mardi, septembre 23, 2008

Revue de presse du mardi 23 septembre 2008

Drames
Agé de 38 ans, professeur de sciences physiques au collège César-Savart à Saint-Michel (Aisne), Jean-Luc Bubert a été retrouvé pendu à son domicile, vendredi 19 septembre, après avoir subi, la veille, une garde à vue de quelques heures à la suite d'une plainte déposée par un élève de 15 ans et son père. Cet homme traversait, par ailleurs, de graves difficultés familiales.
On pourrait s’arrêter là avec cet extrait d’une dépêche d’agence. Mais, comme on peut s’en douter ce suicide provoque une vive émotion chez les enseignants même s’il faut, comme dans les faits-divers précédents, se garder d’une trop grande généralisation. C’est une situation singulière où les difficultés personnelles et le mal-être se combinent avec cet événement dans la classe.
Les syndicats SNES-FSU et SE-UNSA se sont cependant indignés d'un recours, qu’ils estiment, "systématique" à la garde à vue, alors que les faits "ne semblent pas établis".
Dans Le Monde, ce fait divers sert de point de départ à une réflexion sur les difficultés des enseignants.Pour Françoise Lantheaume, chercheur à l'université Lumière - Lyon-II et coauteur, avec Christophe Hélou, d'un livre intitulé La Souffrance des enseignants (PUF, septembre 2008) , “c'est le métier lui-même qui est en souffrance : ne sachant plus quels sont les critères du bon travail, les enseignants ressentent une impuissance à agir qui peut faire basculer n'importe lequel d'entre eux de la difficulté à la souffrance
Ce qui est certain, en tout cas, c’est qu’on enseigne avec ce qu’on est, et qu’il est quasi-impossible de laisser ses difficultés à la porte de la classe. Et il est tout aussi certain que la fragilité peut être exacerbée et dans le rapport avec les élèves…

Autre fait divers dramatique, une fusillade a éclaté mardi dans un lycée d'enseignement professionnel de la ville de Kauhajoki, dans l'ouest de la Finlande. Dix personnes ont été tuées, selon la police locale. Le tireur présumé est un élève de l'établissement, Matti Juhani Saari, 20 ans. «C'est un élève de deuxième année inscrit dans la filière hôtellerie et restauration», a précisé le proviseur. C'est la deuxième fois en moins d'un an qu'une fusillade dans une école se produit en Finlande, un drame pourtant rarissime dans le pays nordique.
Là aussi, gardons nous d’en tirer des conclusions générale. J’entends déjà certains tirer cyniquement profit de ce drame pour disqualifier le “modèle finlandais” en matière d’éducation…

Après tous ces drames, finissons avec une note plus positive. Plusieurs organisations, dont les étudiants de l'Afev, organisent mercredi une "première journée de refus de l'échec scolaire". Rappelons que l'Afev, ce sont 7.500 étudiants qui aident bénévolement 10.000 enfants scolarisés dans l'éducation prioritaire.
Mercredi, l'Afev publiera les résultats d'un baromètre sur le rapport à l'Ecole des enfants issus des quartiers défavorisés. A Paris, à la Bellevilloise dans le 20ème sont prévus deux débats. Le premier, autour de la question "Comment aider les parents à devenir parents d'élèves ?", confrontera les points de vues de la FCPE (parents d'élèves), d'ATD Quart-Monde et de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme entre autres.
Le second, organisé par France5-Curiosphère, aura pour thème "Internet, les familles et l'école", avec la participation de Philippe Meirieu et de Gabriel Cohn-Bendit. En province, des débats seront organisés autour d'un film en plusieurs séquences sur le thème de cette journée, visible sur le site de France 5 et autour du film "Entre les murs", Palme d'Or à Cannes 2008, qui sort mercredi en salles (au cas où certains l'ignoreraient !)

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 23/09/08


Le bus qui roule pour la mixité sociale
A Oullins, banlieue populaire au sud de Lyon, l’ascenseur social est un bus qui, chaque matin, monte une quarantaine d’enfants du quartier défavorisé de La Saulaie pour les dispatcher dans quatre écoles des hauts de la ville. Là où la sociologie est plus clémente. L’objectif : sortir des enfants d’une école devenue ghetto et créer, ailleurs, une mixité plus favorable à leur réussite scolaire. C’est la cinquième année qu’existe ce bus social. Il fonctionne plutôt bien. Lors d’une visite dans le Rhône, Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la Politique de la ville, avait été séduite par le principe. A tel point que ce système de «busing», en référence à un système inventé aux Etats-Unis dans les années 1970, a été inscrit dans le plan banlieue présenté l’an dernier par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Journée nationale du refus de l’échec scolaire
L’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) organise demain la première journée nationale du refus de l’échec scolaire
Lire la suite de l’article


Fusillade dans un lycée en Finlande
Le bilan est encore inconnu mais la police s'attend à de nombreuses victimes. Le tireur a été arrêté.
Lire la suite de l’article


Sciences sociales, pas cognitives
ALAIN EHRENBERG SOCIOLOGUE, DIRECTEUR DE RECHERCHE AU CNRS.

Les signataires de ce texte sont tous concernés par le domaine que le projet d’Institut national des sciences humaines et sociales (INSHS) entend regrouper sous l’appellation «Cognition et comportement». Nous sommes étonnés et inquiets de voir que le projet considère que ces domaines relèvent exclusivement des sciences cognitives, constituant les «théories de la complexité» en référent méthodologique central. Il ne fait aucune mention de la philosophie des sciences non naturalistes, de la sociologie, de l’histoire, de l’anthropologie et des sciences politiques.
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------
Le Figaro du 23/09/08



Finlande : neuf personnes tuées dans une fusillade
Le tireur présumé avait été interrogé la veille par la police après qu'il eut mis une vidéo sur Youtube le montrant en train de s'entraîner avec une arme.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 23/09/08



"Entre les murs" : la guerre des mots au collège
Retour de balancier après l'explosion médiatique cannoise, un doute pourrait surgir. Palme d'or 2008 peut-être, mais Entre les murs, de Laurent Cantet, est-il un film si exceptionnel que cela, avec ses petits moyens, ses non-comédiens, son refus délibéré d'en mettre plein la vue, son propos sociopolitique brûlant ? La réponse est oui, sans l'ombre d'un doute.
Lire la suite de l’article


"'Entre les murs', ce n'est pas un film sur l'école"
La Palme d'or du Festival de Cannes, "Entre les murs", sort en France mercredi 24 septembre. Laurent Cantet, le réalisateur, et François Bégaudeau, l'auteur du livre dont est adapté le film, racontent le tournage. "Ce n'est pas un film sur l'école, mais un film sur cette classe, face à ce professeur", explique Laurent Cantet. "C'est du concret, des situations avec leur complexité", renchérit François Bégaudeau, qui interprète lui-même le rôle d'un professeur de français dans le film.
Lire la suite de l’article


Le suicide d'un professeur provoque une vive émotion parmi les enseignants
le monde des enseignants est en émoi à la suite du suicide de l'un d'entre eux après son placement en garde à vue. Agé de 38 ans, professeur de sciences physiques au collège César-Savart à Saint-Michel (Aisne), Jean-Luc Bubert a été retrouvé pendu à son domicile, vendredi 19 septembre, après avoir subi, la veille, une garde à vue de quelques heures à la suite d'une plainte déposée par un élève de 15 ans et son père.
Lire la suite de l’article


Fusillade dans un lycée finlandais : le tireur avait été interrogé par la police
Une fusillade s'est produite, mardi 23 septembre, dans un lycée professionnel de la ville de Kauhajoki, dans l'ouest de la Finlande. Quelques heures après les faits, le premier ministre finlandais a confirmé le bilan de neuf tués. Toutes les victimes seraient des étudiants de l'école.
Lire la suite de l’article


Fusillade dans une école professionnelle en Finlande
Une fusillade s'est produite dans une école professionnelle dans la ville de Kauhajoen, dans le nord-ouest de la Finlande. Selon l'agence de presse STT, citant d'autres sources policières, il pourrait y avoir des morts. Le tireur, un élève, a ouvert le feu sur ses camarades avant de se donner la mort, a déclaré le maire de la localité. "Il y a plusieurs morts", a déclaré Antti Rantakokko, ajoutant ne pas savoir le nombre exact. "Tout est terminé maintenant. Il n'est plus libre. Il s'est donné la mort." La fusillade a fait de nombreux morts, a déclaré le chef des pompiers de la ville de Kauhajoki, Ahti Yli-Mannila. Le tireur est resté un long moment retranché dans l'établissement tout en continuant de tirer, avait auparavant rapporté la police, citée par les agences de presse locales.
Lire la suite de l’article


Du livre au scénario, puis à la séquence
Un enseignant, François Bégaudeau, tire de son expérience professionnelle un récit qu'il mène en écrivain. Un cinéaste, Laurent Cantet, adapte ce récit au cinéma en demandant au romancier de jouer son rôle et à de véritables collégiens de se prêter au jeu, la préparation du film prenant la forme d'ateliers reconstituant une véritable classe.
Cette stratification complexe fait d'Entre les murs un film qui mêle intimement réalité et fiction. Au point que beaucoup de spectateurs s'interrogent sur l'alchimie qui a mené du livre au film. La dissection d'une scène permet d'examiner plus concrètement la question, […]
Lire la suite de l’article


La Palme à l'image d'une France "multiple"
Ce n'était pas arrivé depuis vingt et un ans, depuis la Palme d'or décernée sous les huées à Sous le soleil de Satan, de Maurice Pialat, en 1987. En 2008, le jury, présidé par l'Américain Sean Penn, a décerné la récompense suprême du Festival de Cannes à un film français, Entre les murs, de Laurent Cantet, adapté du roman de François Bégaudeau, également coscénariste, acteur dans le film – et accessoirement chroniqueur de football au journal Le Monde.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" déjà vendu dans 43 pays
Une Palme d'or au Festival de Cannes porte généralement bien son nom et apporte au réalisateur, à son producteur et au distributeur des espèces sonnantes et trébuchantes. Fiction tournée dans une salle de classe de quatrième, Entre les murs, de Laurent Cantet, avait déjà été prévendu dans 43 pays avant de recevoir, dimanche 25 mai, cette récompense.
Lire la suite de l’article



La Palme d'or réactive le débat national sur l'école
On croyait le débat sur l'école en France tranché en faveur d'un grand serrage de vis et du retour aux fondamentaux dans tous les domaines, et voilà qu'un événement cinématographique vient tout remettre en question. La Palme d'or, attribuée au film Entre les murs, réactive toutes les questions sensibles que l'on peut se poser sur les profs, les élèves, ce qu'ils peuvent avoir à se dire et comment ils le disent. Ce qui éclate, à travers le film de Laurent Cantet, c'est la vraie vie d'une classe ordinaire d'aujourd'hui.
Lire la suite de l’article



Laurent Cantet, cinéaste de classe
[…]Destinés selon lui à décrire le monde et sa complexité, les quatre longs métrages de Laurent Cantet affichent une grande cohérence. Affrontement entre un père ouvrier et son fils promu DRH à l'heure de l'application des 35 heures dans une usine (Ressources humaines) ; mensonges d'un homme licencié qui s'invente un job à l'ONU et assassine sa famille pour ne pas avoir à lui révéler son imposture (L'Emploi du temps, inspiré par l'affaire Jean-Claude Romand) ; vacances de femmes mûres en Haïti qui se payent des gigolos locaux (Vers le sud) ; chronique de la vie d'un collège qui apparaît comme une caisse de résonance des turbulences nationales, posant les questions de pouvoir, d'inégalité de s chances, d'intégration sociale et culturelle, de sans-papiers (Entre les murs). Il s'agit chaque fois de filmer le travail : ouvriers/cadres, consultant en entreprises/chômeur, prostitution, prof/élèves et bureau du directeur vécu comme un Guantanamo.
Mais outre les thèmes récurrents du dominé et du dominant, du piège, de la honte, outre la hantise du déclassement professionnel, la lutte entre l'identité et la norme, le rapport entre l'intime et le jugement collectif, le goût de s'inventer une vie fictive, la défaite de l'individu face au corps social, revient chaque fois le combat des non-résignés pour "se trouver une place". […]
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 23/09/08 (un jour de retard)



Edvige : contre le fichage des enfants de 13 ans
Le nouveau décret présenté par la ministre de l’intérieur évacue certains points sensibles mais maintient le fichage des mineurs. Les associations réclament toujours l’abandon pur et simple.
Lire la suite de l’article


Suicide d’un enseignant au lendemain de sa garde à vue
Professeurs et syndicats mettent en cause la disproportion des moyens policiers mis en oeuvre dans le cadre de conflits scolaires.
Lire la suite de l’article


Les opposants à Edvige restent mobilisés
Une nouvelle version a été proposée hier par le gouvernement. Un recul salué, mais jugé encore insuffisant par les associations et l’opposition.
Lire la suite de l’article


Balancer les parents des délinquants
Le maire Modem de Salbris (Loir-et-Cher) a décidé de résoudre à sa manière les actes de vandalisme qui touchent sa commune de 6 000 âmes. Sur le blog de la mairie, comme l’explique le Parisien daté d’hier, Jean-Pierre Albertini a écrit : « Désormais, j’ai décidé d’assumer le fait le rendre public le nom des parents des gamins condamnés pour des actes de vandalisme. Il leur appartient de retenir leurs rejetons. S’ils ne font aucun effort pour assurer l’éducation de leurs enfants, il faut bien qu’ils assument devant ceux qui subissent les conséquences de leurs défaillances ! » Et l’élu de se prétendre « désarmé » et « abandonné » face aux exactions commises depuis deux ans, pour un coût, selon lui, de « 100 000 euros ».
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 23/09/08



Fusillade dans un lycée de Finlande
Une fusillade a éclaté mardi dans un lycée en Finlande. «Nous nous attendons à ce qu'il y ait de nombreuses victimes», a indiqué à l'AFP un porte-parole de le police de Kauhajoki, une petite ville du sud-ouest de la Finlande.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 23/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 23/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 23/09/08



"De nombreux morts" dans la fusillade dans un lycée en Finlande
L'auteur de la fusillade, qui a éclaté ce mardi dans un lycée en Finlande, se serait donné la mort, selon LCI.fr et RTL. La police finlandaise avait annoncé un peu plus tôt qu'il avait été arrêté, selon l'AFP. Selon le chef des pompiers de la ville, Ahti Yli-Mannila, de nombreux morts sont à déplorer.
Lire la suite de l’article


Nouvelle plainte contre un enseignant accusé d'avoir giflé un élève
Vers une judiciarisation des conflits profs-élèves? Une nouvelle plainte a été déposée contre un enseignant accusé d'avoir giflé un élève dans une école élémentaire de Dijon (Bourgogne), révèle le journal «Le Bien public» dans son édition de lundi.
Lire la suite de l’article


«J'ai entendu des cris de douleur. C'était horrible.»
Jukka Forsberg est un miraculé. Gardien du lycée professionnel de Kauhajoki, en Finlande, il s’est sorti sans une égratignure de la fusillade qui a fait neuf morts ce mardi matin. Mais ce qu’il a vu et raconte à l’AFP a de quoi glacer le sang.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 23/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 23/09/08



Fusillade dans un lycée finlandais : de nombreux morts, selon les pompiers
Une fusillade a éclaté, ce matin, dans un lycée en Finlande. Selon les informations de la police, le tireur a été arrêté.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 23/09/08



Bégaudeau: "L'idéal? Une classe sans note"
A l'occasion de la sortie nationale d'Entre les murs, l'auteur acteur François Bégaudeau, auréolé de la palme d'Or remportée au dernier festival de Cannes, nous donne sa vision de l'éducation. Plutôt critique, celui qui avoue un passé d'élève plutôt dissipé plaide pour un système scolaire plus attractif... L'ex -prof propose ainsi de supprimer les notes, cet "outil monstrueux".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 23/09/08


Des vidéos annonçaient la fusillade sur YouTube
Une vidéo montre notamment un jeune homme pointer un revolver vers la caméra posée au sol et affirmer "Vous serez les prochains à mourir". Une fusillade a éclaté ce matin dans un lycée en Finlande, faisant onze morts, dont le tireur.
Lire la suite de l’article


Le gardien du lycée raconte la fusillade
Voici le témoignage du gardien du lycée professionnel de Kauhajoki en Finlande, où a eu lieu mardi 23 septembre une fusillade faisant neuf morts :
Lire la suite de l’article


Les tueries les plus meurtrières dans les écoles
Voici les principales agressions dans des établissements scolaires depuis une dizaine d'années.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 23/09/08


Fusillade mortelle dans un lycée finlandais
Un étudiant d'une vingtaine d'années a ouvert le feu mardi 23 septembre, dans un lycée professionnel de Kauhajoki, faisant neuf morts. Le forcené a été interpellé alors que la police évacuait les quelque 200 élèves que compte l'établissement.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 23/09/08



Réforme du lycée: les principales hypothèses de travail, selon le Snes
Réduction du temps de classe à 975 heures par an, évolution des séries actuelles en quatre grandes familles de parcours, avec des enseignements généraux communs: telles sont les hypothèses de travail des discussions en cours sur la réforme du lycée, selon un document du Snes.
Lire la suite de l’article


Le Sgen-CFDT participera aux discussions sur la réforme de la formation des enseignants
Le Sgen-CFDT a annoncé lundi qu'il acceptait de participer aux discussions avec le gouvernement sur la réforme de la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article


Moins de 300 élèves de 3e encore sans affectation dans l'académie de Créteil
Moins de 300 élèves souhaitant se diriger vers l'enseignement professionnel après la classe de 3e, sont encore "en instance d'affectation" dans l'académie de Créteil, a indiqué lundi le rectorat, en dressant le bilan des nouvelles mesures mises en place à la rentrée.
Lire la suite de l’article


Suicide d'un professeur: reprise des cours sauf pour l'élève plaignant
Les cours ont repris "normalement", lundi, au collège de l'Aisne dont un professeur s'est suicidé vendredi après sa garde à vue et la plainte d'un élève pour des violences, sauf pour cet élève, qui n'est "pas venu", selon le rectorat d'Amiens.
Lire la suite de l’article


Plainte contre un enseignant dijonnais accusé d'avoir giflé un élève
Le père d'un élève de CM2 a porté plainte contre un enseignant d'un collège de Dijon, qu'il accuse d'avoir giflé son fils de dix ans, ce que l'inspection académique réfute, a-t-on appris lundi auprès de l'inspection et de la police.
Lire la suite de l’article


Réforme du lycée: le Snes-FSU va continuer à participer aux discussions
Le Snes-FSU, syndicat d'enseignants majoritaire en collèges et lycées, a décidé mardi de continuer à participer aux discussions sur la réforme du lycée lancée par le ministre de l'Education Xavier Darcos, a annoncé à l'AFP une des co-secrétaires généraux du Snes, Claudie Martens.
Lire la suite de l’article


Fusillade dans un lycée en Finlande: "profonde émotion" de Darcos
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, a exprimé mardi sa "profonde émotion" après une fusillade qui a fait 10 morts dans un lycée d'une petite ville de Finlande.
Lire la suite de l’article


Une "première journée du refus de l'échec scolaire" mercredi
Plusieurs organisations, dont les étudiants de l'Afev, organisent mercredi une "première journée de refus de l'échec scolaire", sur le thème "les familles et l'école", ont annoncé mardi les initiateurs du projet à l'AFP.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.