jeudi, septembre 30, 2010

Revue de presse du jeudi 30 septembre 2010



Investir dans l’éducation ? Mais vous n’y pensez pas…- Super directeur d’ « E2P » - Le Brésil et l’éducation – Georges Charpak -

Investir dans l’éducation ? Mais vous n’y pensez pas…
Revenons sur la loi de finances présentée mercredi au conseil des ministres et qui sera bientôt débattue au parlement. Si une lecture rapide des chiffres nous montre que le budget de l'enseignement scolaire augmente de 1,6 %, il ne s'agit que d'une croissance mécanique non voulue. La réalité est celle d’une rigueur très dure et fondée sur les réductions de postes.
Détaillons d’abord la facture pour 2011. Ce sont donc 16 000 postes qui partiront encore en fumée à la rentrée 2011 (8 967 dans le primaire –dont 5600 de surnombre ( ?), 4 800 dans le secondaire, 1 633 dans le privé et 600 emplois administratifs). Cela représente un peu plus de la moitié des réductions de postes dans la fonction publique d’État. Si l’on prend un peu de recul, l’addition s’élève à près de 50.000 postes en moins dans l’Éducation nationale depuis 2007. En 2010, la réforme de la formation des enseignants avait permis de trouver « facilement » des postes à supprimer : ceux des enseignants stagiaires avec les dégâts que l’on voit poindre. Pour 2011-2013, Luc Chatel a demandé aux recteurs d'académie de chercher des « gisements d’efficience», «sans dégrader les performances globales du système éducatif». Les pistes évoquées par Luc Chatel sont multiples. Une des principales solutions envisagées est l’augmentation de la taille des classes dans les écoles et les collèges « qui ne relèvent pas de l'éducation prioritaire». L’idée est «d’ajuster la taille des classes en dessous d’un nombre raisonnable d’élèves». «2100 classes ont moins de 15 élèves, plus de 10 000 en ont moins de 19 alors que la moyenne nationale se situe à 23,5 élèves par division», indique le ministère. . Autres pistes (en vrac) : le retour des enseignants en dehors des classes devant les élèves (mais l’activité des Rased « n’est pas remise en cause »), la suppression des intervenants extérieurs de langues étrangères dans les écoles (l’apprentissage sera confié à 100 % aux professeurs), le regroupement d’établissements, la diminution des décharges des services d’enseignement, la révision de l’organisation de l’offre de formation en lycée (par exemple, en mutualisant certaines options entre différents établissements d’une même agglomération), réduire la scolarisation des enfants âgés de deux ans (sauf dans les écoles de l’éducation prioritaire), l’adaptation du dispositif de remplacement des enseignants absents (par exemple, en organisant leur formation continue en dehors de leurs heures de service) et la rationalisation des moyens en personnels administratifs.
Il paraît (selon le site ÉducPros ) que les discussions avec Bercy sur le sort du budget de l’Éducation Nationale ont duré dix minutes. Pourtant il y a bien de quoi débattre sur le sort réservé à ce poste budgétaire qui représente un quart des dépenses de l’État. Et qui devrait être considéré comme un investissement d’avenir plus que comme une dépense. Maryline Baumard dans Le Monde (édition abonnés) nous rappelle que l'exemple des Allemands et des Américains tend à prouver qu'on peut poser l'éducation comme un facteur de croissance, même avec des finances à assainir. "L'éducation est un problème économique, c'est "le" problème économique fondamental", martelait Barack Obama, le 9 août, en visite à l'université d'Austin, au Texas. Et il a augmenté le budget fédéral de 31%. Les Allemands, quant à eux, ont alloué à leur ministère fédéral de l'éducation et de la recherche un budget en hausse de 7,2 % (soit une augmentation de 783 millions d'euros) par rapport à 2010. Avec pour objectif de consacrer à ce secteur 10 % du produit intérieur brut (PIB) d'ici à 2013, alors qu'en France on plafonne à 6,6 %. Si l'on en croit Jacques Attali, le différentiel de 0,7 % de croissance que nous avons avec la Finlande n'est pas à chercher ailleurs que dans le niveau des écoliers à la sortie de l'école primaire. Or, sur le primaire, la France dépense 8 % de moins que la moyenne des pays de l'OCDE.
Qui a dit pourtant "Un pays qui croit dans l'avenir, c'est un pays qui investit dans l'éducation de ses enfants" ? un certain Luc Chatel en juin 2009

Super directeur d’ « E2P »
Dans La Croix, on évoque le rapport du député UMP Frédéric Reiss (Bas Rhin) remis aujourd’hui au premier ministre. C’est un rapport qui risque de faire du bruit dans les écoles primaires…
Il fait en effet plusieurs propositions et notamment de créer un vrai statut du directeur d'École (primaire) qui deviendrait un "leader pédagogique" selon les termes du député, il "devrait pouvoir procéder à des recrutements de type EVS et avoir des marges de manœuvre en matière de formation continue pour lui-même et pour ses adjoints". Une véritable révolution quand on sait qu’aujourd’hui, il n’y a pas à proprement parler de statut du directeur d’école et qu’il n’y a pas de rapport hiérarchique avec les autres enseignants. Le rapport propose aussi la mise en place d'E2P, "établissements publics du primaire". Déjà évoqués dans d’autres projets, cela signifierait que les écoles deviendraient donc des établissements publics tout comme les collèges et les lycées. Leur périmètre irait au delà d'un seul lieu, et les professeurs des écoles seraient alors nommés sur un regroupement d’école (au niveau d’une commune ou d’un ensemble plus large et non plus sur une seule école. Frédéric Reiss suggère enfin de créer, à terme, des « écoles du socle commun » regroupant un collège de petite taille et quelques établissements primaires voisins pour assurer une continuité et combattre l’échec à l’entrée en sixième.
Des propositions qui risquent donc de faire du bruit car elles risquent de bouleverser bien des habitudes. Et même s’il est sans doute nécessaire de faire évoluer la structure des écoles primaires on peut y voir aussi la marque de l’extension de la logique “managériale” au primaire et le risque d’une dérive autoritariste.

le Brésil et l’éducation
Dimanche 3 octobre, sera un jour d’élections au Brésil. Avec bien sûr, parmi tous ces votes, l’élection majeure qu’est l’élection présidentielle. Pour La Croix qui consacre aujourd’hui un dossier à ce pays , le principal défi du successeur de Lula sera l’éducation. Car si le Brésil a connu, ces dernières années, une grande croissance, il n’a pas vraiment débattu des problèmes qui l’attendent. Pourtant, pour continuer à se développer à ce rythme, le pays devra s’attaquer en profondeur à son talon d’Achille : l’éducation. « C’est le défi majeur pour les années à venir, estime Samuel Pessoa, économiste à l’Institut économique brésilien, interviewé par La Croix Si nous voulons continuer à avancer, nous devons former bien plus d’ingénieurs, de techniciens qualifiés, de cadres, sans quoi la main-d’œuvre ne suivra pas et le pays ne tirera pas parti de tout son potentiel. ». Le pays compte encore 12,5 % d’analphabètes parmi les plus de 25 ans, et les comparaisons internationales sont peu flatteuses. Ces dernières années ont pourtant été marquées par des améliorations significatives : hausse des dépenses consacrées à l’enseignement, fort accroissement de la scolarisation des plus jeunes avec la construction d’écoles. Mais le système reste marqué par de profondes inégalités tant géographiques que sociales.
Là aussi, la clé de la croissance future est l’investissement dans l’éducation.

Georges Charpak
Un sacré bonhomme vient de s’éteindre.
Georges Charpak était un scientifique mais aussi un homme engagé et libre. La lecture de sa biographie nous rappelle comment sa vie a été marquée par toutes les luttes et les tragédies du XXème siècle.
Il a aussi fait porter sa réflexion sur l’enseignement des sciences avec son projet de “La Main à la pâte”. Une approche par des méthodes actives (et osons le mot : constructiviste) et par l’induction et une démarche d’investigation scientifique qu’il évoquait ainsi : “ Entre 4 et 12 ans, l’enfant vit un véritable âge d’or de la curiosité pour les choses du monde de la nature, quel que soit son milieu social, ses difficultés scolaires ou familiales, sa maîtrise du langage. À ce stade de leur développement, tous les enfants sont des « gourmands de science ». C’est à l’école qu’ils organisent leur pensée et leur personnalité, développent leur forme propre d’intelligence : il appartient à celle-ci de répondre à cette curiosité, d’en organiser l’expression, de la nourrir et de structurer les multiples réponses qu’elle appelle. Voilà le but central, entre maternelle et fin de primaire, d’un enseignement de science et de technique sans lequel la curiosité – fondement de tout intérêt pour la science – va s’étioler, voire disparaître, pour devenir impossible à réveiller au collège.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 30/09/10 (certains articles payants)


iPad dans les collèges: intérêt pédagogique ou coup de pub ?
La déferlante iPad fait son entrée dans les collèges des Hauts de Seine. Dans le cadre de son programme Environnement Numérique des Collèges (ENC92), le Conseil Général du plus riche département de France a distribué lundi deux tablettes numériques de la marque Apple à chacun des 133 collèges publics et privés des Hauts de Seine.
Lire la suite de l’article


16 000 postes en moins à l’Education
Après les 16 000 suppressions de postes de 2010, rebelote en 2011. Mais le ministère est serein : «les marges de manœuvre» sont telles que cela va se faire sans problème.
Lire la suite de l’article


Creuser l’écart
Le rythme s’accélère. La rentrée ne dure finalement qu’un ou deux jours, après il s’agit de mettre tout le monde au travail. Du côté des élèves, on teste les limites du prof, on teste sa résistance, on cherche le terrain de liberté où discréditer l’apprentissage, consciemment ou non. Moi je réagis, parfois à vif, je perds du temps en recadrage individuel, là où il faudrait travailler sur le collectif ; mais c’est plus facile à dire qu’à faire.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/09/10


Les week-ends d'intégration sous surveillance
Une mission est créée par la ministre Valérie Pécresse pour comprendre les dérives qui surviennent durant ces rassemblements d'étudiants.
Lire la suite de l’article


Films X sur le Net : la contre-offensive des parents
80% des garçons et 45% des filles de 14-18 ans ont déjà vu un film pornographique. Des parents ont créé des sites pour nouer le dialogue.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 30/09/10



Tarifs des cantines : Delanoë à nouveau débouté contre cinq maires UMP
La Ville de Paris, qui avait assigné en urgence cinq maires UMP d'arrondissements – 6e, 8e, 15e, 16e, 17e – pour leur refus d'appliquer la nouvelle grille des tarifs de cantine scolaire, a été déboutée devant le tribunal administratif, jeudi 30 septembre, et condamnée à payer 200 euros à chaque maire.
Lire la suite de l’article


Education : le budget est insuffisant pour relancer un système à bout de souffle (édition abonnés)
Avec une hausse de 1,6 % du budget 2011 dans l'enseignement scolaire et de 1,9 % dans l'enseignement supérieur, l'éducation est-elle traitée comme un secteur d'avenir en France ? Le gouvernement évite dans le supérieur, certes, les coupes budgétaires qui sont de mise dans d'autres secteurs. Si on ajoute au maintien des postes, les 248 millions d'euros de crédits supplémentaires et les 21 milliards du grand emprunt (enseignement et recherche), cela donne l'impression que beaucoup est fait pour nos universités. En particulier pour certaines dans le souci de se doter d'un système qui tienne son rang dans les classements internationaux.
Lire la suite de l’article


L'avenir de la jeunesse, sujet majeur pour la présidentielle de 2012
De quel côté penchera la jeunesse, en 2012 ? Même si elle a tendance à s'abstenir davantage que les autres, cette catégorie de la population n'en constitue pas moins un enjeu de taille.
Lire la suite de l’article


Les jeunes dans la crise, une "génération sacrifiée"
[…] de nombreux jeunes ont achevé leurs études au mauvais moment. Et ils n'en finissent pas de payer la note de la crise économique débutée en 2008. Dans cette catégorie de la population, le chômage de longue durée a explosé. Selon les chiffres de Pôle emploi, le nombre de jeunes de moins de 25 ans qui recherchent un emploi depuis un an au moins a augmenté de 72 % en deux ans. En juillet 2010, ils étaient 109 000 dans cette situation contre 64 000 deux ans plus tôt. Un jeune chômeur sur cinq est concerné.[…]
Lire la suite de l’article


Retraites : une réforme contre la jeunesse
Aurélien Boudon (SUD Etudiant), Marie Prieur (SUD Etudiant), Sylvain Terrien (SUD Etudiant), Sophie Banasiak (Attac Campus), Célia Gourzones (Attac Ca)

Alors que le mouvement de contestation ne cesse de prendre de l'ampleur, le gouvernement a fait passer en force son projet de contre-réforme des retraites à l'Assemblée nationale et impose un calendrier resserré, visant à empêcher tout débat de fond sur le sujet. Les jeunes, qui sont pourtant les premiers concernés, sont tout particulièrement ignorés et méprisés par le gouvernement ; leurs organisations n'ont même pas eu droit au semblant de concertation dont ont dû se contenter les syndicats de salariés. Cette réforme est pourtant présentée comme indispensable pour les jeunes. Dans le discours gouvernemental, il existe deux certitudes : la réforme ne peut attendre, et elle sauvera les retraites des jeunes. Pourquoi, dans ce cas, la jeunesse est-elle maintenue à l'écart de tout débat ? Il est nécessaire de rétablir la vérité : loin d'assurer, pour l'avenir, l'équilibre financier de notre système de retraite par répartition, le projet actuel se traduira, pour les jeunes d'aujourd'hui, par une augmentation du chômage et, une fois arrivés à la retraite, par des pensions diminuées.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/09/10



Ecole: Georges Charpak met la main à la pâte
UN petit livre collectif né de la réflexion menée par une quinzaine de scientifiques et de pédagogues réunis à la Fondation des Treilles en septembre dernier. On y parle d'enfants, de sciences et d'école, les trois piliers de la société de demain. On y parle aussi du plaisir de découvrir les beautés du monde quand on a moins de dix printemps. Ce plaisir d'apprendre et de découvrir que Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992, a rencontrés lors d'un voyage aux Etats-Unis, sur les visages des gamins des ghettos de Chicago et de Pasadena, et qu'avec ses complices de «la Main à la pâte» il veut aujourd'hui nous faire partager.
Lire la suite de l’article


Blocus dans un lycée d'Alès
Après l'intervention des CRS et des gendarmes mobiles mardi dans la soirée pour démonter la barricade, les lycéens grévistes du lycée Jean-Baptiste-Dumas ont organisé une conférence de presse pour dénoncer «la démesure des moyens déployés. On demande des professeurs, l'État nous envoie des CRS».
Lire la suite de l’article


Georges Charpak, sciences et conscience
Militant antifasciste à 15 ans, il refuse avec toute sa famille de porter l'étoile jaune en 1941, se procure de faux papiers au nom de Charpentier. Il rejoint la Résistance, avant d'être arrêté et envoyé à Dachau. Il reçoit le Nobel de physique en 1992.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 30/09/10



site inaccessible


----------------------------------------------------
France Soir du 30/09/10



Le Conseil économique et social plaide pour une ''véritable'' éducation sexuelle
Le Conseil économique et social et environnemental (CESE) demande aux pouvoirs publics « une véritable politique d'éducation à la sexualité » et plus largement une meilleure éducation à la santé pour les jeunes femmes, dans un rapport publié mercredi.
Lire la suite de l’article


Justice et Enseignement supérieur , seuls budgets en hausse pour 2011
Le budget 2011 a été présenté et a livré son verdict. Au milieu de la rigueur, seuls les ministères de la Justice et de l'Enseignement supérieur voient leur budget augmenter en 2011.
Lire la suite de l’article


Délinquance et immigration - Le facteur ''culturel'' d'Hugues Lagrange dérange
Le livre, ''Le Déni des cultures'', du sociologue Hugues Lagrange n'a pas fini de faire réagir dans les sciences sociales : « récupération politique », « stigmatisation », « généralités »... Un autre sociologue critique sa méthodologie.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 30/09/10



Un parlementaire veut donner plus de pouvoirs aux directeurs d’école
Le député UMP Frédéric Reiss veut doter les établissements primaires de véritables « managers »
Lire la suite de l’article


Le successeur de Lula devra relever le défi de l’éducation
La popularité du président sortant a empêché l’opposition de lancer des débats de fond avant l’élection de dimanche. Un des problèmes est le faible niveau d’éducation de la population
Lire la suite de l’article


François Chérèque : «Appeler les lycéens à manifester, ce serait l'arme du faible»
Alors que Force ouvrière et un syndicat lycéen appellent à manifester samedi 2 octobre, le patron de la CFDT considère que les jeunes ont leur place dans la mobilisation contre la réforme des retraites, mais il estime que ce n’est pas à lui de les y appeler
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 30/09/10



Réaction à la mort de Georges Charpak: une "immense perte" pour Valérie Pécresse
Le décès de Georges Charpak, Prix Nobel de physique 1992, est "une immense perte pour les scientifiques de notre pays et au-delà", a réagi jeudi la ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


La baisse du nombre d'enseignants pour 2011 inquiète aussi le privé
L'Education nationale va encore payer dans le budget 2011 le plus lourd tribut aux suppressions de postes, avec 16.000 en moins, une politique critiquée de longue date par les syndicats du public mais aussi désormais par l'enseignement privé.
Lire la suite de l’article


L'Education continue son régime de choc avec 16.000 postes en moins
Comme cette année, l'Education perdra, en 2011, 16.120 postes, dont la moitié dans le premier degré. Le supérieur est préservé.
Lire la suite de l’article


Université : la vérité sur les taux d'échec par Daniel Vitry
Après la rentrée universitaire, la question qui taraude tous les nouveaux étudiants est celle du taux de succès en premier cycle, en particulier en première année de DEUG jusqu'en 2004 et de licence (bac + 3 ans) depuis la réforme LMD. Voilà vingt-cinq ans que le chiffre de 50 % d'échec circule, voilà vingt-cinq ans qu'il est faux. Il faut être précis dans les définitions : un étudiant sera considéré comme en échec s'il quitte l'enseignement supérieur dans le même état que celui qui était le sien quand il y est rentré, c'est-à-dire titulaire du bac, sans plus.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 30/09/10



Maryse Trippier: Le livre d'Hugues Lagrange est «dangereux»
Maryse Trippier réagit à l’enquête de son confrère dans «Le Déni des cultures»...
Lire la suite de l’article


Hugues Lagrange: «La polygamie n'est pas le problème, la taille des fratries oui»
Le sociologue est l'auteur d'une enquête sur l’immigration, «Déni des cultures», qui fait polémique…
Lire la suite de l’article


Enseignants stagiaires: «Une élève a été retirée de ma classe parce que j'étais débutant»
Ils étaient près de 16.000 à prendre en main une classe ce jeudi matin, certains pour la première fois…
Lire la suite de l’article


Les week-ends d'intégration surveillés
Une mission a été lancée par la ministre de l'Enseignement supérieur...
Lire la suite de l’article


À l'écoute de la tristesse de l'enfant
Le syndrome de la dépression touche également les adolescents et les tout-petits
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/09/10



Grande-Bretagne : 170 000 bacheliers sans fac à la rentrée
Cette semaine, les étudiants britanniques reprennent le chemin des amphis. Et la rentrée, tout comme l'avenir de l'enseignement supérieur, s'annoncent moroses : plus de 170 000 jeunes se retrouvent sans place à l'université pour cause de restrictions budgétaires.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 30/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/09/10



Charpak, mort d'un savant humaniste
Un simple avis d'obsèques paru dans Le Figaro informe jeudi du décès du physicien français Georges Charpak, à l'âge de 86 ans. Le scientifique, résistant et déporté durant la Seconde guerre mondiale, avait été couronné du Prix Nobel en 1992 pour ses travaux sur les particules de haute énergie.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/09/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 30/09/10


L'hyperactivité serait une maladie génétique
C'est ce que met en évidence une étude anglo-saxonne. Et c'est une première. La maladie serait d'ordre neurologique et non comportemental.
Lire la suite de l’article


Les week-ends d'intégration sous surveillance
La ministre de l'Enseignement supérieur souhaite interdire "par précaution" les événements qui ne remplissent pas les conditions de sécurité.
Lire la suite de l’article


Georges Charpak, le passeur de sciences
Retour sur la carrière et la vie d'un homme d'exception, prix Nobel de physique, qui vient de mourir.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 30/09/10


Près de 9 000 postes supprimés dans le primaire, 5 000 dans le secondaire
Mercredi 29 septembre, le ministère a communiqué la répartition des 16 000 postes supprimés en 2011. L'école primaire est violemment touchée. Le conseil des ministres du mercredi 29 septembre a adopté des prévisions d'emploi pour 2011. Ce sont près de 32 000 postes qui seront supprimés dans la Fonction publique, la moitié relevant de l'éducation nationale. Le ministère de l'éducation nationale a communiqué la répartition sectorielle. 8 967 postes disparaîtront au primaire, 4 800 dans le secondaire, 600 dans l'administration et 1633 dans le privé sous contrat. Le ministère ne nous a pas donné les raisons qui motivent cette répartition.
Lire la suite de l’article


Le directeur, la réforme et la RGPP
La publication du rapport Reiss relance la réflexion sur la réforme de l'école primaire. Elle apparaît dans un climat idéologique marqué par des idées souvent démagogiques et dans une réalité budgétaire étroite. Deux contraintes étouffantes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 30/09/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 30/09/10



Social: le spectre de l'explosion
Qu’y a-t-il pour que l’atmosphère en France soit devenue à ce point exécrable? Un commentaire comme celui du député Vert Noël Mamère estimant que «l’atmosphère qui règne dans notre pays, ça pue», est relativement convenu. Mais celui de Jean François Copé, personnalité de la majorité, soulignant qu’il «règne actuellement une ambiance malsaine de nuit du 4 août» est plus surprenant. Et de Martine Aubry à Edouard Balladur, la perception est identique, même si l’analyse est différente.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 30/09/10


Budget 2011 : l’Éducation nationale reste le ministère le plus ponctionné
Mauvaise passe pour l’Éducation nationale. Une nouvelle fois, le ministère de Luc Chatel est le plus touché par les coupes franches réalisées dans les dépenses publiques, malgré une augmentation du budget de 1,6 %. Avec le principe du « non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite », ce sont 16.000 suppressions de postes qui sont attendues à la rentrée 2011. Soit un peu plus de 50 % des coupes réalisées dans la fonction publique d'État*. Bonne ou mauvaise nouvelle : ce nombre reste stable par rapport à 2010. Au total, l’addition s’élève à près de 50.000 postes en moins dans l’Éducation nationale depuis 2007. Détails pour 2011.
Lire la suite de l’article


Budget 2011 : le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ne connait pas la crise
C’est encore la « vie en rose » pour Valérie Pécresse. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est réjouie d’avoir, pour la 4ème année, le budget prioritaire du gouvernement. Pas de coupes budgétaires donc, ni de suppressions d’emplois, contrairement à d’autres ministères dont celui de l’Education nationale, à l’heure du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Elle a d’ailleurs annoncé le maintien de l’emploi dans les établissements d’enseignement supérieur comme dans les organismes de recherche sur la période 2011-2013. 

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 30/09/10



Budget 2011 de l'Education: une "obstination destructrice", selon le Snes
Le projet de budget 2011 de l'Education nationale fait preuve d'une "obstination destructrice", a réagi jeudi le Snes-FSU, le Sgen-CFDT parlant de budget manié "à la hache" et le SE-Unsa prédisant une rentrée 2011 "encore plus difficile" que celle de 2010.
Lire la suite de l’article


Sanctions à l'école: le décret rejeté en Conseil supérieur de l'éducation
Un décret du ministère de l'Education nationale réformant les sanc­tions dans les collèges et lycées a été rejeté jeudi par le Conseil supérieur de l'éducation (CSE), a-t-on appris auprès du syndicat lycéen UNL et de la fédération de parents d'élèves FCPE.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, septembre 29, 2010

Revue de presse du mercredi 29 septembre 2010

Budget de la ration – Rendre les concours plus justes ?- cathos secs - Ils font quoi papa et maman au travail ? -


le budget de la ration
J’emprunte cet excellent titre à Libération . C’est aujourd’hui que la loi de finances pour 2011 est présentée en conseil des ministres. Ce budget d’après-récession combine à la fois une baisse drastique des dépenses et une hausse certaine des prélèvements, via un modeste coup de rabot général sur 22 niches fiscales et différentes hausses d’impôt plus ciblées, notamment pour financer les comptes sociaux (retraites, assurance maladie, etc.). Il ambitionne une réduction du déficit public jamais vu sur un an, de 7,8% cette année à 6% en 2011. Depuis 2002, la France n’est jamais parvenue à réduire son déficit public de plus de 0,5% par an.
Les dépenses de fonctionnement et d'intervention seront rognées de 5% dès l'an prochain tandis que le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique continuera, avec à la clé 31.400 postes supprimés en 2011 et le gel des salaires. Les collectivités locales subiront une suspension des transferts financiers de l’Etat, ce qui devrait se traduire par une perte de recettes pour 30 000 communes. Surtout, 16 milliards de crédits votés l’an dernier dans le cadre du plan de relance ne seront pas reconduits.
Tout le monde va être touché. Le projet de loi de Finances prévoit la suppression de 31.638 postes dans la Fonction publique d'Etat, en équivalent temps plein. Le ministère de l'Education nationale est, comme chaque année, le plus touché, avec 16.000 suppressions de postes.
Le monde de l’Éducation n’échappe donc pas à la rigueur (puisqu’il faut bien l’appeler ainsi) et paie une part bien lourde au détriment de l’avenir et de la qualité du service public d’éducation.


Cathos secs
Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et l'enseignement catholique (17% des élèves scolarisés) qui refuse les suppressions de postes. On trouve une présentation synthétique du débat dans Les Échos .
Hier, lors de sa conférence de presse de rentrée, son secrétaire général Eric de Labarre a brandi une menace : la fermeture dans les années à venir de 1.000 écoles, 100 collèges et 70 lycées si la politique de suppressions des postes se poursuivait au rythme annoncé. « Depuis quatre ans, l'enseignement catholique a rendu 4.600 emplois, alors que le nombre d'élèves a crû de 24.000. En 2011, 2012, 2013, nous devrons rendre entre 1.500 et 2.500 postes par an. Nous ne pourrons assurer le suivi scolaire des élèves inscrits, il nous faudra fermer des classes si cette approche strictement comptable est toujours privilégiée», a déclaré Eric de Labarre. Qui poursuit avec un argument curieux : « Nous sommes plus rapidement impactés que le public car les retraits de postes concernent des professeurs devant élèves et non des professeurs qui peuvent bénéficier de décharges». Rappelons comme nous le faisions hier que si le principe de parité public/privé, institué par la loi Debré de 1959 avait été appliqué, ce sont environ 3 200 postes qui auraient dû être supprimés pour 16 000 suppressions dans le public.
Ce bras de fer peut "impacter" aussi l'enseignement public car, pour créer une alternative aux suppressions, l'enseignement privé presse le gouvernement d'engager des réformes structurelles concernant toute l'École et qu'il se dit prêt à expérimenter dans l'enseignement catholique. Il avance plusieurs pistes, tels la réduction du volume horaire d'enseignement des élèves, notamment dans le second degré, et le développement, dans le premier degré, de l'intercommunalité pour mutualiser la gestion des établissements. Eric de Labarre propose également de réfléchir à de « nouvelles obligations réglementaires d'horaire de service des enseignants.»


rendre les concours plus justes ?
Dans L’Express, on pourra lire une interview de Valérie Pécresse sur l’évolution des concours avec une question centrale “comment permettre aux moins favorisés d'accéder aux grandes écoles?”.
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, avait commandé voilà quelques mois un rapport à l'Inspection générale sur cette question. Le rapport a notamment étudié la réussite des boursiers dans les concours et constate que ceux-ci ont des résultats inférieurs aux autres. Mais il remet aussi en question une idée reçue: le français est moins discriminant que les sciences. Plus classique, le rapport établit avec évidence le caractère très inégalitaire de l'apprentissage des langues vivantes.
Valérie Pécresse admet que c’est bien évidemment en amont qu’il faut d’abord agir pour lutter contre ces inégalités. Mais elle propose aussi, en s’appuyant sur le rapport, de modifier certaines épreuves des concours. “Il faut d'abord repenser les épreuves de langues. Les ouvrir notamment aux langues maternelles des candidats, que ce soit le chinois, l'arabe, le vietnamien ou autre. Se cantonner à l'anglais ou à l'allemand pénalise ces étudiants bilingues, qui ne peuvent utiliser leur atout. C'est injuste. ” déclare t-elle. Il est proposé aussi de repenser les oraux , “ils ne peuvent pas être un simple "écrit debout". Il faut mieux valoriser l'intelligence des situations. On pourrait envisager d'introduire des tests de QI, des épreuves d'entretiens, des travaux d'initiative personnelle... Les écoles anglo-saxonnes, de Berkeley au MIT, le font déjà très bien. […] La détermination, l'adaptation, la volonté de s'en sortir, la débrouillardise, doivent être prises en compte. ”.
A la sempiternelle question posée sur le risque de “baisse de l’exigence, elle répond : “Non, pas du tout, c'est juste une façon de laisser moins de place aux déterminants sociaux, et plus à l'intelligence pure. ”. Reste maintenant à convaincre les grandes écoles qui gardent la main sur la définition de leurs concours.

Ils font quoi papa et maman au travail ?
Dans La Croix, un intéressant dossier pose la question : “Ils font quoi papa et maman au bureau ?”. Rappelons toutefois à La Croix que toute la population active ne travaille pas dans des bureaux mais aussi à l’usine, dans des commerces, des entreprises artisanales, etc. Mais l’intérêt de ce dossier est de poser la question de la représentation du monde du travail à l’École. Comme le constate le journal, le travail est souvent devenu un monde inconnu pour les enfants et peu d’entre eux sont capables de dire et d’encore moins expliquer ce que font leurs parents “au travail”. Cela tient bien sûr en grande partie à la complexité et à la moindre lisibilité des métiers d’aujourd’hui. Que fait un “web-marketer” ou un plasturgiste ? Mais cela tient aussi nous dit Anne Gatecel, psychologue clinicienne, à la difficulté des parents à communiquer autour du travail « Certains parents préfèrent séparer les mondes, quitte à les cloisonner. D’autres, peut-être pas très fiers de leur emploi, voire en difficulté, évitent d’en parler. Du coup, les enfants ont une représentation floue, imprécise, voire obscure du métier de leurs parents.». Pourtant à l’âge où ils rêvent de devenir pompier, policier ou astronaute, les enfants ont besoin de se projeter dans l’avenir, de s’identifier. Ils sont curieux de tout, et désireux de comprendre en quoi leur père ou leur mère est utile à son entreprise ou à la société (ce qui au passage nous rappelle que le chômage est aussi un problème d’identité).
L’article évoque une très belle scène du film de Stéphane Brizé, Mademoiselle Chambon (2008) où Vincent Lindon (quel acteur !) interprète un maçon qui, à la demande de l’institutrice de son fils, vient parler de son métier aux enfants de sa classe de CM1. « Je construis des maisons », explique-t-il simplement. Parmi ses camarades, son fils ne cache pas sa fierté. Les doigts se lèvent, les questions fusent : «Par quoi commencez-vous ?», «Combien de briques vous faut-il ?», «Ce qui vous plaît le plus ? ». Des mots simples pour dire ce qu’est le travail, les peines et les satisfactions qu’il procure. De l’émotion et de la fierté légitime partagée entre ce père et ces enfants et qui aide à se construire. Un beau moment d’éducation, tout simplement.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/09/10 (certains articles payants)


Marc-Philippe Daubresse veut aider les jeunes sans emploi
Le ministre de la Jeunesse, Marc-Philippe Daubresse, a annoncé hier une expérimentation à partir de décembre : un «revenu contractualisé d’autonomie» (RCA) de 250 euros par mois.
Lire la suite de l’article


Le budget de la ration
Un budget de rigueur mais qui n’en porte pas le nom. C’est le cru 2011 de la loi de finances présentée ce matin en Conseil des ministres. Ce budget d’après-récession combine à la fois une baisse drastique des dépenses et une hausse certaine des prélèvements, via un modeste coup de rabot général sur 22 niches fiscales et différentes hausses d’impôt plus ciblées, notamment pour financer les comptes sociaux (retraites, assurance maladie, etc.). Il ambitionne une réduction du déficit public jamais vu sur un an, de 7,8% cette année à 6% en 2011. Depuis 2002, la France n’est jamais parvenue à réduire son déficit public de plus de 0,5% par an.
Lire la suite de l’article


Le collectif Inter-LGBT réclame une relance de la campagne contre l'homophobie à l'école
La campagne contre l’homophobie organisée par le ministère de l’Education nationale n’a touché que 50% des établissements et il faut qu’elle soit reconduite, a déclaré lundi la porte-parole du collectif éducation de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), Natacha Taurisson.
Lire la suite de l’article


«Maths, anglais, cantine, sport, pause goûter et re-sport»
Depuis la rentrée, 124 collèges et lycées testent la journée «cours le matin, sport l'après-midi». En pratique, c'est un peu moins tranché que ça. Exemple à Paris.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 29/09/10


Scènes de machisme ordinaire
Déprogrammée fin août, La Cité des mâles, enquête choc sur les rapports garçons-filles dans les banlieues, devrait être diffusée ce mercredi soir.
Lire la suite de l’article


Universités : les cursus pour étudiants brillants
Les bi-licences, associant par exemple droit et langues ou sciences et philosophie, se multiplient. Aux étudiants les plus motivés, elles proposent des enseignements pointus et exigeants.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 29/09/10



Enseignement catholique : plus d'élèves, moins de professeurs et des conflits à venir
Constat de satisfaction et sujets qui fâchent étaient au menu de la conférence de rentrée scolaire donnée par Eric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique, mardi 28 septembre.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Misère du culturalisme par Didier Fassin, anthropologue et Eric Fassin, sociologue
Aujourd'hui, la délinquance dans les quartiers populaires étant plus souvent le fait de jeunes d'origine étrangère, des spécialistes de sciences sociales invoquent à leur tour des explications culturelles. Que les conservateurs utilisent les mêmes arguments, à propos des Noirs aux Etats-Unis et des Asiatiques en Grande-Bretagne, ne les ébranlent pas plus que leurs collègues médecins. On aurait pu les penser mieux armés contre les fausses évidences du culturalisme. Il n'en est rien, tant est forte la tentation de mettre les inégalités sociales sur le compte de différences culturelles - du moins lorsqu'elles affectent des immigrés ou des minorités.
Le métier de sociologue ne nous apprend-il pas à distinguer la corrélation de la causalité ? Rapportant le "surcroît d'inconduites des jeunes Noirs" à leurs résultats scolaires, inférieurs avant même le collège, le sociologue Hugues Lagrange écrit que "ce simple rapprochement laisse inévitablement supposer un "parce que"". Ecartant les études nord-américaines qui ont établi que ces différences de performance étaient liées aux inégalités sociales et aux discriminations raciales, il les explique par l'origine culturelle, et non par le contexte de la société d'accueil. La délinquance de ces Noirs venus du Sahel s'expliquerait par l'introduction "dans notre univers des pans entiers de coutumes lointaines, souvent rurales, très décalées" (Le Monde du 14 septembre).
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/09/10



Budget 2011 : l'austérité s'installe
De 2010 à 2013, date à laquelle la France retrouverait la limite de 3,0% de déficit fixée par le traité de Maastricht, le pays réduirait ainsi son déficit public de quelque 100 milliards d'euros, soit l'effort budgétaire le plus important réalisé dans le pays depuis au moins un demi-siècle. Au menu, 7 milliards de dépenses coupées dès 2011 et 10 milliards de hausses d'impôts ciblées via des réductions de niches fiscales et sociales. Mais pas touche au bouclier fiscal.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 29/09/10


Des iPad pour tous les collèges du département
Jolie surprise de rentrée : tous les collégiens vont pouvoir tester la tablette d’Apple. Un cadeau qui a coûté 185 000 € au conseil général.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 29/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 29/09/10



Ils font quoi papa et maman au bureau ?
Pour les enfants,le travail des adultes demeure souvent un monde mystérieux. Pourtant, l’univers professionnel représente une mine d’expériences à partager en famille
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 29/09/10



Jeunes: expérimentation d'une allocation d'autonomie
Le gouvernement va expérimenter deux types d'allocations d'autonomie pour les jeunes, a annoncé mardi le ministère de le Jeunesse, une initiative déjà critiquée.
Lire la suite de l’article


L'enseignement catholique menace de fermer un millier d'établissements
Les dirigeants de l'enseignement catholique se sont lancés hier dans un bras de fer avec le gouvernement à propos des suppressions de postes d'enseignant. Menaçant de fermer 1.000 écoles, 100 collèges et 70 lycées.
Lire la suite de l’article


Concours des grandes écoles : Pécresse prône la révision des oraux
La ministre de l'Enseignement supérieur prône la révision des épreuves orales et de langues étrangères des concours d'accès aux grandes écoles, dans une interview à « L'Express ». Elle propose d'ouvrir les épreuves aux langues maternelles des candidats et d'introduire dans les oraux des tests de QI des épreuves d'entretien, pour rendre les concours « plus justes ». Elle estime qu'il ne faut pas toucher aux écrits.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 29/09/10



Le nombre d'inscrits s'élève dans l'enseignement privé
7.165 élèves supplémentaires s'y sont inscrits cette année...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/09/10



Ecole de la deuxième chance : « Ici on t'écoute »
Ce lundi 27 septembre, la 44e école de la chance fait sa cinquième rentrée à Vaulx-en-Velin depuis son ouverture en avril. Nouvelle forme de centre de formation, elle tente de redonner un élan aux jeunes perdus par l'Education nationale et en quête d'un nouveau départ. Jusque là réservée aux Vaudais l'E2C se prépare à accueillir d'ici 2011 les jeunes des communes avoisinantes. Rencontre.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/09/10



La loi contre l'absentéisme scolaire publiée
La loi de contre l'absentéisme scolaire, qui prévoit la suspension des allocations familiales après des absences répétées d'un enfant mineur, a été publiée mercredi au Journal officiel (JO). La proposition de loi du député Eric Ciotti (UMP) a été votée le 29 juin dernier à l'Assemblée nationale, puis le 15 septembre au Sénat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/09/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 29/09/10


Pécresse: "On doit rendre les concours plus justes"
Comment permettre aux moins favorisés d'accéder aux grandes écoles? La ministre de l'Enseignement supérieur présente ses propositions en exclusivité.
Lire la suite de l’article


Budget 2011: êtes-vous prêt à vous serrer la ceinture?
Christine Lagarde expose ce mercredi un budget placé sous le signe de l'austérité. Etes-vous concerné par les économies prévues par Bercy?
Lire la suite de l’article


L’Enseignement catholique hausse le ton
« Nous ne sommes pas d’accord et nous le ferons savoir. Nous ne défendons pas des intérêts catégoriels, mais ceux des jeunes et du système éducatif. 16 000 suppressions de postes reconduites sur trois années (soit 48 000 NDA), cela ne passe pas. L’approche strictement comptable ne fonctionne plus. Là, on est au bout du bout ». Celui qui prononce ces mots avec force n’est pas un syndicaliste de Sud à bout de nerfs, mais le très chic et d’ordinaire trés posé Eric de Labarre, secrétaire général de l’Enseignement catholique.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/09/10


Plan jeunes : 26 millions contre le décrochage
Le gouvernement consacrera 75 millions d'euros au plan "Agir pour la jeunesse", c'est-à-dire à la lutte contre le décrochage, à l'insertion professionnelle et à l'expérimentation d'une forme de soutien financier pour 5 500 jeunes peu qualifiés ou diplômés mais au chômage. De ce plan fort modeste on retiendra les 26 millions pour la lutte contre le décrochage dans 10 régions.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes : Les questions de l'enseignement catholique
Proche des derniers ministres de l'éducation nationale, l'enseignement catholique est néanmoins touché par les réductions de postes. Au point d'anticiper sur les conséquences des suppressions de postes et de poser des questions valables pour l'ensemble du système éducatif.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/09/10


En France, reconduire la grève ou pas? Les hésitations de la base
Faut-il reconduire la grève? Mediapart a suivi trois «AG» de militants et de salariés, à Paris et à Marseille. Les participants se disent prêts à durcir le mouvement. Mais ils cherchent le secteur qui pourrait servir de «locomotive», dans un contexte social morose. Reportage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Slate.fr du 29/09/10



Le PS révise sa réforme de l'école
Arlésienne des deux scrutins de 2002 et 2007, Godot des débats parlementaires, l'école va-t-elle enfin être un des enjeux électoraux de la présidentielle en 2012 ? Le Parti socialiste s'y prépare, à côté d'autres thèmes de campagne (sécurité, réforme fiscale, retraites...). Début décembre, celui-ci prévoit une «convention sur l'égalité réelle», présentée par le porte-parole Benoît Hamon, qui doit notamment traiter de la question scolaire. La première secrétaire Martine Aubry réfléchit à une intervention personnelle dès octobre sur le sujet. Dans tous les cas, plusieurs responsables socialistes – Bruno Julliard et Vincent Peillon en tête - promettent une évolution sans précédent de leurs propositions sur l'école. «Révolution culturelle et structurelle» pour l'un, «réforme des réformes» pour l'autre.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 29/09/10


Une rénovation des BTS à "l'expérimentation"
Le chantier des BTS est ouvert. Pour augmenter les taux de réussite, notamment pour les bacheliers technologiques et professionnels, rendre encore plus performante l’insertion professionnelle et décloisonner les formations et favoriser la poursuite d’études, la rénovation de cette filière courte professionnelle est engagée par la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


Les conséquences du collège unique, le billet de Bernard Desclaux
"Chez nous, ce sont les enseignants qui enseignent aux élèves qui sont également chargés de la tâche de fournir les arguments pour décider de leur orientation, de leur circulation dans le système scolaire", rappelle Bernard Desclaux sur son blog.

"Admettons qu’enfin la question de l’orientation aboutisse, et que le collège n’ait plus à faire ce salle boulot, comme le disait Dubet. Deux conséquences seraient à envisager" Lire l'analyse de Bernard Desclaux, ancien directeur de CIO, dans un billet intitulé Conséquences du collège unique.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
VousNousIls du 29/09/10



Un rapport parlementaire propose des regroupements d'écoles
Un rapport parlementaire remis mercredi au gouvernement propose de revoir le sta­tut du direc­teur et de créer ou expérimen­ter différents types de regroupements d'écoles primaires, afin de don­ner aux élèves les "atouts" pour réussir.
Lire la suite de l’article


Budget 2011: 31.638 suppressions de postes dans la Fonction publique
Le pro­jet de loi de Finances pour 2011 prévoit la suppression de 31.638 postes dans la Fonction publique d'Etat, en équivalent temps plein, soit un chiffre inférieur à celui de 2010 (33.749), selon le document présenté mercredi en Conseil des ministres.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mardi, septembre 28, 2010

Revue de presse du mardi 28 septembre 2010

Le PS a un projet pour l’École - la part du catho -

Le PS a un projet pour l’École
L'école va-t-elle enfin être un des enjeux électoraux de la présidentielle en 2012 ? Les choses semblent bouger et de nombreuses initiatives montrent que la réflexion sur l’École avance. Slate.fr(nouvellement intégré à la revue de presse) nous en dit plus sur le projet du PS. Celui-ci semble avoir enfin quitté la seule thématique des “moyens” pour prendre conscience qu'il devait proposer une vraie réforme de l'École qui stoppe la spirale de l'échec scolaire. 
Un projet sera bientôt présenté par Bruno Julliard, secrétaire national à l’éducation après avoir auditionné, au cours des mois précédents, les syndicats et les mouvements pédagogiques. Début décembre, le PS prévoit une «convention sur l'égalité réelle», présentée par le porte-parole Benoît Hamon, qui doit notamment traiter de la question scolaire. La première secrétaire Martine Aubry réfléchit à une intervention personnelle dès octobre sur le sujet sur la base de ces propositions. Bruno Julliard et Vincent Peillon promettent en tout cas une évolution sans précédent de leurs propositions sur l'école. «Révolution culturelle et structurelle» pour l'un, «réforme des réformes» pour l'autre.
Le PS écrit désormais noir sur rose qu'«injecter des moyens supplémentaires ne suffira pas à remettre sur les rails un système qui dysfonctionne». Une position que confirme de manière encore plus claire Bruno Julliard : «Jusqu'à présent, le discours du PS a été de dire au monde éducatif: si vous votez pour nous, nous reviendrons sur les décisions prises par la droite et nous vous donnerons toujours plus de moyens. Tout ça pour obtenir un consensus syndical et éviter les questions qui fâchent. Cette technique du filet d'eau tiède est terminée.» Parmi les pistes que Bruno Julliard compte présenter à la Convention sur l'égalité réelle, figurent notamment une réforme du collège et de l'école primaire, ainsi qu'une évolution du statut et de la formation des enseignants. Autant de boîtes de pandore syndicales souligne le journaliste de Slate.fr
Tout cela semble cohérent et aller dans le bon sens (si l’on permet au chroniqueur de donner son avis), mais on peut cependant être inquiet sur la pérennité de ce projet face aux réactions corporatistes, aux stratégies d’alliance et après le passage par les différentes étapes institutionnelles (instances du parti :convention, bureau national et programme du candidat...) . Et surtout dans un contexte de “casse” du système éducatif sous la pression budgétaire qui n’incite guère le monde enseignant au changement et plus au repli et à la méfiance. Saura t-on dépasser ces écueils ?

la part du catho
L'enseignement catholique a accueilli à la rentrée 2010 7.165 élèves de plus que l'année précédente, soit une hausse de 0,4% dont s'est félicité mardi le secrétaire général de l'enseignement catholique, Eric de Labarre, au cours d'une conférence de presse. Il a parlé d'une rentrée "satisfaisante" pour l'enseignement catholique qui accueille actuellement 2.020.216 élèves, dont 847.183 dans le premier degré, 1.123.109 dans le second degré, et 49.924 dans l'enseignement agricole.
Mais ce qui inquiète l’enseignement catholique, c’est la rentrée 2011. Le Monde nous rappelle que les établissements catholiques associés par contrat à l'Etat (soit plus de 97 % des établissements privés) sont soumis comme leurs homologues de l'enseignement public à la suppression des emplois d'enseignants. Mais pas dans les mêmes volumes. L'an prochain, 16 000 suppressions sont prévues dans le public contre 2 000 dans le privé. A noter que si le principe de parité public/privé, institué par la loi Debré de 1959 avait été appliqué, ce sont environ 3 200 postes qui auraient dû être supprimés pour 16 000 suppressions dans le public. Comment expliquer cela ? L’argumentation de la présidente de l’APEL (ass. parents d’élèves enseignement libre) est la suivante : “ les enseignants exerçant dans nos établissements sont tous devant des élèves, ce qui est loin d'être le cas des enseignants de l'enseignement public. 22 000 enseignants du 1er degré public ne sont pas devant des élèves ! C'est pourtant l'effectif global qui sert de base de calcul ”(Famille et éducation, septembre 2010).
Pour limiter l'effet de cette réduction du corps enseignant, le secrétaire général de l'enseignement catholique suggère de redéployer, de réduire le volume d'heures d'enseignement, de développer dans le premier degré l'intercommunalité, de réduire le nombre des options au lycée et aussi de développer l'enseignement à distance pour certaines matières. Mais, même en y croyant, pas sûr que ça fasse des miracles…


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 28/09/10 (certains articles payants)


Deux allocations pour les jeunes vont être «expérimentées»
Le gouvernement va expérimenter deux types d’allocations d’autonomie pour les jeunes, a annoncé mardi le ministère de le Jeunesse, une initiative déjà critiquée.
Lire la suite de l’article


Le collectif Inter-LGBT réclame une relance de la campagne contre l'homophobie à l'école
La campagne contre l’homophobie organisée par le ministère de l’Education nationale n’a touché que 50% des établissements et il faut qu’elle soit reconduite, a déclaré lundi la porte-parole du collectif éducation de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), Natacha Taurisson.
Lire la suite de l’article


Le caté coté du côté des athées
Amen. L’instruction religieuse revient en grâce.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/09/10


Diaspora, le réseau qui veut concurrencer Facebook
Lancé par des étudiants américains, le petit dernier des réseaux sociaux se présentera au public début octobre. S'il résout ses problèmes de sécurité…
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 28/09/10



Trafic de faux diplômes : l'ex-président de l'université de Toulon en garde à vue
L'ex-président de l'université de Toulon, Laroussi Oueslati, était toujours en garde à vue, mardi 28 septembre au matin, dans les locaux de la police judiciaire varoise. Il y avait été placé lundi dans le cadre d'un trafic supposé de diplômes au bénéfice d'étudiants chinois.
Lire la suite de l’article


L'enseignement privé s'élève contre les suppressions de postes
L'enseignement catholique est en colère. Eric de Labarre, son secrétaire général, devrait réaffirmer, mardi 28 septembre, son opposition à la suppression des emplois d'enseignants auquel les établissements catholiques associés par contrat à l'Etat (soit plus de 97 % des établissements privés) sont soumis comme leurs homologues de l'enseignement public. Si, à la rentrée 2010, les suppressions de postes se sont révélés indolores en raison de l'arrivée devant les classes de la première promotion des enseignants débutants issus de la réforme de la formation, il en ira différemment en 2011.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 28/09/10



Emploi, une génération sacrifiée
Selon un rapport du Bureau international du travail (BIT), paru le 12 août, le chômage mondial des jeunes a atteint son plus haut niveau jamais obtenu. La publication révèle que sur les 620 millions de jeunes actifs de 18-24 ans, 81 millions étaient privés d’emploi fin 2009 soit 7,8 millions de plus qu’en 2007. À titre de comparaison, le nombre de jeunes chômeurs n’avait augmenté « que » de 191 000 par an pour la période 1997-2007. Le BIT souligne aussi que 28 %, soit 152 millions de jeunes travailleurs de par le monde, vivent en grande pauvreté avec des revenus de moins de 1,28 dollar par jour pour 2008.
Lire la suite de l’article


Comment la Trésorerie Générale traite les chômeurs de l’Education nationale dans l’académie d’Aix Marseille …
Cet été la Trésorerie Générale est « partie en vacances » et n’a pas assuré de permanence donc, de fait, nous sommes restés sans aucun revenu durant toute la période estivale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 28/09/10



Site inaccessible


----------------------------------------------------
France Soir du 28/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 28/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 28/09/10



Jeunes: expérimentation d'une allocation d'autonomie
Le gouvernement va expérimenter deux types d'allocations d'autonomie pour les jeunes, a annoncé mardi le ministère de le Jeunesse, une initiative déjà critiquée.
Lire la suite de l’article


Rentrée 2010: quelque 7.000 élèves de plus dans l'enseignement catholique
L'enseignement catholique a accueilli à la rentrée 2010 7.165 élèves de plus que l'année précédente, soit une hausse de 0,4% dont s'est félicité mardi le secrétaire général de l'enseignement catholique, Eric de Labarre, au cours d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article


Quand les grandes écoles françaises lèvent des fonds à New York
C'est au Harvard Club, à New York, que Pierre Tapie, le président de l'Essec, est venu début septembre lancer la partie américaine de sa campagne de levée de fonds. Dans les salons aux boiseries brunes de ce club très sélect se sont retrouvés quelques-uns des anciens, comme le directeur financier de Lazard, Matthieu Bucaille, ou le patron de Sotheby's, Bruno Vinciguerra, qui sont restés très fidèles à leur école. « Nos anciens élèves nous apportent une interface avec le monde des affaires américain», observe Pierre Tapie.
Lire la suite de l’article


Valérie Pécresse : « D'ici à 2012, j'aurai réparé les dégâts de Mai 1968 »
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche revient sur la recomposition du paysage universitaire, à l'occasion de la publication ce matin, dans le cadre du grand emprunt, de l'appel à projets sur les pôles à vocation mondiale, très attendu.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 28/09/10



Viols lors de week-ends d'intégration: Valérie Pécresse appelle à «redoubler de vigilance»
Deux jeunes filles ont porté plainte pour viol à une semaine d'intervalle...
Lire la suite de l’article


Un Bilan mitigé pour le plan jeunes
Les associations veulent d'autres mesures
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 28/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 28/09/10



Une étudiante violée lors d'un week-end d'intégration
Le week-end d'intégration de l'Institut commercial de Nancy (ICN) a mal tourné. Une étudiante de 3e année a déposé plainte pour un viol qui se serait déroulé lors de la fête. La police de Grasse, en charge de l'enquête, a déjà interrogé une vingtaine d'étudiants.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/09/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/09/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 28/09/10


L'obésité infantile recule en France
Si la France fait office de bon élève en Europe, des disparités géographiques et sociales persistent, détaille une étude de la Drees.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 28/09/10


Les nouveaux enseignants seront formés à la prévention de la violence
La gestion de classe est-ce la gestion de crise ? Pour Luc Chatel, il semble que oui. Le ministre réunissait lundi 22 septembre à Paris un séminaire national sur "la formation à la prévention de la violence et à la tenue de classe". Il a présenté un dispositif de formation qui sera déployé tout au long de l'année. Et très logiquement il a demandé au conseil scientifique des Etats généraux de la sécurité de l'Ecole de concevoir une formation dont l'objectif est la prévention de la violence mais qui sera donnée à tous les stagiaires. Voilà qui définit l'école publique.
Lire la suite de l’article


Dociles ou compétents ?
Déjà abordé par l’Expresso il y a quelques jours, la publication, la semaine dernière, du rapport de l’IG sur la mise en œuvre des nouveaux programmes m’a d’abord réjoui. Enfin, on allait savoir quelque chose d’officiel sur ce qui se passe au primaire, quand nous constatons chaque jour « sur le terrain » la course après le temps, la difficulté à répondre aux injonctions contradictoires et le sentiment de solitude grandissant.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 28/09/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Slate.fr du 28/09/10


Le PS révise sa réforme de l'école
Les socialistes disent préparer une réforme scolaire de grande ampleur. Qu’en restera-t-il en 2012?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 28/09/10


Une rénovation des BTS à "l'expérimentation"
Le chantier des BTS est ouvert. Pour augmenter les taux de réussite, notamment pour les bacheliers technologiques et professionnels, rendre encore plus performante l’insertion professionnelle et décloisonner les formations et favoriser la poursuite d’études, la rénovation de cette filière courte professionnelle est engagée par la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/09/10



Un collectif demande une relance de la campagne contre l'homophobie à l'école
La cam­pagne contre l'homophobie orga­ni­sée par le minis­tère de l'Education natio­nale n'a tou­ché que 50% des établis­se­ments et il faut qu'elle soit recon­duite, a déclaré lundi la porte-parole du col­lec­tif éduca­tion de l'Interassociative les­bienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), Natacha Taurisson.
Lire la suite de l’article


Cours le matin, sport l'après-midi: une "opération de communication" (Snep)
Le Snep-FSU, prin­ci­pal syn­di­cat des pro­fes­seurs d'éducation phy­sique et spor­tive (EPS), a estimé mardi que l'expérimentation "cours le matin, sport l'après-midi" était une "opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion" qui ne débou­chait pas sur une véri­table réor­ga­ni­sa­tion des rythmes scolaires.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

lundi, septembre 27, 2010

Revue de presse du lundi 27 septembre 2010

CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA - UNEF, UNL et FIDL - FOAD - TZR -


CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA
Aujourd’hui une revue de presse aux allures de manufacture des sigles…
On commence avec des sigles assez connus puisqu’il s’agit des confédérations syndicales. L’intersyndicale s’est réunie et appelle à une journée de manifestations le samedi 2 octobre et à une journée de grève le mardi 12 octobre contre le projet de réforme des retraites.
La journée de manifestation est prévue un samedi pour permettre au maximum de personnes de venir manifester. Mais elle sera suivie par une nouvelle journée de grève le 12 octobre à laquelle appellent toutes les fédérations des personnels de l’Éducation Nationale. Certains syndicats évoquent ensuite la possibilité de grèves reconductibles et de mouvements plus long dans certains secteurs. Il faut d’ailleurs noter que certains établissements scolaires se sont déjà lancés dans des mouvements de ce type.

UNEF, UNL et FIDL
Cette position des syndicats fait monter la pression alors que le gouvernement pensait que celle-ci allait retomber. D’autant plus que les lycéens et les étudiants s'invitent dans le mouvement. L’Unef a décidé de lancer une campagne de mobilisation ce lundi pour convaincre les étudiants de descendre dans la rue lors des 2 et 12 octobre prochain. Le syndicat étudiant compte imprimer quelque 300.000 tracts et 500.000 affiches, sur lesquels sera inscrit: «Mobilise-toi contre la réforme à 67 ans». D’après Jean-Baptiste Prévost, le président du syndicat,, une présence massive des jeunes dans les cortèges pourrait faire plier le gouvernement. Des assemblées générales vont être organisées dans les universités pour appeler les étudiants à manifester, avec l’idée d’entraîner les lycées avec eux. Les lycéens de l'UNL et de la Fidl ont appelé eux aussi à participer aux manifestations.
Le printemps peut-il avoir lieu en automne ?

FOAD
Ce lundi, se tenait à Paris dans les locaux de l'Ecole nationale de chimie, un séminaire consacré à la formation des enseignants à la prévention de la violence et à la tenue de classe. Dans un communiqué, le ministre détaille les mesures mises en œuvre. Elles sont aussi reprises dans un article du Monde (réservé aux abonnés) . Pour le ministre, ce séminaire doit être la preuve que, contrairement aux critiques suscitées par la réforme de la formation des enseignants, il ne laisse pas les débutants démunis face aux difficultés du métier. Mais si on rentre dans le détail des mesures, il est essentiellement proposé aux jeunes enseignants de se former… en regardant des films. Le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) propose une série de films sur la maternelle, l'école élémentaire et le second degré. Les thèmes abordés vont de l'"utilisation du tableau" à la "posture de l'enseignant" en passant par la "mise au travail des élèves en début de cours" ou la "cohérence des sanctions". On retrouve aussi dans ces dispositifs de “formation” l’ineffable Sébastien Clerc, la star de l’académie de Créteil associé à Yves Michaud. On a déjà dit ici et ailleurs ce qu’il fallait penser de la “tenue de classe” et de la classe considérée a priori comme un milieu hostile qu’il faut domestiquer. Mais on s’attardera surtout ici sur la méthode utilisée pour “former” les jeunes enseignants. On aura beau parer cela du terme de FOAD (FOrmation À Distance), ça n’en reste pas moins un pis-aller et une régression par rapport à ce qui existait précédemment. Le Ministre ne cesse d’inventer des compensations à sa propre réforme. Mais cela ne doit pas faire oublier que cela ne peut justifier la suppression d’une année de formation en alternance et que cela se fait sur le dos des stagiaires qui subissent de plein fouet l’incohérence et l’impréparation de cette réforme.

TZR
“TZR” ça ne veut pas dire “Traitement un Zeste Ravageur” mais Titulaire sur Zone de Remplacement. Sur le blog de Véronique Soulé “C’est Classe !” on pourra lire le témoignage de Pierre, prof de philo depuis dix ans et TZR depuis ses débuts. Sûrement dans une logique d’optimisation des ressources humaines, il a été nommé à la rentrée, dans trois lycées, l'un à Saint-Dizier, le second à 30 kilomètres de là, le troisième à 35 kilomètres mais dans la direction opposée - ce qui lui fait parcourir certains jours 65 kilomètres aller. Il donne 6 heures de cours ici, 7 heures là et 4 heures là-bas. Il faut ajouter les préparations des cours, les corrections de dissertations et ... 8 heures de route hebdomadaires.
A la mi-septembre, Pierre a envoyé une lettre pleine d’un humour désespéré au Recteur de son académie. “ Ayant appris à la fin du mois d'août que mon service ne serait partagé qu'entre deux établissements à peine distants de 35 kms, c'est avec un immense soulagement que j'ai pris acte par téléphone d'un complément de service à effectuer dans un troisième établissement situé hors de ma zone. (...) Depuis l'aire de repos de la RN4 d'où je vous écris, je ne me suis jamais senti autant indispensable qu'éparpillé ainsi entre tous ces lycées (...). Ravi grâce aux taxes sur le prix du Super, de participer à l'effort collectif pour résorber le déficit des caisses de l'Etat, je dilapide en carburant une partie de mon salaire, par ailleurs si élevé, et me réjouis que ces déplacements si mal remboursés soient de loin la solution la plus rentable.” Il écrit plus loin “Trois établissements, c'est le même métier en trois fois mieux: 3 codes pour la photocopieuse, 3 codes d'accès aux ordinateurs, un trousseau de clefs à faire palir les matons, 3 CPE que je ne verrai sans doute jamais, 36 collègues et 3 proviseurs-adjoints qui ont réussi à peaufiner à la dernière minute un magnifique emploi du temps, en casant très ingénieusement mes heures aux limites improbables de l'après-midi, dans les créneaux dont personne ne veut, de 16 h à 18 h. ”.
La suite de la lettre est à lire sur le blog de Véronique Soulé . Notre collègue TZR et néanmoins philosophe conclut sa lettre ainsi : “ Veuillez recevoir, Monsieur le Recteur, sous le masque de cette ironie, l'expression de mon profond désarroi".


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 27/09/10 (certains articles payants)


La perfection, sinon rien
«L’excellence» est désormais le mot d’ordre à l’université et dans le supérieur. Objectif: percer dans les classements internationaux. Une politique qui fait débat.
Lire la suite de l’article


Pour vous, que signifie l’excellence à l’université?
Cinq figures de l’enseignement supérieur jugent les réformes en cours.
Lire la suite de l’article


L’Université libre de Berlin découvre l’élitisme
Fac contestataire de la guerre froide, la «FU» a été retenue pour être une des neuf universités d’excellence allemandes. Un tournant radical.
Lire la suite de l’article


"Veuillez recevoir, M. le Recteur, l'expression de mon profond désarrroi..."
La gestion des ressources humaines (RH) à l''Education nationale, c'était un sacré gâchis... Alors le ministre Luc Chatel a décidé de revoir tout ça. But: optimiser les RH. Résultat: des profs qui courent d'un lycée à un autre, des remplaçants qui ne peuvent plus remplacer. Témoignage.
Lire la suite de l’article


Universités: Bordeaux ou Aquitaine, un dilemme cornélien
Bordeaux ou Aquitaine ? Le cru de renommée mondiale ou la région que Charlemagne offrit en royaume à son fils ? Les quatre universités bordelaises, qui se sont regroupées et voudraient même fusionner, se cherchent un nom. Entre irréductibles pro-Bordeaux et tenants d'Aquitaine, le sujet est sensible.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/09/10


De plus en plus de collégiens s'intéressent à la généalogie
Des enseignants volontaires proposent une initiation à leurs élèves, permettant aussi un rapprochement entre parents et enfants.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr (certains articles payants) du 27/09/10



Quand le proviseur devient recruteur de profs vacataires (édition abonnés)
Monsieur le proviseur est très occupé. Outre la gestion de ses 1 350 lycéens généraux, technologique et professionnel, Philippe Vincent joue les chasseurs de tête, pour combler ses manques. Vendredi 24 septembre, à 14 heures, une jeune femme sort de son bureau. Embauchée. C'est sa 6e vacataire recrutée depuis la rentrée. "La voilà professeur d'économie sociale et familiale pour l'année", lance le proviseur du lycée Freyssinet de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).
Lire la suite de l’article


Les jeunes enseignants apprennent à gérer leur classe grâce à des vidéos
Former les enseignants à la "gestion de classe" : c'est le thème d'un séminaire que préside, lundi 27 septembre à Paris, dans les locaux de l'Ecole nationale de chimie, le ministre de l'éducation, Luc Chatel. Plusieurs centaines de participants - recteurs, inspecteurs d'académie, enseignants formateurs... - y sont conviés, alors que 16 000 jeunes enseignants, tout juste reçus aux concours, ont fait leur rentrée devant leurs élèves sans avoir reçu de formation.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 27/09/10



Des drapeaux à la gloire de la guerre coloniale au lycée
Des proviseurs sommés de « pavoiser » leurs lycées en l’honneur des « forces supplétives » de la France en Algérie.
Lire la suite de l’article


Jacqueline Costa-Lacoux : « Le pouvoir a peur de la jeunesse »
La sociologue Jacqueline Costa-Lascoux, auteur de l’Humiliation, les jeunes dans la crise politique, analyse le rapport des autorités avec cette nouvelle « classe dangereuse ».
Lire la suite de l’article


Avoir vingt ans dans la misère
« Jamais autant de jeunes ne sont venus pousser la porte du Secours populaire français (SPF) pour se vêtir, se nourrir, et parfois même pour se loger. » Cet âpre constat est dressé par Julien Lauprêtre, président de l’association de solidarité, qui, dans un numéro spécial de son magazine Convergence intitulé «Alerte pauvreté : jeunes, espoirs précaires»,
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 27/09/10



Le Dr Nisand réclame la pilule gratuite et anonyme pour les mineures
C’est un cri d’alarme que lance le gynécologue en cette Journée mondiale de la contraception. Pour faire chuter les IVG chez les mineures, le Dr Israël Nisand préconise d’urgence un accès gratuit à la pilule.
Lire la suite de l’article


Israël Nisand : «Il y a 15 000 IVG par an sur des mineures !»
Israël Nisand est gynécologue mais également à l’initiative d’Info Ado, un dispositif qui permet aux jeunes filles de bénéficier gratuitement et anonymement de la pilule contraceptive.

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
France Soir du 27/09/10



Des passerelles entre la fac et les BTS dès la rentrée 2011
La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a détaillé son plan de rénovation des brevets de technicien supérieur (BTS) : il prévoit notamment des passerelles avec les cursus universitaires dès la rentrée 2011.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/09/10



A l’université d’Avignon, c’en est fini des notes couperets
Cette université est la seule à avoir, l’an passé, généralisé en licence le contrôle continu. Une évolution encouragée par le ministère de l’enseignement supérieur, afin de rompre avec l’échec en début de cursus
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 27/09/10



Contraception: l'éducation sexuelle, "absolue nécessité", souligne le Planning familial
Le Planning familial, qui agit en faveur des droits des femmes à la contraception et à l'avortement, a souligné vendredi "l'absolue nécessité d'une éducation à la sexualité", à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception dimanche.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 27/09/10



Retraites: L'Unef lance une campagne de mobilisation
Le syndicat étudiant compte sur l'appui de la jeunesse pour faire plier le gouvernement...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/09/10



Odon Vallet : « Je n'avais pas le temps de dépenser cet argent »
Historien, il a renoncé à son héritage pour monter une fondation aidant les étudiants. Entretien avec un érudit bien tranquille.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/09/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/09/10



Grandes écoles, direction Saclay
En visite sur le plateau de Saclay (sud de Paris), qui doit accueillir un pôle scientifique et technologique de niveau international, Nicolas Sarkozy a confirmé le transfert de plusieurs grandes écoles sur ce site. De son côté, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, craint que ce projet n'affaiblisse la capitale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/09/10


Un prof israélien convoqué pour utilisation d'un manuel d'histoire interdit
L'ouvrage n'est plus autorisé en classe parce qu'il donne la version palestinienne de la création de l'Etat d'Israël, création présentée comme la 'Nakba', la catastrophe.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 27/09/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 27/09/10


Quand l'art contemporain s'invite dans un collège Zep
Peut-on être collégien en ZEP et connaisseur en art contemporain ? Cette proposition mise en œuvre par deux enseignantes du Collège des Pyramides à Evry, avec le soutien du FDAC (Fonds départemental d'art contemporain), du Département et de l'inspection académique, a abouti à travers l'installation d'une galerie d'exposition permanente dans les locaux de l'établissement. A l'occasion du vernissage de la nouvelle exposition de rentrée, samedi 25 septembre, les élèves de 4ème chargés de guider les visiteurs parmi les œuvres et les espaces, faisaient montre d'une indiscutable compétence. Leur fierté et le sérieux de leur implication témoignent de l'impact positif des activités culturelles dans la formation de jeunes élèves scolarisés en zone prioritaire.
Lire la suite de l’article


Les syndicats appellent à deux journées d'actions les 2 et 12 octobre
L'intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA appelle à une journée de manifestations le samedi 2 octobre et à une journée de grève le mardi 12. Ce durcissement du conflit permettra-t-il de trouver une issue ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 27/09/10


Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 27/09/10


Enseigner avec le numérique : une conférence EducPros
Le développement d’Internet et des outils numériques a bouleversé l’accès à la connaissance. Utilisation de plateformes en ligne, mise à disposition de podcasts de cours, échanges entre enseignants et étudiants en dehors des cours présentiels… les initiatives au sein des établissements d’enseignement supérieur se généralisent, à la recherche du modèle le plus efficace. Elles seront au cœur de la 4ème conférence EducPros organisée le 5 octobre 2010.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/09/10



Rénovation des BTS : Pécresse annonce des passerelles avec l'université
La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a détaillé lundi à Lille son plan de rénovation des brevets de technicien supérieur (BTS), qui prévoit notamment des passerelles avec les cursus universitaires dès la rentrée 2011.
Lire la suite de l’article


Hauts-de-Seine: les 133 collèges équipés de tablette numériques iPad
A rai­son de 2 iPad distribués par établissement, les 133 collèges publics et privés du département des Hauts-de-Seine seront le premier département français où les élèves pourront se familiariser avec les tablettes numériques d'Apple, ont annoncé lundi des élus du département.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.