer pour les filles. « Dans certains établissements où il y a une très grande mixité sociale et des grandes disparités d’origine, on pourrait expérimenter le fait que les élèves aient tous les mêmes tee-shirts ou une tenue comparable. Ce ne serait pas un retour à la blouse grise mais un tee-shirt siglé qui signale l’appartenance à l’établissement », a expliqué hier le ministre lors de sa visite en Grande-Bretagne. Selon lui, les bénéfices seraient nombreux. « Cela n’a rien de scandaleux. Cela supprime les différences visibles de niveau social ou de fortune. C’est un facteur d’intégration supplémentaire », a-t-il justifié.

Lire la suite de l’article


Descoings évoque un financement privé des lycées
Le financement privé entrera-t-il au lycée ? Pourquoi pas, mais de manière très marginale pour Richard Descoings. L'actuel directeur de Sciences Po-Paris auquel Nicolas Sarkozy a confié une mission sur les lycées a évoqué vendredi sur France 2 la possibilité d'un financement privé des lycées «de façon extrêmement marginale» pour «ce qui ne relève pas du service public de l'éducation».
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 16/01/09



Didier Lapeyronnie : "Le ghetto, pire que la misère"
Dans une enquête qui se dévore comme un roman sur une cité d’une ville de l’Ouest, le sociologue Didier Lapeyronnie, professeur à la Sorbonne-Paris IV, dresse le constat oppressant d’une population en souffrance que tous préfèrent ignorer... jusqu’à la prochaine crise
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 16/01/09



Pécresse et Darcos offrent 20.000 bourses aux futurs professeurs
Ils n'ont ni battu le pavé ni bloqué les amphithéâtres, mais la tension était palpable ces dernières semaines dans les campus. Pour déminer le terrain et éviter une contagion de la crise qui sévit dans l'éducation, le gouvernement a consenti hier deux gestes forts à l'attention des étudiants et des enseignants-chercheurs. Aux premiers, le ministre de l'Education, Xavier Darcos, et son homologue de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, ont promis plus de moyens : 20.000 nouvelles bourses seront distribuées aux 80.000 aspirants professeurs en master d'enseignement (1.449 euros par an pour les moins aisés, jusqu'à 2.500 euros pour les meilleurs élèves...) et 9.000 postes d'assistants d'éducation (surveillants) leur seront réservés.
Lire la suite de l’article


Le mouvement lycéen s'essouffle
Des cortèges clairsemés, des manifestations annulées faute de participants, à peine une petite centaine d'établissements perturbés... Un mois après le « grand soir » qui avait vu déferler quelque 127.000 jeunes sur le bitume, aboutissant au retrait de la réforme de la classe de seconde, le mouvement lycéen paraît à bout de souffle. Seuls quelques milliers de jeunes ont défilé hier dans les grandes villes à l'appel de leurs organisations (UNL, FIDL) pour réclamer que le gouvernement revienne sur les 13.500 suppressions de postes d'enseignant prévues dans le budget 2009. A Paris, ils étaient entre 700 (selon la police) et 3.500 (selon les organisateurs), un score aussi faible que la semaine dernière. Optimistes, les organisateurs veulent encore croire que le mouvement « redémarre doucement mais sûrement », mais leur message peine visiblement à passer. Il est vrai qu'outre le retrait de la réforme, le gouvernement multiplie les propos rassurants à l'endroit de la jeunesse. Hier, le nouveau pilote de la réforme des lycées, Richard Descoings, a affirmé sur RTL qu'il voulait « partir des aspirations des lycéens » pour mener à bien sa mission. Lundi, c'est Nicolas Sarkozy qui s'était dit désireux de lutter contre les « angoisses » de la jeunesse. Sans parvenir à convaincre les organisations lycéennes. Celles-ci appellent à défiler demain aux côtés des syndicats d'enseignants pour réclamer « une autre politique éducative » (notamment en primaire) et le rétablissement des postes supprimés.
Lire la suite de l’article


Réforme du recrutement des enseignants: les étudiants sceptiques
Le gouvernement a tenté d'apporter des garanties sur la réforme de recrutement des enseignants, portant sur l'accompagnement financier des étudiants préparant un concours, les mesures transitoires pour les recalés de 2009 et l'offre de stages, qui n'ont cependant pas toujours convaincu les étudiants.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 16/01/09



Que pensez-vous de l'uniforme à l'école?
Jeudi, en visite dans la ville des écoliers en cravate ou en jupe (Londres), le ministre de l'Education Xavier Darcos a relancé l'idée d'un uniforme («sous forme d'un tee-shirt siglé») dans les établissements français afin de supprimer «les différences de niveau social ou de fortune». Qu'en pensez-vous?
Lire la suite de l’article


«Les lycéens sont plus préoccupés par la réforme du lycée que par Gaza»
Hormis quelques actes isolés, le conflit israélo-palestinien semble rester à l'extérieur des établissements...
Lire la suite de l’article


Une nuit à l'école contre Darcos
Ce soir, l'avenir de l'éducation gardera éveillés petits et grands à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Les parents d'élèves en colère ont décidé d'occuper sept écoles primaires ou groupes scolaires de la ville, pour une nouvelle opération « Nuit des écoles… »
Lire la suite de l’article


Un maître cube en cours de maths
Des formules torturées pour démêler des Rubik's Cube. Hier, 33 élèves du collège Gustave-Flaubert (13e) s'entraînaient à résoudre le casse-tête créé par Ernö Rubik en 1974, en vue de participer à la deuxième édition du concours national Inter Rubik, ...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 16/01/09



Darcos propose des uniformes pour l'école
Par Chimulus | Dessinateur de presse
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 16/01/09



Nicolas Sarkozy a téléphoné au professeur poignardé en Mayenne
Nicolas Sarkozy s'est entretenu ce matin, au téléphone, avec le professeur du lycée professionnel Pierre-et-Marie-Curie de Château-Gontier, poignardé lundi par l'un de ses élèves. Il lui a exprimé son "soutien personnel".
Lire la suite de l’article


L'évaluation des élèves met les écoles en émoi
Du 19 au 23 janvier, 730 000 élèves des classes de CM2 vont être testés en français et en mathématiques. Ce qui suscite questions et craintes dans les établissements.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 16/01/09



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/01/09



Jack Lang envoyé à New York par Nicolas Sarkozy ?
Le président de la République vient de proposer à l’ex-ministre de la Culture de François Mitterrand le poste d’ambassadeur, représentant permanent de la France au Conseil de sécurité des Nations unies.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/01/09


Le t-shirt de Xavier Darcos
Xavier Darcos trouve des vertus à l'uniforme. Il s'en était déjà ouvert en septembre dernier, lors d'une visite d'école à New York.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 16/01/09


Le courant réformateur s'affirme dans le débat sur le lycée
Alors que N. Sarkozy promet de relancer la réforme du lycée, le courant réformiste saisit la balle au bond et lance 9 propositions.
Lire la suite de l’article


Evaluation de CM2 : le ministère répond aux craintes des instits
"La mise en concurrence des écoles n’est pas du tout à l’ordre du jour". Jeudi 15 janvier, Jean-Louis Nembrini, directeur de la Dgesco, présentait les nouvelles évaluations de CM2.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 16/01/09


La dernière chance de Xavier Darcos
Par claude Lelièvre

Le ministre s’est coupé sans appel du monde de l’enseignement primaire. Sa seule chance de ne pas être emporté par le vent de l’histoire est de renouer, via le secondaire, avec les organisations qui veulent une vraie réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 16/01/09



Recrutement des enseignants: le gouvernement "passe en force", selon la FSU
La FSU a déploré vendredi que le gouvernement ait voulu "passer en force" sur la réforme du recrutement des enseignants, dont le premier syndicat de l'éducation aurait souhaité le report d'un an.
Lire la suite de l’article


Sgen-CFDT: la réforme du recrutement des enseignants n'est pas ambitieuse
Le Sgen-CFDT a estimé vendredi que la réforme du recrutement et de la formation des enseignants s'apparentait davantage à "une adaptation aux restrictions budgétaires" qu'à "un projet de réforme ambitieux pour la formation des maîtres".
Lire la suite de l’article


Disparition des IUFM : réforme "imbécile" (Lang, PS)
L'ancien ministre PS de l'Education nationale Jack Lang qualifie de réforme "imbécile" la disparition programmée des Instituts universitaire de formation des maîtres (IUFM), dans un entretien à paraître vendredi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.
Lire la suite de l’article


Darcos va développer en collège un programme contre le racisme et l'antisémitisme
Le programme scolaire "Coexist" de lutte contre le racisme et l'antisémitisme va être développé dans des collèges de toutes les académies, a annoncé vendredi le ministre de l'Education, après avoir participé au Conseil interministériel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme.
Lire la suite de l’article


Evaluations en CM2 la semaine prochaine, les syndicats critiques
Entre lundi et vendredi, tous les élèves de CM2 vont passer des évaluations nationales en français et mathématiques, considérées comme "essentielles" dans la réforme de l'école primaire par le ministère de l'Education, mais qui rencontrent l'opposition des syndicats.
Lire la suite de l’article


Manifestations samedi pour "défendre le service public d'éducation"
Enseignants, parents, lycéens et étudiants sont appelés à manifester samedi un peu partout en France, pour "défendre le service public d'éducation" et demander l'arrêt des suppressions de postes, sur fond de malaise persistant entre le monde de l'éducation et le gouvernement.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.